Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 19:29

Fusillade raciste et anti-chrétienne sur un campus de l’Oregon

Publié le 2 octobre 2015 - par

602

Une fusillade sur un bucolique campus américain  commise  par  une jeune, asocial et solitaire,  qui veut son quart d’heure andywharolien de gloire.

On connaît. Les Américains aussi. Débat sur la détention d’armes.  Bougies. Plus jamais ça.

C’est ce qui  s’est passé hier dans la petite université Umpqua Community Collège de l’Oregon.

Ce constat clinique et désabusé  n’est pas le signe d’un manque de sympathie pour les victimes et leurs familles ni pour le désarroi qu’éprouvent les autorités et la classe politique américaines devant ce problème, apparemment consubstantiel  aux Etats-Unis. Mais il est vrai que ce type d’événements et les réactions qu’il suscite de part et d’autre de l’Atlantique ont, hélas, un air de déjà vu.

Cependant, que le côté répétitif du scénario  ne nous dispense pas de regarder d’un peu plus près la personnalité et les mobiles de ce tueur puisque, comme ses prédécesseurs,  il n’a pas  caché ses desseins.

L’auteur de la fusillade, Chris Harper Mercer – précisons que contrairement à la France, aux Etats-Unis, on donne le nom et la photo du présumé coupable et on tait celui des victimes – est un métis âgé de 26 ans, né  d’un père blanc  britannique, et vivant aux Etats-unis. Sans surprise, dans  la presse locale, ses voisins le décrivent comme un individu renfermé,  s’affichant  toujours en tenue paramilitaire, et vivant en reclus avec sa mère.

Sur  MySpace, on peut le voir, posant avec un fusil, et exprimant son intérêt pour l’IRA, ailleurs  son admiration pour Vester Flanagan. Si on l’a oublié,  Vester Flanagan est le tireur noir et homosexuel qui a abattu en direct ses collègues  d’une  chaîne de télévision locale parce qu’il se disait discriminé en raison précisément de ses orientations sexuelles et de son taux de mélanine. En ces temps de verrouillage sémantique, je ne me risque pas à écrire le mot que vous savez. Mais pour Vester Flanagan, les Blancs existent et il s’en est vengé de la manière que l’on sait.

Avec cette proximité spirituelle dont l’auteur de la fusillade se revendique, on peut voir dans ce drame un meurtre de masse inspiré par la haine des Blancs.  Comme beaucoup de métis, l’auteur du crime se voit plus Noir que Blanc. Comme pour aller dans ce sens,  le  Daily Télégraph voit dans  le  soutien affiché de Mercer à l’Ira, une attitude anti-britannique malgré les origines de son père.  Sur place, le tueur choisit ses victimes. Il interpelle en ces termes Anastasia,  jeune étudiante de 18 ans : Hey you, blonde woman ! (Eh toi la blonde) , avant de lui tirer dessus.  Enfin, le tueur aurait laissé des pages d’un « manifeste raciste« , que les enquêteurs  locaux sont  en train d’étudier .

Un acte raciste donc.

Constatons que dans l’ensemble, nos chaînes préfèrent nous montrer les séquences bougies et chants religieux tout en se gardant bien  d’employer les mots de « métis » ou de « crime raciste », encore moins d’en envisager la possibilité. Dans le cas contraire, et avant même qu’il y ait l’ombre du début d’une enquête, un crime de masse commis par un Blanc qui n’existe pas, contre des Noirs qui eux existent, aurait été labellisé « raciste » illico. Chez nous, les Blancs n’existent que comme coupables.

Par ailleurs,  sur le site Spiritual Passions où le tueur  avait un profil, cet homme se définit  comme « métis extrémiste athée » et déclare détester « les religions organisées » sans plus de précision. Les témoins racontent qu’avant de tuer ses victimes, le meurtrier leur demande leur religion. Pour ceux qui répondent « Chrétien, » ce sera une balle dans la tête accompagnée de ces mots glaçants de cynisme : tu vas voir Dieu dans moins d’une seconde.

Le  caractère raciste du crime se double  donc d’un autre aspect : l’athéisme qui tue en son propre nom.

Voilà qui invite à  reconsidérer les éternels  stéréotypes sur les religions seules pourvoyeuses de guerre ainsi que  des non moins éternels  exemples  toujours choisis  dans le Catholicisme : l’Inquisition, les Croisades, et  la Saint-Barthélémy.  On pouvait déjà  objecter  que des idéologies athées comme le communisme  ont fait un nombre impressionnant de victimes. Mais leurs crimes étaient commis au nom d’une idéologie qui prétendait servir le peuple.  Là , on assiste à un phénomène nouveau : l’athéisme extrémiste qui se revendique comme tel.

En ces temps de lynchage contre Nadine Morano, craignons  que l’on n’occulte chez nous le caractère raciste et anti-chrétien d’un tel drame.

Monique Bousquet

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 19:27

L’islam n’a jamais rien apporté d’autre à l’humanité que la mort

Publié le 2 octobre 2015 - par

Jamais les musulmans ne sont reconnaissants à ces pays des « kofars » qui les accueillent, les hébergent, les soignent, les nourrissent, leur donne leur dignité et protège leur vie, ils n’ont gratitude que pour Allah. Pire que Satan lui-même.
Que du mépris pour leurs hôtes qui n’est que le mépris d’eux-mêmes.On projette sur les autres ce qu’on est soi-même.
Ils ont beau profiter des bienfaits du système mais c’est à Allah qu’ils en sont redevables.
Si un jour leurs bienfaiteurs disparaissent qu’adviendra-t-il de ces femmes et hommes qui nourrissent des sombres desseins pour l’humanité ?
Retourneront-ils à leur état sauvage et s’auto-détruiront-ils comme ils le font depuis 14 siècles ?
Jamais ils n’avaient rien produit ni n’ont contribué aux biens communs de l’humanité.
Ils n’ont que haine et rancœur pour elle, passant leurs journées à la maudire et l’injurier.
Ils veulent effacer toute trace de vie sur terre pour qu’il n’y ait plus personne pour témoigner de leur retards abyssaux et de leur état d’aridité intellectuelle.
Ils sont les moins productifs et inventifs au monde.
Absents de la compétition mondiale sauf dans la sphère terroriste où ils sont imbattables.
100% des actes terroristes sont de leur fait.
Ils disent que l’humanité leur doit tout sans faire la liste de leurs réalisations.
Des paroles rien que des paroles balayées par le vent de sirocco.
Ils sont ingrats de nature, imbus d’eux-mêmes, des ratés des rendez-vous de l’histoire.
Elevés dans la culture du déni des évidences, de la détestation de soi et de l’autre, et dans les délires de grandeur, on ne leur a jamais appris que la grandeur de l’homme n’est pas dans son nombril ni de dévorer cette main charitable qui sans elle ils seraient morts de faim, de soif, de froid et de chaleur, elle est dans la reconnaissance et l’humilité.
L’humanité ne leur doit rien, ils lui doivent tout et le bilan comptable est là pour le prouver. Le Coran est un tissu d’inepties, de bêtises et de vantardises, il n’est la preuve de rien sinon ils ne seraient pas les vauriens de l’humanité.
Destructeurs, égorgeurs, vitrioleurs, génocidaires, leur histoire est née dans le sang, finira-elle dans le sang.
Trop c’est trop et l’humanité doit plus que jamais réagir si elle ne veut pas finir broyée dans leur lessiveuse de mort comme naguère les hindous, les berbères, les arméniens, les assyriens, les perses, les juifs, les chrétiens et les noirs africains.

Salem Benammar

 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 19:23

Pendant que la Russie attaque les islamistes en Syrie, l’Occident désinforme

Publié le 2 octobre 2015 - par

 

su-30sm

Fabius se taira peut-être bientôt en tant que Ministre des Affaires Etrangères.

Il cumule si parfaitement les erreurs, les propos malencontreux, les initiatives à contretemps que même Christophe Barbier pense qu’il faut le sortir rapidement du Quai d’Orsay.

 

Le 29 septembre, lors d’une conférence de presse à New York, son intervention a consisté à accuser le président russe de «parler beaucoup» de la Syrie mais de ne pas frapper Daesh (il ne dit jamais Etat islamique). Il a appelé Vladimir Poutine à entreprendre des actions «concrètes» et non «médiatiques» en engageant des avions dans le ciel syrien.

laurent-fabius-syrie-russie-daech

 

Il n’avait pas fini son discours convenu que les premières frappes russes étaient annoncées par les… Américains.

Non pour féliciter Moscou mais pour émettre des réserves. Car selon des observateurs, il y avait des doutes sur la nature des cibles de l’aviation russe.

Comprendre, la CIA dictait des commentaires à ses serviteurs.

Ainsi Zyad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris lançait que « sous le grand slogan de la lutte contre le terrorisme, les Russes ciblent les forces qui sont les plus efficaces contre le régime » syrien.

Quand on sait que les forces syriennes non djihadistes hostiles à Bachar al-Assad ne comptent pas plus de cinq individus opérationnels, selon le général Lloyd Austin, chef militaire des forces américaines au Moyen-Orient, on peut se poser des questions sur leur efficacité.

 

Une deuxième vague de désinformation est arrivée sur les pages des journaux : les bombardements russes étaient une aubaine pour… les djihadistes.

Et la presse de citer un Oussama Abou Zayed d’une Armée syrienne libre qui n’existe plus que dans l’esprit de Fabius et des journaleux : « Nous renverrons les Russes chez eux dans des cercueils, comme nous l’avons fait pour le Hezbollah et les milices irakiennes. (…) La Syrie sera pour eux un nouvel Afghanistan ».

Cette dernière phrase n’est pas à prendre à la légère. Elle pourrait être un avertissement de Washington aux Russes. Ceux-ci ont souffert en Afghanistan de la puissance des missiles sol-air comme le Stinger. Le Qatar et l’Arabie Saoudite en possèdent. Ils ont, pour l’instant, interdiction de les fournir aux islamistes en Syrie et en Irak. Cette interdiction sera-t-elle bientôt levée ?

Mais la comparaison afghane sous-entend surtout que l’intervention russe va motiver de nouvelles recrues à rejoindre l’Etat islamique comme ce fut le cas avec le flot de moudjahidines des ex-républiques soviétiques qui partit tuer des kouffar dans les villes et les montagnes afghanes après 1979. Moudjahidines qui, rappelons-le, furent une création américano-pakistanaise. Depuis la créature a échappé à ses créateurs.

 

Parallèlement, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) affirmait que le raid français contre Daesh dans la province orientale de Deir ez-Zor, aux abords de la ville d’al-Jala’a avait tué 12 enfants-soldats.

Rami Abdel Rahmane, le directeur de ce fameux OSDH, ONG basée à Londres dont les communiqués sont systématiquement repris par les agences de presse sans aucune vérification semble le seul et unique acteur de son organisation. Il en est le directeur, l’éditeur du site, le gestionnaire des pages Facebook et le porte-parole. Il prétend qu’il dispose en Syrie d’une équipe de plus de 200 correspondants. Dans la réalité, il collecte certainement ses informations sur les pages Internet des groupes djihadistes et des partisans du régime afin de les mettre au service de la propagande américaine.

Depuis que la France a été ciblée par l’OSDH, les relations paraissent s’être refroidies entre Paris et Rami Abdel Rahmane.

 

Pour faire bonne mesure, un groupe rebelle soi-disant entraîné par la CIA affirme avoir été visé. Quand on sait le poids des groupes entraînés par les Américains, on a le droit d’être sceptique.

De plus, les groupes terroristes sont tellement enchevêtrés qu’il est difficile de frapper les uns sans toucher les autres.

Mais au final, ce sont tous des groupes djihadistes. Parfois, ils s’affrontent pour dominer un trafic, puis se réconcilient sur le dos d’un autre groupe.

 

Les documents censés prouver que les frappes des Sukhoi russes visent des civils et des groupes de «modérés» sont sortis à jet continu, sans vérification, sans que rien ne les relie aux raids russes.

Certaines manipulations sont évidentes comme celles de photos de victimes d’avant l’intervention russe devenues celles de l’aviation de Poutine.

desinformation

Cette désinformation a été relayée par les autorités occidentales et par l’ONU.

Les Américains ont toutefois rétropédalé. Josh Earnest, porte-parole de la Maison-Blanche a avoué : «Il est trop tôt pour moi pour dire quelles cibles ils visaient et quelles cibles ont été touchées ».

Faran Haq, porte-parole du secrétaire général de l’Onu, a reconnu à son tour que ces allégations n’étaient fondées que sur les informations de médias et d’organisations non gouvernementales. On sait ce que valent ces organisations.

 

Quant à Fabius, il persévère. Les sables mouvants de la realpolitik finiront bientôt par l’engloutir.

Il se dit qu’il devrait partir pantoufler au Conseil constitutionnel.

 

Marcus Graven 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 19:18

Des jeunes « Français » s’entraînent à la décapitation sur un vélo (vidéo)

Publié le 2 octobre 2015 - par

bourreauarabiesaoudite

Cette vidéo a été tournée par un lecteur de Riposte Laïque, le mercredi 30 septembre, dans le square du Manet, à Montigny-le-Bretonneux, ville nouvelle située à 20 kilomètres de Paris.

Qu’y voit-on ? Une bande de jeunes garçons, qui n’a pas les caractéristiques physiques décrites par Nadine Morano pour parler de l’Histoire de France, qui vient de voler un vélo à trois roues à un petit garçon. On ignore si le petit garçon (dont on devine facilement l’origine) était seul dans un square, où si le vélo lui a été volé de force, devant sa mère, son père ou une nourrice.

On constate d’abord une volonté de le détruire gratuitement, par des gestes violents à son encontre, effectués par l’ensemble du groupe. Puis on remarque l’attitude du plus violent, qui s’entraîne au football avec une imitation de sabre islamique à la main. Sans la moindre ambiguïté, par des gestes latéraux, ce sympathique jeune garçon mime une décapitation islamique.

On imagine aisément ce que doit être l’attitude de ces apprentis racailles dans une classe. On devine facilement comment ils se comportent, en cour de récréation, avec les enfants de type européen, et les dispositions que doivent prendre ces jeunes gamins pour éviter de subir la violence pathologique de ces apprentis Yassin Salhi. Et on n’a pas de peine à deviner la religion de leurs parents…

Pendant ce temps-là, Hollande continue à nous dire que le problème, c’est Bachar. Pendant ce temps-là, Cazeneuve somme la France d’accueillir de nouveaux membres de la cinquième colonne islamique, déguisés en migrants-réfugiés.

Et pour cela, ce régime d’islamo-collabos, adeptes de la préférence étrangère, vient de décider de baisser les APL (Aides personnalisées au Logement) pour compenser les dépenses de l’accueil des clandestins.

Cette vidéo résume tout. Les salopards qui nous gouvernent savent que nos gosses sont en danger, et ils accentuent délibérément ce péril quotidien que vivent nos compatriotes et leurs enfants.

Jeanne Bourdillon

 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:30

Le scandale qui arrive par la race blanche

Publié le 1 octobre 2015 - par

 

tintin

Pour ma part, il me semble curieux qu’ici à Riposte laïque  les contributeurs intervenant sur cette affaire soulevée par Nadine Morano, concernant sa remarque faisant allusion à De Gaulle sur notre pays en majorité de « race blanche », dans la mesure où il ne voulait pas voir Colombey les deux Eglises devenir Colombey les deus Mosquées, s’échinent à tomber dans le piège du détournement du sens de sa remarque.par les merdias sur la notion de race,  permettant à ces derniers d’éluder le fond de ce qu’elle cherchait à  souligner, de même que De Gaulle à son époque, à savoir l’islamisation   de la France.
En effet De Gaulle justifiait l’abandon de l’Algérie, par le taux élevé de la fécondité musulmane, en pronostiquant justement l’islamisation de la France à long terme. Ce qu’il faut remarquer, c’est que cet acharnement sur la notion de race repris par tout le monde, merdias et castes politiques réunies, c’est histoire de faire un bel écran de fumée. C’est surtout ne pas évoquer l’essentiel, l’islamisation en cours, alors que nous n’avons plus l’Algérie depuis 1962. Surtout éluder cette question, du fait maintenant que  cette fécondité des femmes musulmanes et en plus avec l’apport supplémentaire des migrants actuels en majorité musulmans, va avoir pour conséquence un croissance démographique exponentielle de l’impact de l’Islam sur notre société et en saper ses fondements, faire de notre nation un pays musulman, comme le pronostique Boualem Sansal dans son texte, » Lettre à un Français sur le monde qui vient ».  Du moins si rien n’est fait pour en contrer l’expansion et  museler les versets du texte « sacré » en contradiction avec nos valeurs humanistes judéo-chrétiennes. C’est ce que voulait dire Nadine Morano, histoire de réveiller les Français de leur torpeur  sous tranquillisant idéologique.

Je ferai deux remarques à propos de cette notion de race par où vient le scandale et à propos de laquelle  tout le monde s’acharne  actuellement, comme le chien sur son os artificiel, dans lequel le toutou ne risque plus de trouver « la substantifique moelle » de Rabelais :
 
D’abord, on nous serine que cette notion n’a pas de fondement scientifique, à savoir dans la nature de la biologie de l’homme qui appartient à l’espèce  homo sapiens sapiens. On peut l’accorder, car dans ce sens il s’agissait de la conception racialiste établie au XIXème siècle par les savants de l’époque, qui s’évertuaient à légitimer une classification des races. Du point de vue biologique cette thèse n’a plus cours, excepté pour quelques extrémistes réellement racistes ou dans le cadre d’une opinion de comptoir qui s’autocensure de plus en plus.
Par contre dans le cadre de l’anthropologie culturelle, cette notion est toujours valable, car elle lui attribue un contenu socio culturelle, ne serait ce que dans le titre  de la conférence de Claude Lévi-Strauss « Race et Histoire », à propos de l’ethnocentrisme universellement partagé par toutes les sociétés humaines. Et justement dans ce sens on en a un bel exemple aves l’Islam, d’abord qui  demeure quasiment endogène dans sa conception du mariage, avec  l’interdiction faite aux  jeunes filles de se marier avec un non musulman , excepté pour les hommes qui eux peuvent se marier avec une femme d’une autre culture à condition qu’elle se convertisse ou qu’elle soit convertie d’emblée. la preuve que cette notion a toujours cours, que je sache ce fameux texte n’est pas aboli dans les programmes des classes de Philo, à cause de son évocation de la race.
Par ailleurs on n’ enquiquine pas les musulmans qui taxent de raciste toute critique de l’Islam,  alors qu’on le sait, toute sorte de races « des jaunes au noirs et aux blancs, sauf peut être des rouges-indiens »  , tout comme la religion chrétienne, y compris pour cette dernière des arabes classés il va s’en dire dans la race blanche, font partie de cette soi-disant religion. Mais bien sûr on en oublie que l’Islam et le mode musulman lui même se qualifie de race…
 
Effectivement revenons à nos moutons,  » Quand le sage montre la Lune, l’idiot regarde le doigt.. Dans ce cas Nadine Morano en voulant attirer l’attention sur l’islamisation de la France, tous les aigrefins merdiatiques et politiciens de leur coté pointent par leurs gesticulations, le scandale des scandales  » la race blanche ».
 
Max Henri
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:27

Pourquoi vouloir imposer aux autres ses névroses ?

Publié le 1 octobre 2015 - par

 

Ri7vive-la-mondialisation-0011

Plus personne n’ignore la vague d’agressions et viols souvent liés à l’immigration. Malgré cela ce dimanche 27.09.15 à Bruxelles 15 000 personnes ont manifesté pour « accueillir les migrants » au lieu d’exprimer de l’inquiétude.

En fait, des femmes, jeunes filles et enfants ont défilé en sachant qu’elles risquent des violences et en les acceptant à l’avance.

En Suède « le modèle multi culturel est devenu multi criminel » http://lesobservateurs.ch/2015/09/27/en-suede-le-modele-multiculturel-est-aussi-multicriminel/

Quand des personnes (Moix p.ex.) souhaitent une France musulmane s’agit-il d’ignorance, de mauvaise foi ou de pulsion subconsciente d’autocastration, de se faire du mal à soi-même ? c.-à-d. d’automutilation ? (qui est liée à l’anxiété, dépression, stress, manque affectif, remise en question de soi-même, etc. voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Automutilation )

Parallèlement, « l’oikophobia ou ecophobie est une aversion contre ce qui concerne la maison ou de ce qu’elle contient (…)  une attitude  de gauchistes typiques, d’impulsions politiques et d’idéologies xénophiles”… voir https://en.wikipedia.org/wiki/Oikophobia

 L’appel à l’immigration est-il une forme d’automutilation et d’oikophobie?

Aldo Sterone suggère que  tout ça est très freudien et que pour  “90% c’est une affaire de cul”… “Jihadisme social” 18.08.15 https://www.youtube.com/watch?v=mwQYMkBQqu4&feature=youtu.be&a

Ben oui, comme le décrit Vian:  “Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny, Envole-moi au ciel Zoum! Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny,Moi j’aime l’amour qui fait boum! » https://www.youtube.com/watch?v=4mCnXEjahg0

 À voir la tête qu’ont les suédoises après avoir été violées, elles sont bien servies, mais, étonnamment,  ces photos ne suffisent pas pour mettre en garde.

 Cependant dans un pays libre chacun doit pouvoir penser, dire et agir selon sa conscience mais pas au dépens des autres. Être favorable à l’immigration,  oui, mais pas au dépens des autres : ceux qui veulent l’accueil doivent eux-mêmes accueillir, loger, nourrir, vêtir, entretenir sans imposer les conséquences de  l’accueil sur les autres et faire payer la note par la communauté.

Ainsi, Moix n’a pas le droit de vouloir une France musulmane à imposer sur les autres, mais il a le droit de s’imposer l’islam à lui-même et de se faire musulman.

 On connaît « le Plan » Hallstien-Kalergi-Hunke » et le Nouvel Ordre Mondial. Mais pour que ces idéologies puissent germer elles doivent tomber dans un terrain favorable. En amont il y a quoi ?

Nous vivons le résultat de 2000 ans pendant lesquels on nous a inculqué de tendre l’autre joue, d’aimer les autres comme nous-mêmes et de  battre notre coulpe en récitant ce mantra « c’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute… »

Par contre, les juifs, eux, se considèrent le peuple élu de dieu.

Les mahométans ont le devoir de soumettre l’univers.

Les hindouistes ont inventé le karma : quelqu’un est malheureux, estropié, misérable ? tant pis pour lui, c’est son karma, il le mérite  comme rédemption de ses exactions dans une vie antérieure …

Les musulmans sont d’accord pour payer 200 mosquées en Europe, mais c’est pas eux qui construisent des homes pour femmes abandonnés, orphelins, handicapés dans les bidonvilles de Calcutta, non, ça c’est typiquement  chrétien.

Contrairement aux autres, nous, chrétiens, nous devons nous humilier, demander pardon, faire repentance,  être généreux, compassionnels et charitables.

A Sparte on éliminait les enfants chétifs par contre les chrétiens protègent d’abord les faibles. Pour les couples dont la santé empêche de procréer, on invente des thérapies miraculeuses sans en connaître les conséquences à long terme. Nous maintenons en vie des grands prématurés ou les comateux qui sans les machines mourraient.  La sélection naturelle et la compétition intellectuelle sont devenus des scandales.

La négation de nous-mêmes nous interdit de dire « moi et mon copain » non c’est mal élevé on dit « mon chien et moi, ma fille et moi, mon voisin et moi » toujours les autres avant moi…

Le Pape, au lieu de nous exhorter à aller défendre les chrétiens en Orient, (horreur ! pas de croisades svp !) nous incite à accueillir tout le monde, on ne sait même pas qui, peut-être aussi ceux qui massacrent les chrétiens ou qui nous sont hostiles, ça fait rien, nous devons aimer nos ennemis…

Les gauchistes, immigrationnistes,  automutilationistes, autolésionistes, oecophobes et les gens comme ce Moix, sont-ils donc des intégristes chrétiens qui s’ignorent ?  (cf.mon article du 17.VI.14 « le complexe occidental est-il chrétien ? » dans http://lesobservateurs.ch/2014/06/17/anne-4/ )

 Somme toute, avec la « crise migratoire », nous sommes en train de vivre l’apothéose du christianisme, le martyr ultime de la victime sacrificielle consentante, le chant du cygne dans la fosse aux lions…

La question est de savoir quel pourcentage de la population se sent une vocation de martyr.

Anne Lauwaert

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:23

Lynchage Morano : les faits sont racistes !

Publié le 1 octobre 2015 - par

NadineMorano2

Depuis les lignes ci-après, -écrites au sujet de Nadine Morano, en réaction immédiate au lynchage répondant à ses affirmations d’évidence-, une lourde machinerie s’est mise en route pour l’écraser ; cette machinerie est destinée à broyer l’impertinente déclarée raciste.

http://ripostelaique.com/les-vrais-racistes-sont-les-detracteurs-de-nadine-morano.html

Il faut déjà l’étouffer, parce qu’en plus de ne pas se soumettre au dogme devenu obligatoire, elle a osé persister dans « l’erreur » ; elle a continué d’affirmer, sans baisser casaque, avec courage, face à la meute, ce qui n’était que des faits et rien que des faits.

Un personnage, (l’ancien président de l’OM, s’exprimant dans le quotidien « Le Monde ») fait, à ce propos, dans le grotesque ubuesque doublé du vychinskien le plus pur : il assimile les propos de Nadine Morano à « l’idéologie brune » (le nazisme), qui constituerait un danger pas moindre que « les djihadistes et leurs complices ».

Bientôt, nos Vychinski convoqueront des assemblées ; ils y feront voter des motions réclamant le châtiment le plus sévère des « racistes ».

Les faits doivent avoir tort… les faits sont « racistes », veut-on nous faire admettre

Comme Galilée – que l’inquisition du Saint-Office obligera à se renier, en renonçant à dire que la terre était ronde et tournait autour du soleil, l’inquisition politique et journalistique de 2015 veut imposer de dire des Français qui ont en plus de quinze siècles fait ce pays : non, ce n’étaient pas des blancs ; non, ce n’est pas une nation formée d’une population devenue judéo-chrétienne il y a plus de quinze siècles -après avoir renoncé au chamanisme et au druidisme- qui a, dès 1352, inventé la démocratie politique moderne.

Cette population, dont il serait désormais criminel, « raciste », de dire qu’elle était blanche, rendra réelle la démocratie politique moderne, avec ses Grands Etats généraux formés de 800 députés élus représentant toutes les classes sociales du pays qui devenait la France. Elle formulera des exigences fiscales, politiques, militaires, que la majorité des nations d’Europe de la seconde moitié du 19ème siècle n’osaient pas encore envisager comme pouvant devenir leur quotidien.

La nouvelle inquisition veut ériger en crime raciste le simple fait de dire : que le petit peuple des sans-culotte – gens modestes, ouvriers, artisans, petits bourgeois, qui prirent les armes et la Bastille le 14 juillet 1789, qui s’emparèrent du Palais des tuileries et proclamèrent dans le même temps la République le 21 août 1792, la Première République Française- était formé de personnes toutes de couleur blanche. Non, il ne convient pas de le dire, ce serait raciste !

Le rappeler, voire simplement le mentionner, exclurait de la nation française les autres populations (noires, métissées) venues se greffer sur l’arbre français en adhérant à la République. Le procédé est grossier, mais il marche ; enfin il marche…auprès des médias et des politicaillons*1.

Serait raciste aussi de dire : qu’ils étaient les fils et les filles de Vercingétorix et des tribus gauloises, parfois mêlées aux Ibères (d’autres « blancs ») ou au Vascons (les basques, d’autres « blancs » encore d’origine ouralo-altaïque ou finno-ougrienne probablement), conquis d’abord par les Romains des légions de César (encore des « blancs ») puis par les tribus germaniques (toujours des « blancs »), dont ces Francs qui reconstituèrent un ensemble politique après l’effondrement de l’empire romain et se formeront en classe dirigeante, dans ce pays qui deviendra la France, en y devenant la noblesse d’épée, la chevalerie pour laquelle la littérature produira force poèmes et romans.

Mais il y a peu, tous les accusateurs de Nadine Morano versèrent des larmes, sur le sort de l’antique Palmyre dont les ruines ont été traitées au bulldozer et à l’explosif par Daesh.

Ici le bulldozer de la censure, destinée à effacer le passé de notre pays, n’est encore que verbale ; il vise à l’interdit professionnel, à l’ostracisation, précédée de condamnations morales multiples, il invite à couvrir d’injures le « coupable ».

On accuse et on déclare « raciste », en 2015, comme en 1936-38, comme en 1952-53, on déclarait contrerévolutionnaire, comme on décrétait trotskiste ou zinoviéviste, comme on accusait d’être agent de l’impérialisme, comme on qualifiait celui dont on voulait se débarrasser d’être « personnage douteux et individu à double face », « élément bourgeois dégénéré », « nationaliste réactionnaire liée aux débris des vieilles classes exploiteuses » ; plus tard on créera le crime des crimes, celui d’être un « sioniste » ou un « cosmopolite », dans l’Urss de Staline, dans la Chine de Mao ou dans la Corée du nord de la dynastie des empereurs « communistes », dans le Cuba des dynastes Castro, en Albanie d’Enver Hodja… Ce seront les procès truqués de Zinoviev et Kamenev (procès de Moscou) et de tant d’autres, de Rudolf Slansky (Procès de Prague) et de László Rajk (procès de Budapest).

C’est dans cet arsenal inquiétant que les inquisitions modernes, que nos chroniqueurs « d’on n’est pas encore couché » et que nos « Yazid » pétitionnaires, ou que nos lâches chefs de l’UMP devenue « les républicains », que tous les adorateurs de la dhimmisation, vont rechercher et puiser les arguments, le mode de raisonnement et la volonté d’ostraciser et frapper de mort morale à défaut de pouvoir exécuter d’une ou plusieurs balles dans la peau.

Ils accusent, ils sermonnent, ils réclament, ils exigent des sanctions

Ils exigent la mort politique. Peu importe les faits. Les faits risquant de déplaire aux idéologues de l’expansion de la « diversité » et à ceux qui réclament son hégémonie ; alors les faits doivent disparaître, les faits doivent être traités comme fut traitée l’astronomie selon Galilée, revenant aux racines grecques du savoir (Ptolémée, un autre « blanc ») ; les faits doivent disparaître !

Mentionner les faits doit être sanctionné : c’est un délit de racisme

Je lisais, ce matin, l’interview d’un jeune homme de Pontoise. Il fait partie de ces militants de l’action catholique qui, à Cergy-Pontoise, se dévouent quotidiennement à l’accueil des « migrants » syriens et irakiens. Il mentionne des « tensions entre chrétiens et musulmans », mais le journaliste ne lui pose aucune question à ce sujet ; serait-ce déplacé ; serait-ce « cliver » (un autre crime en 2015) ? Aucune comparaison ou rapprochement n’est effectué avec les graves évènements allemands, avec les brutalités constatées et dénoncées par des migrants victimes ou des prêtres s’occupant de réfugiés, avec les fréquentes persécutions en Allemagne (dans les centres d’accueil pour migrants) de chrétiens (Assyro-Chaldéens) et de Yezidis ; persécutions provenant d’éléments sunnites imposant autour d’eux une hégémonie religieuse absolue ouvertement revendiquée (« là où nous sommes, la sharia règne ») antagonique aux valeurs, de liberté de conscience et d’expression de l’opinion, construites par les peuples « blancs » d’Europe.

Quant à l’importation de l’Etat islamique, -pour commencer, dans les centres d’accueil en Allemagne-, pas question d’en parler dans les médias français et moins encore dans le petit monde politique français en voie de défrancisation.

Pangloss préside à tout ce qui a trait à la question dite de la « crise migratoire », jusques à quand ?

Szyja Waldman

*1 Les politicaillons sont ces pseudos démocrates, ces pseudos antiracistes, raisonnant selon le principe d’une comptabilité en partie double : ils admettront dans leur sein les doctrinaires racialistes qui ont dévoyé la négritude de Senghor, Césaire, Gontran-Damas, racialistes qui mènent une guérilla destinée à obtenir que les manuels scolaires aux Antilles ne parlent plus de « nos ancêtres les Gaulois, mais ils feront une chasse féroce à celui qui continuera d’être fier des dizaines de générations qui ont fait ce pays, qui l’ont construit et en ont fait un exemple positif pour les autres humains.

Pour cela, nier la fierté française, le Mémorial de Pointe à Pitre, consacré à l’esclavage et à la traite négrière, ne dit pas un mot du décret du 27 avril 1848 abolissant définitivement et totalement l’esclavage, interdisant aux Français de s’y livrer, directement ou indirectement, même dans un pays où il resterait légal, sous peine de déchéance immédiate de la nationalité française. La nationalité française est incompatible avec le trafic esclavagiste. Ce qui implique de déchoir de la nationalité française toute personne dont il est établi qu’elle est partie rejoindre Daesh, Boko Haram, les Jenjawid… entités sanguinaires fanatiques toutes organiquement esclavagistes

Nos ancêtres, disent-ils, les amis noiristes de nos politicaillons : ce sont, ce ne sont que, les esclaves déportés depuis l’Afrique. Nos ancêtres ne sont pas les esclavagistes… Nous sommes noirs, nous ne sommes pas des descendants de Gaulois se retrouvant en zone caraïbe. Les dix mille pétitionnaires (des « blancs »), dont une délégation fut reçue par Guizot, premier ministre, en 1847, qui réclamaient l’abolition immédiate de l’esclavage, il n’y a pas lieu d’en être fiers ? Les milliers d’ouvriers parisiens qui, en 1847 toujours, réclameront « liberté pour nos frères noirs », c’étaient des ouvriers blancs, ils le savaient et ils considéraient les esclaves noirs comme leurs frères.

N’y a-t-il pas lieu d’être fiers de ces Français ?

Quel pays peut-il s’enorgueillir de tels hommes, se trouvant dans toutes les classes de la société, génération après génération, depuis le combat de l’Abbé Grégoire et la société des Amis des Noirs, les votes de la convention, le décret impérial de mars 1815, en passant, bien avant, par l’édit royal de Louis X le Hutin (1315) ?

Quel pays a produit de tels hommes et femmes, de telles décisions légales, j’attends une réponse.

Combien de fois n’a-t-on entendu ce qui est un slogan noiriste (au sens que le mot a pris avec la dictature de Papa Doc et le macoutisme) ?

On continue régulièrement à entendre cela, « non, les Gaulois ne sont pas nos ancêtres ! », sur les antennes, -et à le lire dans la presse-, sans qu’aucun journaliste ne le relève, sans qu’aucun anthropologue ne fasse observer que rares sont les Afro-Antillais n’ayant pas les gènes d’un Français.

Blanc dans leurs patrimoines génétiques, sans qu’aucun chroniqueur d’émission nocturne ne s’en offusque.

En d’autres termes, la France métissée qu’il veulent bâtir c’est d’abord une France d’inégalité dans l’expression autorisée des convictions et des croyances ; c’est une France construisant un apartheid, à partir d’un système discriminatoire, donnant aux uns le droit de revendiquer ses racines africaines et noires, ou ses racines musulmanes (il seront même chaudement applaudis pour cela), tandis que celui ou ceux qui revendiqueront leurs racines gauloises, romaines, franques, burgondes, alamanes, magyares ou hunides, leurs racines spirituelles chrétiennes, judéo-chrétiennes, seront sifflés, conspués, objets de dérision, de pétitions, et même de sanctions pour délit, pour crime… de racisme.

Pour les uns, les racines, c’est noble, pour les autres, les racines, c’est scandaleux.

Deux poids et deux mesures, ou la construction d’un apartheid à « l’européenne »…

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:20

Suppression des APL pour 500.000 familles : déshabiller Paul pour habiller Mohamed

Publié le 1 octobre 2015 - par

 

RTEmagicC_5_2_2_caf-logement.jpg

 

Le gouvernement vient de révéler les grandes lignes du budget 2016.

Parmi les annonces : les aides personnalisées au logement (APL) baisseront de 225 millions.

Rien de choquant à première vue tant ces APL sont critiquées, leur attribution plus proche du tirage de cartes chez une devineresse que d’un traitement égalitaire dont sont si friands les socialistes.

En janvier déjà, le gouvernement révélait qu’il voulait rendre « inéligibles aux APL les logements dépassant un certain niveau de loyer et de superficie et les ménages disposant d’un certain niveau de patrimoine » et « mettre fin à la possibilité de rattachement au foyer fiscal des étudiants percevant une aide au logement ».

«Un certain niveau de loyer», «un certain niveau de patrimoine», nous étions dans l’approximatif. Mais comme c’est une marque de fabrique du gouvernement socialiste, il n’y avait rien de surprenant.

Dans la foulée, il était envisagé la « suppression pure et simple des “aides à la pierre” (subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d’HLM), aides, disait un rapport, « à la fois extrêmement coûteuses pour les finances publiques et régulièrement dénoncées pour leur manque d’efficacité et leurs effets inflationnistes ».

Et voilà que la très inconnue (qui l’identifierait sur une photo de la famille gouvernementale socialiste ?) Madame le ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, Sylvia Pinel, annonce une économie de 225 millions d’euros sur les APL.

La raison ?

Déshabiller Paul pour habiller Mohamed le réfugié, ex-migrant, ex-clandestin sans papier.

Selon le ministère, ces mesures d’économies compenseront les dépenses supplémentaires prévues l’an prochain, à savoir 150 millions d’euros d’« aides à la pierre » supplémentaires (aides qui devaient être supprimées mais qui sont au contraire augmentées pour loger qui vous savez), et 120 millions pour renforcer les capacités d’accueil des réfugiés (là, il s’agit des centres d’accueil avant de les disperser sur le territoire).

Pourtant, la propagande gouvernementale avait juré-craché que l’accueil des prétendus réfugiés ne coûterait rien aux citoyens. On leur avait même trouvé miraculeusement sans les « aides à la pierre » plus de 70 000 places en HLM.

Dans la réalité, environ 500 000 ménages seront punis, perdant encore un peu plus de pouvoir d’achat pour financer l’invasion migratoire.

Ces « évolutions des modalités d’attribution et de calcul des aides personnelles au logement (…) iront dans le sens d’une plus grande équité entre bénéficiaires », a déclaré sans rire le ministre du Budget Christian Eckert.

Équité, que de saloperies contre la France et les Français, on commet en ton nom.

 

Marcus Graven

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 03:31

Les migrants ont un coût, les Français les plus modestes vont payer 

Publié le 1 octobre 2015 - par

banc

 

 Comme tous les autres budgets depuis leur arrivée au pouvoir les socialistes se gardent bien d’évoquer les difficultés grandissantes et les situations catastrophiques des entreprises, des artisans, des professions libérales et de bon nombres de salariés. Mais côté social le gouvernement prévoit de raboter le budget des aides personnalisées au logement pour compenser les dépenses pour l’accueil des réfugiés, notamment. Le ministère du Logement (Sylvia Pinel) va devoir économiser 225 millions d’euros sur les aides personnalisées au logement (APL), selon le projet de budget pour 2016.

 Ces mesures vont compenser les dépenses supplémentaires prévues l’an prochain : 150 millions d’euros d’ »aides à la pierre » (subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d’HLM) en plus, et 120 millions pour renforcer les capacités d’accueil des réfugiés, selon l’entourage de la ministre du Logement Sylvia Pinel.

 Les APL, très connues et octroyées sous conditions de ressources, sont aussi le principal poste de dépenses du ministère du Logement pour un montant de 15,5 milliards d’euros. Selon le projet de budget, elles seront rabotées de 225 millions en 2016 et de 314 millions en 2017 par trois mesures d’économies cibles. (…)

 Le gouvernement socialo-stalinien va utiliser les allocations pour le repeuplement des campagnes et y envoyer les migrants comme il a déjà commencé http://www.francesoir.fr/politique-france/des-migrants-de-calais-installes-dans-un-centre-daccueil-temporaire-en-bourgogne

 Le ministère de l’Intérieur refuse de mettre en place les quotas régionaux de réfugiés que réclame le maire du Blanc-Mesnil et préfère se servir des mesures plus qu’incitatives de la nouvelle loi sur le droit d’asile.

 On pointe un dispositif central prévu à cet effet du côté de la place Beauvau : l’hébergement directif. Sur le papier, la méthode se veut simple et efficace : les demandeurs qui refuseraient les solutions d’accueil proposées perdraient l’allocation financière qu’ils touchent. Un dispositif efficace, garantit-on au ministère de l’intérieur, qui entrera en vigueur dès le 1er novembre.

 Cette nouvelle loi modifie aussi la nature des aides financières que reçoivent les demandeurs d’asile. Les anciennes allocations (AMS et ATA), qui s’élevaient de 91€ à 718€ par mois selon les cas, seront réunies au sein d’une aide unique : Allocation Demandeur d’Asile (ADA). Une fois que les demandeurs d’asile obtiennent le statut de réfugiés, ils bénéficient des mêmes droits que les ressortissants nationaux comme le RSA.

Pour tenter d’inciter les réfugiés à s’installer ailleurs qu’en région parisienne, les agents de l’Office français pour l’immigration et l’intégration (OFII)  http://www.ofii.fr les préparent à s’installer en province ou en zone rurale. « On va essayer de les emmener sur place : pour reconnaître un peu les lieux, pour qu’ils voient où ils vont aller et scolariser leurs enfants », explique Yannick Imber, directeur de l’OFII.

Pour ceux qui ne se laisseraient pas séduire, la perte potentielle de leur allocation devrait représenter un argument de poids.

 Question : quel sera alors l’état économique de notre pays quand en 2017 les socialistes et leur chef de guerre en tête tels des rats auront quittés le navire ?

 Antonin Bruniquel

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 06:32

Chiche ! Déclarons l’islam en préfecture !

Publié le 30 septembre 2015 - par

 

c

En dehors de sa religion, l’Islam est aussi une communauté d’intérêts où évoluent des adeptes qui non seulement pratiquent des actes religieux, mais également des actes de droit civil régis par la loi et la réglementation de la République française. Dans ce dernier cas de figure, la loi exige un certain nombre de conditions dont la désignation d’un responsable qui endossera la responsabilité juridique de la communauté. En somme, une organisation dont la définition répond quasiment à celle d’une association de type 1901.

Toute association répondant à cette définition doit déposer ses statuts et être déclarée en préfecture (ou au tribunal d’instance pour l’Alsace-Moselle). La préfecture ne peut pas refuser l’enregistrement mais la légalité de leurs statuts et de leur objet est vérifiée. En effet, la loi du 1er juillet 1901 permet la dissolution judiciaire notamment d’une association fondée sur une cause ou en vue d’un objet illicite contraire aux lois, aux bonnes mœurs.

Au fait, a-t-on contrôlé si les activités correspondant à l’islam sont compatibles aux lois et bonnes mœurs ? Bien sûr que non. Et si nous voulions créer une association de personnes ayant les mêmes objectifs et caractéristiques que l’islam, qu’en serait-il ? Faisons une simulation.

Imaginons qu’un groupement des personnes dépose une déclaration en préfecture. Son intitulé serait « association de la Pensée philosophique ». Dans les statuts, son objet principal serait la propagation de la Pensée philosophique. Dans le détail, il sera précisé que ce concept sera étendu à l’ensemble des habitants de la terre par des moyens pacifiques, par la soumission, la ruse ou la violence. Ceux qui ne voudront pas s’y soumettre devront payer un impôt, seront considérés comme inférieurs aux adeptes de la Pensée philosophique et n’auront pas les mêmes droits.

Les opposants à la Pensée philosophique seront sommés de rejoindre la communauté de la Pensée. Au cas contraire, ils seront mis à mort par divers moyens dont l’égorgement, la chute du haut d’une colline, l’ablation croisée des mains et des pieds ou par tout autre moyen préconisé par le Grand maître de la Pensée philosophique.

Je vois d’ici la tête du fonctionnaire affecté au contrôle des statuts. Le chef de cabinet du préfet est informé dans la minute qui suit et le préfet immédiatement alerté. Dans la journée, le ministère de l’Intérieur est saisi et la brigade anti terrorisme mise en branle pour enquêter sur cette dangereuse organisation qui, dans ses statuts, défie ouvertement les lois de la République, veut imposer de force son concept, asservir les citoyens et mettre leur vie en péril.

Le soir même, les médias, informés par des fuites émanant du ministère consacrent 27 minutes de la Une à cette scandaleuse affaire. Les Français sont horrifiés et 1 million d’entre eux descendent dans la rue pour crier leur indignation. Le lendemain, le président de la république affirme à la télévision que force restera à la Loi.

Allons bon, c’était une simulation. Mais si nous remplacions l’appellation «Pensée philosophique» par «Islam» ? Nous pourrions alors nous poser la question : mais qui a donc autorisé un tel concept en France. Personne ne s’est donc jamais inquiété de sa flagrante contradiction de la cause ou de l’objet illicites contraires aux lois, aux bonnes mœurs, comme le veut la loi de 1901 ?

Quand on sait que nos dirigeants veulent, en toute connaissance de cause, que l’Islam et sa doctrine fasciste s’imposent dans notre pays et dans l’ensemble de l’Europe, ils mettent la loi sous le tapis. Facile, ils ont le pouvoir, les médias aux ordres et les Français tétanisés. Mais le vent tourne et le tapis pourrait bien s’envoler.

Jean-Louis Burtscher

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée