Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 09:31

MM. les juges, le Coran incite les musulmans à la haine des infidèles

Publié le 6 avril 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/11/Ri7Juges-lechent.jpg

Billet d’humeur sur : « Incitation à la haine »

C’est le motif donné par les juges de la 17e chambre du tribunal de Paris pour condamner pour « incitation à la haine » Mme Christine Tasin qui a clamé, avec juste raison, « Islam assassin ! », suite à nombre de meurtres de civils et militaires français, en France, tués par des adeptes de cette idéologie masquée derrière le paravent-slogan de « religion ».

C’est du moins ce que j’ai compris.

Ceci en relevant dans nos médias que les meurtriers sont qualifiés d’« extrémistes », de « radicalisés », de « déséquilibrés », de « jihadistes », etc., bien que revendiquant leurs actes d’« Allahou Akbar », ou de « Daesh ».

Or, ayant lu le Coran et l’histoire de cette idéologie qui sévit depuis quatorze siècles, (après lecture du Coran, voir synthétiquement par exemple :http://legrandsecretdelislam.com/, puis un cours d’histoire, puis quelques autres études de scientifiques, de chercheurs, etc.), je ne peux qu’approuver l’irritation et la déclaration de Mme Christine Tasin.

Et, ici, je suis donc conduit à mettre en doute la compétence des juges et/ou leurs connaissances historiques et/ou leur sélectivité de sujets, et ce faisant, aussi leur impartialité, devant leur interprétation et l’application de nos lois, sur le fond et sur la forme.

Car en ce qui concerne les « appels au meurtre » des non-croyants à l’islam et les « incitations à la haine » envers ceux-ci, il convient de bien lire le Coran d’abord, « livre issu d’Allah » par Mahomet, base et fondement de l’islam, dit « in-modifiable » et « in-critiquable » par les « croyants ». Et en particulier, par exemple lire ces quelques versets :   S2, v191-193 ; S4, v74, v89-91, v101 ; S5, v33 ; S8, v5-8, v12-20, v38-39, v55-58, v64-67 ; S9, v3-5, v29, v111, v123,  S47, v4, …, en constatant des termes précis comme :

  • dans S2, v191 : « Tuez-les partout où vous les trouvez. », et « n’hésitez pas à les tuer. Ce sera la juste récompense des infidèles. »,
  • ou dans S4, v89 : « Mais s’ils optent carrément pour l’apostasie, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez ! »,
  • ou dans S5, v33 : « La seule récompense de ceux qui font la guerre à Dieu et à Son Prophète, et qui provoquent le désordre sur la Terre, est qu’ils soient mis à mort crucifiés ou amputés d’une main et d’un pied par ordre croisé. »,
  • ou dans S8, v7 : «  […] et anéantir les infidèles jusqu’au dernier. »,
  • ou dans S8, v12 : «  […] des infidèles. Frappez-les à la nuque ! Frappez-les sur les doigts ! »,
  • ou dans S8, v39 : « Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition et que tout culte soit rendu uniquement à Dieu. »,
  • ou dans S9, v5 : « […] tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! »,
  • ou dans S9, v123 : « Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des infidèles qui vivent dans votre voisinage ! »,
  • etc.

En prenant bien conscience que dans S8, v17 : « Ce n’est pas vous qui les avez tués ! C’est Dieu qui les a tués ! » (Un « Dieu » tueur d’humains, par le « jihad » en particulier).

Le Coran et tous ses versets, doivent être appliqués par tous les musulmans, sous peine de sanctions diverses.

Et si ordonner aux musulmans de tuer les « non-croyants » ne s’appelle plus ordonner de commettre des « assassinats »,  des « meurtres » ou des « crimes »,  j’aimerais bien que les juges me l’expliquent et l’expliquent à la population française.

Que nombre de musulmans, en France, n’appliquent pas tous les versets et hadiths, en permanence et visiblement, ne signifie pas qu’ils en rejettent absolument une partie et surtout qu’ils ne les appliqueront pas un jour ou l’autre, en fonction de leur situation.

Soit, quand ils sont respectueux des ordres du Coran, l’appliquer : par le « jihad », donc par la violence, ou plutôt par la dissimulation, « taqiya », lorsqu’ils sont en position d’infériorité surtout dans des pays à conquérir (Dar al-harb), ceci pour imposer la « charia » à l’humanité entière (revoir les textes historiques transmis dans l’islam, hadiths, etc.). D’autant plus que chaque musulman peut juger chaque autre musulman sur son comportement du suivi des ordres d’Allah et du suivi de l’exemple du « beau modèle » de son prophète, et intervenir directement – exemple du sort des apostats.

Au plan de l’évolution de l’humanité, et de nos pays actuels, ne pas oublier non plus la Déclaration du Caire sur les Droits de l’Homme dans l’Islam, basée sur la Charia, du 05 août 1990, (signée par 57 pays – Dar al-islam). Lien version française :http://d1.islamhouse.com/data/fr/ih_articles/fr-Islamhouse-DHL16-DeclarationDroitdeLHomme-Cheha.pdf .

Je me demande bien pourquoi, des tribunaux, et en particulier la 17e chambre du tribunal de Paris, qui étudient, jugent et condamnent les paroles et écrits divers,  ne réagissent pas à ceux du Coran, incitant aux « assassinats », qui sont enseignés à nombre d’enfants de France (imprégnation neuronale à vie) dans des écoles dédiées et/ou par des parents imprégnés de cette idéologie, et surtout à la base des prêches dans les mosquées (courriers et dépôts de plaintes officielles pour l’application du Code pénal, Art. 222-17, 18, 18-1, à nombre de versets du Coran, restés sans réponse ni suite).

Au cas où cette compréhension personnelle de la situation serait erronée, il serait intéressant que quiconque m’explique et me démontre mes erreurs d’appréciation, ceci après avoir au minimum bien lu et étudié aussi les quelques textes et documents indiqués ci-dessus.

Bien cordialement.

Georges COLLÉTER

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 09:30

Perquisition policière chez nos amis d’Europe Israël : ordinateurs volés !

Publié le 6 avril 2017 - par 

 

La persécution des islamo-vigilants, islamophobes et anti-islam de tous poils se précipite et s’accentue. Non contents de traîner à la 17e Chambre des journalistes, écrivains ou politiques comme Zemmour, Bruckner, Bensoussan, Ménard… le pouvoir s’acharne sur les petits, les sans grades qui osent, les impudents, dire non à l’islam.

Et c’est tellement facile !

Hier Christine Tasin était condamnée pour avoir dit « islam assassin » après l’assassinat abominable de deux de nos policiers.

Avant-hier Pierre Cassen était perquisitionné suite à une plainte déposée par Bernard Cazeneuve parce que traité d’incompétent contre Riposte laïque suisse, et ses téléphone et ordinateur confisqués.

Il y a quelques mois c’était le serveur où se trouvait le site de l’abbé Guy Pagès qui était embarqué par la police.

Et aujourd’hui, au lendemain de l’assassinat de Sarah Halimi aux cris de Allah akbar ce sont nos amis d’Europe Israël qui sont perquisitionnés, leurs ordinateurs embarqués…

Nous avons beau nous pincer, nous ne rêvons pas, ce n’est même pas un cauchemar.

La chasse aux patriotes est clairement ouverte, Cazeneuve et Clavreul, le doux responsable de la Dilcra, sont décidés, semble-t-il, à nous faire fermer nos clapets, avec l’aide de juges complaisants, de procureurs diligents et d’Urvoas, digne successeur de Taubira.

Nous avons beau lire nos articles, ceux publiés sur les sites dans l’oeil du cyclone, interroger nos coeurs et nos consciences, nous ne trouvons aucun délit qui justifierait de telles suspicions, un tel acharnement, une telle persécution.

Nous sommes donc obligés de constater qu’il s’agit, forcément, d’une volonté politique de nous faire taire, voire de nous éradiquer.

Pourquoi ? Et pourquoi cette précipitation, 15 jours avant le premier tour des Présidentielles ?

On a compris que l’immigration musulmane est le sujet majeur qui intéresse et mobilise nos gouvernants, pour des raisons multiples que nous ne cessons d’expliquer.

On a compris qu’ils sont prêts à tout pour interdire toute contestation, tout refus de cette immigration musulmane. Ils refusent même le simple débat.

Et ils le refusent avec des méthodes qui sentent la stasi et le goulag.

Et c’est et terrifiant et révoltant.

Terrifiant de voir où nous en sommes, en France, au pays de Voltaire, au pays d’Aristide Briand.

Révoltant que cela puisse se faire sans réaction de masse, sans action d’éclat.

Une racaille refusant un contrôle d’identité a le fondement troué et c’est toute la France qui vacille, les medias et le Président de la République sont à son chevet, ses « amis » mettent la France à feu et à sang, en toute impunité ou presque.

Des retraités honnêtes, qui ont travaillé toute leur vie, qui se contentent d’informer leurs compatriotes sur les dangers de l’islam, avérés par l’histoire, par la situation des 57 pays musulmans, par le terrorisme et les remises en cause de notre constitution, sont perquisitionnés, traînés dans les commissariats, dans les tribunaux, condamnés, privés d’ordinateurs, de téléphones, condamnés même à de la prison avec sursis (pour le moment) et à des amendes exorbitantes destinées à les tuer symboliquement… et la France dort sur ses deux oreilles, les medias se taisent, les politiques détournent le regard…

Cela a commencé comme cela dans l’Allemagne de Hitler…

Oui, nous vivons sous un régime qui se nazifie chaque jour davantage.

Ils nous montrent du doigt, ils nous condamnent.

Demain ce sera l’Affiche rouge en guise d’étoile jaune.

Après-demain nous enverront-ils des barbouzes pour nous éliminer ?

Français, la situation en France est quasi désespérée. Nous sommes entre les mains de monstres prêts à tout pour imposer le Grand Remplacement, l’islamisation de notre société et la disparition complète de la liberté d’expression.

Vous n’osez pas manifester ? Vous ne voulez pas tout casser ? On ne vous le demande pas.

Mais chacun de vous, lecteur, qui nous lit, pouvez agir. Et dire non, à votre manière.

Chacun de vous doit envoyer cet article à tous ses contacts, mais cela ne suffit pas.

Chacun de vous doit imprimer cet article en 10 exemplaires et l’envoyer par courrier à 10 personnes au choix choisies de façon aléatoire dans sa ville ou une autre en utilisant les pages blanches. Et chacune des personnes qui la recevront doivent l’envoyer à leur tour… Une chaîne qui ne doit pas s’interrompre doit naître…

Nos compatriotes doivent savoir, à tout prix. C’est notre seule défense.

La seconde défense, notre seul espoir, c’est de voter pour Marine Le Pen pour échapper à la France des colonels qui se prépare avec Hollande et ses alter ego qui se nomment Macron, Hamon ou Mélenchon.

Et, tout de suite, les réseaux sociaux doivent être submergés de vos protestations contre le sort fait à Europe Israël, à Pierre Cassen, à Christine Tasin…

Nous sommes encore les plus nombreux. Si nous levons le petit doigt, nous gagnerons.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine

Vous trouverez ici le texte en PDF à imprimer Urgent et important

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/06/perquisition-deurope-israel-chacun-a-le-devoir-de-reagir-durgence-aux-persecutions-des-patriotes/

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 09:27

Un musulman de 27 ans assassine une juive de 66 ans : silence médiatique

Publié le 6 avril 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/09/Extre%CC%82mDroiteJournalistesBD.jpg

Si le silence peut être d’or face à un devoir de mémoire obligé et assené de manière contre-productive, il arrive cependant qu’il soit mortel.

Disons-le tout net : le « matraqué » Théo a fait descendre plus de monde dans les rues – saccagées pour l’occasion – que la mort de gosses dans une école confessionnelle de Toulouse, en 2012.
Ceux qui ont vu le film Le Pianiste – et au-delà de la légitime colère qu’on peut éprouver face à l’impunité dont jouit depuis des années son réalisateur ! – se souviennent sans doute de cette scène où les Allemands précipitent par la fenêtre un vieillard en fauteuil roulant. « C’est du passé, tout ça ! » rétorqueront certains, fatigués d’entendre encore parler de la Seconde Guerre mondiale.

Eh bien, cette scène s’est reproduite dans la vraie vie, pas plus tard que mardi 5 avril 2017, dans le quartier de Belleville, à Paris. Et cette fois-ci, l’agresseur n’appartenait pas au IIIe Reich !
Les faits, majoritairement tus, à l’heure où j’écris, par la société du spectacle de l’information française – pourquoi, d’ailleurs ?! –, sont les suivants : un homme de 27 ans, déséquilibré d’office, et depuis interné en hôpital psychiatrique, est présumé avoir défenestré sa voisine de 66 ans – une certaine Sarah Halimi, juive de son état –, après s’être introduit dans son appartement. Le patronyme de la victime aurait-il donné des idées à l’agresseur ?

Pour le moment à l’abri des interrogatoires de police, l’auteur de ce geste immonde est un « délinquant “multicarte”, selon une source policière, connu de la justice pour vols et trafic de stupéfiants », nous dit Le Parisien.
http://www.leparisien.fr/paris-75011/sexagenaire-defenestree-le-meurtrier-presume-interne-en-psychiatrie-05-04-2017-6828552.php

Toujours Le Parisien, l’un des rares à avoir relayé ce fait-divers sordide, précise avec une célérité suspecte que « rien ne permet non plus de valider l’hypothèse de l’appartenance de la victime à la communauté juive comme possible mobile à cet acte », ce qui nous renforce dans nos convictions : on devine que le « déséquilibré » appartient à une communauté particulière ! Sachant que d’autres sources indiquent qu’il aurait hurlé « Allahu akbar ! » en commettant son crime abject.

Sinon, quels étaient les motifs de cet individu qui se serait auparavant disputé avec sa famille, aurait découché chez un ami, puis serait entré chez Sarah par le balcon, avant de la jeter, vraisemblablement volontairement, par la fenêtre ?

De son côté, le « Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), envisage toutefois de se porter partie civile, au côté de la famille de la sexagénaire ».
Seulement voilà : « En fonction du diagnostic que poseront les experts psychiatres sur le cas du meurtrier présumé, il pourrait être placé en garde à vue. » Autant dire que s’il s’agit d’un musulman, l’assassin est d’ores et déjà reconnu irresponsable de ses actes, à moins qu’une nouvelle présidente donne un coup de pied dans la fourmilière socialo-mondialiste, pétrie de haine de soi !
En attendant, Sarah ne reposera pas en France mais en Israël, parce qu’aujourd’hui, même mort, il est dangereux d’être juif dans notre pays. Et ça le devient aussi quand on est chrétien, le père Jacques Hamel en a fait les frais !

Enfin, à ceux qui croient être à l’abri parce que non-juifs, qu’ils sachent qu’Hitler n’a pas tué que des juifs… Daech non plus !

Charles Demassieux

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 09:24

Il faudra donc choisir entre le suicide collectif programmé ou le sursaut salvateur

Publié le 6 avril 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/HollandeMacron3.jpg

Alors que la France est en train de s’effondrer, que les coutures lâchent de tous côtés, nous avons assisté mardi soir à un débat pitoyable, où les questions de fond ont été évacuées, pour n’évoquer que les affaires et instruire le procès du patronat et de l’argent. Un débat digne du Front populaire de 1936, quel progrès !

Comment le pays qui reste encore la cinquième puissance économique du monde, mais pas pour longtemps, peut-il détester à ce point les patrons, les  investisseurs, les propriétaires, les actionnaires et les épargnants, les riches, tous les acteurs incontournables du progrès économique et de la création de richesses et d’emplois ?

Nous sommes à des années lumière d’une Amérique décomplexée, qui a élu un milliardaire, lequel s’est entouré d’autres milliardaires pour diriger le pays, sans que cela ne choque ses électeurs les plus pauvres de l’Amérique profonde.

En France, le simple fait de porter un costume de luxe, ou une montre de marque offerte par un ami, vous discrédite à jamais pour la présidentielle ! Pitoyable.

La réussite est un crime. Seul un footballeur a le droit d’être riche.

Pour être élu, il faut faire pauvre. Dans le monde entier on admire celui qui fait fortune en partant de rien. Mais en France on le jalouse. C’est forcément un exploiteur et un escroc, un ennemi du peuple pour parler en langage soviétique.

Il faut faire comme Macron. Gagner 3,3 millions en cinq ans et ne déclarer que 200000 euros de patrimoine à l’arrivée. Les virulents trotskistes ne vous demanderont aucun compte, pas plus que la presse qui ne veut surtout pas nuire à son chouchou, déjà presque élu selon les sondages. On préfère creuser sur les costumes de Fillon… ou le patrimoine de Marine.

Savoir d’où viennent les costumes de Fillon, c’est vital. Mais savoir où sont passés les 3,3 millions que Macron a gagnés en 5 ans, tout le monde s’en fout.

Car la morale des trotskistes elle est à sens unique, évidemment, comme celle de la presse, ou comme la lutte contre le racisme du MRAP et autres associations.

Sans patrons, il n’y a ni entreprises ni emplois.

Sans propriétaires, il n’y a ni logement ni locataires.

Sans investisseurs, il n’y a ni progrès ni création de richesses.

Sans actionnaires, il n’y a ni financement des entreprises ni développement futur.

Sans épargnants, il n’y a plus d’argent pour financer le logement social.

Sans les riches, qui sont les gros consommateurs donc créateurs d’emplois, la France rejoindrait le Zimbabwe et ses millions de crève-la-faim.

Mais ni Poutou, ni Arthaud ne peuvent comprendre le B-A-BA de l’économie.

On a d’abord vu un Poutou débraillé, en tee-shirt, affichant ouvertement le peu de respect qu’il a pour la fonction présidentielle et pour ses concurrents. Il a même refusé de figurer sur la photo de famille.

Ce faux gentil au sourire hypocrite est vite devenu agressif sur les “affaires” de Fillon ou Marine, seuls sujets qui l’obsèdent vraiment.

L’autre hystérique de LO, s’est livrée à une charge aussi violente que ridicule contre le patronat. Mais remercions-la chaudement. Avec son discours de lutte des classes d’un autre âge, elle fait fuir tous les ouvriers vers Marine.

Son programme ? Saigner le grand capital (on croirait entendre Georges Marchais), interdire les licenciements, porter le smic à 1800 euros nets et partager le travail pour résorber le chômage, sans perte de salaire, évidemment.

On a déjà 50 milliards de déficit commercial, mais avec Arthaud, la concurrence mondiale, c’est un critère sans intérêt. Et si nos Renault reviennent plus cher qu’une Mercedes, peu importe ! C’est un génie de l’économie, Nathalie Arthaud !

Avec elle, en 6 mois, tous les patrons et les “riches” fuiraient chez nos voisins. Ce serait “La valise ou finir sous les ponts” ! Avec appauvrissement généralisé à la clé.

Son modèle économique, ça doit être Mugabé, qui a chassé les 4000 fermiers blancs du Zimbabwe, ex-grenier à blé de l’Afrique, et provoqué ainsi de terribles famines pour son peuple.

Mélenchon, c’est le colérique, le caractériel qui tente de se maîtriser mais n’y parvient pas. Avec lui, on rase gratis. Nos 2200 milliards de dettes sont effacés, on ne rembourse RIEN ! C’est plus simple. Grande gueule qui nous vend du vent.

Un bateleur d’estrade qui enfume son auditoire avec un programme inapplicable.

Parler religion l’emmerde, parait-il. L’islam qui envahit l’école, les entreprises, les hôpitaux, quand ce ne sont pas les rues, bloquées pour la prière du vendredi, il est clair que Mélenchon n’en a jamais entendu parler. Il devrait lire davantage.

Quant à Macron, le petit coq prétentieux qui se voit déjà à l’Elysée, lui aussi colérique au sourire trompeur, son programme n’est tout simplement pas financé, selon trois Instituts indépendants. A fuir, comme tous les mondialistes qui se foutent des intérêts de la France et des Français.

Avec Macron, c’est “faites moi confiance, je m’occupe de tout”. Un ancien ministre de l’économie qui a dépensé plus qu’il n’a gagné, et qui prétend aujourd’hui résorber nos dettes et nos déficits, ça laisse perplexe…

Plus l’Europe nous ruine, plus il veut davantage d’Europe !

Le seul domaine parfaitement clair et connu, c’est son projet sur l’immigration.

Frontières ouvertes, accueil de toute la misère du monde et disparition de notre patrimoine culturel, qu’il juge d’ailleurs inexistant.

Au moins, on sait où on va. Vers une France tiersmondisée.

Voilà le genre de niaiseries qu’on entend depuis deux mois.

Mais à deux semaines du premier tour, il n’y aura eu aucun débat sur l’identité, sur l’immigration, sur la sécurité, sur la dette, sur l’islamisation du pays, sur la guerre en Irak, en Syrie, au Sahel, éléments majeurs pour l’avenir des générations futures.

On sait tout sur les déboires de Pénélope ou les démêlés de Marine avec le Parlement européen, mais sur les programmes, c’est le néant absolu.

La France est la risée du monde. Personne ne comprend qu’on puisse tomber aussi bas dans la médiocrité.

On se demande vraiment comment un peuple aussi intelligent, qui maîtrise absolument toutes les technologies, un peuple qui sait fabriquer des Airbus 380, des paquebots géants, des Rafale, des sous-marins nucléaires ou des fusées Ariane, un pays qui possède une des meilleures médecines au monde, comment un tel pays peut-il engendrer des responsables politiques aussi cons, qui n’ont d’autre ambition que de brader le pays et le sacrifier sur l’autel du mondialisme.

C’est à désespérer.

Dans 15 jours nous aurons donc le choix entre la continuité dans le déclin et le redressement de la France, entre le vote UMPS qui nous a ruinés et asservis à l’Europe et le vote Marine qui va nous libérer du carcan européen et restaurer la grandeur de notre pays.

Les citoyens les plus lucides ne voteront plus pour tous ces ex-ministres qui nous ont ruinés et dépossédés de notre pays, les Fillon, Mélenchon, Hamon, ou Macron, qui sont tous coresponsables du désastre.

40 années  de chômage exponentiel, de dettes astronomiques, de déficits en tout genre, de destruction des services publics, d’immigration de masse, d’islamisation de l’école et de la société, d’insécurité galopante, de pauvreté généralisée.

Les adversaires de Marine n’ont aucune solution pour remédier aux désastres qu’ils ont eux-mêmes provoqués mais sont tous d’accord sur un point : Avec Marine ce serait pire ! Un peu léger comme programme !

Dans 15 jours il faudra donc choisir entre le suicide collectif programmé ou le sursaut salvateur.

Le train de la liberté et du redressement national ne repassera pas deux fois. En 2022, il sera trop tard.

Jacques Guillemain

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:36

Aux ordures qui veulent livrer la France à Macron

Publié le 2 avril 2017 - par 

 



http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Ri7merkelmacron.jpg

 

Axel Loustau, conseiller régional du FN en Ile-de-France, a été accusé, photo à l’appui, d’avoir fait, lors d’une fête privée, un salut nazi. Ce militant, qui n’a pas sa langue dans la poche, a alors, dans un twitt, qualifié David Pujadas, de petit monsieur et « d’ordure« .

Il avait utilisé le même terme, lors d’une manifestation contre l’invasion migratoire, dans les Yvelines, à l’encontre de militants de LR, qui reprochaient à ceux du FN d’être présents.

Nous sommes à trois semaines du premier tour des présidentielles, et si on écoute les sondages (émis par des entreprises qui appartiennent toutes à des soutiens de Macron), l’ancien ministre des Finances de Hollande arriverait en tête le 23 avril, et gagnerait le 7 mai, face à Marine, avec des scores tournant aux alentours de 60 %.

Ainsi, la France serait dirigée par un personnage artificiel fabriqué de toutes pièces, qui considère que :
– les Français qui ont créé l’Algérie, construit des écoles et des hôpitaux, ont commis un crime contre l’humanité. Et il a osé tenir ses propos depuis l’étranger, à Alger même, insultant son pays devant ceux qui rêvent de l’envahir,
– il n’y a pas de culture française (argument repris ce jour par son complice Bayrou),
– la Guyane est une île,
– la Guadeloupe est un pays,
– Villeurbanne est une ville française du Nord,
– les ouvrières ne savent pas conduire et sont illettrées,
– ce sont les femmes qui ont voté la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, en 1905,

Et comme si ce palmarès ne suffisant pas, Macron s’est surpassé à Marseille, voyant des Français dans tout ce qui n’est pas français, principalement l’immigration africaine, majoritairement musulmane, et oubliant juste de parler des trop rares compatriotes qui n’ont pas fui certains quartiers totalement islamisés.

Au-delà de son numéro surjoué, la possible présence de ce personnage, dans quelques semaines à l’Elysée, signifierait ni plus ni moins l’accélération du Suicide français, pour reprendre le titre du grand succès d’Eric Zemmour.

Comment qualifier autrement que le terme utilisé par Axel Loustau ceux qui, en coulisses, œuvrent pour que le prochain président de la République soit :
– un agent de la Finance internationale,
– un mondialiste qui n’aime pas son pays, qu’il ne connaît même pas,
– un immigrationniste qui félicite Angela Merkel d’avoir tué l’Allemagne en y faisant entrer 1,5 million de clandestins,
– un agent de l’islam, prêt, dans la foulée de ses copains socialistes, à accélérer l’invasion musulmane de la France, et, la démographie aidant, à transformer notre pays en terre d’islam,
– un complice du FLN algérien, à qui il promet une libre entrée en France pour ses millions de ressortissants, au nom d’un partenariat réciproque. Quiconque a assisté à la tenue des supporters de football de ce pays, et à leurs actes haineux de vandalisme, le soir des matchs, comprendra les conséquences de cette décision, et la mise en danger délibérée de nos compatriotes.
– un partisan de la discrimination positive, donc de la discrimination négative des Français ;

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/Haddock.jpg

Alors, oui, ordures, ces journalistes de propagande qui, du matin au soir, multiplient en toute impunité les insultes contre Marine Le Pen et Fillon, et déroulent le tapis rouge à Macron, soutenu par leurs patrons, qu’ils s’appellent les chaînes publiques aux mains des socialistes, Drahi, Bergé, Niel, Pigasse, Bolloré, Olivennes ou autres.

Ordures tous ces candidats qui osent encore quémander nos voix, et qui, aux manettes depuis 40 ans :
– ont brisé nos grands secteurs industriels : acier, fer, mines, automobile, aérospatiale, chantiers navals…
– ont transformé nos travailleurs en chômeurs assistés,
– ont brisé leurs conquêtes sociales : salaires, retraites, sécurité sociale…
– ont anéanti la souveraineté de la France, la livrant à la dictature de l’Union européenne,
– ont ruiné nos agriculteurs, les acculant à la ruine et les poussant au suicide,
– ont permis aux islamo-racailles d’humilier en toute impunité nos policiers depuis des années,
– ont réduit de manière dramatique le budget militaire de la France, et la présence policière pour protéger les plus démunis,
– ont imposé à notre peuple une immigration majoritairement africaine, en période de chômage de masse et de montée du communautarisme,
– ont accéléré l’islamisation de la France, et donc les assassinats musulmans qui ensanglantent notre pays, de manière récurrente,
– ont insulté grossièrement nos compatriotes qui constataient la montée de l’insécurité, et des pratiques religieuses ou des tenues vestimentaires qui leur donnaient l’impression de ne plus être en France,
– ont imposé à notre modèle laïque des capitulations devant l’islam, acceptant le voile dans les écoles et universités, et les salles de prières et le halal dans les entreprises,
– ont brisé ce qui était la meilleure école au monde, celle qui, laïque et gratuite, permettait aux enfants d’ouvriers, français ou étrangers, de bénéficier de l’ascenseur social,
– ont systématiquement insulté, et mis de côté, tel un Fillon refusant de serrer la main de Marion, le seul parti qui se réclamait des valeurs patriotiques, identitaires et souverainistes.

Ordures, tous ces candidats qui, après avoir brisé et souillé la France depuis 40 ans, s’apprêtent, sans vergogne, à nous jouer, entre les deux tours, le coup du front républicain pour barrer la route à « La Bête Immonde », coupable de trop aimer son pays ;

Ordures, tous ces candidats qui, depuis 30 ans, réclament des sacrifices aux Français, quand la réalité Fillon, Bayrou, Moscovici et combien d’autres nous montent leur indécent niveau de vie, et l’ensemble de leurs magouilles ;

Ordures, tous ces juges qui, depuis des années, condamnent systématiquement les militants du FN et tous les Français qui refusent que les barbus nous imposent la charia et leurs lois barbares ;

Ordures, toutes ces associations gavées de subventions, et leurs militants, qui ne sont payés que pour que les Français d’origine soient remplacés, au nom d’un antiracisme dévoyé, par des nouveaux venus, dont ils taisent le racisme et l’antisémitisme trop souvent constatés ;

Ordures, ces vieillards hideux, hier leaders soixante-huitards, anciens gauchistes qui se retrouvent derrière Macron, pour se prouver, au nom d’un antifascisme à deux balles, qu’ils sont encore de gauche, malgré leur grosse panse et leur fortune…

Ordures, tous ces fils à papa qui osent se dire antifascistes, et qui, en traquant les Français qui osent défendre leur pays, se comportent en miliciens des socialistes, au service du Nouvel Ordre Mondial ;

Ordures, toutes ces petites bourgeoises en mal de repère qui veulent accueillir des envahisseurs musulmans, appelés migrants, et qui brûlent des bougies en posant des fleurs, quand certains de leurs protégés tuent massivement nos compatriotes ;

Ordures, tous ces milliardaires hors sol, souvent propriétaires de journaux, qui soutiennent leur créature, espérant qu’il mettra définitivement fin à l’Etat-nation la France, à son modèle social et à son peuple rebelle ;

Ordures, tous ces pseudo-artistes d’Etat, prostitués du système, exilés fiscaux en Suisse, qui réclament la régularisation des clandestins et glapissent leur haine contre Marine pour continuer à avoir du boulot ;

Ordures, tous ces sociologues de culture gauchiste, vendus à l’Occupant, qui nous font le coup de la négation de l’insécurité, de l’excuse systématique des agresseurs, presque toujours issus d’Afrique du Nord ou subsaharienne, et qui insultent quotidiennement nos compatriotes, accusés de ne pas s’ouvrir suffisamment à l’autre ;

Ordures, tous ces prétendus militants de gauche, et ces faux électeurs de droite, qui n’arrêtent pas de faire des références à la période des années 1930 et de l’Occupation, et se prennent pour les descendants des résistants, alors que leur discours de soumis ressemble davantage à celui de Laval (qui avait au moins l’excuse d’une guerre perdue) qu’à celui de Jean Moulin, dont ils osent se réclamer ;

Ordures, tous ces petits Gardes rouges en puissance qui se préparent à descendre dans la rue, pendant 15 jours, pour intimider les Français et empêcher une possible alternance qui soit réellement une alternative ;

Ordures, ces enseignants et ces pédagogistes qui vont encourager, en violant les principes laïques, leurs élèves à sécher les cours, pour « lutter contre le fascisme » ;

Ordures, tous ces Français qui, bien que ne voulant pas d’immigration, ni d’islam, voteront par lâcheté contre Marine, la seule qui peut limiter les dégâts et relever la tête de la France, par peur de la sortie de l’euro ou des émeutes musulmanes ;

Ordures, les soumis, les collabos, les socialauds, les cocos, les gauchos, les écolos, les féministes amoureuses du voile, les centristes, les traîtres à Fillon, qui vont se prostituer à Macron pour éviter Marine ;

Ordures ceux qui seront assez cons pour voter Macron, et faire que l’escroquerie Hollande 2 puisse réussir.

Mais parfois, comme on l’a vu aux Etats-Unis, les ordures, comme le clan Clinton, promis à la victoire, peuvent perdre.

Et là, on boira le champagne à leur santé, comme au matin du 9 novembre 2016…

Mais seulement si les ordures sont minoritaires dans ce pays…

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:31

Ce que m’inspire le procès fait à Georges Bensoussan

Publié le 5 avril 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2014/07/Nuremberg.jpg

 

Le procès de Nuremberg

« Les professeurs de la Sorbonne ne savent traditionnellement pas lire. »

Jean Dutourd de l’Académie française,

« Lettre à Anatoly Livry » du 16 octobre 2006

http://anatoly-livry.e-monsite.com/medias/files/dutourd009.pdf

L’histoire contemporaine est ponctuée d’authentiques symptômes qui, au premier abord, paraissent insignifiants, voire amusants, mais qui, finalement, marquent, pour un œil averti, de véritables caps suite auxquels le monde ne sera plus jamais comme avant, étant irrémédiablement passé à un autre stade.

D’abord, quelques mots de présentation pour préciser « d’où » j’écris : docteur ès lettres de l’Université de Nice-Sophia Antipolis (thèse soutenue avec Patrick Quillier en 2011 : http://anatoly-livry.e-monsite.com/medias/files/livry-tassel-1.pdf) et Professeur-invité à l’Université d’État de Russie (http://anatoly-livry.e-monsite.com/medias/files/lettre-m.-livry.pdf), je suis à la fois Français d’origine juive et diplômé de l’EHESS (Paris) en histoire juive (DEA soutenu avec Wladimir Berelowitch sur la politique nationale du parti bolchévique et sa section juive).

L’événement sur lequel je souhaiterais m’attarder d’une façon donc professionnelle et reconnue par l’Université française, c’est la cabale lancée par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) contre l’historien Georges Bensoussan, la dénonciation à laquelle s’est jointe la non moins détestable LICRA sur-le-champ abandonnée par un autre de mes coreligionnaires, membre de l’Académie française, Alain Finkielkraut.

http://breizatao.com/2017/01/30/alain-finkielkraut-demissionne-de-la-licra-cette-organisation-sest-deshonoree/

Le point crucial de cet événement – et ce, même si Bensoussan a été relaxé par un tribunal correctionnel encore trop complaisant envers les dissidents juifs – est que, pour la première fois, le système cosmopolite qui gouverne l’Occident s’est retourné contre l’un de ceux qui l’avaient fabriqué et qui l’avaient soutenu jusque dans ses pires élans tyranniques. Finkielkraut fut membre d’honneur de cette officine de la dénonciation subventionnée par des Français asservis qu’est la LICRA ; Bensoussan fut le défenseur de ses thèses fondatrices. Dès lors, rien de neuf sous le soleil. La despotie stalinienne, dont l’existence se fonde sur les verdicts de juges-larbins, est en train d’être recrée, doucement mais sûrement, en France.

Rappelons-nous en effet que, comme cela est admis par tout historien honnête, ce furent les Juifs russes, les éléments les plus violents de l’Empire tsariste (selon l’opinion qu’expose l’ancien ministre des affaires étrangères soviétique dans ses confidences à son interlocuteur stalinien : « Les Juifs qui se sont opposés au pouvoir « impérial » et qui se sont distingués comme des éléments révolutionnaires furent, si on les considère dans leur ensemble, beaucoup plus nombreux que les Russes. Vexés, blessés, persécutés, ils se sont révélés plus futés et ont, si on peut le dire ainsi, pénétré tous les mouvements révolutionnaires. La vie les a si fortement dressés qu’ils furent très actifs, contrairement aux Russes, plus longs à la détente, qui avaient besoin de sentir le sens du vent avant de prendre leur élan. Les Juifs, eux, étaient toujours prêts. » ) qui contribuèrent largement à établir le régime le plus sanguinaire de l’histoire européenne, à savoir l’URSS.

Ce furent également mes consanguins juifs qui devinrent les principaux commandants des camps les plus meurtriers de l’histoire de notre continent, ceux du Goulag :http://politikus.ru/articles/52931-rukovodstvo-arhipelaga-gulag-sostoyalo-iz-evreev-ili-o-chem-nam-ne-rasskazal-solzhenicyn.html. Puis, lorsque la tyrannie socialiste soviétique a épuisé leur élan destructeur et n’a plus eu besoin d’eux, ce Belzébuth bolchevique a mangé ses enfants désormais inutiles. Il était alors ridicule de voir ces trotskystes soviétiques réfugiés en Occident se plaindre de Staline, puisque celui-ci, rejeton de leur propre système, n’avait fait que reprendre les bases idéologiques ainsi que les armes systémiques d’un État qu’ils avaient eux-mêmes conçu dans leur soif de vengeance.

C’est précisément ce qui est en train de se passer dans notre Ve République qui meurt de cette folie égalitariste qu’elle a poussée à l’extrême via ces organismes staliniens dont la LICRA est l’un des plus parfaits exemples et via des lois liberticides soviétiques importées en France qui exterminent, au début sans trop de violence physique, puis avec un acharnement croissant, comme en URSS, leurs fondateurs. Bensoussan est un bien piètre historien quand il se plaint des exactions commises par ces soviets de gendarmes de la pensée, cette Lubianka française dont il fut l’un des défenseurs les plus ardents. Un jour, l’hydre, obéissant à un « réflexe historique » implacable, se retourne contre celle de ses têtes qui ose dépasser un peu de sa monstrueuse moyenne. Les pleurnicheries de ce Bensoussan poursuivi (puis relaxé car tout despotisme a besoin de temps pour devenir réellement sanguinaire) ne sont qu’un des symptômes, bien que l’un des plus significatifs, du tournant vers la tyrannie que prend le plus grand pays d’Europe occidentale, la France.

Il y a à peine quelques années, ce même « historien » Bensoussan s’était attaqué, dans une vidéo ridicule, à des historiens dissidents. Dans ce monologue filmé, poussant le pharisianisme à son comble, l’« historien » Bensoussan expliquait qu’il était interdit de discuter avec ceux des historiens qui contestent une certaine version officielle de la 2e Guerre mondiale, car leur thèse, loin d’être scientifique, ne serait que le reflet de leur antijudaïsme inné. Et plus on débattrait de leurs recherches historiques, plus on aiguiserait leur soif d’extermination des Juifs, car, précise le digne « historien » Bensoussan, ils seraient… « complotistes » et donc tireraient leurs conclusions d’historiens de la haine du Juif et du « conspirationnisme ».

Monsieur Bensoussan, par cette perversité dialectique, se place hors de la Science historique, se rangeant dans le camp de ce collectif de beaufs hystériques pour qui l’accusation de « complotisme » équivaut à une injure, pourtant autorisée par le système gouvernant actuellement. Cet « argument » est des plus banals, vu qu’on le retrouve, éructé par les crétins bornés qui pullulent des bas-fonds universitaires jusqu’à la présidence de la Ve République et ses ministères. Pourtant, chaque historien digne de ce nom sait que notre civilisation occidentale post-2nde Guerre mondiale se fonde précisément sur une théorie du complot que des lois pénales, françaises notamment, interdissent de contester : c’est en effet pour « complot » que le Tribunal dit international de Nuremberg dont les actes sont devenus la « Torah » du monde occidental a condamné à mort et à diverses peines d’emprisonnement des dirigeants nationaux-socialistes : « Le procès de Nuremberg intenté par les puissances alliées contre 24 des principaux responsables du Troisième Reich, accusés de complot (SIC), crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, se tient du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946 et constitue la première mise en œuvre d’une juridiction pénale internationale ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Procès_de_Nuremberg.

Pire encore : il les condamne de façon rétroactive, car les vaincus auraient « comploté » contre la paix, en préparant perfidement la 2e Guerre mondiale dès la création de leur parti, c’est-à-dire plus de 15 ans en amont. En France, ce « complotisme » débile est totalement autorisé, voire promu ; il est même interdit de le contester, car il constitue la base de toute réflexion « historique » sur la période post-2nde Guerre mondiale. Il s’agit en effet là d’un « bon » « complotisme », c’est-à-dire d’un « complotisme admis » par toute une meute systémique de professeurs universitaires, de journaleux, de politicards, de juges staliniens francophones du XXIe siècle. Celui-ci s’oppose à un autre « complotisme », cette fois-ci inacceptable tel que le déclarent tous ceux qui prêchent en faveur de ce « conspirationnisme » pourtant authentique devenu la base de notre civilisation suicidaire, et la cause de son suicide.

Néanmoins, chaque historien digne de ce nom sait d’où les actes du Tribunal de Nuremberg ont tiré leur stupide conspirationnisme : de la paranoïa stalinienne – car cette URSS de Staline, matrice des pères spirituels du mai 68 parisien, a vibré durant les décennies de son existence dans le complotisme, ayant sacrifié sur cet autel des dizaines de millions d’humains. Les élites intellectuelle, ouvrière, paysanne soviétiques furent anéanties par vagues, accusées publiquement de divers « complots ». « Complots » avec les services spéciaux britanniques, « complots » avec les services japonais, puis « complots » avec les services secrets français… selon la mode du moment.

Quand on n’arrivait plus à inventer un nouveau complot lié à la politique internationale, les psychopathes staliniens imaginaient n’importe quelle folie et obligeaient les accusés à signer des aveux par le chantage ou la torture. Exemple : en 2002, lorsque j’enseignais à Paris IV-Sorbonne, j’ai discuté, au centre parisien de l’UNESCO, avec le créateur du blason actuel de la Russie, M. Eugène Oukhnaliov. Cet artiste notable, aujourd’hui décédé, m’a raconté que, dans sa jeunesse, en 1948, habitant à Léningrad (l’actuelle Saint-Pétersbourg), il avait été arrêté et forcé de reconnaître par écrit avoir conspiré car planifiant de creuser un tunnel jusqu’à la Place Rouge de Moscou (puisqu’actuellement, les présidentiables français sont tellement forts en géographie même française qu’ils considèrent que la « Guyane est une île », je précise que la distance entre Saint-Pétersbourg et Moscou équivaut à la distance entre Paris et Marseille) et ainsi anéantir, durant le défilé en l’honneur de la Révolution, Staline avec tout son Politburo.

Pour cela, ce garçon de 17 ans a pris 25 ans de camps – autrement dit et compte tenu de la réalité de l’époque, a été condamné à devenir un esclave jusqu’à une mort certaine, destin auquel il a heureusement échappé grâce au décès du tyran suprême. C’est un procureur soviétique de ce type qui a apporté sa « méthode de travail » à Nuremberg pour qu’y soient condamnés les ennemis vaincus. Je vous rappelle que le procureur soviétique était le camarade Iona Nikitchenko qui, à la même époque, avait fait exécuter des dizaines de milliers de ses concitoyens et d’étrangers sur un simple coup de téléphone, puisque de toute façon, il était clair que c’était des ennemis du peuple…

http://www.peoples.ru/state/lawyers/iona_nikitchenko.

Voilà pourquoi chaque historien qui se respecte peut aisément conclure qu’obéir aveuglément aux conclusions du Tribunal de Nuremberg équivaut à se ranger du côté des véritables conspirationnistes et donc à faire preuve d’une réelle stupidité crétine. Pourtant, je sais, vu mon expérience avec le Conseil National des Universités, qu’aucune discussion avec des professeurs français n’est possible (car même une simple tentative de renouveler la perception littéraire, par exemple d’un Nabokov ou d’un Claudel, déclenche une hystérie groupusculaire, comme cela fut le cas avec moi lors de la session CNU 2015 où, pour obtenir une place de professeur à la Sorbonne, une « experte » m’a accusé d’être un « adepte d’Hitler » alors qu’elle savait pertinemment que j’étais Juif et petit-fils de rescapés de persécutions antijudaïques officiellement reconnus comme tels par l’Allemagne fédérale).

Mais ce qui nous intéresse présentement, c’est que ce défenseur acharné de la religion officielle d’un Occident tombé dans l’auto-détestation qu’est monsieur Bensoussan, lequel traitait de « complotistes » ceux qui avaient mis en doute un authentique conspirationnisme stalinien, est lui-même devenu la cible de ce système à la fondation duquel il a contribué par ses sophismes engagés dignes d’un sorbonnargue illettré. Or quand une despotie se met à déchiqueter ses propres rejetons, mes consanguins juifs en l’occurrence, c’est le signe irréfutable que nous sommes à la veille d’une terreur multiforme et insatiable qui se dirigera aussi contre nous, Juifs maintenant inutiles à la tyrannie liberticide et ethnocide des peuples d’Occident, désormais toute puissante.

Dr Anatoly Livry, Bâle, Suisse

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:25

Le patron qui écrit à ses 4.000 salariés qu’ils seront chômeurs si Marine…

Publié le 5 avril 2017 - par  -

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/Petithuguenin.jpg

L’ImMonde a encore frappé dans le cadre de l’élection présidentielle. Il édite un article digne du Medef et donne la parole à un chef d’entreprise déconnecté de la société et probablement de ses salariés.

Jean-Luc Petithuguenin est  le PDG de Paprec. Il  est l’un des rares patrons à prendre publiquement position contre le FN. Le pire étant qu’il se permet d’écrire aux 4 500 salariés de son groupe pour leur dire ô combien ce ne serait pas bien de voter Marine Le Pen.

Certes, il a parfaitement le droit d’écrire à ses salariés. Pour autant, doit-il s’impliquer sur un terrain qui n’est pas le sien ? Doit-il s’insérer dans un débat politique national ? Peut-il même faire savoir son opinion politique et pire, participer à cette technique de la peur.

De la part d’un chef d’entreprise, la question mérite d’être posée. De la part d’un groupe industriel, je ne suis même pas sûr que ce soit très responsable. A mon avis, sa responsabilité première est de faire du bénéfice, de conserver ses intérêts financiers, analyser son compte d’entreprise, son clash flow, et pour finir, appliquer avec le plus grand respect le code du travail !

Cet industriel, en affirmant ses opinions et en diffusant la peur, issue des mêmes techniques que l’on a pu voir « en marche » lors de la campagne de Donald Trump, comme lors du référendum du Brexit,  a une démarche contraire à la philosophie de son groupe. Un groupe qui affirme dans ses valeurs que (je cite) :

« Le respect des individus est central pour nous. »

« Nous luttons contre toutes les discriminations et pour l’égalité des chances. »

« Le respect des autres et de la Terre est une force pour soi. » (Source)

Il faut donc croire que pour ce PDG, le respect des individus est à géométrie variable, car en quoi sa lettre aux salariés respecte-t-elle leurs opinions privées et politiques ? Égalité des chances ? Pour qui, puisqu’il intervient en espérant influencer l’avis des salariés dans un débat qui ne concerne même pas l’entreprise ?

Le respect des autres n’est donc pas une force en soi mais bien une tartuferie pour Jean-Luc Petit hugue nain.

Pire encore, puisque la plaquette de présentation de son entreprise nous annonce la main sur le cœur que : « Nous respectons les personnes dans la diversité de leurs opinions, de leurs cultures, de leurs religions, de leurs formations, de leurs origines et leurs âges. »

Voilà ce qu’il en fait de ses déclarations de respect des autres ! Un torchon sous forme d’une lettre à ses salariés, qui vient de briser une image de société à l’écoute. Il est vrai que ce discours fut conçu pour la façade, pour les commerciaux. Une charte parmi d’autres,  pour les gogos qui achètent ses services, et aucunement pour les salariés qui, eux, sont invités à bien voter, à ne pas mettre dans l’urne un bulletin contraire aux idées du Maître de maison. 

Qui est donc ce Jean-Luc Petithuguenin ? Il est le PDG de Paprec, diplômé de l’ESSEC. Il a été contrôleur de gestion, directeur financier et directeur général d’une entreprise du BTP. En 1990, il devient chargé de mission à la Générale des Eaux, puis directeur général des branches recyclage et nettoyage industriel au sein du même groupe. Il reprend la société Paprec en 1994, dont il est toujours le PDG. Autrement dit, il n’a jamais vu une benne de sa vie et encore moins fait les poubelles, comme nous pouvons le voir désormais par des retraités et des misérables qui n’ont plus les moyens de vivre décemment.  

Il est également président fondateur général du groupe Helios (BTP) depuis 2000. Helios est le leader français de la signalisation horizontale.

Quelle est l’emprise de ses sites de production en France et donc son espérance d’interdire le vote pour Marine Le Pen ?

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/01-Paprec-300x256.jpg http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/01-Paprec2-238x300.jpg

Ce personnage, ce patron se comporte en Maître dans sa maison. Les sous-fifres sont tenus en laisse, il vit dans un esprit de canne à sucre. Il se trouve que cet homme, spécialiste de la récupération des déchets, s’est quelque peu oublié et qu’il n’a pas compris que vider ses poubelles idéologiques serait une bonne idée pour la salubrité publique dans son ensemble, et pour nettoyer les déchets qu’il a mis dans l’esprit des ouvriers, des techniciens et des cadres de son entreprise. Ils ne méritent pas une telle insulte à leur intelligence, à leur bon sens, à leur qualité de réflexion individuelle. Ils voteront comme ils veulent, et cette lettre devrait provoquer une réponse contraire. De type arroseur arrosé ? Ce serait une belle réponse du berger à la bergère. Un acte de résistance, y compris syndicaliste ! 

Gérard Brazon

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:09

Belkacem s’accroche à son programme d’arabisation des petits Français

Publié le 5 avril 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/09/TCHOBelkacemDrapeauEnversBD.jpg

La Najat Belkacem s’accroche à son programme d’arabisation des petits français comme un morpion s’accroche à sa touffe.

Comme s’il en allait de sa vie et pour prouver une fois de plus qu’elle est bien d’abord arabe puis musulmane et, finalement, française de papier parce qu’elle a trouvé un abruti de français qui l’a épousée pour lui offrir une nationalité qu’elle ne méritait pas.

La petite vipère arabo-musulmane ne veut pas quitter le gouvernement sans avoir laissé l’empreinte de sa sale patte quand, dans un mois pile-poil, elle aura dégagé de notre espace vital qu’elle a pollué pendant les quelques années que lui ont offertes, à dessein, les collabo-socialistes.

Eh oui ! A dessein. Car l’arabisation de notre progéniture est indispensable à ceux-là pour mener à bien le grand chambardement qui amènerait la France à devenir, le plus rapidement possible, la première grande puissance arabo-musulmane européenne.

Comme si nous n’existions pas, comme si nos actions dans notre volonté de rejeter avec force tout ce qui s’apparente à l’islamisation de notre pays, cette bougresse haineuse s’est rendue en Tunisie où elle a signé, le 31 mars dernier, avec le ministre tunisien de l’éducation (?) une convention pour l’enseignement de l’arabe dans nos écoles primaires en France.

Ainsi donc, le programme 2017 de l’Education nationale, selon les très arabo-collabos Hollande, Belkacem et Cazeneuve, verra des professeurs tunisiens qui ont été recrutés pour venir enseigner en France, dès la rentrée, en septembre.

Comme on manque d’arabes, de musulmans, de migrants, de visas, sur le territoire national, voilà ces traîtres en fin de mandat, qui en recrutent directement chez les « colonisés » d’hier dont les ressortissants déjà installés chez nous se plaignent sans cesse de la xénophobie, de l’islamophobie, du racisme des Français.

C’est aussi bien que nous ayons eu vent de cette énième trahison de la part de ceux-là suffisamment à temps, car nous pourrons choisir, dans trois semaines, ceux qui rejettent ces projets destructeurs de notre identité.

Macron, lui, l’a déjà mille fois déclaré. Il sera le président des Algériens, des Marocains, des Comoriens, bref il sera le président des étrangers pas celui des Français, trop sectaires à ses yeux. Il prévoit même de faire partir tous ceux qui auront eu l’outrecuidance de soutenir Marine le Pen.

Un exode pour trente pour cent de Français se profile à l’horizon du 7 mai si cet énergumène socialiste venait à emporter l’élection.

Il va sans dire que les autres candidats de son espèce lui apporteront toute l’aide possible même s’il est vide de tout projet, ne tenant compte que de son souhait dans le maintien et l’expansion de l’espèce arabo-musulmane dans notre pays. Il en va ainsi de Hamon, Mélenchon, Asselineau et, pourquoi pas, Fillon. Ne parlons pas des verrues insignifiantes qui ont le cœur chez les arabes plus que chez les Français.

Mais ce n’est pas tout. Quand on parle d’exode, il est important de se référer au dernier exode vécu par la France et les Français, il y a tout-juste, 55 ans.

Devront-ils, ces Français, choisir entre la valise et le cercueil ?

Si on en juge par le précédent encore dans nos mémoires, l’un ne va pas sans l’autre quand on a affaire aux arabo-musulmans.

Trente pour cent de ces patriotes – ça fait un paquet de millions tout de même – auxquels devront s’ajouter quelque 500 mille familles juives qui seront certainement plus exposées que nous.

La dernière opération antisémite aux cris de mort aux Juifs ayant eu lieu, en plein état d’urgence, dans un Paris-capitale-de-la-France, avec la bénédiction des préfet et maire de la ville.

Au train où vont les choses, il est urgent de signifier à tous ces vendus que nous avons l’intention de conserver la France aux Français.

Nous sommes Français parce que nous aimons la France.
Nous sommes Français parce que la langue française que nous pratiquons est la seule langue officielle de notre pays.
Nous sommes Français parce que nous respectons et approuvons sa constitution et sa loi.

Que la Belkacem aille faire ses valises. Elle n’est pas la bienvenue chez nous. El Khomri, non plus. Tous ces arabo-musulmans qui ont fait croire pendant des années qu’ils venaient s’installer en France parce qu’ils aimaient la France sont de vils menteurs.

Ils sont restés des musulmans arabo-africains, avec l’amour pour leur pays et leur religion chevillés au cœur et au corps.

Mais cela ne nous aurait pas dérangés s’ils n’avaient eu, pour seul but, pour seule obsession, de transformer notre France européenne, judéo-chrétienne, en une colonie arabo-musulmane.

S’il y a 55 ans, vous aviez le droit de dire : « nous ne savions pas », vous ne pouvez plus le dire aujourd’hui.

Car vous avez, tous, été les témoins de la sauvagerie, de la barbarie, dont sont capables ces gens-là, lâchés dans la nature, les rues, les cités de notre pays.

Danièle Lopez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:13

Saint-Petersbourg : Hidalgo s’en fout, pas de Tour Eiffel illuminée

Publié le 4 avril 2017 - par  

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/TCHOPoutineAttentatBD.jpg
Amis Parisiens, si vous avez regardé à votre fenêtre hier soir, si vous vous êtes promenés dans les rues de la capitale, vous avez dû remarquer que … Ben rien, justement. Vous n’avez rien remarqué parce qu’il n’y avait rien de différent. La Tour Eiffel brillait de ses mille feux habituels.

Pourtant quelques heures plus tôt à peine, la ville de Saint-Petersbourg et le peuple russe étaient touchés par un attentat islamiste.

La Tour Eiffel a été éteinte lors du dernier attentat de Londres. Elle a été illuminée aux couleurs de la Belgique, de l’Allemagne, de la Turquie, de la couleur de tous les pays frappés par cette ignominie. Nous n’avons pas eu les couleurs russes. Nous n’avons pas eu la Tour Eiffel en deuil.

Madame Hidalgo a tant à faire, Paris Plage, l’accueil des migrants… Mais nous ne pouvons pas envisager un instant qu’il s’agisse d’un oubli ou d’une négligence.

Nous ne pouvons concevoir non plus que la sélection se ferait en fonction du nombre de morts, le dernier attentat de Londres ayant été moins meurtrier que bien d’autres sans que cela d’ailleurs n’enlève rien à l’ignominie de cet acte.

Serait-ce la loi du mort-kilomètre qui fait que plus l’événement est éloigné de nous, moins il nous touche ? On préfère penser que non. Lorsque nous avons été endeuillés par les attentats de Paris et de Nice, les  pays du monde entier ont pavoisé à nos couleurs leurs monuments ou leurs stades et jusqu’à l’Australie aux antipodes.

D’autre capitales se sont honorées à manifester leur sympathie avec la Russie. Pas nous. Juste le strict minimum : quelques mots de Hollande et de Jean-Marc Ayrault.

Pas de fleurs, pas de nounours, pas de cœurs ou autres bougies, pas même la première place dans certains journaux nationaux à l’exception hier soir du Monde. Pas de marche blanche comme on le fait pour les voyous.

Quant aux chaînes d’informations continues, elles dissertent à longueur de temps sur le débat de ce soir dont elles sont les organisatrices et se perdent en vaines conjectures pour savoir si un tel débat est une bonne chose (il vaudrait mieux se poser la question avant) ou s’il peut influencer  le vote.

Serait-ce la russophobie, ou plutôt la Poutinophobie, qui justifierait cette discrimination, cette inégalité de traitement, cette hiérarchie parmi les victimes ?

La question est ouverte et on peut l’adresser à la Mairie de Paris qui sans nul doute, aura l’obligeance de répondre et même de s’expliquer.

Florence Labbé

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:07

Le Camp du Bien ou la victoire du gauchisme culturel

Publié le 4 avril 2017 - par  

Ce que Jean-Pierre Le Goff, dans son excellent ouvrage La gauche à l’agonie ? 1968-2017, appelle le «gauchisme culturel» et que nous nommons plutôt le Camp du Bien, la bobosphère ou la bien-pensance, n’est pas un mouvement organisé, pas un parti politique, pas une organisation structurée, mais un ensemble d’idées, de prétendues valeurs qui déterminent un comportement politique, médiatique, intellectuel.

Comme jadis le communisme, le Camp du Bien veut la fin du “vieux monde” et la création d’un “homme nouveau”, mais sans batailles de rues, sans lutte violente, sans prise d’assaut des centres de pouvoir. D’ailleurs, il déteste les masses populaires qui, sous le communisme, devaient être à la tête du combat. Il les considère comme un ramassis de “beaufs”, de “racistes”, de “fachos“.

Il a choisi d’accéder aux commandes par la persuasion, l’infiltration, la capillarité. Il change peu à peu les mentalités, la façon de penser, en s’appuyant sur les milieux où il est le plus puissant : l’éducation, la culture, la communication, la justice.

Pour s’imposer, le Camp du Bien s’est concocté une idéologie où le passé et l’histoire sont dépréciés, où des valeurs creuses comme la générosité, la fraternité universelle, l’amour de l’Autre, la réconciliation ethnique, la sanctification du multiculturalisme sont mises en avant.

L’armature de cette idéologie est un patchwork composé de bribes de Bourdieu, de Foucault, de Sartre, de Gandhi, de Mandela, de Freud, de Marx, de Fanon, de féminisme, de théorie du genre, d’écologie. Tout ce qui peut être déguisé en vertus est recyclé par le Camp du Bien.

Ceci lui permet de se présenter comme celui des “bons”, des “gentils”, des “tolérants”, des “redresseurs de torts”, de l’“ouverture”, de l’“antifascisme” contre le camp des “méchants”, des “salauds”, des “intolérants”, de la “fermeture”, du “fascisme”.

Il est la morale en marche.

Le Camp du Bien déteste être remis en cause et vomit donc ceux qui osent discuter l’inanité de sa vision du monde.

Il n’hésite pas alors, et contrairement à ses déclarations sur les bienfaits du dialogue et de la concertation, à instaurer une police de la mauvaise pensée et de la langue coupable. Il use et abuse de la reductio ad Hitlerum, diabolise, ostracise, pratique la délation, porte plainte en justice, où il sait que des juges bienveillants lui donneront raison.

Il dénonce ses adversaires en les affublant des mots qui, pour lui, représentent l’abjection la plus totale : raciste, fasciste, islamophobe, homophobe, sexiste, partisan du Front national.

Il recommence ad nauseam le procès de la civilisation occidentale, de la collaboration sous Vichy, émet des doutes permanents sur l’héritage culturel, demande une repentance perpétuelle, cultive la haine de soi (mais pas de lui-même), dénie toute nocivité à l’islam.

Cependant, le Camp du Bien n’est pas une horde de rebelles, de guerriers à l’abnégation tranchante. Ses membres vivent à l’aise dans la société. Ils règnent sur les médias et l’espace public, sont journalistes, communicants, politiciens de gauche et de droite, éditeurs, vedettes du show-bizz, organisateurs de festivals, animateurs socio-culturels, universitaires. Ils se veulent les porte-paroles des discriminés, avec une préférence marquée pour les musulmans et les fuyards des anciennes colonies, tout en demeurant dans un confortable entre-soi qui fait qu’ils n’ont jamais assez de place chez eux pour inviter un migrant clandestin, jamais le temps de déménager pour une barre d’immeubles en Seine-Saint-Denis ou de changer le collège privé de leurs gamins pour un collège public dans lequel s’exprime à plein pot la richesse des différences.

Le Camp du Bien est hors du réel et ne supporte pas les intrusions de celui-ci dans son univers enchanté.

Les attentats terroristes n’existent que dans la mesure où les djihadistes sont des victimes au même titre que leurs victimes ; les tueurs musulmans sont des déséquilibrés par la faute de la société européenne islamophobe ; les assassins coranisés sont des résistants qui n’auront pas la haine de la bobosphère parce qu’utiliser une Kalachnikov montre qu’ils sont surtout malheureux.

Aujourd’hui, le Camp du Bien est largement majoritaire dans les organes de décisions politiques, les médias, les universités, la justice.

Il commencera à régresser le jour où Zemmour remplacera Pujadas à la présentation du 20 heures. Autant dire à la Saint-Jamais.

Marcus Graven

La Gauche à l’agonie? 1968-2017 (Perrin, 2017, 350 p. coll. « tempus », 9 €).

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée