Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 12:49

Les camps d’été du Hamas à Gaza forment les jeunes à la guerre et leur insufflent l’esprit du djihad

Hamas-summer-camp-4

 

Le 28 juillet 2015, la chaîne de TV Al-Mayadeen a diffusé un reportage sur les camps d’été de « l’Avant-garde de la libération » du Hamas, qui proposent un entraînement militaire aux jeunes. Selon ce reportage, 25 000 participants ont été formés dans différents camps à travers la bande de Gaza, dont l’objectif était « d’insuffler l’esprit du djihad aux lionceaux ». Les images mises en ligne montrent des formations navales et militaires, y compris l’usage d’armes à feu, des combats à mains nues et des exercices militaires.

Présentateur : Ceci est la première étape de la création de l’armée de libération. La formation d’aujourd’hui constitue la préparation pour demain, comme disent les Brigades Izz Al-Din Al-Qassam. Les camps d’été de « l’Avant-garde de la libération » sont un élément constitutif pour former la génération future, élevée dans la culture de la résistance. La colonne vertébrale de cette culture est constituée de jeunes de 15 ans, mais elle n’exclut personne, pas même ceux qui ont presque 60 ans. Elle a un unique objectif.

Rashed Anwar Abu Diqqa : Je vais au camp d’été parce qu’il enseigne beaucoup de choses utiles aux jeunes. J’ai un seul message à l’attention du monde : avec l’ennemi qui a tué mon père lors de la récente guerre, il ne peut y avoir aucun dialogue, sinon celui des armes.

Présentateur : Ici, les différences s’estompent. Les affiliations et les partis politiques ne sont pas un obstacle pour les membres du camp, qui sont unis sous la bannière de la résistance. La forme physique, les aptitudes militaires, les valeurs du scoutisme et les leçons de religion font partie de la formation qu’ils reçoivent pendant plusieurs heures par jour dans les camps, qui durent dix jours. 25 000 participants ont brandi la bannière de la résistance dans les camps d’été de « l’Avant-garde de la Libération ». Ils ont eu lieu dans différents camps d’entraînement à travers la bande de Gaza. Leur slogan et leur prière sont uniques : il n’existe pas de substitut à la patrie de Palestine. Nous nous trouvons ici à plus de 90 kilomètres de Jérusalem, mais pour ces jeunes, la distance est bien moindre. L’aspiration à se rendre à la mosquée Al-Aqsa se mêle à celle de la libération, qui s’exprime dans chacun des chants qui résonnent dans ces camps.

Sergent instructeur : L’objectif de ces camps est d’insuffler l’esprit du djihad et du combat à ces lionceaux, pour qu’ils deviennent la prochaine génération de la libération.

Instructeur : Nous sommes venus donner une formation dans cette base militaire, proche du poste israélien où les moudjahidines des brigades Al-Qassam ont connu leurs batailles les plus glorieuses au cours de la guerre de 2014. Avec la volonté d’Allah, nous serons la génération qui libérera Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa.

Un membre : Je dis à l’ennemi sioniste : Toi, qui prétends être une armée invaincue, seras défait. C’est la génération de « l’Avant-garde de la Libération », et par la volonté d’Allah, elle te vaincra et reconquerra sa patrie.

Titre : Equipes navales de l’Avant-garde de la Libération – Brigade de Khan Younis.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 12:48

L’Etat islamique dans le Sinaï propose d’échanger un otage croate employé de la Compagnie française CGG contre des prisonnières pour éviter son exécution imminente

sinai

 

Le 5 août 2015, le bureau des médias de l’Etat islamique (EI) dans le Sinaï a diffusé une vidéo dans laquelle il menace de tuer un otage croate dans les 48 heures. Dans la vidéo, intitulée « Un message au gouvernement égyptien », le groupe offre d’échanger l’otage, identifié comme Tomislav Salopek, contre des prisonnières détenues dans des prisons égyptiennes.

L’otage, vêtu d’une combinaison orangée et agenouillé devant un homme masqué tenant un couteau d’une et un drapeau de l’EI de l’autre, dit dans la vidéo qu’il travaillait dans les bureaux cairotes de la « CGG » (Compagnie Générale de Géophysique) et qu’il a été enlevé le 22 juillet 2015. Salopek lit une déclaration en anglais sur un morceau de papier : « Ils veulent m’échanger contre les femmes musulmanes arrêtées dans les prisons égyptiennes. Cette affaire doit être réglée avant 48 heures à compter de maintenant. Sinon, les soldats de la province de l’EI dans le Sinaï me tueront. »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 12:44

Le dirigeant du parti irakien Oumma, Mithal Al-Alusi : l’EI est une création arabo-musulmane ; j’aspire à la paix avec Israël

Al Alusi

 

L’Irak devrait rebâtir ses relations avec les pays arabes

sr ses liens avec les pays arabes ?

Réponse : L’Irak est membre fondateur de la Ligue arabe, et doit rebâtir ses relations avec les [pays] arabes. Le précédent régime [baasiste], même il y a 50 ans, n’a pas suivi la voie d’un pays mais plutôt celle d’un souverain absolutiste [c.-à-d. Saddam Hussein], et cela ne reflétait pas le niveau ou les ambitions de l’Etat irakien. Le régime actuel a également commis une erreur. L’Irak doit comprendre l’importance des relations avec les pays de la région. Saddam [Hussein] a perpétré un crime quand il a envahi le Koweït, [quand il a lancé] la guerre Iran-Irak et les guerres internes, et en tuant des Irakiens. Il est temps pour nous d’agir comme un pays, et aucun ministre des Affaires étrangères, Premier ministre, ou autre politicien ne devrait [être autorisé à] agir comme bon lui semble.

Mettre un terme aux liens avec les États-Unis

ns avec les Etats-Unis ?

R : Il peut sembler étrange que cette demande soit émise par des libéraux démocrates que j’ai aidés à diriger, [mais] je fais partie de ceux qui veulent mettre un terme aux liens avec [les Etats-Unis]. Ces liens sont caractérisés par le parrainage et l’ambiguïté. Les Irakiens ne devraient pas exiger que les Etats-Unis soient leur mère, leur père et leur commanditaire. [D'autre part], les Américains devraient comprendre que l’intérêt des relations américano-irakiennes se situe très loin [de la problématique] d’occupation et de libération, et des aspects idéologiques…

R : Non, ce serait injuste [de dire cela]. Les États-Unis ont payé, et paient toujours, un lourd tribut en Irak, il est injuste de les attaquer comme ça. L’administration Obama affirme que ce qui se passe en Irak est l’héritage de Bush, et que les Irakiens ont échoué et refusent de réussir, parce qu’il entend  les politiciens et les dirigeants irakiens dire qu’ils ne veulent pas des Etats-Unis.

L’EI est un produit de l’islam extrémiste, nous devons nous allier pour le combattre

R : Je suis heureux de voir que l’EI se propage dans les pays du Golfe. Cela peut choquer, et je ne veux offenser personne, et encore moins me réjouir de la mort de qui que ce soit, ni dans le Golfe ni en Israël, mais nous devons tous comprendre que l’EI est la maladie de cette génération, et qu’il peut continuer [à exister] encore 100 ans. Cette crise n’est pas inhérente à l’Irak. Nous devons combattre notre mentalité interne, la mentalité de vengeance et d’annulation de l’autre qui a créé l’EI, l’organisation terroriste criminelle qui porte atteinte à l’islam et qui a commis un acte terroriste criminel au Koweït contre nos fils, amis, voisins et frères koweïtiens, et des actes [terroristes] en Tunisie, en Egypte, en Syrie et ailleurs. Tous sont des victimes de l’EI. Nous devons comprendre que ce groupe est une organisation terroriste que tous doivent combattre. Nous devons tous former un front uni. Si nous acceptons cela,  nous acceptons un nouveau monde, sans milices et sans armes.

R : Le terrorisme ne disparaîtra certainement pas en 100 ans… Qu’est-ce qui motive un adolescent d’Europe, le continent de la musique, de la culture, de l’art et de la liberté, à se faire pousser la « barbe » et à adopter des approches qui appellent au crime, au meurtre et à la cruauté, à renoncer au bonheur et à la liberté pour rejoindre un groupe barbare exilé ? C’est un mouvement rebelle mondial qui a émergé en raison d’une défaillance culturelle, d’une crise économique, ou d’un manque de compréhension. Les propagandistes de l’islam extrémiste ont exploité cela pour créer l’EI, et nous devons le combattre en punissant toute personne qui perpètre un crime.

Q : Qui a créé l’EI ?

R : Il s’agit de notre création, non d’une création occidentale, européenne, croisée, juive ou israélienne. C’est une création des Arabes et des musulmans, parce que nous avons échoué à protéger notre société et avons permis à ces [vues] extrémistes [d’exister].

R : Il n’y a aucun doute que l’EI est la première étape d’un bouleversement enclenché par Al-Qaïda. Et il ne fait aucun doute que [le fondateur d’Al-Qaïda en Irak] Abu Moussab Al-Zarqaoui a joué un rôle significatif qui a rendu possible la création de l’EI – tout comme les huit années d’échec du gouvernement [irakien], et les grands mensonges que celui-ci, et le parlement, ont proférés quand ils ont annoncé des succès en éducation, sécurité et économie, ainsi que la réconciliation [entre les groupes communautaires irakiens]. C’était un tissu de mensonges. L’EI constitue une réaction et une rébellion devant le perdant, l’idiot, le criminel et le malheureux. L’EI a un fou pathétique [Al-Baghdadi] qui devrait [être interné en] hôpital psychiatrique – mais qui est pour l’heure le chef de  l’EI – [une organisation] créée des suites de l’échec arabo-islamique.

L’Irak souffre d’une crise et d’une dangereuse lutte sociale

Q : Al-Anbar restera-t-il aux mains de l’EI et subira-t-il le même sort que Mossoul ?

R : Le gouvernement a annoncé des objectifs [dont la libération de Mossoul et d'Al-Anbar], et les forces politiques irakiennes [ont également] déclaré que la libération de Mossoul et d’Al-Anbar était pour bientôt. C’est faux. Nous devons reconnaître que la plupart des combattants – plus de 90 % d’entre eux – sont Irakiens. Ils sont membres des tribus Abu Nimr, Abu Fahd, Abu Risha, et autres. Il y a une crise et une lutte sociale dangereuse, qui ne sera pas résolue uniquement par des moyens militaires. Nous avons besoin d’un centre d’action stratégique pour mettre en place les fondations militaires. Nous devons prouver aux citoyens que l’État et le judiciaire indépendant peuvent dissuader les corrompus. Par conséquent, tant que les gens auront affaire à un gouvernement incapable d’adopter des réformes, Al-Anbar et Mossoul ne seront pas libérées, et nous ne [pourrons] défendre Bagdad.

L’Iran ne contrôlera pas la région

Q : L’Iran n’est-il pas le [pays] le plus influent de la région ?

R : Non. C’est l’acteur le plus fou, qui joue avec la vie de ses fils, de ses habitants et de son passé dans le but de [réaliser] la vision erronée des dirigeants iraniens. Il est inconcevable que l’Iran contrôle la région un jour ; il n’en a pas le pouvoir.

L’Irak n’est pas mûr pour une véritable réconciliation nationale

R : Avant de nous lancer dans un projet de réconciliation nationale, nous devons comprendre que le rejet de l’autre est quelque chose d’inhumain, de sauvage, et pas vraiment différent de celui de l’EI lui-même. Les partis irakiens ne sont pas les seuls responsables de cet échec – nous le sommes tous. La réconciliation est un projet noble qui fera de la citoyenneté, de la paix et des droits de l’Homme des priorités. Cependant, traitons-nous actuellement les chrétiens et les musulmans de manière égale ? Quand le pays a-t-il [vraiment] été mûr [pour la réconciliation] ? Je crois que la réconciliation est inexistante.

La paix avec Israël est dans notre intérêt

R : Oui. Israël est un Etat et je soutiens la paix avec lui. Je veux voir une ambassade [irakienne en Israël] et le drapeau irakien flotter à son sommet. C’est dans notre intérêt. Je ne veux pas lier nos intérêts [uniquement] à Abu Mazen.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 12:43

AQPA se félicite de la décision de Charlie Hebdo de ne plus publier de caricatures de Mahomet et appelle les « loups solitaires » à attaquer les Etats-Unis

batarfi

 

Le 4 août 2015, Al-Malahim, la branche médiatique d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), a mis en ligne une vidéo dans laquelle Adil Batarfi, l’un des hauts-commandants du groupe, loue la décision de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo de cesser de publier des caricatures du prophète Mahomet.

Dans la vidéo, intitulée « Mais si vous [nous agressez] en retour, nous [vous punirons] en retour », Batarfi loue en outre le tireur de Chattanooga, Mohammed Youssef Abdulazeez, l’attaque du Garland, au Texas, et l’exécution des personnes accusées de blasphème dans le sous-continent indien. Batarfi appelle également tous les groupes djihadistes et les loups solitaires à attaquer les Etats-Unis, qu’il décrit comme « la tête du kufr [mécréance] et le gardien de toutes les formes de corruption ».

« Par la grâce d’Allah, le djihad en solitaire s’est avéré et s’avérera toujours être une arme stratégique efficace qui atteint la citadelle de l’ennemi. Et la dernière opération de Mohammed Abdulaziz, exécutée avec succès en plein sol américain, en est une preuve manifeste. Il est entré dans la base, a tué et blessé des Marines américains dans une opération djihadiste bénie », dit-il.

Batarfi jure de continuer à prendre pour cibles les États-Unis et l’Occident « tant que les gouvernements occidentaux, et l’Amérique en tête, continueront d’insulter notre religion et de soutenir la nation juive, qui occupe la Palestine, et tant qu’ils aideront les dirigeants apostats dans le monde islamique ».

S’adressant aux loups solitaires résidant aux États-Unis, Batarfi les exhorte à chercher une orientation et des instructions dans le magazine en anglais de l’EI Inspire : « Définissez vos objectifs avec précision et concentrez vos frappes sur les articulations de l’ennemi. Et après avoir cherché l’aide d’Allah, trouvez une orientation et des instructions dans le magazine Inspire. Car il contient des conseils pratiques et efficaces. Il propose des recommandations importantes qui assureront au djihad en solitaire la réalisation de ses objectifs. »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 11:24

L’Etat islamique exécute publiquement un homosexuel en le jetant du haut d’un silo (Avertissement photos graphiques)

telafar

 

Le 4 août 2015, le bureau médiatique de l’État islamique (EI) dans la province d’Al-Jazeera d’Irak a publié une nouvelle série de photos montrant l’exécution d’un homme reconnu coupable d’homosexualité dans la ville de Tal Afar. Il s’agit de la dernière d’une longue série d’exécutions d’homosexuels documentées par l’EI.

Au début de la lé série de photos, un membre de l’EI livre un discours devant une foule d’hommes, expliquant la source religieuse du châtiment qui est sur le point d’être appliqué. L’homme condamné est alors jeté vivant du haut d’un silo à grains. La série de photos a été publiée et distribuée via Twitter, et est disponible sur Justpaste.it.

gay

La série de photos a été distribuée via Twitter sous la bannière « Application de la punition à ceux qui ont commis des actes d’homosexualité ».

 

 

Lieu de l’exécution : le silo à grains de Tel Afar (Source : Google Earth).

location

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 05:38

Le président syrien Bashar El-Assad : L’accord sur le nucléaire est une victoire pour l’Iran

MEMRI_ Syrian President Bashar Al-Assad_ Nuclear Deal Is a Victory for Iran

 

Dans une déclaration publique en date du 26 juillet 2015, diffusée à la télévision syrienne officielle, le président Bashar El-Assad affirme que l’Iran « a remporté une grande victoire » avec l’accord sur le nucléaire, grâce à « sa ténacité, sa détermination et sa volonté d’acier ».  Extraits : 

Bashar El-Assad : Leur vision étriquée a fait croire aux Occidentaux qu’ils seraient épargnés par les étincelles ardentes du terrorisme, qui pètent d’un endroit à un autre dans notre monde arabe chaotique, incendiant des pays entiers d’un Moyen-Orient déjà instable. Ils n’ont pas pris en considération la possibilité que le terrorisme frappe le cœur de l’Europe, notamment en Europe de l’Ouest. Ils n’ont toutefois pas appris la leçon des choses. Leur attitude face à ce phénomène est toujours caractérisée par l’hypocrisie. Lorsqu’ils en sont la cible, il s’agit de terrorisme, mais lorsque c’est nous qui en sommes la cible, il s’agit de révolution, de liberté, de démocratie et de Droits de l’Homme. Dans leur cas, les responsables sont des terroristes, alors que dans le nôtre, ils sont considérés comme des rebelles et des opposants modérés. Ils crient aux oreilles du monde entier lorsqu’ils sont touchés par une étincelle, mais restent muets comme des tombes quand son feu nous consume.

Les récents changements sur la scène internationale sont bien réels. Nous observons une analyse différente de ce qui est arrivé en Syrie et une nouvelle vision des mensonges utilisés et des déclarations mensongères occidentales. Mais les changements positifs en Occident sont instables et éphémères, car ils découlent de leur inquiétude face au terrorisme qui les a frappés et de leur crainte que le Moyen-Orient se transforme en scène de propagation du terrorisme… Eh bien, le Moyen-Orient est l’arrière-cour de l’Europe.

[…]

Ainsi, selon moi nous ne devrions pas compter sur ces changements. Ils n’ont retenu aucune leçon et n’ont acquis aucune valeur morale. Tant qu’ils useront de deux poids, deux mesures dans leurs discours, tout demeurera temporaire et nous ne devrions pas compter dessus. À n’importe quel moment, les choses peuvent changer. Lorsque leur conjoncture interne s’améliorera, que les élections [seront passées] ou que le terrorisme [sera jugulé], ils retourneront à leurs vieilles politiques colonialistes.

[…]

Quant à la discussion sur les concessions que devrait faire l’État syrien… Notre pays est accusé d’être radical, extrémiste, rigide et irréaliste. Il y a un principe simple et légal. Nous avons des experts juridiques avec nous ici, mais ce principe est tellement simple qu’il ne nécessite aucun expert : on ne peut renoncer à ce que l’on ne possède pas, à moins d’être fondé de pouvoir par le propriétaire. Les Syriens ne nous ont pas demandé de renoncer à leurs droits nationaux. Seul le peuple syrien a le droit de faire des concessions, s’il le décide. Si le peuple syrien avait voulu faire ces concessions, il n’aurait pas persévéré pendant quatre ans et payé ce prix excessif.

[…]

L’Iran, notre voisin, nous a seulement fourni son expertise militaire. Ils ne nous ont rien donné d’autre sur le plan militaire. Quant à nos frères loyaux de la résistance libanaise, ils se sont battus à nos côtés et nous ont donné tout ce qu’ils pouvaient… Ils nous ont donné tout ce qu’ils pouvaient, y compris des martyrs, dont le sang s’est mélangé à celui de leurs frères de nos forces armées.

[…]

Si l’on prend en compte ce que j’ai dit à propos de la guerre, des superpuissances nanties et du soutien illimité des terroristes, [peut-on dire que] les forces armées syriennes sont capables de mener à bien leurs missions et de défendre leur pays ? Je n’aime pas les exagérations. Ma réponse, scientifiquement juste, est la suivante : oui, elles en sont tout à fait capables… Elles sont capables de le faire, sans peine. Je ne dirai même pas que c’est très difficile. Elles peuvent le faire aisément.

[…]

Un pays n’appartient pas au peuple qui y vit et qui détient son passeport. Un pays appartient au peuple qui le protège et le défend.

[…]

Mes frères et sœurs, nous traversons une étape cruciale, sans solution de compromis [possible], où toute hésitation est synonyme de défaitisme, lâcheté, collaboration et trahison. Il ne peut y avoir de renonciation aux droits, ou d’abandon d’un pouce [de terre]. Nous ne deviendrons pas des esclaves, mais des maîtres indépendants de notre pays, de nos capacités et de nos droits. Le monde évolue progressivement. Les pays qui adhèrent à leurs droits sont voués à sortir victorieux. Le meilleur exemple en est notre voisin, l’Iran, qui a abouti à un accord [nucléaire] après une longue période de souffrance et de tolérance, animé de ténacité, de détermination et d’une volonté d’acier. C’est le comportement des pays libres, qui refusent d’être assujettis ou limités. Ils placent les intérêts de leur peuple avant tout, et progressent ainsi.

[…]

Ce qui compte pour moi, c’est le contexte – comment l’Iran en est arrivé à une telle victoire. Que l’on aime l’Iran ou non, que l’on soit d’accord avec l’Iran ou non, ce pays a remporté une grande victoire.

[…]

C’est l’unité du peuple iranien qui a réalisé cet accord et a conféré à l’Iran le droit au nucléaire.

[…]

Nous payons un prix excessif, mes frères et sœurs, car le complot existe à grande échelle. C’est une guerre pour notre survie, l’enjeu étant « être ou ne pas être ».

[…]

N’oublions pas de remercier notre nation-sœur, l’Iran, pour le soutien qu’elle a apporté et qu’elle continue d’apporter à la Syrie. Nous remercions la Russie et la Chine pour leur fidèle amitié, et pour leur assistance dans plusieurs domaines, surtout sur les forums internationaux. Nous remercions la résistance libanaise du plus profond de nos cœurs… Nous remercions la résistance libanaise du plus profond de nos cœurs pour avoir répondu à notre loyauté par une même loyauté et à notre sang versé en versant aussi son sang pour nous.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 05:36

Khilafah Archives, le site web de l’Etat islamique qui diffuse de la documentation en français

site

 

Le site Internet Khilafah-archives.com a été créé en juillet 2015 et sert de plateforme pour diffuser quotidiennement de la documentation sur l’État islamique (EI) en français. En réaction à la censure croissante de l’EI sur les plateformes d’importants médias sociaux comme Twitter et Facebook, les opérateurs médiatiques et les partisans de l’EI utilisent des moyens alternatifs pour diffuser le flux quotidien de données en provenance des territoires syriens et irakiens contrôlés par l’EI. [1] Si le site Internet ne s’arroge aucun lien officiel avec l’EI, il semble géré par des activistes qui entretiennent des liens étroits avec le dispositif médiatique officiel de l’EI.

Etant donné qu’il est protégé par un service de l’entreprise CloudFlare, basée aux Etats-Unis, le site bénéficie des avantages des lois américaines sur la liberté d’expression, contournant les lois françaises plus strictes quant à la diffusion de documentation de l’EI. Le site Internet est géré par le logiciel WordPress.

Affichage de  en cours...

La page d’accueil du site

Le 28 juillet 2015, le site Internet est devenu inaccessible en France après une décision du ministère de l’Intérieur, conformément aux nouvelles lois antiterroristes françaises de lutte contre la présence djihadiste en ligne. Cependant, la redirection d’accès au Nom de domaine, qui bloque le site en France, n’est efficace que localement. Par conséquent, le site Internet est toujours accessible partout ailleurs dans le monde, tout comme il est accessible sous l’utilisation d’un VPN (Réseau privé virtuel), qui permet de surfer sur Internet tout en masquant sa localisation. L’utilisation du VPN est de plus en plus répandue et ne nécessite qu’une connaissance informatique de base. Ainsi, la méthode de blocage est totalement inefficace.

Affichage de  en cours...

Le site est organisé de façon à faciliter la navigation, avec des catégories couvrant toute la production médiatique officielle de l’EI : communiqués, magazines, albums photos, radio de l’EI et enregistrements audio.

Le site est régulièrement mis à jour avec de nouveaux contenus. Il présente tous les documents officiels distribués par l’EI en français, y compris le magazine français Dar Al-Islam [2] ainsi que les bulletins d’informations quotidiens provenant de la station radio officielle de l’EI, Al-Bayan, [3] sous forme de podcasts et de transcriptions. Une section est réservée à la distribution de vidéos qui sont intégrées au site via la plateforme d’hébergement Archive.org. [4] Les vidéos, qui contiennent des sous-titres en français, peuvent être visionnées ou téléchargées. Une autre section offre un accès aux discours et aux enregistrements officiels des chefs de l’EI. Le site contient également une section avec des textes religieux, provenant de sources salafistes traditionnelles, en particulier de l’érudit islamique Mohammed Ibn Abdel Wahhab, le père spirituel de l’islam wahhabite.

Le site semble opérer en collaboration avec un compte Twitter qui publie et distribue des liens vers le contenu Internet. Ce compte a été censuré plusieurs fois. Quand le site a été bloqué en France, le compte Twitter a rapidement partagé des informations sur des méthodes pour contourner le blocage. Le compte partage régulièrement des photos graphiques d’ennemis morts de l’EI ou de ses victimes présumées.

Affichage de  en cours...

Le compte Twitter « Khilafah Infos » offre des conseils pour contourner la censure : « Le site est bloqué uniquement en France, veuillez utiliser un VPN pour y avoir de nouveau accès. » 

Notes :

[1] Voir rapport de MEMRI JTTM, Cyber Warfare: ISIS Activist Efforts To Circumvent Censorship Through Alternative Social Media Thwarted By Anti-ISIS Hacker Retaliation, 3 avril 2015

[2] Voir rapport de MEMRI JTTM, In Issue V Of French-Language ISIS Magazine: Religious Justification For Slavery, Rape, Oppression Of Christians; Practical Advice For ISIS Operatives In The West, 23 juillet 2015

[3] Voir rapport de MEMRI JTTM ISIS Expands Its Radio Broadcast To Include English, French, And Russian Content, Uploads To The Internet Archive, 15 avril 2015

[4] Voir rapport de MEMRI JTTM , Who Is Posting Islamic State (ISIS) Materials On The San Francisco-Based Internet Archive (Archive.org) – And What Can Be Done About It? 1er juin 2015

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 05:32

5e N° de Dar Al-Islam, le magazine en français de l’EI : Justification religieuse de l’esclavage, du viol, de l’oppression des chrétiens ; conseils pratiques aux agents de l’EI en Occident

daralislam

 

Le 20 juillet 2015, le groupe de médias officiel de l’État islamique (EI) Al-Hayat a mis en ligne le cinquième numéro de son magazine en français Dar Al-Islam (Terre d’islam). Le numéro de 49 pages, qui comporte huit articles, a été diffusé via Twitter et est disponible sur Archive.org. Le magazine entend principalement montrer que l’EI est le seul Etat musulman légitime car il applique strictement la charia dans les territoires qu’il contrôle. Ainsi, le magazine propose des articles justifiant l’esclavage des mécréants et l’oppression des chrétiens. Le magazine contient également des instructions opérationnelles pour demeurer clandestinement en Occident tout en préparant une opération sur le sol occidental.

Bannière du nouveau magazine, utilisé pour sa distribution via les médias sociaux

Bannière du nouveau magazine, utilisé pour sa distribution via les médias sociaux

Ce cinquième numéro de Dar Al-Islam insiste sur le fait que l’EI applique la loi de la charia comme elle fut appliquée aux premiers jours de l’islam. Cet argument est le point central de la critique adressée par l’EI aux groupes djihadistes rivaux comme Jabhat Al-Nusra (JN), filiale d’Al-Qaïda en Syrie. Ces autres groupes islamiques, qualifiés d’apostats, sont désignés collectivement comme le « [mouvement] de coalition Sahawat » et accusés de mettre de côté l’application de la charia.

Dans le contexte actuel, le magazine semble être un moyen de diffuser le discours de l’EI auprès des partisans mondiaux du mouvement salafiste, dont l’EI prétend être le seul représentant légitime. Cet effort est crucial pour permettre à l’EI de recueillir un large soutien et pour poursuivre le recrutement, à la fois en Occident et dans le monde musulman. Les récentes publications de l’EI, comme le dernier numéro de son magazine en anglais Dabiq, révèlent que l’EI entend empêcher autant que possible que les recrues djihadistes étrangères rejoignent d’autres groupes djihadistes en Syrie ou en Afrique du Nord.

Couverture et table des matières du cinquième numéro de Dar Al-Islam

Examen des principaux articles du magazine :

L’EI qualifie les autres groupes djihadistes en Syrie d’apostats

L’article de couverture, « La charia d’Allah ou la charia de l’homme », souligne que d’autres groupes djihadistes se sont compromis en s’alliant à des groupes rebelles laïcs, et par leur refus d’appliquer la charia immédiatement. Il dénonce leur refus de reconnaître l’autorité du califat. Telles sont les raisons pour lesquelles l’EI les qualifie d’apostats, ce qui, disent-ils, justifie la lutte contre eux. Cet article est une traduction d’un article déjà publié dans Dabiq.

Traitement des chrétiens sous le règne de l’EI

Le deuxième article vante la manière dont l’EI applique la charia dans le traitement qu’il réserve aux chrétiens qui, peut-on lire, sont protégés par le califat tant qu’ils respectent ses lois. L’article, intitulé « L’État islamique applique le jugement d’Allah » fait référence à un article au même titre paru dans le numéro précédent. Le document détaille les règles imposées aux chrétiens à Al-Raqqa, en Syrie, capitale de facto de l’EI.

L’article maintient que si les chrétiens paient la jizya [impôt] et respectent les lois, ils bénéficient de la protection totale de l’État islamique. Il cite le Coran et les hadiths pour montrer que cette politique de l’EI concernant les chrétiens est la seule option religieuse valable. Elle est présentée comme la conséquence directe du principe d’Al-Wala ‘wa Al-Bara‘ (loyauté envers les musulmans et hostilité envers les non-musulmans) et donc comme une obligation, ce qui fait que tout autre groupe djihadiste qui n’applique pas ce principe est considéré comme un apostat de l’islam.

La conclusion s’adresse directement aux membres de Jabhat Al-Nusra en ces termes : « Alors toi, soldat du front de Joulani [Jabhat Al-Nusra] qui as été trompé, cesse de combattre dans ce groupe d’apostats et d’offrir les terres dont tu fais la conquête aux laïcs et aux démocrates de l’armée libre et de ses alliés. Repends-toi à Allah avant qu’il ne soit trop tard et ne désespère pas de la miséricorde d’Allah. Si tu ne peux rejoindre les terres de Califat, que ton repentir soit d’actionner ta ceinture d’explosifs au milieu d’un QG de ces apostats, nous espérons que par cet acte grandiose Allah te pardonne d’avoir combattu avec eux. »

Photos du magazine montrant la destruction des symboles dans des églises chrétiennes : « Purification de la terre d’islam ». 

Articles du magazine sur le traitement des chrétiens et sur l’esclavage. Une photo montre une inscription peinte sur le mur de la maison d’un chrétien qui a payé sa jizya.

Justification de l’esclavage sexuel des femmes yazidies

Le troisième article soutient que l’EI applique la charia en faisant revivre la tradition islamique consistant à asservir les familles des mécréants capturés. Il s’étend longuement sur les fondements religieux du rétablissement de l’esclavage, y compris des conditions de viol légitime des femmes esclaves. Citant le Coran et des hadiths, l’article vise à montrer l’importance et les grands avantages de la renaissance de cette tradition islamique.

L’article se concentre principalement sur le peuple yazidi, expliquant que son statut a été longuement discuté par les érudits de l’EI. En conclusion, les Yézidis n’ont pas droit au statut de peuple protégé par le paiement de la jizya, comme le sont les juifs et les chrétiens, et ne sont pas non plus considérés comme des apostats de l’islam, car ils sont présentés comme un groupe qui existait à l’époque pré-islamique. Décrits comme des « adorateurs de démons et de Satan », les Yézidis sont classés dans la catégorie des païens et des polythéistes.

Ayant le statut de païens, leur asservissement est considéré par les érudits de l’EI comme légitime et justifié, indique l’article. Les hommes sont tués et, « après leur capture, les femmes et les enfants yazidis sont ensuite di­visés selon la charia parmi les com­battants de l’Etat islamique qui ont participé aux opérations de Sinjar, ensuite un cinquième de ces esclaves est transféré aux autorités de l’Etat islamique pour être distribué en tant que cinquième du butin […] Les familles yazidies asservies sont maintenant vendues par les soldats de l’Etat islamique comme les mé­créants étaient vendus par les Com­pagnons (Qu’Allâh les agrée) avant eux. »

L’article se conclut par la présentation de quelques avantages et conséquences de l’esclavage sexuel des femmes : « Avant que Satan n’inspire des doutes au faible d’esprit et au cœur faible, ce dernier devrait se rappeler que l’asservissement de familles mécréantes et la prise de leurs femmes comme esclaves concubines est un aspect fermement établi de la charia, si il le dénigre ou s’il s’en moque, alors il se moque et il dénigre les versets du Coran et les hadiths du Prophète (Que la paix et le salut soient sur lui), et de ce fait il apostasie et sort de l’Islam. »

« Finalement, un nombre de savants contemporains ont signalé que le délaissement de l’esclavage a conduit à une augmentation d’al-fâhichah (adul­tère, fornication, etc.), ceci parce que l’alternative légiférée par la charia au mariage n’est pas réalisable, ainsi un homme qui ne peut pas se marier avec une femme libre se retrouve assiégé par la tentation du péché. En outre, de nombreuses familles musulmanes qui ont employé des domestiques dans leur maison ont dû faire face aux tentations de la beauté (isolement d’un homme étranger avec une femme) et à ce qui en résulte : la zina [rapports sexuels illégaux] entre l’homme et la domestique, alors que si celle-ci aurait été son esclave concubine, leur relation aurait été légale. Et ceci est en­core la conséquence de l’abandon du jihad et de la poursuite de la dounya [biens du monde matériel], qu’Allah nous aide. »

Directives opérationnelles de recrutement de l’EI en Occident

Le dernier article phare du magazine offre des conseils pratiques et des instructions aux militants occidentaux de l’EI afin qu’ils puissent rester opérationnels sans éveiller les soupçons. Il appelle les partisans de l’EI à rester cachés, et offre quelques procédures de base en matière de sécurité opérationnelle et de communication, à utiliser dans « la guerre contre les ennemis d’Allah ».

L’introduction explique l’objectif de ce guide opérationnel : « Celui qui veut agir et élever la parole d’Allah et qui se trouve en terre de mécréance et de guerre doit pratiquer la dissimulation et s’habituer au secret. Afin de ne pas se faire arrêter par les agents du Taghout il doit suivre tout un ensemble de règles. Le fait de ne pas suivre ces règles par négligence, prétendant vouloir élever la parole d’Allah sur internet, est une grave erreur car c’est se nuire à soi-même, à sa famille et aux frères avec qui on travaille pour faire triompher la religion d’Allah. »

La première partie de l’article propose quelques conseils de sécurité en matière de communication, expliquant la nécessité d’utiliser un accès VPN, un logiciel de navigation TOR et un logiciel de cryptage pour enregistrer des documents. Il est recommandé à tous les partisans qui résident en Occident de suivre ces procédures et de rechercher de plus amples informations libres d’accès sur ces programmes.

La deuxième partie de l’article propose des directives opérationnelles concrètes, pour deux types d’agents : ceux qui cherchent à rejoindre l’EI, et ceux désireux de mener une opération sur un sol étranger. Pour les recrues potentielles qui souhaitent rejoindre l’EI, la discrétion est recommandée dans les préparatifs du voyage, et inclut le fait d’éviter de prier à la mosquée. L’itinéraire suggéré vers les territoires contrôlés par l’EI dans le Moyen-Orient est la voie terrestre, à travers les territoires de l’UE et la Turquie.

Pour les militants de l’EI qui veulent mener une opération en Occident, l’article met en garde contre la surveillance du gouvernement et offre des conseils pour dissimuler leurs véritables intentions. Par exemple, il recommande d’ « adopter un aspect  ‘jeune de cité’ qui recherche à faire un casse avec une arme ». Il offre également des conseils et une liste de cibles valides : « Toujours viser les endroits fréquentés, tel que les lieux touristiques, les grandes surfaces, les synagogues, les églises, les loges maçonniques, les permanences des partis politiques, les lieux de prêche des apostats, le but étant d’installer la peur dans leur cœur. »

L’article comporte des photos de loups solitaires de l’EI et appelle à des attaques « avec n’importe quel moyen qui est à votre disposition, ne serait-ce qu’avec un simple couteau de cuisine ou un autre objet tranchant comme des cutters, comme l’a fait notre frère Michael Adebolajo en tuant un soldat du tyran britannique”.

Page contenant des photos glorifiant le martyre de plusieur terroristes-suicide français.

Autre contenu : Nouvelles, photos, diffusion de productions de l’EI

Ce numéro contient un article résumant les dernières nouvelles des activités de l’EI, dont des photos de ses dispensaires médicaux. Enfin, un court article intitulé « Dans les mots de l’ennemi », calqué sur Dabiq, cite un article et une vidéo de l’AFP sur la menace que représente l’EI. Les auteurs utilisent des citations de médias occidentaux pour montrer comment l’EI a accompli son objectif de devenir un réel danger pour l’Occident. Le magazine contient de nombreuses photos, et plusieurs pages de promotion d’autres productions et publications de l’EI.

Dispensaires médicaux et autres nouvelles récentes de l’Etat islamique.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 16:39

Un passant admoneste un cheikh qui prêche le martyre à des enfants du camp de vacances de la mosquée Al-Aqsa

oldcity

 

Le 27 juillet 2015, cheikh Khaled Al-Maghrabi prêchait le martyre devant des enfants participant à son camp d’été de la mosquée Al-Aqsa, dans les rues de la Vieille Ville de Jérusalem. Un passant l’admoneste, lui disant qu’il ne devrait pas enseigner de telles notions à des enfants, lesquels scandent des slogans à la gloire du martyre et « Khaybar, Khaybar, ô juifs ». Extraits :

Khaled Al-Maghrabi prêchant à un groupe d’enfants : Le martyr est absout avec la première goutte de sang. Cela signifie qu’Allah absout le martyr de ses péchés dès que coule la première goutte de sang. Cela signifie qu’Allah absout le martyr de ses péchés dès que coule la première goutte de sang. Le Prophète a également dit que le martyr sera uni à deux vierges du Paradis. Deux vierges du Paradis sont réservées au martyr. Le martyr peut également se porter garant de soixante-dix membres de sa famille au Jour du Jugement. Ces trois privilèges sont accordés au martyr.

Répétons-les : tout d’abord il est absout par la première goutte de son sang. Deuxièmement, il est uni à deux vierges du Paradis. Troisièmement, il peut se porter garant de soixante-dix membres de sa famille. Dans le même hadith, le Prophète mentionne le murabit. Aujourd’hui nous sommes tous des murabiteen aux portes de la mosquée Al-Aqsa, car ils nous ont empêché d’y entrer [en raison d'émeutes intervenues le même jour]. Que dit le Prophète à propos du murabit ? Il sera marié à soixante-dix vierges du Paradis. Le martyr reçoit deux vierges du Paradis, mais le murabit en reçoit soixante-dix – trente-cinq fois plus que le martyr.

[…]

Khaled Al-Maghrabi : Si vous restez dans le ribat pour Allah pendant un mois entier, c’est mieux que de jeûner tout le temps. C’est pourquoi la récompense d’Allah est si grande. Le Prophète Mahomet a également évoqué des extras… Il a dit que quiconque meurt alors qu’il est dans le ribat

Un passant : Écoutez cheikh, ils ne comprennent pas ce que vous dites. Ce sont des enfants…

Femme : Dites : « Allah Akbar ! »

Les enfants : Allah Akbar !

Femme : Dites : « Allah Akbar ! »

Les enfants : Allah Akbar !

Khaled Al-Maghrabi : Veuillez nous laisser tranquilles. Nous avons compris votre conseil. Maintenant partez.

Le passant : Vous leur parlez de ribat, de martyre et de vierges du Paradis… Honte à vous. Vous pouvez enseigner ces notions aux [adultes] comme nous, pas à eux. Regardez ces enfants. Regardez ce que vous leur mettez dans la tête…

Khaled Al-Maghrabi : Qu’Allah vous récompense…

Le passant : Honte à vous !

Les enfants : Nous devons sacrifier nos âmes et notre sang pour toi, Al-Aqsa ! Nous devons sacrifier nos âmes et notre sang pour toi, Al-Aqsa ! Nous devons sacrifier nos âmes et notre sang pour toi, Al-Aqsa !

[…]

Femme : La porte d’Al-Aqsa est faite d’acier…

Les enfants : La porte d’Al-Aqsa est faite d’acier…

Femme : Seul un martyr peut l’ouvrir.

Les enfants : Seul un martyr peut l’ouvrir.

Femme : Il n’y a de dieu qu’Allah…

Les enfants : Il n’y a de dieu qu’Allah…

Femme : … et Mahomet est Son messager.

Les enfants : … et Mahomet est Son messager.

Femme : Dites : « Allah Akbar ! »

Les enfants : Allah Akbar !

[…]

Femme : Khaybar, Khaybar, ô juifs…

Les enfants : Khaybar, Khaybar, ô juifs…

Femme : L’armée de Mahomet reviendra.

Les enfants : L’armée de Mahomet reviendra.

Femme : Khaybar, Khaybar, ô juifs…

Les enfants : Khaybar, Khaybar, ô juifs…

Femme : L’armée de Mahomet reviendra.

Les enfants : L’armée de Mahomet reviendra.

Femme : Il n’y a de dieu qu’Allah…

Les enfants : Il n’y a de dieu qu’Allah…

Femme : … et Mahomet est bien-aimé d’Allah.

Les enfants : … et Mahomet est bien-aimé d’Allah.

[…]

Les enfants : Des millions de martyrs avancent vers Al-Aqsa !

Des millions de martyrs avancent vers Al-Aqsa !

[…]

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 16:37

État islamique : Entraînement militaire d’enfants, qui font serment de conquérir Rome, de détruire ses croix et de réduire ses femmes en esclavage

kiddy

 

Le 23 juillet 2015, le bureau des médias de la Province de Dijlah de l’État islamique (EI) a mis en ligne une vidéo intitulée « Les lionceaux du Califat », montrant des enfants assistant à des cours, suivant une formation militaire intense, prononçant des discours dans lesquels ils appellent les musulmans à rejoindre leurs rangs, et faisant le serment de conquérir Rome, de détruire ses croix et de réduire ses femmes en esclavage.

La vidéo de neuf minutes a été mise en ligne sur le forum djihadiste Shumoukh Al-Islam, affilié à l’État islamique. On y voit un enfant s’adressant aux parents pour dire que l’islam et les musulmans sont férocement attaqués par les juifs et par l’alliance des croisades, et exhortant les musulmans à réagir. Dans la vidéo, les enfants suivent d’abord des cours puis prient, avant d’effectuer un intense exercice militaire physique et de s’entraîner aux armes.

Ensuite, un enfant armé assis près d’une rivière livre un discours dans lequel il parle de l’importance du djihad : « Notre bataille finale, si Allah le veut, aura lieu dans votre pays. Je jure que nous conquerrons Rome, que nous détruirons vos croix et réduirons vos femmes en esclavage. »

Un autre enfant armé, vêtu d’un uniforme militaire, appelle les musulmans à mener des opérations-martyre. Pointant son fusil sur une cible, il déclare : « Nous arriverons à Rome, si Allah le veut. » La dernière scène de la vidéo montre un jeune enfant déclarer : « Ô Bagdad, sois patiente. Nous sommes en route. »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée