Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:32

Obama fut le pire président des 100 dernières années : les preuves !

Publié le 13 janvier 2017 - par  

Philippe Karsenty, que Riposte Laïque a déjà interviewé, est, à notre connaissance, un des rares hommes politiques français à avoir ouvertement soutenu Donald Trump, dès le début de son aventure.

http://ripostelaique.com/apres-le-voile-la-burqa-et-le-burkini-la-museliere-islamique-bientot-en-france.html

Raison de plus pour revenir vers lui, à quelques jours de l’investiture du 45e président des Etats-Unis, et avoir son ressenti sur les invraisemblables campagnes qui se poursuivent contre le vainqueur des élections.

Si CNN a diffusé à nouveau de fausses informations, toute la direction devrait être démise

Riposte Laïque : Après la première conférence de presse du 45e président américain, on vous voit sur beaucoup de plateaux de télévision (notamment mardi dernier sur BFM TV, 1ère partie et 2ème partie), en train de défendre Donald Trump, que vous soutenez depuis le début de la campagne américaine. Que pensez-vous de cette affaire de sextape, et d’accusation de soumission à la Russie qui vient d’éclater ?

Philippe Karsenty : Je n’ai pas d’information confidentielle sur ces nouveaux scandales mais j’observe que certains médias, toujours les mêmes, attaquent Donald Trump. Ils ont fait campagne contre lui pendant 18 mois. Ils continuent alors qu’il s’apprête à devenir président.

Si CNN a diffusé à nouveau de fausses informations sur Donald Trump, toute la direction de la chaîne devra être démise de ses fonctions car ce serait un énorme « accident industriel » dans la fabrique de l’information… de la même façon que si une entreprise industrielle fabrique un produit gravement défectueux, les dirigeants en portent la responsabilité.

Pour ce qui concerne sa soumission à la Russie, cela reste aussi à prouver. Je note que les mêmes médias qui s’insurgent contre Trump pour cette supposée soumission ne se sont jamais révoltés contre la soumission, révélée au grand jour, de Barack Obama à l’Iran, aux Frères Musulmans, et globalement, à tous les ennemis des Etats-Unis et de l’Occident.

J’espérais et j’avais anticipé une victoire de Donald Trump

Riposte Laïque : Vous attendiez-vous à la victoire du candidat républicain, et surtout à tout ce qui a suivi son élection : manifestations de rue, recomptage, pressions sur les grands électeurs, etc. ? Comment expliquez-vous un tel acharnement ?

Philippe Karsenty : Comme vous l’avez rappelé, je soutiens la candidature de Donald Trump. En mai 2016, avant même qu’il ne gagne les primaires républicaines, j’avais publié « Après Obama, Trump ? » de Guy Millière au sein de La Maison d’Edition que je dirige.

Le matin du mardi 8 novembre 2016, avant l’ouverture des bureaux de vote américains, j’ai publié sur ma page Facebook :  « Contrairement à l’opinion générale, en France et aux USA, je pense que Donald Trump sera élu président des Etats-Unis. »

On peut donc dire que oui, j’espérais et anticipais la victoire de Donald Trump.
La réaction des pseudo-élites démocrates et médiatiques est à la hauteur de leur déception. Ils se sont intoxiqués sur Obama alors que pour l’Américain (et même pour le reste du monde, à l’exception des régimes terroristes islamiques), ce fut le pire président de ces 100 dernières années.

Le bilan d’Obama, c’est 500 000 morts en Syrie, des réfugiés dans le monde entier, et particulièrement en Europe, le quasi accès de l’Iran au nucléaire militaire, l’affaiblissement de la puissance, du prestige et de la dissuasion des Etats-Unis.

Ce qui m’amuse par ailleurs, c’est de voir les théories proprement conspirationnistes que les démocrates et les médias bien-pensants développent autour de Trump et Poutine : selon eux, « c’est le méchant Poutine qui a ourdi un complot pour faire élire Donald Trump ! »
Bientôt, ils utiliseront un néologisme Trumpoutine…

Obama a été un très mauvais président, c’est un exécrable perdant

Riposte Laïque : Comment réagissez-vous à l’attitude d’Obama, depuis la défaite d’Hillary Clinton, et notamment, suite à l’abstention des Etats-Unis, au vote de la résolution 2334 ? Que pensez-vous de cette conférence qui doit se tenir à Paris, ce dimanche 15 janvier, contre la politique israélienne dite des territoires occupés ?

Philippe Karsenty : Obama a été un très mauvais président, c’est un exécrable perdant. L’abstention de Barack Obama à l’ONU au sujet de la résolution 2334 est une preuve supplémentaire de sa malhonnêteté, de son inclination pro-islamiste et de son animosité vis-à-vis d’Israël et des Juifs en général. Vous noterez que je dis « abstention de Barack Obama » et non des Etats-Unis car il ne représente pas les Etats-Unis. Cette résolution est une honte car on veut ainsi à nouveau expulser les Juifs des terres de leurs ancêtres, la Judée et la Samarie et Jérusalem. Est-il utile de rappeler qu’avant la guerre d’indépendance d’Israël, les Juifs y vivaient depuis des millénaires ? Sans la purification ethnique que la Jordanie a effectuée en 1948, les Juifs y auraient été encore présents à ce jour. Maintenant, on veut à nouveau effectuer une purification ethnique à l’encontre des Juifs. C’est un peu comme si on allait à Saint-Denis, là où se trouve la basilique où la plupart des Rois de France sont inhumés et que l’on demandait l’expulsion des chrétiens de Saint-Denis sous prétexte qu’une majorité musulmane s’y trouve.

La France aurait dû voter contre cette résolution de la honte mais elle pense qu’en livrant Israël aux loups, elle s’en tirera. C’est une erreur stratégique. La France est vraiment du mauvais côté de l’histoire. J’attends avec impatience l’action du président Trump dans cette région du monde, tout comme j’attends l’arrivée d’une majorité Républicaine en France pour accompagner les Etats-Unis.

Pour ce qui concerne la Nouvelle-Zélande, qui est un des Etats qui a présenté ce texte inique à l’ONU, c’est amusant de voir les Néo-Zélandais, qui ont littéralement exterminé les indigènes Maoris, venir donner des leçons de colonisation…

La « conférence » du 15 janvier à Paris… c’est Hollande qui rivalise avec Obama : « tu as trahi Israël avant de partir, moi aussi je peux le faire ».

Marine Le Pen est aussi favorable à la création d’une entité terroriste conduite par l’Autorité palestinienne

Riposte Laïque : Mais en France, il y a aussi l’éventualité Marine Le Pen ?

Philippe Karsenty : Oui, et aussi Mélenchon… Marine Le Pen a un programme économique socialiste. Son programme de politique étrangère au Proche-Orient colle à la vision du Quai d’Orsay. Elle est aussi favorable à la création d’une entité terroriste supplémentaire conduite par l’Autorité palestinienne.

Les médias et les démocrates qui mènent la guerre contre Trump jouent aux apprentis sorciers

Riposte Laïque : Face à un tel déchaînement de haine, êtes-vous inquiet pour la sécurité de Donald Trump ?

Philippe Karsenty : Lorsque l’on sème la haine, on récolte la violence. Les médias et les démocrates qui mènent la guerre contre Trump jouent aux apprentis sorciers. Les services spéciaux américains sauront bien protéger Donald Trump, espérons-le. Malheureusement, on peut aussi faire confiance aux forces du mal pour imaginer de nouveaux stratagèmes pour l’atteindre. Pas seulement physiquement mais aussi médiatiquement et psychologiquement.

Les Républicains français sauront parfaitement travailler avec Donald Trump

Riposte Laïque : Que pensez-vous de l’attitude de votre parti, Les Républicains, devant la nouvelle situation américaine, alors que tous les candidats de la primaire avaient dit soutenir Hillary Clinton ?

Philippe Karsenty : C’est vrai qu’ils soutenaient tous Hillary Clinton de façon pavlovienne. Je pense que c’est le résultat de l’ignorance et surtout du lavage de cerveaux des médias auquel la France, et plus généralement les démocraties occidentales, a été soumise.

La victoire d’Hillary Clinton aurait été un désastre pour les Etats-Unis et pour l’Europe. Cela aurait été la continuation des 8 épouvantables années de l’administration Obama, la corruption en plus.

A la différence des socialistes qui traitent Donald Trump comme un président illégitime, les Républicains français sauront parfaitement travailler avec lui.

Législatives : je serai candidat, et je vous dirai bientôt où…

Riposte Laïque : Serez-vous candidat aux prochaines élections législatives ?

Philippe Karsenty : Oui, je serai candidat aux élections législatives de juin 2017. J’y défendrai des idées libérales, une politique étrangère rééquilibrée ainsi qu’un rééquilibrage médiatique.

Riposte Laïque : Le Parisien vous annonce à Neuilly-Puteaux, certains franco-israéliens vous appellent à vous présenter dans la circonscription desFrançais de l’Etranger (Israël, Italie, Grèce…), d’autres parlent de celles Etats-Unis et du Canada. En tout cas, il semblerait que Les Républicains aient fermement décidé de vous avoir à leurs côtés lors de la prochaine législature.

Philippe Karsenty : Oui, il est vrai que ces trois circonscriptions sont envisageables en raison des circonstances particulières de chacune d’entre elle. La décision n’a pas encore été prise mais je ne manquerai pas de vous tenir informé.

Propos recueillis par Pierre Cassen

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:31

Radicalisation dans la police : seulement dix-sept, vraiment ?

Publié le 13 janvier 2017 - par  

L’information a été révélée une première fois par le Parisien en mars 2016, 17 cas de radicalisation ont été signalés dans les rangs de la police nationale en région parisienne entre 2012 et 2015, une information que font pourtant mine de découvrir les médias mainstream aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage intitulé « Où sont passés nos espions ? » des grands reporters Eric Pelletier et Christophe Dubois.

Plusieurs remarques s’imposent s’agissant de ces révélations, qui sont pour le moins inquiétantes, mais du tout surprenantes.

Tout d’abord, la source est une note confidentielle de la préfecture de police (Paris) et les dix sept cas révélés ne concernent donc que des fonctionnaires exerçant en agglomération parisienne, et plus précisément en Police de Proximité.

Affiche recrutement Adjoints de Sécurité à Paris (2014)

Vous l’aurez compris, il ne s’agit aucunement d’une synthèse exhaustive des cas signalés au niveau national, et à aucun moment le Ministère de l’Intérieur n’a envisagé de communiquer sur cette information. On pourrait donc s’attendre à ce que l’ouvrage intitulé « Où sont passé nos espions ? » soit le fruit d’un travail d’investigation journalistique permettant d’en savoir un peu plus sur le sujet révélé par le Parisien, d’autant que l’un des auteurs travaille pour cette rédaction. Il n’en est rien, au point qu’il convient de se demander « Où sont passés les journalistes ? ».

Au lieu de s’interroger sur l’ampleur du phénomène et sur ses causes, le sujet est présenté comme marginal, les profils des policiers concernés étant toutefois défini : des éléments jeunes, mixtes, ayant tous pour point commun d’avoir été recrutés par le biais de concours internes après avoir exercé en tant qu’adjoints de sécurité, c’est à dire en tant que contractuels dans la police nationale dans le cadre des emplois jeunes mis en place sous l’administration Jospin (1997), lors de la création de la police de proximité, en remplacement des policiers auxiliaires effectuant leur service national. Cette doctrine (la police de proximité) avait notamment pour adage « une police à l’image de ceux qu’elle protège ».

Cette volonté de recruter des éléments avant tout issus de « la diversité » (comprenez de l’immigration), s’est accompagnée d’instructions reléguant au second plan les critères de moralité jusqu’alors obligatoires afin d’intégrer les rangs de la police nationale. Les enquêtes de personnalité systématiques pour tous les candidats ayant réussi les épreuves écrites des différents concours sont devenues aléatoires, puis inexistantes s’agissant des concours internes ouverts aux adjoints de sécurité. La seule vérification de la virginité du bulletin N°2 du casier judiciaire est devenue la règle.

Par conséquent, il n’y a rien d’étonnant à ce que ce sujet soit traité dans l’omerta la plus totale de la part du gouvernement, puisqu’il révèle desanomalies dans le recrutement mis en place par la même famille politique.

Vieille affiche de recrutement dans la police nationale

Un constat qu’il convient toutefois de pondérer par le fait que tous les adjoints de sécurité ne sont pas nécessairement dépourvus de moralité, que la grande majorité d’entre eux sont particulièrement méritants, et que ceux qui ont intégré à terme les rangs de la police nationale en tant que fonctionnaires n’en sont pas moins de bons éléments et certains ce sont récemment comportés de manière héroïque. Rappelons que ces jeunes risquent souvent leur vie pour le salaire minimum…

Il s’agit toutefois d’insister sur le fait que les 17 cas évoqués sont clairement en dessous du nombre réel des effectifs concernés, quetous ont été recrutés avec des critères pour le moins fallacieux, et que l’explication selon laquelle la police serait un « échantillon représentatif de la population française » ne saurait être acceptable au vu de la nature de cette profession.

Enfin, il existe nécessairement des cas non encore détectés, qui le seront probablement avec le temps, avec pour seule garantie que vous n’en serez jamais informés sauf à ce qu’une nouvelle fois une « note confidentielle » fuite dans la presse… Qui sait ?

Sébastien JALLAMION

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:28

Eliminer, coûte que coûte, Donald J. Trump

Publié le 13 janvier 2017 - par  

 

Le 8 novembre 2016 l’homme d’affaire Donald J. Trump a été élu Président des USA. Résultat qui fut un coup terrible pour Hilary Clinton, le parti Démocrate et Barack Hussein Obama qui fit campagne comme pour un suffrage le concernant directement.

Depuis cette date, il ne se passe pas une journée sans une tentative désespérée de lui reprendre cette victoire !

Il n’a suffi que de quelques jours pour qu’une demande de recomptage des voix ne soit exigée et obtenue. Vérification qui attribua, au final, des bulletins de votes supplémentaires au président élu !

Après ce revers est venue une tentative de corrompre les grands délégués chargés de confirmer le résultat. Une pétition (1) dans ce sens a obtenu près de cinq millions de signataires.

Vint ensuite l’affirmation et la répétition jusqu’à plus soif d’un piratage des Usa par laRussie. L’horrible de ce fait n’étant pas trop, semble t-il, cet espionnage par lui-même, mais seulement qu’il ait favorisé Donald J. Trump lors de la campagne électorale.

Tout cela ne suffisant pas pour le faire chuter, un dossier comprenant des accusations à charge, que nul ne peut prouver, a été diffusé dans la presse. L’essentiel de celui-ci serait une vidéo compromettante, détenue par le Kremlin, permettant l’exercice d’un chantage direct sur le Président élu.

Gageons que, là encore, cela s’avérera mensonger !

Au delà de ces faits très peu respectueux de l’esprit de la démocratie, il est désormais inévitable de s’interroger sur le motif d’une telle hargne à vouloir empêcher l’élu de présider ? Quelle est donc la réelle motivation de ce lynchage publique d’un homme qui, jusqu’à preuve du contraire, a toutes ses facultés intellectuelles et un casier judiciaire vierge ?

Ses frasques, son langage, son excès de richesse ou son manque d’expérience politique ne peuvent être des réponses suffisantes et correctes. Si cela était, alors peu d’être humain pourraient diriger les USA ni tout autre état !

La seule réponse logique étant que le programme prôné par celui-ci est probablement ressenti comme un véritable danger pour l’ordre établi.

Cet homme étant beaucoup de choses sauf un politicien, il présente vraisemblablement un péril pour les prébendes de beaucoup, le politiquement correct et l’établissement de Washington, le sérail de ceux qui ne vivent que par les deniers publiques.

Le peuple, paraît-il, aurait enfin un véritable représentant dans ce milieu de requins !

Grave menace également ressentie dans les milieux politiques, médiatiques, artistiques et intellectuels d’autres pays si l’on en juge par la sympathie internationale exprimée envers toutes ces essais de déposséder le peuple américain de son libre choix !

Face à ces échecs répétés, l’étape prochaine serait, en toute logique, sa destitution votée par le Congrès puis confirmée par le Sénat. Phase très difficile mais pas impossible sachant que beaucoup de Républicains ne se reconnaissent pas en lui.

Haine si vivace et si palpable que chacun s’interrogera quant à savoir si l’épilogue de cette diabolisation ne sera pas son assassinat ?

Une fin qui serait indigne de la démocratie américaine mais qui n’obstruerait plus la face cachée de cette gauche si ‘’humaniste’’ mais seulement lorsqu’elle est au pouvoir.

Victor PEREZ ©

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:58

Je rêve de voir un Trump français démolir Cohen-Asko-Plenel-Joffrin-Aphatie…

Publié le 12 janvier 2017 - par  

C’est passionnant d’assister à une conférence de presse aux Etats-Unis, encore davantage quand c’est Donald Trump qui est aux manettes.

Tout le monde a surtout retenu le fait que le président des Etats-Unis a fait virer un journaliste qui voulait faire un meeting, et qu’il a allumé durement CNN (à partir de la 50e minute).

Mais il n’y a pas que cela qui est intéressant. Les journalistes n’ont pas intérêt à traîner pour poser leur question, et Trump y répond très rapidement. Ainsi, bien qu’ayant parlé seulement une quarantaine de minutes, si on compte le long discours de son avocate et l’introduction du vice-président, le 45e président des Etats-Unis a facilement laissé une quinzaine de journalistes lui poser des questions, ce qui est énorme.

Bien évidemment, après la campagne qu’il a subie, il leur est bien rentré dans le chou, mettant en doute l’honnêteté et l’objectivité de la majorité de la presse politique. Et il n’a pas caché à certains le mépris qu’il leur portait.

Jean-Yves Le Gallou, auteur de « La Tyrannie médiatique » explique souvent que la presse est devenue le premier pouvoir, et que les politiques se soumettent à sa dictature, par peur des campagnes de lynchage qui pourraient suivre.

Pourtant, il fut un temps, en 2007, où Nicolas Sarkozy, qui avait subi, tout au long de la présidentielle, de violentes campagnes contre lui, savait répondre avec humour, mais avec férocité, comme on peut le constater dans cette vidéo, où il humilie littéralement Laurent Joffrin, avec beaucoup de finesse.

Hélas, ensuite, Sarkozy a rencontré Carla, qui avait plein de copains chez les journalistes de gôche, et il a fait ami-ami avec eux, leur accordant même des subventions qui sauvaient la presse du naufrage que leur politiquement correct entraînait. Ces mêmes journalistes ne l’ont pourtant pas lâché pendant cinq ans, lui rappelant de manière malveillante systématiquement l’affaire du « Fouquet’s », quand eux mangeaient avec les socialistes dans des restaurants qui coûtaient trois fois plus cher.

Dans le même registre, j’avais fortement apprécié la juste colère de Nicolas Dupont-Aignan, quand il avait allumé comme il faut les duettistes Denisot-Apathie, qui le prenaient de haut. Le président de Debout La France, exaspéré, leur demandant de donner leur salaire aux Français. Un grand moment…

http://www.dailymotion.com/video/xq4oij_dupont-aignan-guillotine-apathie-et-denisot_news

Dupont-Aignan avait été également excellent contre Haziza, le qualifiant de « merde intégrale »…

Marine Le Pen a l’habitude de subir l’agressivité des journaleux, elle aussi… Et elle se défend souvent fort bien…

Laurent Joffrin :

Patrick Cohen (à partir de 9′)

Et j’aurais pu proposer des vidéos avec Askolovitch, Apathie et toute la collabosphère qui, comme aux Etats-Unis avec Trump, sont payés grassement pour discréditer, à chaque entretien, la présidente du Front national, avec des questions à deux balles qui n’ont qu’un objectif : la faire passer pour une racistes haineuse nostalgique du Troisième Reich.

Je rêve qu’en France, tous ces propagandistes déguisés en journalistes se fassent, publiquement, remettre à leur place, comme Trump a su le faire hier.

Martine Chapouton

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:56

Violences et cambriolages pour tous : vive l’impunité des délinquants !

Publié le 12 janvier 2017 - par  

Le laxisme sociétal anarcho-libertaire de la gauche au pouvoir a toujours tendance à confondre l’idéal prédateur des délinquants et des criminels avec l’idéal complice anti-riches de la gauche victimaire.

Lu sur le Salon Beige : « Le Figaro livre une carte des violences et des cambriolages, département par département, en 2016, ainsi qu’une carte des lieux où se produisent les infractions principales dans la capitale et sa banlieue. Près de 3,7 millions de crimes et délits enregistrés en France en 2016 par la police et la gendarmerie, dans un pays déjà durement éprouvé par le terrorisme. Les violences ont augmenté de 4 % et les atteintes aux biens stagnent à un niveau élevé. La Seine-Saint-Denis avec 18 agressions pour 1000 habitants est en tête du palmarès des crimes et délits. Elle est talonnée par Paris. Les Bouches-du-Rhône et les 30 de morts par armes à feu en 2016 affichent un taux de violence avec 11 faits pour 1000 habitants ».

Lu sur Le Figaro par Cerise Rochet : « Pourquoi le Rhône subit tant de cambriolages. Le département du Rhône obtient la première place au classement des départements les plus touchés par ce fléau. Avec près de 17.000 cambriolages depuis le 1er janvier dernier, soit environ 9,5 pour 1000 habitants, c’est le Rhône qui obtient la première place au classement des départements les plus touchés par ce fléau. Sans surprise. Le département a vu le nombre de cambriolages par habitant augmenter fortement depuis l’année 2013″.

« La France brûle » et le pays réel s’alarme des cambriolages par des spécialistes venus de l’Est. En France, « 2016 a été l’année des cambriolages contre les gens qui travaillent« . Les politiciens corrompus ont conseillé aux victimes de lutter contre les cambriolages par « lamour et la compassion anti-discrimination » !

Ils ont gentiment conseillé aux citoyens terrorisés de répondre à la menace des cambriolages par la force de l’amour et l’ouverture d’esprit. Ce conseil peut paraître bizarre, voire incompréhensible. Il suscite des interrogations sur la propagande compassionnelle libertaire Peace and love pour aimer les méchants au lieu de les combattre, comme dans les contes de fées pour enfants. Le socialisme militant moral-bisounours de la LDH prône l’ouverture à l’autre comme moyen pour lutter contre les cambriolages perpétrés par les ennemis de l’intérieur. Alors que l’autre venu de l’Est ne veut que l’ouverture de vos maisons pour voler vos coffres à bijoux, car son devoir quasi-professionnel est de voler les gens pendant qu’ils sont absents au travail.

La France qui travaille est victime de la morale bisounours des organisations socialistes pieusement vouées à la cause de « lamour des ennemis » venus de l’Est. Les organisations socialistes compassionnelles anarcho-libertaires Peace and loveveulent nous faire croire que nos valeurs, notre façon de « vivre ensemble » en liberté et que notre « ouverture aux autres » sont les meilleurs moyens de lutter contre les cambriolages dont sont victimes les gens qui travaillent, selon la « médiocratie des usurpateurs de l’Union Européenne« .

Si odieux que soit le comportement des délinquants multirécidivistes, il paraît aussi incurable que l’est « la tyrannie de la bienveillance socialiste compassionnelle entretenue par la justice complice des mineurs« . La « tyrannie de la bienveillancesocialiste » est en réalité fondée sur la haine des valeurs soi-disant « bourgeoises » de la société des gens honnêtes et sur la prédation de la victimabilité sans défense des gens qui travaillent.

Ces juges rouges d’obédience anarcho-libertaire sont les zélateurs du laisser-faire caractéristique des sociétés socialistes. C’est pourquoi ils combattent toutes les formes de sociabilité, de respectabilité sociale et la notion même de travail soi-disant aliéné au seul profit du productivisme des sociétés capitalistes.

Qui aurait prédit que la « tyrannie de la bienveillance » deviendrait une doctrine opposée à toute vraie justice et aurait pour résultat que la plupart des délinquants multirécidivistes ne puissent pas se corriger ?

Le résultat est la prolifération de la violence dans les quartiers où l’indifférence de l’État-PS fait que les plus fragiles sont toujours plus précarisés. Les plus pauvres, abandonnés dans les zones urbaines de non-droit, risquent à tout moment de tomber sous la coupe d’une violence toujours plus injuste, issue de l’impunité maladive prônée par l’État-Providence socialiste en déclin. C’est l’idéologie du laisser-faire selon la doctrine socialiste libertaire. Les observateurs d’Amérique du Nord pronostiquaient, durant les années 1960 et 1970, que la majorité des grandes villes américaines ne se débarrasseraient jamais de la dictature des gangs criminels. Malgré cela, c’est ce à quoi s’employèrent infatigablement les municipalités, avec la doctrine de la « tolérance ZÉRO ». Bien que critiquée par les milieux libertaires, qui font la médiocrité de la pensée en France, la plupart des grandes villes américaines ont prouvé que le pays pouvait se réformer en progressant vers ce qui est juste, dans le respect des vraies valeurs de la démocratie, qui pouvait bien fonctionner en Amérique à condition d’appliquer une Politique criminelle adaptée aux conduites réelles des délinquants multirécidivistes.

C’est précisément le fait d’appliquer sans faiblir et sans ambiguïté la doctrine de la « tolérance ZÉRO » qui a rétabli la démocratie dans les zones urbaines de non-droit des grandes villes américaines.

Mais la justice socialiste en France, affaiblie moralement et dominée par les controverses stériles et les débats opportunistes entretenus pas les soi-disant intellectuels des milieux idéalistes libertaires, ne pouvait que sombrer dans le laxisme socialiste. On a en France « tous les socialistes qui comptent parmi les plus intelligents et les plus honnêtes penseurs » en matière de non-Politique criminelle. C’est pourquoi les résultats de la justice des mineurs entretiennent le sentiment que l’impunité des délinquants multirécidivistes est incurable, par référence à la doctrine du bon sauvage qui doit véhiculer l’image du jeune révolutionnaire.

L’origine de cette doctrine opportuniste illustre les méfaits de la société socialiste en faveur du laisser-faire et de la démission de l’État-PS pour la justice. Comment peut-on s’apitoyer sur ce destin historique de la justice des mineurs intoxiquée par la psychologie socialiste de l’erreur ? On comprend que la protection de l’enfance délinquante a été stimulée par les amitiés personnelles et les fraternités intellectuelles qui naquirent entre les juges des enfants socialistes et les pseudo-psychanalystes qui se répandent dans les médias, en toute incompétence, et sur les plateaux brouillons de la désinformation continue de la télé-médiocrité.

Dans le contexte de la « tyrannie socialiste de la médiocrité« , il est impossible de développer des idées réalistes avec toute l’ampleur qu’elles mériteraient, pour une doctrine exhaustive sur le thème de la prévention de la délinquance. C’est là l’explication que le fait d’appliquer la doctrine de la « tolérance ZÉRO » donne une chance originale au « rétablissement de la liberté et de la démocratie dans les zones urbaines de non-droit« .

Mais comment peut-on défendre la théorie de la « tolérance ZÉRO » en matière de politique criminelle en France socialiste, en l’absence de talent et de personnel politique compétent ? Il est plus que probable que les heureux bénéficiaires de la tyrannie de la médiocrité intellectuelle socialiste ne manqueront pas d’inventer la plupart des polémiques convenues, afin qu’ils puissent « assassiner toute idée de progrès » en matière de Politique criminelle et de justice des mineurs. On sait que la doctrine de la « pureté du Bon sauvage » ne relève pas de l’anecdote et qu’elle revêt une signification particulière, liée au « modèle victimaire » de l’impunité des délinquants multirécidivistes destiné aux peuples européen qui n’en peuvent plus. Les principales sources d’inspiration de la doctrine de la « tyrannie de la bienveillance » sont, de manière complémentaire, à la fois « les erreurs compassionnelles de l’humanisme chrétien » et « les rêveries utopiques des idéalistes libertaires« .

Les aberrations socialistes et les illusions des représentants de la justice des mineurs ont toujours été encouragées par les projections idéalistes arbitraires de leurs obsessions de militants socialistes. Pour eux, selon leurs croyances, la délinquance juvénile est comme le miroir des effets délétères de la société libérale.

Ainsi, après la déconstruction socialiste, ce qui aurait dû être la « recomposition » socialiste imaginaire de la justice des mineurs devait « sauver l’âme des délinquants » du monde des ténèbres, pour vaincre le mal.

L’erreur est « la guérison socialiste imaginaire et la rédemption des jeunes délinquants » par les juges des enfants tout à la réalisation de leurs rêves d’idéalistes libertaires. La plupart n’appliquèrent, selon ces égarements stupides et malfaisants, pas le moindre réalisme en matière de Politique criminelle, ni la moindre exigence en matière de rigueur morale. L’intelligentsia socialiste de la justice des mineurs adopta, les yeux fermés, « le modèle de l’impunité des délinquants multirécidivistes » selon « la théorie dominante et soi-disant humaniste des fraternités GOF-libertaires » pour la promotion vulgaire de la tyrannie de la bienveillance.

Dans le même temps, les juges des enfants se disculpaient entièrement de leurs propres échecs et les attribuaient à « l’effet aliénant », conséquence de la « domination capitaliste » de la société libérale inspirée des États-Unis. « Lessocialistes libertaires souhaitaient le règne de l’anarchie, qui devrait résulter logiquement des méfaits impunis des délinquants multirécidivistes, pour soumettre le peuple à la violence politique« . Ils voulaient la révolution sociale et judiciaire dont ils avaient rêvé et dont ils avaient injustement été privés.

Aujourd’hui, après la déconfiture des révolutionnaires de la justice des mineurs, les juges des enfants ne sont que les activistes du changement par procuration, recherchant dans l’imaginaire de la psychothérapie « un Nouveau Monde judiciaire comme succursale de la psychanalyse« . C’est la fin des rêves insurrectionnels de libération de la jeunesse déviante et de ses purs bons sauvages, pour la « dominationsocialiste libertaire« .

Mais ce genre de doctrine socialiste truquée aboutit à des résultats contraires constamment vérifiés. Car les peuples, dont ils prétendent abusivement détourner les aspirations à la justice, rejettent dans le néant les théories absurdes de ces pseudo-intellectuels socialistes « révolutionnaires », qui sont toujours plus avides d’assouvir leur appétit de pouvoir et de domination idéologique contre les préoccupations des peuples.

À quand la mise en œuvre réelle de la doctrine de la « tolérance ZÉRO » ?

Thierry Michaud-Nérard

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:54

Trump, Netanyahou, Poutine : Un étrange timing pour des accusations

Publié le 12 janvier 2017 - par 

Par un «hasard» plus que troublant , trois hommes d’État se retrouvent en même temps mis sur la sellette mondiale.

Trois hommes qui ont tous en commun de vouloir vaincre les djihadistes financés et soutenus par l’ Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït et autres sympathiques États musulmans qui grâce à l’ OPEP, et à de très nombreuses complicités occidentales, mènent le monde à la baguette depuis des décennies.

Sex tape et collusion avec l’ «ennemi» Russe pour Donald Trump , cigares « illégalement» offerts par un homme d’affaires et tentative d’influencer un grand patron de presse pour Netanyahou (entendu par la police pendant plus de 6 heures la semaine dernière !). Quant à Poutine, il serait devenu l’homme le plus riche du monde en détournant des fonds (lesquels?) et aurait réussi le tour de force d’ influencer le résultat des élections américaines.

Tout cela sur fond de déclarations «accablantes» de barbouzes venues de tous les horizons ! Flippant…

Trois hommes honnis par l’oligarchie boboïste immigrationniste, trois hommes patriotes, trois hommes qui veulent nous débarrasser du djihadisme (même si je déplore fortement le manque total de discernement de Moscou qui pense que les Iraniens ne sont pas des djihadistes aussi dangereux que ceux de Daesh) . En un mot, trois hommes à abattre…

Je ne suis le thuriféraire de personne (je n’aime pas les politiciens), mais je pense qu’une très grave tentative de déstabilisation a été entreprise contre Messieurs Trump, Netanyahou et Poutine et qu’il faut la dénoncer avec force au nom de la liberté des peuples non encore soumis…

Frédéric Sroussi

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:52

Joffrin veut qu’on réécrive l’Histoire de France à sa sauce multiculturelle

Publié le 12 janvier 2017 - par 

Il n’y a rien de pire que d’avaler un article de Laurent Mouchard, dit Joffrin qui tente de nous expliquer que le nationalisme est à vomir et que le roman national doit être abandonné voire détruit en petits morceaux et reconstruit sous la forme du multiculturalisme et d’un roman relativiste. « La France n’a pas d’ethnie fixe, ni de frontières naturelles ». 

Il commence sa déjection par rappeler que Clovis n’était pas Français puisque né en Belgique. La belle affaire puisque la France n’était pas non plus la France à cette époque. Qu’il était allemand, alors même que l’Allemagne n’existait pas non plus et qu’il était né sous le prénom de Chlodowig. Dans un moment de lucidité, il prend la précaution de dire bien après son délire, que tout cela n’a pas vraiment de sens puisque cette période est bien antérieure à la situation politique actuelle. Le bon sens n’étant pas sa tasse de thé, il a donc commencé à l’envers.(Libé 11/01/ P3)

Nous avons ensuite une critique acerbe de François Fillon qui regrette l’abandon du récit national. Une critique de la droite identitaire, comme si Fillon était un identitaire ! Il affirme que notre récit est « mythologique et trompeur » et qu’il conduit tout droit au nationalisme. Le nationalisme étant l’ennemi comme le disait le collabo et fabulateur Mitterrand avant lui. Il est vrai que de la part d’un fils de millionnaire, fils à papa, ancien militant trotskiste, il n’y a rien d’étonnant. Il y a des personnes comme ça qui sont en capacité d’évoluer, d’autres non.  Même en vivant très bien dans une société capitaliste, Laurent Joffrin né Mouchard, n’a pas changé. Il est toujours cette petite lumière ridicule qui vacille derrière la fenêtre d’une prison mentale.

Qu’a t-il encore commis ? Il fait l’éloge d’un bouquin d’Histoire de France réécrite. Une nouvelle interprétation. L’ Histoire mondiale de la France qui « décentre l’ancien récit national« ,  de l’anti-Michelet. Il offre une relecture de ce récit national par une histoirebien lue, qui  démontre la nocivité de notre récit actuel.

Le reste est à l’avenant, de type citoyen du monde :  la France est un pays de mélange, d’ouverture, (…) qu’il n’y a pas d’ethnie fixe, ni de frontières naturelles ! Le bougre en profite pour nous rappeler l’agression coloniale. Notre récit actuel sert à préparer une France intolérante. Il conclut par un hymne en vantant cet autre récit national qui refuse de laisser le monopole du passé français à une escouade d’idéologues réactionnaires. Laurent Mouchard, dit Joffrin juge à l’aune de cette même idéologie qui aura pourri la France pendant des années.

Alors, c’est quoi cette « histoire de France alternative » comme l’annonce ce titre de Libération. Ce journal gauchiste de destruction des fondations culturelles nationales et des patriotes. Quelques exemples :

Cela commence par la négation de Vercingétorix et d’Alésia qui ne serait qu’une construction pour valider l’idée qu’après la défaite, il y a la victoire. Bien entendu Vichy s’y trouve en bonne place,

Les conséquences de l’explosion du volcan Tambora en 1816, pour le reste de la planète entraînant des difficultés sociales en France. C’est là que l’on constate que l’Histoire de France n’a pas de frontières et tant pis si c’est aussi l’acharnement de la restauration contre une France Bonapartiste.

La loi du 10 août 1927 sur la volonté du pouvoir en place, de promouvoir une immigration pour compenser le manque d’enfants des Français. Mais rien sur les conséquences du désastre de 14/18 où les femmes n’avaient plus trop d’hommes à mettre dans leur lit.

Petit couplet sur les vertus de l’immigration bien sûr. Un rappel intéressant et a contrario sur la difficulté d’être naturalisé avant 1927.

On y apprend que grâce à cette loi, il ne faudra plus que trois années pour demander la nationalité française, que les  femmes françaises ne perdraient plus leur nationalité du fait d’avoir épousé un étranger, que les tests sans faute, et les contrats d’intégration ne seront plus une cause de refus, etc.

Cette demande d’immigration pour avoir plus de Français, est surtout une demandedu patronat et des associations populationnistes, équivalentes à notre droite actuelle dit-il. La vraie raison on s’en doute est, qu’il n’y avait plus d’hommes dans les usines et les champs. Comme quoi, la gauche était aussi immigrationniste à cette époque. Il est vrai qu’au même moment elle était aussi plus raciste que la droite et surtout colonialiste.

Une petite note pour ceux qui pensent qu’il n’y a rien à faire avec l’insécurité, la loi du 10 août 1927 a ouvert la déchéance de la nationalité aux auteurs d’actes incompatibles avec la qualité de citoyens français et peut s’étendre à l’épouse et aux enfants du banni.

Il y a donc de quoi se référer à l’histoire et reprendre cette loi du 10 août 1927 pour en tirer les conséquences.

Je vous avoue que cette lecture de Libération me fut vraiment pénible. Ce journal transpire la haine de la France patriote. Il est boursouflé de certitudes humanistes et empli d’hypocrisie. C’est un amas d’infos bien-pensantes et internationalistes. Bref, on en sort comme on sort du fond d’une piscine, avec l’envie de respirer et la rage au ventre. L’avantage est qu’on peut le mettre dans la cheminée, là où il émet quelques flammes et donc de la lumière.

Pour le plaisir, voici une vidéo ou Nicolas Sarkozy torche le nez de Laurent Mouchard né Joffrin. Nous sommes en 2008, c’est l’époque maudite s’il en est, de l’ouverture à la gauche et à des ministres  socialistes qui ont bien lessivé la planche du Président en place.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:50

Islam et gauche mondialiste unis pour que crève la France

Publié le 12 janvier 2017 - par  

Malheureusement à la jonction de l’ancienne et la nouvelle année, force est d’admettre que rien ne change vraiment au crépuscule de notre civilisation…

Car aujourd’hui en 2017, n’importe qui animé par un minimum de sens commun comprend que les « Printemps islamiques » auront marqué la fin de cet ordre du monde issu de la Seconde Guerre mondiale, comme la guerre de 14-18 marquera en quelque sorte la fin de celui issu du XIXe siècle et du Congrès de Vienne.
Un ordre qui est en train de foutre le camp en réalité…

Mais ce n’est pas parce qu’un siècle suit l’autre et qu’un ordre disparait à la suite de l’autre, que l’ancien est prêt à laisser le champ libre au nouveau. On est encore loin du compte…

Cet « ancien monde », seul légataire d’un « droit-de-l’hommisme » dévoyé qui est en train progressivement de détruire la civilisation occidentale au complet, est prêt à tout pour pérenniser ses prérogatives royales. Un peu comme le prince de Bourbon-Condé pleurant à Louis XVI la perte de ses privilèges, il préfère fuir en avant et entrainer la société civile dans sa chute, que de remettre en question ses certitudes totalitaires de pensée unique.
Un monde animé par les belles valeurs et la belle histoire justement. Regardez la lignée de la gauche française par exemple : de Jean-Paul Marat réclamant 270 000 têtes à l’autre Jean-Paul, Sartre celui-là, regrettant que le rasoir national n’ait pas suffisamment tranché ; des « maîtres à penser » aussi : de ce gauchisme hérité du cercle Proudhon et Auguste Blanqui, de Georges Sorel et Jules Guesde, de toute une gauche des cœurs, toujours barbotant dans le sang des opposants, toujours en train de troquer de la francisque, toujours aux oraisons des « guérilleros » communistes… très loin en tout cas, d’en avoir fini avec son magistère !

On la connait cette gauche-là en France. La gauche de grande race ! C’est elle qui est aux manettes des forces vives d’une Nation idéologique en arme, tout en daignant laisser quelques miettes à des trublions « zemmourisés » qui osent, au péril de leur liberté, critiquer son ordre du monde…
Un monde complètement devenu « Régime » qui perd la tête parce qu’il est purement et simplement démasqué…
Voilà la réalité !

Et il n’y a rien de pire qu’un Régime démasqué pour mener une contre-offensive à la hauteur de son pouvoir absolu. Une « réaffirmation des valeurs » plus que jamais d’actualité devient l’impératif du moment, peu importe les considérations sociologiques qui s’imposent. C’est normal, il en va de sa survie…
Un monde avec ses petites mécaniques bien à lui, de ses « entre-deux tours » cadenassés à ses lois Pleven « antiracistes» où tout un grenouillage « d’associations » peut envoyer quiconque s’exprimant contre les « valeurs » au pénitencier le lendemain matin ; exactement comme on faisait jadis sous l’Ancien Régime, en envoyant Rousseau à Vincennes d’une simple lettre de cachet présignée…

Et puis Jean-Jacques encore, tant qu’à y être : lorsque Rousseau vit cet oiseau se laisser mourir de faim sur un tas de viande et ce chat se laisser mourir sur un tas de grains, il dit : ça, c’est l’animalité !
En d’autres termes, il vit à l’aube des inégalités, un « logiciel » animalier, prédestiné et déterministe, poussant l’animal jusqu’à la mort s’il le faut…

Mais il dit aussi que ce qui fait la grandeur de l’homme, c’est sa liberté de ne pas être enfermé dans une essence déterministe. Sa capacité de penser un peu à côté de lui-même. Sa capacité de s’extirper de son « logiciel » naturel. Et c’est pour ça que l’homme d’esprit, « l’honnête homme », n’a pas à être religieux pour penser la religion, à être riche pour penser la bourgeoisie, ou encore être une femme pour penser la « féminité ». Parce qu’il possède cette capacité unique et naturelle de se remettre en question, de faire son aggiornamento s’il le faut, son autocritique si besoin, d’aller même jusqu’à modifier ses comportements en fonction des circonstances…
Tout le contraire bien entendu, du règne animal nous entourant !

Par conséquent, en s’engouffrant aveuglément dans leur délire idéologique, leur perversion immigrationiste et leur nivellement culturel destructeur, cette gauche islamo-mondialiste, par son refus obstiné de la plus simple réalité anthropologique des peuples, est, reste, vit, et s’enfonce in fine dans l’animalité la plus rance…
Par leur refus de s’extirper d’une des pires sectes que l’histoire ait connues ; de s’extirper d’un des pires déterminisme et fatalisme que la pensée humaine ait pu engendré, les islamistes et à leur suite, l’ensemble de la Oumma, sont, restent, vivent, et s’enfoncent in fine, eux aussi, dans l’animalité la plus rance…
Voilà donc les deux animalités au diapason de la destruction du socle commun : l’Un massacre une rédaction, l’Autre islamise davantage en ouvrant les écluses aux migrants…

L’Un massacre aux terrasses, l’Autre répond par une réforme de l’école en éradiquant du cursus, le « siècle des Lumières » au profit de la culture et de la langue arabe, prélude à l’homme de demain, un homme inverti dans un nouveau monde inversé, complètement déconstruit et nourri à la GPA… fin prêt à affronter les périls à venir !

L’Un fonce dans la foule avec un 19 tonnes suivi de l’odieuse poussée des burqas aquatiques positionnées scrupuleusement sur les plages du massacre comme des animaux marquant leur territoire, l’Autre empêche par sa « mécanique » constitutionnelle, les courageux maires d’interdire ce même symbole animalier…
L’Un décapite au couteau de cuisine un prêtre en pleine église, pendant que plusieurs parmi l’Autre, souhaitent que les « deux jeunes » aient été victimes dans le passé, des attouchements du « vieux curé pédophile ».
C’est ça l’animalité… La totale du bestiaire !
Le Régime sort les crocs, montre les dents, bave d’en finir…

Du « qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse que la France s’islamise » de Lionel Jospin, à « l’islam est une part indissociable de nous-mêmes et de notre culture » de Manuel Valls, sommes-nous arrivés pour autant à la croisée des chemins à l’aube de la nouvelle année ?
Mais un Régime n’a rien à faire d’une remise en question évidemment…
Le Régime continuera plutôt son entreprise de réingénierie sociale qui, tout au long de l’année dernière, aura culminé par son contrôle absolu des médias. Il rêve maintenant d’être capable de sanctionner jusqu’aux « sites véhiculant de la fausse information »… Nous sommes dans du Orwell version hard.

Faut dire que les Munichois pavèrent la voie avec Breivik, en exigeant que l’on taise jusqu’au nom des terroristes afin de mieux faire le lien avec le norvégien. Vase communicant tardif mais combien salvateur où d’un coup d’un seul, nous voilà dans l’unique amalgame possible et le seul acceptable aux yeux du Régime : l’amalgame avec l’extrême droite !
Le terrorisme islamiste devient donc par ce jeu de manipulation sémantique, un pur phénomène « d’extrême droite ».

Un juste réajustement des humeurs en fait. Un vernaculaire interchangé. Comme au théâtre, un jeu de masque et d’ombre chinoise où le transgenrisme se poursuit sous d’autres cieux : l’islamiste à la face de chat devient le skin aux yeux bleus pendant que le Français de souche, l’éternel facho ontologique, est ramené à ce gros bouffi de Dupont-Lajoie…

Beau retour du refoulé !

Désormais sans faciès, sans nom, sans âme, sans parcours, l’islamiste deviendra, à travers la sophistique tordue du compresseur médiatique… un blond aryen d’extrême droite !

Un négationnisme nouveau genre succède à l’autre, cette fois-ci en niant le réel, un réel qui va à l’encontre d’un virtuel fantasmé, ou toute une armée de psy, sortie des décombres freudiens, sbire de la doxa, s’affaisse de nos jours à nous mettre en bouche la psychiatrisation du terrorisme : on « malade-mentalise » le tueur de Berlin comme avec Donald Trump. On fait de même avec les « petits blancs » révoltés du Brexit, les « déplorables » de Hillary Clinton, ceux ayant voté Fillon aussi. On fait des musulmans, des victimes sur le bord d’être affublées de l’étoile jaune que l’on imposait aux juifs sous Giscard il y a 40 ans… Les vannes sont ouvertes!

Le Régime aux abois va jusqu’à miner le terrain de la transition aux États-Unis comme jamais dans l’histoire, préférant pratiquer une politique de terre brulée mortelle pour ses intérêts que de laisser le Nouveau Monde prendre tranquillement le relai. Idem pour la Commission de Bruxelles qui travaille d’arrache-pied afin d’accélérer l’intégration du Sultanat de Turquie dans l’Union, question de faire rentrer l’ultime cheval de Troie. L’entreprise de destruction se poursuit…

Et puis, comme toujours, il y a nos bons amis les « musulmans modérés », ceux qui s’en lavent les mains et qui n’ont « rien à voir avec ça » – dixit le président de l’UOIF – et dont l’infâme silence frise l’épouvante au point de se demander lequel de ces soi-disant deux « islam » est le plus menaçant : celui pratiquant le djihad à coup de kalach ou celui pratiquant ce djihad culturo-civilisationnel, ce djihad d’empiètement, de positionnement, d’accommodements, celui du temps long et de l’usurpation, certainement le plus menaçant au finish ?
Mais aucune inquiétude de ce côté-là, puisque l’Autre n’est jamais bien loin. La ministre Belkacem n’est-elle pas venue à la rescousse en disant qu’elle trouve scandaleuse l’injonction faite aux musulmans de se désolidariser des terroristes ?

Leur obsession de la victimisation est odieuse. Leur antisémitisme crasse aussi. N’en déplaise à BHL, les antisémites de France ne sont pas les « crânes rasés » comme il ânonne actuellement dans tous les médias américains, mais bien les « barbus à babouches »… Incapable d’un minimum de décence pour dire les choses.

Cette religion de planètes et de chamanisme doit cesser de faire la loi. Elle doit se soumettre à un véritable « Gallicanisme » au sens où on l’entendait sous Louis XIV, pas à un quelconque « Concordat », dernier acte de dhimmitude absolu hasardé par Hollande et son gang. Ce président, assurément la pire tête dirigeante que la France ait connue depuis Charles le Fou en 1380 aura tout tenté, vraiment tout, pour traîner le pays dans l’abîme de la conflagration et éventuellement de la partition. Total respect !

Au bout du compte, un islam en appui de l’autre, un régime fusionnant avec l’autre, toute une armada magouillante au travail du soubassement et toute une chienlit qui se referme tranquillement sur les Français qui n’ont, eux, que des bougies et des peluches pour sécher leurs larmes…
La présidentielle du printemps prochain sera peut-être la dernière qui vaille…
Parce qu’à la fin, ce que les deux sectes internationalistes et animalières veulent, c’est jouir des restes d’une France meurtrie et complètement métissée, diluée et nivelée jusqu’à en perdre l’usage même de la parole…

Mais ça, c’est un peu court, monsieur l’énarque…

En réalité et admettons-le, ce qu’ils veulent voir au fond, c’est la destruction une fois pour toutes d’une France complètement martyrisée, brulée, décharnée, déchirée, violée, torturée, déchiquetée, étouffée, assassinée, enchainée, frappée, bastonnée, lapidée, égorgée, décapitée, massacrée… mais surtout, complètement remplacée !

Voilà la France qu’ils rêvent de voir gémir à leurs pieds…

Une France qui crève !

Les beaux salopards !

Marc Traversy

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 03:47

Soyez favorable à l’excision ! Vous ne serez ni raciste ni islamophobe !

Publié le 12 janvier 2017 - par 

Les matrones affairées autour d’une jeune et future excisée (Indonésie)

« Et tu seras bientôt femme, ma fille ! », c’est ce qu’on leur dit…

Un cri d’alarme vient d’être lancé aux Etats-Unis à propos de l’indifférence de la jeunesse universitaire face au crime qu’est l’excision ou FMG (Female Genital Mutilation) qui se développe dans le pays depuis la vague migratoire en provenance de l’Afrique sub-saharienne, de la Somalie et des pays islamiques. On estime que le nombre d’excisions a doublé aux U.S. au cours des 10 dernières années. Selon unrapport du Population Reference Bureau de 2015 (PRB), 507.000 femmes ou filles ont subi ou subiront une excision et 40% des femmes des 5 principales métropoles américaines risquent de subir un excision.

Une vidéo choc

Les Etats-Unis, comme l’Europe, sont touchés par cette pratique venant d’une religion exogène et servie par un lobby puissant, véhiculé par les associations estudiantines musulmanes (MSA, Muslim Student Association) qui font la loi dans plusieurs campus universitaires. Sous l’égide de Pamela Geller et de l’American Freedom Defense Initiative (AFDI), une enquête a été menée, avec une vidéo alarmante à l’appui, auprès de jeunes étudiants de l’Université Columbia. Cette population, censée représenter l’avenir de l’Amérique, ne se sent nullement concernée par le problème de la mutilation génitale ou plutôt elle refuse de prendre position. De peur de se trouver qualifiés « de racistes ou d’islamophobes », la plupart des étudiants ferment les yeux, excusent, esquivent lorsqu’on évoque devant eux l’introduction aux US de cette atteinte flagrante des droits de l’humain.

Cette vidéo montre la nécessité d’une éducation honnête et réaliste à propos de cette mutilation génitale de la femme et met en évidence l’échec de l’enseignement académique à assurer cette éducation.

En regardant cette vidéo, nous avons été consternés par l’indifférence des étudiants et par leur faible niveau de réflexion, digne d’enfants de classes élémentaires. Aucun n’a manifesté une réaction forte, une quelconque révolte face à ce fléau.

https://youtu.be/YQge2xTKPno

Tout d’abord, beaucoup de jeunes interrogés cherchent à échapper à la question en attribuant l’excision à un phénomène culturel non religieux. Ils disculpent ainsi l’islam car ce phénomène se rencontre presque exclusivement parmi les communautés musulmanes.

Malgré ces questions posées sur l’excision et l’évidence d’une violation des droits de l’homme, 1 étudiant sur 20 de l’Ivy League (groupe de 8 universités prestigieuses du nord-est des Etats-Unis) a répondu sans équivoque par un « non » : l’excision n’est pas une violation d’un droit fondamental.

Certains se sont même étonnés d’apprendre que l’excision n’est actuellement ni financée ni remboursée par les services sociaux. Ce qui prouve leur approbation de l’excision.

Revenons à cette pratique et examinons son sens et ses conséquences.

Qu’est-ce que l’excision ?

Ce n’est pas la pauvre fillette victime des sociétés musulmanes qui posera cette question, vu son ignorance de ce qui se trame autour d’elle. De toute façon, elle n’aura jamais une réponse, même partielle, jusqu’au moment où elle sera entraînée de force dans une « officine », une sorte d’échoppe de boucher ou dans le meilleur des cas dans un hôpital public. Là, la fillette recevra sa réponse : une chair marquée par des hurlements de douleur quand une main criminelle, alliée de la famille et de la société (les femmes elles-mêmes pérennisent cette odieuse pratique) , lui tranche le clitoris à l’aide d’un bistouri ou même d’une simple lame de rasoir ou d’un couteau de cuisine, très souvent sans anesthésie et même sans asepsie. Il y a très souvent un manque de soins médicaux élémentaires. De plus c’est un assassinat sexuel patent, une quasi amputation d’un pénis puisque clitoris et pénis émanent de la même origine embryologique.

 

https://vimeo.com/38503441

(Âmes sensibles : s’abstenir)

La « saison de coupe » se déroule, en Egypte par exemple, en mai et juin sous prétexte que le « désir sexuel est le plus fort pendant les mois d’été », question d’abaisser encore la femme et de l’accuser d’avoir un rut pendant les chaleurs estivales. C’est un comportement abject de misogynie.

Cette opération barbare, pratiquée pour des raisons non médicales, provoque, outre les douleurs, des hémorragies graves pouvant entraîner la mort, ou des infections. Des kystes peuvent aussi apparaître et laisser des séquelles. L’intervention engendrera des déchirures vulvo-périnéales très fréquentes lors d’un futur accouchement, accompagnées de troubles urinaires. Si jamais la jeune fille s’en sort, elle ne ressentira en tout cas aucun plaisir sexuel auquel elle a droit, elle n’aura jamais de jouissance, son destin se résumant à satisfaire le plaisir son futur mari.

Poussés par les campagnes des Nations Unies pour la protection de l’enfance, les Etats se sont pourvus de lois interdisant ces interventions. Mais aucun juge n’a l’autorité suffisante pour affronter la société islamique chapeautée par les religieux. Les Etats sont souvent complices, sinon indifférents. Un cas récent en Egypte en est la preuve. Trois accusés ont été déférés devant le tribunal après la mort d’une adolescente de 17 ans. Ils ont été condamnés : 1 an de prison et 263 $ pour le médecin, 1 an de prison et 52 $ pour la mère et 5 ans de prison par contumace pour l’infirmière. Mais les trois condamnations ne sont applicables qu’en cas de récidive dans les trois ans. Cette justice est laxiste : « Partez en paix et ne recommencez pas ». Et qui parle de la victime ? De ses droits ?

Cette intervention de l’excision, à jamais mutilante, peut aller jusqu’à l’ablation des petites lèvres et même jusqu’à l’infibulation, appelée « excision pharaonique », qui emporte tous les organes génitaux externes, ne laissant qu’un simple pertuis pour la miction et l’évacuation du sang menstruel. L’ONU estime que 130 millions de femmes ont subi cette mutilation, d’autres organismes avancent le chiffre de 200 millions. Chaque année, dans le monde, 3 millions de jeunes femmes continuent à la subir. Une mutilation génitale féminine est pratiquée dans le monde toutes les 15 secondes. Ces interventions se pratiquent couramment aussi en Europe dans la population immigrée, arabo-musulmane ou africaine sub-saharienne. On estime qu’il se pratique annuellement 500.000 excisions en Europe, dont 170.000 en Angleterre et environ 55.000 en France. Cela bien sûr, dans la clandestinité.

Mode d’emploi pour s’en sortir

Et surtout ne critiquez pas l’islam pour ce genre de pratiques ! Vous allez passer pour un raciste ou un islamophobe. Ce que l’islam demande, c’est la soumission de tous face à l’application de la charia. Si vous voulez avoir la paix, chaque fois qu’une pratique musulmane vous choque, passez outre votre ressentiment et montrez votre approbation :

– Face à la maltraitance de la femme dans l’islam, souriez.

– Montrez que vous êtes favorable aux mariages précoces forcés des filles, car c’est pour leur avenir. C’est une « prescription divine »…

– Acceptez sans broncher la lapidation de la femme adultère. C’est pour l’exemple.

– Entérinez la polygamie, c’est un bien-être pour la femme.

– Quand on vous oblige à manger une viande halal, répondez qu’elle est exquise.

– Quand les haut-parleurs des minarets vous réveillent en pleine nuit, réjouissez-vous car la nuit est belle et le matin est proche.

– Quand vous côtoyez des femmes en burqa, jubilez, puisqu’on vous dit que c’est une prescription du Coran d’Allah.

– Quand on oblige vos enfants à apprendre l’arabe à l’école et à psalmodier des versets du Coran même dans les églises, dites que c’est une extraordinaire ouverture aux autres religions.

– Quand on viole votre fille ou votre femme, réjouissez-vous, ce n’est que la culture d’enfermement des femmes qui est responsable de ce viol.

– Quand on vous interdit le vin, la viande de porc, pactisez, vous n’avez nullement besoin de festoyer avec ces aliments.

– Quand enfin vous rédigez votre testament, précisez par précaution et anticipation que vous souhaitez être enterré dans le carré musulman du cimetière.

Car à force de gober tout ce que l’islam veut vous imposer et pour éviter d’être taxé de raciste et d’islamophobe, vous n’aurez plus qu’à vous soumettre une bonne fois pour toutes : convertissez-vous à l’islam illico, c’est un geste très facile, une simple formule suffit. Au préalable, changez de prénom et de patronyme pour satisfaire aux injonctions divines.

Vive l’islam ! Vous aurez enfin trouvé un sens à votre vie !

Bernard Dick

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:02

Je suis avec vous, juifs israéliens

Publié le 9 janvier 2017 - par 

Ce 8 janvier 2017, un Israélien musulman a foncé au volant d’un camion sur des piétons, à Jérusalem fauchant une vingtaine de jeunes gens. 3 jeunes femmes de 20 ans et un jeune homme de 22 ans ont été tués sur le coup. L’assassin qui tentait de poursuivre le massacre a été abattu par un citoyen qui a fait usage de l’arme qu’il portait.

Ces jeunes gens ont été tués ou blessés parce qu’ils sont juifs.

Parce que ce sont des juifs, d’autres habitants de Jérusalem, des musulmans, ont chanté et applaudi.

Rappelons nous, il y a deux ans, un musulman tuait et blessait  des clients d’une supérette juive de Paris parce qu’ils étaient juifs et dans d’autres quartiers des chants et des applaudissements avaient salué cette saloperie.

Ces jeunes gens ont été tués ou blessés parce qu’ils sont juifs dans l’état juif : Israël.

Depuis sa création en 1948, en application des décisions de l’ONU, les juifs d’Israël sont placés dans l’obligation de se battre pour sauvegarder l’entité qui protège leur vie, leur existence, face à la volonté du monde arabe de poursuivre l’holocauste inachevé du fait de la défaite de l’Allemagne nazie.

Alors les chefs d’états occidentaux vont condamner ce « lâche attentat ». Cela ne leur coûte pas grand chose. Mais pas question de suspendre le processus de délégitimation, d’isolation diplomatique, d’affaiblissement  économique et donc militaire d’Israël, qu’ils ont engagé pour complaire au monde musulman.

Ainsi, après les votes à L’UNESCO déniant tout lien entre « le mur des lamentations » et les juifs, après les votes à l’ONU dont le dernier en date adopté le 23 décembre à l’unanimité du conseil de sécurité avec l’accord donc notamment de la France et des États-Unis de l’administration Obama, Etats-Unis qui étaient jusque là son unique véritable soutien, Israël va être de fait traduit devant la Conférence  Internationale sur le Proche Orient organisée à Paris à l’initiative du Président Hollande en présence de 70 représentants d’Etats dont les 55 de l’Organisation de la Coopération Islamique.

On peut s’attendre à un concert de dénonciations anti-sionistes, mouture moderne de l’antisémitisme et à une résolution de la même eau.

Mais le problème sera limité.

Cinq jours après, si Dieu lui prête vie, Donald Trump sera là.

Dans quelques mois on peut penser que Marine Le Pen  sera aux commandes.

Quoi qu’il en soit, quant à nous, Français, il nous appartient de manifester notre soutien à Israël, ne serait-ce que par un courrier à son ambassadrice.

Jean Théron

Madame Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France, ambassade d’Israël, 3 rue Rabelais, 75008 Paris

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée