Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 23:21

Un journaliste affilié au CGRI iranien passe en revue les sept types de missiles pouvant atteindre Israël

 

Le 23 septembre 2017, la télévision iranienne a annoncé le lancement réussi d’un nouveau missile balistique, le Khorramshahr, [1] d’une portée de 2 000 km et pouvant transporter des ogives multiples atteignant 1 800 kg. Le reportage montrait des séquences des premières secondes du lancement. Ni les étapes suivantes ni la date n’apparaissaient. Des sources américaines ont rapporté le 25 septembre 2017 que les images montraient un lancement avorté du missile, qui a explosé en vol au bout de quelques secondes, datant de janvier 2017. Ce missile avait été dévoilé la veille, le 22 septembre, lors d’un défilé militaire marquant l’anniversaire de la fin de la guerre Iran-Irak.

Le commandant de la division aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique iranien (CGRI), le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, avait déclaré le 22 janvier que le Khorramshahr est « un nouveau succès mis au point par le ministère de la Défense [iranien] pour le CGRI. D’une portée de 2 000 km, il peut transporter une ogive pesant 1 800 kg et plusieurs ogives au lieu d’une seule. Nous avons désormais entamé le processus pour le rendre opérationnel, et il deviendra bientôt un [élément] opérationnel de la division des missiles du CGRI. » [2]

Le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, a déclaré le 23 septembre : « Tant que certains utiliseront le langage des menaces, nous continuerons de renforcer les capacités de défense de l’Iran… Notre politique de défense est orientée vers la dissuasion et l’Iran ne sera influencé par aucune menace, sanction ou pression… Celles-ci ne font que renforcer notre détermination à poursuivre sur notre voie. Le missile stratégique Khorramshahr… peut pénétrer les défenses ennemies et être guidé du moment depuis son lancement jusqu’au moment où il détruit la cible… »

Hatami a également abordé les motivations expliquant, selon lui, les déclarations du président américain Donald Trump contre l’Iran dans son discours devant l’ONU le 19 septembre 2017 : « Les déclarations du président américain sont belliqueuses et arrogantes. Ces déclarations impies visent à échapper aux pressions internes [et à éviter d’affronter] l’échec de la politique régionale, des engagements internationaux, [et] l’incapacité à réaliser les objectifs de l’Arrogance [les États-Unis]. Elles attestent de l’esprit dictatorial de l’Amérique… »

« Ce qui importe, c’est que [le peuple iranien] a investi des efforts djihadistes intenses et inlassables pour que l’Iran atteigne ce niveau de dissuasion, de puissance et de préparation, ce qui transforme les déclarations du président américain en une simple vantardise aux yeux de la grande et sage nation iranienne. » [3]

Vidéo du lancement du missile Khorramshahr. [4]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 11:52

La (detraquee) journaliste libanaise Nadia Shreim Al-Hajj : il existe un complot américano-occidental pour expulser tous les chrétiens d’Orient

La journaliste libanaise Nadia Shreim Al-Hajj a dénoncé l’existence d’« un complot occidental visant à expulser tous les chrétiens d’Orient », avançant que des églises ont été bombardées en Irak et que les chrétiens ont commencé à quitter le pays avec l’arrivée des Américains et non sous Saddam Hussein. Elle a fait ces déclarations sur la chaîne télévisée Mayadeen le 27 juillet 2017. Extraits :

Nadia Shreim Al-Hajj : Qu’a fait l’Amérique aux chrétiens irakiens pour qu’ils quittent l’Irak ? Est-ce une simple coïncidence si les chrétiens irakiens n’ont pas émigré du temps de Saddam Hussein, malgré les guerres qu’il a menées dès son arrivée au pouvoir ? Quand a commencé le bombardement d’églises en Irak ? En 2004, sous la surveillance américaine. Les soldats américains étaient aux portes, gardant les églises pendant qu’elles étaient bombardées. Est-ce une coïncidence si c’est avec l’arrivée des Américains en Irak que les chrétiens irakiens ont commencé à quitter le pays ? Ce n’est pas une coïncidence. […]

Nous devons prendre conscience de l’existence d’un complot occidental visant à faire partir tous les chrétiens d’Orient. Nous devons le reconnaître.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 11:51

Le journaliste égyptien Cherif Choubachy déplore la stagnation de l’islam, à laquelle il impute les attentats de Turku et Barcelone

 

Le journaliste égyptien Cherif Choubachy a déploré l’état « catastrophique » de l’islam, qui « s’est fossilisé, stagne et rejette tout ce qui est nouveau ». Si le Prix Nobel avait existé au Moyen Âge, les musulmans en auraient eu le monopole, a déclaré Choubachy, mais le monde a connu des progrès, alors que nous « continuons à vivre comme nos ancêtres ». Dans une émission de la chaîne télévisée Sada Al-Balad, diffusée le 22 août 2017, Choubachy a évoqué l’attentat à la voiture-bélier de Barcelone, entre autres, affirmant que « derrière ces désastres, il y a des imams qui inculquent… que nous devons nous débarrasser des infidèles ». Extraits :

Cherif Choubachy : Nous devons comprendre que la stagnation, la fossilisation, le rejet de tout ce qui est nouveau, la conviction que toute nouveauté s’écarte du droit chemin et mène au feu de l’Enfer – tout ceci est une catastrophe. Personne ne me parle plus de discours religieux. Nous continuons à nous taire et à nous taire. Personne ne parle, nous ne développons pas notre pays, et nous continuons de vivre comme nos ancêtres vivaient…

Journaliste : De la même manière.

Cherif Choubachy : Exactement. De la même manière. Non, le monde s’est développé et a fait des progrès. Aujourd’hui… La religion de l’islam a donné naissance à l’une des plus grandes civilisations du monde. Comme je l’ai écrit dans mon livre, si le Prix Nobel avait existé à cette époque, les Arabes – ou les musulmans, pour être précis, puisque nombre d’entre eux n’étaient pas arabes – en auraient eu le monopole. Le Prix Nobel de littérature aurait été attribué à Al-Mutanabbi, et avant lui, à Ibn al-Rumi, et après lui à Abdoul Ala Al Maarri, Al-Jahiz et Abou Hayyan Al-Tawhidi. Le Prix Nobel de chimie aurait été remis au grand Jaber ibn Hayyan, Alhazen aurait reçu le Prix Nobel de physique. […] J’écris un essai à ce sujet. Que nous est-il arrivé ?

Journaliste : En effet, que s’est-il passé ?

Cherif Choubachy : Laissez-moi finir. Nous nous sommes fossilisés, avons stagné, le contraire de toute innovation. Voilà ce qui nous est arrivé…

Journaliste : Depuis quand, approximativement ?

Cherif Choubachy : Depuis des siècles. […]

En 2015, 90 % des exécutions dans le monde ont été perpétrées par trois pays. Quels pays ? L’Iran, le Pakistan et l’Arabie saoudite. La semaine dernière a été remplie d’attentats terroristes. Un jeune homme s’en va un couteau à la main… Un jeune homme qui a demandé l’asile à la Finlande, et qui a reçu de l’argent et un appartement pour vivre… Il n’avait que 18 ans. Il a pris un couteau et s’est dirigé vers un groupe de jeunes femmes, en a tué deux et blessé huit. Un autre type à Barcelone prend une voiture et tue quelque 20 personnes. Quelles [idées] leur mettent-ils dans la tête ?

Evidemment, il s’avère que derrière ces désastres se trouvent des imams qui leur rentrent dans la tête qu’il s’agit là d’infidèles et que nous devons nous débarrasser de ces infidèles.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 11:49

Vidéo de propagande pro-niqab du Conseil central islamique de Suisse

Le Conseil central islamique de Suisse (CCIS) a posté une vidéo en suisse allemand de protestation contre l’initiative visant à interdire le niqab dans le pays. La vidéo, mise en ligne sur la chaîne YouTube du CCIS le 15 juillet 2017, montre une femme vêtue d’un niqab s’adonnant à diverses activités sportives et récréatives, faisant de la trotinette, du vélo d’appartement, de l’haltérophilie, de la boxe et mangeant de la pizza, pour conclure par un plongeon dans un fleuve depuis un pont. Extraits :

Voix off : La Cour européenne des droits de l’homme est persuadée que je suis incompatible avec la démocratie, que je n’ai pas ma place dans la société européenne. Ils disent que pour protéger la démocratie, il est légitime de bannir mes vêtements, et par conséquent de me bannir aussi, de la sphère publique. Eh bien… Nous ne partageons pas cette opinion. Nous faisons partie de l’Europe et nous faisons partie de la vie publique à laquelle nous participons à parts égales. Vous n’y croyez pas ? Attention !

Les réglementations vestimentaires et l’interdiction d’actes religieux nous rappellent des temps obscurs que nous ne voulons pas ressusciter à l’époque moderne. Ils n’ont pas leur place dans une société démocratique.

Plongeon dans le fleuve.

Mon niqab. Mon choix.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 11:47

Le poème d’une Palestinienne contre l’oppression des femmes

 

La poétesse palestinienne Jadal Al-Qassem, née en Bulgarie en 1983 d’un père palestinien et d’une mère syrienne, et résidant actuellement à Ramallah, consacre une partie de ses écrits à la condition de la femme dans la société arabe et musulmane. En 2015, son anthologie Du blé dans du coton a remporté le premier prix ex-aequo de la compétition annuelle des Jeunes écrivains organisée par la Fondation palestinienne A. M. Al-Qattan [1]. Le comité du prix l’a qualifiée de « voix féminine stimulante », qui offre « une perspective nouvelle et parfois surprenante », ajoutant que sa poésie décrit les hommes avec une sensibilité et un courage inspirés de son expérience personnelle, et reflète la nature de la femme dans la société arabe musulmane. [2] Al-Qassem a lancé la diffusion de son anthologie le 17 avril 2017 au musée Mahmoud Darwish à Ramallah, où elle a lu plusieurs de ses poèmes. [3]

Dans une interview télévisée accordée à l’agence de presse palestinienne Maan le 3 mars 2017, Al-Qassem a déclaré que chaque individu avait le droit de « s’auto-définir » et que les femmes devaient se battre pour actualiser ce droit dans leur vie quotidienne, dans les domaines de la finance, de la réflexion, de la poésie, etc., car « nous [les femmes] sommes des êtres humains à part entière et devrions jouir de nos pleins droits ». Elle a considéré que « le courage est une composante naturelle de la femme » et qu’une vraie femme doit être courageuse dans tout ce qu’elle entreprend. [4]

Le 25 avril 2017, le quotidien de l’Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida a publié un poème d’Al-Qassem intitulé « Je suis la cicatrice sur votre bras », au sujet d’une femme opprimée qui vit au service des autres et se conforme à leurs attentes, sans pour autant obtenir la moindre reconnaissance ou appréciation de leur part. Cette femme, à travers le poème, exprime sa haine envers tous ceux qui l’entourent – son mari et sa belle-famille ainsi que sa propre famille, lesquels ont permis sa souffrance et y ont contribué. Elle se décrit comme une « marionnette » et une « femme morte », et enfin comme une femme condamnée à être tuée par son mari. Traduction du poème :

Je hais mon mari

Et je hais aussi sa mère

Et s’il n’y avait pas ce feu qui brûle dans le monde à venir

Je dirais que je hais aussi ma mère

J’ai sept enfants

Je les aime et je hais le fait d’être leur mère

Je n’ai jamais reçu aucun prix

Même si je mérite le prix de femme satisfaisante

Je me suis mariée pour faire plaisir à ma mère (ma honte a été découverte et ma mère m’a couverte)

J’ai effectué un travail méprisable pour faire plaisir à mon mari

J’ai porté des enfants pour faire plaisir à la mère de mon mari

J’ai recouvert ma fille du hijab pour faire plaisir à mon frère (c’est par crainte je ne vous ai pas précisé au début que je le hais)

Aujourd’hui, j’ai reçu un prix merveilleux

Le prix de la meilleure femme morte, quand j’ai trouvé mon âme flottant au-dessus de mon corps

Avec des policiers affairés autour de moi

occupés à réconforter mon meurtrier de mari !

2

Le grain de beauté ! Oui, ce grain de beauté

Sous mon pied

Celui qui, chaque fois que tu l’embrassais,

Montait un peu plus haut,

A déjà gagné le bas de mon dos.

3

J’ai épousé un homme que je n’aimais pas

Et ai porté une fille qui ressemble à un homme que j’aime

Mais je n’ai pu inscrire mon propre nom de famille après son nom

Sur l’acte de naissance

Mon mari l’a fait

Et donc, ma fille a un nom sans père

Et mon bien-aimé a une fille sans nom

Et mon mari a un mensonge sans fille

J’ai obtenu le texte et en ai perdu le sens

4

Je suis la cicatrice sur ton bras

La cicatrice qui n’a jamais été

Car j’ignore où je suis lorsque je ne suis pas

La cicatrice qui n’a jamais été !

5

A mon retour le soir

J’étais amputée d’un bras

Mais je me suis souvenue que je ne suis qu’une marionnette !

Je n’ai rien regretté.

Lien vers le rapport en anglais

Notes :

[1] La Fondation A.M. Qattan est une organisation de développement à but non lucratif oeuvrant dans les domaines de la culture et de l’éducation, se focalisant sur les enfants, les enseignants et les jeunes artistes. Elle a été fondée en 1993 au Royaume-Uni et a inauguré une filiale en Palestine en 1998. La Fondation opère principalement en Palestine, et intervient parfois au Liban et au Royaume-Uni (qattanfoundation.org/en/about-en).

[2] Wafa.ps, 25 avril 2017.

[3] Wafa.ps, 17 avril 2017.

[4] MaanNews.net, 3 mars 2017.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 11:42

Les manifestations pro-Rohingyas en Russie : un intrument pour le président tchétchène ?

 

Les manifestations de soutien aux musulmans Rohingyas du Myanmar ont enflammé le Caucase au Nord de la Russie, à forte population musulmane. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a exploité la situation pour se positionner en chef religieux et politique et comme le garant des droits des musulmans. Selon le média russe Gazeta.ru, la manifestation autorisée du 4 septembre à Grozny, à laquelle ont participé plus d’un million de personnes, a donné une nouvelle dimension au programme politique de Kadyrov. Selon Grazeta.ru, le dirigeant tchétchène s’est imposé comme une voix officielle de la oumma musulmane en Russie, en démontrant ses capacités de mobilisation.

Commentant les rassemblements pro-Rohingyas, l’analyste russe Fyodor Lukyanov a déclaré que, compte tenu du rôle et de l’influence croissante des communautés musulmanes russes, les autorités ne peuvent plus ignorer leurs humeurs. Lukyanov a ajouté : « En outre, Ramzan Kadyrov, un politicien musulman influent, exprime les humeurs [de la communauté islamique de la Fédération de Russie]. » Il a ensuite relevé que jusqu’alors, Kadyrov avait agi dans le cadre de la politique étatique ; en soutenant les rassemblements pro-Rohingyas toutefois, le président tchétchène tentait d’imposer à Moscou sa propre politique étrangère, mettant la Russie dans une situation difficile vis-à-vis de son partenaire, la Chine, également parraine du Myanmar. Selon lui, il s’agirait d’un nouvel état de fait dangereux.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:53

Le cheikh irakien Salam Al-Askari : les Juifs ont gagné le respect international par les sciences, alors que les musulmans sont devenus la migraine du monde

Le cheikh chiite irakien Salam Al-Askari a prononcé un sermon appelant les musulmans à imiter les Juifs, qui ont réussi à émerger de l’Holocauste et à gagner le respect du monde au moyen de la science. Cheikh Al-Askari a déclaré que les découvertes scientifiques des Juifs avaient incité l’Europe à les considérer comme « une nation dont nous avons besoin ». La nation islamique, en revanche, est devenue le casse-tête du monde, a-t-il estimé. Cheikh Al-Askari a mis en ligne son sermon sur sa chaîne YouTube le 28 août 2017 sous le titre « Ne soyez pas en colère. Des mots forts. Imitez les Juifs en cela ». Extraits :

Salam Al-Askari : Les Juifs ont souffert… Les nazis les ont tués et brûlés. Ils étaient emmenés par groupes dans des endroits spéciaux, où ils étaient gazés ; ils suffoquaient et mouraient. Les Juifs étaient tués en masse. Ils voulaient émigrer, mais certains pays européens leur ont fermé leurs frontières. « Nous ne les accepterons pas », disaient-ils. Ils ont été torturés en Allemagne… Aujourd’hui, lorsque nos pays souffrent, les jeunes émigrent en Europe. Mais en ces temps-là, l’Europe avait fermé ses portes aux Juifs.

En 1905, Lord Balfour… Vous savez, le Balfour de la « maudite Déclaration Balfour »… Il s’est férocement battu au parlement britannique pour mettre un terme à l’immigration des Juifs au Royaume Uni. Il ne voulait pas laisser les Juifs venir. C’était en 1905. En 1917, c’est lui qui a fondé l’Etat des sionistes en Palestine, et qui le leur a remis. Mes frères, nous parlons de 1917, seulement 12 ans plus tard. En l’espace de 12 ans, les Juifs sont passés [du statut] de déportés à celui de nationaux. Le monde européen dans son ensemble s’est solidarisé d’eux, et ils sont devenus les dirigeants du monde à ce jour. Que s’est-il passé exactement ? Faisons un peu la lumière sur ces pages de l’histoire. Profitons de l’expérience des autres.

Ce qui s’est passé, c’est que les Juifs ont investi leurs plus grands esprits dans la science. A travers la science, ils ont mis à genoux le monde entier devant eux, et l’ont fait accepter et respecter la nation juive. Comment ? Laissez-moi vous donner un exemple. Le même Lord Balfour qui avait interdit l’immigration des Juifs européens a déclaré, 12 ans plus tard : « Je suis sioniste jusqu’à la moelle. » On lui a demandé ce qui s’était passé : « Il y a 12 ans, vous étiez contre eux. » Il a dit : « Ce qui m’a ‘sionisé’ – ou m’a rendu sioniste – c’est l’acétone. » L’acétone est une substance utilisée dans la poudre à canon.

Ils utilisaient cette substance pour fabriquer des roquettes et gagner des guerres. La Grande-Bretagne est sortie victorieuse des Première et Seconde Guerres mondiales. Un Juif nommé Haïm Weizmann a inventé, ou découvert, l’acétone, qui était utilisé comme poudre pour les roquettes. Sans le travail de cet homme, ils n’auraient pas gagné la guerre. Lord Balfour a changé d’avis : « Waou, ces Juifs ont des méninges ! »

Le premier réacteur nucléaire des Etats-Unis a été ouvert par un Juif. Le groupe qui a fabriqué la première bombe nucléaire que les Etats-Unis ont utilisée contre le Japon, gagnant ainsi la guerre… Ce qui a fait pencher la balance dans la Seconde Guerre mondiale en faveur des Alliés, c’étaient les deux bombes larguées sur Hiroshima et Nagasaki au Japon. Vous en avez tous entendu parler, n’est-ce pas ? Cette bombe qui a terrifié le monde a été fabriquée par des esprits juifs. Elle a été conçue par les esprits de physiciens juifs. L’Europe a déclaré officiellement : « Nous avons besoin de la nation juive. »

Il y a quelques années – j’ignore combien – un auteur européen a écrit un article intitulé… Pardonnez-moi de dire cela, mais c’est ce que les gens disent de nous. Nous ne devrions pas nous prendre constamment pour des rois, des géants, les meilleurs qui soient… Regardez ce que les gens disent de nous. [Un auteur] a écrit un article intitulé : « Que se passerait-il si nous retirions les musulmans de la surface de la Terre ? » C’était une enquête, avec des références, dont certaines étaient fausses, mais c’est juste pour que vous voyiez à quel point nous sommes à la traîne dans le progrès mondial des civilisations… La conclusion de l’article était que si les musulmans étaient retirés de la surface de la Terre, il n’y aurait plus de casse-tête dans le monde – plus de bombardements, plus de corruption, plus de pillage et plus d’enlèvements. […]

Nous sommes deux milliards de musulmans dans le monde. Combien de Juifs y a-t-il à travers le monde ? 17 millions… Le centre et le sud de l’Irak comptent plus d’âmes. C’est le nombre de Juifs dans le monde entier. Combien de Prix Nobel dans le domaine de la science ont-ils remportés ? Et combien en avons-nous remportés au siècle dernier ? Nous, avec près de deux milliards de musulmans, avons remporté 10 Prix Nobel en cent ans. Ils sont 17 millions, et combien de Prix Nobel ont-ils remporté ces cent dernières années ? 200. Ils ont gagné 200 prix, dont 50 à 60 en physique seulement. En d’autres termes, si nous disions que la physique du 20e siècle est juive, personne ne pourrait y voir d’exagération.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:52

Des officiels du régime iranien : nous n’autoriserons pas l’AIEA à entrer dans nos sites militaires ; « un tel droit est inventé de toutes pièces par Amano lui-même »

 

La demande adressée en août dernier par l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley, au directeur-général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano, d’autoriser les inspecteurs de l’AIEA à visiter les sites militaires en Iran, et pas seulement les sites nucléaires déclarés par l’Iran, et la déclaration d’Amano selon laquelle l’AIEA est autorisée à entrer dans tous les sites en Iran, nucléaires ou militaires, ont été rejetées en bloc et unanimement par les officiels du régime iranien. Ces officiels ont souligné le fait que ces revendications s’écartaient du JCPOA, qui stipule que les étrangers, y compris les inspecteurs de l’AIEA, ne sont pas autorisés à visiter les sites militaires en Iran, et que l’Iran n’autoriserait aucun élément étranger à le faire. Ils ont également attaqué Amano, affirmant qu’il « invente » des éléments qui ne sont pas inclus dans le JCPOA.

Velayati : « Les accords avec l’AIEA ne mentionnent aucun accès aux sites militaires [en Iran] ; la prétention à un tel droit est une invention d’Amano lui-même »

Ali Akbar Velayati, haut-conseiller du Guide suprême iranien Ali Khamenei, a affirmé le 12 septembre 2017 :

Il est interdit aux étrangers d’entrer sur les sites militaires iraniens. Le [directeur de l’AIEA Yukiya] Amano a déclaré hier que, si nécessaire, l’AIEA pourrait obtenir un accès aux sites militaires de l’Iran, et qu’il n’y avait aucune différence entre les sites militaires et non militaires. J’affirme que les accords avec l’AIEA ne mentionnent aucun accès [des inspecteurs de l’AIEA] aux sites militaires [en Iran], et que si c’était le cas, nous n’aurions pas donné notre aval. La prétention à un tel droit est une invention d’Amano lui-même…

Aucun élément étranger, y compris Amano et ses inspecteurs, n’a le droit de visiter nos centres militaires, car ils sont considérés comme des zones interdites. La sphère de sécurité [de l’Iran] est considérée comme top secret absolu pour tout étranger.[1]

Le 29 août, Velayati a déclaré :

Les Américains emporteront avec eux dans la tombe ce rêve que nous les autoriserons à visiter nos sites sensibles et militaires. Ils emporteront dans leur tombe [leur souhait] de visiter nos installations militaires, sous le prétexte du JCPOA ou tout autre prétexte. Nous ne les laisserons en aucun cas le faire. Les déclarations [du président] Trump étaient destinées à des fins internes, et il sait qu’il ne jouit d’aucun respect ou influence dans la région. L’Iran en particulier, qui est l’axe de la résistance, n’autorise en aucun cas de visites dans les sites sensibles.[2]

L’ancien chef d’état-major Firouzabadi : « Haley ment » au sujet du JCPOA ; nous n’autoriserons aucune visite de nos centres militaires

Hassan Firouzabadi, haut conseiller militaire de Khamenei et ancien chef d’état-major iranien, a déclaré le 27 août :

La représentante américaine à l’ONU Nikki Haley… ment [au sujet du JCPOA]. Le JCPOA n’autorise pas de visites de centres militaires. En Iran, aucun élément, domestique ou étranger – pas même les membres des forces armées [iraniennes] – n’est autorisé à visiter les centres militaires, hormis avec l’autorisation du Guide suprême [Khamenei].  [3]

Le ministre des Affaires étrangères Zarif : « Les déclarations de Haley montrent son ignorance du contenu du JCPOA »

Le ministre des Affaires étrangères iranien Javad Zarif a déclaré le 23 août :

Le cadre du JCPOA est complet, et chaque domaine comporte des solutions définies qui ont été débattues et rédigées dans le menu détail. Cet accord n’inclut sans doute pas tout ce que chacune des parties souhaitait, et c’est naturel. Aucun accord ne comprend tous les souhaits de l’une des parties, sinon, ce ne serait pas un « accord » mais un mode d’emploi. Cet accord est nommé JCPOA [Plan d’action conjoint] afin de montrer que toutes les parties sont parvenues à un point d’entente à mi-chemin de leurs revendications.

Les déclarations de Haley révèlent son ignorance du contenu du JCPOA. Le JCPOA lui-même [aborde] de manière claire et explicite tous les domaines sur lesquels Haley a exprimé son opinion.

La portée des visites [des sites iraniens] est définie par le JCPOA. Les déclarations de Haley concernant la vérification [des soupçons] de l’AIEA est fondamentalement erronée… car le JCPOA définit la question de la vérification, son cadre et ses principes, et qu’actuellement, ce qui est écrit dans le JCPOA est mis en œuvre.

Peut-être Haley voudrait-elle autre chose [que ce que stipule le JCPOA], mais elle ne peut présenter ses demandes, ses souhaits et ses désirs comme des problèmes inhérents au JCPOA. Si, comme ses collègues, Haley avait été présente pendant les pourparlers, elle comprendrait que ce qui a été convenu dans le JCPOA est quelque chose d’équilibré, sur lequel tous les participants se sont mis d’accord, et qui n’inclut pas seulement les demandes et les souhaits d’une ou de plusieurs des parties du JCPOA. Cette vérité est également stipulée dans les déclarations des Européens et des alliés de l’Amérique.[4]

Le 13 septembre, Zarif a encore déclaré :

L’Article 74 de l’Annexe I du JCPOA souligne qu’une visite [des sites militaires de l’Iran] ne peut servir de prétexte pour recueillir des informations sur les secrets de l’Iran. [5]

Lire l’article dans son intégralité en anglais

Notes : 

[1] Asr-e Iran (Iran), 12 septembre, 2017.

[2] Fars (Iran), 29 août 2017.

[3] Tasnim (Iran), 27 août 2017.

[4] ISNA (Iran), 23 août 2017.

[5] ISNA (Iran), 13 septembre 2017.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:50

Un chef houthi menace de faire couler les pétroliers saoudiens : « Les EAU ne sont pas en sécurité, nos missiles peuvent atteindre Abou Dhabi »

 

Le chef houthi Abd Al-Malik Al-Houthi a déclaré que ses forces avaient testé avec succès un missile pouvant atteindre Abou Dhabi. Dans une allocution diffusée sur la chaîne Al-Masirah le 14 septembre 2017, Al-Houthi a déclaré que les Yéménites devraient s’inspirer de la Corée du Nord, pays qui est parvenu à faire des progrès militaires malgré les pressions internationales. Evoquant les progrès militaires de l’armée houthie, il a mentionné sa puissance balistique, ses drones, ses systèmes antiaériens et ses forces maritimes. Il a déclaré que les Houthis aspireraient à lancer des attaques de missiles intensives contre l’Arabie saoudite et les EAU et à participer à la bataille pour la Palestine. Al-Houthi a averti que si les Saoudiens attaquaient le port d’Al-Hudayda, les Houthis prendraient des mesures sans précédent, envisageant de viser les pétroliers saoudiens. Extraits :

Abd Al-Malik Al-Houthi : Les effectifs humains sont indispensables lorsque l’on part au combat. En outre, il faut continuer à développer ses capacités militaires. Notre travail à cet égard ne s’est jamais interrompu, bien évidemment, et nous avons connu des succès pour lesquels nous sommes reconnaissants. Il faut encourager notre industrie militaire. Voyez, mes frères et sœurs, la Corée du Nord. Même si la Corée du Nord subit un siège économique et l’isolement politique, elle a atteint l’objectif de développer des capacités nucléaires. Evidemment, développer des capacités nucléaires n’est pas pertinent dans notre cas. Ce n’est pas notre approche, et cela dépasse nos moyens. Mais elle sert d’exemple. Face à tous les pessimistes, défaitistes et cyniques, qui souffrent de maladies mentales… Certains sont malades mentaux, souffrent d’un complexe chronique de faiblesse, d’impuissance et de pessimisme. La Corée du Nord tient ses scientifiques en haute estime et encourage son industrie. Au lieu de se moquer de leurs scientifiques et de les tourner en dérision, ils les honorent et les encouragent, et grâce à cela, ils ont pu développer leurs capacités nucléaires. […]

Nos efforts nous ont menés au point où, récemment, notre force balistique est parvenue à cibler les installations pétrolières de Yanbu, qui est plus éloignée que Riyad. C’est une belle réussite balistiques. Obtenir des missiles capables d’aller plus loin que Riyad est une belle performance. Nous faisons un excellent travail à différents niveaux en termes de capacités balistiques, notamment en ce qui concerne les missiles de moyenne portée. Notre industrie balistique a connu des succès avec des missiles de portées variables. Concernant les missiles de moyenne portée, nos lignes de production seront bientôt en mesure de produire de nombreux [missiles], avec l’aide d’Allah. Cela nous permettra d’étendre considérablement la portée de nos attaques de missiles, de manière à englober de vastes régions d’Arabie saoudite. En outre, concernant les missiles longue portée, nous travaillons sans relâche et avons beaucoup accompli. Seulement ce mois-ci, notre force balistique a réussi un test important, lançant un missile capable d’atteindre Abou Dhabi. Ce fut le 8 hijri [30 août]. Notre force balistique est parvenue à mener ce test à bien, et il a réussi. C’est un travail intensif et continu, qui nous confèrera la capacité de lancer des attaques de missiles concentrées contre des cibles très importantes dans les Émirats arabes unis. […]

Les pays qui ont des liens économiques avec les Émirats arabes unis et les companies qui ont des investissements importants là-bas ne devraient pas considérer les EAU comme un pays sûr. À partir d’aujourd’hui, ce pays pourrait devenir la cible d’une attaque de missiles qui atteindra des cibles importantes. Les Émirats arabes unis devraient être considérés comme un pays non sûr. […]

[Nous aspirons à] pouvoir mener des attaques intenses de missiles longue portée, qui pourront atteindre n’importe quelle cible en Arabie saoudite, et de nombreuses cibles dans les EAU et, à l’avenir, n’importe quel cible aux Émirats arabes unis, avec l’aide d’Allah. Dans tous les cas, ceci est une réussite. De nombreux pays de la région n’ont pas cette capacité. Ils n’ont pas de tels missiles d’une portée de plus de 1 000 kilomètres. […]

Aujourd’hui, nous avons des drones avancés, que nous avons testés, et qui ont pénétré l’espace aérien saoudien sur des centaines de kilomètres. Ils sont de longue portée, et nous les utilisons aujourd’hui pour une reconnaissance sur différents fronts. Bientôt, avec l’aide d’Allah, ils entameront des opérations de bombardement. […]

Dans cette agression, nous ne sommes pas confrontés à la capacité saoudienne ou à celle des bédouins des Emirats arabes unis. Non. Ce à quoi nous sommes confrontés dans cette agression, c’est à la technologie américaine de pointe. […]

Aujourd’hui, nous développons des systèmes de défense aérienne, qui intercepteront les avions modernes et la technologie américaine de pointe, qui opéreront dans l’espace aérien de notre pays. […]

Le missile qui a récemment frappé Yanbu n’a pas été intercepté par les Patriotes américains, équipés de systèmes de radar et de surveillance très précis, destinés à détecter tout missile visant l’Arabie saoudite. […]

Nous avons la capacité de lancer une attaque, non seulement contre le détroit de Bab El-Mandeb, mais n’importe où en mer Rouge, le long du littoral yéménite et jusqu’au littoral saoudien. Nous sommes en mesure de faire cela. Nous pouvons même atteindre certaines des rives des pays africains. Nous ne disons pas que notre marine constituerait une menace pour la navigation et le commerce internationaux. Notre marine ne représente de menace pour aucun pays, à l’exception du régime saoudien et des pays directement impliqués dans l’agression contre notre pays. Nous espérons qu’à l’avenir, nous pourrons atteindre le port de Palestine et participer à n’importe quelle guerre contre Israël, afin de faire tout ce qu’il faut pour soutenir le peuple palestinien, ou tout autre peuple ou pays de notre nation arabe et islamique. Notre marine ne pose aucune menace à l’Egypte, par exemple, tant que l’Egypte n’envoie pas de navires prendre part à l’invasion de notre pays. […]

S’ils obtiennent le feu vert américain et, pris de stupidité, envahissent Al-Hudayda, son port et son rivage, nous prendrons sans aucun doute des mesures que nous n’avons pas encore prises. Nous pourrions prendre pour cibles les pétroliers saoudiens. Si cela se produisait, notre marine de guerre pourrait prendre pour cibles les pétroleirs. Tout ce que nous faisons sera légitime. […]

À partir d’aujourd’hui, au regard de la crise économique qu’ils infligent à notre peuple, toutes les grandes installations pétrolières en Arabie saoudite sont susceptibles de devenir des cibles prioritaires pour nos missiles et nos autres moyens [militaires], jusqu’à ce qu’ils mettent fin à leur agression, à leur siège économique et à leur oppression de notre peuple, dépouillé de ses moyens de subsistance quotidiens.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:49

Pour le 16ème anniversaire du 11 Septembre, Al-Qaïda a diffusé un message d’Al-Zawahiri appelant les musulmans au Maghreb à se soulever contre les Français

Le 16 septembre 2017, Al-Sahab diffusait un message audio du chef de l’organisation, Ayman Al-Zawahiri, marquant le 16ème anniversaire des attentats du 11 Septembre. Dans l’enregistrement, d’environ six minutes et intitulé « Message des lignes de front », Al-Zawahiri se focalise sur l’activité d’Al-Qaïda au Maghreb, en Afrique de l’Est, dans le sous-continent indien et dans la péninsule Arabique, et prie Allah d’aider les moudjahidines qui se trouvent en ces lieux et de leur accorder la victoire. Par ailleurs, il exhorte les musulmans à se soulever contre les Français au Maghreb et à leur « donner une leçon », et appelle la oummamusulmane à travers le monde à les soutenir par tous les moyens possibles. Extraits (le texte a été légèrement modifié par souci de clarté) :

Les héros courageux du Sahel, les chevaliers du Sahara, les hommes intrépides des montagnes de l’Atlas et les descendants d’Omar Al-Mokhtar [décédé en 1931, chef d’un mouvement de résistance en Libye orientale contre les colonialistes italiens] affrontent la croisade franco-américaine soutenue par les nains de l’apostasie, comme [le chef de l’armée libyenne nationale Khalifa] Haftar, [le président égyptien Abd Al-Fattah] Al-Sissi et [le président algérien Abd Al-Aziz] Bouteflika. […] [Ô] Notre oumma musulmane au Maghreb islamique, les Français sont revenus une nouvelle fois, ces mêmes Français qui ont tué vos pères, occupé vos terres et torturé vos ancêtres. Alors soyez des hommes vaillants, à l’instar de vos ancêtres. Donnez aux Français une leçon dont ils narreront l’amertume et la douleur aux générations futures.

En Afrique de l’Est, les fils courageux de l’islam affrontent l’attaque croisée contre les musulmans du Kenya, de Tanzanie, de Somalie, d’Éthiopie, d’Ouganda et des régions environnantes. […]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée