Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 02:44

L’Etat islamique sort Dar al-islam en français : le 13 novembre n’est qu’un début et un avertissement ; les enseignants et l’école laïque pris pour cibles (1ère partie)

7 Dar al islam

 

Le nouveau numéro de Dar Al-Islam, la revue en français de l’Etat islamique, a été mis en ligne le 30 novembre 2015 et diffusé par Twitter.

La couverture montre la photo d’un policier effondré les bras d’un autre policier sous le titre : « La France à genoux ». Ce numéro de 58 pages comporte huit chapitres, intitulés : LA MÉTHODOLOGIE PROPHÉTIQUE DANS L’ÉTABLISSEMENT DE LA RELIGION, qui recommande d’établir la religion pour unir et non pour diviser ; Ô VOUS QUI AVEZ CRU ! PRÉSERVEZ VOS PERSONNES ET VOS FAMILLES D’UN FEU, sur la nécessité d’extraire les enfants musulmans des institutions laïques ; DEUX, TROIS OU QUATRE, en référence au nombre d’épouses qu’il est permis d’avoir ; TU LES CROIRAIS UNIS, ALORS QUE LEURS COEURS SONT DIVISÉS ; une interview d’Abu Samir Al-Urdini, ex-membre du conseil consultatif de Jabhat al-Julani, ayant rejoint l’Etat islamique ; LES MOTS DE L’ENNEMI qui rapporte ce qui a été dit de l’Etat islamique par « l’ennemi » ; un reportage photos ; des nouvelles de l’Etat islamique.

Le résumé suivant s’intéresse à l’Introduction et au chapitre consacré à l’Education.

I – Introduction : les attentats de novembre encensés et la France menacée de nouveaux attentats plus terribles ; chaque musulman appelé à prendre « un Français, un Américain ou un allié » pour cible

Après le sommaire, le magazine présente pour illustrer l’introduction la photo d’un cadavre recouvert d’un drap blanc dans la rue, devant l’un des cafés ayant été pris pour cibles le 13 novembre à Paris. Les attentats sont qualifiés d’ « attaques bénies » dans le premier paragraphe qui commence en ces termes : « Pauvre France. Elle finit l’année comme elle l’a commencée : dans les larmes et le sang. La minable petite France a été frappée de plein fouet par les lions du Califat lors des attaques bénies du 13 Novembre 2015, à Paris et Saint-Denis. » Un verset du Coran est cité à l’appui de ces propos.

Paris est présenté comme le summum aussi bien de la perversion que de la chrétienté : Paris est appelé « capitale des abominations  et « porte la bannière de la croix » : « Dans une attaque bénie dont Allah a facilité les causes, un groupe de croyants des soldats du Califat – qu’Allah lui donne puissance et victoire – a pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe : Paris. »

L’introduction présente les auteurs des attentats comme des personnes ayant « divorcé de la vie d’ici-bas » pour « secourir la religion d’Allah » et « humilier Ses ennemis », les « croisés » : « Allah a conquis par leurs mains et a jeté l’effroi dans le cœur des croisés sur leur propre terre ».

L’introduction retrace ensuite les attentats du 13 novembre : les lieux ciblés ont été choisis « minutieusement », « au cœur de la capitale », incluant le lieu ou se jouait un match entre « deux pays croisés », l’Allemagne et la France, et auquel assistait « l’idiot de la France, François Hollande », et incluant aussi le Bataclan, qui abritait des « idolâtres » dans une « fête de la perversité ». Le texte insiste sur la terreur qui a saisi la ville : « Huit jeunes frères munis de ceintures explosives et de fusils d’assaut ont pris pour cibles des endroits choisis minutieusement à l’avance au cœur de la capitale française : le stade de France lors du match des deux pays croisés que sont la France et l’Allemagne et auquel assistait l’idiot de la France, François Hollande, le Bataclan ou étaient rassemblés des centaines d’idolâtres dans une fête de perversité, ainsi que d’autres cibles dans divers arrondissements de Paris et ce simultanément.Paris a tremblé sous leurs pieds et ses rues leur sont devenues bien étroites. Le bilan de ses attaques est d’au moins 200 croisés tués et encore plus de blessés. La louange et le mérite appartiennent à Allah.”

S’agissant des auteurs des attentats qui se sont fait exploser, il convient pour les musulmans de les « rejoindre » en suivant leur exemple : « Puisse Allah les accepter parmi les martyrs et nous permettre de les rejoindre. »

L’introduction prévient qu’il y aura de nouveaux attentats et que la France est la cible privilégiée : « La France et ceux qui suivent sa voie doivent savoir qu’ils restent les principales cibles de l’Etat Islamique et qu’ils continueront à sentir l’odeur de la mort pour avoir pris la tête de la croisade, avoir osé insulter notre prophète, s’être vantés de combattre l’Islam en France et avoir frappé les musulmans en terre du Califat avec leurs avions qui ne leur ont profité en rien dans les rues malodorantes de Paris. Cette attaque n’est que le début de la tempête et un avertissement pour ceux qui veulent méditer et tirer des leçons. Allah est le plus Grand. »

Abû Muhammad al-‘Adnânî, porte-parole de l’Etat islamique en charge des opérations extérieures de l’Etat islamique, est cité, menaçant notamment les enfants et la population civile dans son ensemble : « Vous en paierez le prix [des attaques contre l’Etat islamique] très cher. Vous en paierez le prix lorsque votre économie s’effondrera,vous en paierez le prix lorsqu’ils enverront vos enfants nous faire la guerre et qu’ils vous reviendront infirmes, dans des cercueils ou malades mentaux. Vous en paierez le prix lorsque l’un d’entre vous aura peur de voyager dans n’importe quel pays. Plutôt,vous en paierez le prix lorsque vous marcherez dans vos rues en vous retournant de peur des musulmans et vous ne serez plus en sécurité même dans vos chambresVous en paierez le prix lorsque votre présente campagne de croisade se brisera et que nous attaquerons au cœur de votre terre. Après cela, vous n’agresserez plus jamais personne. Vous en paierez le prix et nous vous avons préparé, par la permission d’Allah, ce qui vous causera un grand tort ! » [Extrait du discours Ton Seigneur Demeure aux Aguets d’Abû Muhammad al-‘Adnânî]

L’introduction poursuit avec des menaces sous forme de questions rhétoriques et une injonction finale, celle de s’ « efforcer à tuer un mécréant français ou américain, ou n’importe lequel de leurs alliés » : « « Ô toi le muwahhid (…) vas-tu laisser l’Américain, le Français ou n’importe lequel de leurs alliés, marcher sur la Terre en toute sécurité tandis que les armées de la croix frappent de leurs avions les pays des musulmans sans faire de distinction entre civils et militaires ? (…) Vas-tu laisser le mécréant dormir sereinement dans sa maison tandis que les avions des croisés terrorisent, nuit et jour, les enfants et femmes des musulmans par leur vrombissement au-dessus de leur tête ? (…) Ainsi, ô toi le muwahhid où que tu sois, aide tes frères et ton Etat autant que tu le peux, et le mieux que tu puisses faire c’est de t’efforcer comme tu le pourras à tuer un mécréant français ou américain, ou n’importe lequel de leurs alliés. »

II – « l’Islam en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique [française] » ; les valeurs républicaines doivent être combattues ; l’Islam n’accepte pas la liberté de conscience ; frapper les enfants qui ne font pas la prière

Dans le chapitre intitulé Ô VOUS QUI AVEZ CRU ! PRÉSERVEZ VOS PERSONNES ET VOS FAMILLES D’UN FEU, les auteurs enjoignent les musulmans à délaisser « l’éducation des mécréants ». L’éducation laïque publique française est qualifiée de « judéo-maçonnique » et aurait pour objectif de « cultiver chez les masses l’ignorance de la vraie religion ». Il est précisé : « Le but de l’éducation dans le système de la jâhiliyah contemporaine est de cultiver chez l’enfant et l’adolescent les plus abjects comportements et de l’affaiblir jusqu’à ce que, enchaîné à ses plus vils instincts, il soit esclave des vrais maîtres de l’Occident : les juifs corrupteurs. » Des versets du Coran sont cités pour appuyer ces propos. Il est dit plus loin : « Le musulman doit savoir que le système éducatif français s’est construit contre la religion en général et que l’Islam en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique. »

Les valeurs de la République sont qualifiées de « tissu de mensonges » qu’il convient de « combattre » : « De nos jours, la charte de la laïcité est enseignée à l’école. Elle stipule que : « la Nation confie à l’Ecole la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. » Ces « valeurs » ne sont pour le musulman qu’un tissu de mensonges et de mécréance qu’Allah lui a ordonné de combattre et de rejeter tout en déclarant la mécréance de ses adeptes ». En particulier, la valeur d’égalité est critiquée : « L’Islam est une religion de justice et ne croit pas à l’égalité telle qu’elle est enseignée dans les écoles de la république (…) En outre, les hommes et les femmes ne sont pas égaux puisqu’Allah nous dit : {Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris) (…) ».

Aux valeurs républicaines est opposée Allah comme seul et unique législateur : « La laïcité est la séparation de la religion et des affaires de l’Etat. Le musulman, lui, sait qu’Allah est Le seul législateur et que quiconque fait des lois, en dehors du cadre du Coran et de la sunnah, est un mécréant… ». Il est précisé que « l’Islam n’accepte pas la liberté de conscience » et que « quiconque renonce à l’Islam ou apostasie doit être tué ».

Le chapitre conclut avec l’affirmation que placer son enfant dans une école de la République, c’est le condamner à la voie de l’Enfer : « Lorsque tu mets ton enfant à l’école de la république, tu acceptes qu’il ingurgite cette bouillie de mécréance, corrompant ainsi sa prime nature et lui faisant emprunter les voies des gens de l’Enfer ».

Les « mécréances et péchés enseignés dans les écoles » sont ensuite énumérés ; y figurent la « laïcité et la démocratie », qualifiées de « fausse religion ».

Les valeurs d’ « humanisme » et de « tolérance » sont aussi rejetées, en ce qu’il ne devrait par y en avoir pour les « mécréants » : « Dans les écoles de la jâhiliyah, sont enseignés la tolérance, le respect des valeurs républicaines et le pluralisme des convictions. Or, le musulman déteste la mécréance et les mécréants, il les prend comme ennemis comme l’ont fait avant lui les prophètes. »

Les enfants doivent apprendre la prière et être « frappés » s’ils ne l’effectuent pas à l’âge de dix ans : « Le messager d’Allah a rendu obligatoire aux parents musulmans d’enseigner et d’ordonner la prière à leurs enfants dès l’âge de sept ans. Il a dit  : Enseignez à vos enfants la prière alors qu’ils ont sept ans, et frappez-les s’ils ne la font pas à dix ans (…) Malheureusement, si un musulman applique ce commandement prophétique en France, il finira en prison et son enfant placé dans une institution. »

La « fornication », l’homosexualité et l’avortement sont condamnés et imputés aux juifs et aux francs-maçons : « Les mêmes mains judéo-maçonniques qui avaient chassé la religion de l’école y firent entrer la fornication, l’homosexualité, le meurtre d’enfants poliment nommé avortement » Et de préciser : « L’homosexualité est donc pour le musulman un vice maléfique et une perversion. A l’école républicaine, ce n’est qu’une ‘orientation sexuelle’ comme une autre »

Dans ce chapitre consacré à l’éducation, l’obligation de porter le hijab est rappelée pour « les mères, épouses, filles des croyants ». La mixité des écoles est condamnée, car propice à la « fornication ».

Finalement, l’enseignement de la musique est honni : « Un autre péché imposé est la musique présente à tous les niveaux de l’enseignement des écoles de la mécréance. »

Les enseignants de l’école républicaine pris pour cibles : des « ennemis d’Allah » qu’il convient de « combattre et tuer »

Le chapitre propose des « solutions » aux problèmes d’éducation rencontrés en France : l’immigration pour le califat islamique, ouhijrah ; l’autre solution est de « combattre et tuer tous ces corrupteurs » : « Il devient clair que les fonctionnaires de l’éducation nationale qui enseignent la laïcité tout comme ceux des services sociaux qui retirent les enfants musulmans à leurs parents sont en guerre ouverte contre la famille musulmane. Ainsi, la dernière trouvaille de l’Etat français est de retirer les enfants des musulmans qui ont simplement l’intention de rejoindre l’Etat du Califat. Il est donc une obligation de combattre et de tuer, de toutes les manières légiférées, ces ennemis d’Allah ». « Cela vaut pour les professeurs qui enseignent la laïcité aux enfants. Quant aux services sociaux qui arrachent les enfants musulmans à leur famille pour les confier à des mécréants et détruire ce que le musulman a de plus cher après sa religion, ceux-là combattent par la main et nous incitons nos frères en terre de guerre à les frapper le plus durement possible. »

Une comparaison est faite entre les « juifs qui tuent des enfants palestiniens » est les « institutions de la République qui assassinent les enfants musulmans », ce deuxième crime étant considéré comme plus grave : « Quant à toi qui es bouleversé par les enfants palestiniens que tuent les juifs, sache que tous les jours des enfants musulmans sont assassinés dans les institutions de la république judéo-maçonnique. »

D’autres rapports sur le 7e numéro de Dar al-Islam seront mis en ligne dans les jours qui viennent.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 02:43

L’Etat islamique publie le 7e numéro de Dar Al-Islam : « La France à genoux »

france

 

Le 30 novembre 2015, le centre de médias Al-Hayat de l’État islamique a publié le septième numéro de son magazine en françaisDar Al-Islam. Le magazine pdf de 58 pages, intitulé « La France à genoux », est distribué sur Twitter et hébergé sur archive.org. Le précédent numéro de Dar Al-Islam date du  27 septembre. [1]

Le résumé du magazine sera mis en ligne aujourd’hui sur memri.fr.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 02:38

Le haut responsable du Hamas Al-Bardawil : Les juifs tuent des enfants palestiniens pour consommer leur sang dans le pain de la Pâque

Senior Hamas Official Al-Bardawil_ Jews Kill Palestinian Children in Order to Kn

 

Dans une interview diffusée le 26 novembre 2015 sur la chaîne télévisée du Hamas Al-Aqsa, Salah Al-Bardawil, un dirigeant du Hamas à Gaza, déclare que les juifs avaient « d’anciennes croyances bibliques, qui leur enjoignaient de tuer des enfants et de recueillir leur sang » pour le consommer dans le pain azyme de Pâque ». « Il s’agit de tuer un enfant palestinien pour recueillir son sang et le pétrir dans le pain consommé », précise-t-il. 

Extraits :

Salah Al-Bardawil : Pourquoi l’ennemi sioniste exécute-t-il, par tous les moyens, des enfants palestiniens, en particulier des filles palestiniennes ? Je peux vous dire qu’il y a six raisons à cela, pas seulement une raison, mais six. La première raison pour laquelle des enfants palestiniens sont pris pour cibles relève de la foi. L’entité sioniste adhère à des croyances bibliques erronées, plus encore aujourd’hui, où nous sommes témoins d’« extrémisme ». Mais cette situation, typiquement juive, s’accorde avec l’histoire et la foi biblique sioniste. C’est manifeste dans le Coran, qui cite les juifs disant : « Tuez les fils de ceux qui ont cru » [Coran 40, 25].

Ainsi, ils adhèrent à un principe de foi qu’ils doivent appliquer, et tuent les fils des croyants. Pourquoi ne pas tuer les croyants ? Pourquoi tuer leurs fils ? Le meurtre de fils de croyants – ou, plus précisément, le meurtre d’enfants palestiniens – tient du fait que les enfants sont plus faibles et donc plus faciles à tuer que les adultes. Il s’agit d’un ennemi lâche, qui craint les représailles, et qui vise donc les plus faibles, atteignant toujours son objectif de réduire le nombre de Palestiniens. [...]

En outre, ils ont des croyances qu’ils tentent de cacher au monde. Je fais allusion aux anciennes croyances bibliques, qui commandent [aux juifs] de tuer des enfants et de recueillir leur sang, afin de le pétrir dans le pain consommé à la Pâque. On parle de tuer un enfant palestinien pour recueillir son sang, et de le pétrir dans le pain qu’ils mangent. Aujourd’hui, ils essaient de dire que cela n’a jamais eu lieu, que c’était une blague ou un mensonge, mais ce sont des faits historiques. Quiconque lit leur histoire les retrouvera. […]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:58

Un auteur koweïtien progressiste à l’occasion de la Journée internationale de la Tolérance : la tolérance dans le monde arabe, seulement quand nous aurons instauré une démocratie

ISIL claims it killed Danish man Thomas Hopner in Riyadh

 

Dans un article publié à l’occasion de la Journée internationale de la Tolérance (marquée le 16 novembre), Shalman Yousef Al-Issa, maître de conférences en sciences politiques à l’université du Koweït, écrit que la tolérance ne prévaudra dans les pays arabes qu’une fois qu’ils adopteront la démocratie et que la religion sera séparée de l’État.

Extraits de son article, paru dans le journal émirati Al-Ittihad :

Demain, lundi 16 novembre, le monde marquera la Journée internationale de la Tolérance. Nous autres, Arabes, devons prendre part à [la célébration] de cette journée et tirer profit des leçons qui ont motivé les pays occidentaux à la célébrer, en particulier au regard des dissensions dont nous témoignons dans certains de nos pays, plongés dans les affres de guerres civiles alimentées par des facteurs communautaires ou religieux, ou par des intérêts tribaux ou régionaux. Les conséquences dévastatrices de ces [guerres] sont perceptibles chaque jour, en particulier en Syrie, en Irak, en Libye, au Yémen, au Soudan et au Liban. Toute cette dévastation résulte de l’absence de dialogue national, du rejet de la tolérance et de l’incapacité de d’instaurer une démocratie.

Le concept de tolérance est apparu à l’époque des Lumières aux 17e et 18e siècles, et ses principes ont été forgés par les philosophes européens de cette époque, parmi lesquels Voltaire, John Locke, [Jean-Jacques] Rousseau, John Stuart Mill et d’autres. Le besoin de tolérance est né principalement parce que l’Europe avait été dévastée par 400 ans de guerres religieuses destructrices entre les catholiques et les protestants. Ceci a conduit à l’émergence du mouvement de réforme religieuse au 16e siècle, dont l’action a entraîné un affaiblissement de l’Église, après que le christianisme ait fait l’expérience de nombreuses dissensions qui ont donné naissance à plusieurs sectes et factions [différentes]. Les souverains européens ont aussi œuvré à diminuer l’influence de l’Église, parce qu’elle était frappée par la corruption et le matérialisme.

Au vu de l’expérience européenne, la question se pose de savoir ce qui manque à nos sociétés arabes musulmanes pour permettre au concept de tolérance de [prendre racine] dans les pays arabes et musulmans. Avant de répandre les idées de tolérance dans notre société arabe, nous devons créer des mouvements idéologiques libres, qui défendent la liberté de culte et un respect absolu de l’opinion des autres – car le concept de tolérance a des aspects moraux, religieux, philosophiques et légaux. Ces [aspects] n’existent pas dans les sociétés arabes, car la liberté de pensée, d’expression, la reconnaissance des divergences d’opinion et du pluralisme ainsi que du besoin de coexistence et de coopération – tout cela ne peut exister que dans des pays libres et démocratiques, la tolérance étant aux antipodes du fanatisme.

Malheureusement, nos sociétés souffrent des mouvements religieux et communautaires qui rejettent le pluralisme religieux et idéologique, proclament que les autres sont des infidèles et combattent quiconque n’est pas d’accord avec eux. En Occident, la religion se focalise sur des concepts comme l’amour, la fraternité et la paix, tandis que plusieurs mouvements liés à l’islam politique [ne font] qu’accroître la haine et l’exclusion d’autrui, uniquement parce qu’il a des croyances ou une religion différentes.

La tolérance a une valeur politique en ce qu’elle conduit à accepter la différence, le désaccord et le dialogue au lieu de [prôner] l’exclusion politique. Elle a aussi une valeur juridique, en ce qu’elle appelle à éviter la discrimination entre les citoyens et à respecter la loi, qui instaure l’égalité des obligations et des droits auxquels chacun est lié.

Enfin, l’amour, la fraternité, le dialogue et la tolérance peuvent-ils prévaloir dans nos sociétés ? Nous le disons de manière claire et sincère : l’on peut facilement y arriver si les pays arabes instaurent la démocratie et qu’ils séparent la religion de la politique. Ou bien, dans l’esprit du philosophe français Voltaire, [disons que] la tolérance religieuse dans la société exige de confronter tout type de fanatisme en consacrant la valeur de la pensée [libre], en rejetant l’extrémisme et en respectant les libertés dans tous les domaines, et notamment la liberté de pensée.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:57

Une animatrice égyptienne : L’EI est une création israélo-anglo-américaine, Al-Baghdadi est juif

iman2

 

Dans le 15e épisode de son émission sur Al-Hayat « La clé de la vie », l’animatrice de télévision égyptienne Iman Izz Al-Din déclare que l’Etat islamique (EI) est une création israélo-anglo-américaine et que ses initiales (ISIS) sont celles de Israeli Secret Intelligence Service [Services secrets de renseignements israéliens]. Commentant les attaques terroristes à Paris, elle affirme que le chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi, est un juif nommé Simon Elliot, et qu’il est soutenu par le sénateur américain John McCain. Extraits :

Iman Izz Al-Din : Cette organisation terroriste, Etat islamique, qui se fait appeler à tort ou trompeusement « L’Etat islamique d’Irak et de Syrie » est une création israélo-anglo-américaine. Le Mossad israélien était chargé de créer cette entité, afin de fragmenter, diviser et affaiblir les autres pays, pour qu’Israël puisse s’asseoir confortablement au cœur de la région, tandis que tous les pays alentour seraient morcelés et dépouillés de tout pouvoir. Dans une vidéo que nous diffuserons bientôt, nous verrons comment Israël était derrière le lancement de cette organisation, et a choisi le nom d’ISIS (EI), pour Israeli Secret Intelligence Service. Nous verrons qu’Abu Bakr Al-Baghdadi, qu’ils appellent l’Emir ou le Calife de l’EI, est en réalité un juif, du nom de Simon Elliot,soutenu par le sénateur américain John McCain.

[…]

Ce n’est pas simplement une opinion ou un point de vue. C’est la vérité qui a désormais éclaté au grand jour : l’EI a été formé par des agences de renseignements israélo-anglo-américaines, pour servir d’outil clandestin, afin de pouvoir mener toute mission, n’importe où, n’importe quand et par tous les moyens, et mener à bien ce qu’ils appellent « le sale boulot ».

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:54

Des membres de l’EI promettent de nouveaux attentats en France et menacent l’Occident : « Des centaines de kamikazes sont dans vos pays et n’attendent qu’un signal d’Al-Baghdadi »

Jihadist

 

Le 18 novembre 2015, le bureau médiatique de l’Etat islamique (EI) dans la Province de Homs a publié une vidéo sur Twitter intitulée « Le pire est à venir ». D’une longueur d’environ 10 minutes, la vidéo montre trois combattants de l’EI qui font l’éloge des attentats du 13 novembre à Paris et promettent de nouvelles attaques. Les orateurs appellent les combattants du djihad à continuer de cibler les intérêts français partout dans le monde et par tous les moyens disponibles. L’un d’eux menace la France d’attentats de grande échelle, similaires à ceux du 11 septembre. Un autre indique qu’il y a des centaines de kamikazes dans les « mini-Etats chrétiens » prêts à l’action, qui n’attendent qu’un signal du chef de l’EI, Al-Baghdadi. Extraits de ces messages :

Le premier orateur

Le premier orateur, apparaissant masqué dans la vidéo, profère une série de menaces contre les pays occidentaux menés par la France, déclarant : « Et pour vous, adorateurs de la Croix, dirigés par la France byzantine / romaine, nous vous parlons d’une voix assoiffée de sang et vous promettons de nouvelles actions de ce type et des jours noirs… Aussi attendez-vous au pire, qui va vous atteindre ». Il ajoute encore : « Nous vous promettons de nouvelles journées comme le 11 septembre, comme l’attaque à Manhattan et comme le jour sanglant de Paris ».

S’adressant aux combattants de l’EI : « N’épargnez aucun effort pour combattre les ennemis d’Allah par tous les moyens et méthodes, détonations, poignards, assassinats et atteintes à leurs intérêts partout dans le monde ». Il souligne aussi que les attentats de Paris étaient une réponse à l’intervention française en Syrie, en Irak, au Mali et en Afghanistan, et avant tout dans les pays d’Afrique du Nord.

Le deuxième orateur, parlant à visage découvert, commence aussi par louer les auteurs des attaques de Paris. Il exhorte lui aussi les moudjahidine en France à poursuivre leurs actions, de manière répétée. Il s’adresse ensuite à la France en ces termes : « Nous disons à la France, défenseuse de la Croix : tout comme vous menez des attaques contre les Etats musulmans, nous allons vous attaquer au cœur de votre foyer, avec l’aide d’Allah… Je le jure, ce que vous avez vu n’est que le premier paiement d’un compte très lourd, et l’avenir sera pire et encore plus amer ».

Plus loin, cet orateur affirme que des centaines de kamikazes attendent leur tour dans les pays occidentaux : « Un message à vous, petits pays occidentaux chétifs : préparez-vous à voir non pas des centaines, mais des milliers d’attaques suicide ; les auteurs attendent simplement l’autorisation de notre Calife Abou Bakr Abou Husseini Al-Qurashi[Al-Baghdadi] – puisse Allah le protéger – [pour les exécuter]. Attendez-vous au pire, à des voitures piégées, des ceintures d’explosifs et des assassinats ».

Le dernier orateur du clip est masqué et apparaît dans un extrait très court, citant des versets du Coran qui promettent que les ennemis de l’islam seront défaits.

Le troisième orateur

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:50

Des combattants francophones de l’EI dans un message à la France : Tant que vous continuerez à nous frapper dans notre pays, nous continuerons à vous frapper au cœur de votre capitale

IF

 

Le 17 novembre 2015, le groupe médiatique de l’Etat islamique (EI) Al-Furat a diffusé une vidéo en français intitulée « Combattez-les ! Allah les châtiera par vos mains », menaçant de nouvelles attaques contre la France en représailles à sa participation dans la lutte anti-EI de la coalition.

Dans la vidéo de 9 minutes, quatre combattants francophones de l’EI, dont deux apparaissent à visage découvert, louent et justifient les attentats du 13 novembre à Paris. L’un d’entre eux, assis dans une mosquée, donne une longue interview.

Bannière de la vidéo

Bannière de la vidéo

Extraits de la vidéo, mise en ligne le 17 novembre 2015 via un compte Twitter francophone pro-EI :

Le premier combattant, au visage découvert, dit :

« … Takbir ! (la foule répond : Allah Akbar) Et Allah le très haut a terrorisé le cœur des mécréants, et il a terrorisé, il a mis la terreur dans le cœur de la France à Paris même. »

Premier combattant de la vidéo

Le visage du deuxième combattant est caché ; on entend seulement sa voix. Il dit :

« Vous avez tué des musulmans en Algérie, vous avez tué des musulmans en Afghanistan, au Mali, et maintenant, Allah soit loué, l’Etat islamique est venu pour venger les musulmans. »

Le troisième combattant est interviewé à visage découvert dans une mosquée :

Q : Quel est ton sentiment concernant les opérations bénies qui se sont déroulées en France ?

R : Allah soit loué, Allah nous a encore accordé une bonne victoire. Allah soit loué, il a facilité les opérations des frères. C’est encore une preuve pour ces ennemis d’Allah. Ils croient encore qu’ils peuvent insulter les musulmans, attaquer l’islam, Inshallah c’est encore une preuve qu’Allah est puissant, sage, et par la grâce d’Allah, cela nous fait du bien au cœur de savoir que beaucoup de mécréants ont été tués, comme Bachar [Al-Assad] et comme ces Tawaghits [tyrans] qui tuent les musulmans ici en Syrie ou partout en terre de djihad.

Q : Que réponds-tu aux Français qui disent que nous avons tué des innocents ?

R : Oui, je vais leur adresser ce message : vous nous attaquez et on vous attaquera comme vous nous attaquez, voilà, c’est aussi simple que ça. Vous nous bombardez, vous ne vous attendez à aucune réaction, mais par Allah, on réagit, vous croyez qu’on va… non ! On réagit ! Nous aussi on ramasse des [corps de] musulmans, des innocents qui se font bombarder dans leurs maisons, dans les marchés… On ramasse des corps déchiquetés, et vous croyez que ça ne va pas arriver chez vous ? Mais bien sûr que ça va arriver chez vous.

Sachez que l’islam ce n’est pas que la paix, c’est aussi la guerre. Et comme tout Etat, quand on se fait attaquer, quand on a une menace d’attaque, eh bien on attaque. Voilà, donc ne croyez pas que les musulmans sont faibles, ou dociles, non on n’est pas dociles. Et tant que vous nous bombarderez on viendra chez vous et on vous attaquera avec nos moyens.

[…]

Q : As-tu un message pour les musulmans qui sont encore en France ?

A : Oui, tout d’abord sachez que l’on vous aime beaucoup en Allah. On sait que vous allez subir des attaques verbales et physiques, que ce ne sera pas facile. Mais sachez aussi qu’on se met à votre place. Donc, il faut patienter. Allah aime les patients. Et la Oumma est un seul corps. Si un corps tombe malade, comme l’a dit notre Prophète, si un membre tombe malade, tout le corps tombe malade. Donc on est avec vous et patientez, voilà c’est le message que je leur laisse.

Le troisième combattant de la vidéo 

Le quatrième combattant, au visage masqué, dit :

« Alhamdulillah, Allah nous a accordé le grand plaisir et le grand bonheur de voir ces mécréants souffrir comme nous souffrons ici. De les voir, de voir leurs proches mourir comme nous voyons nos proches mourir. Et on dit aux mécréants, que tout cela n’est que le résultat de leurs frappes. On dit aux mécréants aussi que ça, c’est la conséquence des invocations de nos veuves, de nos enfants, de nos familles. Faites travailler votre mémoire, Mohammad Merah, Amedy Coulibaly, et cette fois, huit frères d’un coup qui ont commis des attentats sur votre sol. Et sachez que tant que vous, vous continuerez à nous frapper dans nos sols, sur les terres des musulmans, on continuera à frapper chez vous, dans le cœur de votre capitale. Et sachez encore une chose : tant que nous les musulmans ne serons pas en sécurité sur nos terres, ce sera exactement la même chose pour vous. Et nous remercions Allah pour ces attentats bénis, ces opérations bénies, et nous faisons des invocations pour que ces frères soit acceptés parmi les martyrs.

Le quatrième combattant de la vidéo

 

 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 09:45

Une vidéo du bureau du Guide suprême iranien Khamenei : Les États-Unis et leurs alliés étaient derrière les attaques de Paris

Video by Iranian Leader Khamenei's Office_ U.S. and Its Allies Were Behind Paris

https://www.youtube.com/watch?v=QzEBfC5zzkA

Selon une vidéo mise en ligne le 17 novembre 2015 sur une page Facebook affiliée au CGRI iranien [Corps des gardiens de la révolution islamique], intitulée « Qui était derrière les attentats de Paris » et produite par le bureau du Guide suprême iranien Ali Khamenei, les coupables véritables des attentats étaient les Etats-Unis et leurs alliés, qui ont créé l’EI, lui ont fourni des armes et un entraînement, afin de promouvoir leurs propres objectifs à travers le monde.

Une esquisse précédant la vidéo montre le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu, le président américain Barack Obama et le chef de l’Etat islamique (EI) Abu Bakr Al-Baghdadi en concertation.

Extraits :

Images des attentats du 13 novembre à Paris

Narrateur : La France connaît des nuits sanglantes et tristes. Des rivières de sang se sont déversées dans les rues de Paris, prétendument par des terroristes de l’EI. Beaucoup de gens ont fait part de leurs condoléances. Même le roi saoudien et le président des États-Unis. Ceux-là mêmes dont l’implication dans la création du projet Etat islamique… est plus que jamais mise à nu.

Bien, revenons en arrière pour découvrir les origines de l’EI.

Les médias occidentaux ont révélé en novembre 2014 que l’EI est né d’une erreur du gouvernement américain à Camp Bucca [en Irak] au cours du processus de création d’une alliance entre Al-Qaïda et le parti Baas. Lorsque [le chef de l’EI Abu Bakr] Al-Baghdadi a été libéré de la prison américaine de Bucca en Irak, il s’était déjà transformé de membre typique du Baas en un terroriste super professionnel, qui avait établi une relation profonde et rare à la fois avec le parti Baas et avec Al-Qaïda en Irak.

Cette histoire étant arrivée dans une prison américaine et par un processus particulier, sa relation ne pouvait être considérée comme une simple coïncidence.

Après la création de l’EI, résultat de la création d’une alliance entre le parti Bath et Al-Qaïda en Irak, les Etats-Unis ont largué des armes pour les forces de l’EI, et prétendu que c’était un accident.

Grâce à un processus similaire, les États-Unis ont entraîné des forces au nom des rebelles syriens modérés, qui allaient ensuite rejoindre l’EI via deux ou trois intermédiaires. Le processus ne s’est pas terminé là et selon des informations, l’EI a bénéficié de publicités [sic – au lieu d’aides ndt] financières des États-Unis et de leurs alliés.

Wesley Clark, ancien commandant suprême de l’OTAN, dans une interview sur CNN : Regardez, l’EI a démarré grâce au financement de nos amis et alliés, parce que, comme les gens vous le diront dans la région, si vous voulez que quelqu’un combatte le Hezbollah jusqu’à la mort, vous ne le mettez pas sur une annonce de recrutement disant, vous savez, inscrivez-vous auprès de nous, nous allons bâtir un monde meilleur. Vous cherchez des fanatiques et vous cherchez ces fondamentalistes religieux. Ce sont eux qui combattent le Hezbollah.

Narrateur : Bien sûr, personne ne devrait s’étonner du soutien américain à l’EI, car il n’est pas inédit et des politiciens américains ont déjà reconnu avoir soutenu Al-Qaïda.

Témoignage d’Hillary Clinton (non daté) : Je veux dire, rappelons-nous bien, les gens que nous combattons aujourd’hui, nous les avons financés. Nous les avons financés.

Narrateur : Quand la tragédie du 11/9 a eu lieu aux États-Unis, et alors que les principaux auteurs de cet événement n’étaient pas encore connus du monde, le gouvernement américain a lancé des attaques en Irak et en Afghanistan en représailles, et commencé à répandre l’insécurité et le terrorisme dans la région depuis une décennie.

Cet acte de guerre, à son tour, a distrait l’opinion publique des crimes israéliens, de la propagation du terrorisme en Asie de l’Ouest, et a dressé de nombreux pays musulmans l’un contre l’autre.

Qu’est-ce qui nous attend après les attentats de Paris ?

A l’écran : Khamenei.ir (Site web du Guide suprême Khamenei)

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 02:30

Le cheikh égyptien Khaled Elgendy sur les attentats du 13 novembre : Quiconque garde un serpent sera fatalement mordu par lui

elgendy

https://www.youtube.com/watch?v=PD1QdqTS4Xs

S’exprimant sur la chaîne télévisée égyptienne Al-Hayat, le 14 novembre 2015, suite aux attentats de Paris, le religieux égyptien cheikh Khaled Elgendy, propriétaire d’Al-Azhari TV, déclare que l’Etat islamique a été créé par l’Occident et que les armes de pointe des auteurs des attentats prouvent qu’ils y ont aussi été formés. Extraits :

Khaled Elgendi : Je tiens à présenter mes plus sincères condoléances à la France pour la tragédie qu’elle a subie.

Journaliste : Bien sûr.

Khaled Elgendi : Le monde entier a souffert…

Journaliste : Oui, la mort de personnes innocentes …

Khaled Elgendi : La pire chose à ce sujet est que certaines personnes essaient de lier l’islam à ce comportement terroriste. Nous prions Allah de leur donner un peu de bon sens et de perspective, pour qu’ils comprennent l’étendue du danger sur lequel des gens raisonnables de notre pays ont attiré l’attention. Le président a également mis en garde [contre ce danger].

Le problème est que certaines personnes croient que le terrorisme peut être maîtrisé avec des pincettes. C’est une leçon très dure. Quiconque garde un serpent sera fatalement mordu par lui.

L’EI a été créé par l’Occident. En aucun cas il n’a été créé par l’islam.

Journaliste : Bien sûr que non.

Khaled Elgendi : Je pense que le professionnalisme complexe avec lequel cet attentat terroriste a été mené prouve que ces gens ont été dûment formés. Ils avaient des armes de pointe. Cela prouve que [l’Occident] a formé ces gens dans de dangereux camps d’entraînement, et qu’ensuite, ils se sont retournés contre lui.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 02:27

Réaction de la télévision syrienne aux attentats de Paris : Le scorpion a piqué son propriétaire

addouniatv

https://www.youtube.com/watch?v=Qk2esLa5Css

Le 14 novembre, 2015, la chaîne télévisée syrienne Sama a réagi aux attentats de Paris : selon le commentateur, « la prophétie » du président Al-Assad concernant l’Etat islamique s’est réalisée : « Le président Al-Assad a prédit que, peu importe à quel point une personne peut se sentir en sécurité auprès d’un scorpion, le scorpion finira toujours par la piquer. » Ce passage a été mis en ligne sur la chaîne YouTube d’Addounia TV. Extraits :

Commentateur d’Addounia TV : La prophétie s’est réalisée, comme ce fut déjà 100 fois le cas. Le président Al-Assad a prédit que, peu importe à quel point une personne peut se sentir en sécurité auprès d’un scorpion, le scorpion finira toujours par la piquer.

Hollande et Fabius semblaient désorientés hier soir. Paris semblait complètement en état de choc. La meilleure description des événements : la Ve République est sous le choc. L’EI a frappé fort et le tremblement de terre causé par ses explosions a perturbé le calme dans la ville des génies et des anges.

Même si la vie humaine est d’une importance suprême, et que le sang ne doit pas être versé juste comme cela, l’on peut marquer une pause et se demander : Pourquoi l’Occident a-t-il refusé d’écouter tout ce temps l’avertissement que Damas persistait à émettre jour et nuit ?

Certains sont même allés jusqu’à appeler ce qui est arrivé la nuit dernière « le [11] septembre français », pas moins terrifiant que le 11 septembre américain.

La prise d’otages et l’opération pour les relâcher a coûté plus de 100 morts. Un Hollande pâle et tremblant a déclaré l’état d’urgence, la fermeture des frontières terrestres et l’arrêt de tous les vols et trains. Il a ordonné le déploiement de 1 500 soldats, armés jusqu’aux dents, dans la capitale. Les soldats ont assiégé différents quartiers et imposé un couvre-feu.

Ensuite, le scorpion a annoncé qu’il était responsable des attaques coordonnées. Voilà le Paris des 16 dernières heures.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée