Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 14:42

Sami Aldeeb : L’Arabie saoudite a semé le vent et récolte les tempêtes

Haram_minaret

 

Dans un texte mis en ligne le 6 juillet sur son blog « Savoir ou se faire avoir », Sami Aldeeb, professeur des universités suisse palestinien auteur d’une traduction du Coran dans l’ordre chronologique, pointe un doigt accusateur vers l’Arabie saoudite, tenue pour grandement responsable de la propagation du terrorisme islamiste dans le monde. Sami Aldeeb propose, pour endiguer la violence d’origine islamiste, d’abroger les textes coraniques qui l’encouragent, à savoir le Coran de Médine, au profit du Coran de la Mecque. Extraits :

Invocation répétée « dans toutes les mosquées du monde » : « Rends veuves leurs femmes. Rends orphelins leurs enfants »

 Les musulmans récitent chaque jour, à plusieurs reprises, dans leurs prières, la Fatiha, qui dit : «Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels tu n’es pas en colère et qui ne sont pas égarés».

Les exégètes musulmans sont quasiment unanimes à dire que ceux contre lesquels Dieu est en colère sont les juifs, et que les égarés sont les chrétiens. Voici l’interprétation qui en est donnée par l’exégèse publiée par Centre coranique du roi Fahd http://goo.gl/d4Ovq4:

«Dirige-nous vers le chemin droit» : conduis-nous vers le chemin droit et maintiens-nous sur ce chemin jusqu’à ta rencontre, et ce chemin est l’islam, le chemin clair qui conduit à la satisfaction de Dieu et à son paradis qu’a indiqué le sceau de ses messagers et de ses prophètes Mahomet. Il n’existe aucun autre moyen pour atteindre le bonheur du serviteur qu’en y demeurant. «Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels tu n’es pas en colère et qui ne sont pas égarés» : le chemin de ceux que tu as gratifiés parmi les prophètes, les véridiques, les témoins et les vertueux (H-92/4:69). Ce sont eux les gens de la bonne direction et de la rectitude. Ne nous place pas parmi ceux qui suivent le chemin de ceux contre lesquels tu es en colère, qui ont connu la vérité mais n’ont pas agi en fonction d’elle, à savoir les juifs et ceux qui leurs ressemblent, ni le chemin de ceux qui n’ont pas été dans la bonne direction, à savoir les chrétiens et ceux qui suivent leurs lois.

Dans la Mosquée du Prophète à Médine et dans toutes les mosquées du monde, les musulmans élèvent de façon répétée et récurrente cette invocation: «Rends veuves leurs femmes. Rends orphelins leurs enfants.» (…)

Les résultats de cette haine défilent devant nos yeux : les attentats à Bagdad et en Arabie Saoudite, dans les environs de la Mosquée du Prophète à Médine.

« Chaque société qui transmet la haine à ses membres se détruit elle-même avant de détruire les autres »

Personne ne peut nier que l’Arabie saoudite est le principal bailleur de fonds du terrorisme dans le monde, diffusant son idéologie terroriste avec les moyens financiers colossaux dont elle dispose, et fermant la bouche des opposants… jusqu’au sein de l’université de Harvard, dont elle finance la chaire d’études islamiques. «Les pots-de-vin font baisser les pantalons», dit un proverbe arabe. Il suffit ici de rappeler que parmi les 19 terroristes qui ont commis les attentats du 11 septembre 2001, 15 étaient de nationalité saoudienne. Des informations indiquent que 60% des Saoudiens soutiennent Daesh.

Réformes encouragées au Maroc et en Egypte

Le Ministère marocain de l’éducation s’est enfin rendu compte des dangers de la haine que diffuse le Coran, et a décidé de supprimer de l’enseignement religieux le chapitre Al-Fath. En cause, son contenu incitant les musulmans au jihad http://goo.gl/UaMuYa

Dans son discours pour la fin du mois de Ramadan, le président égyptien Al-Sissi déclare : «Je l’ai dit au Grand Imam (cheikh de l’Azhar) : les premiers savants religieux de l’islam ont  découvert que 600 000 des récits attribués à Mahomet étaient mensongers, et ils s’y sont attaqués, sans peur, et sans dire : que ‹personne ne touche aux paroles du Prophète ou les examine !›. Ils ont séparé ce qui est vrai de ce qui est faux. Les experts des récits de Mahomet ont joué ce rôle dans d’autres domaines aussi. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire de même et dire: ceci convient, et ceci ne convient pas, et appliquer cette méthode dans d’autres domaines?» Il a demandé dans son discours que les concours du Coran ne se limitent pas à sa mémorisation, mais s’étendent aussi à sa compréhension : «Beaucoup d’entre nous ont appris le Coran par cœur, mais beaucoup de ceux qui ont appris le Coran par cœur nous tuent.» Voir la vidéo partielle de son discours en arabe ici : https://goo.gl/kqXAyN

L’ivresse s’en est allée, et la raison est de retour. Bon réveil. Mais il y a le risque que nous restions endormis au milieu du tunnel, tels les jeunes dans la légende de la Cave, pour nous réveiller trop tard, à la traîne des nations… si nous nous réveillons jamais. J’ai présenté mes condoléances à une amie irakienne après ce qui est arrivé à Bagdad et je lui ai demandé : «Quand est-ce qu’ils deviendront humains?» Elle m’a répondu : «Lorsque nous serons tous tués.» Nous avons besoin de quelqu’un qui nous réveille. Le problème est que les penseurs qui doivent jouer ce rôle somnolent, craignant pour leur vie, se disant : «On ne vit qu’une seule fois. De quoi je me mêle? Après moi le déluge. Ce qui compte est de sauver ma propre tête.»

Propositions de de Sami Aldeeb aux autorités marocaines et égyptiennes : « il ne suffit pas de supprimer le chapitre Al-Fath. Il y a aussi le chapitre Al-Tawba et d’autres, pires encore »

Ô Roi du Maroc, il ne suffit pas de supprimer le chapitre Al-Fath. Il y a aussi le chapitre Al-Tawba et d’autres, pires encore. Supprimez le chapitre Al-Fatiha, qui incite à la haine, ainsi que l’ensemble du Coran médinois, et ne conservez que le Coran mecquois… comme l’avait préconisé le regretté Mahmoud Mohamed Taha, pendu à la demande insistante de l’Azhar. Nous payons tous le prix fort pour ce crime de l’Azhar… jour après jour… avec des monceaux de ruines et des rivières de sang.

Quant à vous, Président de l’Égypte assis sur le trône du grand Pharaon : interdisez la publication du Coran dans la forme actuelle et adoptez la forme chronologique comme je l’ai fait, afin de distinguer ce qui est bon et ce qui est mauvais dans le Coran. Je vous dédie mon édition du Coran par ordre chronologique, à vous et au gentil peuple d’Égypte. Je ne vous demande ni remerciement ni récompense.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 05:28

Le prédicateur palestinien Imad Hamatu : Les musulmans ne sont pas des terroristes ; les Américains ont tué des millions d’Indiens, d’Africains et de Japonais ; 1 284 seulement ont été tués dans les raids du prophète Mohammed

palestinen

https://www.youtube.com/watch?v=G258uWxzS58

Dans un discours diffusé sur la chaîne télévisée de l’Autorité palestinienne le 23 juin 2016, le prédicateur palestinien Cheikh Imad Hamatu a déclaré que face aux Américains qui ont tué 27 millions d’Indiens, plus de 40 millions d’Africains et des centaines de milliers de personnes à Nagasaki et Hiroshima, les musulmans ne sont pas des terroristes. « Le prophète Mohammed a mené 27 raids et 38 attaques », a déclaré Hamatu, dans lesquels « il n’y a eu que 1 284 victimes », dont la plupart faisaient partie de l’armée musulmane. Extraits :

Cheikh Imad Hamatu : Qu’a dit Hitler à Staline pendant la Seconde Guerre mondiale ? Il a dit : Pas de problème. Un million d’Allemands sont tombés au combat dans votre pays, et un million de Russes sont morts ici. Ce qui compte, c’est qui rira le dernier. Un million… Il a prononcé ce mot aussi nonchalamment que possible. Un million de personnes… Un million des vôtres et un million des nôtres. Combien de Russes ont été tués au combat ? 27 millions. Allah Akbar. Et d’Allemands ? 5,5 millions. Allah Akbar. Qu’est-ce que ça  veut dire ? Ces assassins de masse se moquent des chiffres. Pour eux, ce sont de bonnes nouvelles. 27 millions… 5,5 millions…

Allah Akbar. Que-est ce que ce crime ? Dieu envoie tous les anges afin qu’une [seule] personne se convertisse à l’islam. Mais les criminels du monde se moquent du nombre de musulmans [tués]. Mes frères, c’est quelque chose de terrifiant. Il est terrifiant que des millions de personnes…

Combien ont péri lors de la la Première Guerre mondiale ? 11 millions. Et lors de la Seconde Guerre mondiale ? 55 millions. Combien d’Indiens les Américains ont-ils tués lorsqu’ils sont entrés en Amérique ? Quelque 27 millions. Combien d’Africains les Américains ont-ils déportés, seulement pour qu’ils périssent en mer ? Plus de 40 millions ont été tués lorsqu’ils ont atteint les colonies américaines. Qui est responsable de Nagasaki et d’Hiroshima ? Des centaines de milliers d’individus ont été tués là-bas. Les musulmans ne sont pas des terroristes. Les musulmans ne sont pas des terroristes. Les musulmans apportent la compassion.[…]

Dr Mohammed Imara a publié une étude très importante sur le nombre de raids et d’attaques menés par le prophète Mohammed, et le nombre de tués. Quelles sont les conclusions de l’étude ? Elles sont que le prophète Mohammed a mené 27 raids et 38 attaques. En d’autres termes, le prophète Mohammed a mené plus de 60 raids et attaques. Combien y ont perdu la vie ? Il y a eu 1 284 victimes. Dans tous les raids du prophète Mohammed et dans toutes ses batailles, combien ont été tués ? Seulement 1 284. Dont 1 000 musulmans et 284 de leurs ennemis. Allah Akbar.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 05:21

Le témoignage du président de MEMRI Yigal Carmon devant la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants, le 6 juillet 2016 : l’Autorité palestinienne aide financièrement les terroristes emprisonnés, libérés et blessés, et les familles des ‘martyrs’

palestinian_flags

Par Yigal Carmon*

On trouvera ci-dessous la déposition écrite soumise à la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants le 6 juillet 2016 par Yigal Carmon, Président fondateur de l’Institut MEMRI.

M. Le Président, Messieurs les membres de la Commission,

Ma déposition aujourd’hui est consacrée à un problème persistant : le soutien financier, notamment, accordé par l’Autorité palestinienne (AP) à ceux qui ont poursuivi leurs activités terroristes après les Accords d’Oslo, par lesquels Arafat avait pris l’engagement de cesser toute activité terroriste.

En leur accordant ce soutien, l’AP encourage le terrorisme, en violation de ses engagements pris à Oslo.

En outre, l’AP utilise l’argent donné par les pays donateurs à cette fin, et ce faisant, elle les rend complices d’incitation au terrorisme.

Les détails de ce soutien, que je présente dans ma déposition, pourront paraître quelque peu fastidieux, et je m’en excuse par avance. Ils sont extraits tant des médias palestiniens que des registres officiels de l’AP, disponibles en ligne.

MEMRI, comme vous le savez, surveille et analyse les médias du Moyen-Orient depuis près de 20 ans. Ma déposition aujourd’hui est fondée non seulement sur l’analyse du budget de 2016, mais aussi sur des années de recherches.

Détails du soutien de l’AP aux terroristes

L’AP transfère les fonds par le biais de deux organisations de l’OLP :. Le Fonds national palestinien, qui transfère de l’argent pour les prisonniers et les prisonniers libérés (devant être déboursé par la Commission pour les questions relatives aux détenus et anciens détenus)

. L’Institut pour les soins aux familles des martyrs, qui transfère des finds aux familles des martyrs.

Ce soutien financier aux prisonniers est ancré dans une série de lois et de décrets gouvernementaux, et notamment les lois n° 14 et 19 de 2004, et la Loi n° 1 de 2013.[1] Les prisonniers y sont décrits comme un “secteur combattant et une partie intégrante du tissu de la société arabe palestinienne” et il est mentionné que “les droits financiers du prisonnier et de sa famille” doivent être garantis. Il est aussi mentionné que l’AP fournira une allocation à “chaque prisonnier, sans discrimination”.

Selon ces lois, l’AP doit fournir aux prisonniers une allocation mensuelle au cours de leur incarcération et un salaire ou un travail lors de leur libération. Ils ont aussi droit à des exemptions de paiement pour l’éducation, les soins médicaux, et la formation professionnelle. Leurs années d’emprisonnement sont calculées comme des années d’ancienneté de service au sein des institutions de l’AP. Il convient de noter que toute personne emprisonnée plus de cinq ans a le droit à un poste au sein d’une institution de l’AP. Ainsi, l’AP donne en priorité du travail aux personnes impliquées dans des activités terroristes.

Le Président palestinien Mahmoud Abbas a souligné plus d’une fois que “les prisonniers sont la priorité”. [2] En conséquence de cet engagement, l’AP investit des sommes significatives pour payer les dépenses des prisonniers et de leurs familles – 137,8 millions de $ selon le budget de l’AP pour 2016 (dont environ 7% sont destinés aux salaires et frais d’exploitation des officiels) (voir Annexe, Figure 1). [3] Au fil des ans, le gouvernement palestinien a pris une série de décisions pour mettre ces lois en application. [4]

Les allocations sont actuellement payées sur le fondement de la Décision gouvernementale n° 23 de 2010 de l’AP, qui fixe l’allocation mensuelle des prisonniers selon la durée de la sentence qui leur a été infligée. Elles vont de 374 $ par mois pour une sentence ne dépassant pas trois ans à 3 120 $ pour 30 ans et plus. Un supplément de 87 $ est versé aux terroristes de Jérusalem et un supplément de 130 $ aux terroristes arabes israéliens (pour consulter le tableau dans son intégralité, voir en Annexe la Figure 2). [5]

L’AP accorde également aux prisonniers une allocation mensuelle pour leurs frais de cantine, totalisant 780 000 $ par mois. [6]

Bien que la loi affirme que les prisonniers doivent recevoir les allocations « sans discrimination », [7] il arrive que l’AP ait supprimé des allocations pour des raisons politiques. Ainsi, en décembre 2015, des allocations ont été réduites de 338 $ à 208 $ pour les prisonniers libérés membres du Hamas et du Djihad islamique, et récemment, pour les membres du FPLP également, en raison des tensions politiques entre ces organisations et l’AP. [8]

Cette décision politique a suscité les protestations du directeur de la Commission des questions relatives aux détenus et ex-détenus, Issa Qaraqe, qui a déclaré qu’il était « inacceptable que le ministère des Finances réduise le salaire d’un prisonnier » [9]  Sa déclaration prouve deux choses : que c’est l’AP qui finance ces allocations et que l’AP peut réduire, et qu’elle réduit effectivement, les allocations des prisonniers quand elle le souhaite.

Changement administratif en mai 2014

Abbas a émis un décret présidentiel en vertu duquel les paiements aux prisonniers ne seraient plus réalisés par le ministre des Questions relatives aux prisonniers de l’AP. Au lieu de cela, ils seraient effectués par la Commission des détenus et ex-détenus de l’OLP.

Le but de cette décision délibérément trompeuse est d’alléger la pression sur l’AP de la part des pays donateurs qui ne souhaitent pas que leur argent soit utiliser pour soutenir le terrorisme. Toutefois, les bureaux concernés demeurent les mêmes et le responsable en poste est resté en activité, sous un autre intitulé de poste. La source des fonds reste l’AP, qui le sreçoit des pays donateurs, et l’organe de contrôle demeure l’AP aussi.

Plusieurs responsables palestiniens haut-placés ont évoqué ce changement

En juin 2014, l’ancien ministre adjoint pour les questions des prisonniers, Ziyad Abou Ayn, a expliqué que “l’intérêt national exige” cette modification parce que les pays donateurs “ont créé des dizaines de commissions d’enquêtes qui se focalisent sur la question de [leurs] fonds transférés de l’AP aux prisonniers”. [10]

Des officiels de l’AP ont reconnu que l’AP demeure le financier et le décisionnaire pour toutes les questions qui concernent l’aide aux prisonniers et aux familles des martyrs.

Ainsi, en septembre 2014, le directeur des questions relatives aux détenus et ex-détenus à Hébron, Ibrahim Najajra, a déclaré que le changement de statut de ministère en commission “ne diminuerait en rien la valeur des prisonniers ou leur statut légal, moral ou politique, car les services qui leur sont accordés sont ancrés dans la loi”. Il a ajouté que la commission serait placée sous le contrôle direct de la présidence palestinienne et que les paiements seraient effectués directement au Fonds national palestinien de l’OLP. [11]

En décembre 2015, le Secrétaire du Cabinet de l’AP Ali Abou Diyak a annoncé que le gouvernement de l’AP était engagé à poursuivre le paiement des allocations aux combattants emprisonnés en raison de leur combat national et aux familles des martyrs, aux blessés et aux prisonniers. [12]

Le soutien de l’AP aux familles des “martyrs”

Le budget 2016 décrit l’Institut de l’OLP pour les soins aux familles des martyrs comme étant “responsable de a garantie d’une vie digne aux familles de tous les martyrs et aux blessés, en conséquence de leur participation à la révolution”.

Il a alloué presque 173 millions de $ (172 534 733 $) aux familles des martyrs et aux blessés à l’intérieur et à l’extérieur de la patrie. Les dépenses d’exploitation de l’Institut s’élèvent à environ 1,5 million $ (Voir Annexe, Figure 3).

Le budget mentionne aussi le fait que l’Institut accorde des allocations “sans discrimination” – en d’autres termes, provenant aussi du Hamas, du Djihad islamique, etc. [13]

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a déclaré récemment, le 17 juin 2016, que “le gouvernement continuera d’agir conjointement avec les institutions de l’OLP pour améliorer les allocations des familles des martyrs dès que possible”. [14]

Détails des paiements aux familles des martyrs

Selon des informations publiées en 2011 dans les médias palestiniens, la famille de chaque “martyr” reçoit un paiement unique de 1 560 $, ainsi qu’une allocation mensuelle de 364 $. Il y a aussi des paiements supplémentaires fondés sur différents critères, parmi lesquels le statut familial – la famille d’un martyr marié reçoit un supplément de 104 $, et s’il a des enfants, elle reçoit 52 $ par enfant [15] – qu’il ait été civil ou membre des forces armées de l’AP, et selon son grade (pour certains des critères, voir Annexe, figures 4 et 5).

En Conclusion

Laissez-moi souligner à nouveau que, comme dans le cas de l’aide aux prisonniers, une aide aux familles des martyrs qui ont commis leurs actes avant la signature des Accords d’Oslo et l’engagement de l’OLP à mettre fin à toutes les formes de terrorisme pourrait éventuellement se comprendre dans le contexte d’un processus de réconciliation générale.

Toutefois, le fait que de tels paiements soient également accordés aux familles de personnes de différentes organisations qui continuent de commettre des actes de terrorisme en violation de l’accord de paix constitue un encouragement délibéré du terrorisme. En conséquence, l’argent qui provient des pays donateurs et est employé à cette fin rend ces pays complices d’incitation au terrorisme.

 

Yigal Carmon est Président fondateur de MEMRI.

Annnexe

Fig. 1: Paiements de l’AP aux prisonniers (en NIS) – 2016 Budget [16]

Fig. 2: Allocations mensuelles pour les prisonniers (en NIS) – Décision No. 23 du gouvernement de l’AP 2010 [17]

Fig. 3: Budget de l’Institut pour les soins aux familles des martyrs, pour 2016 (en NIS)[18]

Fig. 4: Allocation pour les familles des martyrs, selon le statut familial (en NIS) [19]

Fig. 5: Allocation pour les familles des martyrs, selon le grade militaire (en NIS) [20]

Notes:

[1]Pour la Loi No. 14 de 2004, voir Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=14741; pour la Loi No. 19 de 2004, voir Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=14777; pour la Loi No. 1 de 2013, voir Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16458.
[2]Voir par exemple Wafa.ps, 21 février 2005 ;  Al-Rai (Jordanie), 28 avril 2013 ;  Shasha.ps, 27 avril 2013.
[3]Pour le budget, voir : Pmof.ps/documents/10192/654283/BUDGET+BOOK+2016.06.22.pdf/1b8b37ef-fe73-4ea8-80b3-2ab3bd8c3c68, pp. 753-760.
[4]Voir par exemple la décision du gouvernement No. 19 de 2010, Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16255; Décision du gouvernement No. 21 de 2010, Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16257; Décision du gouvernement No. 22 de 2010, Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16258; Décision du gouvernement No. 23 de 2010, Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16259; Décision du gouvernement No. 15 de 2013, Muqtafi.birzeit.edu/pg/getleg.asp?id=16556.
[5]Al-Waqi' Al-Filastiniyya, No. 90,30 mars 2011, p. 106.
[6]Maannews.net, 9 septembre 2014.
[7]Permettez-moi de donner deux exemples seulement : les auteurs de l’attaque du 9 août 2011 dans le café Sbarro à Jérusalem, qui a tué 15 personnes, dont sept enfants, et fait 130 blessés, et de l’attaque du 31 juillet 2002 à la cafétéria de l’université hébraïque de Jérusalem, qui a fait neuf morts, dont quatre étaient des ressortissants américains. Les agresseurs emprisonnés sont des membres du Hamas et ils ont reçu des allocations. Je détiens un document original qui a été présenté devant un tribunal américain de New York City ; il émane du ministère palestinien des Affaires relatives aux détenus, et il expose en détail les paiements à un des membres de la cellule du Hamas qui a mené l’attaque de l’Université hébraïque. Ainsi, l’AP paie les membres du Hamas qui ont tué des citoyens américains neuf ans après les accords d’Oslo - et les fonds pour cela proviennent de pays donateurs, y compris des Etats-Unis.
[8]Al-Resala (Gaza) 15 décembre 2015, Pnn.ps, 14 avril 2016.
[9]Paltimes.net, 9 décembre 2015.
[10]Eqtesadia.ps,  4 juin 2014.
[11]Hr.ps/ar, 1er septembre 2014.
[12]Feneeqnews.com, 9 décembre 2015. Pour le budget, voir : Pmof.ps/documents/10192/654283/BUDGET+BOOK+2016.06.22.pdf/1b8b37ef-fe73-4ea8-80b3-2ab3bd8c3c68.
[13]Pmof.ps/documents/10192/654283/BUDGET+BOOK+2016.06.22.pdf/1b8b37ef-fe73-4ea8-80b3-2ab3bd8c3c68, pp. 729-736.
[14]Palestinecabinet.gov.ps/WebSite/AR/ViewDetails?ID=37799.
[15]Lajeen-db.ps, 9 août 2011.
[16]Pmof.ps/documents/10192/654283/BUDGET+BOOK+2016.06.22.pdf/1b8b37ef-fe73-4ea8-80b3-2ab3bd8c3c68, p. 760.
[17]Al-Waqi' Al-Filastiniyya, No. 90, 30 mars 2011, p. 106.
[18]Pmof.ps/documents/10192/654283/BUDGET+BOOK+2016.06.22.pdf/1b8b37ef-fe73-4ea8-80b3-2ab3bd8c3c68, p. 735.
[19]Aman-palestine.org/data/itemfiles/b3dd98a029db76be614d1a64dd10604e.pdf, p. 16.
[20]Aman-palestine.org/data/itemfiles/b3dd98a029db76be614d1a64dd10604e.pdf, p. 17.
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 05:19

Une chaîne Telegram pro-EI menace les chrétiens de Tripoli, au Liban

Al-Qaa, Liban, village à majorité chrétienne.

 

Le 12 juillet 2016, les administrateurs de la chaîne Telegram pro-Etat islamique « Nouvelles du Liban musulman » ont menacé d’attaquer les chrétiens libanais, notamment dans la ville de Tripoli. La menace suit une récente série d’attaques intervenues dans le village d’Al-Qaa et l’ouverture du procès du salafiste radical Ahmad Al-Asir. Extraits :

tripolithreat

« Ô croisés de Tripoli, nous ne sommes pas Hizb Al-Lat [appellation péjorative désignant le Hezbollah] ni les groupes de l’apostasie ou le gouvernement de l’incroyance. Nous sommes des jeunes qui avons appris la voie de la vérité et suivi la voie de notre bien-aimé Mohammed. [...] Nous ne vous permettrons pas de profiter de la vie. Si l’épée aiguisée n’a pas encore coupé vos têtes, elle finira par vous atteindre, sans aucun doute. Ô croisés de Tripoli, avez-vous oublié ce que nos prédécesseurs ont fait pour vous à travers les âges ? Avez-vous vu ce qui est arrivé à votre peuple en Libye quand ils ont été abattus sur la plage comme des agneaux ? » [1] …

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 05:15

Le militant américano-palestinien Oussama Abou Irshaid : Israël (eternel bouc-emissaire) est responsable de la crise en Syrie et du coup d’Etat en Egypte

congres

 

Lors d’une intervention au 14e Congrès annuel de l’INCA-MAS, qui s’est tenu à Chicago, l’activiste américano-palestinien Oussama Abou Irshaid a affirmé : « Rappelez-vous qu’Israël n’a pas été créé juste pour prendre et avaler la Palestine. Il a été créé pour diviser et affaiblir cette partie du monde. » Et d’ajouter que « la raison pour laquelle la Syrie souffre toujours est qu’elle est adjacente à Israël » et que « la raison pour laquelle il y a eu un coup d’Etat en Egypte est que les Israéliens ont pu faire pression pour un coup d’Etat ». Ses propos ont été mis en ligne sur YouTube le 3 janvier 2016.

Extraits :

http://www.memritv.org/clip/en/5558.htm

Oussama Abou Irshaid : Nous avons tant de blessures, et la Syrie est une plaie majeure dans le corps de la nation musulmane et arabe. Mais si vous pensez que le problème syrien n’est que le produit d’un régime brutal, vous vous trompez. La raison pour laquelle la Syrie souffre toujours est qu’elle est adjacente à Israël. La raison pour laquelle il y a eu un coup d’Etat en Egypte est que les Israéliens ont pu faire pression pour que le coup d’Etat se fasse. Cela ne signifie pas que l’armée égyptienne était innocente. Non. Mais ils avaient besoin que quelqu’un joue le rôle de lobby pour eux, et ce fut Israël. Ils ont fait pression pour eux ici, dans ce pays. Ils ont fait pression pour un coup d’Etat, contre la volonté du peuple. Israël est pleinement impliqué dans tous les événements de cette partie du monde, car Israël est extrêmement préoccupé par sa propre sécurité et sa stabilité. [...]

C’est exactement ce qui va confirmer la nécessité de traiter le problème palestinien, car Israël représente un défi direct pour l’ensemble de la région. Israël met en danger toute la région. Vous n’aurez ni paix ni stabilité tant qu’Israël poursuivra ces politiques malavisées, et tant que cette entreprise coloniale continuera de réprimer brutalement les aspirations du peuple arabe.

Rappelez-vous qu’Israël n’a pas été créé uniquement pour prendre et avaler la Palestine. Il a été créé pour diviser et affaiblir cette partie du monde. Donc quoi qu’il arrive, Israël continuera de représenter un problème pour toute la région. Quoi qu’il arrive, Israël continuera de représenter un défi pour toute la région, ce qui fait que la Palestine demeurera une cause centrale, car la Palestine continuera d’exister, et la Palestine continuera de dominer, et la Palestine continuera de définir nos aspirations et notre avenir.

Vous ne pouvez avoir de démocratie et de liberté dans cette partie du monde quand la Palestine est occupée. Vous ne pouvez avoir de démocratie et de liberté dans cette partie du monde quand vous avez des régimes qui soutiennent la répression du peuple palestinien par Israël. Et ce même Etat qui se voit soutenu par eux est celui-là même qui les incite à poursuivre la répression de leurs propres populations. 

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 16:37

Dans un nouveau message audio, le commandant d’AQMI de la région du Sahara menace la France et les Etats-Unis

mali

 

Le 8 juillet 2016, Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a diffusé un enregistrement audio de Yahya Abou Al-Hummam (alias Jamal Ukasha), commandant de sa branche du Sahara, dans lequel il dénonce l’occupation du Mali par la France et l’aide qu’elle reçoit des armées locales. Il menace la France et les Etats-Unis, déclarant que les moudjahidines ne resteront pas sans rien faire face aux attaques des « adorateurs de la croix » contre les musulmans, tout en notant que « le combat est à présent arrivé » et qu’il se poursuivra jusqu’à ce que ces pays retirent leurs armées de toutes les terres musulmanes.

Abou Al-Hummam rappelle aux Maliens la guerre des moudjahidines contre l’« occupant français ». Il dénonce également les armées de la région qui collaborent avec la France et ses forces sur le terrain, au lieu de rejoindre le djihad contre elle. Il note que, sans la collaboration de ces armées, la France n’aurait pu occuper le Mali et conserver son influence dans d’autres pays de la région.

Sur la menace posée par la France aux musulmans de la région, Abou Al-Hummam affirme que le « diabolisme et la corruption de la France croisée » se ressentent dans la région depuis plus de deux siècles, depuis le début de sa colonisation.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 16:34

Rapports dans les médias arabes sur le projet de constitution russe pour la Syrie

constitution

Par : N. Mozes *

 

Le 24 mai 2016, Elie Hanna, journaliste pour le quotidien libanais Al-Akhbar, proche du régime syrien, a publié des extraits du projet de « constitution russe pour la Syrie », comprenant ce qu’il a qualifié de « modifications substantielles de la constitution actuelle ». Le quotidien a par la suite rapporté que le projet était le résultat des pourparlers entre les Etats-Unis et la Russie.

Ces derniers mois, plusieurs rapports de presse ont fait état de pourparlers américano-russes relatifs à une constitution syrienne, notamment après la déclaration du secrétaire d’Etat américain John Kerry de mars 2016, faite suite à sa visite à Moscou, selon laquelle les parties avaient convenu d’un calendrier pour la rédaction d’une constitution et d’un plan de transition politique avant août 2016. Ce délai relativement court est peut-être révélateur de la quantité de travail déjà accomplie en la matière. Le quotidien saoudien Al-Hayat, basé à Londres, a rapporté plus tard que lors de la visite de Kerry, la Russie lui avait fourni un projet de constitution, dont les détails ne sont pas publiés, qui avait été discuté entre responsables américains et russes en Suisse, en avril 2016.

Des débats concernant la constitution syrienne sont en cours depuis plusieurs années, sous le parrainage d’éléments occidentaux tels que le Centre Carter et l’Initiative de paix internationale pour la Syrie (qui comprend des militants et des universitaires des droits de l’Homme qui oeuvrent au processus de paix en Syrie), avec la participation de divers opposants syriens et affiliés au régime. Les pourparlers entre les Etats-Unis et la Russie pourraient s’inspirer des idées soulevées dans ces forums.

Ces pourparlers américano-russes – à en croire Al-Akhbar et Al-Hayat  – constituent une violation de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui stipule qu’une nouvelle constitution syrienne doit être établie par une « gouvernance crédible, inclusive et non communautaire », instaurée en Syrie dans le cadre de la phase de transition. Autrement dit, une telle constitution doit être rédigée par les Syriens eux-mêmes après l’instauration d’une telle gouvernance.

« Le nouveau projet russe pour la constitution syrienne » écrit dans le sang avec la plume du président syrien marionnette Bachar Al-Assad (Arabi21.net, le 24 mai 2016)

En outre, il n’est pas évident que cette déclaration de Kerry, et les pourparlers américano-russes eux-mêmes, entrent dans la lignée des efforts déployés par l’envoyé spécial de l’ONU en Syrie, Staffan de Mistura, lors des pourparlers de Genève entre le régime syrien et l’opposition, visant à formuler une déclaration des principes constitutionnels pour former un cadre constitutionnel temporaire pendant la période de transition.

De surcroît, si le projet russe publié par Al-Akhbar est authentique, il reflète une divergence de vues entre la Russie et le régime syrien et l’Iran quant à l’avenir et l’identité de la Syrie – divergence qui existerait aussi en ce qui concerne la gestion du combat terrestre. Si ce projet a été élaboré en coordination avec les États-Unis, comme l’affirme Al-Akhbar, il pourrait également indiquer une scission entre les États-Unis et l’opposition syrienne dirigée par le Haut Comité des négociations (HNC).

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 16:32

Par le biais de caricatures, l’Arabie saoudite et l’Iran s’accusent mutuellement de l’interdiction du hadj aux Iraniens

hajj

 

Le 30 mai 2016, l’Arabie saoudite et l’Iran ont annoncé ne pas avoir réussi à se mettre d’accord sur les dispositions devant permettre aux Iraniens d’assister au hadj [pèlerinage à La Mecque] cette année. Par conséquent, les Iraniens ne se rendront pas aux rituels. Les Iraniens ont accusé les Saoudiens de l’échec des pourparlers, affirmant qu’ils avaient émis des exigences excessives, comme l’interdiction de faire flotter des drapeaux iraniens dans les auberges accueillant les Iraniens ou sur la route du pèlerinage, le refus d’ouvrir une station de soins et de secours à leur usage, ou le port imposé de bracelets de surveillance électroniques pendant la durée de leur séjour. [1]

De son côté, l’Arabie saoudite a affirmé qu’alors qu’elle avait accepté toutes les exigences iraniennes, l’Iran avait rejeté les siennes. Elle s’est dite opposée à toute politisation du hadj et a déclaré que l’Iran avait tenu à organiser des manifestations politiques contre le régime saoudien et les Etats-Unis lors de cérémonies chiites. C’est ce qui aurait valu aux Iraniens l’interdiction de participer au hadj. [2]

Les tensions entre les deux pays ont atteint de nouveaux sommets avec la guerre qu’ils se mènent actuellement en Irak, en Syrie et au Yémen. Le 4 janvier 2016, l’Arabie saoudite a rompu ses relations avec l’Iran après que des manifestants iraniens eurent attaqué et incendié ses représentations à Téhéran et à Mashhad. Ces attaques ont eu lieu deux jours après l’exécution par l’Arabie saoudite de l’éminent imam chiite Nimr al-Nimr. [3]

Notons également que lors de la catastrophe de Mina intervenue pendant le hadj l’an dernier, près de la moitié des 1 000 pèlerins piétinés étaient des Iraniens. [4] L’Iran a tenu l’Arabie saoudite pour responsable de l’incident et menacé d’une sévère riposte. [5]

Ces tensions se reflètent dans nombre de caricatures publiées dans les médias saoudiens et iraniens ces dernières semaines. Ci-dessous des exemples :

Caricatures iraniennes contre l’Arabie saoudite

Des caricatures de la presse iranienne ont présenté la famille royale saoudienne comme des traîtres collaborant avec les Etats-Unis, les sionistes, et l’Etat islamique, leur produit. Les Saoudiens sont également dépeints comme les responsables de la catastrophe de Mina et comme interdisant aux Iraniens de participer au hadj.

« Traîtres dans la maison de Dieu et serviteurs de l’EI » (Aviny.com, le 28 mai 2016)

 

« Le cube de l’amour [la Kaaba] entre les mains des wahhabites sionistes criminels : cette année, l’Arabie saoudite, sous l’influence de l’Amérique, d’Israël et des juifs, interdit aux Iraniens de participer au hadj pour exprimer une féroce hostilité envers les chiites et noircir la réputation de l’islam et des musulmans » (Tasnimnews.com, 5 juin 2016)

Le roi d’Arabie saoudite interdisant l’arrivée des pèlerins iraniens : « Nous avons le devoir d’assurer la sécurité du rituel du hadj partout » (Tasnimnews.com, le 29 mai 2016)

 

La chauve-souris, représentant la famille royale « saoudienne », interdit aux colombes de participer au « hadj » (Farsnews.com, le 31 mai 2016)

Caricatures saoudiennes : L’Iran politise le hadj

Des caricatures en Arabie saoudite présentent un Iran visant à politiser le hadj, au moyen de manifestations de pèlerins iraniens susceptibles de déclencher des émeutes et de compromettre la sécurité du pays.

« L’Iran et la politisation du hajj » : « L’Iran » charge le canon de sa « politique » avec des pèlerins (Makkah, Arabie saoudite, le 25 mai 2016)

« La méthode iranienne [de pratique] du hajj » (Okaz, Arabie saoudite, le 29 mai 2016)

« L’Iran et la politisation du hadj » : « L’Iran » utilise ses pèlerins pour attiser le feu (Makkah, Arabie saoudite, 1er juin 2016)

Pèlerins iraniens – une bombe à retardement (Okaz, Arabie saoudite, le 29 mai 2016)

Lien vers le rapport en anglais

Notes :

[1] Irdiplomacy.ir, le 30 mai 2016.

[2] Okaz (Arabie saoudite), le 28 mai 2016 ; Twitter.com/alialimadadi, le 29 mai 2016.

[3] Voir Enquête et analyse n° 1215 de MEMRI, Unprecedented Tension Between Saudi Arabia, Iran Following Execution Of Shi’ite Cleric Nimr Al-Nimr, 4 janvier 2016.

[4] Parmi eux se trouvait également l’ancien ambassadeur d’Iran au Liban (mizanonline, 1er octobre 2015).

[5] Site web du Guide suprême iranien : khamenei.ir, le 10 octobre 2015.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 16:28

Un chroniqueur arabe : Nous devons purger nos sources de l’extrémisme islamique comme l’Allemagne post-Seconde Guerre mondiale a purgé les siennes du nazisme

Corán_(9284059430)

 

Dans sa chronique du 5 juillet 2016 parue le quotidien saoudien Al-Sharq Al-Awsat, basé à Londres, sous le titre « Déraciner l’extrémisme », Hussein Shobokshi appelle le monde musulman à imiter l’Allemagne dans son combat contre le nazisme après la Seconde Guerre mondiale, en extirpant l’extrémisme des sources culturelles et religieuses. Extraits : [1]

Quand le régime nazi a chuté, quand Adolf Hitler a été vaincu à la fin de la Seconde Guerre mondiale… l’Allemagne a décidé de remettre intégralement en ordre le pays, en profondeur et avec sérieux. Elle a procédé à un auto-examen mnutieux, avec objectivité et sérieux, et a conclu que la principale solution à son problème était de déraciner l’idéologie nazie.

Ainsi a commencé une campagne décisive visant à déraciner l’influence directe et indirecte de l’idéologie nazie de tout le patrimoine, de la culture, l’idéologie, des arts et de la politique d’Allemagne. Les idées de Goethe, Nietzsche et Kant ont été passées au crible, de crainte qu’elles n’aient contribué à ouvrir la voie de l’extrémisme pour, plus tard, déboucher sur le nazisme. En outre, [les autorités allemandes] se sont aussi tournées vers le patrimoine musical [allemand] et ont interdit les concerts du célèbre musicien et compositeur allemand Wagner, qu’Hitler écoutait régulièrement. On a interdit sa musique, craignant qu’elle ne soit un facteur idéologisant, encourageant l’extrémisme. [2]

L’Allemagne a compris qu’elle se trouvait face à un défi décisif : celui de déterminer, avec le plus grand sérieux, d’être ou de ne pas être. Compte tenu de la gravité de la situation, elle a dû affronter les problèmes complexes du nazisme sans ménagement et avec une main de fer.

C’est précisément la crise à laquelle le monde musulman doit faire face [aujourd'hui] : saura-t-il confronter l’extrémisme caché dans les pages de certains auteurs, utilisées par les extrémistes pour légitimer et asseoir leurs positions, leurs actes et leurs crimes ?

Aujourd’hui, nous assistons à des assassinats et des attentats en série, perpétrés par des organisations de sang et de mort, comme Al-Qaïda, le Hezbollah et l’Etat islamique. Elles assassinent et détruisent en se basant sur des fatwas et des opinions bizarres. Tant que ce problème sera présenté et manipulé avec des gants, nous ne pourrons obtenir de vrais résultats, utiles, ayant un impact, vitaux. Il nous faut saisir pleinement la nécessité d’un certain nombre de mesures pour éradiquer l’idéologie du terrorisme, et que la route sera dure. Nous devons être convaincus que nous ne le faisons pas pour plaire à l’Occident ou à qui que ce soit, mais bien pour protéger la religion et les sociétés islamiques de ce danger, car ce sont elles qui subiront ses plus gros dommages et le plus grand nombre de victimes.

Il s’agit d’un problème grave et essentiel. Le Ramadan est passé ; les attaques des organisations terroristes n’ont pas cessé, et le sang coule dans les rues de presque tous les pays islamiques. Il est de notre devoir de purger et de purifier les sources de l’extrémisme, et si nous n’obtempérons pas, il n’y aura, malheureusement, pas de fin à l’épreuve du sang…

Les yeux se déchirent à  la vue de l’assassinat et du sang.

Lien vers l’article en anglais

Notes :

[1] Al-Sharq Al-Awsat (Londres), 5 juillet 2016.

[2] L’auteur semble avoir inclus l’arrêt temporaire du Festival de Beyrouth lorsque l’Allemagne était sous occupation et Beyrouth en zone américaine. Le festival Wagner à Bayreuth a repris en 1951 et Wagner est joué dans toute l’Allemagne.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 00:05

 

La sénatrice russe Olga Kovitidi : Personne ne pourra nous battre au moment d’une offensive terrestre

senatrice

 

Olga Kovitidi, sénatrice russe représentant la Crimée, membre du Comité de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération, a déclaré que la course aux armements en cours et l’augmentation prévue du budget de l’OTAN n’étaient pas accidentelles. Toutefois, grâce au programme de budgétisation fédérale russe, adopté en 2012 pour développer l’industrie militaire du pays, « au moment d’une offensive terrestre, personne ne pourra nous battre », a-t-elle dit. Kovitidi s’est exprimée dans le cadre du talk-show « Time Will Show » consacré au Brexit et à l’OTAN, sur la Première chaîne russe, le 30 juin 2016.

Extraits :

http://www.memritv.org/clip/en/5553.htm

Olga Kovitidi : Nos grands-pères avaient un proverbe – ce ne sont pas mes propres mots : Même une arme non chargée finira par faire feu. Tôt ou tard, même une arme non chargée se déclenche. Le fait que nous assistions aujourd’hui à une telle course aux armements, et que pour la première fois en dix ans, les pays de l’OTAN prévoient d’augmenter le budget de l’armement pour atteindre un budget global de 100 milliards de dollars – cela n’est pas accidentel. Le fait que même la Norvège achète quatre sous-marins n’est pas accidentel. La Lituanie augmente le budget consacré à l’armement de 175 millions de dollars. Cela aussi n’est pas un hasard. J’aimerais attirer votre attention sur un point : quoi que l’[Occident] dise ou fasse nous concernant, nous pouvons dormir tranquillement la nuit. En 2012, nous avons adopté un programme budgétaire fédéral spécial…

Nous avons adopté ce programme pour développer l’industrie militaire de la Russie… Ce programme signifie l’allocation de trois milliards de roubles à cette fin…

Aujourd’hui, il y a 2,5 millions de travailleurs dans l’industrie militaire. Et donc, au moment d’une offensive terrestre, personne ne pourra nous battre… Peut-être dormez-vous bien la nuit, mais vous ne mangez pas bien…

Journaliste américain Michael Bohm : Peut-être dormez-vous bien la nuit, mais vous ne mangez pas bien…

Olga Kovitidi : Ecoutez, Michael, vous pouvez dormir avec qui vous voulez, mais vous ne dormirez pas avec la Russie. [...]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée