Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:22

Adapter l’Etat de droit à l’Etat de guerre

Publié le 29 juillet 2016 - par

 

Guerreoccident1-4
Le degré de détermination des politiques dans ce qu’on appelle pompeusement une guerre, sans en adopter les voies et moyens, peut s’apprécier au regard d’une échelle à trois niveaux :

1 – On se contente de s’intéresser aux terroristes qui sont passés à l’acte, avec plus ou moins de chances de les identifier, les poursuivre, les confondre et les condamner.

2 – On passe à mettre hors d’état de nuire, par internement ou expulsion, de simples suspects.

3 – On cesse de s’en remettre au bon vouloir des juges en ces matières.

Le niveau 1 est évidemment un minimum, admis par tous. Encore que, dans sa célèbre gaffe sur RTL en 2014, Bernard Cazeneuve ait malencontreusement dit que « Ce n’est pas un délit de prôner le Djihad ». Je ne cherche certainement pas à le défendre, mais je veux tout de même penser qu’il ne faisait que constater que telle était notre législation, ce qui est d’ailleurs discutable car le Coran est clairement de l‘incitation à la haine, non pas raciale, mais des non-musulmans. Et si, par hasard, ce n’est pas délictuel, il est en situation de modifier la loi. Les divergences, à ce niveau 1, portent donc sur les réductions de peine, plus ou moins automatiques, et ce qu’on fait à la fin de la peine : remise en liberté en France, ou expulsion, après déchéance de la nationalité pour ce qui concerne les Français et les binationaux. Messieurs Hollande, Cazeneuve…. et Sarkozy ne sont pas pour la double peine, même si Sarkozy évolue un peu sous la pression des évènements. Je n’ai même pas besoin d’évoquer Madame Taubira !

Le niveau 2 est déjà nettement plus musclé.

Le niveau 3 est pratiquement indicible dans notre « Etat de droit ». En tout cas, je ne l’ai entendu expressément de personne. Or, s’il faut en passer par des juges, notamment dans le cadre de l’article 411-4, qui vise l’intelligence avec l’ennemi, je crains que les meilleures intentions ne restent inopérantes. J’imagine difficilement nos juges, pour la plupart gauchisants, condamner à 30 ans de détention et à une très lourde amende des gens qui auraient été en contact avec l’Etat islamique. Encore moins des individus simplement suspects de l’avoir été, par exemple après consultation des sites djihadistes. Et même des cours d’assises, avec leurs jurys populaires, ne seraient probablement pas assez raides. En outre, les possibilités de recours que permettent les procédures judiciaires et l’encombrement des tribunaux interdisent toute réaction rapide. Alors, peut-être des tribunaux militaires, dans le cadre de l’Etat de siège. On en est loin ! Je crains qu’il y faille quelques dizaines de milliers de morts de plus.

Quant à la « surveillance » des suspects, dont certains resteront, de toute façon, imprévisibles, je ne la crois pas capable d’empêcher le passage à l’acte. On vient d’en avoir une terrible preuve avec le bracelet électronique du criminel de Saint Etienne du Rouvray. Une filature physique permanente à laquelle les effectifs policiers ne suffiront jamais serait un peu meilleure, mais toujours insuffisante. Et la surveillance des communications, par téléphone ou E-mail, est illusoire. Elle aurait surtout pour effet de multiplier le nombre de fiches S, nonobstant les précautions que les djihadistes savent de plus en plus prendre.

Je pense donc qu’il faut utiliser les possibilités de l’article 23-7 du Code Civil, qui permet de déchoir de la nationalité, donc d’expulser, et en accompagnant cela de peines très dissuasives en cas de retour clandestin, les individus « qui se comportent comme le national d’un pays étranger ». A la limite, cela pourrait aussi concerner quelques footballeurs franco-algériens, ce qui n‘est peut-être pas nécessaire… Mais cette mesure a, me semble t’il, l’énorme avantage d’être à la discrétion de l’Exécutif. Il y a néanmoins un gros hic : c’est apparemment sous le contrôle du Conseil d’Etat, ce qui rend encore la procédure inopérante, sauf à se passer de son avis ou à le rendre consultatif. Ce qu’une simple loi peut faire.

Quand à la fermeture des frontières, que tout le monde prône, je ne crois absolument pas à son efficacité. Il est bon de prendre cette mesure à titre symbolique, mais elle est vaine. Il suffit, par exemple, de regarder la frontière entre la France et la Belgique. On peut, à la limite, surveiller les autoroutes, au prix d’un sérieux ralentissement du trafic. Mais quid du dédale de rues des multiples villages frontaliers, où la frontière n’est même plus indiquée ? Et ne parlons pas des anciens sentiers de contrebandiers en zone montagneuse. Ce qui est difficile n’est pas de franchir clandestinement une frontière, mais de vivre clandestinement dans un pays.

S’agissant des réactions publiques des politiques, je remarque, sans surprise, que la plupart des avocats entrés en politique, y compris Gilbert Collard et Nicolas Sarkozy, s’en tiennent au niveau 1, même si l‘attentat de Saint Etienne du Rouvray a durci un peu le discours de Sarkozy qui, depuis, parle d’enfermer les fichés S les plus dangereux.

Au niveau 2, on ne trouve déjà que peu de monde. Les principaux dirigeants du FN, me semble t’il. Et, dans la Droite traditionnelle, Fillon, Wauquiez, dont l’intervention la nuit du débat sur la prolongation de l’Etat d’urgence fut excellente, sans doute Myard et Mariani. En outre, Fillon élargit cette notion de suspects aux familles et aux proches, qui sont « ceux qui assistent muets à la dérive radicale de leurs proches et qui n’ont pas le réflexe de le signaler aux autorités » et qu‘il propose d‘expulser, au besoin après déchéance de la nationalité ( cf Valeurs Actuelles du 21 juillet ). Cette notion de proches me parait importante car elle responsabiliserait les familles, de même que les candidats terroristes, qui sauraient qu’ils exposent leur famille à l’expulsion et qui, s’ils sont expulsés, seraient privés d’un point de chute pour un retour clandestin. Marion Maréchal-Le Pen propose la dissolution de l’UOIF. Je ne sais pas si cela aurait des conséquences sur le passage à l’acte de ses affidés, mais, au moins, les maires collabos ( et ils sont nombreux, y compris chez LR ! ) ne pourraient plus subventionner cette obédience. Et les maires résistants auraient une bonne excuse pour ne pas financer du cultuel musulman sous prétexte qu’il est mâtiné de culturel.

Au niveau 3, l’atmosphère se raréfie encore. On n’y trouve, mezzo voce, semble t’il, que les Patriotes qui évoquent la « rétention administrative », procédure qui ne doit guère parler au grand public et que Cazeneuve estime inconstitutionnelle et contraire aux traités européens auxquels nous avons adhéré, ce qui est, encore une fois, très discutable.

Et pour me faire l’avocat du Diable, je dirais qu’il reste un niveau 4. Celui où on internerait ou expulserait tous les Musulmans. C’est ce que les Américains, pourtant gouvernés par un Démocrate, ont fait avec leurs concitoyens d’origine japonaise durant la deuxième guerre mondiale. J’imagine que c’est quelque chose dont la grande majorité des politiques ne veulent même pas entendre parler. Et pourtant, je ne crois pas à cette antienne d’une « Unité Nationale » incluant des gens dont le livre saint est le Coran, qui est un torrent d‘imprécations contre les infidèles et d‘appels délirants à les torturer, égorger, épiauter, brûler, etc… Mais je reconnais qu’un homme politique responsable ne saurait préconiser publiquement une mesure aussi générale sans se « griller ». D’ailleurs, si les imams dits radicaux avaient un peu de bon sens, ils feraient comme les prétendus modérés et prescriraient à leurs ouailles de se tenir tranquilles et de faire beaucoup d’enfants, qu’ils élèvent avec nos impôts et cotisations sociales. C’est sans doute le meilleur moyen d’aboutir, paisiblement, à ce Grand Remplacement conceptualisé par Renaud Camus, mais dont, déjà, le Général De Gaulle ne voulait pas, avec son célèbre refus de « Colombey les deux Mosquées ». On peut penser que la seule raison qui retient les radicaux est la crainte de voir leurs ouailles s’occidentaliser et se désislamiser. Vu la pression qu’exerce cette religion sur ses adeptes, le risque est pourtant faible !

Il s’agissait là de politique intérieure. Mais on doit faire le lien avec l’action, notamment militaire, de la France au Moyen-Orient. Il est de bon ton de dire qu’elle doit y accentuer son effort et y détruire Daesh. C’est une arme à double tranchant, les attentats que nous subissons étant, à l’évidence, en grande partie, des représailles en riposte à cette action qui, inéluctablement, a conduit à de multiples victimes civiles. J’entendais même récemment un « expert » orientaliste dire que, dans l’esprit des Musulmans du Levant, la France avait remplacé les USA comme « Grand Satan », depuis que Barak Obama avait eu des attentions pour l’Islam ( retrait d’Irak, visite à Al Azar, etc… ). Grand honneur dont nous nous serions bien passés ! La théorie officielle veut qu’il faut détruire l’EI pour éteindre son influence. Je crois que de tels succès peuvent au contraire exacerber le désir de vengeance des très nombreux apprentis djihadistes nés ou arrivés dernièrement en Europe et contribuer à faire migrer ses combattants ailleurs ( Lybie notamment ). Ceci plaiderait pour un retrait de la coalition. Mais cette décision serait peu honorable et donnerait l’impression que « le crime paie ». Je serais donc tenté de dire que cette intervention militaire était, au départ, une erreur. Mais, maintenant que nous sommes engagés, il faut la mener à bien, au moins en Syrie et en Irak, et avec des alliés déterminés ( Kurdes, Chiites iraniens, Russes, Bachar El Assad, entre autres ).

Espérons que l’ignoble attentat de Saint Etienne du Rouvray va booster les Français et les inciter à réclamer qu‘on adapte enfin sérieusement l‘Etat de droit à l’état de guerre. Quand au Haut Clergé, pape François inclus, il restera probablement, tel l’ineffable Mgr Lebrun, Archevêque de Rouen,  sur sa ligne traditionnelle : le masochisme bêlant et la pose oecuménique en compagnie de l’enfumeur en chef qu’est Dalil Boubakeur.

Eric BURNOUF

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:20

Président, apprends à aimer la France

Publié le 29 juillet 2016 - par

 

hollande-et-la-jeunesse-francaise«  Il est un sentiment trop négligé parmi les femmes et que Mme Campan s’appliquait surtout à cultiver en nous : l’amour de la patrie. Cette vertu essentielle a manqué à d’illustres Français. Que ne l’ont-ils possédée ! … Ils auraient épargné à la France bien des malheurs que leur reproche l’Histoire. S’il est doux d’aimer son pays, il est louable d’être sans cesse prêt à se sacrifier pour lui. Voilà ce que je me suis efforcée d’inspirer à mes enfants. Peut-être n’ai-je que trop réussi, si le sort les éloigne à jamais de cette France que je me suis plu à leur faire tant chérir ! » Mémoire de la Reine Hortense : page 55,  coll. Le Temps retrouvé, editions Mercure de France.
Relis ce texte toi qui est encore à L’Elysée, relis-le et demande-toi ce que tes ministres intégristes de leur foi socialiste font à la jeunesse de France ! Tu te plais Président de la République à regarder la jeunesse de ce beau pays comme seulement venue de contrées lointaines ou grandie dans des banlieues paupérisées par l’impéritie de tes acolytes de tous bords en naufrage de la nef France. Mais la jeunesse de France naît aussi dans des contrées plus enracinées, plus demanderesses de retrouver par la « panthéonisation » des héroïnes et héros de jadis, la foi en son esprit, en sa vitalité, en son courage.

Aimer la France, vouloir être Français, c’est accepter cette contrainte, d’abord, aimer sa langue, sa culture, sa laïcité unique, sa munificence, sa magnificence. Les gens que tu vilipendes et avec toi le toréro de Matignon, sont ceux qui se dressent aujourd’hui en résistants devant l’invasion. Ceux que tu caresses dans le sens du poil, que tu prends bien garde de ne pas blesser et dont tu garnis le panier avec la plus grande générosité des Français qui travaillent, sont les envahisseurs. Tu es un collabo, comme tu ne l’ignores pas puisque à l’instar de ton maître en félonie, ruse et rapacité, tu vois de qui je veux parler, le même prénom, la même fonction, tu ne t’emploies qu’à sauver ton nom dans l’Histoire d’un pays que tu marques de mièvrerie.

Regarde l’Histoire Président, relis et invite ta ministre de la culture à lire avec toi, les mots des Grands de France, ceux qui firent cette Nation contre vents et marées, avec cette idée première : Le monde oui, mais La France d’abord !

Henri Lautréamont

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:17

Abd-el-Malik Petitjean appelle les musulmans à détruire la France (vidéo)

Publié le 29 juillet 2016 - par

 

13680678_605816546263553_6282751811906471662_nEncore un discours enregistré sur une vidéo qui bientôt sera censurée comme le fut celle de l’assassin du couple de policiers à Magnanville. « Oh que de crimes commet-on en ton nom Liberté« . Il parait qu’il ne faut pas faire d’amalgame et que les citoyens sont fragiles et que les médias ont l’obligation de les protéger. Comme des poules dans un poulailler… mais surtout pour ne pas faire de vague et laisser cuver le vin à nos 153 députés qui ont refusé de fermer les Mosquées salafistes.

Cette vidéo d’une ordure de 19 ans qui semble être dans un délire profond appelle « ses frères » à tuer. Aucune pensée pour les enfants, aucune pensée pour les morts. Vous avez devant vous, un sale type qui a égorgé un homme de 84 ans. Il l’a mis à genoux et la saigné comme un mouton. Vous avez devant vous, si cette vidéo n’est pas censurée, l’image d’un jeune lambda alors que c’est un monstre.

La question est: peut-on le montrer tel qu’il est sur cette vidéo ? Doit-on refuser de le montrer dans son extrême banalité, dans son insignifiance, dans son attitude de petit branleur, dans sa lâcheté évidente qui débite ses délires comme d’autres se masturbent devant leurs écrans. Je crois qu’il est important de montrer le visage de cet étron, de ce tueur que sa mère dit avoir été doux comme un agneau. Ce qui prouve que cette femme n’a aucune dignité dans ses propos. Combien d’autres de ces femmes, de ces mères s’imaginent que leurs fils est douceur alors même qu’ils fomentent des crimes et affûtent leurs couteaux. On ne me fera pas croire qu’une mère puisse ignorer les changements qui s’opèrent chez son fils quand celui-ci vit encore dans le cocon familial.

https://www.youtube.com/watch?v=kL0KIMeuteg

Gérard Brazon 

 

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:14

Pour battre Trump, Hillary Clinton mise sur le racisme anti-blancs (vidéo)

Publié le 29 juillet 2016 - par

 

Hillaryvoilee
Barak Hussein Obama est sur le départ. Les « Démocrates » et les médias français nous encensent les bienfaits Obamesques. Il est le meilleur, le plus beau, le plus sympathique et j’en passe de ces discours qui nous vantent les qualités du premier noir élu aux États-Unis, comme si le fait d’être noir avait fait des États-Unis le plus beau pays de l’Amérique.

Qu’en est-il ? Doit-on se payer de prières, d’enchantements, de merveilleux? Plus de 30 millions de pauvres ne peut-être une bonne nouvelle. Des milliers de morts américains sur les différents théâtres de présence américaine n’est pas non plus une prouesse. Avoir fomenté des coups d’états un peu partout sur la planète orientale et européenne n’est pas non plus une réussite. Avoir réveillé la guerre froide non plus.

Obama ne fut pas le Messie revenu sur terre. C’est oublier qu’il est le produit d’un système aux mains de vrais dirigeants ayant la main sur les vraies manettes que sont les finances, les banques, les entreprises d’armements et pétrolières.

Barak Husssein Obama n’est rien d’autre qu’un type ayant eu plus de chance que son sosie conducteur de Tuc-Tuc à Chang-Raï en Thailande

Obama Bis Thailandais

Un Obama Bis Thaïlandais

Je ne suis pas un fin connaisseur des méandres des pouvoirs. Je suis assez vieux pourtant pour comprendre que huit années d’Obama n’ont pas rendu les États-Unis plus humains, plus proches des citoyens et à la hauteur  de son prix Nobel de la Paix.

Huit ans d’Obama suivi par huit années d’Hilary Clinton ne fera pas des États-Unis un must de la paix dans le monde.

Je suis bien persuadé que les Républicains comme les Démocrates sont aux mains d’un système d’expansion des États-Unis et que les prochaines étapes seront des provocations envers la Russie et la Chine.

Les États-Unis n’ont pas non plus réduit la fracture raciste comme on peut le voir sur cette vidéo qui est d’une clarté sans appel et qui devrait interpeler les fameuses associations « Droit-de-l’hommisme » qui bien sûr se taisent et se tairont sur cette évidence américaine. Vous ne la verrez pas non plus sur nos médias pro Obama.

«Tous les Blancs doivent se ranger à l’arrière de la foule.» Une activiste de Black Lives Matter pratique la ségrégation selon leur race des participants lors d’une manifestation à l’extérieur de la convention nationale du parti démocrate à Philadelphie. L’activiste a même pointé des personnes blanches et leur a ordonné de se ranger derrière les Noirs; cet ordre fut relayé dans la foule par une femme musulmane très agitée, toute voilée de noir malgré la chaleur: «Les Blancs doivent se rendre à l’arrière. Les Noirs, à l’avant.» «Prenez votre place légitime, derrière nous!» 

Mais ce n’est pas du racisme bien sûr !

https://www.youtube.com/watch?v=eaV5sCWFjls

En France, le racisme ne serait que du fait des blancs, des souchiens, ces « Français de souche ». Les noirs, les juifs et les arabes étant de fait, de simples et innocentes victimes par naissance comme nous avons pu le voir dans des clips gouvernementaux contre le racisme.

Les juifs ne sont pas tout à fait dupes puisqu’ils retirent leurs mômes des écoles de la République infestés par l’idéologie de la bien pensance et du lénifiant « vivre ensemble » et sous les insultes sympathiques de ces « jeunes » gens si plein d’amour, et de tolérance qui vivent dans ces banlieues.

Les jeunes arabes ne sont pas non plus enthousiastes, puisque souvent, dans les cités des Banlieues, ce n’est pas le grand amour avec les noirs. Mais chut, il ne faut pas le dire…

De même entre les noirs pour peu que les uns soient Antillais, qualifiés de Bounty (Noirs dehors, blanc dedans) et Africains de l’autre. Cela obligent les plus faibles des jeunes Antillais à jouer l’Africain de base en oubliant à la fois sa culture Créole et sa religion pour complaire à la masse d’abrutis nourris aux biberons des allocs et autres aides sociales. Quelques femmes tentent de sortir de ces Cités pour vivre normalement, et parfois réussissent. En clair, en leur disant qu’ils sont des victimes, pourquoi voulez-vous qu’ils sachent un jour, qu’ils peuvent êtres les Maître de leurs vies. La gauche paternaliste et raciste est une évidence.

Restent les paumés, les petits blancs des Cités que l’on montre comme des vampires armés de puissante canines alors mêmes qu’ils n’ont plus de dents, ni même de puissance tant ils sont anesthésiés.  Acculturés le plus souvent, et alimentés par les télé-réalités imbéciles, ils sont dans leurs cités, enfermés dans les cirques de l’oubli, condamnés à mourir, comme ces blancs de l’île de la Réunion. Ils furent autrefois en majorité, et ils n’existent plus qu’à travers le mépris des conquérants et l’obligation de faire le ramadan contraints et forcés.

Gérard Brazon 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 18:08

Cela sert à quoi de ficher S des islamistes s’ils sont en liberté ?

Publié le 29 juillet 2016 - par

 

Captureune ficheS

 

Comme beaucoup je pensais très naïvement que la fiche S, s comme sûreté de l’Etat, allait nous apporter un peu de sécurité. Erreur élémentaire, mon cher Watson. La fiche S ne sert…qu’aux services de renseignement. C’est à dire, à rien. Du moins en ce qui concerne la vie du commun des mortels, qui souhaite aller faire son marché en paix, aller tranquillement au concert, au cinéma, aux matchs de foot, emmener ses enfants à l’école, admirer des feux d’artifice, et pour quelques uns, aller à la messe, au temple ou à la synagogue. Ou rester à la maison.

Faire l’objet d’une fiche S ne signifie pas du tout être surveillé en permanence, ni même occasionnellement : c’est Jean-Charles Brisard, président du centre d’analyse du terrorisme, qui nous le dit :

http://www.midilibre.fr/2016/07/28/fiche-s-la-tache-de-surveillance-impossible-des-autorites,1372801.php

La fiche S donne une indication, mais c’est tout. D’ailleurs, « Ce fichier ne vise pas que des islamistes radicaux ou des individus pouvant avoir un lien avec la mouvance terroriste, mais aussi, pour moitié, des hooligans, des membres de groupes d’ultra-gauche ou d’extrême droite… » Extrême droite, le gros mot est lâché, RL est souvent accusé d’être d’extrême droite alors que nous sommes « juste » des patriotes soucieux de notre avenir et de celui de la France. Entre nous, l’extrême drôate combien d’attentats ?… Le padamalgam ne bénéficie pas à tout le monde, selon qu’on est islamophile ou pas.

La fiche S ne sert donc pas à grand chose, sinon à apporter au gouvernement l’illusion facile de travailler à quelque chose, mais à quoi ?…

Tenez-vous bien, dès que le fiché S est inculpé, le renseignement est dessaisi de sa surveillance, à moins qu’une nouvelle enquête ne survienne. La judiciarisation met fin à la surveillance. Les juges-mur-des-cons se croyant supérieurs à tout et n’ayant plus confiance en la police et réciproquement. Comme « inculpé » ne signifie absolument pas détenu, et que la présomption d’innocence joue jusqu’au jugement, nos 10 500 fichés S pour proximité de la mouvance islamique (sur 20 000 fichés S au total) ne pouvant être surveillés en permanence, de toute manière, faute d’effectifs, les voilà largués dans la nature où ils peuvent comploter en toute…sécurité.

CaptureTaubira

Et d’ailleurs ces fichés S, surveillance ou pas, ne se privent pas du passage à l’acte : tous les auteurs des derniers attentats barbares étaient fichés S : Merah, Yassin Salhi, les assassins du Bataclan, les frères Kouachi, Coulibaly, et Abdelmalik Petitjean assassin du P. Hamel et on en oublierait presque, tant ils sont nombreux !…

Abdelmalik Petitjean l’égorgeur, fiché depuis le 29 juin pour avoir voulu partir en Syrie, avait d’ailleurs disparu des écrans radars depuis quelques temps. Il s’était évanoui dans la nature. Abdel Karmiche, son complice, était fiché S depuis mai 2015, cerise sur le gâteau il avait un bracelet électronique, et juste un tout petit passage par semaine au commissariat. Il était assigné chez ses parents, mais avec des permissions de sortie quotidiennes très larges, lui permettant de tramer tout ce qu’il voulait. De qui se moque-t-on ?…

Faudrait-il interner les fichés S ? Le Huffington donne ici de très bonnes raisons en apparence pour ne pas le faire :

http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/20/fiche-s-centre-de-retention-pourquoi-impossible_n_11081222.html

Mais en réalité ces raisons ne convaincront personne, ce sont des arguties juridiques où le serpent se mord la queue et qui vident le droit de son utilité. Quand on veut, on peut, c’est tout. Certes le passage à l’acte est une nécessité en droit pénal, mais le droit pénal est dépassé puisque nous sommes en guerre. En temps de guerre, on a le droit d’interner l’ennemi, non ?…N’a-t-on pas en France en 1940 interné les civils Allemands présents sur le territoire ?…On a même interné des Allemands anti-nazis.

Interrogé le 27 juillet sur la question d’interner les radicalisés S, certains parlant des îles Kerguelen, Manuel Valls s’y oppose farouchement, il pense que ce serait inconstitutionnel. Ah bon?…Pourtant la sûreté est un droit imprescriptible et naturel, inscrit dans l’article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, à laquelle notre constitution est soumise. Valls semble l’ignorer. Interner serait, selon Valls, une atteinte à la vie privée des terroristes, qui eux, ont le droit d’attenter à notre vie privée, mais on connaît le grand coeur de la gauche actuelle aux dépends des sans-dents…

Valls estime aussi qu’interner les fichés S ne ferait qu’aller dans le sens de ces énergumènes barbares qui souhaitent notre effondrement. Donc pour nous défendre il faut, selon Manuel Valls, les laisser agir contre nous. Venez venez les islamistes nous faire encore plus d’ attentats, cela nous aidera. C’est une révolution du droit de la guerre : l’agressé ne se défend plus. L’agressé invoque la liberté d’agresser de l’agresseur. Mais, répondrons-nous avec Wauquier, pas de liberté pour l’ennemi de la République !

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/etat-d-urgence-en-france/video-etat-d-urgence-vive-passe-d-armes-entre-laurent-wauquiez-et-manuel-valls_1555261.html

Manuel Valls ayant aussi dit qu’il faudrait une génération pour résoudre le problème, c’est là aussi une révolution car jamais jusqu’à présent, sauf à Munich, aucun chef d’Etat n’avait refusé à son pays de se défendre. Une génération, autant dire l’éternité ! C’est totalement inacceptable de la part d’un premier ministre. C’est une reconnaissance flagrante d’incompétence. Rien que cela  justifie et appelle la démission de Valls.

Comprenons enfin que nous sommes sacrifiés sur l’autel de la jouissance du pouvoir de ceux qui le détiennent et refusent de le lâcher alors que leur incompétence, leur inefficacité sont notoires. Nous sommes sacrifiés aussi à l’idéologie suicidaire qui les mène. Que dire de ce qu’a fait Taubira tout au long de ses quatre années au gouvernement, sinon qu’elle n’a cherché en rien à faire régner la justice, et au contraire l’a détruite par ses diverses réformes, avec pour but avoué de vider les prisons, de vider le code pénal de son sens, par exemple en supprimant la notion de récidive ? Et que dire de son successeur Urvoas ?…

A nous de rappeler à Hollande, Valls, Cazeneuve que se défendre contre les agressions de l’ennemi est un droit , un devoir, une nécessité. Sinon, les Français en viendront tout naturellement à s’armer pour se défendre eux-mêmes. Certains montrent déjà la voie.

Sophie Durand

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 05:00

Les islamistes n’ont que faire de notre miséricorde !

Publié le 28 juillet 2016 - par

 

coran

Mardi 26 juillet 2016, peu avant 10h, deux islamistes ont pris en otage cinq personnes dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, et ont égorgé le Père Jacques Hamel, âgé de 86 ans, qui officiait à ce moment-là.

Résultat : c’est un appel à la prière et à la fraternité entre les hommes qui s’élève dans le ciel de France !

J’avoue ne pas comprendre.

Quand j’étais enfant, j’ai vu une fois au cinéma les indiens attaquer un convoi de colons. Aussitôt, les chariots faisaient cercle et les winchesters répondaient aux flèches. Or, devant mes yeux ébahis, sortait du cercle protecteur le pasteur qui, brandissant la Bible, en appelait à la paix au nom du Seigneur. La suite était toujours la même, une flèche envoyant le malheureux dans l’autre monde.

Ainsi, contrairement à ce que prétend l’Église – mais conformément à ce qu’enseigne l’Histoire ! – c’est baisser les bras devant la violence que de se vouloir « apôtre de la civilisation de l’amour ».

Gandhi avait raison lorsqu’il déclarait : « Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseille la violence ». Autrement dit, savoir se défendre face à celui qui veut nous tuer, c’est être capable de le tuer.

Qu’ont fait, d’ailleurs, les policiers en ce mardi 26 juillet ? Ont-ils ouvert grands leurs bras pour accueillir fraternellement les assassins du Père Hamel ?

Que nous soyons un pays de Droit, c’est bien. Mais que nous ne sachions pas sortir du Droit pour combattre ceux qui se donnent le droit de mépriser le Droit en tuant sciemment hommes, femmes, enfants à des fins d’islamisation planétaire, c’est aller contre le plus élémentaire des bons sens.

Il faut donc suivre la ligne droite, à condition de changer parfois de ligne droite, sinon c’est le précipice qui nous attend !

Maurice Vidal

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 04:57

A ceux qui préfèrent la soumission à la guerre

Publié le 28 juillet 2016 - par

 

MarsMinerveLe monde gréco-romain avait deux dieux pour la guerre. Mars (Arès pour les Grecs) dieu de la guerre d’agression pour faire simple. Et Minerve (Athéna pour les grecs) déesse de la guerre de défense du territoire. Les musulmans ont choisi Mars, nous nous choisissons Minerve. La propagande dit (mais que ne dit-elle pas !) : « Votre choix c’est le choix de la guerre civile ». Non Messieurs, c’est le choix de la guerre, mais de la guerre contre un agresseur déterminé, armé, clair dans ses intentions et déjà chez nous. Et ce choix ce n’est pas nous qui l’avons fait, c’est l’agresseur.

Les rares bien pensants qui parviennent à s’écarter de la pensée unique que leur assène la propagande en permanence disent : « Mais vouloir supprimer une religion de tout un territoire ça ne marche jamais ». On sait pourquoi ils le disent, c’est parce qu’ils se souviennent de l’action des Nazis contre les juifs d’une part et des catholiques, en France notamment, contre les protestants, d’autre part. Il y a une grande différence. Les juifs n’avaient, à notre connaissance, agressé personne. Ils n’étaient pas entrés en guerre armée contre un pays, un continent. S’ils brandissaient un livre c’est celui dans lequel on trouve les dix commandements lesquels ne prônent pas le massacre de ceux qui ne pensent pas comme eux. Les protestants lorsqu’ils ont pris les armes c’était pour se défendre, pas pour soumettre.

L’histoire est pleine de religions disparues sur des territoires déterminés. Le Zoroastrisme, Baal, Quetzalcoatl, et quelques dix mille autres. Ne citons que pour mémoire la Reconquista espagnole. Il y a quelques circonstances à considérer pour la disparition sur un territoire d’une religion, ou une secte, ou une philosophie. La première c’est que cette disparition ne s’est généralement pas produite pacifiquement. Une autre relève du motif de leur disparition. Dans leur immense majorité ces religions ont été condamnées du fait qu’elles étaient meurtrières. Elles n’étaient pas que ça peut-être, mais ça elles l’étaient, comme l’islam donc. Je n’aimerais pas ajouter à la liste des philosophie disparues la civilisation occidentale en Europe. Or c’est ce qui est en train de se produire.

Et puis l’islam peut très bien ne pas être rangé dans les religions. C’est une secte malfaisante, l’a toujours été et, aussi longtemps qu’on la tolérera, qui restera malfaisante. La pensée unique se récrie : « Comment pouvez vous dire ça, avec le nombre de fidèles qu’elle compte dans le monde et son ancienneté ? ». Parlons en :

Nous voyons mal en quoi le nombre de fidèles, en majorité incultes si pas illettrés, change quoi que ce soit à ce qui est ‘écrit’. Qu’un nombre important d’entre eux ne sache pas qu’ils sont embrigadés dans une malfaisance est tout à fait possible, probable même, vu leur profil. Il est évident qu’un très grand nombre ne sait vraiment pas grand-chose sur pas grand-chose (la terre est un disque plat qui ne tourne pas sur lui-même. 27 févr. 2015 – Le religieux saoudien Bandar Al-Khaybari). En outre, presque toujours et partout, la conversion s’est faite avec l’imparable argument : ‘Crois ou meurt’. Même moi, je déclarerai croire face à cette alternative. Je sais que personne ne l’aura relevé dans ce pays devenu d’inculture, mais notez que je ce n’est pas le conditionnel que j’ai utilisé dans la phrase précédente mais le futur, hélas ! Car si nous ne nous prenons pas en mains, nous en serons très bientôt là. Par la suite l’embrigadement dés le plus jeune âge fait le reste. Au point qu’à présent on entend régulièrement des voix voilés réclamer le maintien de leur propre soumission (!) comble de l’odieux du lavage de cerveau.

Mais les faits, eux, sont là, les écrits têtus et sans ambiguïté. Quant aux ‘musulmans éduqués’, ils ne peuvent pas ignorer l’incohérence de leur torchon de prière, les contradictions permanentes qu’il contient, ni surtout les appels au meurtre qu’il diffuse. Ils ont donc une autre motivation. Quelle peut elle être ? Sans chercher trop loin on la trouve rapidement : leur seule motivation ne peut être que la haine qu’ils nous portent puisqu’ils ne peuvent certainement pas trouver ailleurs que dans cette secte violente la moindre ‘justification’ à leur souhait de malfaisance, même si elle vient heurter leur bon sens (sous réserve qu’ils en soient encore doté). Et qu’on ne vienne pas nous dire que tous les malfaisants savent trouver une justification à leur méfait. Observons nous des chrétiens se baser sur la bible pour massacrer ceux qui les font vivre ? Non n’est-ce pas. Et pourquoi non ? C’est évident : parce que leur livre saint leur dit justement de ne pas le faire, contrairement au coran.

Pour ce qui est de son ancienneté, la longue traînée sanglante qui suit cette secte abominable depuis l’origine et ne cesse pas, c’est le moins qu’on puisse en dire, plaide contre elle mieux que tout ce que l’on pourrait écrire ou dire.

-oOo-

Nous sommes donc placés devant un choix. Examinons donc, avec méthode et d’une façon détachée ce que sont les différentes alternatives qui s’offriraient aux occidentaux européens pour traiter ce qui est devenu un grave problème destiné à s’amplifier jusqu’à nous anéantir si nous ne faisons rien. Examinons aussi, bien sûr, les conséquences de chacune de ces alternatives.
Première option, nous continuons de ne rien faire.
Deuxième option, nous nous débarrassons avec méthode et détermination de ceux des musulmans qui, chez nous, prônent notre fin.
Troisième option, nous interdisons chez nous toute pratique publique (mais pas privée) d’expression ‘festive’, vestimentaire, architecturale ou autre, fondée sur les idées de cette secte.
Quatrième option, nous interdisons chez nous toute pratique publique comme privée de cette secte.

Dans un autre article nous détaillons chacune de ces options et leur finalité. Mais chacun peut aisément identifier par lui-même que seule la quatrième option nous garantie la sécurité à terme.

Bref et en conclusion, l’analyse dépassionnée de la situation que nous subissons n’a qu’une issue logique et c’est cette dernière solution. Comme elle ne sera jamais mise en œuvre par les politiciens en place ni par ceux qui piaffent dans l’impatience de profiter à leur tour des avantages qu’il y a à accéder au pouvoir, il faut pour la conduire un changement radical de l’offre politique. Le changement ne viendra pas du haut. Provoquons le donc depuis le bas. La population encore consciente, jointe aux forces de sécurité, police et armée, si malmenées, peut parfaitement agir et nous sauver. Sous réserve bien sûr que l’on préfère les valeurs occidentales à la soumission à la barbarie. Je n’ai hélas pas de certitude à cet égard pour ce qui concerne la majorité, décervelée qu’elle est par la propagande des collabos traîtres au pouvoir.

Georges Favier

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 04:53

Allemagne : l’AfD veut interdire le droit d’asile aux musulmans !

Publié le 28 juillet 2016 - par

 

AfDhttp://m.bild.de/news/inland/spezialeinsatzkommando/sek-einsatz-hildesheim-47024432.bildMobile.html

Les attentats en France et en Allemagne, surtout ceux concentrés sur le 18 juillet dans un train à Würzbourg (5 blessés), le 22 juillet à Munich (9 morts et 35 blessés) et le 24 juillet à Reutlingen (une morte et 5 blessés) et à Ansbach (explosion d’une bombe devant une discothèque,15 blessés), ont orienté la caste politique allemande dans son ensemble, même les Grünen, dans une direction d’extrême droite. Même la chef du parti des Linke, Wagenknecht (d’une mère allemande et d’un père iranien, née en RDA, qui a étudié Karl Marx, Karl Liebknecht et qui possède une admiration pour Rosa Luxembourg), est traitée de nazie par des membres de son parti politique. Le massacre de Nice, les séries d’attentats en France et en Allemagne et le meurtre du prêtre Jacques Hamel ont  fait monter la peur de plusieurs crans en Allemagne et l’AfD accuse chaque jour un soutien plus important de ses électeurs. L’Allemagne s’oriente vers un changement de ses lois sur le droit d’asile, sur le droit des étrangers, sur la Grundgesetz pour un Etat policier renforcé.

L’AfD exige l’interdiction des musulmans. Le vice-président du parti AfD, Alexander Gauland, exige le 27 juillet 2016 à la suite des attentats récents d’interdire l’entrée du territoire allemand par le droit d’asile à tous les musulmans. « Nous ne pouvons plus nous permettre pour des raisons de sécurité de faire venir encore plus de musulmans de manière incontrôlée en Allemagne », a expliqué Gauland. «En raison des nombreux attentats horribles le droit d’asile pour les musulmans doit être retiré sur le champ jusqu’à ce que tous les migrants, qui se trouvent en Allemagne, soient enregistrés ; tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais la terreur motivée religieusement a toujours été du fait des musulmans», dit Gauland.   (source : https://www.alternativefuer.de/gauland-einwanderungsstopp-fuer-muslime-nach-deutschland/). Dans sa déclaration Gauland dénonce Merkel et parle d’une alliance des partis patriotiques européens pour lutter contre la politique de Berlin. L’AfD de Thuringe, avec son chef charismatique, Björn Höcke, qui exige la fin des constructions de mosquée http://afd-thueringen.de/2016/07/stadt-erfurt-lehnt-buergerbegehren-gegen-moscheebau-ab/ , demande, sous simple suspicion, à enfermer les islamistes et les étrangers criminels http://www.huffingtonpost.de/2016/07/26/vorbeugende-sicherungsverwahrung-abschiebehaft-gewaltbereite-islamisten_n_11195158.html.

Les autres partis politiques sur les pas de l’AfD ? Voilà que Melanie Dittmer et les mouvements identitaires allemands et l’AfD reçoivent de la concurrence des partis traditionnels ! La ville de Cologne, qui est tristement célèbre depuis les attaques sexuelles de la nouvelle année, va connaître ce dimanche une manifestation «monstre» contre les Turcs. Le 26 juillet 2016 les organisations politiques des jeunesses du SPD, du FDP, des Grünen, des Linke, ont appelé à manifester ensemble à Cologne le dimanche 31 juillet contre un rassemblement des supporters du parti politique d’Erdogan. Le slogan des organisations politiques, citées plus haut, est « Erdowahn stoppen » (stopper la folie Erdogan). Les partis allemands se rassemblent contre un appel à manifester contre l’Union européenne des démocrates turcs, UETD, http://www.uetd.de/ ou http://www.uetd.fr/ comme l’indique le Spiegel http://www.spiegel.de/politik/deutschland/erdowahn-stoppen-jugendorganisationen-rufen-zu-anti-erdogan-demo-auf-a-1104705.html Le même UETD dénonce la position du Bundestag sur la reconnaissance du massacre des Arméniens en parlant de mensonges, «STOP au mensonge du parlement allemand sur le “présumé génocide arménien”» http://www.uetd.fr/almanya-meclisinin-ermeni-soykirim-yalanina-hayir-demek-icin-bayraginialgel-stop-au-mensonge-du-parlement-allemand-sur-le-presume-genocide-armenien/.

La fidèle de Rosa Luxembourg se convertit à l’extrême droite ? Wagenknecht, figure des Linke, dénonce depuis plusieurs semaines l’arrivée en masse de migrants en Allemagne et emploie des termes utilisés par l’AfD et les identitaires allemands ce qui mécontente un grand nombre de membres des Linke.  Dans un article du Handelsblatt en date du 26 juillet 2016 http://www.handelsblatt.com/politik/deutschland/sahra-wagenknecht-linkspartei-politiker-fordert-abloesung-der-fraktionschefin/13928486.html?share=twitter on apprend que Jan van Aken, le porte-parole de la politique étrangère des Linke au Bundestag, réclame la démission de Wagenknecht pour ses prises de position identiques à l’extrême-droite allemande. Wagenknecht a, en particulier, selon Jan van Akten, accusé Merkel d’être directement responsable de l’attentat d’Ansbach en faisant un lien direct avec la politique migratoire de la chancelière.

Tout s’oriente vers un Etat policier renforcé et en direction d’une politique d’extrême droite en Allemagne en prévision des élections de 2017. La surprenante «alliance» des partis politiques traditionnels avec les idées du AfD et des identitaires ne peut surprendre que ceux qui ne connaissent pas bien l’Allemagne ! Dès l’annonce de l’AfD de nettoyer les mosquées, la police allemande, lourdement armée, est passée à l’action ce mercredi 27 juillet pour interdire une mosquée dite salafiste à Hildesheim

http://m.bild.de/news/inland/spezialeinsatzkommando/sek-einsatz-hildesheim-47024432.bildMobile.html.

Olivier Renault

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 04:51

Hollande a déclaré la guerre à la haine : c’est mignon…

Publié le 28 juillet 2016 - par

 

Don Quichotte luttait contre les moulins à vent, François Hollande se bat contre la haine. C’est ce qu’il déclarait, impeccablement coiffé, ce mardi soir au 20h de France 2 dans une brève allocution adressée aux « Françaises, Français » après l’égorgement d’un prêtre en son église pendant la célébration de la la messe. « Il faut faire la guerre à la haine », une guerre implacable, impitoyable, jurait-il les yeux pleins de haine, cette même haine qui déformait le visage placide de son ministre Cazeneuve deux jours plus tôt sur cette même antenne, quand il dénonçait les méchants Français qui osent critiquer son action – ou son inaction, ou son incompétence, ou ses compromissions, ou ses manipulations – face au danger mortel qui nous menace tous.

C’est vrai, ce n’est pas beau, la haine, et tout le monde la déteste. Mais haïr la haine, qu’est-ce que cela veut dire si, au-delà des abstractions, on ne s’en prend pas aux gens qui incarnent cette haine ? Alors, qui sont ces gens ? Ici, nos regards auraient tendance à se tourner vers certains égorgeurs, trucideurs, décapiteurs, écraseurs, et autres tueurs en série qui terrorisent la France depuis trop de temps, et qui nous promettent encore de nombreux lendemains-qui-chantent (mais « habituez-vous », c’est l’aimable conseil de Manuel Valls). Tous des musulmans, par le plus grand des hasards. On aimerait donc pour le moins supposer que la formule du président, une fois décryptée, signifie : « Nous sommes en guerre contre une certaine catégorie de musulmans, ceux que l’on nomme islamistes, ou encore radicaux ». Et de fait, même si le terme d’islamisme est soigneusement évité, le djihadisme, le terrorisme et la radicalisation sont expressément pris pour cibles dans le début du discours.

Pourtant, j’ai comme un doute. Si je replace la petite phrase présidentielle dans son contexte, celui de la polémique qui s’enfle et s’envenime autour de la personne du ministre Cazeneuve ; si j’observe d’autre part la lourde et menaçante insistance mise par l’orateur sur la nécessité de l’union nationale (la sienne), je vois tout à coup le message hollandais s’éclairer d’un nouveau jour. La haine qu’il dénonce avec tant de véhémence, ne serait-ce pas d’abord et avant tout celle qu’il prête aux patriotes ? Autrement dit, dans le mouvement même où il appelle à une sorte d’union sacrée, bien nécessaire en effet, il la rend impossible en stigmatisant de façon à peine voilée les citoyens lucides qui réclament que soient prises d’urgence les mesures qui seules pourront nous conduire à la victoire.

Une fois de plus, François Hollande se trompe d’ennemi. Mais Chamfort l’avait déjà dit en son temps : « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » François Hollande se trompe aussi de haine. Celle qu’il porte aux patriotes lui fait croire que ceux-ci fonctionnent comme lui, et sont habités par les mêmes sentiments. Il ignore, ou fait semblant d’ignorer, que ce n’est pas la haine qui motive l’action des amoureux de la France, mais la colère, l’humiliation, l’indignation, l’exaspération devant ce que subit et ce que devient « notre malheureux pays » (pour reprendre une expression chère à Gérard Marin, ce héros et ce héraut, qui vient de nous quitter).

« Cette guerre, nous la gagnerons », martèle le président. Peut-être, mais qui la perdra ?

Denys Asconius

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 04:49

La passivité de nos élus, c’est de la haute trahison envers la patrie

Publié le 28 juillet 2016 - par

 

hollandetraitreEt c’est reparti ! Après un énième acte de barbarie, on doit à nouveau subir les discours insipides et répétitifs des bons à rien au pouvoir. Hollande et Valls, qui n’ont pris aucune mesure depuis le massacre de Charlie Hebdo, hormis une marche symbolique à laquelle les musulmans de nos banlieues ne se sont jamais associés, se répandent encore dans leurs mièvreries qui ne peuvent qu’encourager les islamistes à frapper toujours plus fort.

La passivité de nos élus dépasse la complicité avec les tueurs. C’est de la haute trahison envers la patrie. Ils ne savent que rabâcher que nous sommes en guerre, qu’ils ont fait le maximum mais que le risque zéro n’existe pas,

qu’il faut rester unis, qu’il ne faut pas faire d’amalgame, etc. etc. Mais où sont les réponses à la barbarie ? Il n’y en a pas.

Si le tueur tunisien de Nice avait été expulsé dès sa première condamnation, il n’y aurait pas eu de massacre le 14 juillet.

Si l’égorgeur de Saint Etienne du Rouvray avait été incarcéré pour atteinte à la sûreté de l’Etat dès sa première tentative pour rejoindre Daech, il n’y aurait pas eu d’atrocité commise contre un prêtre de 84 ans.

Alors, oui, l’inaction des gouvernements successifs est coupable à 100%.

Oui, nous sommes en guerre et les plus lucides l’annonçaient depuis trente ans. Il y a au moins 6 millions d’électeurs FN qui ne sont pas surpris ! Nous connaîtrons des Saint Barthélémy, disait Michel Poniatowski en 1990. Mais depuis, les gouvernements en place n’ont fait que combattre le FN, sans comprendre que son discours de vérité était un cri d’alarme salvateur. “La patrie en danger” clamait déjà JMLP dès les années quatre vingt.

Le gouvernement prêche l’union, mais l’union dans l’inaction. Il est paralysé par la peur, il est devenu otage de nos millions d’immigrés.

Le gouvernement prêche l’union, mais sans les 6 millions d’électeurs FN.

On l’a encore vu avec le Front Républicain reconstruit à la hâte entre les deux tours des régionales. Le FN a toujours eu raison, alors que nos élus ont toujours menti aux Français. Et ce, depuis des décennies.

Le gouvernement bêle “pas d’amalgame” après chaque tuerie, mais c’est lui qui fait un amalgame odieux entre les patriotes et les extrémistes de l’ultra droite néo-nazie. C’est lui qui diabolise le seul parti qui veut défendre notre identité. Qui peut croire qu’il y a 6 ou 7 millions de néo – nazis dans la France de 2016 ? Et il y a cent fois moins d’extrémistes de l’ultra droite que d’islamistes et mille fois moins que de sympathisants de l’islamisme. Alors assez de mensonges. Derrière la compassion exprimée par le CFCM, combien de musulmans se réjouissent secrètement lors de chaque attentat ?

Rappelons que la minute de silence dans les écoles, après la tuerie de Charlie-Hebdo, fut loin d’être suivie par les élèves des banlieues.

Etre patriote, défendre son identité, protéger sa culture des agressions communautaristes, est-ce avoir le profil d’un salaud ?

Valls renverse les rôles quand il prétend que le FN est porteur de guerre civile. C’est son inaction coupable qui sème les germes de la guerre civile.

Avec le FN au pouvoir nous n’aurions pas eu les frontières ouvertes à toute la misère du monde, la France ne serait pas islamisée, les caïds et les barbus ne feraient pas la loi dans les banlieues et le terrorisme ne serait pas devenu le lot quotidien des citoyens. La France de 2016 serait celle de 1975, riche, prospère et en paix.

Ce ne sont pas les électeurs FN qui décapitent les patrons, ce ne sont pas les électeurs FN qui égorgent les prêtres, ce ne sont pas les électeurs FN qui massacrent hommes, femmes et enfants un jour de fête nationale.

Alors, messieurs les politiques, vous qui êtes responsables, coupables et inexcusables de toutes les tueries qui frappent le pays, cessez de faire l’amalgame FN-néo-nazisme, uniquement dans le but de vous exonérer de vos trahisons. En trente ans d’inaction, vous avez semé les germes de la guerre civile pendant que le FN tentait désespérément de vous en empêcher. Ne renversez pas les rôles, les électeurs FN sont les patriotes, vous, vous êtes les fossoyeurs du pays.

Car vous refusez de fermer les frontières, vous refusez de supprimer le droit du sol, vous refusez de supprimer la double nationalité, vous refusez d’expulser les terroristes, vous refusez de durcir le Code de la nationalité, cette nationalité que vous bradez à raison de 120000 naturalisations chaque année.

Il y a au bas mot une trentaine de mesures salvatrices à prendre pour éviter le pire.

Mais votre inaction destructrice ne fait que désarmer le pays face aux islamistes, et vous tentez de faire porter le chapeau au FN !!!

N’avez vous donc aucune dignité, aucun honneur, pour vous vautrer dans tant de bassesse ?

Vous êtes indignes de diriger notre France Millénaire. Il est grand temps que le patriotisme reprenne ses droits après des décennies de laxisme et de trahisons.

La France divisée, la France en guerre, la France ruinée, la France du chômage de masse et de l’insécurité galopante, la France que fuient les touristes alors que nous étions depuis des lustres la première destination touristique au monde, cette France malade qu’on ne reconnaît plus, c’est votre œuvre. Et vous croyez pouvoir donner des leçons de morale au Front National ? Vous êtes pitoyables.

Jacques Guillemain

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée