Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 23:39

Hommage antisémite à Simone Veil sur un site raciste, misogyne et homophobe : « Cette bête juive faisait assassiner les enfants à naître français »

 

Le site Démocratie participative (1) d’extrême droite affiche des publications à caractère raciste, antisémite, anti-musulman, misogyne et homophobe depuis sa création, début 2017. Le 30 juin, il rend un « hommage » antisémite à Simone Veil, suite à son décès le 30 juin 2017 à Paris, la qualifiant notamment d’ « immonde avorteuse juive » et de « charogne ayant fait assassiner des millions d’enfants de souche française ». Simone Veil, rescapée de la Shoah, est connue notamment pour avoir fait adopter la Loi Veil en 1975, laquelle dépénalise le recours par la femme à l’interruption volontaire de grossesse. L’article est intitulé « L’immonde avorteuse de millions d’enfants blancs a enfin décidé de crever » et est signé du pseudonyme « Capitaine Harlock ». Extraits :

Simone Veil, un « démon issu de la synagogue »

L’immonde avorteuse juive Simone Veil a enfin décidé de crever. Cette charogne a fait assassiner des millions d’enfants de souche française sur plus de 4 décennies. C’est à ce démon issu de la synagogue que nous devons la catastrophe démographique actuelle. Celle du dépeuplement autochtone sans lequel le repeuplement extra-européen n’aurait pas pu avoir lieu dans les mêmes proportions.

Alors que cette bête juive faisait génocider les enfants à naître français, ses complices dans le crime organisaient l’invasion afro-musulmane de la France.

Avec une moyenne de 200 000 avortements par an, nous parlons de plus de 8 millions de victimes de cette législation juive d’inspiration satanique.

Ce que nous devons observer, c’est le torrent d’hommages adressés à ce vampire par ceux qui prétendent s’opposer au déclin et à la mort de notre civilisation. Et, dans ce cas, les femmes.

« les femmes seront toujours pour nous un fléau politique »

S’il est une preuve que les femmes seront toujours pour nous un fléau politique, c’est bien la question de l’avortement. Ces « petits arrangement » individuels que l’on fait passer avant le bien commun et l’avenir d’un peuple voire d’une race entière.

C’est pour pouvoir aller coucher ici et là, sans devoir en assumer les conséquences, que tout le cheptel féminin célèbre la louve juive assoiffée de sang.

(…)

Il y a bien sûr les arguments moraux et religieux. Mais je ne les utiliserai même pas ici.

Je dirai simplement ceci : les Baby-Boomers ont voulu baiser sans contrainte et ont donc détruit l’héritage moral chrétien qui les en empêchait. Destruction du mariage puis de son fruit naturel : les enfants.

Et si d’aventure enfants il y avait, suprématie de la femme qui s’en voit confier la garde aux frais de l’homme.

« l’ordre patriarcal blanc »

Conséquence immédiate de cette attaque contre l’ordre patriarcal blanc : l’hiver démographique qui afflige l’Europe et la France.

Que l’on veuille moins d’enfants pour leur consacrer davantage de temps et de moyens est un argument qui s’entend. Mais il y a une marge entre cela et promouvoir, agressivement, le dépeuplement. En dernière instance, tout argumentaire pro-avortement repose sur une seule chose : la revendication du droit à l’irresponsabilité. Et faire payer aux enfants à naître le prix de son incurie crasse.

Vient ensuite le fameux : « Qui va payer nos retraites ? ». C’est ce pourquoi cette génération maudite a ouvert les vannes de la colonisation africaine : pour que les anciens gauchistes puissent toucher leur pension.

Le coût civilisationnel de ce nihilisme est absolument écrasant.

Toute question d’ordre démographique doit impérativement être contextualisée : nous faisons face à une Afrique en pleine explosion démographique. La seule Algérie va gagner 10 millions d’habitants d’ici à 2030. L’Afrique subsaharienne, 800 millions. Et le flot de migrants, déjà insoutenable, va s’intensifier dans des proportions inédites.

L’Italie, avec 1,3 enfants par femme, perd 30% de sa population sur la seule nouvelle génération. Chacun pensant que le socialisme d’état garantirait à tous une retraite, nul n’a fait le rapport entre les comportements individuels rendus possibles par cet « emprunt » intergénérationnel et les conséquences pour le payeur en dernier ressort : les futures générations.

Toute position libérale sur cette question doit être perçue comme contre-révolutionnaire et impitoyablement interdite. Nous ne pouvons admettre aujourd’hui que des gens acceptent d’accompagner notre effondrement démographique en arguant de considérations petites-bourgeoises dégénérées.

(…)

  • http://democratieparticipative.biz
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 23:28

Un groupe de médias de l’EI appelle les musulmans en Occident à attaquer leurs voisins croisés

 

Le 29 juin 2017, une agence diffusant des contenus de l’État islamique (EI) a lancé des appels, sur ses chaînes Telegram, exhortant les partisans de l’EI en Occident à mener des attaques contre les habitations de particuliers et à tuer leurs voisins. Ces appels sembleraient avoir été rédigés en arabe puis traduits en anglais.

Ainsi peut on lire : « Ô vous mouwahidines [monothéistes] ! Ô vous qui ne pouvez pas faire la hijra au pays du Califat [qui ne pouvez migrer vers les territoires contrôlés par l’EI]! Ô soldats et partisans du califat [de l’EI] en Amérique, en Europe, en Russie, en Australie, au Canada et dans toutes les parties du monde ! Levez-vous ! Fomentez un plan, remettez-vous en à Allah, menez des opérations et tuez autant d’infidèles que possible sur la terre dukufr [mécréance]. Ce faisant, vous réjouissez les cœurs des mouwahidines et des soldats du Califat. »

Un autre appel, intitulé « Tue ton voisin croisé », dit : « Ô mouwahid[monothéiste], où que tu sois, va et tue ton voisin croisé avec (…) [contenu sensible réservé aux abonnés du JTTM]. Ô lion, il est conseillé de [contenu sensible réservé aux abonnés du JTTM]. Gloire à toi et auxhour al-een [les vierges aux yeux noirs du Paradis] que Dieu t’a promises. »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 14:29

Le député irakien Joseph Saliwa : les chrétiens irakiens veulent l’autonomie ; les Irakiens finiront par demander le retour des juifs en Irak

Dans une interview télévisée, le député irakien Joseph Saliwa a déclaré que la majorité des Irakiens chétiens « a acquis la certitude qu’elle doit obtenir l’autonomie ». S’exprimant sur la chaîne télévisée irakienne Hona Bagdad le 10 juin 2017, Saliwa a estimé que le jour viendra où les Irakiens exigeront que les juifs « qui ont été expulsés de ce pays par nos ancêtres, dotés d’une pure mentalité [de style] Etat islamique », recouvrent leurs terres et leurs biens. Extraits :

Joseph Saliwa : La majorité [des Irakiens chrétiens] a acquis la certitude qu’elle doit obtenir l’autonomie.

Journaliste : L’autonomie ?

Joseph Saliwa : Oui.

Journaliste : Est-ce seulement possible ?

Joseph Saliwa : Pourquoi est-il possible pour les chiites…

Journaliste : Parce que vous êtes répartis à travers tout l’Irak.

Joseph Saliwa : Non. Il y a des régions que nous revendiquons dans les plaines de Ninive, et lorsque les circonstances seront favorables…

Journaliste : Cela signifie la partition du pays.

Joseph Saliwa : Absolument pas. C’est étrange. Permettez-moi de vous dire que le peuple irakien, les chiites, les sunnites et les Kurdes, sont la vraie raison de la partition de l’Irak. Les extrémistes religieux et nationalistes ont dirigé ceux qui ne se retranchent pas dans leur identité communautaire et religieuse… Ces [modérés] ont acquis la conviction qu’ils ne peuvent plus vivre avec eux.

Journaliste : Ne reste-t-il plus d’espoir de coexistence ?

Joseph Saliwa : En principe si, assurément. Mais cet espoir peut-il n’exister que dans mon esprit ? Les autres devraient aussi faire un pas vers moi.

Journaliste : Les autres ont-ils été très injustes envers vous ?

Joseph Saliwa : Très.

Journaliste : Les chiites, par exemple…

Joseph Saliwa : Oui, très.

Journaliste : Les chiites ont été injustes envers les chrétiens ?

Joseph Saliwa : Oui.

Journaliste : Les chiites ont sacrifié leurs vies.

Joseph Saliwa : Etes-vous en train de dire que les chrétiens n’en ont pas fait autant ?

Journaliste : [Les chiites] ont sacrifié leurs vies afin que les églises de Mossoul puissent rouvrir.

Joseph Saliwa : Et les Chaldéens assyriens ont sacrifié leusr vies pendant 1 400 ans pour les chiites.

Journaliste : [Non]…

Joseph Saliwa : Bien sûr que si. Ils ne l’ont pas fait cela comme une faveur, mais comme un acte d’humanité. […]

Le jour viendra où les juifs, qui ont été expulsés de ce pays par nos ancêtres, dotés d’une pure mentalité [de type] Etat islamique…

Journaliste : Une mentalité de l’EI ?

Joseph Saliwa : Oui. Une pure mentalité de l’EI. En quoi ce qu’ils ont fait diffère-t-il de ce que l’EI a fait dans les plaines de Ninive aux chiites, aux chrétiens, aux Kurdes, au peuple des Shabaks, etc. ? Ils ont expulsé [les juifs] de ce pays, et ceux-ci aspirent toujours à rentrer dans leur pays. Je crois que le jour viendra où le peuple irakien exigera que les juifs retrouvent leurs terres et leurs biens…

Journaliste : Exigent le retour des juifs ?!

Joseph Saliwa : Oui.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 05:12

L’animateur TV Amr Adib fustige les Egyptiens : Cessez de vous multiplier !

L’animateur de télévision Amr Adib a critiqué le manque de sensibilisation du public égyptien concernant la nécessité d’utiliser des contraceptifs et a déclaré que l’État n’agissait guère pour résoudre le problème. « Pourquoi continuez-vous de vous multiplier ? », a-t-il interrogé, incrédule, évoquant les conséquences financières des naissances multiples pour la famille. Adib a tenu ces propos dans son émission télévisée quotidienne sur ON TV, le 15 mai 2017. Extraits : 

Amr Adib : Pourquoi avoir [un autre enfant] ? Pourquoi n’utilisez-vous pas de pilules contraceptives ? Je suis sérieux. Je dois être le seul à dire cela, car il n’y a aucune publicité sur les pilules contraceptives. D’ailleurs, il y a une pénurie de contraceptifs sur le marché. Aucun officiel ne se préoccupe de remédier à cela. Et après, les gens se plaignent de la croissance démographique. L’Etat gère cette question de manière très civilisée : mesdames et messieurs, ne le faites pas… C’est une honte… Une honte ? Subissez-en les conséquences. […]

Je parle de raison, non de religion. Elever deux enfants revient-il au même que d’élever trois, quatre, cinq ou six enfants ? Je parlais à une femme instruite, issue d’une bonne famille, etc. Je lui ai demandé combien d’enfants elle avait, et elle m’a dit « cinq ». Alors, comment comptez-vous gérer la situation ? […]

Pourquoi continuez-vous de vous multiplier ? Pourquoi une femme voudrait-elle enfanter tout le temps ? Pourquoi les hommes s’infligent-ils cela ? Je veux comprendre la logique derrière tout cela. Vous pouvez à peine faire bouillir la marmite pour deux ou trois enfants. Combien coûtent des chaussures de nos jours ? Vous achetez à votre enfant des chaussures, et le lendemain, elles sont fichues. Combien dépensez-vous pour de nouveaux vêtements pour les fêtes ? Combien de tranches de pain ces enfants mangent-ils ? Combien coûtent l’éducation et les cours particuliers ? Combien coûte un mariage ? Où trouverez-vous l’argent ? […]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 05:09

Le cheikh Wassim Yousuf : Les médias étaient la première arme des Juifs contre l’islam

 

Le cheikh des Émirats arabes unis Wassim Yousuf a déclaré que « les médias étaient la première arme des Juifs dans leurs efforts pour faire douter les musulmans de leur foi » et qu’ils continuent de contrôler les médias, en utilisant la « falsification des faits ». « Regardez la méchanceté des Juifs », a-t-il affirmé sur la chaîne télévisée d’Abou Dhabi le 13 juin 2017. Extraits : 

Wassim Yousuf : Les médias étaient la première arme des Juifs dans leurs efforts pour faire douter les musulmans de leur foi. Les médias étaient leur première arme dans leurs efforts pour faire douter les musulmans de leur foi. Regardez la méchanceté des Juifs : ils ne voulaient pas de guerre car ils étaient une minorité à Médine. Ils ne voulaient pas de guerre, et ils ne voulaient pas non plus d’alliance avec les tribus arabes. Ils craignaient de connaître le même sort que les Banu Qurayza et d’autres tribus [juives]. Ils voulaient donc une autre arme, les médias. Ils faisaient semblant de croire en l’islam le soir et y renonçaient le matin. Cela devait pousser les compagnons du Prophète Mohammed à douter de lui, pour qu’ils renoncent à l’islam et abandonnent Mohammed. Voyez comment ils se fiaient aux médias. Les médias sont le pouvoir ! […]

Les Juifs se fiaient à plusieurs choses dans leurs médias : tout d’abord, la falsification des faits. Lorsqu’ils entendaient une information, ils y ajoutaient une centaine de mensonges, falsifiant ainsi les faits. C’est ainsi que les journaux fonctionnent aujourd’hui. […]

Le contrôle des médias est l’une des armes utilisées pour la destruction de la nation islamique sur les plans religieux et national. C’est pourquoi Shimon Peres coopérait avec la chaîne Al-Jazeera. […]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:43

Une maquilleuse professionnelle palestinienne peint des plaies sur des acteurs pour un infomercial de « Médecins du Monde »

 

L’artiste maquilleuse palestinienne Maryam Sallah peint des blessures sur des acteurs dans un infomercial produit par Médecins du Monde à Rafah, « transformant la réalité qu’elle vit à Gaza en peintures humaines », selon un reportage diffusé sur la chaîne télévisée Al-Arabiya le 28 février 2017. Sallah « transforme la réalité vécue à Gaza en peintures humaines », explique le journaliste. Extraits : 

Commentateur : Maryam Sallah est une artiste maquilleuse palestinienne, qui transforme la réalité dont elle témoigne à Gaza en peintures humaines. Mais comment ?

Commentatrice : Cette artiste palestinienne travaille dans le domaine des effets spéciaux cinématographiques. Elle a réussi à exceller dans ce secteur difficile. Regardons.

Voix off : Ce ne sont pas de vraies images. Ce n’est qu’un effet spécial cinématographique. La maquilleuse palestinienne Maryam Sallah a réussi à transformer la réalité qu’elle vit à Gaza en peintures humaines.

Maryam Sallah : C’est un exercice de l’association française Médecins du Monde. Ils traitent les plaies, et nous utilisons le maquillage cinématographique pour imiter ces plaies.

Voix off : Dans le cadre d’un film tourné à Rafah, l’artiste palestinienne apporte son approche artistique. Inspirée d’événements réels, elle peint des blessures sur les corps des acteurs qui jouent dans un film de l’association Médecins du Monde. Le but du film est de sensibiliser les populations aux périls physiques auxquels doivent faire face les habitants de Gaza.

Maryam Sallah : Il n’y a pas de cinéma à Gaza. C’est la difficulté première. Il y a très peu de travail dans mon secteur. C’est très limité.

Voix off : La Palestine a besoin d’une industrie cinématographique, sinon le talent de Maryam se perdra. […]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:41

Un cheikh égyptien : l’excision a des avantages économiques ; les Juifs la combattent en accord avec les Protocoles des Sages de Sion

Le cheikh égyptien Abd Al-Wahhab Al-Maligi a soutenu que l’excision avait des avantages économiques et sanitaires. S’exprimant sur la chaîne télévisée égyptienne Al-Seha Wal-Jamal le 27 mars 2017, il a déclaré que les Juifs furent les premiers à en parler car ils « ne veulent pas que l’islam ou les musulmans soient purs, développés et civilisés », citant à l’appui Les Protocoles des Sages de Sion. Extraits :

Abd Al-Wahhab Al-Maligi : Je vais vous parler de l’excision, du point de vue médical, religieux, économique et historique. Donc prêtez-moi vos cœurs et vos oreilles. […]

La discussion sur l’excision remonte au siècle dernier. La première fois que ce sujet a fait l’objet d’un véritable débat, c’était au siècle dernier. Qui furent les premiers à en parler ? Les Juifs. Ils ne veulent pas que l’islam ou les musulmans soient purs, développés et civilisés, ce qui fait qu’ils ont commencé à évoquer le sujet. […]

Dans les Protocoles des Sages de Sion, il est écrit : « Nous devons oeuvrer à l’effondrement de la morale, afin qu’il nous soit plus facile de dominer le monde. » […]

Ils vous disent que l’excision provoque l’infertilité. Qui dit cela ? Comment la circoncision féminine peut-elle causer l’infertilité ? Les femmes égyptiennes sont excisées, et pourtant elles enfantent plus que toutes les autres mères du monde. Allah soit loué ! Alors comment cela peut-il causer de l’infertilité ? Ce sont les femmes non excisées d’Europe qui sont infertiles. Allah soit loué ! […]

L’excision a-t-elle des avantages économiques ? Oui ! Quels sont les avantages économiques de l’excision ? L’excision est une mesure médicale préventive. Une personne non excisée sera atteinte de nombreuses maladies graves, que nous évoquerons tout à l’heure, avec l’aide d’Allah. Quelqu’un qui contracte l’une de ces maladies doit dépenser de l’argent, et l’État doit dépenser de l’argent pour son traitement, et ainsi de suite. Mais nous pouvons économiser tout cet argent et l’orienter ailleurs. Donc il s’agit de médecine préventive.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:38

Des journalistes russes anti-gouvernementaux comparent sarcastiquement Poutine à Jésus

Au lendemain de l’émission annuelle Ligne directe avec le président russe Vladimir Poutine, de questions-réponses par téléphone, les réactions de la presse russe anti-gouvernementale étaient tout sauf flatteuses.[1] Dans le média indépendant Echo.msk.ru, le célèbre auteur russe Viktor Erofeev a comparé Poutine à Jésus,[2] tandis que le journaliste russe Anton Orekh a comparé l’émission annuelle en direct à la descente du Feu sacré, rituel accompli chaque année dans l’église du Saint Sépulcre à Jérusalem le Samedi des lumières, veille de la Pâque orthodoxe, qualifié par les chrétiens orthodoxes de miracle.[3] Orekh écrit : « Si vous êtes croyant, peu vous importe d’où et comment vient le Feu. Vous êtes simplement content qu’il soit là. C’est pareil avec Poutine. Et peu importe de quel type de foutaises il vous nourrit – vous êtes croyant ou non. »

Orekh a également ajouté avec sarcasme : « A présent, nous avons des dizaines d’épisodes détaillés de la descente du Saint Poutine [pour] paver une route, poser un câble électrique, éclairer un sapin de Noël. » Et de conclure : « Le président est vraiment nul, car après presque 18 ans de pouvoir de Poutine, personne n’est capable de changer une ampoule sans son injonction. »

Le rédacteur en chef politique du journal indépendant Novaya Gazeta Kirill Martynov a également écrit que sans « intervention présidentielle » il n’y a pas de « miracles ».[4]

L’auteur russe Erofeev : Poutine ressemble à Jésus

L’auteur et journaliste russe féru Viktor Erofeev a déclaré dans une interview au média indépendant Echo Moscou : « Poutine me fait de plus en plus penser à Jésus. Regardez, parmi des milliers et des millions de questions, il choisit celles qui lui donnent une allure de sauveur. Il vient de sauver une femme de Stavropol… Et puisque nous l’avons déjà comparé à Jésus, mentionnons le fait que [l’opposant politique Alexey] Navalany a créé virtuellement, ex nihilo, une [plateforme] sociale-démocrate assez puissante, tout comme l’a fait Lénine. Mais j’espère que le régime de Navalny ne sera pas aussi léniniste. » [5]

Viktor Erofeev (Source : Inosmi.ru)

Le journaliste russe Orekh : « L’émission annuelle Ligne directe avec Poutine ressemble à la descente annuelle du Feu sacré »

Anton Orekh
Anton Orekh (Source : Neinvalid.ru)

Le journaliste russe Anton Orekh a écrit un article intitulé « La descente du Saint Poutine », publié dans Echo.msk.ru.[6]. Dans cet article, Orekh écrit : 

La Ligne directe annuelle avec Poutine ressemble à la descente annuelle du Feu sacré. Tous attendent ce Feu, comme si la grâce de Dieu allait descendre sur leurs têtes. Et peu importe que quelques types barbus aient apporté un briquet pour garantir la venue du Feu, tout est une question de foi.

Si vous êtes croyant, peu importe d’où et comment le Feu arrive. Vous êtes simplement content qu’il soit là. C’est pareil avec Poutine. Et peu importe de quel type de foutaises il vous nourrit – vous croyez en lui ou non. Et si votre foi en Poutine est forte, alors vous aimez tout, vous riez à ses jeux de mots stupides sur les uniformes bleus, et vous pensez réellement que la corruption n’est pas le principal problème du pays, ou  pas un problème du tout. En vérité, il y a de moins en moins de croyants. Nous aimons modifier toutes sortes de statistiques pour démontrer combien notre vie est devenue meilleure et plus joyeuse, et combien le soutien du peuple est plus large pour n’importe quelle baliverne.

Cependant, cette fois, les fraudeurs qui ont coutume de réduire les indicateurs sociaux ont foiré. L’émission Ligne directe avec Poutine de l’an dernier avait reçu près de 4 millions de questions et d’appels, et cette année, ce nombre a chuté de près de moitié, ce qui pose un vrai problème.

Néanmoins, la grâce peut encore descendre sur certains individus. Et à présent, nous avons des dizaines d’épisodes détaillés de la descente de Saint Poutine, pour construire une route, poser un câble électrique, éclairer un sapin de Noël. Et de nombreux crétins ne peuvent s’arrêter de sourire béatement au président, s’extasiant sur sa bonté, sa générosité et son attention. Mais je dois vous dire que le président est vraiment nul. Car après presque 18 ans de pouvoir de Poutine, personne n’est capable de changer une ampoule électrique sans son injonction. Il est le seul capable de prendre une décision, il est la seule autorité. Et il n’existe pas d’intermédiaires entre Natalia Kalinina du district d’Olovyanninsky et le président de Russie, absolument personne. Mais en conséquence de la Ligne directe, quelqu’un d’autre que les bureaucrates sibériens se fera taper sur la tête très durement. Car cette fois, le plus intéressant n’était pas les questions et réponses, ni les effets spéciaux, mais les messages apparaissant à l’écran. C’était un très rare cas où vous deviez regarder vous-mêmes notre télévision. De temps à autre, vous pouviez avoir un aperçu de la vie parallèle, et en fait réelle. C’est ce qui arrive lorsqu’il n’y a pas de monteur et que les gens peuvent écrire tout ce qu’ils veulent. « Peut-être êtes-vous fatigué et voulez-vous vous reposer ? » Il semble que certains ne reçoivent pas la grâce divine avec son Feu sacré, même si beaucoup ont déjà fait l’expérience de l’épiphanie.

Le journaliste russe Martynov : sans intervention présidentielle, il n’y a pas de « miracles »

Kirill Martynov, rédacteur en chef du journal indépendant Novaya Gazeta, a écrit : [7]

L’an dernier, nous avons mentionné le fait que la Ligne directe du président était la dernière institution civique restante. Il semble qu’à d’autres niveaux, personne et rien ne fonctionne ; sans intervention présidentielle, il n’y aura pas de ‘miracles’. Actuellement, la situation ne fait qu’empirer : le président doit non seulement ‘réparer quand ça ne va pas’, mais il affirme ouvertement avoir besoin d’une institution civique de ce genre pour se faire une impression de l’humeur de la société. Habituellement, les parlements et la presse libre servent d’institutions de ce type. Est-il possible d’évaluer l’humeur de la société en résolvant – une fois par an – quelques problèmes sociaux apparemment présélectionnés ?

Kirill Martynov (Source : 7×7-journal.ru)
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:41

L’élégie de l’Etat islamique pour Raqqa révèle faiblesse et puissance

 

Le 19 juin 2017, la Wilaya (Province) de Raqqa de l’Etat islamique, une des deux principales villes du “califat” de l’EI, a mis en ligne une vidéo en arabe d’une durée de 36 minutes intitulée “La purification des âmes”. Cette vidéo reprend de manière récurrente plusieurs éléments de la propagande de l’EI : des images de combats, des cadavres d’ennemis et des appels à mener des attentats en Occident, sur les “terres de l’infidélité”.

Mise en ligne alors que les unités des Forces démocratiques syriennes (FDS) sous commandement kurde se déploient inexorablement autour de Raqqa, la vidéo emploie un ton d’élégie remarquable, inhabituel dans la propagande de l’EI. C’est une vidéo de Ramadan ; aussi l’accent placé sur les choses éternelles et divines n’est pas étonnant, mais on a rarement vu autant de pleurs et d’émotion dans une vidéo de l’EI, s’agissant de pleurs et d’émotions venant de combattants de l’EI et pas de leurs nombreuses victimes.

Pendant presque six minutes, la vidéo se focalise sur la mort et la perte, et ensuite sur la douceur et la nature transitoire de la vie : une tombe emplie de poussière, un jeune homme qui contemple le ciel au milieu des décombres de Raqqa ; un vieil homme qui pousse une bicyclette usée à travers les décombres d’une maison ; des pièces d’or comptées avant de rouler dans l’éternité ; un forgeron qui travaille avec lassitude à sa tâche ; un homme qui se fraie un chemin au milieu de feuilles mortes desséchées ; un père qui regarde son nouveau-né. Défilent des images d’enfants innocents, de sourires et de fleurs, d’or et d’arbres. On voit des rues normales, puis totalement démolies.

Cette vidéo de Raqqa pourrait être une illustration des effets la campagne aérienne de la Coalition contre l’EI. Mais le commentateur évoque tout à fait autre chose. Il assure que ceux qui ont choisi de suivre le chemin sur la voie d’Allah ont fait un meilleur choix que celui des choses de ce monde, al-Dunya. On entend ensuite la voix d’un défunt, puis celle d’’Abou Mousab Al-Zarqawi, en même temps qu’on voit un combattant de l’EI sur une berme de sable, abattu et qui s’effondre lentement. Al-Zarqawi observe qu’il n’y a dans la vie, en fin de compte, rien d’autre pour le musulman que le djihad et le culte du Tout-Puissant. Concentrez-vous, non sur ce monde éphémère, mais sur la vie éternelle, al-Akhira, est son message.

La vidéo présente ensuite des scènes de batailles, d’escarmouches mineures dans des champs d’oliviers et des maisons en parpaings inachevées dans la banlieue de Raqqa, filmées comme s’il s’agissait de l’invasion de la Normandie. Le message ne concerne pas seulement Raqqa, mais plus largement, le fait que la patience et l’obstination, tôt ou tard, conduiront à la victoire ultime (…).

Alors que l’Etat islamique est sur le déclin dans son bastion syro-irakien, il laisse derrière lui un volume important de contenus « culturels ». Le 11 juin 2017, le média pro-EI Al-Yaqeen présentait une infographie révélant le chiffre de 41 230 éléments médiatiques produits par l’EI au cours des trois dernières années. Parmi ceux-ci figurent 2 880 vidéos. Ce chiffre n’inclut pas les posts non officiels des partisans de l’EI et les contenus d’endoctrinement produits par des groupes djihadistes rivaux. Les traces de l’EI, une fois qu’il sera “parti” de Raqqa et de Mossoul, demeureront et continueront d’exercer une influence dans les années à venir.

Le grand penseur américain catholique conservateur Russell Kirk a écrit : “Tous les grands systèmes éthiques ou politiques parviennent à exercer leur ascendant sur l’esprit des hommes en interpellant leur imagination, et lorsqu’ils cessent de faire vibrer les cordes de l’émerveillement, du mystère et de l’espoir, ils perdent leur pouvoir, et les hommes se tournent ailleurs pour trouver un ensemble de principes qui puisse les guider. Nous vivons de mythes. Un ‘mythe’ n’est pas un mensonge ; au contraire, les grands mythes anciens recèlent une vérité profonde”.[iv]

De manière évidente, l’EI n’est pas un “grand système éthique ou politique”, mais il s’en est assurément approprié un, celui de l’histoire et de la pratique islamiques, dont il a choisi différents aspects pour obtenir un effet maximal ; ces derniers lui confèreront de la profondeur et cet appel à l’imagination que la violence, le spectaculaire et les appels superficiels à l’action lancés par des jeunes sans consistance ne peuvent seuls satisfaire. Il est trop facile de ne voir dans le djihadisme salafiste que des massacres et de l’intolérance. Il est plus que cela.

C’est ainsi que la marque EI a, d’une certaine manière, triomphé en gagnant en maturité. Aujourd’hui, ce n’est pas la dernière vidéo ou le dernier acte, pour autant qu’on puisse en juger, qui radicalise les adeptes de l’EI, mais l’image générale générée par l’EI, qui est elle-même le produit d’un conglomérat d’actions et de déclarations, et des dizaines de milliers de vidéos, de photos, d’articles et de commentaires (y compris ceux qui contrent l’EI). L’EI lui-même fait partie d’une marque plus large encore – souvent férocement conflictuelle et contradictoire – d’actions et de pensées islamistes et djihadistes, qui détient un réel pouvoir en ce qu’elle est enracinée dans le numineux et attachée au langage et à l’aura de la révolution politique. (…)

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:39

TV des Frères musulmans en Turquie : Mohamed Elhamy prie Allah pour de nouvelles « conquêtes islamiques »

 

En conclusion d’un épisode d’une émission du Ramadan sur les conquêtes islamiques, l’historien égyptien Mohamed Elhamy a déclaré : « Nous prions qu’Allah rétablisse la bannière des conquêtes islamiques ». Cette émission du Ramadan était diffusée sur la chaîne télévisée des Frères musulmans basée en Turquie Mekameleen. L’épisode susmentionné concernait la conquête de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan et a été diffusé le 10 juin 2017. Extrait :

Mohamed Elhamy : Nous prions Allah qu’Il restitue à notre nation la bannière des conquêtes islamiques, afin que le monde puisse goûter à la joie de la vie à l’ombre de l’islam, après avoir goûté à l’humiliation de a vie sous d’autres nations.

Repost 1
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée