Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 05:53

Décrets Trump : cela pleurniche dur, en face…

Publié le 30 janvier 2017 - par  

L’Amérique d’abord ! C’est son credo. Quel patriote normalement constitué ne souhaite pas pareille pensée politique de la part de son chef d’État ?

Seulement, voilà. En plus du mur frontalier avec le Mexique et de la pression sur les entreprises américaines souhaitant délocaliser leurs usines, Donald Trump a mentionné le mot tabou chez tous les bien-pensants : « musulman ». Et, ça, c’est haram !

Aïe Aïe Aïe ! Les pays arabes sont en grand émoi !

Le président des États Unis a décrété que les ressortissants de certains pays islamiques – EN GUERRE – ne seraient pas admis, provisoirement, sur le territoire américain.

L’Iran, l’Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen sont concernés.

Il faut reconnaître que, là-bas, dans ces pays, des musulmans tuent des musulmans. Et depuis des dizaines et des dizaines  années.

El Qaïda, El Nosra, les Shabaabs, l’EI, le Hezbollah  et autres terroristes sanguinaires sont réputés pour ne pas faire de quartier et tuent sans distinction tout ce qui se gêne leur ascension.

Notons que Donald Trump a, quand même, ajouté qu’il donnerait la priorité aux réfugiés chrétiens. Il n’est donc pas anti-réfugiés, il est anti réfugiés-islamiques-présumés-terroristes.

Et alors ?

Et ben alors, tous les islamo-gauchistes de la planète sont en émoi, aussi.

Bien sûr, la France, cette chose qui tente vainement de faire entendre sa voix fluette dans ce concert islamo-protecteur, a choisi ses coqs les plus enroués pour dire leur indignation.

D’abord, c’est le Hollande, aphone depuis cinq ans qui « demande à l’Europe de faire bloc face à Trump » ! Pas moins pour nous faire mourir de rire, nous les Français.

Et, comme il se doit pour le président du pays des Droits de l’homme –  sauf pour les Droits des Français – il rappelle à Donald Trump, « le principe d’accueil des réfugiés ».

 Ha oui ! Ça nous a réussi l’accueil des réfugiés. Allez dire ça aux Calaisiens ou aux communes obligées de loger, nourrir, ces réfugiés-là.

Surtout quand on sait que depuis le démantèlement de la jungle, les migrants reviennent, en force, à Calais et que les « enfants » expulsés vers le Royaume Uni sont renvoyés en France par les Anglais qui n’en veulent pas et dont les centres d’accueil français ne peuvent s’occuper ni même les nourrir, correctement.

Sans oublier « son mur », à Hollande, censé protéger les automobilistes qui sont assaillis par ces réfugiés, sur la rocade.

Bien sûr, le Zayrault du quai d’Orsay, trouve « inquiétant » ce décret américain et rappelle aux Allemands que : « L’accueil des réfugiés est un devoir de solidarité. Le terrorisme n’a pas de nationalité, la discrimination n’est pas une réponse ».

Il faut être gonflé ou demeuré mental pour aller dire ça, en Allemagne, après les crimes qui s’y sont déroulés en 2016. C’est le plus grand foutage de gueule que les Allemands ont entendu, certainement. De quoi redorer le blason de la France et affermir son filet de voix, non ?

Mais les élus ne sont pas seuls à monter au créneau. En prévision de la prochaine élection présidentielle, les candidats en lice apportent leur grain de sel.

Le libéral socialiste Macron, qui engendre les foules gauchistes sur son passage a tenu à soutenir les réfugiés :

« Je soutiens les gens qui fuient la guerre et la persécution. Je soutiens le peuple qui défend nos valeurs ». 

 Et le peuple qui défend « ses » valeurs, c’est toute la lie gauchiste américaine qui se répand  sur les réseaux sociaux américains,  #NoBanNoWall , (pas d’interdiction, pas de mur) dont les principaux acteurs sont des musulmanes voilées, pro Hamas et pro charia comme Linda Sarsour

Linda Sarsour anti Trump et proche du Hamas

ou des communistes déployant le drapeau de l’ancienne URSS comme nous le montrent ces photos que vous ne verrez jamais dans aucun media français.

Manifestation anti-Trump avec la faucille et le marteau

Quant à la Rama Yade (on attendait qu’elle comme présidente !) elle a  publié sur le site twitter #MuslimBan :

« Le décret déshonorant de Trump appelle au minimum une convocation de l’ambassadeur US par Paris et une action auprès de l’ONU. » 

Et la destitution de Trump, aussi, pour la combler ?

 Comme les seuls, en France, à avoir approuvé ces décrets américains sont les leaders des droites populistes et donc populaires, nous en déduisons que les droites molles, des LR au MoDem, sont elles aussi aphones ou menteuses et continuent de ménager la chèvre et le chou en vue d’une éventuelle victoire à la présidentielle.

Quel panier de crabes ! Mais, franchement, ils n’ont rien à foutre d’autre que de se mêler de la vie d’autrui ?

Pour leur plaire, il faudrait que la terre entière applique la politique du «tu es chez toi, chez moi » qui nous réussit si bien en France et en Allemagne, par exemple, ou au Québec (français!) qui vient d’essuyer une action terroriste ce dimanche quand deux hommes masqués ont pénétré dans une mosquée et ont dézingué à la kalachnikov, aux cris du Allahu Akbar traditionnel, d’autres musulmans qui priaient.

Et devinez qui sont les terroristes cagoulés qui ont œuvré ? Il s’agit de Hassan Matti et Bashir Al-Taweed, deux réfugiés syriens arrivés la semaine dernière au Canada.

Alors, les protestations tonitruantes du Trudeau, ce premier ministre canadien qui déclarait « aux réfugiés du monde qu’ils étaient les bienvenus dans son pays » ont dû avoir un impact retentissant chez les musulmans qui en ont fait les frais, hier soir, non ?

Elle est pas belle la vie dans ces pays bisounours où les œillères sont devenues obligatoires pour obéir aux islamiques, tous courants confondus ?

Heureusement, les populations encore clairvoyantes – et elles sont nombreuses, savent démêler le vrai du faux.

Il s’avère que l’interdiction de l’immigration des musulmans en Amérique ne date pas d’hier. En effet, c’est une loi de 1952, la loi 411, qui stipule cette interdiction.

Ils savent aussi que l’Obama, en son temps, a signé un décret similaire à celui de Donald Trump contre l’admission des personnes pouvant être de présumés  terroristes voulant entrer sur le territoire américain, en provenance de l’Irak, Syrie, Iran, Soudan, à l’exception des membres du gouvernement et de l’armée américaine. (Visa Waiver Program and Terrorist Travel Protection Act of 2015). (3) » © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Mais, bien sûr, comme c’était l’islamique Obama qui l’avait signé, ce décret, personne n’a cru bon de moufter dans le monde entier et la Ligue arabe ne s’est pas émue, pas plus que l’Iran, l’Irak ou les États gauchistes occidentaux.

Les vrais patriotes, quel que soit leur pays, savent que l’islam est un danger pour toutes les démocraties occidentales. Même les musulmans qui n’ont pas peur des fatwas n’en font plus un secret.

Une très grande majorité du peuple américain l’a compris et, pour cette raison, elle a élu Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Reste que, à partir de 2017, avec une politique volontairement anti islamique, les Américains vont peser fortement sur l’avenir du monde occidental. Les chefs des démocraties européennes doivent se sentir gênés aux entournures.

Eux, qui ont si bien soutenu le président sortant américain et sa danseuse islamique, dans son travail de conversion du monde entier, vont devoir faire des choix judicieux.

Soit, soutenir le terrorisme islamique et les monarchies arabes qui l’entretiennent, encore et toujours, soit se retrouver (enfin !)  sur le banc des accusés pour : racisme anti-blanc, islamophilie,  anti christianisme, antisémitisme et plus encore.

Et c’est à nous, Français, qu’il appartient de changer la donne dans notre pays.

Ce ne sont pas des Hamon, Macron, Mélenchon  et autres Fillon qui militent pour une toujours plus grande politique immigrationniste et une place toujours plus  importante de l’islam dans notre présumé démocratique pays, qui nous apporteront et la paix et le travail et l’argent, quoiqu’ils en disent pendant leur campagne.

Ils vous mentent, ils nous mentent. Le fric, bien ou mal acquis et les malversations sont autant dans l’éthique de ces politiciens que dans leur soif de pouvoir absolu. Ils nous en  donnent tous les jours les preuves.

C’est donc un choix qu’il nous reviendra de faire, aussi, dans les prochains jours. Être pro Trump ou anti Trump, ça se résume à ça.

Dire aux Français qu’ils gagneront plus et la baisse du chômage qu’ils leur promettent, c’est se foutre d’eux.

Tant qu’ils ne reviendront pas à la fermeture des frontières dans cette Europe minée par l’invasion migratoire, c’est mission impossible.

Tant qu’ils continueront d’appliquer la politique des « droits de l’homme »,  de l’accueil, de la fraternité et du partage, c’est autant de manque à travailler et à gagner pour les nationaux français.

En ce sens, nous disons que Donald Trump a entièrement raison. Et contrairement à ce que prétend notre très socialiste président, il ne s’agit pas là d’un protectionnisme honteux. En quoi favoriser son peuple est-il plus scandaleux que de le laisser sombrer dans l’indigence ?

Avez-vous entendu ces politiciens-prétendants vous proposer ce retour à une France gagneuse, forte de ses 67 millions d’habitants ayant chacun la chance de vivre, normalement, en travaillant normalement ?

Non, non et non.

Eux, ils vous font croire, pour l’un, qu’ils vont vous apporter le chèque du «salaire minimum», avec le petit déjeuner au lit, toutes les fins de mois. Et  l’immigration est une chance pour la France. Suicide.

L’autre dit que vous allez travailler plus pour gagner plus mais il a déjà dit qu’il ne rétablirait pas l’exonération des heures supplémentaires supprimée par le socialiste Hollande. Résultat, vous savez que vous gagnerez moins parce que, déjà, vous gagnez moins. Il pense, aussi, que l’immigration est une chance pour la France. Suicide.

Quant à Macron, qui défend la loi travail d’El Khomri, il propose de travailler plus, sans gagner plus. Des CDI pour tous. Le droit aux Assedic même pour les démissionnaires (hum!). La retraite à la carte. Et la marmotte… C’est encore plus grave que le suicide, c’est une overdose létale d’héroïne.

En attendant l’extension à toutes les ressources de la CSG et autres RDS, elles n’ont été appliquées qu’aux petites retraites qui se voient ponctionnées de quelque plus de 7% depuis le 1er janvier, même quand elles sont non-imposables. Ces retraités voient leur pouvoir d’achat diminuer de plus de 7%. Ça, c’est la réalité.

Aussi, tous leurs projets de retraite à 60 ans, 65 ans ou 67 ans, les futurs retraités n’en ont plus rien à attendre de bon. Ils savent qu’ils auront tout juste de quoi crever de faim ou de soif, à défaut de crever tout court.

Parce qu’aucun de ceux-là ne pourra assurer le paiement de leur retraite à ceux qui ont cotisé toute leur vie. Ils sont trop occupés à bouffer le pognon des cotisations pour combler les largesses de l’État en subventions, fonctionnement dudit État, aides aux immigrés, à toutes ces guerres dans  lesquelles il nous ont embarqués et autres aides pharaoniques aux pays sous-développés.

Les Français qui voteront pour ceux-là, en leur âme et conscience et sur la foi de leur croyance en leurs boniments, porteront la lourde responsabilité d’avoir détruit la France, tout simplement. On les appelle, déjà, les anti Trump.

Les Français ayant compris la réalité de la situation catastrophique de notre pays, voteront en leur âme et conscience pour un réel renouveau de la France. Une France grande à nouveau.  « France Great Again ». Ceux-là, on les appelle, déjà, les « pro Trump ».

Danièle Lopez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 05:50

Procès Bensoussan : maintenant, ils s’en prennent aux juifs de gauche !

Publié le 30 janvier 2017 - par  

 

Pauvre Georges Bensoussan, il a cru que le fait d’être de gauche suffirait à le mettre à l’abri de la meute des anti-racistes dévoyés, qui poursuivent régulièrement Riposte Laïque.

Le 25 janvier 2017, se tenait à la 17e chambre correctionnelle du TGI de Paris, le procès de Georges Bensoussan, pour des propos qu’il avait repris d’une interview de Smain Laacher, sociologue d’origine algérienne qui avait dit : «Cet antisémitisme, il est déposé dans l’espace domestique. Il est quasi naturellement déposé sur la langue, dans la langue».

Georges Bensoussan avait repris ces propos dans l’émission « Répliques », d’Alain Finkielkraut, au cours d’un débat tendu avec un certain Weill.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/01/27/31003-20170127ARTFIG00152-le-proces-bensoussanou-l-indignation-a-geometrie-variable-des-pseudo-antiracistes.php

Mal lui en a pris, le CCIF, cette association visant à soumettre la France à la Sharia, et qui n’est pas encore recevable pour déposer plainte a fait un « signalement » au parquet, et la procureur, une femme blonde assez jeune (ce qui ne peut qu’inquiéter pour l’avenir) a décidé de poursuivre et de le mettre en examen.

Sa représentante est venue voilée, (ce qui n’a pas ému la Présidente, qui n’a pas eu le courage de lui demander de retirer son voile, car sous la règle de la République, c’est comme ça…), et a indiqué que son but premier était le débat d’idée (ce qui explique probablement pourquoi, ils multiplient les signalements, plaintes et procès…).

Elle a expliqué que le CCIF tenait « sa propre comptabilité » des actes islamophobes…(en gros, ça veut dire un regard qui ne baisse pas les yeux en soumission devant un musulman, est islamophobe).

Que le CCIF se livre à du harcèlement judiciaire, cela va dans sa logique selon la formule de Youssef Quaradaoui, membre du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa, « Avec vous lois démocratiques, nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous dominerons »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Youssef_al-Qarad%C3%A2w%C3%AE

https://www.youtube.com/watch?v=OAUM14K8SP0

Ce que ce pauvre Bensoussan n’avait pas prévu, c’est que la meute dite « anti-raciste », et auto proclamée police de la pensée, du bien et de la morale, viendrait en soutien du CCIF….

En effet, ces associations ne se sont signalées, et ont rejoint la plainte trois jours avant le procès….

Ce qui est bien, c’est que dorénavant, si ces associations islamo-collabos dévoyées dans l’idéologie islamo-gauchiste, manquent de vigilance, elles peuvent toujours compter sur le CCIF, qui jouit manifestement de moyens considérables, pour faire les signalements « nécessaires » qui leur auraient échappé…

Ce procès a commencé à 15 heures et s’est terminé à 1 heure du matin, soit 10 heures d’audience.

On a donc retrouvé Me Sabrina Goldman pour la Licra, qui se vante d’avoir traité, avec la Licra, plus de 1000 signalements (à sa place, j’aurais plutôt honte…), qui a refait son numéro habituel du nombre de « like » sur facebook, pour dire que le soutien à Georges Bensoussan était inacceptable, et que le nombre de ses soutiens Internet était en gros, la preuve de la progression en France du discours, raciste, antisémite, xénophobe, islamophobe, haineux, qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire….et qu’il fallait donc absolument le stopper.

http://www.licra.org/que-faisons-nous/juridique/

http://ripostelaique.com/sabrina-goldman-copine-houria-bouteldja-honte-licra.html

Elle a même eu la visite de soutien de ses confrères de la Licra, Me Stasi (oui, oui, le même nom que l’ancienne police politique de l’ex RDA, mais c’est un hasard…) et de Me Kaminski, autre pilier de la LICRA et défenseur régulier du grand banditisme.

http://www.page-crime.com/V3/des-figures-du-grand-banditisme-devant-la-justice-pour-racket/

Il ne manquait qu’Alain Jakubowickz, qui était probablement retenu sur ses terres à Lyon….

Il y avait bien entendu le bon gros Me Tubiana, (qui a peut-être un peu maigri, est ce à la suite de ses déboires avec la police du fait de ses liens avec les terroristes basques de l’ETA ?) pour la LDH, dont je n’ai même pas retenu ce qu’il a dit, tellement c’était bête et convenu.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/pyrenees-atlantiques-cinq-interpellations-lors-d-une-operation-contre-l-eta-16-12-2016-6465507.php

Il y avait l’ineffable avocat du MRAP, Me Mairat (oui, oui, ici aussi, ça se prononce de la même manière que l’assassin des militaires et enfants juifs à Toulouse, mais ça n’a rien à voir… c’est juste pour éviter les confusions), dont je n’ai non plus aucun souvenir de la plaidoirie, tant elle était similaire à toutes les autres, c’est-à-dire pleine de violons, essayant de tirer une larme des yeux aux juges, pour faire condamner cet infâme raciste que serait Georges Bensoussan…

L’avocat de SOS racisme, envoyé par Dominique Sopo, dont je ne connais pas le nom, et qui ne mérite pas forcément d’être connu,…

Et enfin Me Henri Braun, qui est devenu l’un des avocats attitrés des associations mahométanes, car il est ainsi certain de ne pas manquer de travail…

Il est vrai que cette fois, on ne tenait pas dans ses filets un des affreux islamophobes de Riposte Laïque, ou un antisémite assumé comme Alain Soral ou Dieudonné, mais un bon juif, historien et directeur du Mémorial de la Shoah (ce qui doit être une faute aggravante). Il fallait donc à tout prix essayer de salir cet honnête homme…

Leur but, convaincre le tribunal que Georges Bensoussan est un « essentialiste », qu’il a essentialisé les musulmans, terme repris par tous les avocats des plaignants, ce qui signifie que les musulmans seraient ontologiquement et intrinsèquement antisémites, alors que Georges Bensoussan a au contraire rappelé que c’est « culturel », et que ce que la culture fait, la culture, peut le défaire, ce qui élimine tout « essentialisme ».

Autant vous dire que ces avocats pseudo anti-racistes dévoyés (car on va bientôt en faire une appellation d’origine contrôlée), ont tiré dans tous les sens pour salir ce pauvre Georges Bensoussan, un honnête historien, lettré de grande valeur, qui avait écrit il y a quatorze ans « les territoires perdus de la République ».

Il a récidivé récemment avec le livre « une France soumise », ce qui ne lui sera jamais pardonné, et il était donc temps, pour tous ces tartuffes de la morale, devenus aux ordres du CCIF, de le mettre au pas, et de lui faire la peau… (à Riposte Laïque, on connait ça aussi….).

http://livre.fnac.com/a10125879/Georges-Bensoussan-Une-France-soumise?Origin=fnac_bing

Comme témoins, ces associations ont fait citer tout un panel de « personnalités » spécialistes censées faire « autorité ».

C’est ainsi que Nacira Guenif, agent de l’islam, déguisée en universitaire, a essayé par un jargon sociologique ampoulé et prétentieux de convaincre, que le lait était l’équivalent du sang (ce qui veut dire que quiconque boit du lait boit du sang…. ça doit faire l’objet d’un hadith dans la culture mahométane…), et que par conséquent, si l’on est nourrit à l’antisémitisme au sein de sa mère, ça en est la preuve, puisqu’il y a eu nécessairement une transformation de « liquides », de sang (qui coule dans les veines de chacun) en lait (distribué par les femmes à leur nourrisson…)

http://ripostelaique.com/nacira-guenif-souilamas-agent-de-lislam-deguisee-en-universitaire.html

Il y a eu Mohamed Sifaoui, qui a longtemps essayé de faire croire qu’il existait un islam doux et tolérant, mais qui a manifestement arrêté sa Takkia. Il lui a été fait remarquer que dans l’un de ses écrits, il employait également la même expression que Bensoussan, mais voulant essayer de donner des leçons de français à tout le monde, il a dit que ça n’avait aucun rapport, et que c’était totalement différent… même la Présidente du tribunal a dû avouer qu’elle ne comprenait pas bien la différence…

Il y a eu Michèle Sibony, Présidente de l’Union Juive Française pour la Paix, une femme enseignante (ce qui fait peur…) qui symbolise jusqu’à la caricature la haine de soi, qui entend parler au nom des juifs, représenter symboliquement « les valeurs du judaïsme » (sic !), alors qu’elle déteste tout ce que représentent les juifs, le judaïsme et Israël, mais qu’elle est un soutien fidèle et total de la cause islamique et palestinienne (ce qui revient d’ailleurs au même…)…bref, une folle à lier…

http://www.ujfp.org/spip.php?article3996

Mais le clou du procès, a été la réquisition du procureur, une jeune femme blonde, (ce qui signifie qu’on va la revoir longtemps…), qui a plaidé pendant près d’une heure ( !) pour essayer de convaincre – la longueur de son accusation montre d’ailleurs qu’elle ne savait pas par quel bout commencer… et elle s’est donc totalement pris les pieds dans le tapis, en parlant, je crois, « d’incitation à l’action dans le champ lexical », ou une bêtise comme ça…

C’est elle qui avait décidé des poursuites, et c’était donc à elle d’essayer de légitimer son fourvoiement au lieu d’essayer de minimiser…

Elle a demandé à l’un des témoins, en faveur de Bensoussan, si il pensait que « Elle », aurait poursuivi si elle n’était pas convaincue, que les propos de Bensoussan étaient racistes.

Autrement dit, elle serait l’impartialité même, la bonne foi même, l’indépendance même, et qu’elle ne pourrait de près ou de loin, être accusée de la moindre partialité, et de la moindre erreur de jugement…. une sorte de déesse inatteignable de la justice…

Je vous fais grâce de la réponse de ce témoin, qui lui a fait comprendre, que même elle, a pu se tromper dans son appréciation….

Ce n’est qu’après minuit, que l’Avocat de Georges Bensoussan, Me Michel Laval, remarquable, a pu plaider, et fort de son autorité et de ses quarante ans de barreau, il a ridiculisé toute la meute des petits esprits se croyant détenteurs de la morale, alors qu’ils sont les fossoyeurs de la liberté d’expression et d’opinion qu’ils ont capturées au nom de leur idéologie… et de leurs finances.

Il a notamment rappelé qu’il pensait encore que la liberté d’expression existait en France et que jamais il n’aurait cru devoir faire un procès pareil. Il a bien averti le tribunal qu’il va désormais être submergé par des signalements et des plaintes en tout genre qui vont tuer ce qui reste de la liberté d’expression et d’opinion en France.

Il est difficile de rappeler tous les détails des arguments et insanités qui ont été proférées au cours de ces 11 heures d’audience….

Ce qu’il faut en retenir, et l’actualité judiciaire de Riposte Laique est là pour en attester, c’est que la France, n’est quasiment plus une démocratie ou s’exerce la liberté d’expression, et surtout, qu’il serait temps que l’on demande des comptes à ces associations, qui n’ont jamais à démontrer leur légitimité et qui sont les idiots utiles de l’islamisme.

Si il en fallait une autre preuve, alors que l’intérêt à agir du CCIF était contesté, faute d’avoir 5 ans d’existence avec les statuts adéquats, Me Braun a indiqué qu’il avait également porté plainte au nom (de mémoire) d’une vague association de défenseurs du droit d’asile et de migrants…. qui avait bien la lutte contre le racisme depuis plus de cinq ans dans ses statuts….

Faut-il en dire plus… ?

Albert Nollet

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 05:46

 

Arrêt de l’immigration musulmane : ce qu’a vraiment signé Trump

Publié le 30 janvier 2017 - par 


Avez-vous lu le décret de Trump sur l’immigration ? Moi je l’ai fait et je l’ai lu attentivement comme j’ai lu attentivement tous les 6 décrets que Trump a signés depuis son entrée en fonction. Je le résume :

1- Il suspend l’entrée aux USA de façon temporaire pour 90 jours, comme immigrés et non immigrants, des personnes provenant de 7 pays où les djihadistes sont particulièrement actifs et organisés afin de permettre à l’administration de réexaminer les renseignements dont les USA ont besoin pour accorder des visas. Après ce réexamen qui durera 30 jours, il demandera à tous les gouvernements étrangers de fournir les renseignements exigés pour l’adjudication des visas et si ceux-ci ne les fournissent pas dans un délai de 60 jours, l’administration lui soumettra une liste de ces pays et ces derniers pourront être l’objet d’une déclaration qui interdira l’entrée des ressortissants de ces pays jusqu’à ce qu’ils fournissent ces renseignements. Tous les pays qui ne fournissent pas les renseignements exigés pour l’adjudication des visas peuvent être visés, y compris le Canada.

2 – Durant cette période, l’administration américaine va réduire la lourdeur des enquêtes et des visas seront délivrés au cas par cas si l’intérêt national n’est pas menacé et doit fournir 4 rapports d’étape aux 30, 60, 90 et 120 jours.

3 – Il met sur pied un programme visant à identifier les personnes qui cherchent à entrer aux USA sur une base frauduleuse dans l’intention de causer un préjudice aux USA ou qui risquent de causer un préjudice suite à leur admission (base de données, vérification des doubles identités, entrevues personnelles, etc.) Rapports aux 60, 100 et 200 jours.

4 – Il suspend l’actuel programme d’admission des réfugiés pour une période de 120 jours pour en faire un réexamen. À la reprise du programme, les demandes d’admission basées sur la religion donnera priorité aux religions minoritaires dans le pays de nationalité de l’individu (ex: les chrétiens de Syrie) et il suspend durant cette période l’entrée des Syriens. Rapport dans 200 jours.

5 – Il déclare que l’entrée de plus de 50.000 réfugiés pour l’année 2017 serait préjudiciable à l’intérêt national des États-Unis.

6 – Pendant la période de réexamen de 120 jours, l’admission des réfugiés se fera cas par cas.

7 – Il coordonnera avec les Etats et les municipalités la gestion des conditions d’établissement aux USA des réfugiés admis.

8 – Il fera procéder à la révision des règles concernant les motifs d’interdiction de territoire pour terrorisme.

9 – Il fera accélérer le programme de suivi biométrique des entrées-sorties pour tous les voyageurs aux USA.

10 – Il suspend le programme d’exemption de visas et exige que tous les demandeurs de visas soient l’objet d’une entrevue personnelle et il augmentera le personnel consulaire à cette fin.

11 – Il fera réviser tous les accords de réciprocité des non immigrants pour s’assurer que les pays étrangers accordent en matière de visas le même traitement que les USA accordent.

12 – Il rendra publiques toutes les informations concernant :

– le nombre de ressortissants étrangers aux États-Unis qui ont été accusés, condamnés ou expulsés pour des infractions liées au terrorisme,
– le nombre de ressortissants étrangers qui ont été radicalisés après leur entrée aux USA, qui ont commis des actes terroristes ou apporté un soutien matériel aux organisations liées au terrorisme dans des pays menaçant les USA,
– le nombre et le type d’actes de violence sexiste à l’égard des femmes, y compris les homicides d’honneur, commis par des ressortissants étrangers aux USA,
– tout autre renseignement pertinent lié à la commission d’actes criminels commis par des ressortissants étrangers.

13 – Il y aura dans un an un rapport sur le coût de ces programmes.

On peut être d’accord ou pas d’accord avec cela, mais au moins, il faut prendre le temps pour bien le comprendre afin de porter un jugement éclairé sur sa nature.

Personnellement, je ne suis pas trumpiste pour un sou, mais je fais l’effort nécessaire pour bien comprendre afin de pouvoir juger Trump sur ses actes et non pas sur ce qu’en disent les médias.

Vous trouverez ci-joints tous les décrets de Trump depuis son arrivée en fonction. Ici : http://www.presidency.ucsb.edu/executive_orders.php?year=2017

Pour faire un vrai travail d’historien il faudrait lire tous les décrets édictés par Obama depuis 8 ans et les comparer avec ceux de Trump. Mais qui a le temps de faire cela dans un monde aussi fou que le nôtre où un clou chasse l’autre et où les injures, les insultes, la désinformation et la post-vérité sont devenues monnaie courante ?

Je conclus en disant ceci:

1 – Les pays occidentaux paient le prix actuellement d’une guerre de civilisation qu’ils ont accélérée depuis une trentaine d’années et qui a fait 4 millions de morts dans les pays musulmans.

2 – L’Arabie Saoudite qui est au cœur de la doctrine djihadiste n’est nullement visée. Ni le Qatar. Cela c’est une hypocrisie inacceptable.

3 – J’ai lu le Coran d’un couvert à l’autre et je sais qu’il est criminogène. Je suis ouvert à l’immigration mais l’islam présente une difficulté précise et je ne fais aucune distinction entre islam et islamisme, car il y a un seul Coran pour tous les musulmans. Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, bien sûr, mais tous les terroristes depuis quelques années sont des musulmans. Une religion dont le livre sacré ordonne de tuer et de combattre tout ce qui est non musulman n’est pas une « religion » mais un fléau que j’appelle. moi la peste verte.

Je donne comme exemple ces 2 versets du Coran, lu et enseigné dans les mosquées et écoles coraniques du monde entier, y compris au Québec et au Canada.

9 -29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.

9 -5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux

Pierre Cloutier

P.S. La majorité des gens en Occident ne connaissent ni l’islam ni le Coran. Ils ont été façonnés par la civilisation judéo-chrétienne qui a été transformée par les philosophes des Lumières, de Montaigne à Voltaire et de l’abbé Meslier à Nietszche. En islam rien de tel. Un seul réformateur, Mamoud Mohamed Taha, surnommé le Gandhi musulman, qui proposait d’abandonner la partie médinoise guerrière du Coran (622-632) pour ne garder que la partie mecquoise pacifique (610-622), a été pendu sur l’Ordre de l’Azhaar, haut lieu du sunnisme musulman.

P.S. Comme je ne suis pas croyant, je lis le Coran non pas en me mettant à genoux, mais comme un historien et ce que j’y trouve ne me réjouit pas du tout.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 07:51

L’islam est éligible avec le néant

Publié le 29 janvier 2017 - par 

 

L’islam est la négation par excellence des droits humains, l’homme n’y a pas d’existence propre et est totalement dépourvu de son libre-arbitre. Il doit être dénoncé et combattu au même titre que les idéologies extrémistes et totalitaires et en aucun cas être caressé dans le sens du poil pour quelque raison que ce soit.  Stratégie ou pas, on ne fait jamais l’apologie d’une idéologie liberticide et criminelle gratuitement.

QUE CES ISLAMO-LAUDATEURS nous démontrent en quoi cette idéologie qui les fascine  tant est différente du nazisme. Il n’y a pas des déclarations innocentes qui relèvent d’un simple calcul de politique politicienne sous prétexte qu’il ne faut pas marcher en terrain miné, il y a le manque de courage politique et de lâcheté.
Un leader d’opinion ne doit pas pratiquer la takiya, il doit dénoncer la sournoiserie des musulmans et leur complot contre la pérennité civilisationnelle de la France. Près de 80% de Français sont des islamo-sceptiques, constituant ainsi un réservoir de voix suffisamment important que tout candidat patriote digne de ce nom a tout intérêt à séduire et ce n’est pas en ménageant l’électorat musulman qu’il va pouvoir y arriver. On n’a que faire de la place de l’islam dans la République, le plus important est de compter sa trop grande visibilité et son envahissement de l’espace républicain…

Dans une guerre idéologique, on s’interdit toute manœuvre électoraliste. On doit offrir des gages aux citoyens français qui se sentent de moins en moins chez eux quant à la politique à mener pour redonner au pays son lustre franco-français. Le candidat patriote doit porter haut la voix des Français allergiques à l’islam en faisant entendre un son de cloche différent de celui de ses adversaires et en aucun cas reprendre à son compte leur thématique antipatriotique et capitularde sur la candeur de l’islam et son éligibilité dans la République.
La pêche aux voix n’est pas un attrape-mouches car il y a des électeurs et certainement plus nombreux que les musulmans au civisme électoral non avéré qui savent encore faire la part des choses et ne vont pas signer un chèque en blanc sans conditions.

Ils achètent c’est vrai parfois des promesses sauf qu’il faut savoir les faire vibrer. Bien entendu la France à besoin d’un vrai projet politique pour la remettre en ordre de marche et pas seulement je suis le Don Quichotte qui va couper les ailes au moulin de l’islam.

Salem Ben Ammar

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 07:49

L’épuisement du pacifisme

Publié le 29 janvier 2017 - par 

Il est parfois difficile de s’en tenir à la polémologie sans entrer dans la polémique politique intérieure. Mais voilà que la partidocratie énarchique française entend insulter et ridiculiser le comité Nobel de la paix. Car la paix ne fait plus recette, et faute de ressources de promotion interne elle doit recruter hors ses rangs.

On va prochainement relancer le mythe du pacifisme du président français Jacques Chirac en 2002-2003. S’il avait été réel, il aurait manifestement échoué puisque la grande crise de l’époque, le sentiment d’insécurité des Etats-Unis d’Amérique à l’annonce de la fin du monopole du dollar pour la cotation internationale du pétrole, s’est terminée par l’agression, l’occupation, la décimation et la mise à sac de l’Iraq. Il est difficile de trouver un échec plus éclatant à un prétendu souhait pacificateur. Il est vrai que le futur prétendant à la couronne d’olivier ou de chêne se trompait de direction en adressant son discours moralisateur au pays qui allait être agressé plutôt qu’à celui qui annonçait clairement ses intentions belliqueuses même s’il en changeait le prétexte tous les deux mois.

Cependant la vérité est que Jacques Chirac ne cherchait pas à empêcher les Etats-Unis d’attaquer l’Iraq. Si cela avait été le cas, il aurait mis en œuvre les nombreux moyens d’action de la France, à commencer par la saisine du Conseil de Sécurité de l’ONU sur une menace imminente à la paix internationale, mais aussi la menace de sanctions contre l’agresseur déclaré, la conclusion d’un accord de défense avec le pays menacé etc. Toutefois sa seule ambition était de pouvoir présenter la France (et lui-même) comme l’auteur d’une dernière tentative de compromis vouée à l’échec.

Au contraire, on peut le dire sans trahir le moindre secret d’Etat, le président de la République s’était fait présenter les options possibles pour une participation militaire de la France aux côtés des Etats-Unis, avait donné l’ordre aux forces armées françaises de se préparer, et a fait contrôler la montée en puissance et la préparation opérationnelle à l’attaque contre l’Iraq. Sa politique de fonctionnarisation des forces armées, qui matérialisait plus ses convictions antimilitaristes que ses prétentions pacifistes, n’avait pas encore porté tous ses fruits et la France déjà sans défense avait certainement encore la deuxième capacité offensive au monde. La seule raison pour laquelle la France ne s’est finalement pas associée à la conquête de l’Iraq, c’est que deux puissances européennes renaissantes à la diplomatie en cours d’affirmation (bien que tolérantes envers les Etats-Unis), à savoir la Russie et l’Allemagne, ont pris le discours de M. Chirac au mot, ont surenchéri et se sont rangées derrière la bannière de la France, lui interdisant de faire marche arrière sur ce sujet et l’obligeant, au minimum, à la neutralité. Sans le soutien inattendu, sincère et ferme de la Russie et de l’Allemagne à la position prétendue de la France, celle-ci aurait bel et bien attaqué l’Iraq, il n’y a aucun doute là-dessus.

Les peuples d’Europe retiendront de Jacques Chirac qu’au moment où les anciens membres du Pacte de Varsovie voulaient se rapprocher de la moitié occidentale du continent, il a démantelé l’Union de l’Europe Occidentale, alliance sagement réveillée par son prédécesseur, purement défensive mais réellement contraignante puisque l’article 4 du traité de Bruxelles obligeait chacun de ses membres à engager tous les moyens disponibles, y compris militaires, pour la défense d’un membre attaqué. En échange il a, par le traité constitutionnel de Lisbonne pourtant rejeté par les Français, fait inféoder l’Union Européenne à l’OTAN, alliance dont la seule mise en œuvre avait été offensive (contre la Yougoslavie), et dont les invitations en matière défensive, selon l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord, sont facultatives donc ni protectrices pour les pays membres ni dissuasives pour leurs ennemis potentiels. Il a aussi préparé le retour de la France dans l’OTAN, même s’il en a laissé la signature à son successeur.

Les parlementaires et les constitutionnalistes retiendront du président Jacques Chirac qu’il a préparé la révision constitutionnelle (finalisée certes en 2008) retirant au parlement la prérogative de la déclaration de guerre, et l’assurant en échange que le gouvernement lui demanderait une autorisation de prolongement chaque fois qu’une ingérence militaire dans un pays tiers (une agression) excéderait quatre mois, d’après la nouvelle rédaction de l’article 35.

Les peuples de France (et l’unique peuple étranger qui a érigé un monument à son amitié avec la France) et les électeurs de Jacques Chirac n’ont pas le droit d’oublier qu’en 1999 il a entraîné la France, et engagé ses forces armées, dans une guerre d’agression contre un pays souverain, en violant délibérément pour ce faire l’article 35 de la constitution de 1958 qui obligeait le gouvernement à demander préalablement au parlement élu l’autorisation de déclarer la guerre. Soumis au régime du « fire and forget » (vire et oublie), les contribuables français débonnaires continuent de servir des émoluments très confortables à un homme qui a violé son mandat et la constitution, trahi la patrie et vendu la francophonie (certes celle-ci n’était pas sous sa responsabilité formelle), et désarmé la France en même temps qu’il en faisait un pays agresseur. Justiciable de plusieurs délits et crimes caractérisés en France, l’homme est aussi, au regard du droit international, coupable du crime contre la paix.

Décerner un prix Nobel de la non-violence à un chef d’Etat ne change certes rien à ses actes passés ou futurs, cependant l’érection de statues a pour objet d’inspirer l’exemple, et donc de façonner l’avenir. L’attribution d’un prix Nobel de la paix à Jacques Chirac serait de très mauvais augure pour la paix dans le monde.

Stratediplo

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 07:47

Les décrets de Trump contre l’islamisation vont changer le monde

Publié le 29 janvier 2017 - par 

Quand l’islam grignotait la Maison Blanche comme il grignote nos écoles et nos lieux de travail…

Trump ordonne la suppression des symboles et des pratiques islamiques dès le troisième jour à son bureau à la Maison Blanche. 

Donald Trump vient de signer une nouvelle résolution (H. Rés. 12), qui supprime essentiellement tous les symboles et rituels islamiques des bâtiments du gouvernement, y compris à la Maison Blanche.
Au cours des 8 dernières années, le président Obama a graduellement introduit des symboles et des rituels à la Maison Blanche et d’autres bâtiments gouvernementaux à Washington.
Les croissants de lune ont été placés dans des positions stratégiques (parfois remplaçant le symbole chrétien de la croix), et le silence a été ordonné pendant les 5 prières islamiques chaque jour.
De plus, des tapis de prière et des symboles du croissant de lune ont été mis à disposition dans plusieurs zones discrètes autour des bâtiments du Capitole pour rendre les musulmans plus à l’aise.

Souvenons nous que le président américain Barack Obama avait défendu en juin 2009, au Caire le port du voile pour les musulmanes en Occident, prenant le contre-pied de la France.
C’est par trois fois que M. Obama avait pris la défense du voile islamique dans son discours prononcé à l’Université du Caire, critiquant le fait qu’un pays occidental « dicte les vêtements » qu’une musulmane « doit porter ».

Obama dès son investiture en 2009, avait d’ailleurs signé un décret exécutif instituant le « Bureau des partenariats religieux » à la Maison-Blanche où siégeait la jeune Dalia Mogahed.
Dalia Mogahed, femme voilée est devenue alors, conseillère aux affaires religieuses dans l’administration de Barack Obama. 

De fait, elle fut la première musulmane américaine d’origine arabe (Egypte) à entrer tous les matins à la Maison-Blanche avec son voile islamique pour conseiller le président des Etats-Unis.

Pour comprendre Obama et son attachement a défendre le voile et à imposer petit à petit cette religion, il faut revenir à son enfance.

http://www.danielpipes.org/5544/barack-obamas-muslim-childhood

Qui est le père biologique kenyan d’Obama ?

Dans l’Islam, la religion est transmise à l’enfant par le père. Barack Hussein Obama père (1936–1982) était un Musulman qui a nommé son fils Barack Hussein Obama, jr.

Seuls des enfants musulmans sont appelés «Hussein».

Venons en à la famille indonésienne d’Obama. 

Son beau-père, Lolo Soetoro, était aussi un Musulman. En fait, comme la demi-sœur d’Obama, Maya Soetoro-Ng, l’a expliqué à Jodi Kantor du New York Times,

« toute ma famille était musulmane et la plupart des gens que je connaissais étaient musulmans »

http://www.nytimes.com/2007/04/30/us/politics/30obama.html?_r=1&oref=slogin&pagewanted=print

Une publication indonésienne, le Banjarmasin Post, cite un ancien camarade de classe, Rony Amir, se rappelant que «tous les parents du père de Obama, étaient de fervents Musulmans».

Dans son autobiographie, Dreams of My Father (Rêves de mon père) :

Obama raconte qu’il a eu des problèmes pour avoir fait des grimaces pendant des cours coraniques, révélant ainsi qu’il était bien un musulman, car les élèves indonésiens de l’époque suivaient des cours d’éducation religieuse correspondant à leur foi.

En fait, Obama garde même des souvenirs clairs de ces cours : Nicholas D. Kristof, du New York Times, relate qu’Obama s’est souvenu des premiers versets de l’appel islamique à la prière et les lui a récités  avec un excellent accent.

Le fait qu’Obama soit né musulman et qu’il ait quitté cette foi pour devenir un Chrétien, n’a rien de scandaleux.

Mais s’il est né et a été élevé en tant que musulman et qu’il cache ce fait, cela constitue une grave duplicité, une dissimulation fondamentale, qui en dit très long sur son caractère et sur ses intentions.

Le monde entier critique Trump pour son décret interdisant l’entrée des USA à certains ressortissants de pays musulmans.

Pourtant, Roosevelt encensé par l’histoire n’a pas hésité une seule seconde à non seulement interdire l’arrivée de Japonais aux USA, mais il a mis dans des camps et pour des années les Américains d’origine nippone.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Internement_des_Nippo-Am%C3%A9ricains

Trump n’a jamais préconisé des mesures d’une telle violence. (Encore une fois nos médias et hommes politiques, ont la mémoire sélective)

Trump veut « momentanément » stopper l’arrivée des musulmans durant la durée du conflit.
Obama condamne les propos sur les musulmans de Trump, mais ça ne l’empêche pas de massacrer ces mêmes musulmans dans les faits ! (Syrie, Irak)

Alors il est permis de se demander qui est honnête là-dedans !!

C’est un décret qui relève de l’évidence. Ce sont surtout les pays qui ne prennent pas de telles mesures qui devraient se justifier.

Quant à Obama, avec 18.000 réfugiés syriens accueillis depuis 2011 (soit 3000 par an en moyenne), il n’a vraiment aucune leçon à donner !
Apparemment, Donald Trump voudrait laisser la porte ouverte aux Syriens chrétiens, qui ont été particulièrement malmenés. Il est temps de penser à eux aussi.

Il ne faudrait pas se voiler la face, le Canada a aussi plus ou moins « filtré » les réfugiés, mais discrètement et officieusement. Les Australiens, eux, se barricadent ouvertement. 

Pendant ce temps, l’Europe est un hall de gare pour n’importe qui.

Il faut préciser que l’administration Obama avait déjà bloqué l’arrivée de personnes provenant de certains pays, Trump ne fait qu’augmenter la liste.

Autre mesure choc, Trump  attaque l’ALENA, MAIS Obama a été élu parce qu’il disait aux ouvriers qu’il allait défaire l’ALENA.

L’ALENA c’est quoi ?

Conclu entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada, l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est entré en vigueur, le 1er janvier 1994, au milieu d’un flot de promesses.

Ses promoteurs l’avaient répété : il allait permettre de développer les échanges commerciaux, doper la croissance, créer des emplois, réduire l’immigration clandestine.

Loin d’avoir offert de nouveaux débouchés aux entreprises américaines et de les avoir poussées à embaucher, l’ALENA a favorisé les délocalisations industrielles et l’ouverture de succursales à l’étranger, en particulier au Mexique, où la main-d’œuvre est bon marché. Non seulement l’ALENA a diminué le nombre des emplois aux Etats-Unis, mais il a aussi affecté leur qualité.

Les salariés de l’industrie licenciés se sont tournés vers le secteur déjà saturé des services (hôtellerie, entretien, restauration, etc.), où la paie est moins élevée et les conditions plus précaires.

Mais les travailleurs américains n’ont pas été les seuls à pâtir de l’ALENA. L’accord a également eu des effets désastreux au Mexique.

Autorisés à exporter sans entraves, les Etats-Unis ont inondé ce pays de leur maïs subventionné et issu de l’agriculture intensive, engendrant une baisse des prix qui a déstabilisé l’économie rurale.
Tous ces accords, traités, conventions, etc. sont partis à la dérive et ont oublié le projet originel. Tout le monde veut seulement profiter. Alors il faut renverser la table.

Charbonnier est maître chez soi, bravo M. TRUMP !

À nous d’en tirer les conclusions qui s’imposent…En mai, faisons un grand ménage de printemps !
ALICE CHAMBORD

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 07:44

Non, l’islam n’a pas de place dans la culture occidentale !

Publié le 29 janvier 2017 - par 

En cette période électorale, les candidats « ratissent large » et l’islam est non seulement à l’ordre du jour mais considéré comme faisant partie de notre civilisation. On va jusqu’à parler d’ « islam de France ». Personne ne s’intéresse à  l’histoire et même le Pape participe au suicide de la civilisation européenne…

Combien de fois ai-je entendu : « Pourquoi critiquer l’islam en tant que religion ? Nous aussi, chrétiens, nous avons commis des horreurs comme l’Inquisition, la chasse aux sorcières, les guerres de religion… un peu de patience et l’islam sera intégré à notre société. »

Ma réponse est : « Les chrétiens qui se sont mal conduits ou se conduisent mal encore, le font en opposition avec la leçon donnée par le Christ alors que les musulmans qui tentent de détruire l’Occident le font dans le respect de l’islam. Les deux ne sont pas compatibles ». Cette réponse n’arrive pas à convaincre des personnes qui se focalisent sur deux ou trois phrases agressives dans  les Evangiles, qui refusent de lire le Coran (effectivement peu lisible pour un esprit occidental).

Dans le livre Quand les Belges étaient Gaulois de Marie-Josèphe DAXHELET  j’ai trouvé une meilleure réponse que la mienne, une réponse plus fondamentale. Elle ne prête pas à controverse car elle concerne les bases mêmes de la civilisation occidentale :

Une pensée dogmatique s’accommode facilement de l’écriture tandis que la mouvance de la parole convient mieux à la pensée druidique : la tradition orale est une tradition vivante qui reste ouverte, qui évolue et s’adapte aux circonstances. Car pour les Celtes il n’y a pas de vérité absolue ; elle est plutôt le résultat d’un jugement porté par l’esprit à un moment donné de l’histoire. Il n’y a pas plus de dichotomie entre le vrai et le faux qu’entre le bien et le mal. Une action peut être bonne ou mauvaise  selon la façon dont on la conduit et non par rapport à une échelle de valeurs objectives et fixées une fois pour toutes. (p.93)

Non, le Coran ne prévoit aucune souplesse, aucune déviance par rapport à la parole divine et ceux qui s’adaptent, ceux qui voient le Coran comme un livre fondateur et non comme un livre à suivre à la lettre – par exemple les soufis, alévis, ismaéliens, alaouites actuels  – sont persécutés par les autres. Il ne faut pas l’oublier, il ne faut pas jouer le jeu de ceux qui parlent des « islamistes qui le sont devenus à cause de notre incompréhension, de la vie difficile que nous leur faisons mener, de notre islamophobie ».

L’islam est totalement incompatible avec notre esprit celte, notre pragmatisme, notre gouaille, notre besoin de changer, de progresser,  notre individualisme créateur… notre mentalité libre et responsable si appréciée par ceux qui se détournent de l’islam rigide et mortifère. Ceux qui parmi les musulmans font l’impossible pour vivre LIBRES parmi les Celtes tentent de nous mettre en garde et j’espère encore qu’on finira par les entendre.

Mia Vossen

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 02:02

Pour ces féministes, Trump dégrade l’image de la femme

Publié le 29 janvier 2017 - par 

Ici comme Outre-Atlantique, le féminisme, ce n’est vraiment plus ce que c’était. Des jolies suffragettes pleines de caractère aux pétillantes militantes du MLF qui ne revendiquaient pas autre chose que l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, qui se battaient pour leur liberté d’agir et de penser mais qui, à notre connaissance, n’avaient pas l’idée de pourfendre l’altérité, ne reste plus que des harpies, des frustrées, des mal dans leur peau, des viragos, des sans cervelle qui prétendent défendre ce qui n’est pourtant remis en cause par personne et ne défendent pas ce qui est là, sous leurs yeux se faisant ainsi les complices des tenants d’une religion rétrograde et sexiste.

C’est entendu, Donald Trump est un « misogyne sexiste multirécidiviste », « un dinosaure sexiste déchaîné » qui « hait les femmes autant qu’il adore l’argent », rien d’étonnant à ce que ces jugements hauts en couleurs soient tenus dans lefigaromadame…. Plus récemment, il donnerait même « une image dégradante des femmes ». C’est Madonna qui l’affirme.

Madonna, Madonna ? Ce n’est pas elle qui promettait une fellation aux électeurs pour voter Hillary, la femme de Bill, qui, lui, de notoriété quasi publique, les adorait tellement les femmes, qu’une Monica se serait abaissée à lui faire des gâteries ? Madonna, Madonna, ce n’est pas elle, par hasard, dans de multiples positions, aux gestes plus obscènes les uns que les autres et qui jure comme un charretier ?  Madonna, elle, ne dégrade pas l’image des femmes. Pas plus que Miley Cirus et pas davantage Beyoncé ou Lady Gaga.

http://www.dreuz.info/2017/01/23/comme-elles-ont-raison-ces-femmes-qui-manifestent-contre-trump-car-il-degrade-limage-de-la-femme/

Et s’il n’y avaient qu’elles ! La pauvre Ashley Judd est dévastée ! En meeting extérieur, face à trois frustrées et deux tarées, la bave aux lèvres, au bord de l’apoplexie, elle éructe le poème d’une féministe de 19 ans – pauvre fille ! – dans lequel il est question de tampons, de serviettes périodiques honteusement taxés tandis que le Viagra ne l’est pas. Quel combat… !

http://www.jeune-nation.com/actualite/actu-internationale/etats-unis-selon-madonna-cest-trump-qui-donne-une-image-degradante-des-femmes.html

Tandis que ces prétendues féministes vivant en toute liberté en Occident se montent le bourrichon en voyant dans un président – élu démocratiquement – qui n’a, jusqu’à preuve du contraire, jamais trempé dans aucune sale affaire ni de sexe ni de quoi que ce soit d’autre – un sale bonhomme prêt à les emprisonner dans la cuisine, qui n’aurait qu’une hâte à les traiter comme des moins que rien, en clair à les priver des mêmes droits que les hommes, ces féministes-là ne lèvent pas le petit doigt pour toutes les femmes, en Orient – ou à deux pas de chez elles – qui, elles, se battent pour obtenir ne serait-ce que le millième de ce dont elles jouissent sans entrave.

Les femmes et les filles chrétiennes et yézidis enlevées, achetées, violées, torturés par des islamistes sanguinaires. Les femmes interdites de conduire, de se déplacer sans chaperon ou recouvertes de la tête aux pieds. Les femmes et jeunes filles victimes de crimes d’honneur. Les femmes kurdes et syriennes contraintes – parce que, parfois, leurs bonhommes ont fui pour « sauver leur peau » –  de prendre les armes contre l’Etat islamique. Les femmes interdites aux terrasses de café, les femmes interdites de prendre un contraceptif aux prises avec des grossesses multiples, les petites filles excisées dont certaines mourront des suites de cette boucherie. Des femmes violées par des migrants quasiment tous de religion musulmane. Des femmes persécutées dans les camps de réfugiés, réduites à se prostituer, toutes ces femmes-là, ces féministes-là s’en battent les couilles… qu’elles crèvent de ne pas avoir. Sûrement.

Madonna rêve de foutre une bombe à la maison Blanche ? Nous rêvons de faire exploser ce soi-disant féminisme qui n’est plus que la caricature de lui-même.

« Honnêtement, Madonna est dégoûtante. Elle fait honte au pays », assène Donald Trump. Tellement honte à l’Amérique qu’à l’écoute de ses mots plus grossiers les uns que les autres, la chaîne CNN a dû lui couper le sifflet, c’est dire…

https://fr.sputniknews.com/international/201701271029805245-madonna-degoutante-pour-trump/

En écoutant et regardant toutes ces énergumènes, on entend Sacha Guitry s’exclamer : « Ah, ces femmes sans queue ni tête » !

Caroline Artus

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 04:13

Nos « Néron » de la politique française !

Publié le 28 janvier 2017 - par 


L’hypocrisie de nos élites politiques en place n’a plus de limite…

Je n’irai pas jusqu’à dire que la maladie d’Alzheimer a puni certains, car cette comparaison indignerait les vrais malades qui en subissent les dramatiques conséquences !

Après avoir mis le feu au sein de notre pays, ainsi qu’à l’Europe, les pays du Moyen orient et l’Afrique, ces élites se posent aujourd’hui en sauveurs  reconstructeurs de notre pays pour l’élection présidentielle de mai 2017.

Je parle bien évidemment, et sans états d’âme des candidats aux primaires de droite comme de gauche qui ont participé à la décadence de notre « empire » français.

Le système en place va en propulser trois pour ces élections présidentielles de 2017, avec un Macron imposé par la finance et les complicités tacites de la trilogie toute puissante comprenant le politique, le médiatique et le judiciaire qui vont permettre l’enfumage du peuple notamment à grand renfort de sondages.

Les deux prétendants à ce système vérolé depuis des décennies vont en toute ignominie prétendre qu’eux-seuls peuvent sauver notre patrie !

Ces derniers ont cautionné en tant qu’acteurs, toutes sortes de dérives et trahisons pendant 40 ans.

L’énumération de ces prévarications est bien trop longue pour être insérée dans cet article.

Les deux candidats qui sortiront de ce panier vont endormir sans remords ni empathie, les « sans-dents  » qui représentent leurs électorats…

Des hommes totalement imbus de leur personne, dictateurs, et à l’ambition démesurée, luttant de toutes leurs forces contre l’immense conjuration politique dressée contre eux…

Là, je parle bien évidemment de la colère du peuple face aux inactions, aux injustices, aux impositions à outrance, à la perte de nos libertés individuelles, à la spoliation de la vraie démocratie, à la perte de notre identité nationale, etc.

Tout comme l’historien Claude Aziza, les bien-pensants et autres collabos seront vilipendés, comme il se doit, à l’occasion du jugement sur nos « Néron ».

Ils vont affirmer que sous leur règne, « l’Empire » est correctement administré, que la réforme monétaire qui revalorise  l’euro, profite à tous y compris aux milieux d’affaires. Que les campagnes militaires sont victorieuses, que leurs politiques sont favorables aux régions orientales de l’Empire (conclusion d’un simulacre de paix avec les pays du Moyen orient).

Mais aussi, qu’ils ont donné une impulsion importante aux évolutions artistiques dans le domaine de l’architecture, des arts décoratifs, et sans oublier notre éducation nationale, nos us et coutumes,  la pérennité de la famille avec le mariage pour tous.

Bref, tout va très bien, la » Fachosphère » n’a rien compris,  car nos »Néron » sont les meilleurs, et dirigent le pays d’une manière souveraine et impartiale.

Sauf que tout cela n’est que poudre aux yeux et mensonges !

Un constat accablant, la politique et nos politiciens d’opérettes ne pourront en rien sauver notre France, ni préserver son avenir et devenir, pas plus que celui de notre descendance d’ailleurs.

Tout est biaisé, falsifié, tronqué, usurpé dans un seul but, s’en mettre plein les fouilles au détriment des électeurs dociles et manœuvrés. Nous n’avons qu’à vérifier les derniers scandales en date (tous partis politiques confondus).

Seul le peuple peut se sauver, mais pour cela, il faut qu’il ouvre les yeux et arrête de pratiquer la politique de l’autruche !

Mais en est-il capable suite aux séquelles laissées par une lobotomie et une manipulation si bien orchestrées ?

Les vrais dirigeants européens et français ne sont en rien les souverains légitimes de leurs peuples, mais seulement de simples laquais et vassaux d’un « empire » international dirigé par la caste financière d’un grand ordre mondial.

Les candidats indépendants et hors partis pour les présidentielles 2017 comme le général Didier TAUZIN ont-ils une chance d’être vus, entendus, et écoutés ?

Même logique pour les candidats indépendants et sans soutien pour les législatives de 2017.

Elle est belle cette démocratie de façade que l’on veut nous imposer !

Alain Barnier

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 04:11

Lille : un professeur d’université sur la sellette à cause d’une blague « sexiste »

Publié le 28 janvier 2017 - par  

 

 

 

 

 

 

Il y a à peine une semaine, un technicien d’Orange était dans la tourmente après avoir dragué une de ses clientes dont il ignorait qu’elle était une féministe convaincue, cliente qui a averti la hiérarchie du jeune homme de l’attitude de ce dernier et a même publié son SMS sur internet. Par honnêteté intellectuelle, nous en profitons pour faire un petit correctif : il n’a pas été licencié, contrairement à ce qu’a pu laisser croire, de manière maladroite, le titre de mon article. Même s’il l’a raté de peu, le licenciement…

Aujourd’hui, c’est un professeur de droit de l’Université Lille 2 qui risque un blâme, voire plus. Son crime ? Avoir dit une blague dans un amphithéâtre devant des étudiants dont certains se sont avérés être sensibles à la « cause » (sic) féministe.

C’est le mardi 17 janvier que ledit professeur commet son fameux dérapage. Constatant que son microphone ne fonctionne pas, il le « tape contre le bureau » selon un étudiant qui a rapporté l’épisode sur son compte twitter. Puis, après une seconde tentative, il s’exclame, tout guilleret : « c’est comme les femmes, il faut les taper deux fois pour qu’elles comprennent. » Une blague à laquelle tous ne goûtent pas. Voilà-ti-pas qu’une quinzaine d’étudiant-e-s se lèvent courroucé-e-s et quittent l’amphithéâtre en signe de protestation. Le magister, décidément inspiré par quelque bon génie patronnant au franc-parler et à l’impertinence, ne sourcille pas et clame : « Ça, c’est les féministes qui se lèvent. Ça ne me dérange pas tant qu’il n’y a pas de Femen« .

Des propos qui, naturellement, ne sont pas pour plaire à tou-te-s (c’est ainsi qu’ils écrivent, car il parait qu’omettre le « e » féminin ou l’écrire entre parenthèses, cela dégrade la femme…). L’étudiant qui a rapporté l’incident sur son compte twitter se dit « indigné et totalement choqué« .

Puis, l’UNEF se fend d’un communiqué lapidaire contre le professeur et dénonce « des mots qui banalisent les violences faites aux femmes« . « Chaque année, ce sont 164 000 femmes qui subissent des violences conjugales et une femme qui meurt de ces violences tous les trois jours » rappellent-ils à juste raison. L’anathème est lancé.

Quelques étudiants – oublions le protocole gauchiste et appliquons la règle académique selon laquelle le masculin prime – donc, quelques étudiants s’en vont moucharder à la direction de l’université qui n’a d’autre choix que de sévir, afin de ne pas passer pour complices d’un odieux machiste.

Le président de l’université doit à son tour se fendre d’un communiqué repentant où il dénonce « des outrances verbales que rien ne peut excuser« , il promet une procédure disciplinaire contre l’enseignant qui a « manqué de discernement » selon ses dires. Ledit enseignant, convoqué par sa hiérarchie, a dû s’excuser dès le lendemain devant ses 400 étudiants, il aurait passé vingt minutes à battre sa coulpe et à expliquer que son propos n’avait pas pour but de « mettre en cause le combat contre les violences faites aux femmes« , selon les éléments rapportés par Le Monde. Selon BFM TV, il doit à nouveau s’excuser publiquement ce mercredi. Quant à se flageller devant une image de Simone de Beauvoir en criant « mea culpa, mea maxima culpa », ce n’est pas encore à l’ordre du jour.

Notons que cela ne change en rien la procédure disciplinaire qui examinera son cas d’ici la semaine prochaine. Il y a peu de chances que le professeur soit licencié, il encourt plutôt un blâme ou une mise à pied. La proportion prise par cette histoire montre néanmoins à quel point la liberté d’expression (et d’impertinence) recule face aux lobbies de tous azimuts.

Mais tous les étudiants ne sont pas à l’UNEF (dieu merci !) et ne prennent pas ombrage d’une simple blague. Beaucoup d’étudiants (et d’anciens étudiants) se sont mobilisés pour apporter leur soutien au professeur qu’ils décrivent comme étant « un père dévoué et un mari aimant » dans une lettre adressée au président de l’Université, l’enjoignant de ne pas se montrer trop sévère envers ce « bon enseignant » pour une « blague malheureuse », selon une information rapportée par le Figaro.

En outre, une pétition en ligne a été lancée par les étudiants, elle aurait recueilli près de 3000 signatures.

Nicolas Kirkitadze

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée