Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 00:05

 

La sénatrice russe Olga Kovitidi : Personne ne pourra nous battre au moment d’une offensive terrestre

senatrice

 

Olga Kovitidi, sénatrice russe représentant la Crimée, membre du Comité de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération, a déclaré que la course aux armements en cours et l’augmentation prévue du budget de l’OTAN n’étaient pas accidentelles. Toutefois, grâce au programme de budgétisation fédérale russe, adopté en 2012 pour développer l’industrie militaire du pays, « au moment d’une offensive terrestre, personne ne pourra nous battre », a-t-elle dit. Kovitidi s’est exprimée dans le cadre du talk-show « Time Will Show » consacré au Brexit et à l’OTAN, sur la Première chaîne russe, le 30 juin 2016.

Extraits :

http://www.memritv.org/clip/en/5553.htm

Olga Kovitidi : Nos grands-pères avaient un proverbe – ce ne sont pas mes propres mots : Même une arme non chargée finira par faire feu. Tôt ou tard, même une arme non chargée se déclenche. Le fait que nous assistions aujourd’hui à une telle course aux armements, et que pour la première fois en dix ans, les pays de l’OTAN prévoient d’augmenter le budget de l’armement pour atteindre un budget global de 100 milliards de dollars – cela n’est pas accidentel. Le fait que même la Norvège achète quatre sous-marins n’est pas accidentel. La Lituanie augmente le budget consacré à l’armement de 175 millions de dollars. Cela aussi n’est pas un hasard. J’aimerais attirer votre attention sur un point : quoi que l’[Occident] dise ou fasse nous concernant, nous pouvons dormir tranquillement la nuit. En 2012, nous avons adopté un programme budgétaire fédéral spécial…

Nous avons adopté ce programme pour développer l’industrie militaire de la Russie… Ce programme signifie l’allocation de trois milliards de roubles à cette fin…

Aujourd’hui, il y a 2,5 millions de travailleurs dans l’industrie militaire. Et donc, au moment d’une offensive terrestre, personne ne pourra nous battre… Peut-être dormez-vous bien la nuit, mais vous ne mangez pas bien…

Journaliste américain Michael Bohm : Peut-être dormez-vous bien la nuit, mais vous ne mangez pas bien…

Olga Kovitidi : Ecoutez, Michael, vous pouvez dormir avec qui vous voulez, mais vous ne dormirez pas avec la Russie. [...]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 00:26

Manifestations anti-régime à Ispahan pendant la Journée de Qods : Laissez la Syrie ! Pensez aux Iraniens !

w855

 

Des rassemblements organisés le jour de Qods [Jérusalem] à Ispahan, en Iran, se sont transformés en manifestations anti-régime, la foule scandant des slogans tels que « Laissez la Syrie ! », « Pensez à nous [Iraniens] ! », et « Soutenez les Iraniens ! » Il semblerait que les protestations étaient dirigées contre le Guide suprême Ali Khamenei qui, en tant que commandant en chef des forces armées, est responsable de la politique iranienne en Syrie. Des vidéos de ces manifestations en date du 1er juillet 2016 à Ispahan ont été mises en ligne sur Internet.

Extraits :

http://www.memritv.org/clip/en/5550.htm

Manifestants : Pensez à nous [Iraniens] ! Laissez la Syrie !

Pensez à nous ! Laissez la Syrie !

Pensez à nous ! Laissez la Syrie !

Pensez à nous ! Laissez la Syrie !

Soutenez ! Soutenez ! Soutenez les Iraniens !

Soutenez ! Soutenez ! Soutenez les Iraniens !

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 00:23

Un auteur bahreïni : La création d’un califat islamique, une illusion née d’un « néant moral »

Screen-Shot-2014-06-30-at-5.51.14-PM

 

Dans sa chronique du 1er mars 2016, parue dans le quotidien bahreïni Al-Wasat, intitulée « L’illusion de l’État du califat », le chroniqueur Jamil Al-Mahari condamne ceux qui rêvent de créer un califat islamique par le biais du terrorisme et des décapitations, les qualifiant de « gens les plus extrémistes, réactionnaires et barbares qui soient ». Selon lui, l’EI n’est que l’une des nombreuses organisations islamistes qui rejettent la coexistence avec autrui, et celles-ci, ainsi que les multitudes qui les soutiennent sur les réseaux sociaux, sont éloignées de l’islam et n’ont « aucun but humanitaire ou religieux, mais [souffrent] seulement d’un vide moral ». Extraits :

Des dizaines de milliers, ou peut-être des centaines de milliers, ont été tués jusqu’à présent, et des centaines de milliers, ou peut-être des millions d’innocents ont été arrachés à leurs foyers, [tout cela] au nom du rêve de l’instauration d’un Etat du califat dans tous les pays arabes et musulmans, [un Etat] gouverné par le calife musulman sous la protection d’Allah.

Le rêve d’établir un Etat du califat islamique, ou un empire islamique, sur les ruines des gouvernements arabes et islamiques modernes, est né après la chute de l’Empire ottoman, dans les années 1920. C’était une nouvelle idée de personnalités et d’organisations islamiques qui ont entrepris de réintroduire la charia islamique dans la vie quotidienne et de rétablir le règne islamique. A ce jour, la majorité des organisations islamiques prêchent une version ou une autre de cette idée. Certains défendent [son application] progressive, tandis que d’autres croient à son imposition par la force.

Jamil Al-Mahari (Photo : alwasatnews.com)

Jamil Al-Mahari (Photo : alwasatnews.com)

Ceux qui rêvent du retour du califat islamique, tels que nous le voyons aujourd’hui, sont peut-être beaucoup plus nombreux que nous le pensons, et donc l’EI n’est que l’une des nombreuses organisations politiques [islamiques] formées dans le même moule, ayant adopté cette vision sanguinaire qui refuse de tolérer une opinion différente.

Historiquement, l’Etat du califat a existé pendant un court laps de temps, pendant le règne des quatre califes bien guidés. Plus tard, le régime politique a changé, reflétant la direction prise par l’Etat des Omeyyades, l’Etat abbasside et enfin l’Etat ottoman. Aucun de ceux qui entendent actuellement instaurer un Etat du califat ne peut prétendre que les modèles de gouvernance en place après l’ère des califes bien guidés méritaient d’être imités en termes de promulgation de la charia islamique. Par conséquent, [ces gens] n’ont pas de modèle clair, mais seulement des théories utopiques sur leur héritage.

Aujourd’hui, les individus les plus extrémistes, réactionnaires et barbares qui soient, se lèvent pour établir un Etat du califat islamique, par le terrorisme, les décapitations et l’incendie de mosquées avec des ceintures d’explosifs, et créer le futur Etat du califat auquel ils aspirent sur les restes [de leurs victimes]. [Ce, alors que] l’Etat du califat islamique est censé adopter la charia islamique, remplie de compassion et de justice divine. Ces gens veulent répandre l’islam dans le monde entier par le biais de l’épée et [en menant] le djihad pour Allah, en tuant des personnes et les faisant exploser, [et tout cela] dans le but de dominer le monde au nom de l’islam, d’appliquer la loi d’Allah et de percevoir la jizya [impôt de capitation] de quiconque refuse d’adopter l’islam. Autrement dit, les États-Unis, la Russie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne sont tous censés payer la jizya à ce supposé Etat islamique, tout en s’y soumettant.

Le plus étrange est que, parmi ceux qui ont pris le contrôle des villes et villages isolés dans des pays en proie au chaos, comme la Syrie, l’Irak et la Libye, ceux qui ont asservi leur population et capturé leurs femmes – certains croient à ce jour que si un Etat islamique émerge dans ces régions, il pourra faire ce que bon lui semble de ses habitants, au nom de la religion. Et, fait encore plus étrange, certains les soutiennent ouvertement et fièrement – alors qu’ils sont très éloignés de la voie de l’islam – comme on peut le voir sur les réseaux sociaux… Le programme [de ces gens] est clair. Ils n’ont aucun but humanitaire ou religieux, mais [souffrent] seulement d’un néant moral.

 

 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 00:21

Messages russes aux Etats-Unis pour le 4 juillet

july

 

Ci-dessous une revue des messages et des déclarations émis à l’occasion du 4 juillet 2016, Jour de l’Indépendance des États-Unis, par des représentants et médias russes pro-Kremlin :

La Russie, « partenaire égal » des Etats-Unis – non simple « puissance régionale »

Le 4 juillet, le président russe Vladimir Poutine a envoyé un message de salutations au président américain Barack Obama à l’occasion du Jour de l’indépendance. Dans ce message, Poutine souligne que le États-Unis devraient considérer la Russie comme un « partenaire égal », sous-entendant probablement  que la Russie n’est pas une simple « puissance régionale », selon les termes employés par Obama en 2014. [1] Le message statuait : « L’histoire des relations russo-américaines montre que lorsque nous agissons comme des partenaires égaux et avec respect pour les intérêts légitimes de chacun, nous parvenons à résoudre les problèmes internationaux les plus complexes au profit des peuples des deux pays et de l’humanité tout entière. » [2]

Comparaison entre l’indépendance des Etats-Unis face à la Grande-Bretagne à celle de la Crimée face à l’Ukraine

Dans son message du 4 juillet au peuple américain, tweeté sur son compte personnel Twitter, le président de la commission des affaires étrangères de la Douma Aleksey Pushkov a écrit : « Je souhaite que les Etats-Unis, lors du Jour de leur indépendance et du jour marquant leur scission d’avec l’Angleterre, comprendront le peuple de Crimée, qui a exprimé son indépendance en rejoignant la Russie. » [3]

Etats-Unis : « Je suis fort et très coriace ! » Monde : « Vous êtes jeune et stupide. Vous ne le comprendrez que quand vous grandirez. Si vous en avez l’occasion, bien sûr… » Vk.com/13studiya, le 4 juillet 2016

Le mouvement de jeunesse pro-Kremlin aux Etats-Unis : « Indépendance – Gardez la vôtre, ne touchez pas à celle des autres ! »

Exposition du 4 juillet de la Jeune Garde (Source : Moslenta.ru, 4 juillet 2016)

La Jeune Garde, le mouvement de jeunesse du parti au pouvoir Russie unie, a organisé au parc Novopushkinsky à Moscou une exposition, le 4 juillet, avec des photos de dirigeants de pays dont les États-Unis condamnent la politique, dont des photos de l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez, de l’ancien président libyen Mouammar Kadhafi, de l’ancien dirigeant irakien Saddam Hussein et de l’ancien dirigeant serbe et yougoslave Slobodan Milosevic. L’exposition présentait également des citations du président Obama soulignant l’importance de la coexistence. L’exposition visait à souligner que, même si les États-Unis parlent de valeurs humaines et d’indépendance, ils les détruisent dans d’autres pays pour servir leurs propres intérêts. Au centre de l’exposition se dressait une affiche adressée aux Etats-Unis : « Indépendance – Gardez la vôtre, ne touchez pas à celle des autres » [4]

Une Statue de la Liberté ivre : « Je suis une femme forte et indépendante. » Vitaly, Vk.com/13studiya, 4 juillet 2016

Les politiciens russes snobent la réception du Independence Day de l’ambassadeur des Etats-Unis

Selon les médias russes, les politiques russes pro-Kremlin ainsi que ceux qui tiennent le langage de l’opposition, ont ignoré la réception de l’ambassadeur des Etats-Unis John Tefft donnée en sa résidence Spaso House à Moscou, le 4 juillet. [5]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 00:19

Des tentatives de suicide chez les jeunes Jordaniens déclenchent de vives critiques sur l’incapacité du gouvernement à gérer le chômage et la situation économique

suicide

 

Depuis quelques années, la Jordanie doit affronter une situation économique difficile. Le pays, qui souffre d’un manque de ressources naturelles et dépend de l’aide étrangère, est désormais obligé de supporter le fardeau économique de près de 1,3 million de réfugiés syriens, ce qui a encore aggravé les difficultés économiques. Les chiffres récemment publiés par la banque centrale jordanienne indiquent que, au cours du premier trimestre de 2016, le taux de chômage a explosé pour atteindre 14,6 %, le taux le plus élevé de la dernière décennie.

Ces derniers temps, cette question a fait l’objet d’un débat en Jordanie après deux tentatives de suicide de jeunes Jordaniens souffrant du chômage et de détresse économique. Le 11 mai 2016, cinq jeunes hommes au chômage ont grimpé sur le toit d’un bâtiment près du square Al-Dakhiliyah, au centre d’Amman, et menacé de se tuer pour protester contre la situation économique. Des agents de sécurité jordaniens ont réussi à empêcher les hommes de sauter. Quelques jours après cet incident, qui a été largement couvert par les médias, un groupe de jeunes chômeurs jordaniens ont ouvert une page Facebook sur laquelle ils ont menacé de commettre un suicide collectif en face du bureau du Premier ministre le 29 mai 2016, pour protester contre « la négligence du gouvernement et l’exploitation des employeurs ».

La page Facebook statuait : « En tant que jeunes dotés d’un potentiel inexploitable, en raison de la mauvaise gestion de l’économie jordanienne et de la corruption endémique dans le pays, nous, un groupe de jeunes, avons décidé, après avoir évalué et épuisé toutes les possibilités, d’opter pour la solution du suicide collectif, afin d’attirer l’attention sur notre situation. Les médias internationaux seront invités à [couvrir] l’événement. » La page a été fermée par Facebook quelques heures après son ouverture, au motif qu’elle était contraire aux normes communautaires du réseau social.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 00:12

La journée de Qods à Basra, en Irak : Des policiers irakiens brûlent le drapeau américain et scandent « Mort à l’Amérique ! »

drapeaux

 

Le 1er juillet 2016, certaines villes irakiennes ont marqué la Journée de Qods [Jérusalem] avec des manifestations contre Israël et les Etats-Unis. Cette journée est fêtée chaque année en Iran et dans d’autres communautés chiites du Moyen-Orient le dernier vendredi du Ramadan, et comprend généralement des chants anti-Israël et anti-Amérique. Dans la ville à majorité chiite de Bassora, en Irak, la police locale a été photographiée participant à un défilé de la fête d’Al-Qods et piétinant des drapeaux israéliens et américains. Selon l’agence de presse irakienne Al-Ghad, des drapeaux américains ont également été brûlés lors de la parade, et des membres des milices chiites Al-Hashd Al-Shaabi (« mobilisation populaire ») ont rejoint la police irakienne.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 13:37

Derniers jours du Ramadan : appels de l’EI à abattre des Occidentaux

RamadanJihadQuran(1)

 

Le 1er juillet 2016, le bureau médiatique de l’Etat islamique (EI) dans la province d’Al-Jazeera diffusait une vidéo appelant les musulmans résidant en Occident à tuer des « polythéistes » pendant les derniers jours du mois du Ramadan. Dans la vidéo, intitulée « Le mois du Coran et du djihad » et postée sur les comptes Twitter pro-EI, l’EI encourage les musulmans à lire le Coran, rejoindre le djihad pendant le Ramadan et à participer à des activités djihadistes pour recevoir de plus belles récompenses d’Allah.

Sur des images des attentats de Paris de novembre 2015, le narrateur déclare : « Ô moudjahidines et musulmans [qui vivez] sur la terre de l’Occident, tuez des polythéistes partout où vous en trouverez, vous pouvez probablement choisir une nuit [où les récompenses] seront meilleures que [celles que vous pourriez obtenir] en mille mois, et où vos épées ruisselleront du sang de vos ennemis. Heureux celui qui meurt en combattant sur le champ de bataille à la recherche du martyre pour Allah. Quelle meilleure [façon] de mourir que celle-là ? Quelle victoire est plus grande que cette victoire ? Alors, hâtez-vous, hâtez-vous. »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 13:35

Le commandant adjoint du CGRI Salami lors de la Journée de Qods : Au Liban, plus de 100 000 missiles sont prêts à frapper au cœur d’Israël ; aujourd’hui plus que jamais, sa destruction est imminente

salami

 

Dans un sermon prononcé le 1er juillet 2016 à Téhéran, avant la prière du vendredi marquant la Journée de Qods [Jérusalem], le commandant adjoint du CGRI [Corps des Gardiens de la révolution islamique] Hossein Salami a déclaré que le terrain était devenu propice à la destruction du régime sioniste, expliquant que plus de 100 000 missiles attendent d’être lancés au Liban et que des dizaines de milliers d’autres missiles ont été placés dans l’ensemble du monde musulman pour effacer « le maudit point noir » de la carte du monde. Salami a également sommé les dirigeants kurdes du nord de l’Irak de tenir leurs promesses, prévenant que l’Iran « détruira totalement tout lieu qui constitue une menace pour notre régime ». Le sermon a été diffusé sur la chaîne iranienne IRIB TV. Extraits :

https://www.youtube.com/watch?v=IWH_xpDf4sM

Hossein Salami : Aujourd’hui, plus que jamais, le terrain est propice – grâce à Dieu – à la destruction, l’anéantissement et la chute du régime sioniste. Au Liban seulement, plus de 100 000 missiles attendent d’être lancés. S’il existe une volonté, si elle sert [nos] intérêts et si le régime sioniste répète ses fautes passées en raison de ses erreurs de calcul, ces missiles perceront l’espace et frapperont le cœur du régime sioniste. Ils prépareront le terrain à son effondrement dans la nouvelle ère. […] Des dizaines de milliers d’autres missiles de haute-précision et de longue portée, dotés des capacités destructrices nécessaires, ont été placés en des lieux distincts dans le monde islamique. Ils ne font qu’attendre les ordres ; ainsi lorsque ils appuieront sur la détente, le maudit point noir sera rayé de la carte géopolitique du monde, une fois pour toutes. [...]

Aujourd’hui, contrairement à autrefois, le potentiel de déstruction de ce régime est bien réel. Le régime sioniste n’a pas la profondeur stratégique [nécessaire] sur le terrain pour se défendre. Dans certains endroits, le régime a une profondeur de seulement 14-24 kilomètres. En une seule attaque de terrain, son dos sera brisé. [...]

Je somme les hauts responsables [kurdes] du nord de l’Irak de tenir leurs promesses. Nous détruirons totalement tout lieu qui constitue une menace pour notre régime, sans rien prendre en considération. [...]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 13:22

Rapport de média yéménite anti-Houthis : Les Houthis ont présenté leurs excuses aux Américains pour le slogan « Mort à l’Amérique et à Israël »

houtis

 

Le 27 juin 2016, une délégation occidentale dirigée par le sous-secrétaire d’Etat américain Thomas Shannon, l’ambassadeur américain au Koweït Douglas Silliman et l’envoyé spécial britannique au Yémen Alan Duncan a rencontré la délégation houthie aux pourparlers de paix du Yémen au Koweït, dirigée par le porte-parole houthi Mohammed Abd Al-Salam. Après la réunion, les médias yéménites et arabes opposés aux Houthis au Yémen ont publié de nombreux articles affirmant que les représentants houthis avaient présenté des excuses aux Américains pour l’utilisation par les Houthis du slogan « Mort à l’Amérique, mort à Israël, malédiction sur les Juifs et victoire pour l’islam », affirmant qu’ils s’étaient juste servis de ces slogans pour mobiliser du soutien au Yémen.

Selon ces rapports, les Houthis ont demandé à la délégation occidentale de dissuader la coalition arabe d’attaquer et de capturer Sanaa, capitale houthie, et promis de rendre les armes et d’opérer des changements substantiels sur le terrain en guise de geste envers les États-Unis. Les Houthis auraient promis de ne pas nuire aux intérêts américains et auraient présenté la difficulté de leur situation au Yémen.

Selon le quotidien qatari Al-Qods Al-Arabi, basé à Londres, cette réunion a révélé les liens entre Houthis et Américains. Cette rencontre n’aurait pas été la première entre les parties et de nombreux responsables houthis auraient visité Washington ces dernières années, plus nombreux que les représentants yéménites non houthis.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 23:28

Le quotidien le plus important du Pakistan en ourdou accuse l’Occident des attentats d’Istanbul, et cite le secrétaire général de l’OTAN affirmant que l’islam est la prochaine cible après la défaite du communisme

ourdou

 

Après le triple attentat suicide du 28 juin à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, qui a fait 41 morts et plus de 200 blessés, le plus grand quotidien en ourdou du Pakistan,Roznama Jang, a publié un éditorial intitulé : « Les attaques turques : un signal d’alarme pour le monde islamique ! »

Dans cet éditorial, le quotidien a insinué que ces attaques, ainsi que des incidents similaires qui se sont produits depuis le 11 septembre, font partie d’un complot ourdi par les pays occidentaux. Et d’ajouter qu’après la défaite de l’Union soviétique en Afghanistan, le secrétaire-général de l’OTAN [dont le nom n’est pas précisé] a fait une déclaration politique, aux termes de laquelle après le communisme, il fallait vaincre l’islam.

Extraits :

Les récentes attaques suicides qui ont eu lieu à l’aéroport Atatürk, dans la ville d’Istanbul en Turquie, sont une source de préoccupation et de souci pour le monde islamique tout entier. Ceci du fait que les événements les plus malheureux qui se produisent dans le monde entier depuis le 11 septembre sont liés d’une manière ou d’une autre aux musulmans, à l’islam et au Pakistan, connu pour être le bastion de l’islam. Après le 11 septembre, la manière dont la plupart des incidents ont été reliés à l’islam, aux musulmans et au monde musulman est une source d’étonnement.

Dans les pays occidentaux, même avant le 11 septembre, des individus tiraient aléatoirement dans des lieux publics, et des groupes perpétraient des suicides collectifs, au nom de différentes philosophies, [et ces actes] étaient toujours qualifiés d’incidents isolés. Le plus triste dans cette affaire est que si tout lien entre un musulman et un quelconque incident apparaissait, cela aurait mené à une série [de tentatives] de relier l’islam au terrorisme ; [tentatives] perçues avec une suspicion grandissante, y compris au sein de la population éduquée d’Occident.

Selon certains individus ayant étudié l’Histoire, après l’effondrement de l’Union soviétique, le secrétaire-général de l’OTAN de l’époque a publié une déclaration politique disant que l’islam était le prochain ennemi après le communisme. En conséquence, des signes clairs de communautarisme et des différences fondées sur la langue et la race ont émergé dans les pays musulmans. Des situations de corruption, de mauvaise gestion, de non application de la loi et d’écarts croissants entre les riches et les pauvres, de pénurie d’énergie et d’insuffisances de production agricole et industrielle sont apparues, conduisant la population à perdre confiance dans le système, dans la plupart des pays musulmans.

Dans les zones au nord du Pakistan, en particulier dans les districts de Swat et de Malakand, des efforts visant à utiliser les privations de la population pour développer l’extrémisme religieux sont apparus. Des tentatives de la part d’individus armés [des terroristes] venant d’Afghanistan, ont été initiées pour affaiblir le contrôle du Pakistan dans ces régions. L’ordre et la paix civile ont certes été rétablis dans le Swat [armes et tactiques spéciales] au moyen d’opérations militaires, mais les activités anti-pakistanaises du [chef du Tihrik-i-Taliban du Pakistan] Fazlullah, rebelle qui a bénéficié de l’hospitalité en toute sécurité de l’Afghanistan, se poursuivent.

Ce qui est le plus étrange est que, d’une part, des organisations terroristes anciennes et nouvelles dépensent toute leur énergie pour causer des dommages aux pays musulmans de toutes les manières possibles ; mais d’autre part, la responsabilité du terrorisme est également imputée aux pays musulmans. Selon des informations préliminaires, les trois attentats suicides de la nuit du mardi au mercredi à l’aéroport d’Istanbul ont tué 36 personnes et blessé 150, et ce bilan devrait encore augmenter.

Mardi, des informations ont fait état de 14 fidèles assassinés après le Tahajjud [prières de la nuit du Ramadan] dans une mosquée de Zaydan, près de la capitale irakienne de Bagdad ; 11 combattants kurdes et trois [combattants] des Pasdaran-i-Inquilab [iraniens] ont été tués au cours d’affrontements dans la province iranienne du Kurdistan près de la frontière irakienne ;  25 rebelles ont été tués par des frappes aériennes par les alliés saoudiens au Yémen et 40 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les rebelles et les forces gouvernementales au Sud-Soudan.

Les pays de l’oumma musulmane – dont la plupart ont été soumis à l’esclavage au début du 20e siècle – sont aujourd’hui morcelés, tout en étant indépendants et autonomes, et affrontent les circonstances les plus difficiles. La responsabilité incombe aux dirigeants, aux religieux et aux philosophes musulmans de mettre de côté leurs intérêts personnels, familiaux et claniques pour s’organiser et s’unir afin de préserver la liberté des pays musulmans et d’éviter au monde une nouvelle guerre…

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée