Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 02:23

la conquête de l’Occident date de 632 de l’ère chrétienne

Publié le 15 juillet 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/1456947636-islam-carte-003.jpg

Il y a quelques jours, sur un marché populaire fortement islamisé qui annonce les contours de la France de demain si rien n’est fait pour dire stop à un engrenage mortifère, j’ai entendu une femme qui n’était pas voilée ( je dois le préciser par honnêteté intellectuelle ) lancer à haute voix à un marchand de fruits et légumes de confession musulmane qui se plaignait du comportement de ses coreligionnaires : « la terre d’Allah est vaste ».
Ce qui sous entend pour elle: « que nous les musulmans, on peut s’installer là on veut et on peut faire ce qu’on veut, l’essentiel est de respecter la volonté d’Allah, car la terre Lui appartient ».
Cette dame n’a pas tort. En vérité, elle ne fait que répéter à haute voix, ce que pensent tout bas la majorité des mahométans, à se référent au coran et à la sunna qui leur donnent l’autorisation sacrée de s’approprier les biens ( aussi les femmes et les enfants) des kouffars ( chrétiens, Juifs, apostats et non croyants). On a vu comment Daech qui pratique le vrai islam de Mahomet, s’est comporté avec les minorités en Irak et en Syrie, notamment les Yazidis.
« Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent » ( sourate 33 verset 27).
« A Allah appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. Allah demeure, Pardonneur et Miséricordieux » ( sourate 48 ( El Fatah-La conquête) verset 14 ».
Il est clair qu’Allah et son Apôtre demandent aux musulmans de prendre par la ruse ou par la force tout territoire de la terre afin d’être soumis à la charia. C’est une obligation religieuse que de conquérir de nouvelles contrées pour y entendre le chant du muezzin monter au ciel.
Le cheikh Youcef El Karadaoui, le guide spirituel de la secte des frères musulmans, n’avait-il pas annoncé dans un discours, lors d’une conférence organisée par la Muslim Arab Youth Association (MAYA) en 1995, à Tolédo (OHIO), aux USA que la conquête de l’Occident est primordiale pour l’islam en déclarant: « Nous allons conquérir l’Europe, nous allons conquérir l’Amérique » ?
Et un quart de siècle après ce discours, à quoi assiste-t-on en Occident ?
Le cheikh Youcef El Karadaoui sait de quoi, il parle. Car après la mort de Mahomet en 632 après J.C, la conquête du monde chrétien a été un objectif stratégique pour l’islam. Elle a hanté le sommeil des successeurs respectifs ( les califes) du Beau Modèle de Médine qui se sont attelés à le réaliser. Et jusqu’à la chute du califat Ottoman au début du XX siècles, cette ambition ne s’est pas estampée. Ignorer cette idéologie qui anime l’islam pour instaurer un califat planétaire, c’est regarder l’histoire au travers le sas d’une aiguille et c’est passer à côté de la vision religieuse islamique qui réduit le monde en Dar El Islam ( la maison de la paix) et Dar El Harb( maison de la guerre ou de la mécréance à conquérir de préférence par l’épée). Comme l’islam est incréé, valable dans le temps et dans l’espace, la conquête du monde judéo-chrétien qui regorge actuellement de richesse due aux progrès scientifiques, continuera d’attiser la convoitise de ceux qui croient encore aux versets coraniques de l’esclavage sexuel et du butin de guerre.
Les élites occidentales semblent accepter cette conquête, les bras ballants avec résignation, sous le prétexte de la dignité humaine. Ces derniers nommés semblent ignorer que là où l’islam passe, la vie trépasse. Et demain quand la soumission de l’Occident à Allah sera effective, les islamo-compatibles s’en mordront les doigts. Hélas, il sera trop tard, car le mal sera incurable. Le chaos aura fait son œuvre.
Est-il encore possible d’arrêter cette destruction programmée de l’Occident où il fait actuellement bon d’y vivre ? Oui, mais pour cela, il suffit d’avoir du courage politique et d’en finir avec cet humanisme à deux balles qui ne rend service ni aux musulmans qui veulent s’émanciper du carcan islamique et encore moins aux occidentaux qui se sentent abandonner par ceux à qui, ils ont fait confiance. Dans cette situation de chaos organisé, personne n’est gagnant car une politique qui détruit les équilibres entre les humains est vouée à l’échec. Au suicide, tout court !
De nos jours, cette conquête se fait par une immigration économique massive. Une fois installés légalement en Occident, les musulmans commencent à demander l’application de la charia dans certains domaines qui régit leur quotidien, avant de passer au dur des lois d’Allah. En vérité, ils n’ont pas changé leur logiciel de base qui voit l’Occident comme impie où la mécréance règne en maître. Comme ils ne sont pas à une contradiction près pour les besoins de leur combat dans le sentier d’Allah, ils veulent le beurre et l’argent du beurre, c’est-à-dire le matérialisme occidental qu’ils sont incapable de produire chez eux et en même temps ils cherchent à reproduire des enclaves en Occident qui ressemblent étrangement aux pays qu’ils ont fui à cause de la misère endémique qui s’y est installée depuis fort longtemps. Mais comme ils estiment que les valeurs islamiques sont supérieurs à celles de l’Occident mécréant qu’ils méprisent, ils feront tout pour faire avancer l’objectif pour lequel Allah les a missionnés sur terre. Leur vie se résume ici-bas avant de rejoindre l’au-delà, à obéir à Allah sans douter.
Aimer l’Occident pour ses richesses et vouloir le soumettre à la charia, c’est un délire satanique. Les musulmans, ne sont-ils pas atteints de schizophrénie ? Loin de moi, l’idée qu’ils soient atteints d’une quelconque maladie, au contraire, ils sont pleinement conscients qu’ils obéissent aux versets coraniques édictés par le Très Haut dont ils sont les instruments sur terre pour exécuter son ordre. Car n’oublions pas qu’ils assument ouvertement leur rôle au service d’Allah afin de conquérir les pays mécréants; avant d’accéder à son paradis; c’est une promesse qui leur a faite et qui est inscrite dans le marbre coranique. Ne faisons pas la politique de l’autruche parce que la haine, ( cette haine est viscérale) envers les Juifs et les Chrétiens, leur est enseignée dès leur premier biberon, c’est l’essence même du coran.
Ils savent qu’en Occident, ils ont le droit de construire des mosquées car la liberté du culte y est garantie par des lois mais dans leurs pays d’origine où les minorités religieuses et notamment chrétiennes sont persécutés, toute édification des lieux de culte autre que musulmane est bannie. Cette situation ne leur pose pas de problème de conscience, par la simple raison, que pour eux, la terre appartient à Allah.
Quant aux non musulmans, ils ne sont que des impurs qui n’ont aucun droit à Dar El Islam. Et c’est un oukase d’Allah. Quant aux Chrétiens et aux Juifs, ils ne faut pas qu’ils espèrent un jour construire une église ou une synagogue à la Mecque, car Mahomet sur son lit de mort a répété trois fois : « Je ferai sortir les Juifs et les Chrétiens d’Arabie, jusqu’à n’y laisser que des musulmans » ( sahih muslim).
Dans ce hadith, tout est dit, il n’y a rien à cacher, rien à ajouter ni à retrancher.
Hamdane Ammar

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 02:19

L’enseignement obligatoire du français fait du bruit au Maroc

Publié le 15 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/02/La-ministre-Najat-Vallaud-Belkacem-a-elle-aussi-brievement-porte-le-voile-au-Maroc_exact1024x768_l.jpg

Après la Belkacem et l’enseignement obligatoire de l’arabe, voilà, sur le tapis, l’enseignement de la langue française, au Maroc.

L’an dernier, cette ministre marocaine de l’enseignement français avait imposé l’apprentissage de la langue arabe, dès le cours primaire, à tous les enfants français scolarisés.

Il ne nous revient pas en mémoire que se soient élevées les voix de l’opposition à cette loi farfelue. Seuls, les plus courageux parents et les sites de réinformation  – appelés à tort, nationalistes comme s’ils étaient des lépreux – sont montés au créneau contre cette décision mise en place quelques mois après l’annonce.

Le 30 avril dernier, à quelques jours de l’élection présidentielle, la Belkacem s’empressait de signer des contrats avec la Tunisie pour recevoir en France, les professeurs d’arabe qui devaient enseigner cette langue étrangère à nos enfants.

Nous l’avons dit et nous le répétons. La France a, pour langue officielle, le français et, quel que soit le nombre d’arabo-musulmans vivant sur notre territoire, il n’y a aucune raison pour que les enfants scolarisés en France apprennent autre chose que la langue française, dans les établissements scolaires français.

Nous avons été vilipendés, traités de racistes, xénophobes, pire, nous étions de dangereux islamophobes !

Eh bien, au Maroc, aujourd’hui, le problème, en sens inverse, divise les partis politiques du royaume.

Le ministre de l’Education nationale marocaine, Mohamed Hassad, vient d’annoncer l’enseignement du français, obligatoire à la prochaine rentrée, pour les élèves, dès le cours préparatoire.

Mais, au Maroc, il y a les défenseurs de la langue arabe qui ne l’entendent pas de la même oreille. Et nous leur donnons entièrement raison.

« C’est une mesure portant atteinte à l’identité du peuple marocain », annonce le mouvement estudiantin, PJD.

Cette organisation islamiste demande au Premier ministre d’annuler purement et simplement ce décret auquel elle est définitivement opposée.

Et ils n’ont pas mâché leurs mots, accusant le ministre Hassad, je cite :

« D’avoir pris sa décision d’une manière improviste, unilatérale et non-participative alors que le sujet est d’une importance stratégique et dangereuse concernant la politique linguistique et porte atteinte à l’identité du peuple marocain et ses fondements nationaux ».

Mais oui, ils ont raison. L’enseignement d’une langue étrangère, dès l’apprentissage d’un enfant à la vie sociale, est une atteinte à l’identité du peuple français comme elle l’est pour le peuple marocain.

On peut se demander dans quel objectif, ces deux ministres marocains ont décidé de mêler aussi étroitement les vies des petits Marocains et Français.

Il ne fait aucun doute qu’il s’agisse d’une future libre circulation entre les pays du Maghreb ex-colonisés et la France.

Ces pays qui ont mis tant de haine à combattre l’occupant, qui ont fait tant de morts dans les rangs de l’occupant et qui, revenus à la pauvreté, au chômage, à l’absence d’avenir, reviennent finalement vers l’occupant honni mais, non sans arrière-pensée.

Depuis leur indépendance, ces pays ont refusé de parler la langue française – en Algérie, elle était interdite il y a peu de temps encore – ils ont fait, de ces nouvelles générations, des peuples entièrement arabisés linguistiquement.

Comment trouver du travail, obtenir des postes à responsabilités, si on ne parle pas parfaitement la langue du pays étranger choisi pour s’y installer ?

En imposant l’arabe, chez nous, en France, Belkacem et Hollande savaient très bien que les petits Français n’iraient pas, plus tard, dans ces pays qui n’ont, déjà, plus rien à offrir. Non. Nous pensons, au contraire, que c’était pour mieux accueillir les Maghrébins quand ils viendront, encore plus nombreux, en France.

Vous imaginez la France de demain avec des arabo-musulmans, citoyens français ou non, parfaitement bilingues français-arabe ?

Ce serait, à brève échéance, la disparition de la langue française au profit de la seule langue qu’ils défendent, qu’ils vénèrent, l’arabe.

Pour une fois, au moins, nous pouvons dire que l’organisation islamiste marocaine, a parlé d’or et nous reprenons à notre compte ses propos :

« L’enseignement de la langue arabe est d’une importance stratégique et dangereuse concernant la politique linguistique et porte atteinte à l’identité du peuple français et à ses fondements nationaux. »

Si, comme l’a prévu la Belkacem avant de partir, les cours d’arabe sont dispensés à cette prochaine rentrée scolaire, par les Tunisiens ou Marocains ou Algériens, il revient à tous les partis politiques de s’élever contre ce danger qui menace notre identité nationale.

Comme ils n’ont rien dit l’an dernier, on peut croire qu’ils s’en moqueront encore.

Alors, il faudra la vigilance extrême des parents français non-musulmans pour saisir les Académies voire interdire à leurs enfants d’assister à ces cours hors normes et dangereux pour l’avenir de la langue française, pour l’avenir de la France.

Ce ne sont pas des ministres de l’Education nationale qui décident du destin de la France.

Danièle Lopez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 18:53

Des avocats veulent rapatrier des familles de bourreaux d’Irak

Publié le 14 juillet 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Cruxification-des-chr%C3%A9tiens-en-Irak-300x220.jpg 

Les mises en croix des chrétiens en Irak sous l’état islamique

Des avocats bobos ou malins se déchaînent pour faire un chantage moral aux autorités françaises concernant une mère et ses quatre enfants dont le père est un membre de l’état islamique.

Au nom de quoi faudrait-il rapatrier des traîtres à la France ? Pourquoi faudrait-il que le salut soit apporté à des gens qui ont participé de près ou de loin, à des massacres ?

Pourquoi la France devrait se charger de rapatrier une femme partie soutenir l’état islamique et servir de pondeuse aux bourreaux des Yazidis, et des Chrétiens d’Orient ?  Il n’est pas inutile de rappeler que ses enfants devaient servir en tant que salopards djihadistes.

 

Pourquoi tant de haine me direz-vous ? Ma colère s’adresse en tout premier lieu à ces avocats cherchant à se faire une renommée, à se faire du fric. Ce faisant, ces avocats crachent sur les victimes, les femmes esclaves, les violées, les incendiées vives, les torturées, les décapitées. Je n’ai aucune compassion pour des gens ayant participé de près ou de loin à ces crimes contre l’humanité, et des crimes de guerre.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Prisonnier-Br%C3%BBl%C3%A9-vif1-300x196.jpg

L’exécution du pilote Jordanien par l’état islamique

« Les sortir de là est une obligation morale » disent ces avocats ! La seule obligation morale est d’épurer l’Irak, la Syrie et la Libye de cette engeance !

« Originaire de Seine et-Marne le couple était parti en 2015 pour rejoindre l’État islamique en Syrie, puis en Irak. Mais depuis un an ils affirmaient ne plus soutenir l’organisation terroriste et souhaitaient rentrer en France. » 

Et nous devrions les croire sur parole ! Nous devrions croire cette femme qui se retrouve prisonnière d’une armée irakienne qui a souffert, et qui compte ses morts grâce, de facto, à sa complicité !

Je n’espère qu’une chose, c’est qu’elle soit jugée par un tribunal irakien, que des témoins soient recherchés pour savoir si elle était complice hier des exactions de son mari tueur, forcément tueur, ou si elle était solidaire des esclaves Yazidis, en les aidant, a minima !

Les avocats de cette jeune femme et de sa famille, Maitres William Bourdon et Vincent Brengarth, ont sollicité mercredi, à leur tour, le consul d’Erbil et le parquet de Paris. 

Ces avocats sont des islamo-gauchistes. l’un défend la fermeture de Guantanamo, et l’autre les fermetures des mosquées radicales en France. Ils osent faire une sorte de chantage à l’honneur ! Ils exigent que la France doive  » prendre des mesures immédiates pour s’assurer que les enfants sont bien traités ». Pourquoi pas, ces 4 enfants de 5 mois à 6 ans, sont toujours irresponsables !  

Mais ils vont plus loin : cette famille doit pouvoir  retourner vers la France au plus vite ». Une obligation morale et juridique selon eux, compte tenu de la présence d’enfants en bas âge. « Sinon c’est une forme d’omission de porter secours à des enfants français en danger« .

Et comme ce n’est pas suffisant, l’avocat William Bourdon estime« que cette femme doit être jugée en France, et ses enfants devront être confiés, si possible à l’entourage familial pour limiter les immenses perturbations qu’ils ont dû endurer. » L’entourage familial ?  Le même entourage qui a permis à cette femme de partir en Syrie, et de participer à la guerre contre les « infidèles », et contre l’armée française. Ces avocats sont-ils inconscients, voire pire !

C’est à l’armée irakienne de déférer cette famille devant la justice irakienne.

C’est à la justice irakienne de juger cette femme et son mari par contumace, en espérant qu’il sera arrêté et exécuté sur le champ ! C’est à l’Irak de placer les enfants dans des familles irakiennes, acceptant de les prendre, et de leur apprendre le respect, et leur faire oublier les horreurs de cette guerre !

Je dénie aux parents, à la famille, le droit d’exiger quoi que ce soit envers une nation que leurs propres enfants ont volontairement trahie. Ces familles n’ont aucune dignité, aucun honneur et devraient se faire discrètes plutôt que de réclamer, et avoir des exigences. D’ailleurs, avec quels moyens ? L’aide judiciaire d’État des contribuables ? Ces avocats indignes sont payés de quelle façon ? Le font-ils gratuitement ? Pour la gloire ? J’ai comme un doute !

Pas de retour pour les exécuteurs des basses œuvres de l’état islamique !

Exécution immédiate de tous les « Français » ayant participé de près ou de loin, aux horreurs de cet état islamique. Aucune clémence ! La France est en guerre, et les traîtres à la nation doivent être exécutés ! Point barre.

Gérard Brazon 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 00:59

Des élus organisent la dispersion des clandestins dans les villes et les villages

Publié le 12 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Hidalgo-migrants2.jpg

Une pétition circule sur Courbevoie pour dénoncer les agissements scandaleux pour la population de recevoir 70 clandestins que certains appellent « migrants » comme si migrer était une situation normale au même titre que voyager, partir en vacances.

Les clandestins sont des hors la loi. Et pourtant, des responsables politiques les traitent mieux que des citoyens de France, des nationaux, qui eux peuvent toujours attendre pour avoir les logements sociaux, alors qu’ils sont inscrits depuis plusieurs années.

Dans cette pétition il y a d’abord un état des lieux:

Ce 7 juillet 2017, près de 2800 migrants sont évacués du campement illégal de la porte de la Chapelle vers une vingtaine de lieux en Ile-de-France. Par cette évacuation, Anne HIDALGO ne fait que déplacer le problème vers les proches banlieues. En cette période estivale, il s’agit de ne plus effrayer les touristes de la capitale, choqués par la saleté et l’insalubrité des campements sauvages. 

Puis un constat qui signale que des maires disent NON à la présence de ces clandestins, que les médias nous vendent comme des Syriens, des Irakiens fuyant la guerre. En fait, l’immense majorité, sont des Afghans, et des Soudanais, des Africains de l’Est aussi n’ayant eu aucun lien historique avec la France. Des Africains subsahariens venant du Togo, du Gabon, du Tchad et même d’Afrique du Nord comme d’Algérie, de la Tunisie, du Maroc où le salafisme fait des ravages, et j’en passe. Ce ne sont pas des familles qui viennent, mais bien des individus mâles en majorité, qui caressent l’espoir de faire jouer le regroupement familial, toucher des allocations et se faire soigner gratuitement, tandis que nos anciens achètent  leurs médicaments,  et vivent avec des pensions inférieures à 1000€.

Le maire d’Asnières-sur-Seine a déjà dit NON pour les 70 migrants imposés dans sa ville alors qu’il a 3800 demandes de logements sociaux. (Le Parisien, 5/07/17) 

À Courbevoie, une population ayant gardé un peu de bon sens (Charité bien ordonnée commence par soi-même) refuse les 120 migrants hébergés au gymnase Camille Claudel du Faubourg de l’Arche (des Afghans, Soudanais, Somaliens…).

Courbevoie est cette ville qui longe la Seine, et se trouve en face de Neuilly. Elle est voisine de Puteaux. Ces deux communes ont des élus qui favorisent ouvertement l’islam. Ces deux communes ont mis en place des mosquées sans l’avis de leurs administrés. Aujourd’hui, la Défense, quartier d’affaire du 92, est sur le territoire de ces deux communes et il foisonne de voilées, de djellaba et autres signes vestimentaires affichant la religion de ses porteurs.

Point de bouddhistes, point de turban de sikh, point de provocation de chrétiens portant de grandes croix, pas de juifs aux papillotes. La Défense est un territoire où se côtoient les costumes des cadres encore en majorité, et les tenues islamiques. Les Quatre-Temps, centre commercial du lieu, autrefois le premier d’Europe, ressemble selon les magasins à des souks. Des vendeuses tentent de ranger les vêtements mis en boule par les délires de ces femmes voilées. Elles arrivent en groupe, défont et jettent en tas. Des magasins de lingerie fines sont parfois occupés par ces voilées en nombre. Des hidjabs, et mêmes des niqab défilent sans que la police intervienne, suivis ou précédés par des barbus en tenue salafiste.

La mosquée de Puteaux, au bord du cimetière est proche. Les visiteurs des défunts ont ainsi le plaisir d’écouter les appels à la prière ! Une immense tente de toile a été financée par la ville de Puteaux en faveur de  l’association islamique, (c’est son nom) qui paient seulement 1000€ par mois de loyer, toutes charges forfaitaires incluses.(eau, électricité)

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Mosqu%C3%A9e-de-Puteaux-258x300.jpg

Courbevoie vit aussi cette islamisation dénoncée par les conseillers municipaux du Front National. Mosquées, et immigration. Qu’en est-il de Neuilly sur Seine  juste en face. Les habitants de Neuilly ne souhaitent pas, à juste raison, s’encombrer de clandestins. La plupart des dirigeants de ce pays y ont habité, ou y habitent encore, eux et leur familles ! Ils y déposent leurs petits dans les écoles privées. De droite comme de gauche. Souvenons-nous que Sarkozy fut maire de la ville, aux côtés de Pasqua, ainsi qu’Hollande, et de bien d’autres artistes connus. D’un côté de la Seine, il y a les torchons, et de l’autre les serviettes.  

Ce n’est pas pour faire peur à ces bourgeois de Neuilly sur Seine que je le dis : n’imaginez pas un seul instant que vous n’aurez aucune répercussion dans vos rues, sur vos trottoirs. Demain, vous allez connaître les joies du « vivre ensemble », le plaisir du partage de vos voitures, scooters, et autres vélos et trottinettes de vos épouses. Vos enfants auront devant leurs écoles, les mêmes « djeunes » des banlieues qui leur expliqueront pourquoi ils sont différents, et que souvent, cette différence va se traduire par la peur de sortir dans la rue, et d’aller à l’école. 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Djeunes-d%C3%A9favoris%C3%A9s-300x202.jpg

Vous avez laissé des fauves se faire la main dans les cités, ils viennent chez vous désormais. Ils ne feront pas que sonner à la porte des gentils maires de Puteaux, Madame Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et de Courbevoie, Monsieur Jacques Kossowski. Demandez au maire de Montfermeil, Xavier Lemoine ce qu’il en pense !

Gérard Brazon (Libre Expression)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 10:00

Médecins régulièrement agressés par des musulmans : qui proteste ?

Publié le 10 juillet 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Captureh%C3%B4pital-300x235.png 

 Voici un courriel que je viens de recevoir :

« Comme vous le savez, ma mère exerce comme médecin libéral dans la ville de *** depuis 1972. Elle a vu passer plusieurs générations d’immigrés, et en est à la troisième génération, voire dans quelques familles à la quatrième. Elle est désormais un des derniers médecins « de souche » encore présents dans cette ville. Tous les autres sont morts, partis en retraite ou ont déserté la cité. Ils ne sont remplacés que par des médecins venus du Maghreb, assez bons pour la plupart, mais donnant très largement dans le communautarisme afin de bien se faire voir de leur clientèle qui se radicalise peu à peu.

Dernièrement, ma mère a eu d’énormes problèmes de courrier. Pendant plusieurs mois, elle n’a plus rien reçu à son cabinet, ni les factures, ni les charges, ni les comptes rendus d’hospitalisation de ses malades. La situation est devenue rapidement critique, menaçant la survie même de son cabinet. Elle a multiplié les démarches auprès de la poste et de la mairie, sans résultat.

En désespoir de cause, elle a fini par s’adresser à un de ses clients (maghrébin) employé à la poste de ***. Il a téléphoné à son supérieur hiérarchique et dès le lendemain le courrier était  rétabli. Mais celui qui n’était pas parvenu a été perdu corps et biens, avec tous les désagréments que vous imaginez.

Le fin mot de l’histoire a été donné à ma mère par un autre de ses clients. La poste de **** a récemment recruté des fondamentalistes qui ont commencé à mettre en place des stratégies de harcèlement afin de chasser les dernières populations autochtones présentes sur place. Ma mère n’a pas été visée en tant que médecin (elle est le dernier spécialiste en *****  dans un large périmètre à la ronde) mais à cause de son nom à consonance bien française… et en tant que femme car ses plus anciens patients désormais refusent de lui serrer la main. 

Par ailleurs, des écoliers et lycéens musulmans dans les écoles de la ville ont mis sur pieds une stratégie de mise à l’écart des élèves non musulmans. »

Naturellement je crois ce témoignage digne de confiance. D’autres témoignages identiques et souvent encore plus graves circulent. Mais tout a été gommé pour qu’on ne sache pas d’où il vient. Son ton volontairement lisse est désespérant. Alors que le correspondant devrait hurler, gueuler, clamer le nom de la ville, du département, exiger que ces comportements cessent, réclamer des sanctions. Et bien sûr, nommer les agresseurs.

Les médecins et autres membres du corps médical sont-ils descendus dans la rue à cette occasion, suivis des patients victimes de ces délits (car voler le courrier est un délit) ? Le ministre de la Santé a-t-il dit quelque chose ? La direction des Postes ?

Il est vrai que ce médecin dans son malheur peut s’estimer heureux : sa vie elle-même n’a pas été menacée. Aujourd’hui des médecins se font agresser quotidiennement, en toute impunité, dans les hôpitaux et dans leurs cabinets. Comme ce généraliste à Dunkerque, qui en mai s’est fait tabasser deux fois de suite par des « djeunes » du quartier.http://www.lavoixdunord.fr/156443/article/2017-05-02/un-medecin-agresse-par-des-jeunes-de-son-quartier

Ou celui-là, médecin agressé aux urgences de Soissons :http://www.lunion.fr/16616/article/2017-02-18/un-medecin-agresse-et-blesse-par-un-patient-aux-urgences-de-soissons

Il est vrai que selon l’observatoire national des violences en santé ONVS, (comment a-t-on pu avoir besoin de créer un tel organisme ?…) il y avait en 2014 dans les hôpitaux un acte de violence toutes les trente minutes :

http://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/hopitaux-un-acte-de-violence-toutes-les-30-minutes_1801943.html

C’était il y a trois ans. Et aujourd’hui ?…

En septembre 2016, un patient a cassé les mains d’un médecin, à Saint-Denis. A Créteil, les urgences ont été obligées de se doter d’un bouton d’alerte. Les urgences sont régulièrement le théâtre d’agressions : Lille, Tourcoing, Cognac…

Qui proteste ? On a au contraire du mal à trouver des témoins et à faire parler les vidéo-surveillances, pourtant indispensables aux rares procès qui se tiennent. C’est l’omerta. Bientôt plus personne n’ira soigner ou se faire soigner sans trembler, et témoins et victimes ont peur de dire ce qu’ils ont vu ou subi.

Ce médecin privé de courrier et sa famille craignent-ils des mesures de rétorsion ? Et de la part de qui ?… Si tel est le cas cela prouve combien nous sommes bel et bien islamisés, à l’insu de notre plein gré. Et que notre pays se balkanise, est prêt à s’enflammer. Certains se préparent dans l’ombre à souffler sur l’incendie, lorsqu’ils jugeront le moment propice.

 Nos gouvernants n’ont pas ce problème : ils se font soigner dans des cliniques privées hors de prix et gardiennées.

Le but est bien de chasser les Français de souche de chez eux. Nous sommes trop doux, trop bien élevés, trop gentils, et la gentillesse, le padamalgam-fopastigmatiser nous tueront, lentement mais sûrement.

Sophie Durand

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 00:39

Mossoul libérée : l’Occident en danger ?

Publié le 10 juillet 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2014/08/evequemossoul.png

« Mossoul est “libérée”. Le Premier ministre irakien Haïder Al-Abadi a annoncé, dimanche 9 juillet, la “victoire” de l’armée sur le groupe État islamique, après neuf mois de combats dans cette ville du nord du pays. »
(http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/mossoul/le-premier-ministre-irakien-proclame-la-liberation-de-mossoul-et-la-victoire-sur-le-groupe-etat-islamique-dans-la-ville_2276537.html)

Et si la victoire de Mossoul, fief symbolique de Daech, était le début de notre calvaire ?
En effet, les combattants de l’El vont se disséminer de par le monde, rentrer, pour certains, dans leur pays d’origine, la tête pleine de cette rage sanguinaire qu’ils ont abondamment exprimée en Irak et en Syrie. Ce ne seront alors plus quelques attentats – si ignobles soient-ils – mais un quotidien digne du Liban des années 1970-1980.

S’il se trouvait chez nous, et plus largement en Europe de l’Ouest, des gouvernements fermes, capables de mettre entre parenthèses ce sacro-saint droit des individus – qui ne vaut en fait que pour ceux qui jouent le jeu de la démocratie –, peut-être mes craintes seraient-elles moins fondées.

Mais alors que le président de la République en exercice évoque l’honneur d’accueillir des migrants et rend officiellement visite au CCIF pour la rupture du jeûne du ramadan, on peut raisonnablement douter de la volonté de tout mettre en œuvre pour défendre le pays et le peuple par tous les moyens, quitte à faire se dresser les cheveux des sectateurs du droit-de-l’hommisme.

Certes, l’armée française a déjà fait du nettoyage, mais c’est insuffisant, les mailles du filet de nos frontières quasi inexistantes étant trop grosses : « Selon une enquête du Wall Street Journal, les forces spéciales françaises à Mossoul délèguent à l’armée irakienne l’élimination des djihadistes français ayant rejoint le groupe État islamique. »

(http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170531.OBS0108/l-armee-francaise-soupconnee-de-sous-traiter-l-elimination-de-ses-djihadistes.html)

Pire, ici-même, en France, diverses associations et organes de propagande ethnico-religieuse, biberonnés à la diversité et l’empathie délirante pour l’Autre, se feront un plaisir de défendre l’indéfendable, le justifiant par une enfance difficile ou je ne sais quelle autre billevesée. Pire encore, ces djihadistes seront comme des métastases dont les idées se répandront abondamment dans les esprits déjà bien conditionnés à la haine de la France, sous le regard bienveillant de démagogues, hélas actuels décideurs. Nous, la valetaille, deviendrons des dommages collatéraux de la grande harmonie mondialo-consumériste.

Prison et isolement à vie, exécutions secrètes voire tortures sont autant de perspectives odieuses à ceux-là qui vivent souvent dans des forteresses inexpugnables et nous réservent le droit de mourir égorgés, fusillés, brûlés, etc.
J.-J. Rousseau en personne écrivait : « On n’a droit de faire mourir, même pour l’exemple, que celui qu’on ne peut conserver sans danger. »

Et si l’on se refuse à faire mourir ces ennemis virulents de la nation, l’idée du bagne de Cayenne, avancée notamment par Nicolas Dupont-Aignan, me semble être une solution viable, à condition de respecter rigoureusement la sécurité de la population locale.

Dans tous les cas, ne nous réjouissons pas trop vite : la chute de Mossoul pourrait entraîner la nôtre. N’oublions jamais que la civilisation occidentale s’est construite sur les ruines d’un empire qui s’est d’abord laissé ronger de l’intérieur par paresse et décadence, toutes choses que nous connaissons fort bien !

Charles Demassieux

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 00:37

Un dénommé Jésus parlait à « ceux qui ne sont rien »

Publié le 10 juillet 2017 - par  

 

La prédication de Jésus adressée à « ceux qui ne sont rien » était la prédication d’un Rabbi, c’est-à-dire qu’elle était la prédication d’un Maître éclairé et d’un bon connaisseur de la Loi (la Torah).

Mais aussi, Jésus dénonçait le système, l’esprit routinier, l’incompétence et le rigorisme des autorités sacerdotales officielles, les pharisiens décrits comme hypocrites, les élites et les marchands du Temple.

Il aimait « ceux qui ne sont rien », en particulier le peuple de Galilée qui n’avait pas accès au savoir.

Il s’adressait aux malades, les sans espoir, les victimes et même les courtisanes, tous appartenant à la catégorie de « ceux qui ne sont rien », mais ceux qui sont ce vrai peuple élu d’Israël dont lui-même était issu.

La rupture, telle qu’elle s’est produite avec les autorités religieuses officielles, ne fut jamais doctrinale, mais essentiellement de nature socio-politique. La condamnation de Jésus est intervenue pour des raisons politiques complexes qui concernaient les relations très spéciales et très compliquées entre l’autorité politique romaine et l’autorité religieuse officielle des gardiens du temple, une autorité jalouse de ses prérogatives.

La prédication de Jésus inquiétait parce qu’il s’adressait directement à « ceux qui ne sont rien », à ce peuple des campagnes, sans tenir compte des autorités officielles intermédiaires qui revendiquaient la priorité élitiste de ceux qui réussissent pour le pouvoir et la garde exclusive et scrupuleuse de la Loi (la Torah).

Toujours jalouses de leur pouvoir sur le peuple ignorant, les autorités élitistes officielles du judaïsme ne pouvaient évidemment pas se laisser déposséder du pouvoir absolu de domination sur les esprits du petit peuple et du pouvoir d’interprétation qu’elles donnaient à la Loi (la Torah) dans la tradition des prophètes d’Israël. Le Temple de Jérusalem était la demeure divine et le point d’inscription de Dieu dans le destin du peuple élu. C’était le sanctuaire et le point de rencontre entre le monde d’en haut et le monde d’en bas.

Qui aurait pu imaginer, au temps de Jésus, que la prédication du Rabbi Maître entraînerait une telle rupture entre l’authenticité de la tradition d’Israël et un mouvement chrétien qui a pris une telle importance ?

Jésus renouvelait l’interprétation de la Loi dans un sens plus libéral et populaire à l’intention de « ceux qui ne sont rien », tout en respectant une authentique théorie de la connaissance du judaïsme officiel.

Selon les principes de la halakha, les règles de la pratique rituelle tenaient pour essentiels à la fois l’amour de la paix, l’amour de l’humanité et « l’étude et la connaissance de la Loi » (la Torah).

L’étude de la loi est toujours restée essentielle dans le judaïsme, « car celui qui ne progresse pas dans l’étude et la connaissance de la Loi voit toujours la connaissance régresser« .

Mais il donnait au judaïsme une direction nouvelle qui ouvrait la voie à une nouvelle compréhension non seulement de la Loi, la Torah, mais du monde des petits, des humbles, de « ceux qui ne sont rien » et des sans voix, c’est-à-dire une nouvelle compréhension des populations délaissées et misérables de Galilée. La prédication de Jésus ne contrevenait pas aux exigences doctrinales des autorités religieuses du judaïsme officiel. Toutefois, le simple fait qu’il s’adressait directement aux populations de Galilée était un défi pour les autorités officielles et une sorte de dénonciation de la domination des élites sur « ceux qui ne sont rien ».

Sa prédication était plus populaire que l’enseignement des autorités officielles de Jérusalem lequel enseignement se situait dans un registre très savant et à un niveau de compréhension très supérieur.

La prédication de Jésus correspondait à une conviction très sincère en « forme de populisme ».

Son état d’esprit était très différent de l’élitisme de la clique officielle qui dominait le monde et qui avait la mainmise sur le Temple et surtout sur le merchandising et les revenus très considérables provenant des sacrifices très coûteux imposés au peuple au seul profit des accapareurs, ceux du monde d’en haut.

Jésus a su créer un nouveau mode de relation en s’adressant directement à « ceux qui ne sont rien » et à tous ceux qui venaient pour l’écouter. Il utilisait le langage imagé grâce à des paraboles et à des exemples concrets tirés des situations habituelles que les gens du peuple connaissaient bien.

Sa parole adressée à « ceux qui ne sont rien » tombait dans un terreau favorable, ce qui mécontentait toujours plus les élites et les autorités officielles. Quoi qu’il en soit, sa prédication à « ceux qui ne sont rien » avait toujours un parfum d’authenticité que nul ne pouvait contester, ce qui irritait de plus en plus les autorités.

Il ne parlait pas le langage officiel des Docteurs de la loi, ce langage que pourtant il connaissait bien.

C’est pourquoi, il a toujours espéré parvenir à une réconciliation qui aurait rassemblé le petit peuple ignorant et les Docteurs de la Loi, c’est-à-dire les savants reconnus de la doctrine du judaïsme officiel.

Pourtant, la prédication de Jésus s’est déployée ensuite dans un discours d’opposition aux élites. Il contestait la légitimité du système des autorités officielles en place jusque dans leur interprétation de la loi. Il critiquait le conservatisme des autorités officielles, leur manque d’audace et leur soumission à la routine.

Il disait à « ceux qui ne sont rien » : « Observez ce qu‘ils disent, mais ne faites pas ce qu‘ils font.

« Car ils disent ce qu‘il faut faire et ils ne le font pas« .

Le populisme caractéristique de Jésus a incarné une volonté de rupture indéniable avec les élites.

C’est pourquoi la prédication populaire de Jésus adressée à « ceux qui ne sont rien » a consisté en une rupture et une innovation dont les conséquences morales et politiques dans la création du monde chrétien ont été et sont encore très considérables.

(Propos adapté très librement du livre remarqué de Gérard Israël, philosophe et historien des idées religieuses, et connaisseur reconnu des relations entre les Juifs et les Chrétiens, « La question chrétienne, une pensée juive du christianisme« , © Payot, 1999)

Thierry Michaud-Nérard

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 00:34

Le Mossad à la pointe du combat anti-terroriste

Publié le 10 juillet 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Mossad.jpg 

L’impitoyable agence de sécurité israélienne s’est fixé pour nouvel objectif de ne pas prendre un quelconque retard en matière de haute technologie. Elle se donne comme moyens, une collaboration renforcée avec les entreprises du secteur et la création d’un fonds d’investissement. Et en prime, une splendide vidéo-pub pour comprendre.

Gagner des combats, du champ de bataille au cyber-espace

« Un communiqué du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est réjoui de la création par le Mossad, d’un fonds d’investissement dans des entreprises de haute-technologie développant du matériel ou des services pouvant aider le service de renseignements israélien dans ses activités d’espionnage (vidéo ci-dessous).

« Je tiens à féliciter le Mossad pour la création du fonds pour l’innovation technologique qui assurera la supériorité technologique de l’agence. Le Mossad continuera d’être sophistiqué, audacieux et révolutionnaire dans sa mission d’assurer la sécurité d’Israël. »

Baptisé Libertad, ce programme vise à «favoriser la recherche et le développement rapide d’outils technologiques. Des outils destinés à satisfaire les besoins» du célèbre service de renseignements extérieurs. Celui-ci vient de publier un appel à propositions destiné aux start-ups d’Israël et du monde entier. Il offre, si leurs projets sont retenus, de bénéficier d’un investissement de deux millions de shekels (environ 500.000 euros). »

La nouvelle pub du Mossad version 007, rien que pour vos yeux

https://youtu.be/tTZnzDOgS_w

La définition du terrorisme : viser des civils dans un but politique, fait de vous un terroriste. C’est pas plus compliqué que ça.

Et c’est ainsi que Tsahal explique : « Pourquoi le Hamas est une organisation terroriste ».

« … le Hamas incite à la violence contre les civils israéliens. C’est même ce qu’il enseigne aux enfants dans les écoles mais aussi ce qui est diffusé à la télévision. Lors de la récente vague de terreur, le Hamas a même publié des vidéos expliquant comment poignarder un israélien. Les imams incitent à la violence dans les mosquées. Maintenant, imaginez-vous aller à l’église ou à la synagogue et entendre cela : “Mes frères de Cisjordanie : poignardez ! … ».

Ce qui n’est pas sans évoquer quelques similitudes avec les attentats islamistes en France et ailleurs.

https://ripostelaique.com/a-loups-solitaires-coups-de-feu-solitaires-a-lisraelienne.html

https://ripostelaique.com/zoom-sur-les-unites-delite-antiterroristes-israeliennes.html

Jacques Chassaing

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 00:29

De Chalgoumi à Schiappa, petites chroniques de la France de Macron

Publié le 10 juillet 2017 - par  

 

Entre le chef de l’état français, nouvelle grenouille gonflée d’orgueil qui veut dépasser la Russie et les USA, nous voici retombés dans le glauque, le petit, le marais des « affaires » qui, juste après les élections, arrivent sur le terrain judiciaire.

Déjà cinq ministres en quelques semaines qui se sont fait torcher. Voici le tour de la ministre du Travail qui commence à sentir le roussi. Nous aurions aimé que la Presse fasse plus vite son boulot. Il faut croire qu’elle avait d’autres chats à fouetter, ceux du Front National et ceux des Républicains.

Le snobisme du Président Macron envers la presse a son revers. Il commence à produire ses effets dévastateurs. Les journalistes réalisent que le jeune Président, adulé par eux, il y a peu, à la fâcheuse tendance à les mépriser quelque peu. Les journalistes ont pourtant été très gentils, très aimables, très polis. Ils ont servi la soupe sur chaque plateau de télévision, chaque radio. Ils n’ont pas fait de vague, tout en s’acharnant sur Fillon qui pourtant, avait commis les mêmes fautes que Bayrou et Marine Le Pen. Une caste journalistique très compatissante avec le candidat Macron. Le retour sur investissement n’est pas au rendez-vous.

Cela agace ces braves supplétifs médiatiques, de se faire traiter comme des harkis ! Il semble bien que sans d’urgentes interventions des patrons de presse, il y aura bientôt un vent de révolte dans les rédactions.

France Télévision a ouvert le feu ! La patronne, Delphine Ernotte, très copine avec Brigitte Macron, fait le vide dans ses multiples rédactions. (Radio-France, France2, France 3, etc.)David Pujadas, Laurent Delahousse, des pros de la langue de bois, du politiquement correct,  se sont fait remplacer. Quand on vous disait que les premiers à payer la note, seront les collabos les plus zélés, c’est fait. Reste à faire du nettoyage à BFM-TV et RMC qui, dans le genre de la lèche à profusion, ont fait de très beaux scores ! Exit donc les Bourdin, les Brunet, et autres collabos des Grandes Gueules ? Pas tous en même temps ?

Affaire à suivre.

Il y a aussi la sulfureuse Marlène Schappia ! Ministre et auteur de livres sexe-chauds, comme Sexe, mensonges et banlieues chaudes. Une femme de Neuilly voulant se faire des mecs de la banlieue, bien soumis, à la langue agile pour minous exigeants.  (Source) Ou expliquer pourquoi les femmes rondes, seraient des spécialistes de la fellation (Source). C’est la même qui dans un autre livre, expliquait aux jeunes mères, comment prolonger ses arrêts maladies pour ne pas retourner au boulot. On ne doit pas s’ennuyer au Conseil des Ministres avec elle !

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Marlene2-201x300.jpg 

Affaire à suivre là aussi !

Que pensez de la caravane des imams ? Une arnaque assurément. L’islam a fait plus de 230 morts en France et la caravane continue de passer malgré les cris de douleurs des familles, et des blessés ! Là aussi, personne ne veut énoncer des vérités simples. Le Coran doit-être expurgé de toutes ces sourates mortifères.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Chalghoumi-300x202.jpg 

Sourate 2 verset 191: Tuez-les partout où vous les rencontrerez….
S 2 verset 193 : Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que le culte d’Allah soit rétabli.
Sourate 3 verset 151 : Nous jetterons l’épouvante dans le cœur des infidèles. Sourate 4 verset 71 : Lancez-vous en campagne par groupes ou bien lancez-vous en masse.(Grâce aux ONG ?)
S 5 verset 51 : Ô vous qui croyez, ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens. Ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prend pour amis est un des leurs.
Sourate 7 verset 179 : Voilà ceux (les incrédules) qui sont semblables aux bestiaux ou plus égarés encore. (Variante des singes et des porcs)
Sourate 8 verset 12 : Je vais jeter l’effroi dans le cœur des incrédules, frappez sur leurs cous, frappez-les tous aux jointures.
Sourate 8 verset 17 : Ce n’est pas vous qui les avez tués: mais Allah les a tués.

Sourate 9 Verset 29: «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.»

Et combien d’autres plus sanguinaires les unes que les autres. Que nous disent ces « pèlerins de la paix islamique » ? Ils parlent avec la langue fourchue, de Paix, de l’amour et de la tolérance. Qu’attendent-ils pour se convertir au Christianisme, au Bouddhisme ?

Mensonges, postures et impostures, chantage envers les idiots utiles, et les naïfs adeptes du Pape François qui lui, trahit chaque jour son Église en souhaitant le Grand Remplacement au nom de l’accueil des clandestins. Tous, et en très grande majorité, des musulmans, des mâles par milliers.

Sont-ils châtrés ces affreux de la misère ? Sont-ils sans désirs sexuels ? Sont-ils adeptes du « peace and love« , de l’amour du prochain ? Il semblerait bien hélas, que pour eux, l’amour du prochain se résume à des viols de femmes dans tous les pays d’Europe, et y compris parmi les personnels humanitaires. Ces agressions foisonnent dans les médias alternatifs, et dans la presse étrangère. Des vidéos circulent sur ces agressions de femmes. Pas en France, au nom du pas-d’amalgame !

En France,  nous avons seulement droit à la veuve et à l’orphelin. Nous n’aurions que des gentils : des Syriens martyrisés, des Irakiens torturés. Oui mais… il se trouve que nous voyons des hordes de noirs subsahariens, des Soudanais, des Camerounais, des Togolais, et même des Algériens ! À ce propos, il serait intéressant de demander à Danielle Obono, d’accueillir chez elle des compatriotes ! De demander à Houria Boudeldja de recevoir chez elle des familles. Pas des blanches bien sûr, puisqu’elle hait la blanchitude ! Et à bien d’autres, comme tous ces artistes qui s’affichent dans le show-biz.

On les fait partir par la porte de la Chapelle, ils reviennent par la fenêtre de Clignancourt ! Les gentils ONG les ramassent à la pelle, quasiment sur les plages Libyennes.

La France croule sous le chômage, des millions de travailleurs pauvres. 9 millions de pauvres en France, des SDF à foison ! Des demandeurs de logements qui attendent depuis des années, voient les logements remis à des clandestins en priorité.

L’ONU est à la manœuvre. La Finance et les grands groupes industriels aident à cette invasion. L’ONU voit un rééquilibrage entre l’Afrique surpeuplée et pauvre, et une Europe opulente à la démographie en baisse. Les industriels qui ne vivront pas avec les immigrés, voient de la main d’œuvre à bas coût !

Le poids de la culture, de l’Histoire des peuples Européens de souche, ne compte pas. Pour eux, c’est un bilan, des comptes d’entreprises, des soldes, des bénéfices, et des travailleurs dociles.

Nous avons cru que nous vivions le pire ! Je crois que le pire est devant nous. Nous le vivrons lorsque des maisons vides dans des villages, du fait de décès, en attente d’être vendues, en attente d’héritage, ou simplement des maisons secondaires dans ces villages de nos campagnes seront réquisitionnées par le Préfet. C’est de cette manière que s’est imposé l’occupant allemand. Ils étaient une armée, ils sont aujourd’hui plusieurs milliers. Où est la Résistance ? Comme en quarante ? 

Gérard Brazon (Libre Expression)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 06:20

L’enfumage de Chalghoumi : innocenter l’islam des crimes musulmans

Publié le 9 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Chalghoumi-300x202.jpg

Avec le lancement de sa croisade européenne contre le terrorisme islamique, l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi commence sérieusement à déranger les organisations musulmanes dites représentatives en France de cette belle religion de paix, d’amour et de tolérance.

Particulièrement dérangés, les représentants de la nébuleuse des Frères musulmans dont le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) et l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), ainsi que ceux de la grande mosquée de Paris qui s’étaient réunis pour élaborer une réponse aux conclusions d’un sondage publié dans Le Monde indiquant que 60% des personnes interrogées estiment que l’islam est incompatible avec les valeurs républicaines.

Mais aucune réponse aux conclusions de ce sondage n’est sortie de cette réunion. Rien d’étonnant quand on sait que le « Saint Coran » ordonne au croyant de conquérir, au besoin par l’épée, toute terre qui n’est pas soumise à Allah.

Et donc d’éliminer par tout moyen juifs, chrétiens, apostats et athées, bref tous ceux qui ne se soumettent pas à la divinité mahométane.

Et si les centaines de versets du Coran, xénophobes, racistes, criminels et juridiquement condamnables dans une société respectueuse de la démocratie et des droits de l’homme avaient été connus par les sondés, le résultat de ce sondage aurait indiqué probablement que 100% auraient estimé que l’islam est incompatible avec les valeurs républicaines.

Comme l’a déjà jugé et confirmé la Cour de Justice de l’union européenne en 2001 puis 2003.

Mais on ne peut que déplorer que 40% des sondés ne connaissent pas ces versets criminels, tout comme les islamo-collabos Juppé en son temps et Macron, maintenant, ainsi que sa clique gouvernementale qui est en marche pour l’islamisation galopante de la société.
Cette méconnaissance de l’islam des origines quand on prétend gouverner la France, démocratie laïque, Fille des Lumières, est une consternante et dramatique tare. Particulièrement sous état d’urgence dans un pays en guerre.

Alors ces organisations musulmanes ont trouvé réponse à leur problème existentiel d’image en dénonçant l’activisme et « l’autoflagellation » de Chalghoumi, imam très controversé au sein de la communauté des pratiquants, qui se lance, avec une soixantaine d’imams, du 9 au 14 juillet dans un tour d’Europe pour prier et commémorer les victimes du terrorisme.

Ils espèrent ainsi pouvoir rencontrer au cours de leur périple de plusieurs milliers de kilomètres la chancelière Merkel, le Premier ministre belge Charles Michel et, en France Macron, le chef du gouvernement Philippe et le ministre de l’Intérieur Collomb.
http://www.leparisien.fr/societe/un-bus-d-imams-a-travers-l-europe-contre-la-haine-30-06-2017-7099491.php#xtor=AD-1481423553

Et Chalghoumi déclare : « Notre message est clair : on ne peut pas associer l’islam à ces barbares et ces assassins» qui tuent au nom d’Allah.

Alors la conclusion est pathétique. Chalghoumi est un enfumeur sous couvert de takkyia qui veut se faire passer pour un illuminé de l’improbable islam des lumières.
Et donc Chalghoumi a oublié les sourates médinoises qui abrogent celles de l’époque mecquoise, parties intégrantes du « Saint Coran ».

Et beaucoup d’intégristes islamiques feraient bien la peau de cet imam Chalghoumi qui dénature par sa croisade la sourate 2 versets 190 à 193, entre autres, et éclaire bien le fondement de l’idéologie totalitaire coranique immuable :

« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent…
Et tuez-les où que vous les rencontriez. Telle est la rétribution des mécréants…
Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah seul. »

Ce totalitarisme ainsi proclamé favorise à l’évidence le dialogue inter-religieux auquel l’idiot utile Marek Halter apporte sa caution en accompagnant la croisade de l’enfumeur-illuminé Chalghoumi.

Ce qui explique sans doute que dans chaque pays traversé, le bus d’imams sera escorté par les services de police.

On pourrait même allumer une bougie ou faire une marche blanche s’il n’arrivait pas à son terminus.

Alain Lussay

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée