Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:43

Un religieux saoudien : Les enfants doivent être comme des chaussures aux pieds de leurs parents ; un fils fait l’impossible pour soulager son père malade (archives)

ateeq

 

https://www.youtube.com/watch?v=gMsXZP0VhKM

Dans un discours prononcé le 5 juin 2014, le prédicateur saoudien Cheikh Sa’d bin Atiq Al-Atiq a évoqué le principe islamique du respect envers les parents. Le Cheikh Al-Atiq a estimé que les enfants devaient être comme des chaussures pour leurs parents, avant de raconter l’histoire d’un fils dévoué qui a tout fait pour soulager son père malade.

Sa’d bin Atiq Al-Atiq : Qu’y a-t-il de plus beau que d’enseigner à nos enfants que la clé du Paradis se trouve sous les pieds de leurs mères ? Toute personne qui laisse un enfant crier sur sa mère, piquer une colère contre elle, lui donner du diabète, de l’hypertension, du cholestérol et toutes sortes de maladies, ne comprend pas que sa mère est la porte du Paradis.

[...] 
 

(Un jour) j’accomplissais une mission de prêche dans le désert. L’école que j’ai visitais se trouvait à plus de 80 kilomètres de la route pavée la plus proche. Lorsque je suis arrivé, j’ai été accueilli par 40 lycéens à qui j’ai demandé de définir le (principe islamique) consistant à être « bon avec ses parents ». Un garçon qui gardait des chameaux et des chèvres s’est levé. Ses cheveux étaient attachés dans un foulard. Il a dit : « Cheikh, cela signifie que vous devez devenir comme une chaussure pour votre père et votre mère, pour qu’ils ne marchent jamais sur une épine, aussi longtemps que vous vivrez ».

[...] 

Ils habitaient à 180 kilomètres de Riyad. Son vieux père était malade. Il souffrait de la prostate, une glande qui obstrue les voies urinaires lorsqu’elle grossit. Un homme de cet âge a constamment besoin d’uriner. Parfois il souffre d’incontinence ou de fuites d’urine, et parfois il souffre de rétention d’urine. Ô, quelle douleur !  Puisse Allah guérir tous les musulmans qui souffrent.

Lorsque les fils du vieil homme sont venus avec leurs propres enfants, il a égorgé une chèvre pour eux et était très heureux de les voir. Mais après la prière de la nuit, son visage s’est assombri. Le bon fils n’avait rien remarqué, trop occupé à servir ses frères. Pendant la prière, le vieil homme ne pouvait pas tenir debout. Il souffrait de rétention d’urine. Il ne l’avait pas dit à ses fils, parce qu’il ne voulait pas gâcher leur journée.

Le jeune fils est allé traire les chameaux. Lorsqu’il est revenu, il a vu ses frères et ses neveux réunis autour de son père.

“Ton père est sur le point de mourir”, lui ont-ils dit. “Il va mourir sous nos yeux. Pas une goutte d’urine n’est sortie de son corps depuis la nuit dernière. Il va mourir. Nous sommes à trois heures de marche de Riyad. Les téléphones portables ne fonctionnent pas ici. Sa mort est certaine”.

Le bon fils s’est approché et a pris la main de son père. « Qu’y a-t-il, père ? » a-t-il demandé. « Je suis mourant » a dit le vieil homme.

[...] 

Le bon fils a fait sortir ses frères et neveux de la tente et s’est enfermé avec son père pendant une demi-heure. Lorsqu’il a rouvert la tente, le vieil homme était vêtu de blanc et sa barbe était parfumée. Il priait et son visage était rayonnant.

“Que lui avez-vous fait?” ont demandé les frères. Le vieillard a répondu : « Il a fait sortir l’urine de mon corps avec sa bouche. Par Allah, il n’a pas même froncé les sourcils en faisant ça, malgré toute la saleté, l’urine, le sang et le pus qui souillaient les coins de sa bouche”.

[...] 

Après avoir vidé la vessie de son père, il l’a habillé. Tous deux se sont lavés. Ensuite le fils a dit : “Allons à l’hôpital”. Quelle belle histoire illustrant la bonté des enfants envers leurs parents !

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 15:03

Le Guide suprême iranien, dans un article paru à l’occasion du Hajj : ‘Les idoles seront détruites’

??

 

Le 23 septembre  2015, à l’occasion du pèlerinage annuel à La Mecque, le Guide suprême iranien Ali Khamenei a publié un article sur son site Internet Farsi.Khamenei.ir intitulé « Les idoles seront détruites », accompagné d’une image d’une Statue de la Liberté brisée. Extraits :

« …  L’étude des leçons [du Hajj], et leur mise en œuvre, sont une source de bénédiction qui peut renouveler la vie des musulmans, leur apporter la prospérité et les sauver des troubles qui les affligent, actuellement et à tout moment. L’idole de l’âme, l’idole de la fierté [et] l’idole de l’envie sexuelle ; l’idole de la tyrannie et de la soumission ; l’idole de la tyrannie globale [à savoir les Etats-Unis] ; l’idole de la paresse et de l’irresponsabilité ; et les autres idoles qui font honte à la précieuse âme humaine – seront toutes détruites par un plan qui émergera des profondeurs du cœur. Ensuite, la liberté, l’honneur et la santé remplaceront la dépendance, la difficulté et l’humiliation.

« Ô frères et sœurs qui accomplissez le pèlerinage, en provenance de toutes les nations et de tous les pays, sondez profondément le mot [à savoir « Hajj »] qui nous enseigne la sagesse divine ; examinez précisément la source des troubles qui assaillent le monde islamique, en particulier en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord ; définissez-vous une mission et une responsabilité conformément à [votre] potentiel et à vos outils individuels et publics et exercez-les.

Ces jours-ci, la politique maléfique de l’Amérique dans la région engendre la guerre et un bain de sang, la destruction, des déplacements de population, la pauvreté, l’arriération et des divisions religieuses et ethniques. D’un autre côté, les crimes et l’occupation du régime sioniste en Palestine ont atteint le summum de l’injustice et du crime. [Le régime sioniste] profane continuellement la mosquée Al-Aqsa et piétine le sang et l’argent du peuple palestinien opprimé.

Pour vous [pèlerins] musulmans – cette question est votre priorité. Vous devez l’examiner, et savoir ce qui vous incombe en vertu de la [loi] de l’islam. Les dirigeants religieux, politiques et personnalités culturelles ont une lourde mission, dont ils négligent malheureusement la réalisation. Plutôt de répandre le chiisme religieux, de rester passifs face à l’ennemi et de s’engager dans des choses triviales, les dirigeants religieux, politiques, et les personnalités culturelles doivent tous [respectivement] identifier la douleur intense du monde islamique et accepter de réaliser la mission dont Dieu les a chargés.

Ces événements qui suscitent des pleurs et qui ont lieu dans la région – en Irak, au Yémen, à Bahreïn, en Cisjordanie, à Gaza et ailleurs en Asie et en Afrique – sont les plus grands défis de l’Oumma islamique.

Les complots de la tyrannie globale [à savoir les Etats-Unis] à cet égard doivent être identifiés, et des moyens pour résoudre [cette question] doivent être envisagés. Les nations doivent l’exiger de leurs gouvernements et ceux-ci doivent être fidèles à leurs responsabilités… »

Signé : Ali Khamenei

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:45

L’ancien ministre algérien Abderrahmane Belayat : L’Algérie doit obtenir des armes nucléaires pour chasser les Juifs de Palestine

abderrahmanebelayat_755240244

https://www.youtube.com/watch?v=vRi6ZPyjr1k

Le 20 septembre 2015, Abderrahmane Belayat, ancien ministre de l’Urbanisme et ancien secrétaire général du FLN (Front de libération nationale), principal soutien du Président Abdelaziz Bouteflika, a déclaré que l’Algérie devait obtenir l’arme nucléaire. Dans le cadre d’un événement organisé par le journal Al-Hiwar sous le titre « Violation sioniste d’Al-Aqsa », Belayat a précisé que l’Algérie devrait installer l’armement nucléaire sur une montagne et enjoindre aux Juifs de quitter la Palestine.

« Nous devons obtenir [des armes] nucléaires. Si nous n’avons pas d’armes nucléaires, personne ne nous parlera – ni les Anglais, ni les Russes, ni personne. Lorsque nous aurons [des armes] nucléaires, nous les placerons à Tikjda (station de ski) ou dans les monts Aurès, et nous dirons aux juifs de partir [de Palestine] »
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:43

L’ancien président tunisien Moncef Marzouki : Les pays du Golfe et du Maghreb devraient accueillir des réfugiés

Former Tunisian President Moncef Marzouki_ Gulf and Maghreb Countries Should Acc

 

Dans un récent discours, l’ancien président tunisien Moncef Marzouki appelle les dirigeants des pays du Golfe et du Maghreb à accueillir des réfugiés syriens. « Vous ne pouvez pas laisser les Européens gérer seuls cette tragédie », dit-il. Le discours a été diffusé sur Al-Jazeera le 11 septembre 2015. Extraits :

Moncef Marzouki : L’été 2015 entrera certainement dans l’histoire comme une tache de honte pour cette nation, et je regrette de le dire, pour chacun de nous, parce que la tragédie syrienne qui se déroule sous nos yeux a dépassé toutes les prévisions. Les paroles et les sentiments ne veulent plus rien dire. Nous sommes entrés dans une sphère de folie et d’anarchie totale, une sphère d’effondrement total. Nous témoignons du déplacement de la moitié de la population syrienne, et de leur migration vers les pays européens. Nous voyons les nations européennes ouvrir leurs portes à des millions d’Arabes.

Ceci est une preuve claire de l’échec de notre système arabe dans son ensemble, une preuve claire de l’échec de nos pays et de nos régimes. Peut-être cela est-il une preuve encore plus claire de l’échec de la notion de citoyenneté. J’ai toujours défini la « patrie » comme un refuge, mais c’est devenu le lieu que nous fuyons [...]

Je veux forcer les gens à assumer leurs responsabilités. Je veux forcer les dirigeants arabes – chacun d’entre eux – à assumer leurs responsabilités. Ils ne peuvent pas rester bras croisés, à contempler la situation de loin, comme si cela arrivait à des Martiens sur Mars. Ce n’est pas le cas.

Les personnes concernées sont des Arabes, de notre propre peuple, notre propre chair et notre propre sang. Nous ne pouvons pas demeurer contemplatifs, comme s’il ne se passait rien. La semaine dernière, j’ai demandé à rencontrer le président tunisien M. Béji Caïd Essebsi, pour lui demander que la Tunisie ouvre ses portes à un millier de familles syriennes, pour commencer. Jusqu’à présent, le président n’a pas daigné me rencontrer. Par conséquent, je lui envoie ce message via la télévision : je crois que j’exprime la volonté du peuple tunisien en lui demandant d’ouvrir les portes, rapidement, à un millier de familles syriennes au moins, pour commencer.

[...]

Je sais que des pays comme le Liban, la Jordanie et l’Irak portent le fardeau de la plupart des réfugiés. Les pays du Golfe et les pays du Maghreb sont capables de porter une partie de ce fardeau. Par conséquent, je dis aux dirigeants du Maghreb et du Golfe : C’est une question d’honneur personnel, d’honneur de notre nation, d’honneur de votre pays et de vos populations. Vous ne pouvez pas laisser les Européens gérer seuls cette tragédie, et porter tout seuls le fardeau de nos propres problèmes.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:41

Rétrospective : Le dramaturge égyptien Ali Salem, 1936-2015

salem

 

L’Observatoire du Moyen-Orient (MEMRI) rend hommage au regretté dramaturge égyptien, auteur et critique politique Ali Salem, courageux protagoniste de la paix, de la liberté, et grand humaniste.

Ali Salem, né en 1936, fut l’un des dramaturges égyptiens les plus éminents de ces dernières décennies. Il est réputé pour ses pièces satiriques qui pointent du doigt divers aspects de la société et de la politique égyptiennes, avec un humour incisif caractéristique. Ses pièces sont imprégnées d’allégorie et de fantaisie.

Ali Salem s’est fait connaître dans le monde arabe par sa pièce L’École des fauteurs de trouble, interprétée peu après la guerre d’octobre 1973. Des vidéos de la pièce ont été diffusées sur plusieurs chaînes télévisées arabes. Par l’allégorie, la pièce critique la tyrannie du régime et montre que l’on peut accéder à l’ordre et au progrès par l’amabilité et l’empathie. Écrites en dialecte égyptien parlé, les pièces d’Ali Salem sont très accessibles au public. Il laisse un patrimoine littéraire de 25 pièces de théâtre et de quinze autres ouvrages.

Ali Salem fut l’un des rares intellectuels égyptiens à avoir ouvertement soutenu l’initiative de paix du président Anouar Sadate. En 1994, il a décidé de se rendre en Israël, et a publié ses impressions généralement positives dans un livre intitulé A Drive to Israel: An Egyptian Meets His Neighbors  [Voyage en Israël : Un Egyptien rencontre ses voisins].

Il a payé un lourd tribut, à la fois sur le plan personnel et professionnel, pour son soutien à la paix et à la normalisation des relations avec Israël. Depuis la publication de son livre sur son voyage en Israël, pas un seul producteur égyptien n’a accepté ses nouvelles pièces. Ali Salem n’a pas cédé à la pression et a continué de soutenir la normalisation avec Israël. Il a émis une critique acerbe de l’islam politique et de la violence perpétrée au nom de la religion dans le monde arabe en général, et en Egypte en particulier.

Extraits de divers interviews et débats avec Ali Salem depuis 2004, diffusés sur les chaînes de télévision et dans les médias arabes :

Israël n’a pas l’intention d’occuper le Sinaï ; la coopération entre les peuples israélien et égyptien profitera à la région

Le 8 juillet 2015, suite à la série d’attaques brutales menées dans le Sinaï par des organisations terroristes, notamment Ansar Bait Al-Maqdis, affiliée à l’État islamique (EI), le quotidien égyptien Al-Masri Al-Yawm a publié un article d’Ali Salem critiquant la négligence de la péninsule par le gouvernement égyptien. Selon Salem, les Egyptiens n’ont pas développé le Sinaï de crainte qu’Israël n’occupe le territoire.  Salem estime qu’Israël ne commettrait pas un acte aussi stupide.

Il a également critiqué la réticence de l’Egypte à normaliser les relations culturelles avec Israël, due selon lui à une crainte que l’influence culturelle israélienne ne mette en danger le régime égyptien. Selon lui, ce sont les révolutions du Printemps arabe qui ont renversé les régimes arabes, et non les liens culturels avec Israël, qui auraient profité à la région.

Salem a en outre déclaré que l’Egypte vaincrait le terrorisme dans le Sinaï et qu’Israël n’exploiterait pas les infractions égyptiennes au Traité de paix pour créer des tensions entre les deux pays, estimant qu’Israël aspire au renforcement des relations à long terme. Salem conclut que la situation régionale s’améliorera quand les peuples égyptien et israélien accepteront de coopérer.

Le Hamas est l’ennemi, pas Israël

Dans une interview télévisée, diffusée le 17 décembre 2014, Ali Salem déclare que le Hamas et l’EI, et non Israël, sont les ennemis de l’Egypte : « Nous devons faire la guerre et mourir [pour détruire les tunnels du Hamas]« , dit-il. Concernant Israël, Ali Salem déclare : « Nous devons vivre en harmonie avec nos voisins, d’autant plus que nous avons un traité de paix avec eux ».

« Aucun danger en provenance d’Israël ne menace l’Egypte »

Le dramaturge égyptien Ali Salem, interviewé sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Kahera Wal-Nas, défend le traité de paix avec Israël. Selon lui, l’Egypte ne fait face à aucun danger en provenance d’Israël car il existe un traité de paix israélo-égyptien approuvé par la communauté internationale. Il révèle que son jeune frère a été tué dans le Sinaï lors de la guerre de 1967, et déclare que les dirigeants « jouent avec la vie de la jeunesse égyptienne ».

« Un combat commun contre l’extrémisme »

Dans un débat diffusé sur la chaîne de télévision égyptienne Al-Hayat, le 6 septembre 2011, le dramaturge Ali Salem a défendu l’accord de paix égyptien avec Israël, soulignant qu’ « Israël veut un pays stable de l’autre côté de sa frontière ». « Nous menons un combat commun contre l’extrémisme », dit-il. Récusant les différentes théories du complot répandues en Egypte, Ali Salem a déclaré : « J’écarte l’hypothèse selon laquelle Israël nous enverrait des produits laitiers qui stimulent sexuellement les femmes ou… des ceintures qui détruisent la fertilité des hommes… J’écarte l’hypothèse selon laquelle Israël aurait dépêché un requin pour attaquer la population en Egypte. »

La « culture du déni » dans la presse gouvernementale égyptienne

Peu de temps après le déclenchement de la révolution du 25 janvier en Egypte, Ali Salem a accusé les médias et les intellectuels égyptiens de servir le régime en exprimant ses opinions au lieu de présenter la situation telle qu’elle est dans le pays. Cette « culture du déni total », dit-il, est la cause des manifestations de masse en Egypte. Notant que cette mentalité est obsolète et en désaccord avec l’ère de l’information moderne, où toutes les nouvelles sont mises à la portée immédiate du public, il avertit que l’Egypte doit acquérir un média mature et un leadership culturel, car sinon, le pays sera perdu.

Les Egyptiens qui se marient à des Israéliens ne posent pas de danger pour la société égyptienne

Dans un débat télévisé, Ali Salem fustige une décision du tribunal égyptien de révoquer la citoyenneté des hommes égyptiens qui épousent des Israéliennes. « Il semble que nous soyons dans un état de guerre », dit-il. Répondant à l’avocat égyptien Nabih Al-Wahsh et à l’intervieweur, qui mettent en garde contre le « danger » d’une « infiltration » israélienne, Ali Salem demande : « Pourquoi, qu’est-ce qu’il va bien nous faire ?… Révélera-t-il des secrets sur l’hôtel où il est descendu ?… Déambulera-t-il sur la promenade, verra-t-il des gens manger du maïs et le signalera-t-il au Mossad israélien ? »

Supplément spécial de « Roz Al-Yousuf » pour marquer le 30ème anniversaire des Accords de Camp David

Pour marquer le 30ème anniversaire des Accords de paix de Camp David, l’hebdomadaire égyptien Roz Al-Yousuf a publié un supplément spécial sur les aspects politiques, économiques et culturels de la normalisation des relations avec Israël. Une partie importante du supplément est consacrée à Ali Salem, considéré comme « le plus célèbre de ceux roussis par les flammes de la normalisation ». Dans une interview, Ali Salem parlait de son voyage en Israël en 1994, de son soutien à la normalisation et à la paix avec Israël, et du lourd tribut qu’il avait payé pour ses opinions. Salem, toujours boycotté par les médias et les salles égyptiennes, affirmait qu’il n’avait aucun regret, car « il n’y a pas de regret à avoir pour une bonne action ».

« Mon voyage, une tentative pour me débarrasser de la haine »

Dans un entretien d’avril 2009 paru dans le quotidien koweïtien Al-Nahar, Ali Salem parle longuement de sa première visite en Israël en 1994, et du livre qui a suivi. Il affirme que les intellectuels égyptiens l’ont ostracisé, car ils se sont vus contraints d’affronter la vérité et d’emprunter une nouvelle voie de paix à laquelle ils n’étaient pas préparés. Salem ajoute que son désir de se rendre en Israël a été inspiré par l’initiative courageuse du président égyptien Anouar Sadate de conciliation avec Israël, ainsi que par le simple désir de connaître l’autre côté et de se « débarrasser de la haine ». Il conclut que la paix a largement bénéficié à l’Egypte et à la région dans son ensemble.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:40

Ce que l’Iran est autorisé à faire en vertu du JCPOA

Iran_Talks_Vienna_14_July_2015_

Par Yigal Carmon*

Le soutien ou l’opposition à l’accord sur le nucléaire iranien, le JCPOA, doivent se fonder sur la connaissance de son texte et de ses dispositions. [1]

On trouvera ci-après quelques exemples des actions que l’Iran a le droit de faire en vertu du JCPOA, contrairement à ce qui a été affirmé par des représentants de l’administration américaine.

L’Iran peut poursuivre le développement d’un engin nucléaire et de technologies nucléaires essentielles

En vertu du JCPOA, l’Iran ne s’est pas vu interdire de « concevoir, développer, fabriquer, acquérir ou utiliser des systèmes de détonation explosifs multipoints appropriés pour un engin explosif nucléaire… », ainsi que « la conception, le développement, la fabrication, acquisition ou utilisation de systèmes de diagnostic explosif (caméras à image continue, caméras à image intégrale et caméras à rayons X flash) adaptés au développement d’un engin à explosion nucléaire… », si ces activités sont « approuvées par la Commission conjointe à des fins non nucléaires et soumises à un contrôle ».

S’il y a une chose qui aurait dû être totalement et absolument interdite par cet accord, c’est bien l’activité spécifiquement adaptée au développement d’une bombe atomique. Le motif déclaré du Président Obama pour signer l’accord était d’éloigner l’Iran de cet objectif. Le Secrétaire d’Etat John Kerry a également déclaré que « l’Iran avait accepté de ne jamais obtenir de technologies essentielles qui seraient nécessaires au développement d’un engin nucléaire explosif ». Pourtant le JCPOA autorise une telle activité, sous certaines conditions.

En outre, Ali Akbar Salehi, directeur de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne, a affirmé récemment : « Nous élaborons actuellement un processus de fusion nucléaire, [qui] est la technologie pour les 50 prochaines années ».[2]

L’Iran peut empêcher l’inspection des sites militaires

En vertu du JCPOA, l’AIEA ne peut pas se rendre partout où les preuves la mènent. Le JCPOA précise que les demandes d’inspection « ne seront pas destinées à entraver les activités militaires ou de sécurité nationale iraniennes ». Cela signifie, en effet, que l’Iran peut rejeter a priori toute demande d’inspection d’un site militaire.

Cette disposition a été soulignée par des membres du régime iranien, et par le Guide suprême Ali Khamenei en premier. Celui-ci a ainsi déclaré : « (Les étrangers) ne doivent pas être autorisés à pénétrer dans les frontières de sécurité et de défense du pays, sous le prétexte de contrôle, et les responsables militaires du pays ne sont nullement autorisés à laisser les étrangers franchir ces frontières ou stopper le développement de la défense nationale sous prétexte de supervision et d’inspection ». [3]

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Javad Zarif, a affirmé que ces inspections avaient franchi une ligne rouge et qu’au cours des négociations, l’Iran était parvenu à garantir que l’accord ne les autoriserait pas. [4]

Le principal conseiller de Khamenei pour les affaires internationales, Ali Akbar Velayati, a déclaré : « L’accès des inspecteurs de l’AIEA ou de tout autre organe aux centres militaires iraniens est interdit ».[5]

A l’inverse, les porte-parole de l’administration américaine persistent à dire que les installations militaires seront soumises à inspection, en contradiction totale avec le texte du JCPOA et avec la position iranienne.

Il n’y aura pas de rétablissement des sanctions

En vertu du JCPOA, le rétablissement n’est pas automatique, mais requiert l’approbation du Conseil de Sécurité des Nations unies.

En outre, une clause du JCPOA spécifie que « l’Iran a affirmé qu’il considérera une telle réintroduction ou réimposition des sanctions mentionnées en Annexe II, ou l’imposition de nouvelles sanctions liées au nucléaire, comme des fondements pour cesser d’exécuter ses engagements en vertu du JCPOA, en totalité ou en partie ». Ceci contredit d’autres clauses du JCPOA, qui stipulent que les sanctions seront réimposées en cas de violations iraniennes. L’inclusion de ces clauses mutuellement contradictoires dans l’accord rend la réimposition de sanctions sujette à litige, dans le meilleur des cas, car l’Iran peut soutenir que l’autre partie viole l’accord.

Les sanctions peuvent être levées au bout de moins de huit ans

En vertu du JCPOA, les sanctions ne doivent pas rester en vigueur pendant huit ans, mais peuvent être levées plus tôt, puisqu’il est spécifié que « le Jour de transition se produira huit ans à compter du Jour d’adoption, ou lors de la remise d’un rapport du Directeur général de l’AIEA,  indiquant que l’AIEA est parvenue à la conclusion élargie que tous les matériaux nucléaires de l’Iran sont consacrés à des activités pacifiques, selon la date antérieure ».[6]

Arak restera une installation d’eau lourde et de plutonium ; la filière plutonium de l’Iran n’est pas totalement bloquée

Selon le JCPOA, l’Iran va « moderniser » et « reconcevoir » le réacteur à eau lourde d’Arak, mais il pourra continuer de l’exploiter en tant qu’installation à eau lourde, qui est un élément essentiel de la production de plutonium.

*Yigal Carmon est Président de MEMRI

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:37

Des enfants sur la télévision Al-Aqsa du Hamas : Nous voulons mener le djihad et faire exploser les Juifs

kid for terror

https://www.youtube.com/watch?v=1UXlSeDHGh0

Lors d’une émission pour enfants diffusée sur la chaîne TV du Hamas Al-Aqsa le 4 septembre 2015, de jeunes enfants en uniformes militaires ont répondu à la question de savoir ce qu’ils feraient quand ils seraient grands. Un des enfants affirme vouloir devenir ingénieur, « pour pouvoir faire exploser les juifs ». Un autre a récité un poème : « Je libérerai [Jérusalem] des juifs avec les Brigades Al-Qassam ». Extraits :

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Qui t’a appris ce poème, Muhammad?

Un enfant palestinien, Muhammad Ali Zakariya Al-Astal : Maman.

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Et qui a découvert ton talent de poète ?

Muhammad Ali Zakariya Al-Astal : Maman.

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Maman… Puisse Allah accorder une longue vie à une telle mère, Muhammad. Ok, Muhammad, écoutons ce poème.

Muhammad Ali Zakariya Al-Astal : O Jérusalem, je te rachèterai avec mon âme et mon sang. Je te libérerai des juifs par les Brigades Al-Qassam, bien entendu. J’apporterai des vagues de joie aux prisonniers : le Salut est proche.

[…]

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Que veux-tu faire quand tu seras grand, Muhammad ?

Muhammad Ali Zakariya Al-Astal : Devenir [membre des] Brigades Al-Qassam.

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Des Brigades Al-Qassam ? Parfait. Et toi, Zakariya, que veux-tu devenir ?

Un enfant palestinien, invité de l’émission, Zakariya : Ingénieur.

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Ingénieur ? Pourquoi devenir ingénieur ?

Enfant palestinien, Zakariya : Pour pouvoir faire exploser les Juifs.

Fillette palestinienne, présentatrice de l’émission : Tu veux faire exploser les Juifs ? Non, nous voulons faire exploser les sionistes. Tu veux  parler de l’occupation, c’est cela ? OK, donc c’est pour cela que tu veux devenir ingénieur.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 05:00

La province d’Al-Janoub de l’Etat islamique critique les réfugiés musulmans qui ont quitté l’EI pour rejoindre les pays « croisés »

jamout

Le 16 septembre 2015, la province d’Al-Janoub de l’État islamique (EI) en Irak a publié un bref message adressé aux réfugiés musulmans qui ont quitté les régions contrôlées par l’EI pour s’embarquer dans un dangereux périple vers différents pays occidentaux en Europe.

Le message vidéo fait partie de six séquences publiées par l’EI au cours des dernières 24 heures qui traitent spécifiquement de la crise des réfugiés. Toutes les vidéos contiennent des messages similaires, tels que la consternation face à la décision des réfugiés de quitter l’EI pour trouver refuge parmi les kuffar [infidèles] et l’interrogation sur ce qui motive l’Occident à apporter une aide aux réfugiés, concluant que ses vraies intentions sont au bout du compte de les convertir au christianisme.

Dans cette vidéo, un membre anonyme de l’EI observe que des « centaines » de musulmans vivant dans des zones sous contrôle de l’EI ont émigré en direction de l’Occident.

Il évoque également une conspiration des nations occidentales qui accueillent des réfugiés et avertit les musulmans de leur « ruse ». Il explique : « Quel est l’intérêt des kuffar [infidèles], ô sage [musulman], lorsqu’ils ouvrent leurs patries pour t’accueillir ? Quel est l’intérêt de ces kuffar lorsqu’ils rivalisent [entre eux] pour t’accueillir et t’offrir un refuge dans ces patries, où les musulmans se font à peine entendre ou remarquer ? » L’orateur accuse l’Occident d’aider les réfugiés dans le seul but de les éloigner de l’islam puis de les convertir au christianisme.

S’adressant à ceux qui ont quitté l’EI pour vivre parmi les infidèles, l’orateur les met en garde qu’en agissant ainsi, ils seront punis dans l’Au-delà.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 04:59

Les responsables iraniens révèlent que des négociations secrètes avec les Etats-Unis ont commencé en 2011 – seulement après que les Etats-Unis eurent accepté la condition de Téhéran de reconnaître par avance le statut nucléaire de l’Iran

President Barack Obama Situation Room

 

Les porte-parole de l’administration américaine ont expliqué que l’accord nucléaire avec l’Iran est à la fois une opportunité de profiter de l’occasion créée par l’élection d’un président iranien pragmatique, Hassan Rohani, en juin 2013, et qu’il est vital en ce que les sanctions, que l’Occident s’est lassé d’imposer, n’ont pas réussi à mettre fin au programme nucléaire iranien.

Pourtant, il apparaît que les Etats-Unis auraient entamé des négociations secrètes plus tôt encore, en 2011, pendant la présidence de Mahmoud Ahmadinejad. En outre, dans l’intervalle, non seulement les pays occidentaux n’ont pas perdu leur intérêt à maintenir les sanctions, mais ils les ont considérablement intensifiées après le début des négociations secrètes, à la fois en mars 2012, lorsque les banques iraniennes sanctionnées ont été déconnectées du système SWIFT, et en juillet 2012, lorsque les sanctions européennes sur les ventes de pétrole iranien ont été imposées.

En outre, selon des articles récents parus dans les médias occidentaux,  l’administration Obama a, depuis sa prise de fonctions en 2008, constamment et systématiquement promu les négociations avec l’Iran. Les messages du président Obama à cet égard aux dirigeants iraniens à différents niveaux – lettres, discours publics, etc. – ont commencé dès 2009 ; un compte-rendu de ces articles et des messages d’Obama seront publiés dans un futur rapport de MEMRI.

En outre, il est manifeste, au vu des déclarations des hauts responsables iraniens, que les contacts secrets initiés par l’administration Obama avec l’Iran ont effectivement débuté en 2011, pendant la présidence de l’extrémiste Ahmadinejad, avant l’imposition de sanctions sévères.

Par : A. Savyon, Y. Carmon, et Y. Mansharof

A. Savyon est directrice du Projet des médias iraniens de MEMRI ; Y. Carmon est président de MEMRI ; Y. Mansharof est chargé de recherche à MEMRI.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 03:40

Le prédicateur omanais Salim Bin Khalfan Al-Rashidi : Les juifs et les chrétiens répandent la fornication et le sida

Salim Bin Khalfan Al-Rashidi

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=qbpO4_rAUoQ

Dans un sermon mis en ligne le 18 août 2015, le religieux omanaischeikh Salim Bin Khalifa Al-Rashidi affirme que les juifs et les chrétiens « envoient leurs filles et leur demandent d’attirer tout musulman… avec leurs abominations, pour répandre la fornication et le sida ».

Extraits :

Cheikh Salim Bin Khalifa Al-Rashidi : Les juifs et les chrétiens ne répandent que la corruption. Si vous vous convertissez de l’islam au christianisme, ils le considèrent comme un honneur pour vous. Mais ils ne veulent pas que vous deveniez chrétien ou juif, parce qu’ils considèrent cela comme un honneur. Alors, que veulent-ils pour vous ? Ils ne veulent pas que vous soyez musulman, juif ou chrétien. Ils veulent que vous vous dérobiez d’Allah. C’est ce que les juifs veulent, tout comme les chrétiens, leurs frères et leurs partisans.

[...]

Ils dispersent des filles nues dans les pays musulmans. N’est-ce pas ? N’est-ce pas la vérité ? Ils diffusent des images de nudité sur les sites web. Certains des jeunes hommes justes qui connaissent ces sites m’ont dit que des milliers de ces sites sont ouverts tous les jours. Ces sites favorisent la corruption et de la nudité et incitent les gens à commettre des actes abominables. Qui visent-ils avec tous ces nouveaux dispositifs ? Les musulmans. Ils corrompent votre fils et votre fille, tandis que vous ignorez tout à ce sujet. Ils deviendront des non-musulmans avec de mauvaises mœurs, qui commettent l’adultère, et vous ne le saurez même pas. Est-ce une tragédie, ou quoi ? Voilà tout ce qui les préoccupe, rien d’autre. On m’a informé que ces chrétiens et les juifs amènent des femmes nues, comme vous pouvez le voir par vous-mêmes. Ils envoient leurs filles et leur demandent d’attirer tout musulman, arabe ou non, avec leurs abominations, afin de répandre la fornication et le sida. Est-ce une guerre ou non ? C’est une guerre immense.

[...]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée