Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 06:17

C’est Macron qui mettra fin à l’invasion migratoire et à l’islamisation de la France

Publié le 9 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/FunesBourvil.jpg
Je tiens à rassurer les lecteurs de Riposte Laïque, je n’ai pas attrapé un coup de soleil, et à l’heure où j’écris cet article (11 heures du matin), je peux faire face un contrôle d’alcoolémie, je suis à 0 gramme.

Pourquoi faire un titre aussi provocateur, qui prend le contre-pied de tout ce que nous avons écrit pendant la campagne, et depuis la victoire de Macron ?

Pour deux raisons. D’abord, pour nombre de nos compatriotes, ce sont les vacances, et nous voudrions qu’ils partent sur des perspectives joyeuses, plutôt qu’avec des lectures angoissantes, sur la mort de la France, l’invasion migratoire, le changement de peuple et de civilisation, les invasions barbares, les augmentations d’impôts, l’insécurité, les basses œuvres des traîtres et tout ce qui constitue, hélas, l’essentiel des lectures de Riposte Laïque, tout au long de l’année, parce que c’est le réel.

Mais il n’y a pas seulement, dans cet édito iconoclaste, que la volonté de rassurer nos compatriotes. Nous avons commis un tel titre parce que, si Macron est dans la continuité des autres présidents de la Cinquième République, il va faire tout le contraire de ce pour quoi il a été élu. Des preuves ?

De Gaulle est le Premier président de la Cinquième République, et certains présentent comme un Coup d’Etat son accession au pouvoir, en 1958. Nos chroniqueurs réguliers Danièle Lopez et Manuel Gomez n’ont pas oublié son célèbre « Je vous ai compris », adressé aux Pieds-Noirs en 1958, ni comment cela s’est terminé : les accords d’Evian, l’abandon de l’Algérie au FLN, les massacre de 3000 patriotes à Oran le 5 juillet 1962, et la trahison des harkis, livrés aux assassins du FLN. Et en outre, il a laissé les revanchards du FLN installer des dizaines de milliers de soldats dans l’Hexagone, dans les mois qui ont suivi ces accords !

Je ne parlerai pas trop de Pompidou, et passerai à Giscard. L’occasion du décès de Simone Veil a permis de constater que c’est sous un gouvernement de droite qu’une mesure réclamée par le mouvement féministe, l’extrême gauche et une partie de la gauche sera votée et appliquée, sous les vociférations du camp du président. Il n’est pas certain que le droit de vote accordé aux jeunes de 18 ans ait énormément enthousiasmé une droite plutôt conservatrice. Et que dire de la pire des trahisons de ce gouvernement de droite, le regroupement familial ?

Passons à Mitterrand… Il faut rappeler que ce politicien, décoré de la francisque par le Maréchal Pétain, a longtemps grenouillé à droite, avant de comprendre qu’une belle carrière pouvait l’attendre à gauche. Il prit le Parti socialiste, en osant dire que celui qui ne voulait pas la rupture contre la société capitalisme n’avait pas sa place dans ce parti. Connaissant le passé de Mitterrand, il fallait oser !

Quelle ordure ! Il fut élu pour améliorer la vie des plus modestes, et notamment les salariés. En 1983, nos salaires seront bloqués, et les grands bastions de l’industrie française, la sidérurgie, les mines et les aciéries seront fermés. Le chômage passera le cap des 2 millions, puis des 3 millions, et c’est sous la gauche que la finance sera la plus heureuse. Bref, tout le contraire des promesses initiales.

Et qui a oublié la victoire de Chirac, en 1995, face à Balladur, d’abord, puis à Le Pen. Le temps d’une campagne, Chirac en fit des tonnes sur la fracture sociale, débordant la gauche sur sa gauche (ce qui, avec Jospin, n’était pas bien difficile). 6 mois plus tard, il faisait tout le contraire de ce pour quoi il avait été élu, et cherchait à imposer le plan Juppé, qui, avec les grèves de décembre 1995, bloqueront le pays pendant un mois. C’est également un gouvernement de droite qui mettra fin à la conscription, et imposera une armée de métier. Chirac, cyniquement, avait compris que pour gagner, il fallait en faire des tonnes dans le social, et, une fois élu, faire tout le contraire.

Et que dire du Sarkozy de 2007 ? Il réussit une formidable campagne, décomplexant totalement le discours d’une vraie droite, qui refusait de subir la dictature du politiquement correct. Et à peine élu, cet imbécile prend des ministres de gauche, et épouse une milliardaire bobo de gauche immigrationniste. C’est comme si Mitterrand s’était maqué avec Boutin ! Il réussit à faire tout le contraire de ce pour quoi il a été élu, notamment sur l’immigration, où il fit encore mieux que Jospin, faisant rentrer chaque année plus de 200.000 nouveaux venus, alors qu’il avait juste été élu pour régler le problème. Pareil sur l’insécurité, où il n’a jamais passé le karcher, ce qu’attendait son électorat. Il désespéra tellement les Français qu’il réussit à se faire battre par un tocard comme Hollande !

Ce dernier, pour se faire élire, fit le coup, au Bourget de « mon ennemi c’est la finance ! ». Erection de Mélenchon, orgasme de Buffet. Bien sûr, il envoya Macron, dès le lendemain, à la City, pour rassurer son « ennemi » et expliquer qu’il lui fallait dire cela pour gagner. Il fit le coup de la laïcité, inscrit dans la constitution, rien de moins ! Et il passa son quinquennat, avec Cazeneuve et Valls, à lécher les babouches musulmanes, et à envoyer ses ministres et préfets rompre le jeûne du ramadan dans les mosquées. Hollande fit boire le calice jusqu’à la lie à ses électeurs. Le chômage atteindra un seuil jamais égalé jusqu’à ce jour, il imposa la loi El-Khomri, que les syndicalistes (qui l’avaient soutenu) présentèrent comme un retour au 19e siècle. Il avait promis une République exemplaire, il y eut Cahuzac, Thevenoud, Le Roux et combien d’autres ? Bref, il aura fait tout le contraire de sa célèbre tirade « Moi Président » qui avait marqué le débat d’entre les deux tours.

Quelle ordure ! Il aura tellement trahi les idéaux de la gauche que, donné à 4 % des intentions de vote, il devra renoncer à se présenter, et laissera la place à Manuel Valls, qui paiera cher, lors de la primaire, sa présence durant cinq ans avec Hollande, d’abord à Beauvau, puis à Matignon.

Bref, on l’aura compris, tous les présidents, depuis de Gaulle jusqu’à Hollande, en passant par Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac et Sarkozy, ont juste fait tout le contraire de ce pour quoi ils ont été élus. Alors, pourquoi cela changerait-il ?

Macron a déjà commencé, puisqu’on parle d’un rapprochement franco-russe, qui est juste tout le contraire de la politique française menée depuis trente ans, et qu’il a fait une violente campagne contre Poutine. Premier signal, et le reste va suivre.

Sur l’école, alors qu’il n’en avait pas parlé lors de sa campagne, il remet un tout petit peu les pendules à l’heure, avec Jean-Michel Blanquer. Certes, on n’est pas encore au retour de l’école de la méritocratie, et au grand nettoyage de l’Education nationale, mais qui sait ?

Macron a fait une campagne de lèche-babouches, obtenant 92 % des voix musulmanes. Il a multiplié les messages complices envers l’islam, et leur a tout promis. Conclusion : il va fermer les mosquées, interdire le voile, fermer les boucheries halal, et virer tous les adeptes de la charia, ce que Marine n’a jamais osé promettre !

Macron a félicité, durant toute la campagne, Merkel d’avoir accueilli 1,5 million de clandestins musulmans dans son pays, et a promis qu’il ferait pareil. Conclusion : il va mettre fin à l’immigration, et virer tous les clandestins, ainsi que les étrangers chômeurs qui n’ont rien à faire en France.

Macron a orienté toute sa campagne en direction des malheureux opprimés de la diversité, sans jamais encourager les policiers agressés. Conclusion : c’est lui qui donnera l’ordre de tirer sur les racailles, cassant le tabou Oussekine.

Et tout va être à l’avenant, lui le mondialiste va multiplier les mesures en faveur de la souveraineté de la France, et c’est sous son règne que la France va sortir de l’euro !

Avouez que cela fait du bien d’y croire…

Après vous avoir raconté cette belle histoire, je vous souhaite à tous de belles fêtes du 14 juillet, et de bonnes vacances, pour ceux qui en prennent.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 08:32

PMA : un enfant avec un papa et une maman, c’est dépassé, rétrograde, réactionnaire

Publié le 5 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/Illustration-PMA.png

Au nom du « droit » à acquérir un enfant, à s’offrir un être humain, à se payer un de ses semblables choisi comme une marchandise dans un catalogue, c’est à cet autre humain, acquis à grands cris de désir personnel, que l’on refuse des droits. Celui-ci n’a pas droit à des parents, il n’a pas droit à la connaissance de ses origines, il n’a pas droit à la connaissance de ses potentielles maladies génétiques, à une greffe en cas de besoin, à l’accès à la longue et honorable lignée généalogique qui le constitue.

Ces personnes nées de parents inconnus témoignent, pour nombre d’entre elles, d’une souffrance morale vécue comme une indignité à leur endroit à seules fins que d’autres puissent bénéficier du droit de trafiquer leur lignage en se les appropriant. « C’est une souffrance profonde, existentielle »…

Des droits pour les uns, un vide originel désossé du moindre droit pour les autres. Ce serait donc cela l’égalité des droits en République française ?

« Nous sommes une génération d’abandonnés, orphelins de nos origines », déclarait en 2013 avec amertume l’un de ces « donnés », sorte de paria de la société passé d’une main à l’autre lors d’une transaction marchande.

La conception d’un enfant issu de l’amour entre un homme et une femme, c’est dépassé, rétrograde, réactionnaire. L’avenir est à la fabrication d’un humanoïde en éprouvette. Il faut vivre avec son temps parce que c’est notre droit ! Bienvenue dans la secte des individus sans parents : tu seras coupé d’eux à vie et jamais tu ne seras autorisé à sortir de la secte des sans filiation.

Nous avons tous des origines et en principe la possibilité de les connaître, sauf ces issus de labo qui, eux, n’ont pas ce droit légitime, humain, digne. Ils sont nés du croisement entre un glaçon et une aiguille de chimiste. Papa fond et maman pique…

Un Cecos détient le secret de votre identité et de vos origines génétiques mais l’interdiction qui vous est faite d’accéder à cette connaissance, dont bénéficient naturellement ceux qui ont la chance d’avoir été conçus de manière traditionnelle, est, selon ces victimes du désir d’une minorité influente, « une forme de torture psychologique ». Les nés de rien vivent cela comme une injustice et une humiliation : jamais ils ne seront comme les autres. Ils sont les vilains petits canards dont un géniteur s’est débarrassé comme on se débarrasse d’un vieux Kleenex sur lequel on a essuyé ce qui devait l’être et que quelqu’un d’autre aurait ramassé pour le recycler.

L’égalité des droits vole en éclats, piétinée par les bonnes âmes avides d’expériences en tous genres sur les corps humains au nom du progrès et de la consommation assistée. Au diable les âmes et la psyché, l’important est d’avoir des droits ! Mais plus de droits pour les uns, les acquéreurs d’enfants, cela ne peut se faire que sur le dos des autres, les enfants acquis à qui, de fait, on a spolié les leurs.

Le bébé dans les années 80 était une personne, il est devenu aujourd’hui l’objet d’une âpre transaction.

Nulle part à notre époque à l’égoïsme effréné il n’est question de « devoirs », ce concept porteur de trop de contraintes pour le jouisseur sans entraves, pour l’homo festivus du 21e siècle plus empressé de revendiquer à grands cris tapageurs toujours plus de droits et de satisfactions égotiques immédiates pour lui-même et pour la petite communauté de ses semblables que de s’acquitter de quelques devoirs envers la société dont il entend se démarquer, tout en réclamant à cette dernière un pseudo dû perpétuel et anthropophagique puisqu’il finit par mettre en danger la cohésion de tout un peuple au profit d’une minorité vociférante, soutenue par un système volontiers destructeur de valeurs.

A l’heure de faire à son tour des enfants, cette fois à l’ancienne avec une femme qui n’aura pas encore été totalement supprimée au profit d’un utérus artificiel, la question des origines se repose, lancinante : « Je n’ai pas envie de transmettre cette part d’inconnu à mes enfants ». Car on transmet à sa propre descendance ce fardeau, cette part d’héritage douloureusement absente, comme un amputé qui, les jours de pluie, ressent la douleur du membre qu’il n’a plus.

Plus tard, devenu père ou mère, le né de rien pourra expliquer ainsi à son enfant comment ils sont tombés de la branche brisée de leur arbre généalogique : « mon enfant, je te remets ce livret de famille vierge. Comme tu vois, tu fais maintenant partie de ceux qui ne viennent de nulle part de mon côté. Bienvenue au club des oubliés de l’égalité des droits, des sans droits, des bafoués. J’en ai souffert, c’est maintenant à ton tour d’hériter de cette absence d’aïeux que tu transmettras à ton propre enfant plus tard. Tu pourras lui expliquer que la loi a fait sciemment de nous des sacrifiés mais que c’est pour la bonne cause puisque grâce à cette loi favorable à la PMA, deux individus ont pu avoir le droit de s’approprier nos racines et notre destinée en se faisant passer pour mes parents. Ils sont décédés aujourd’hui mais avant de mourir ils ont obtenu leurs droits de m’acquérir. C’est le principal, n’est-ce pas ? Au diable, notre ascendance détruite à jamais et notre mal être à ne pouvoir la revendiquer. Les humains sont devenus interchangeables au gré du bon vouloir de quelques-uns et des législateurs, des numéros, des fioles, des gamètes dans des frigos attendant leurs acquéreurs ».

Est-ce qu’au nom d’une revendication particulière et du droit à l’obtention de tout sans contrepartie forcément réduits dans le temps à seulement quelques dizaines d’années de bénéfice, il est légitime et moral d’accorder l’effacement de toute l’ascendance d’un être humain choisi dans une banque de données en compromettant son équilibre psychologique, voire médical, ainsi que celui de sa descendance ?

Caroline Alamachère

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 04:55

On peut-être de droite nationale et aimer Simone Veil !

Publié le 3 juillet 2017 - par 

Il y a des discours qui, au nom des familles, de l’honneur, de la religion, sont pour moi insupportables. Ceux sur l’IVG, comme ceux sur la mutilation génitale des femmes.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/SimoneVeil4-300x192.jpg 

J’ai conscience que je ne vais pas me faire que des amis parmi les lecteurs ! Certains, comme je l’ai déjà lu, me demanderont pourquoi j’ai soutenu la campagne du Front National, et du SIEL, reléguant de fait, ces partis politiques dans le camp de la maltraitance commises sur les femmes.

Je maintiens que Simone Veil ne fut pas l’avorteuse décriée par les défenseurs de l’anti-avortement, préférant de fait, les aiguilles à tricoter, et les faiseuses d’anges. Car il ne faut pas imaginer que « ces grands penseurs » de la cause féminine aient une bonne conscience des souffrances des femmes occasionnées par leurs brutales décisions et obligations.

J’affirme que Simone Veil ne fut pas la femme, quelle horreur, qui aurait commis « une Shoah » d’enfants comme j’ai pu le lire. Cette réflexion imbécile ne tient pas compte de ce que fut la Shoah, l’industrialisation et l’exploitation d’hommes et de femmes, l’extermination d’enfants et de vieillards à la sortie des wagons à bestiaux. Certes, le raccourci avec l’IVG et Simone Veil, ancienne déportée, est patent, mais l’image est indigne ! Ce rapprochement voulu par cette comparaison est tout simplement ignoble.

Je continue de penser que la femme est l’avenir de l’homme dans sa globalité, même si avec l’âge, j’écarte de facto certaines femmes comme Caroline Fourest, Danielle Obono, et quelques autres issues du même tonneau islamophile !

Je continue de croire que la femme est libre de son corps, qu’elle n’a pas à le vendre, pas plus qu’elle n’a l’obligation de garder l’enfant de son violeur, celui de l’inceste, et que Simone Veil n’avait pas dans l’idée, d’organiser la mort de 200 000 enfants, comme le disent certains commentateurs.

À cette époque, la femme était captive de la morale religieuse, de l’honneur familial, du voisinage. Certes, elle pouvait se refuser. Certes, elle n’était pas obligée d’ouvrir ses jambes à son amoureux qui lui faisait tous ces beaux discours du « sauter en marche« , « fais-moi confiance« , « chantage à l’amour« , et autres fadaises, pourvu qu’il obtienne sa conclusion orgasmique. Je parle d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître ! 

 Aux jeunes filles, aux femmes de faire avec les millions de spermatozoïdes qu’il lui avait laissés, dans un grand râle de plaisir ! Aux jeunes filles, aux femmes d’assumer, car le plus souvent, l’homme apaisé, s’en allait la queue basse, « soulagé du gland » comme disait Gérard Depardieu dans « Les Valseuses ».

La souffrance des femmes a toujours été, et reste toujours une réalité dans les sociétés de mâles dominants. Que ce soit la nôtre il y a 50 ans, celle des pays musulmans, celle de toutes les cultures obligeant la femme à n’être que le faire valoir de la société masculine.

Il y a peu de différences entre ceux qui pratiquent la « Mutilation Génitale Féminine« , pour « l’honneur de la famille » et la tranquillité du futur mari, et ceux qui acceptent que la femme prenne tous les risques pour avorter, afin que la famille ne sache rien, que les voisins restent ignorants du drame, ou simplement pour des raisons économiques d’enfants non désirés par le couple !

La femme est toujours la variable d’ajustement, et c’est son ventre qui est la cible systématiquement comme nous avons pu le voir avec Pierre Bergé qui trouve normal qu’une femme puisse louer son ventre au même titre que ses mains ! 

Le sexe de la femme, cet inconnu, ce désir brûlant des hommes fascinés et effrayés, justifie tous les excès: selon les statistiques du National Health Service (ministère de la santé), pas une heure ne passe sans qu’une fillette du Royaume-Uni ne subisse cette atroce intervention sur ses parties génitales. (Source) Qu’en est-il en France ? 

Le sexe de la femme provoque trop souvent, la violence imbécile du mâle. Une violence faite au sexe de la femme, tant celui-ci inquiète, parce que plus varié dans ses sensations, plus délicat, et surtout, un sexe qui offre bien plus de possibilités de jouissances répétées, que celui des hommes ! Sexe féminin, siège de l’amour, et  porte de la vie pour les enfants pour peu qu’ils soient les enfants de l’amour !

Entre ceux qui refusent l’avortement dans le cadre légal de la loi de Simone Veil, c’est-à-dire, dans le cas de la détresse des femmes abandonnées, violées, battues et ceux qui formatent le sexe féminin en le mutilant  pour n’en faire qu’un passage pour plaisir rapide, où est la différence d’approche sur la condition féminine ? Pire, je vois que le plus souvent, ce sont les hommes qui sont à la manœuvre et que ce sont les femmes qui subissent leurs délires.

Je suis pour un retour à l’esprit de la loi Veil qui devint, peu à peu, sous les lois socialistes, un moyen de contraception comme un autre. Ce n’était pas la volonté de Madame Simone Veil. Comme ce n’était pas sa volonté en 1975,  de préparer le terrain à l’immigration galopante de 2015 !

Pour conclure, je suis de droite, j’ai milité dans des partis de droite nationale ! Des partis que les gauchistes et journalistes, nomment l’extrême droite ! En aucun cas, je ne céderai mon positionnement politique sur la femme née libre et égale en droit. Libre de son corps et de sa vie ! Je refuse, comme certains ont pu le sous-entendre dans des commentaires, qu’être de droite nationale, patriote, souverainiste c’est aussi être  contre les libertés de la femme de choisir sa vie, son destin et faire don de son ventre à la société masculine.

Je rejoins Emmanuelle Ménard qui appelle de ses vœux, que cesse cette volonté d’offrir comme seule alternative à la grossesse non désirée, l’avortement, comme le fait le Planning Familial sans avoir au préalable, étudié en amont les autres possibilités. Il est particulièrement scandaleux par exemple, que l’état socialiste ait fait une loi interdisant aux sites promouvant la vie, de donner toutes les informations aux femmes cherchant des solutions et la rendant libre de faire des choix. Comme il est effarant que des femmes puissent se faire avorter aussi facilement, que de prendre la pilule. Notre société doit retrouver un équilibre, et du bon sens.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 13:37

Allemagne : Une Égyptienne chrétienne insultée pour refus de la Charia

Publié le 2 juillet 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/EgyptienneAllemagne.jpg 

Sur cette vidéo, on peut voir comment une égyptienne chrétienne se fait insulter. Son crime : avoir affirmé qu’elle refuse la charia, ce qui a mis en fureur ces adeptes de la charia en Allemagne :

https://www.youtube.com/watch?v=hF3yNy59jbU&feature=youtu.be

Nous sommes loin de ce prétendu « islam, religion d’amour, de paix et de tolérance ». Cela se passe au moment où un colloque est organisé à Fribourg en Suisse, sur le thème « Hostilité envers les musulmans : société, médias, politique » le 11 Septembre. Qui sont les organisateurs ? Ce colloque est organisé sous l’égide de La Commission fédérale contre le racisme (CFR), le Centre de recherche sur les religions de l’Université de Lucerne (ZRF) et le Centre Suisse Islam et Société (CSIS). Pour plus de détails sur ce colloque, voir : http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/06/25/l-innocence-des-musulmans-en-colloque-284827.html .

Ainsi, des organismes étatiques organisent une journée d’interventions sur l’hostilité manifestée par notre société envers les musulmans. Les raisons qui pourraient justifier cette hostilité ne sont pas prévues au programme. Par contre, il n’y aura aucune dénonciation de l’hostilité envers les « mécréants non musulmans ». Pur ceux qui organisent et relayent ce colloque, il n’existe aucune hostilité de la part des musulmans envers les juifs, les chrétiens et autres mécréants qui refusent de se soumettre à la loi d’Allah.

La réalité apporte une démonstration à l’aveuglement des autorités et des universitaires, comme le montre cet article sur le site Les Observateurs (http://lesobservateurs.ch/  ). Ce site nous donne la traduction en français des paroles échangées entre la femme égyptienne qui refuse la charia et des musulmans « épris d’amour, de tolérance et de paix ». Les insultes dont cette femme égyptienne fait l’objet constituent une parfaite illustration de la « religion  d’amour, de tolérance et de paix »
( http://lesobservateurs.ch/2017/06/25/allemagne-une-egyptienne-chretienne-milite-contre-la-charia-des-musulmans-viennent-linsulter-et-lintimider-video/ ).
Sur la vidéo, on voit cette chrétienne égyptienne proclamer son refus de la charia et réclamer le droit à la liberté d’expression. Ce qui rend les passants musulmans très agressifs. Ils ne comprennent pas qu’une femme ose proférer de telles horreurs. Les propos de la femme égyptienne déclenche leur colère.
Ils réagissent avec « amour, paix et tolérance » à ce qu’ils prennent pour des insultes envers leur foi. Voici quelques-uns des propos échangés (Traduction : Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch) :
La femme égyptienne demande : « S’il vous plait, ici c’est un pays avec la liberté d’expression. Pas d’agressivité ! Pas d’agressivité !

En Arabie Saoudite, vous ne pouvez pas faire ça. Ils vous arrêteraient immédiatement. Et en Iran, on serait pendu pour avoir exprimé librement son opinion.
Cela ne doit jamais se passer ainsi, jamais ! N’abandonnez jamais ! S’il vous plait, n’abandonnez jamais votre liberté d’expression ici en Europe, en Allemagne !
Sans tenir compte d’une quelconque religion ! Nous voulons avoir un pays libre ici ! La police, le gouvernement, le pouvoir judiciaire, le peuple, les réseaux sociaux, les enfants, les femmes, les hommes doivent faire quelque chose contre cela.  Je vous le demande instamment, sinon la prochaine génération sera tuée !
Avec des attentats à la bombe, parce qu’il y a une croix ici sur l’église, parce que je porte une croix.
Protégez l’Allemagne, protégez l’Allemagne des islamistes, de l’agressivité, des fondamentalistes. » (Le panneau indique que : Celui qui sèmera l’islam, récoltera la charia).

Des passants musulmans l’interpellent : Hey salope, hey trou du cul. Tu es laide, pute.
Viens ici, viens ! [Intimidation et violence des musulmans après les insultes]. L’un des musulmans lui crache dessus puis part.
(On peut voir plusieurs musulmans sourire après le crachat, dont la femme musulmane qui a provoqué auparavant.)
Hey putain, tu as de la chance d’être en Allemagne. »

Comment s’en étonner. Ces personnes appliquent les versets coraniques qui leurs ordonnent de dire aux mécréants qui refusent la soumission à la Charia :
(Sourate 60 : Verset 4) : « Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul. »

Celui qui sèmera l’islam, récoltera la charia et ses prescriptions. Il suffit de lire ce que le Coran enseigne aux fidèles d’Allah et de Mahomet :
(Sourate 5, Verser 51) : Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis sincères) les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés (amis) les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.
(Sourate 58, Veret 22) : Tu n’en trouveras pas, parmi les musulmans qui croient en Allah et au Jour (du jugement) dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur père, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur ethnie.
(Sourate 60, Verset 1) : « Ô vous musulmans qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis) Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité ! »
(Sourate 9, Verset 23) : Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis), vos pères et vos frères s’ils préfèrent l’incroyance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes.

Dans l’islam, l’amour du prochain n’est accepté qu’envers ses frères musulmans, pas envers les mécréants. Bien au contraire, il faut montrer de l’inimitié et de la haine envers ceux qui refusent la soumission à la loi d’Allah. Ceux qui refusent de prêter allégeance à Mahomet, ne méritent que du mépris, de la haine et de l’inimitié : tel est l’enseignement du Coran.

Le CCIF, comme l’UOIF, le CFCM et tout ce que la France compte d’« antiracistes » (LICRA, LFH, MRAP, SOS Racisme), trouvent ces incitations à la haine tout à fait normales. Puisqu’elles sont prescrites par Allah et son Prophète, ces incitations à la haine raciste, ne seront jamais dénoncées. Bien au contraire : la justice française obéit au CCIF, au CFCM, à l’UOIF et à tous leurs supplétifs « dhimmis consentants ». Au lieu de condamner l’enseignement de la haine, elle attaque ceux qui dénoncent ce racisme abject et l’idéologie totalitaire qui l’enseigne. Ceux qui osent dénoncer l’islam en tant que doctrine et condamnent cet enseignement de la haine raciste, se retrouvent traduits devant la justice pour « racisme islamophobe ». Voilà où nous a amenés nos politicards, nos socialauds et tous ceux que la France compte comme supplétifs du fascisme islamique.
Je finis ma contribution en citant cette magnifique vidéo YouTube, sur la conquête du Maghreb par les musulmans.

https://www.youtube.com/watch?v=2VqoLa-JJq4&t=1276s 

Comme le montre l’historienne Lina Murr Nehmé, la violence est consubstantielle à l’islam, depuis son instauration par Mahomet. Dans l’horreur, l’Etat islamique (Daesh) n’a rien inventé. Au contraire, l’Etat islamique a adouci ce qui a été pratiqué par Mahomet et ses compagnons.
Je citerai également cet article de l’hebdomadaire Le Point :
Pour ne pas disparaître, les chrétiens d’Irak veulent une région autonome : afin d’enrayer l’exode, les chrétiens d’Irak demandent la création d’un territoire autonome et protégé par l’ONU, dans la Plaine de Ninive.(Par IAN HAMEL, À AN KAWAH (KURDISTAN IRAKIEN) :
http://www.lepoint.fr/monde/pour-ne-pas-disparaitre-les-chretiens-d-irak-veulent-une-region-autonome-12-11-2015-1981036_24.php#section-commentaires.

Une véritable hémorragie :
« Il y avait 1,5 million de chrétiens au temps de Saddam Hussein. Combien en reste-t-il aujourd’hui ? 300 000 ? 400 000 ? Chaque jour, des familles entières quittent le pays, pour l’Europe ou les États-Unis. Si nous voulons stopper cette hémorragie, il nous faut un territoire autonome, protégé par l’ONU », explique Gérald Bidawid, neveu de Raphaël 1er Bidawid, l’ancien patriarche catholique chaldéen de Babylone. Il est diplômé de l’Institut Pasteur, dispose d’un passeport français, et préside l’International Industriel MedicalGroup, basé dans le canton de Fribourg, en Suisse…

Accueillir d’autres minorités :
Gérald Bidawid se rendra à la fin du mois à Paris, à Bruxelles et à Berne pour présenter cette initiative et recueillir les premiers soutiens. « J’ai travaillé sur le projet de constitution de la région autonome du Kurdistan, je me penche sur celui d’un gouvernorat des minorités dans la Plaine de Ninive », précise Muna Yukhana Yaku, professeur de Droit international (*). Les chrétiens, qui ont toujours vécu dans cette région en bonne entente avec les Yazidis, veulent proposer à cette minorité persécutée de les rejoindre. La Plaine de Ninive pourrait s’ouvrir à d’autres petits groupes, comme les mandéens, les Shabaks, les Kakaïs.
Si la communauté internationale ne nous soutient pas, ne nous protège pas, il n’y aura plus un seul chrétien en Irak dans dix ans », prévient le neveu de Raphaël 1er Bidawid, qui a été en 1956 le plus jeune évêque du monde.

Cohabitation difficile avec les musulmans :
La grande majorité des chrétiens rencontrés en Irak osent briser un tabou : celui de la cohabitation avec les musulmans. « Nous avons passé des années à Mossoul, en cherchant à aider les autres, à être des humains parmi les humains. Je pensais que nos voisins musulmans étaient des amis. Eh bien, ils ne nous ont même pas cachés quand Daesh (l’Etat islamique en Syrie et Iraq) est arrivé. Nous avons dû fuir à pied, sans pouvoir rien emporter », rappelle une religieuse rencontrée dans le camp de réfugiés d’Ashti, à An Kawah. Le père Emmanuel, qui dirige le camp, se montre encore plus virulent. « Quand le pape dit qu’il faut accueillir les réfugiés, y compris les réfugiés musulmans, il a tort. Il devrait lire le Coran. Quand les musulmans seront majoritaires en Europe, ils vous domineront, comme ils nous ont toujours dominés ici en Irak », lâche le religieux. Lorsque nous lui avons demandé si les évêques d’Orient tenaient le même discours, il a répondu affirmativement.

Zohra Nedaa-Amal
(*) Ce projet s’intitule : The minorities of Nineveh Plain and the demand for a safe haven and an international protection.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 23:58

On encense Simone Veil alors qu’on a dénaturé sa loi : quelle hypocrisie !

Publié le 1 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/CaptureVeil-300x205.png 

Simone Veil nous a quittés, paix à son âme. Elle avait incontestablement une grande classe. Mais on lui tresse de faux lauriers en ce moment, on dit que grâce à elle l’IVG a été introduit dans nos lois. Certes. Mais pas du tout comme elle l’entendait en 1975.

La loi de Simone Veil ne condamnait plus l’avortement et c’était évidemment une avancée car comment jeter la pierre à la misère, au désespoir, à  l’abandon de la mère par le père, etc ?… Mais Simone Veil ne faisait pas un droit de l’IVG, au contraire l’IVG devait rester cantonnée à l’exception.  Elle disait :

« L’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue ». Et elle ajoutait  au sujet de sa loi / « Si elle n’interdit plus, elle ne crée aucun droit à l’avortement. »

Simone Veil a déploré ce que sa loi était devenue. Elle était contre la banalisation de l’avortement. Il faut qu’on puisse le dire. Récemment des féministes se sont réjouies que la loi sur l’IVG n’ait plus rien de ce que lui avait donné Simone Veil et qu’on ait renoncé à la notion de détresse. Alors l’encenser pour son action, n’est-ce pas un peu hypocrite, alors que la loi actuelle n’a plus rien de Simone Veil ?…

Cette loi est devenue un droit, dont on ne peut même plus débattre. Pourtant un large débat est possible, qui ne peut être réglé en quelques lignes… Force est de reconnaître qu’il y a une dérive idéologique en faveur de l’avortement « libre, gratuit, et obligatoire pour toutes. » Beaucoup de femmes se voient proposer un avortement de facilité alors qu’elles n’ont que des problèmes de santé mineurs qu’il convient de traiter. Comme c’est pratique ! On décide pour elles. C’est un lâchage. Je n’invente pas, je le sais, on me l’a proposé à moi-même ! Quelle humiliation ! Je me suis sentie traitée comme une vache marquée et maquée par le vétérinaire dans un pré, brave ruminant obtus qui dépend de son propriétaire, du bon vouloir de l’UE, et des écolos tout puissants. (Mon fils va bien, merci.)

Or une femme est un être humain, doté du libre arbitre et d’une conscience et elle peut vouloir, comme n’importe quelle mère du monde animal, comme la louve avec ses petits, ou comme la maman hibou, toutes deux très maternelles, mettre au monde son enfant, quelles que soient les conditions, tout simplement. Il ne faudrait pas oublier cette liberté des femmes de mettre au monde leur enfant. Ni l’espoir qu’elles ont naturellement en la vie, l’espoir que tout s’arrangera.

A ce propos l’expression utilisée par certains « ah mais ce n’est pas un enfant, juste un embryon » est une manière choquante de balayer la poussière sous le tapis. Qu’on veuille bien m’expliquer à partir de quand l’embryon devient un enfant digne de respect. A minuit quinze il est encore un embryon, on peut lui faire n’importe quoi, et à minuit seize il devient un enfant ?…Allons, allons !…

Qu’on veuille bien m’expliquer aussi pourquoi les sigles IVG, GPA, PMA rendraient les choses sympathiques et douces.

Et avec ce droit pour tous, nous dit-on, youpiii, on peut enfin agir légalement. Ah bon ? Mais ce qui est légal est-il forcément juste et bon ? Nous savons bien que non. Légaliser ne suffit pas à légitimer une pratique, ni à la fonder moralement. Et si la loi change si souvent, n’est-ce pas justement parce qu’elle n’est jamais parfaite ?

Légaliser permet d’avorter « dans des conditions médicales et humaines » dit une commentatrice ! Est-ce vraiment humain pour une mère de supprimer son enfant ou de se le laisser enlever ? N’y-a-t-il pas là une forme de maltraitance ? C’est ce que dit Karin Viard dans le film « haut les cœurs » où elle hésite à subir une IVG puis choisit de garder son enfant car « moi, un médecin qui m’écarte les cuisses pour me piquer mon bébé et le mettre à la poubelle, ça, je le vois pas ». Sait-on que l’IVG surtout répétée, laisse des séquelles sur le corps de la femme ?

Sait-on que beaucoup d’enfants avortés trop tard naissent en réalité viables et qu’on les laisse agonir tout seuls, pendant des heures, sans assistance, dans des cuvettes en pleins courants d’airs, ou pire, on les glisse, encore vivants, avec les déchets pour être brûlés ? C’est cela, le progrès humain, le progrès médical ?…

Il semble vraiment que l’avortement soit un faux problème, dans la mesure où la contraception existe. Ceux qui ne veulent pas d’enfant n’ont qu’à utiliser la contraception. Mais voilà, certaines personnes veulent expérimenter leur toute puissance. Dans une société parfaite, tout le monde aurait une  contraception et il n’y aurait plus d’IVG.

Mieux, dans une société parfaite on serait heureux à chaque naissance, comme le dit Victor Hugo : « lorsque l’enfant paraît le cercle de famille applaudit à grands cris… » et l’Etat se donnerait pour obligation de protéger le plus faible et d’aider les mères. Car qu’on le veuille ou non, une société qui ne protège pas l’enfant dans le ventre de sa mère, qui ne donne pas à celle-ci assistance matérielle et morale, est une société malade. A notre époque, on protège, et à juste titre, les chimpanzés, les abeilles, les bébés phoques, les papillons, mais qui protégera les bébés d’hommes ?…

Le taux d’avortement ne reste pas constant, illusion dont certains se bercent : il augmente sans cesse. Et si selon l’Ined en 1975 41% des grossesses non prévues se terminaient par un avortement, en 2002 nous en étions à 62 % : un recul massif du droit à la vie du citoyen français à naître.

On ne peut pas ne plus débattre au sujet de l’IVG, car c’est de notre condition humaine qu’il est question, au plus profond. Dire « attention, vous ne croyez pas qu’on avorte un peu trop de nos jours » ce n’est pas être intégriste n’en déplaise aux esprits chagrins, c’est être réaliste. Mais voilà, idéologie quand tu nous tiens…

Ce qu’il nous faut maintenant, c’est une  politique de natalité.

 Sophie Durand

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 14:20

Voilà la France accusée d’holocauste contre des Russes nazis !

Publié le 29 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/04/hitlersalutnazi2.jpg 

Trop, c’ est trop ! Le monde marche sur la tête ! Comment M. Manuel Gomez ose-t-il, dans un article publié sur Riposte Laïque le 28 juin, défendre les collaborateurs pro-nazis russes issus des rangs de l’infâme Armée Vlassov ?

http://ripostelaique.com/29-juin-1945-signature-dun-accord-entre-staline-et-de-gaulle.html

Comment M. Manuel Gomez ose-t-il dire que la France, libérée du joug nazi, aurait pris part à un un prétendu holocauste (sic) qui aurait été commis contre une partie de ces Russes armés par le IIIe Reich ?!

Alors, après l’imaginaire « crime contre l’ humanité » dont la France se serait rendue coupable vis-à-vis des Algériens selon M. Macron, voici que maintenant la France aurait aussi commis un « holocauste »  contre les Russes collabos d’hitler (j’omets la majuscule sciemment). De toute façon, cela m’ aurait enchanté de voir tous les nazis et leurs collabos massacrés jusqu’au dernier.

Enfin, cessons, par pitié, de galvauder les concepts d’ holocauste, de génocide et de crimes contre l’ humanité !

Nous vivons dans une société qui a perdu la raison et je ne serai pas le complice de cette dérive intellectuelle qui nous plongera tous dans l’ abîme.

Frédéric Sroussi

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 14:17

Ramadan, immigration : Trump montre à Macron comment lutter contre l’islam !

Publié le 29 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Trump-Macron.png

On vient d’apprendre que le président des États-Unis, Donald Trump, a accepté l’invitation du président de la France, Emmanuel Macron, à assister au défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. (1)

Lors de ce défilé, qui commémorera le centenaire de l’entrée des États-Unis dans la Première guerre mondiale, des soldats américains descendront la célèbre avenue aux côtés des soldats français. (2)

Gageons que l’un des buts de Macron est de s’afficher en public aux côtés de l’homme le plus puissant de la planète, pour tenter de paraître moins impuissant.

Les leçons de Trump à l’incompétent Macron

Macron a aussi beaucoup à apprendre de Trump, et cela dans tous les domaines.

Le 1er juin, Trump avait déjà donné une magistrale leçon à Macron, en retirant les États-Unis du stupide « Accord de Paris sur le climat », qui a pour but de siphonner l’argent des pays développés pour l’envoyer aux pays en voie de développement, et d’étouffer les industries des pays occidentaux sous les normes et les taxes. (3)

Plus récemment, Trump vient de donner deux nouvelles leçons à Macron, cette fois dans le domaine capital de la lutte contre l’islam.

Leçon 1 : Trump montre à Macron comment refuser le ramadan

Acte 1 : Macron participe au ramadan

Le 20 juin, Macron s’est rendu, avec le ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb, à une « rupture du jeûne de ramadan » organisée par les dirigeants islamistes du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). (4)

A cette occasion, il a déclaré que « l’islam est compatible avec la République », alors que, dans un arrêt du 3 juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué que la charia (loi islamique sur laquelle est basé l’islam) est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme. (5)

Cela faisait plus de 10 ans qu’un président de la République française ne s’était pas rendu à une telle cérémonie de ramadan, que ne pratiquent que les plus intégristes et extrémistes des musulmans.

Cette participation de Macron à une cérémonie musulmane intégriste constitue une violation flagrante de la loi de 1905, qui interdit toute immixtion de la religion dans la sphère publique, et un inacceptable soutien apporté à l’islam, alors mêmes que les terroristes musulmans multiplient les attentats en France !

Acte 2 : Trump refuse de participer au ramadan

Le 24 juin, à l’inverse du soumis Macron, l’insoumis Trump a refusé qu’un dîner célébrant la fin du ramadan soit organisé à la Maison Blanche, mettant ainsi fin à une pratique de 20 ans.

« Pour la fin du ramadan, qui avait lieu le 24 juin, le président américain Donald Trump s’est contenté d’un simple communiqué, publié samedi après-midi, là où ses prédécesseurs organisaient un véritable dîner de fin de jeûne de ramadan. Interrogée par plusieurs médias américains, la Maison Blanche a confirmé qu’elle n’accueillerait pas de dîner. »

« Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama avaient organisé chaque année une telle cérémonie, qui avait été instaurée par Hillary Clinton, alors Première dame, en février 1996, en accueillant 150 personnes pour une réception à la Maison Blanche à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête de fin du ramadan. » (6)

Déjà, fin mai, lors du commencement du mois du ramadan, sur ordre de Trump, le Secrétaire d’État américain (ministre des Affaires étrangères), Rex Tillerson, avait refusé d’héberger au Département d’État (ministère des Affaires étrangères) un événement célébrant le ramadan, mettant fin à une pratique constante de près de 20 ans, qui avait été inaugurée en 1999 par la Secrétaire d’État de Bill Clinton, Madeleine Albright.

« Depuis 1999, les secrétaires d’État américains, républicains et démocrates, ont presque toujours organisé l’iftar, le repas qui marque chaque soir la rupture du jeûne, ou une réception pour l’Aïd el Fitr, qui clôt la longue période d’ascèse à laquelle s’astreignent les musulmans pratiquants. »

« En refusant d’organiser la moindre réception au cours du mois de ramadan, Rex Tillerson adresse le message selon lequel « il n’est pas primordial de dialoguer avec les musulmans », a estimé Farah Pandith, ancienne diplomate américaine. » (7)

Leçon 2 : Trump montre à Macron comment refuser l’immigration musulmane

Acte 1 : Macron veut accueillir plus de musulmans en Europe

Le 23 juin, à Bruxelles, lors de la clôture du Conseil européen, Macron a déclaré : « Nous devons accueillir des réfugiés, car c’est notre tradition et notre honneur. (…) Nous devons faire preuve de solidarité quand un de nos voisins fait face à des arrivées massives de réfugiés ou de migrants. » (8)

Or, selon les données de l’Union Européenne, ces « réfugiés » ou « migrants », qui sont en réalité des clandestins, sont à plus de 95% des musulmans.

Ainsi, alors que les attentats musulmans ensanglantent l’Europe, Macron avoue qu’il veut faire entrer encore plus de musulmans en France !

Acte 2 : La Cour suprême des États-Unis valide le décret de Trump interdisant l’immigration depuis 6 pays musulmans

Le 26 juin, la Cour Suprême des États-Unis, dans un avis unanime, a autorisé Donald Trump à appliquer son décret contre l’immigration musulmane provenant de 6 pays musulmans (Syrie, Iran, Yémen, Somalie, Soudan, Libye), qui avait été illégalement suspendu par des juges d’extrême gauche, en violation de la Constitution américaine. (9)

« Cinq mois après sa première publication, le décret de Donald Trump suspendant la délivrance de visas aux ressortissants de six pays à majorité musulmane va pouvoir entrer en vigueur presque intégralement. »

« La plus haute juridiction des États-Unis a contredit les arguments de plusieurs cours fédérales qui avaient jusqu’ici empêché son application. Estimant que « l’intérêt de préserver la sécurité nationale est un objectif urgent de la plus haute nécessité», la Cour considère qu’ « empêcher le gouvernement de poursuivre cet objectif en appliquant (la suspension des visas) aux ressortissants étrangers sans lien avec les États-Unis nuirait significativement à (nos) intérêts ». »

« Donald Trump s’est félicité de cette décision de la Cour suprême. « En tant que président, je ne peux laisser entrer dans notre pays des gens qui nous veulent du mal », a-t-il déclaré dans un communiqué. « La décision rendue à l’unanimité par la Cour suprême est une victoire nette pour notre sécurité nationale ». »

« Trump a annoncé que le décret entrerait en vigueur 72 heures après avoir reçu l’approbation définitive de la justice – soit jeudi 29 juin. » (10)

Trump le vainqueur donne une nouvelle leçon à Macron le perdant.

Conclusion : Trump est un vrai dirigeant, Macron est une carpette

Ainsi, Macron passe son temps à faire acte d’allégeance aux musulmans dont l’idéologie, l’islam, prône la destruction de tous les pays non-musulmans et l’extermination de tous les peuples non-musulmans – alors que Trump prend toutes les mesures nécessaires pour protéger le peuple américain contre l’islamisation et contre l’invasion musulmane.

Chaque jour, Macron démontre pourquoi il est une lamentable carpette, soumise aux pires ennemis de la France et du peuple français – et chaque jour, Trump démontre pourquoi il est un grand dirigeant qui se préoccupe du sort de son peuple et de la défense de l’Occident contre ses ennemis.

Le grand Trump (1m88) à côté du petit Macron (1m73 sans ses talonnettes) : Trump a une tête de plus que Macron, et un cerveau de plus aussi.

Trump est un véritable dirigeant et un homme digne de ce nom – Macron est un dirigeant incompétent et un ridicule freluquet.

Tel Jupiter, Trump est puissant et intelligent – tel l’âne de Jupiter, Macron est peureux et stupide.

Arsène Rouletabille

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:35

Le djihad judiciaire du CCIF est complémentaire des attentats islamistes

Publié le 28 juin 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/08/MarwaneMuhammad.png 

Les islamistes, comme tous les mouvements totalitaires, savent remarquablement utiliser les armes de la démocratie pour mieux la détruire.

Rappelons-nous cette phrase, désormais célèbre, de Youssouf Al Qaradawi :« Grâce à vos principes démocratiques, nous vous envahirons. Grâce à notre démographie et nos principes coraniques, nous vous vaincrons.« Décodage : on utilise l’immigration, permise par vos démocraties décadentes, pour vous conquérir.

Sans oublier celle d’Erdogan : « La démocratie, c’est comme un autobus. Une fois arrivé au terminus, on en descend.«  Décodage : on se sert de votre démocratie pour vous affaiblir et vous imposer la charia.

Comment ne pas penser à la stratégie du CCIF, qui organise un véritable djihad judiciaire, avec la complicité de procureurs politisés et d’associations dites antiracistes, pour imposer l’interdiction de toute critique de l’islam, dans les démocraties occidentales, et terroriser les patriotes, mais aussi les apostats de l’islam, qui voudraient informer les Français de certaines réalités de ce dogme qu’ils souhaitent dissimuler à tout prix ?

Il faut reconnaître à Marwan Muhammad, le porte-parole de cette association, le mérite d’une certaine franchise, même s’il ne parle pas ainsi sur les plateaux de télévision. Il revendique le droit de rêver à une France qui, d’ici 30 à 40 ans, deviendrait musulmane. Tout cela a une cohérence, depuis 1973 : l’organisation de l’invasion musulmane de l’Europe, avec le chantage pétrolier à l’appui, comme l’explique sur Radio Courtoisie, en 13 minutes, Alain Wagner, inlassable militant anti-charia.

Parmi les moyens utilisés pour que la France devienne musulmane, il y a bien sûr l’immigration de masse, l’invasion de notre pays par de faux réfugiés, véritables envahisseurs, majoritairement musulmans, jeunes et seuls, qui se font passer pour des migrants.

Mais il y a aussi les attentats qui, par la terreur qu’ils imposent aux Français, favorisent l’implantation discrète de l’islam et la mise en avant de faux musulmans modérés, qui partagent les objectifs des tueurs, tout en affirmant condamner leur action.

Ces attentats sont une aubaine pour les Boubakeur, Ramadan, Lasfar ou Oubrou, puisque les pouvoirs publics en font des interlocuteurs privilégiés d’un impossible islam de France et multiplient des concessions à nos principes laïques, au nom d’une prétendue lutte contre l’islam radical.

Dans cet hydre à plusieurs têtes que constitue le monstre « Islam » en France, le CCIF et son djihad judiciaire jouent un rôle très important, voire capital.

Rappelons les propos de Sébastien Jallamion, qui pointait du doigt les liens du CCIF avec les Frères Musulmans.

« Alors qu’ils sont considérés comme organisation terroriste par l’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la Russie, la Syrie et Bahreïn, les Frères Musulmans ont pignon sur rue en France et ont pour stratégie d’utiliser nos Lois pour mieux les faire reculer afin d’aboutir à leur objectif ultime : instaurer la « charia » (loi islamique).

Parmi les centaines d’associations Loi 1901 qu’ils orchestrent, figure l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France, récemment rebaptisée « Musulmans de France »), organisant chaque année le plus grand rassemblement des musulmans d’Europe au Bourget, et le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), se présentant comme une association défendant les « Droits de l’Homme » (elle a son équivalent en Belgique sous l’appellation CCIB) ».

Le fondateur du CCIF, Sammy Debah, ne cachait même pas ses intentions, en 2012, sa volonté d’utiliser les lois françaises pour piquer un maximum d’argent à ceux qui osaient critiquer l’islam. Rappelons que cet homme a été au deuxième tour des élections législatives de Sarcelles.

Ils ont depuis multiplié les plaintes, parfois en déformant grossièrement les faits, contre des patriotes ou des apostats de l’islam. Ils faisaient partie de ceux qui ont traîné devant les tribunaux Pierre Cassen, notre fondateur, et Pascal Hilout, apostat de l’islam, en 2012, en faisant témoigner une militante voilée, sans que cela n’émeuve le tribunal.

Ils intimident systématiquement tous ceux qui osent émettre la moindre critique à l’islamisation de la France. Ils ont même déposé plainte contre l’ancienne ministre Laurence Rossignol, pour islamophobie.

Ils ont orchestré, au lendemain d’une prestation d’Eric Zemmour, des centaines de plaintes adressées au CSA contre le journaliste du Figaro.

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/zemmour-dans-c-a-vous-plus-de-700-plaintes-aupres-du-csa_1829681.html

Ils ont monté de toutes pièces l’affaire du Cénacle, et la persécution du restaurateur, lourdement condamné par la justice française.

http://ripostelaique.com/le-ccif-exulte-le-restaurateur-du-cenacle-condamne-par-des-juges-dhimmis.html

https://ripostelaique.com/proces-en-appel-du-cenacle-le-testing-du-ccif-parait-evident.html

Dans un autre registre, leurs complices d’Oumma.com ont inventé de fausses menaces de mort qu’aurait proférées Sophie Durand contre la candidate voilée convertie Sandra Fourastier.

https://oumma.com/site-riposte-laique-menace-de-mort-candidate-portant-voile/

https://ripostelaique.com/sandra-fourastier-se-fabrique-des-menaces-de-mort-pour-faire-condamner-riposte-laique-les-preuves.html

A présent, ils orchestrent une véritable campagne de presse contre Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, accusée d’apologie du terrorisme, rien de moins !

http://ripostelaique.com/attentat-de-londres-le-ccif-attaque-et-menace-christine-tasin.html

Rappelons qu’une autre avocate, de culture arabo-musulmane, Samia Maktouf, avait essayé, elle aussi, d’impliquer Eric Zemmour dans une histoire semblable d’apologie du terrorisme.

http://ripostelaique.com/samia-maktouf-se-farcir-zemmour-et-faire-casquer-la-france.html

Ce même Eric Zemmour vient d’être condamné, de manière scandaleuse, par la 17e Chambre, pour incitation à la haine, suite à une plainte de l’association pro-palestinienne Capjpo.

http://ripostelaique.com/zemmour-condamne%E2%80%89-logique-il-dit-la-verite-sur-lislam.html

Dans un autre registre, notre ami, le policier Sébastien Jallamion, a été révoqué de la police et condamné à 5 000 euros d’amende, suite à la plainte d’une collègue musulmane, Ouarda Laareg, qui l’a dénoncé à sa hiérarchie, pour des propos contre l’État Islamique tenus sur une page Facebook privée.

http://ripostelaique.com/denonciatrice-de-jallamion-ouarda-laareg-a-t-amis-police.html

Pierre Cassen, le fondateur de Riposte Laïque, se voit, lui, harcelé par la justice française, des associations musulmanes, des prétendus antiracistes et des personnalités liées à l’appareil d’Etat qui, pour le plus grand bonheur des islamistes, multiplie les procédures et les plaintes contre lui, afin de lui faire endosser la responsabilité du site qu’il  a créé. Ainsi, notre fondateur, qui ne dirige plus RL depuis octobre 2012, va-t-il être traîné devant les tribunaux, suite à des plaintes d’Anne Hidalgo, Bernard Cazeneuve, l’association islamiste liée à l’UOIF « Aube du Savoir », le journaliste Nicolas Hénin et l’essayiste Caroline Fourest, sans oublier quelques préfets socialistes aux ordres du pouvoir.

Bien évidemment, on pourrait ajouter des dizaines d’exemples supplémentaires qui participent à ce véritable djihad judiciaire qui se développe en France.

Toutes ces actions ont une cohérence : empêcher la libre expression, qui faisait partie des charmes d’un pays qu’on présentait dans le monde comme celui des libertés, et imposer le retour d’un délit de blasphème, uniquement au service de l’islam.

Mais les Français doivent surtout comprendre ceci : nombre de musulmans qui se disent modérés et les tueurs islamistes poursuivent le même but : l’islamisation de la France, et sa soumission aux lois de la charia. Les méthodes sont certes différentes, et on entendra fréquemment bien des prétendus modérés condamner les actions violentes de ceux qu’on présente comme des radicaux. Ce n’est que de l’enfumage, pour mieux nous vendre un islam qui n’existe pas, et serait compatible avec les valeurs de la République.

La dernière action du CCIF contre Christine Tasin, relayée avec complaisance par la journaliste de L’Express Emilie Tôn, confirme ces objectifs : réduire au silence les plus combatifs de nos compatriotes, afin de terroriser les autres citoyens de notre pays susceptibles de se révolter contre la guerre quotidienne menée par des musulmans agressifs sur le territoire français.

http://ripostelaique.com/qui-est-emilie-ton-journaleuse-a-lexpress-qui-ecrit-a-charge-contre-christine-tasin.html

L’islam s’implante par la terreur, dans notre pays : les attentats, les agressions souvent gratuites commises par des musulmans contre des infidèles, le chantage à l’émeute, le chantage au vote musulman aux élections et la multiplication des procès.

Nous nous sentons donc parfaitement autorisés à dire que le djihad judiciaire du CCIF et de ses complices complète le djihad des assassins de Charlie, du Bataclan, de Nice, des policiers de Magnanville et du prêtre Hamel, avec un objectif commun : soumettre par la terreur les Français à la conquête de l’islam et aux lois musulmanes.

En multipliant les plaintes contre les résistants à l’islamisation, en orchestrant des campagnes haineuses contre eux, les islamistes du CCIF et leurs complices, prétendus modérés ou islamo-collabos, livrent délibérément ces patriotes aux balles ou aux couteaux des tueurs islamistes, avec le silence complice des autorités françaises et des médias de propagande.

Bien évidemment, deux solutions s’imposent : l’abrogation de la loi Pleven et de toutes les lois liberticides, et la dissolution du CCIF et de toutes les associations musulmanes opérant sur le sol français au service d’une puissance étrangère : l’islam, que bien évidemment il faut interdire de visibilité dans notre pays.

Martin Moisan

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:46

85 % des récents médicaments anti-cancéreux sont inutiles et dangereux (1)

Publié le 27 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/soignerou-obeirdelepine.jpgA une époque où on parle beaucoup de vaccination, il nous a paru intéressant de rencontrer Gérard Délépine, chirurgien, auteur, avec son épouse Nicole, de plusieurs livres pertinents sur la question, et plus principalement sur le rôle des grands laboratoires pharmaceutiques sur les politiques de santé. Un entretien, qui ne laissera indifférent personne, que nous avons coupés en trois parties, tant notre invité du jour à des choses à dire…

Riposte Laïque : Vous êtes chirurgien à la retraite, et avec votre épouse Nicole, pédiatre et oncologue, vous avez publié plusieurs livres, dont « Soigner ou Obéir ». Pouvez-vous vous présenter plus longuement à nos lecteurs ?

Gérard Delépine : Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours voulu être médecin pour rendre aux autres ce qu’ils m’avaient donné quand j’avais 2 ans (la vie). Et depuis mon externat en 1967, exercer la médecine puis la chirurgie et la cancérologie dans un climat de progrès technique permanent fut un bonheur incroyable qui dura près de 35 ans. Mais ce bonheur se ternit progressivement : depuis les années 2000 le triomphe de l’argent sur l’éthique a perverti l’ensemble de la société et dévalorisé la médecine humaniste au profit des laboratoires pharmaceutiques et de leurs complices. Et depuis que Nicole et moi en avons pris conscience, nous avons pensé qu’il fallait aussi tenter de traiter ce cancer de notre société avant qu’il ne tue complètement la médecine.

Je ne présenterai pas mon épouse : c’est une grande dame qui m’est trop proche pour que je puisse le faire objectivement. Je rappellerai seulement qu’elle était cancérologue, pédiatre, responsable de l’unité de l’hôpital Raymond Poincaré , qu’elle a publié 7 livres et je citerai quelques phrases de la regrettée Sylvie Simon la décrivant : « Nicole Delépine, fille de l’un des fondateurs de la Sécurité sociale […] se bat contre la pensée unique en médecine et ses conséquences et jette un cri d’alarme pour la liberté de prescription des cancérologues. […] Sa critique de la cancérologie actuelle est remarquable et secoue les dogmes poussiéreux qui règnent en la matière au détriment des patients. Nicole Delépine nous prévient que sous le prétexte d’imposer à notre pays une « médecine fondée sur les preuves », on assiste depuis quelques années au démantèlement en règle de notre système de soins et de protection sociale. Maître mot de cette orientation idéologique devenue une véritable religion pour certains : la standardisation. Désormais, pour être scientifiquement correct, les traitements doivent être uniformisés, les soignants robotisés et les patients normalisés. Ces dérives, encouragées par les grandes firmes pharmaceutiques et appliquées par une bureaucratie tatillonne, ont élevé les essais thérapeutiques au rang d’horizon indépassable pour tous les traitements à venir. Et malheur aux médecins, malades et familles qui ne se convertiraient pas à ce nouveau dogme ! »

Riposte Laïque : Si nous vous présentons comme un homme de gauche, nous nous trompons ?

Gérard Delépine : Non, mais les étiquettes sont toujours réductrices et souvent trompeuses ; je considère mes semblables en fonction de leurs actes et le moins possible sur l’apparence qu’ils adoptent. Les élus du parti socialiste se disent « de gauche », alors que leur politique (pas si récente) a abandonné les ouvriers depuis les années 80 et laminé la classe moyenne qui constitue le rempart de la démocratie, au profit de minorités diverses qu’ils confortent dans leur communautarisme pour continuer à bénéficier des ors de la République et se trouver une clientèle. Je ne suis pas de cette pseudo gauche-là. Ni de celle de certains anciens gauchistes parfois pédophiles, ni des bobos parisiens des dîners en ville de la « gauche caviar» !

Pour moi, être de gauche c’est vouloir poursuivre les rêves des philosophes du siècle des Lumières, des paysans des cahiers de doléances, des députés qui ont voté l’abolition des privilèges, des soldats de l’an II, des instituteurs de l’école publique de la Troisième République, des mineurs de Germinal, de la séparation de l’Église et de l’État, des vignerons du Sud-Ouest, d’Hugo, Zola, Jaurès. Être de gauche, c’est préférer la justice à l’ordre, défendre la liberté contre la tyrannie du pouvoir personnel, l’intérêt général, la méritocratie (par des examens anonymes et écrits), la nation une et indivisible, les droits de l’homme (et de la femme) et du citoyen.

J’ai eu le bonheur de voyager (souvent pour travailler) aux quatre coins du monde et cela m’a permis d’apprécier les autres peuples et leurs cultures, mais aussi de mieux aimer la nôtre et de me sentir davantage français. Je suis européen par mes origines familiales et ma culture mais de la véritable Europe, celle des nations, et non pas pour cette Europe zombie de Bruxelles, marionnette de la finance internationale qui nie nos particularismes, notre histoire, nos progrès sociaux et nous empêche de défendre notre culture, en nous imposant des populations qui ne veulent pas s’intégrer.

Riposte Laïque : Dans les quelques interviews qu’on vous accorde, ou bien dans vos livres, vous dénoncez l’influence des grands laboratoires dans la politique de Santé, et ses conséquences catastrophiques pour les patients, mais aussi pour la Sécurité sociale. Pouvez-vous expliquer cela à nos lecteurs ?
Gérard Delépine : Je ne critique pas les grands laboratoires pharmaceutiques. Ils fournissent des emplois et des médicaments dont beaucoup sont utiles et comme toutes les grandes entreprises, ils essaient de prospérer. Je dénonce seulement leurs dérives corruptrices et leurs complices, qu’ils soient médecins, fonctionnaires ou politiques qui se dissimulent pour mieux les servir au détriment de l’intérêt général qu’ils sont censés défendre.
Depuis la mondialisation récente, les laboratoires pharmaceutiques se sont concentrés et ont acquis une puissance financière colossale. Les sept plus grandes firmes assurent les ventes d’environ 90% des médicaments dans le monde et leur chiffre d’affaire global atteint la moitié du budget de la France. Ils ont certes participé à de grandes avancées thérapeutiques, mais sont aussi devenus un des secteurs économiques les plus corrupteurs. Ils distribuent en moyenne plus de 95% de leurs bénéfices aux actionnaires et consacrent seulement 5% de leur chiffre d’affaire à la recherche contre 15% au « développement ».

Au niveau mondial, ils dépensent ainsi 150 à 200 milliards de dollars chaque année pour la publicité directe (officiellement interdite en France pour les médicaments remboursés) et indirecte, la visite médicale, les cadeaux aux médecins, les subventions aux revues médicales (dont ils assurent 80 à 90% du budget), aux sociétés savantes, à de nombreuses associations de malades, les primes et salaires des médecins choisis par eux comme leaders d’opinion, experts du médicament, les actions envers les fonctionnaires et responsables des agences sanitaires (chargés de les contrôler) via des organisations de colloques, etc., et des hommes politiques dont ils financent souvent les campagnes électorales et soutiennent la carrière. Le réseau dense de liens d’intérêts ainsi tissé oriente les politiques sanitaires dans un sens favorable à leurs intérêts, souvent au détriment des malades et de notre système de soins solidaire.

Cette situation est préjudiciable aux malades ; les big pharma ont, de fait, pris le contrôle des agences sanitaires créées pour les contrôler, tant aux USA (FDA) qu’au niveau de l’UE (EMA), et bien évidemment en France, via les liens d’intérêt des « experts ». Cela a été démontré dans tous les scandales sanitaires récents qui ont été jugés ou devraient l’être, qu’il s’agisse de la catastrophe du Vioxx ou du Médiator et par l’examen critique des autorisations de mise sur le marché des nouveaux médicaments.

Sous prétexte de « faire bénéficier les malades le plus tôt possible de l’innovation », les firmes pharmaceutiques obtiennent la mise sur le marché précipitée de drogues inutiles, souvent toxiques à des prix exorbitants, sans relation avec les frais de recherche, ni l’intérêt médical. Les malades se croient à tort protégés par les agences sanitaires, alors que l’autorisation de mise sur le marché français, décidée par l’Agence européenne du Médicament (EMA), repose le plus souvent sur des données fragiles, incomplètes ou biaisées.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Cancerdelepine.jpg

Plusieurs études internationales récentes, publiées dans de grandes revues de cancérologie, montrent que 85% des médicaments anticancéreux mis sur le marché dans les 15 dernières années sont inutiles et souvent dangereux parce que leur balance avantages /risques est défavorable (trop peu efficace et/ou trop toxique) et que trop peu d’entre eux sont retirés du marché ou trop tardivement. L’agence européenne, dont les experts sont trop liés aux firmes, privilégie constamment l’intérêt de l’industrie sur la sécurité des malades, encouragée par la Commission européenne dont tous les rapports soulignent la « porosité » aux représentants industriels. L’un des derniers directeurs de l’EMA, une fois son mandat terminé, a été immédiatement nommé directeur pour l’Europe d’une grande firme pharmaceutique qu’il avait « contrôlée » durant son mandat, et en toute impunité.

Cette situation menace l’existence même de la Sécurité sociale. Les prix exorbitants des médicaments récents creusent un déficit que ne parviennent plus à combler ni les prélèvements supplémentaires obligatoires (qui devaient être transitoires, mais risquent de s’éterniser, voire d’augmenter), ni le transfert de remboursement sur les mutuelles santé dont les tarifs augmentent sans diminuer pour autant le reste à payer. Et les représentants des assurances privées se servent du déficit de la Sécurité sociale, créé par cette politique aberrante de prix, pour promouvoir leur services en soulignant les tarifs attractifs qu’ils pourraient consentir pour la protection sociale des jeunes actifs. Ils omettent de préciser que ce sera au détriment de la solidarité et en particulier des personnes les plus vulnérables : retraités, chômeurs, malades chroniques qu’aucune assurance privée ne prendra en charge. L’exemple des USA, où règnent les assurances privées, est démonstratif ; nos amis américains sont parmi ceux qui dépensent le plus pour leur santé mais la faible efficience de leur système de santé les classe au 50e rang mondial.

Riposte Laïque : Mais le Conseil de l’Ordre ne dit rien ?

Gérard Delépine : Rappelons ses origines : l’Ordre des Médecins a été créé par Vichy à une époque où le fascisme mussolinien prônait l’organisation de la société selon le modèle féodal des corporations. Sa première tâche (ou tache ?) a été de recenser les médecins juifs pour les exclure de la profession, puis de les dénoncer à l’occupant. Il a aussi appelé les confrères à signaler les plaies par balles pour que l’occupant puisse repérer les résistants blessés. Sur la demande du Conseil national de la Résistance, De Gaulle a dissous l’ordre des médecins (avant, hélas, de le rétablir). Mitterrand avait promis de dissoudre l’ordre des médecins, mais quel gouvernant soucieux de son pouvoir va-t-il se priver d’un moyen de pression aussi efficace sur les médecins pour les obliger à obéir ?

L’ordre des médecins est anachronique, mais ce qui est le plus antidémocratique dans son fonctionnement est son pouvoir juridictionnel. Depuis la Révolution française, la justice n’est plus rendue au nom du roi, mais officiellement au nom du peuple français. Sauf dans les tribunaux d’exception dont le nombre diminue lentement ; ainsi le tribunal des forces armées a été supprimé et le tribunal de commerce renforcé par des juges professionnels ; mais curieusement le tribunal du conseil de l’ordre continue à pouvoir interdire d’exercice qui bon lui semble sans structure d’appel crédible. Cette justice d’exception doit disparaître, les médecins comme les avocats et les autres professionnels régis par des ordres doivent redevenir justiciables devant la justice du peuple français et des juges professionnels, selon les lois communes, avec débat public et sans huis clos. Comme tous les organismes vivants, l’ordre des médecins se préoccupe avant tout de sa survie ; et comme sa survie dépend du pouvoir en place, il le sert. Et comme le pouvoir actuel sert les laboratoires pharmaceutiques, l’ordre ne va pas risquer de leur déplaire…

Au lieu de défendre l’indépendance des médecins et veiller prioritairement à leur probité, l’ordre pourchasse les donneurs d’alerte et les condamne plus sévèrement que les corrompus avérés. Voyez comment il a sévèrement condamné les professeurs Even et Debré et combien il a été magnanime avec Cahuzac et Autier. Cet anachronisme est indéfendable en cette période où nos gouvernants prônent la transparence et le retour à plus d’éthique.
Dès que j’ai cessé mon activité de médecin, j’ai démissionné de l’ordre afin de retrouver la liberté de parole et d’acte dont jouit théoriquement tout citoyen français ordinaire.

Riposte Laïque : A ce sujet, que pensez-vous de la radiation de l’Ordre des Médecins du professeur Joyeux, qui paraît tenir des propos proches des vôtres ?
Gérard Delépine : J’ai beaucoup de respect et d’amitié pour le professeur Joyeux et pour le courage dont il a fait preuve en réclamant par une pétition, que j’ai bien entendu signée, le retour des vaccins trivalents répondant à l’obligation vaccinale en France.

L’ordre s’est discrédité une fois de plus en suivant le réquisitoire de Marisol Touraine et en condamnant le professeur Joyeux pour un simple délit d’opinion (pourtant officiellement aboli en France).
Dans sa pétition, il ne réclamait que la stricte application de la loi et n’abordait même pas le problème de l’obligation légale qu’aucune argumentation scientifique honnête ne peut défendre en 2017. Mais il est vrai qu’au pays de Pasteur, la vaccination reste un sujet tabou religieux et que sa critique scientifique est souvent considérée comme un acte blasphématoire. La Suède a récemment déclaré anticonstitutionnelle l’obligation vaccinale, que les mercenaires des fabricants de vaccins voulaient imposer, mais nos représentants paraissent limiter la défense des droits de l’homme aux discours pour l’étranger.

L’ordre a condamné le professeur Joyeux, appliquant ainsi le vieil adage romain : « Il faut couper la tête des oiseaux de mauvais augure »; dans sa forme moderne : « Il faut éliminer les donneurs d’alerte » pour ne pas entendre leur message dérangeant.

Demain, 2e partie de l’entretien : Marisol Touraine fut la pire ministre de la Santé de la Ve République

Propos recueillis par Pierre Cassen

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:42

Lettre à un ami juif pro-Macron sur la barbarie de l’islam

Publié le 27 juin 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/La-ou-l-islam-passe-la-civilisation-trepasse.jpg

Cher ami,

j’ai lu avec attention ton message, et je suis ébahi par ton aveuglement volontaire face à Macron et face à la barbarie de l’islam.

Ainsi, cela ne te gêne pas que Macron soit allé, le mardi 20 juin, « rompre le jeûne de ramadan » avec les représentants du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), donc se soit couché veulement aux pieds des dirigeants musulmans et autres imams extrémistes (pléonasme), alors que le coran dit que les juifs sont des singes et des porcs (sourate 5) et qu’il prône l’assassinat de tous les juifs et chrétiens (sourate 9) ? (1)

Cela ne te gêne pas que Macron, à cette occasion, ait déclaré que « l’islam est compatible avec la République », alors que, dans un arrêt du 3 juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué que la charia (loi islamique sur laquelle est basé tout l’islam) est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme ? (2)

Cela ne te gêne pas que Macron n’ait jamais eu un seul mot pour dénoncer l’antisémitisme pathologique de l’islam, alors qu’il n’a pas hésité à calomnier ignoblement la France en l’accusant de « crimes contre l’humanité » en Algérie ? (3)

Cela ne te gêne pas que Macron ait, à de nombreuses reprises, déclaré que le terrorisme musulman n’a rien à voir avec l’islam, ce qui est aussi énorme que prétendre que les chambres à gaz n’ont rien à voir avec le nazisme ?

Et le fait que les terroristes musulmans ont déjà assassiné plus de 250 civils en France depuis janvier 2015, ce n’est pas grave ?

Et le fait que chaque jour ou presque, il y a des attentats, des tentatives d’attentats, des meurtres racistes, commis par des musulmans contre des non-musulmans, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, en Autriche, en Suède, au Canada, en Australie, aux États-Unis, en Israël, en Russie, en Inde, aux Philippines, au Cameroun, au Kenya, bref, sur toute la planète, ce n’est pas grave ?

Et le fait que rien n’est fait pour fermer les mosquées (dans lesquelles est enseigné le coran qui prône la mort des non-musulmans), ni pour expulser les imams (qui enseignent le coran raciste et antisémite), ni pour interdire le halal et le voile islamique (symbole de l’islam comme la casquette SS était le symbole du nazisme), ni pour emprisonner les 15.000 fichés « S » musulmans avant qu’ils ne commettent les attentats qu’ils sont en train de préparer, ce n’est pas grave ?

Et le fait que l’invasion migratoire se poursuit, et que le gouvernement d’Édouard Philippe a annoncé (évidemment avec l’accord de Macron) son intention de continuer à installer dans les villes et villages de France les milliers de clandestins musulmans qui infestent la ville de Calais (comme Cazeneuve le faisait), alors qu’ils ont un taux de criminalité et de viol très élevé, ce n’est pas grave ?

Et le fait que les dirigeants de notre pays, depuis 40 ans, ne font rien pour empêcher l’entrée massive de musulmans chez nous, et que les « élites » (journalistes, politiciens, magistrats, universitaires, etc.) prennent systématiquement parti en faveur des envahisseurs musulmans contre les Français, et traînent la France dans la boue à longueur de journée (« Nique la France », dixit la députée Obono), au point de nier l’Histoire de France et sa culture (« Il n’y a pas une culture française », dixit le négationniste Macron), ce n’est pas grave ?

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Islam-religion-tolerante.jpg

Tu peux enfoncer ta tête dans le sol aussi profondément que tu le veux, en bonne autruche refusant de voir la réalité, cela ne changera rien au fait que Macron a de nombreuses liaisons avec des islamistes et qu’il est soutenu par l’écrasante majorité des musulmans qui vivent (pour le moment) en France. (4)

Et cela ne changera rien au fait que Macron veut favoriser la construction de mosquées et la formation d’imams en France (comme le proclame le programme d’ « En Marche »), donc l’islamisation de notre pays.

Et cela ne changera rien au fait que Macron a déclaré, à de nombreuses reprises, et encore récemment, le 23 juin dernier, à Bruxelles, que l’immigration de musulmans en Europe est une bonne chose. (5)

Penses-tu que laisser entrer des milliers de musulmans en France soit une bonne chose, alors que leur idéologie, l’islam, est pire que le nazisme ?

Et ne viens pas me dire qu’il est exagéré de comparer l’islam au nazisme : en effet, l’islam est une idéologie encore plus raciste et antisémite et suprématiste que le nazisme, le coran contient plus de 250 appels au meurtre et à la violence contre les non-musulmans, (6) les djihadistes ont déjà exterminé plus de 270 millions de non-musulmans depuis le 7e siècle, (7) les musulmans ont réalisé d’innombrables génocides au cours des siècles (génocides des Noirs, des Indiens, des Perses, des Grecs, des Arméniens, des Chaldéens-Assyriens, etc.), et nombre d’entre eux rêvent d’en réaliser un de plus en Europe (voir les communiqués de l’État Islamique, mais aussi les commentaires de musulmans « modérés » qui vivent en France, postés sur Twitter, Facebook, YouTube, remplis d’appels au meurtre des Français). (8)

N’es-tu vraiment pas gêné que Macron soit en train de livrer la France à de tels barbares sanguinaires, qui seraient heureux de décapiter tes enfants sous tes yeux et de réduire ta femme en esclavage, comme ils le font en ce moment en Irak, en Syrie et au Nigeria et comme ils rêvent de le faire en France ?

Oui, j’avoue que je n’ai pas beaucoup d’humour quand il s’agit de l’islam, parce que, à l’inverse de toi, mes anticorps fonctionnent : je ne suis pas d’accord pour être assassiné par des musulmans (beaucoup s’en réjouiraient, comme de tout meurtre de non-musulman), ni pour que les gens que j’aime le soient – et je ne suis pas d’accord pour que mon pays, la France, l’un des plus développés de toute l’Histoire, devienne un pays islamisé du Tiers Monde, rempli d’arriérés haineux comme le sont tant de musulmans.

Mais il faut croire que, parce que Macron est « jeune » et « branché », tu es prêt à tout lui pardonner, même le fait qu’il soit un incompétent inculte et un lâche islamo-collabo, donc un ennemi de la France et des Français. (9)

Le célèbre chasseur de nazis, Simon Wiesenthal, rescapé d’Auschwitz, répondait, à un journaliste, qui lui demandait quelle leçon tirer de la Seconde Guerre Mondiale : « Quand quelqu’un dit et répète qu’il veut vous exterminer, il faut le prendre très au sérieux ».

Il serait temps que tu prennes au sérieux l’islam et le danger mortel qu’il représente pour les juifs en particuliers et pour les non-musulmans en général.

Maxime Lépante

Notes :

1) Emmanuel Macron rompt le jeûne de ramadan avec des responsables musulmans :

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée