Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 16:26

Allemagne : les méthodes de Staline pour criminaliser les patriotes

Publié le 16 décembre 2016 - par

Hier, sous la menace de les dénoncer, la Stasi recrutait d’anciens nazis pour en faire des informateurs-espions au service de la dictature communiste. Aujourd’hui, le ministère de la Justice fédérale allemande, par le truchement de Heiko Maas, recrute un ancien membre de la Stasi pour traquer sur internet « les discours de haine », autrement dit, tout propos s’opposant à l’immigration. 

Elle s’appelle Anetta Kahane, en 1998 a fondé Amadeu Antonion, organisation jamais à cours de financements, en charge de promouvoir l’antisémitisme, l’antiracisme itou itou, en collaboration pleine et entière avec des journaux tels que Stern ou Die Welt, bien connus pour leur neutralité politique… 

Elle s’occupe également de son Réseau Netz gegen Nazis. Ces derniers ayant décrété la supériorité de la race blanche, il s’agit, pour cette anti-nazi autoproclamée de « changer la politique d’immigration en Europe. De changer le système éducatif et la façon dont les différents pays se perçoivent. Ce ne sont pas seulement des pays blancs, ou portugais, allemands ou suédois. Ce sont des territoires multiculturels de la terre ». La charmante dame rêve d’éradiquer le blanc… 

Bien sûr, madame Kahane est l’une des chouchoutes des médias de son pays. Ils l’invitent souvent, ils sollicitent son opinion qu’elle se fait un plaisir de donner. Mais il y a un point qu’ils n’aborderont désormais plus jamais : son passé. 

Née en 1954 en Allemagne de l’Est, dès l’âge de 20 ans, Anetta Kahane travaillera huit ans pour le ministère de la Sûreté de l’Etat – de 1974 à 1982 -, c’est-à-dire la Stasi, sous le nom de code Victoria. Et Victoria donnera entière satisfaction : « informateur enthousiaste » d’après le Inoffiziel Arbeiter, « zélée et fiable » selon son superviseur, elle consacrera des années à évaluer- espionner la fiabilité politique de dizaines de camarades étudiants, des journalistes, des acteurs, des écrivains, qui feront l’objet de rapports mensuels secrets qu’elle remettait à l’appareil d’Etat. Interrogée sur le sujet, en 2002 seulement, elle se défendra d’avoir jamais « voulu dire du mal des gens » ! D’ailleurs, elle n’a pas travaillé pour la Stasi de son plein gré, c’est la Stasi qui a exercé des pressions sur elle. Les archives n’abondent pourtant pas dans ce sens… 

C’est donc de mauvais gré qu’elle accepta un travail de traductrice à l’ambassade de la RDA au Mozambique et de plus mauvais gré encore, qu’elle reçut argent et cadeaux en échange de bons et loyaux services. Ne parlons même pas de sa mission de surveiller, aussi, ses collègues, ceux-là mêmes qui envoyaient toute personne ayant prononcé un mot mal à propos des années en prison ou en camp de travaux forcés. 

Bref, pour criminaliser toute opposition à l’invasion migratoire , il faut donc mettre en place un flicage de type communiste où tout le monde se méfie de tout le monde, où chacun en arrivera à s’autocensurer ou à dénoncer son voisin : Anetta Kahane a donc le pedigree idéal. Elle adoptera, à n’en pas douter, pour le ministère de la Justice allemande « l’attitude très positive » qu’elle avait démontrée « envers les organes de la sécurité » du temps du communisme en RDA, sigle signifiant, bien entendu, République démocratique allemande.  

Les temps et les idéologies changent, les hommes et leurs méthodes restent. Pire, d’une idéologie à l’autre, d’un totalitarisme à l’autre, on retrouve les mêmes hommes : des nazis faisant d’excellents communistes et des communistes faisant d’excellents nazis (Hitler à Hermann Rauschning, 1934). Et désormais, des communistes et des socialistes font d’excellents antiracistes… 

En Allemagne de l’Est, on comptait 1 informateur pour surveiller 6,5 citoyens – chiffre comparable à l’actuelle Corée du Nord : combien de Anetta Kahane, bientôt, dans l’Europe entière, pour surveiller les honnêtes patriotes ?

Caroline Artus 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 16:14

Les derniers soubresauts d’Obama contre Poutine

Publié le 16 décembre 2016 - par

Décidément, le clan Clinton n’accepte pas la défaite.

La Maison Blanche accuse clairement Poutine des cyberattaques qui auraient soi-disant favorisé Donald Trump. Et Obama, très remonté après les conclusions de la CIA et du FBI, promet des représailles !

On va bientôt nous dire que Poutine a fait également gagner Fillon à la primaire !

On se souvient que durant la campagne des présidentielles américaines, des dizaines de milliers de messages du camp démocrate avaient été dérobés et mis en ligne, mettant en difficulté la candidate Hillary Clinton et son entourage.

Deux camps s’affrontent. Celui des démocrates battus, qui attisent la haine anti Russes au risque de relancer la guerre froide, et celui de D. Trump, qui souhaite au contraire un réchauffement avec Moscou.

Foutaise, répond Trump aux accusation de piratage russe. Absurdités, ajoute Moscou.

“Si la Russie faisait du piratage, pourquoi la Maison Blanche a-t-elle attendu si longtemps pour agir ? Pourquoi ne se sont-ils plaints qu’après la défaite d’Hillary ?” demande Trump.

Aux représailles contre Moscou, voulues par Obama, Trump oppose sa volonté de prendre un nouveau départ avec Moscou.

“Si on peut travailler avec eux sur des projets importants et nécessaires, tels que vaincre le terrorisme islamique ou stopper l’Etat Islamique, et si la Russie peut se joindre aux Etats Unis à cette occasion, nous les écouterons”, dit le camp Trump.

Assez de cette diplomatie occidentale pro-islamistes.

Si Poutine n’avait pas lancé ses Sukkhoi en Syrie, Al-Nosra, la branche syrienne d’Al Qaida, serait à Damas. Les chrétiens et les alaouites auraient  été tous massacrés.

Al-Nosra est une organisation terroriste. Ce qui n’empêchait  pas Fabius de dire en 2012 : ”Al-Nosra fait du bon boulot”. En clair, il applaudit aux massacres des islamistes…

La France et les USA ont livré des armes à des criminels islamistes, c’est cela notre diplomatie !

Par haine de Poutine et de l’Etat laïc syrien, on soutient les Saoudiens sunnites alliés d’Al-Nosra.

Sans Moscou, Assad aurait subi le sort de Kadhafi et la Syrie serait comme la Libye, un chaos sous le joug islamiste.

Assez de sanglots hypocrites sur les victimes civiles d’Alep. Les mêmes qui accusent les Russes de bombarder hôpitaux et écoles, se taisent quand les bombes et les obus de la coalition occidentale font tout autant de victimes collatérales à Mossoul. Morale à deux vitesses comme toujours.

Tout le monde sait bien que les barbares islamistes utilisent les populations comme boucliers humains, que ce soit à Alep ou à Mossoul.

La Paix en Syrie passe par Poutine et Assad. La guerre contre l’Etat Islamique et le terrorisme ne se gagnera pas sans Moscou, allié incontournable.

Poutine fera tout pour protéger le Caucase russe du cancer islamiste. Il est temps de le comprendre. La Russie, c’est 20 millions de musulmans sur 140 millions d’habitants.

L’Europe va reconduire les sanctions contre Moscou. La France va suivre, stupidement, en se trompant d’adversaire.

Ce ne sont ni Poutine ni Assad qui posent des bombes à Paris. Ce sont les islamistes qui rêvent de renverser Assad et que soutient l’Arabie, notre amie….

Notre diplomatie a encore tout faux.

Jacques Guillemain

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 07:24

Je trouve Donald Trump de plus en plus fascinant

Publié le 15 décembre 2016 - par

Les Américains veulent du changement, ils vont en avoir. Pas un changement à l’eau tiède, comme le conçoivent nos énarques frileux, qui se montrent incapables de réformer le bateau France pour lui éviter le naufrage. Non, un véritable bouleversement, une totale métamorphose du système politique américain.

Son équipe dirigeante et ses nominations “baroques” font railler ? Il s’en balance.

Le milliardaire le répète, on doit diriger l’Amérique comme une entreprise.

D’où le nombre impressionnant d’hommes d’affaires dans son gouvernement.

Beaucoup de généraux également, des banquiers, des millionnaires, quelques fidèles et très peu de politiciens. La crème de la crème. Du sang neuf, et la transfusion est totale.

“C’est le meilleur cabinet de l’histoire, la plus grande concentration de QI  élevés dans un gouvernement, les meilleurs tueurs dont dispose l’Amérique”. D. Trump.

L’Amérique aux Américains, la politique du donnant-donnant et la diplomatie du deal. Tel est le programme de Donald Trump. La table, il est bien décidé à la renverser sans attendre !

“Rendre le pouvoir au peuple en confiant la défense de ses intérêts à des personnalités du monde réel”. Un gouvernement d’hommes à poigne.

Trump les jugera sur résultats. Efficacité et loyauté sont de rigueur.

“Faites ce que vous avez à faire. Si vous échouez, je vous vire”. Un langage clair !

Tout le contraire de cette Europe qui ouvre ses frontières à des concurrents déloyaux qui ne respectent aucune règle sociale, fiscale ou environnementale.

L’Europe de Bruxelles, c’est le bordel. Plus personne ne sait qui décide. Comment, dans ces conditions rivaliser avec des géants comme l’Amérique ou la Chine ?

Tout le contraire de nos énarques qui sont pro-entreprise en paroles, mais anti-patrons dans les faits. Nos élus n’ont JAMAIS mis les pieds dans une entreprise mais ont la prétention de règlementer le monde du travail sans en connaître les spécificités. En France, on place d’abord les fidèles et jamais les têtes bien faites.

Quand je vois qu’Alliot-Marie a tenu tous les postes régaliens, on s’interroge sur ses compétences multiples, voire sans limites. Défense, Intérieur, Affaires Etrangères et Justice, n’ont apparemment aucun secret pour elle. Elle sait tout.

Elle n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Ce n’est pas un hasard si la France régresse dans tous les domaines. Aux postes clés, on préfère les diplômes aux compétences. Les copains d’abord, l’efficacité après. La petite cuisine entre amis, on connaît ! Et ceux qui échouent, on les remercie en les recasant bien au chaud dans une des innombrables bonnes planques de la République.

Trump c’est le bon sens. Quand il s’étonne qu’on lui interdise d’échanger un coup de fil avec la présidente de Taïwan, alors que ce pays achète des milliards d’armement à l’Amérique, qui peut lui donner tort ?

Le monde entier s’interroge sur cette équipe de choc, totalement inconnue des milieux politiciens. Mais en attendant la bourse monte. Baisse des impôts et relance économique plaisent à Wall Street.

Et personnellement, je partage l’avis du cabinet de lobbyistes Squire Patton Boggs.

“Il semble que les caractéristiques maintenant familières de la campagne de Trump puissent raisonnablement s’appliquer à sa présidence : chaotique, désordonnée, clivante,  controversée et souvent outrancière, mais à la fin étonnamment efficace” !!!

Nul doute que Donald Trump sera un grand président, de la trempe d’un Ronald Reagan, que toute la classe politique française avait traité d’incompétent et de va-t-en-guerre en 1981, mais qui fut finalement le grand vainqueur de la guerre froide. Et ce, sans tirer un seul coup de fusil.

Jacques Guillemain

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 02:50

Vichy collaborait avec le nazisme, la Ve République collabore avec l’islam

Publié le 14 décembre 2016 - par


Le mot islamisme est inventé au XVIIIe siècle pour concorder avec la dénomination commune à toutes les autres religions (bouddhisme, catholicisme etc.).Il s’agit là d’une simple uniformisation linguistique.

1-Une hypocrisie malsaine:
Aujourd’hui, les politiques usent de subtilité sémantique pour distinguer un bon islam d’un mauvais islam, en parlant d’islam et d’islamisme. Ces deux mots signifient la même chose, et dans les faits, on parle de la même chose.

C’est de l’endoctrinement politico-médiatique, largement soutenu par les instances musulmanes de France elles-mêmes. Ensembles, ils forcent le reste des Français à croire aux concepts de bons et de mauvais musulmans .En désignant un « mauvais » musulman, finalement on permet au « bon » musulman, de prospérer. Et petit à petit, toutes les revendications du « bon » musulman, mais en réalité de tous les musulmans, sont acceptées et tolérées. Les concepts occidentaux de musulmans modérés ou extrémistes sont totalement infondés. C’est là tout le paradoxe intellectuel et l’hypocrisie intellectuelle de l’occident.

Les djihadistes, l’Etat islamique, Boko Haram, Al Qaida et toute autre organisation islamique ne font que reproduire les gestes de leur prophète, et de leur point de vue, pratiquent l’islam des origines.L’Arabie saoudite n’a aucune différence avec l’Etat islamique. Personne ne le souligne, mais dans ce pays ‘ami’ de la France aussi, on coupe des têtes, des mains, des pieds, en respect de la tradition musulmane. En Arabie saoudite aussi, la femme est un humain de seconde zone, et les homosexuels torturés, lapidés, assassinés. En Arabie Saoudite aussi, c’est Allah qui commande. En Arabie Saoudite aussi, être chrétien, bouddhiste ou juif est strictement interdit. Wahhabites et salafistes, même combat, même religion. Les premiers sont nos amis, et les seconds, qui leur font de l’ombre, doivent donc être nos ennemis ?

2- L’islam nous veut du mal
Toutes les prescriptions religieuses de l’islam, des plus basiques, jusqu’à la plus extrémiste, le djihad, sont intrinsèques à l’islam. L’islam est belliqueux par nature. Voici une preuve concrète qui saura, je l’espère convaincre le Francais boboisé pour ne pas dire lobotomisé : http://www.3ilmchar3i.net/article-les-regles-du-djihad-113194494.html
Une simple analyse sémantique des pages traitant du Djihad à elle seule prouve que la notion de djihad est liée à la notion de « combat »,et que ce dernier doit être intellectuel et verbal avant d’être un combat physique.Le Djihad est une obligation pour tout musulman. Comme le souligne Zemmour ou d’autres avec lui, la notion de guerre est intrinsèque à l’islam, le but ultime étant la soumission de tous à Allah.
https://www.google.fr/search?q=L%E2%80%99islam+est+officiellement+reconnu+comme+la+premi%C3%A8re+religion+du+monde&oq=L%E2%80%99islam+est+officiellement+reconnu+comme+la+premi%C3%A8re+religion+du+monde&aqs=chrome..69i57j69i60.2965583j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

http://www.3ilmchar3i.net/article-les-regles-du-djihad-113194494.html
La plupart de ces prescriptions vont à l’encontre de l’idéologie démocratique de la république française. Pour imposer ces prescriptions, l’islam et son dogme se veulent être au-dessus de toute loi humaine. A partir de ce principe fondamental et simple à comprendre, l’islam est incompatible avec la république. L’islam n’est pas une religion au sens catholique du terme, c’est une orthopraxie sévère qui entend gérer le moindre fait et geste du soumis.
3- La Nuance qui nous aveugle
Il y a une différence entre le dogme et les croyants, comme dans toute religion. Il y a ceux qui pratiquent l’islam, et ceux qui vivent l’héritage de leur culture musulmane.
Dans les faits, tous les musulmans, pour ne pas dire arabes, s’éloignent de la république et de sa démocratie : d’un côté, les meneurs qui propagent l’islam, son mode de vie et sa pensée regressiste, de l’autre tous les arabes qui s’affirment au travers de leur culture. Les deux, islam et culture arabe sont intimement liée par plus de 1000 ans d’histoire.
Les wahhabites, les monarchies qataries instaurent les trois piliers du rayonnement de l’islam dans le monde : l’invasion, la colonisation et la conflagration. Ils obtiennent, grâce à l’argent du pétrole, le quatrième élément nécessaire à l’établissement de ces trois piliers : la soumission des dirigeants occidentaux.

4- Un rappel des faits

AMENDEMENT N°2992 un amendement de la loi Macron qui remplace des fêtes et jours fériés par des fêtes locales dans les Dom Tom.
Loi el Khomri article 6 de la loi qui prévoit et renforce la liberté de la pratique religieuse (prière) en entreprise.
La loi de Najat Vallaud Belckacem sur l’enseignement de la langue arabe à l’école.
Proposition de loi du groupe du Front de gauche, soutenue par Taubira qui supprime le mot race de la législation française dans 9 codes et dans 13 lois non codifiées (code pénal, code de procédure pénale, loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).
La loi du 11 octobre 2010 sur le port du voile ou de la burqua, précisées par la circulaire n°2010-1192 du 11 octobre 2010, très imprécise et contradictoire, permettant à chaque nouvelle revendication de la communauté musulmane de gagner du terrain
L’enseignement de l’arabe dès le CP, imposé par Najat Vallaud Belcacem
La cession de milliers de m² de terrains pour la construction de mosquées, depuis plus d’une décennie.
Vous remarquerez qu’à chaque nomination d’un ministre d’origine arabe, ce sont de nouvelles lois en faveur des arabes qui sont votées (imposées).
Voici une petite liste non exhaustive des exigences des musulmans en France et en occident et les polémiques que cela engendre:
Menus de substitution et menus hallal pour tous à l’école: revendication d’une minorité, polémique nationale lancée par les médias, reprises par les dirigeants, la revendication devient majoritaire
Séparation des hommes et des femmes dans les piscines : revendication d’une minorité, polémique nationale lancée par les médias, reprises par les dirigeants, la revendication devient majoritaire
Port du voile, port de la burqa, port du burkini : revendication d’une minorité, polémique nationale lancée par les médias, reprises par les dirigeants, la revendication devient majoritaire
Création de mosquées sur tout le territoire : revendication de la majorité musulmane, polémique nationale lancée par les seuls médias underground, ignorée des dirigeants et des médias traditionnels.
Imposition de la charia là où la majorité serait musulmane : revendication d’une majorité de musulmans, polémique nationale par les seuls médias underground, dissimulées par les dirigeants et les médias traditionnels.

Comme on le voit, dès qu’une minorité musulmane s’exprime, les médias et nos gouvernements font tout pour que cela devienne l’expression de la majorité arabe. Dès que la majorité arabe gagne du terrain en France, les politiques et les médias traditionnels font tout pour dissimuler l’information.

La question qui reste à ce jour sans réponse, je vous la pose à vous directement.
Pourquoi dans les pays européens, les dirigeants font-ils tout pour dissimuler le grand remplacement en même temps qu’il le favorise, en prenant le soin de toujours transformer une revendication religieuse minoritaire en une revendication arabe majoritaire ?
Que veulent nos dirigeants ?

Il faudrait être naïf pour ne pas avoir compris que ce sont les Etats européens eux-mêmes qui sont à l’origine de ce grand remplacement. La population française, et les différentes populations européens sont donc vouées à fuir ou à devenir des résistants dans leur propre pays. Vichy collaborait avec le nazisme, la Ve République collabore avec l’islam.

Martin Moisan

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 02:44

Les médias veulent imposer aux Français le Grand Remplacement

Publié le 14 décembre 2016 - par

L’immigration est et restera pendant de longues années la plaie béante de nos Nations européennes et particulièrement de la France qui subit un abandon de ses élites si ce n’est une complicité active que d’aucuns appellent une trahison.

On peut le voir dans les médias télévisés où est dénoncé la « blanchitude » des animateurs, des présentateurs, des artistes, des chanteurs. Bientôt il sera recommandé de s’habiller à l’africaine, de se faire des tresses, de gommer ces traits trop occidentaux. Viendra le jour, où la « blanchitude » sera demandée afin de ne pas être dénoncé comme étant raciste par la minorité blanche du Cantal ou de Corse. On mettra un blanc par ci, un autre par là pour présenter la météo, ou Euro millions.

Aujourd’hui, dans nos séries télés, il n’y a que du blancos parmi les truands, les petits et grands voleurs à la tire, les violeurs et autres clients dans les commissariats politiquement corrects. Vous y verrez des commissaires noirs, des procureurs d’origine maghrébine, et des blancos aux ordres, et se faisant engueuler. Ils sont tellement cons les blancos n’est-ce pas ! C’est la mode, c’est la norme.  Il parait qu’il faut enfoncer ça dans le crâne des franchouillards. L’idée est de les habituer, eux, les blancs encore majoritaires chez eux en France, qu’ils ne sont plus les patrons de leur destinée civique, professionnelle, voire affective. Qu’il n’y a pas besoin d’être blanc pour être dans la hiérarchie. Cela dit, si le commissaire, le procureur, le juge, l’avocat, le chef d’entreprise mérite par son travail le poste qu’il occupe, je n’y vois pas d’inconvénient. C’est seulement cette surreprésentation qui m’agace.

Où sont passés les délinquants des cités dans les films et téléfilms ? Ils s’appellent tous Kévin, Édouard, Martin ? Pas de Mohamed, ni de Mamadou ? Les cités sont donc des havres de paix où la blanche colombe côtoie le gentil renard ? Où les chats noirs font la bise aux caniches blancs ? Pourtant, tout nous indique que les caniches se sont fait la malle depuis longtemps. Les médias ont  beau  refuser de mettre les prénoms, de signaler les aspects vestimentaires, de faire l’impasse sur les origines, sauf si c’est un Français de souche, un Breton, un Percheron, un Bordelais, rien n’y fait, on sait d’où vient l’acteur. Je ne sais même pas comment un journaliste peut vivre en se regardant dans la glace en escamotant une partie de l’info ? Sur ordre ?

Les Rebeus (Beur) et le Renois (Noir) dans le camp des gentils ? Les Babtous (Blanc) dans celui des méchants ? Elle n’est pas belle la vie chez les scénaristes, les réalisateurs de films, les idéologues de la bien-pensance ?

Amusez-vous à regarder ces petits téléfilms qui sévissent sur toutes les chaînes, (Profilage, Deux flics sur les docks, Un juge et un flic, Alice Nevers, Plus belle la vie, etc.) Les méchants sont toujours les mêmes. À se demander si les commissariats de banlieues existent, si les tribunaux de Bobigny, Nanterre, Lyon, Marseille, Bordeaux existent. Il suffit pourtant d’aller regarder la liste des jugements en cours, devant chaque salle, pour réaliser la vérité cachée par les réalisateurs. La délinquance n’est pas exclusivement « babtou« . Vous le savez, je le sais, mais cette oligarchie socialisante qui règne sur les médias et le monde des artistes tente de nous faire avaler des couleuvres de toutes les couleurs.

C’est à nous de faire le tri. C’est à nous de regarder ces films avec la distance requise pour éviter de tomber dans le premier degré de la béatitude bien-pensante.

C’est à nous de protester, de signaler ces dérives, de dire qu’ils cessent de nous prendre pour des nigauds.

Ils ne cesseront pas bien sûr, ni ne s’excuseront, mais j’ai la certitude que demain, comme aujourd’hui sur certaines radios on entendra la complainte des médias se plaignant de la baisse de leur audimat, sur le manque de confiance envers des journaux d’informations cadrés.

Le pouvoir médiatique change de main. Aujourd’hui, les journaux qui ont la confiance des lecteurs ne sont plus les journaux de la presse écrite, pas plus que les journaux des 20h. Ils sont sur Internet avec Riposte Laïque, et d’autres. Les Français regardent de plus en plus les infos officielles, d’un derrière distrait comme le dirait Gilbert Collard. Ils ont bien raison. Ils ont appris et continueront à apprendre à se méfier de ces diffuseurs officiels de l’information prémâchée de l’agence d’état bien-pensant qu’est l’AFP.

Voici un exemple de ces dérives signalées. Une image symbolique et un désir de nier les appartenances à la culture du pays qui accueille l’immigré.

Jack Lang milite depuis longtemps pour une attention plus grande portée à l’enseignement de la langue arabe. C’est la quatrième langue la plus parlée au monde, dit-il, la sixième officielle des Nations Unies, la cinquième en France. Nous sommes dans un pays où la langue arabe devrait être reine. (Sans commentaire)

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

 

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 02:42

Aix : le maire suspend les subventions d’associations hostiles à la France

Publié le 14 décembre 2016 - par

Suite à la question orale que j’ai posée au Conseil Municipal du 13 décembre 2016 et dont le texte suit, le Maire LR Madame Joissains avec beaucoup de courage face à l’adversité socialiste virulente a suspendu le versement des subventions aux associations ASTI, ATMF et AITE largement subventionnées à tous les échelons des collectivités.

Elle va faire diligenter une enquête externe aux services de la ville afin qu’il y ait une impartialité dans la recherche des éléments que j’ai évoqués. Tollé de Mme Lenfant (PS) qui ne comprend pas que les élus d’extrême droite comme elle aime à dire siègent dans une assemblée. Réplique du Maire qui a dit que nous étions des conseillers municipaux démocratiquement élus comme les autres membres du Conseil ! Comme on le constate, les socialistes qui se proclament grands démocrates veulent nous museler par tous les moyens.

Mme Lenfant a essayé de faire fléchir le  Maire en lui expliquant que sa décision n’était pas légale car les subventions faisaient partie du dispositif du Contrat de Ville (vous savez les quartiers prioritaires qui nous ruinent !), rien n’y a fait, le maire est resté sur ses positions.

Autre saillie virulente des socialistes contre le Maire et moi quand j’ai soulevé qu’une somme de 4000 euros de subvention supplémentaire avait été demandée par le Centre Social Albert Camus (quartier prioritaire) pour l’inauguration des nouveaux locaux qui avait déjà eu lieu ! Le maire a demandé des explications au directeur de la politique de la Ville qui s’est emmêlé dans des explications non claires, résultat : suspension de la subvention et enquête demandée par le Maire.

J’avoue que la soirée a été mouvementée mais jubilatoire de voir la tête de certains membres du groupe socialiste.

J’espère que le Maire ne fera pas marche arrière et qu’au prochain conseil au mois de février 2017, j’aurai définitivement gain de cause.

Texte de ma question orale :

J’ai accepté lors des deux derniers conseils municipaux de différer ma question orale au conseil d’aujourd’hui.

Elle portait sur mon indignation qu’une association ATMF (association des travailleurs marocains de  France, qui entre parenthèses a bénéficié en 2015 de 175.101 euros de subventions d’exploitation des diverses collectivités) avait invité le 16 septembre 2016 à Aix, Saïd Bouamama, l’auteur avec le rappeur Saïd Zouggagh du livre «Nique la France» avec en première page  Houria Boutelja faisant un doigt d’honneur et avec laquelle Saïd Bouamama a été à l’origine de la création des Indigènes de la République. Il est fondateur et animateur du FUIQP (front uni des immigrations et des quartiers populaires) qui veut l’abrogation entre autres de «toutes les lois racistes, en particulier les lois islamophobes (voile etc.)». La thèse générale du livre Nique la France légitime les violences à l’encontre de la France, le discours est belliciste et une incitation à la guerre raciale chez nous.

ATMF a récidivé le 28 octobre 2016 à la salle du Bois de l’Aune avec une conférence/débat ayant entre autres pour invités en plus de Saïd Bouamama, Hanane Karimi (je vous laisse découvrir qui elle est en allant sur le site du labodécolonial) et :

Siham ASSBAGUE qui a participé en avril 2016 à un colloque de plusieurs jours intitulé Paroles non blanches Constitution d’un groupe de réflexion organisé en non-mixité, à l’Université de Paris 8.

Ségrégation raciale assumée, un apartheid qui en dit long sur les idées des organisateurs. Allez voir le programme, raciste et affligeant !

Et aussi du 25 au 28 août 2016 au camp d’été décolonial à Reims interdit aux Blancs dont SOS Racisme  pointe du doigt je cite «un rassemblement ouvertement raciste organisé par des individus qui ont choisi de transformer leurs névroses identitaires en haine politique»

Qui a payé l’hôtel, les déplacements et les repas de ces personnes en un mot le séjour ? ATMF avec l’argent du contribuable via les subventions accordées ? ATMF a-t-elle payé la location de la salle du Bois de l’Aune qui appartient  à la mairie ?

Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà évoqué sur l’ASTI (Association de solidarité avec les travailleurs immigrés) lors de différents CM.

En consultant son rapport d’activités de 2015, je m’aperçois qu’elle a un atelier d’apprentissage de l’arabe. C’est parfait pour l’assimilation des populations étrangères !

Qu’elle participe à des manifestations à Aix ou à Marseille (sans-papiers etc.) avec des associations proches (ATMF, AITE, Aix-solidarité, la FASTI-fédération des ASTI,) et avec le collectif AGIR qui s’est créé pour préparer l’accueil des réfugiés en Pays-d’Aix. Les SDF qui meurent dans les rues en France (plus de 350 depuis le début de l’année) ne font pas partie de leur priorité. Les Français apprécieront. Tout cela pour près de 77.000 € de subventions des diverses collectivités dont 8.500 € de la ville d’Aix en 2015 !

AITE (Accueil information de tous les étrangers et les personnes d’origine étrangères) est subventionnée à hauteur de 10.800 € par la ville d’Aix en 2015 et de 81.300 € par les autres collectivités.

Dans son compte-rendu d’activités 2015, l’AITE traite l’AME (assistance médicale d’Etat) qui est donnée aux sans-papiers et qui va coûter cette année 1 milliard d’euros.

L’association poursuit sa présence dans des collectifs avec ASTI, ATMF, LDH, CIMADE etc. qui s’investissent pour les sans-papiers demandeurs d’asile déboutés ! Ces associations sont donc hors la loi car elles aident des clandestins donc des délinquants qui doivent être expulsés.

Ma question est la suivante : allez-vous Mme le Maire malgré mes nombreuses interventions continuer à «sponsoriser» avec l’argent du contribuable aixois soit 19.950 euros en 2015, une association ATMF qui  organise des colloques donnant l’image d’une population musulmane victime d’une France raciste afin de cultiver la haine de notre pays ? Ce sont des militants politiques assumés qui mènent un combat public raciste avec l’argent du contribuable.  Je ne crois pas que la ville doive alimenter en argent public ce genre d’association communautaristes, immigrationnistes et politisées. Je rappelle qu’ ATMF se mobilise contre les lois anti-immigrés, pour le peuple palestinien et la justice dans la bande de Gaza. Ainsi que AITE et ASTI.

Il serait temps qu’avant de donner des subventions, une enquête approfondie sur les associations demanderesses de subventions soit menée avec sérieux.

Je vous rappelle que «toute subvention publique d’un projet associatif relève du pouvoir discrétionnaire des collectivités locales. Elles ont le droit et même le devoir de veiller à ce que ces fonds ne financent pas des activités autres que celles sportives, culturelles ou caritatives».

 Il n’est pas indiqué que les collectivités locales doivent financer les associations politisées et racistes !

Quand allez-vous enfin, Mme le Maire, prendre une décision drastique et supprimer définitivement les subventions à ces associations comme l’a fait le Conseil Régional en novembre 2016 car il est de votre devoir en tant que maire de protéger vos administrés des actions anti-France et racistes de ces associations grâce à qui le vivre ensemble tant prôné par elles en prend un coup ! Je vous rappelle la belle affiche de l’ASTI, FRONTEXIT l’Europe a des ennemis qu’elle s’invente. Charlie Hebdo, l’hyper casher, le Bataclan, Nice, le prêtre égorgé dans son église, Hervé Cornara et d’autres ont eu des ennemis qu’ils se sont «inventés» ! Près de 250 morts en France depuis janvier 2015.

Pour finir, je rappelle votre phrase lors de vos vœux du 9 janvier 2015 : «les nouveaux principes de l’action doivent se situer dans la capacité à oser,…..à s’adapter, voire à provoquer les changements». Mme le Maire, osez supprimer les subventions à ces associations et provoquer les changements  dans notre ville et à l’avenir lorsque vous proposez des subventions au vote au CM, de bien vouloir indiquer aux élus toutes les subventions versées par les autres collectivités.

Je vous remercie de votre attention.

Josyane Solari

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 02:40

L’Enfer ou la prison à perpette pour les ennemis d’Allah (1re partie)

Publié le 14 décembre 2016 - par

Les spécialistes autorisés de l’islam qui cuisinent à longueur de journée leur plat préféré appelé ‘radicalisation’ expliquent aux Français que ceux qui tuent au nom d’Allah sont des égarés, des déséquilibrés, des paumés et bien sûr qu’ils sont des déviants de la religion du juste milieu qu’est l’islam, cette religion qui prône la paix, l’amour et la tolérance. Et pourtant, il suffit à ces ‘experts autoproclamés’ d’ouvrir le coran pour s’apercevoir qu’Allah et son prophète ont préparé un endroit bien déterminé dans l’au-delà pour celles et ceux qui ne croient pas en eux et au jour dernier.

Ces djihadistes qu’ils nomment des ‘radicalisés’ pour leur trouver des circonstances atténuantes, agissent dans le sentier d’Allah afin d’échapper au purgatoire, le jour de la Résurrection.
Alors quoi qu’ils disent et quoi qu’ils fassent, l’islam sunnite reste le carburant qui pourrait faire exploser la France et par extension tout l’Occident demain ou après-demain.
En effet, dans le coran, il y a plus de huit cents versets qui définissent et matérialisent l’Enfer, en plus des innombrables hadiths de Mahomet (sahih Mouslim et Al- Boukhari).

Selon le coran et les hadiths, l’Enfer est un territoire physiquement délimité (dans un abîme au fond de la terre ou au fin fond du Ciel) spécialement préparé par Allah pour ceux et celles qui n’auront pas cru en lui ou mécru. Cet Enfer, tel qu’il est mentionné dans le coran, est un endroit bien réel et non un état d’esprit métaphysique et encore moins une forme de spiritualité. Les supplices, les tortures, les horreurs, les tourments, la douleur, les châtiments sont réels selon l’enseignement coranique mais bien différents de ceux connus sur terre.
L’Enfer est l’ultime destination des mécréants ou des apostats, en un mot de tous ceux qui ont douté de la parole d’Allah et de son Envoyé.

« Si vous n’y parvenez pas et, à coup sûr, vous n’y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles » (sourate 2 verset 24).
« Ne savent-ils qu’en vérité quiconque s’oppose à Allah et Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l’immense opprobre » (sourate 9 verset 63).
Evidement l’Enfer tel que décrit dans le coran et les hadiths est réservé exclusivement aux mécréants, aux apostats et à la majorité des femmes mêmes musulmanes. D’ailleurs, un hadith y fait explicitement mention :
« L’Enfer m’apparut en rêve et je remarquais qu’il y avait surtout des femmes qui n’avaient pas été reconnaissantes. « Etait-ce envers Dieu qu’elles n’avaient pas été reconnaissantes ? » Elles n’avaient pas montré la moindre gratitude envers leur époux pour tout ce qu’elles avaient reçu de lui. Même quand durant toute votre vie vous avez comblé votre femme de vos largesses, elle trouvera toujours quelque chose d’insignifiant à vous reprocher et un jour elle dira : « Tu n’as jamais rien fait pour moi » (sahih Al- Boukhari).

De même que la femme est considérée comme une rusée dans le coran (sourate 12 verset 28) et par conséquent, sa destination finale sera l’Enfer.
Et l’imam de Bordeaux, le sieur Taraq Oubrou, la coqueluche des médias du système, le marchand de l’islam des lumières, l’adepte de Hassan El Banna (fondateur de la secte des frères musulmans), pourra-t-il prétendre encore que l’islam n’est pas misogyne ?

Dans le coran, l’Enfer porte différents noms pour le décrire :
Jahim qui signifie le feu ardent.
Jahannam, à cause de la profondeur de son foyer.
Ladthaa, à cause de l’intensité de ses flammes.
Sa’ir qui signifie la flamme ardente et éternelle.
Saquar qui signifie un feu intense.

Hatamah signifie endroit où reposent les fragments et les débris de ceux qui seront jetés en Enfer.
Haawiyah signifie gouffre  (abîme) où seront jetés les ennemis d’Allah et de son Envoyé de haut vers le bas.

Selon le logiciel islamique, l’Enfer existe depuis la Création et continuera d’exister éternellement et ses pensionnaires ( les mécréants et les femmes) y demeureront définitivement. Et aucun d’entre eux n’y sortira à l’exception des croyants musulmans qui ont commis des péchés mineurs, mais auront cru à l’unicité d’Allah dans la vie terrestre. En un mot, ils auront commis de petits délits qui leur seront vite pardonnés.

Il est écrit : « Et craignez le Feu préparé pour les mécréants » (sourate 3 verset 131).
« Seigneur ! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d’ignominie. Et pour les injustes, il n’y a pas de secoureurs ! » (sourate 3 verset 192).
Selon sahih Al-Bukhari et Mouslim, Mahomet a dit : « Quand la mort frappe une personne, sa future demeure lui est exposée matin et soir. Si elle est destinée à aller en Enfer, elle verra de visu sa demeure infernale. Si elle a la faveur d’être destinée au Paradis, elle verra sa résidence depuis sa tombe. Il sera dit à chacune d’elles : « regarde ta future demeure en attendant le Jour de la Résurrection ».
Il est clair que pour les musulmans, l’Enfer existe et que les âmes des infidèles et des femmes dans leur grande majorité, y séjourneront avant même le jour du châtiment dernier.
« Et les suiveurs diront : « Ah ! Si un retour nous était possible ! Alors Nous les désavouerions comme ils Nous ont désavoués ! » -Ainsi Allah leur montra leurs actions ; source de remords pour eux ; mais ils ne pourront pas sortir du Feu » (sourate 2 verset 167).
« Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l’Enfer : « Priez votre Seigneur de nous alléger un jour de notre supplice » (sourate 40 verset 49).
En Enfer, les ‘ennemis’ d’Allah seront gardés par des gardiens impitoyables qui exécutent les ordres reçus, sans complaise, ni mollesse.
« Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne » (sourate 66 verset 6).
D’après le coran, il y aurait dix-neuf gardiens de l’Enfer qui sont des Anges tortionnaires au service de la cause d’Allah (sourate 74 versets 26 à 30).
Le gardien en chef de ces geôliers de l’Enfer porte le nom de Malik (sourate 43 versets 47 à 78).
Aucun gaouri (mécréant ) ne pourra s’échapper de l’Enfer (sourate 5 verset 37, sourate 33 verset 64, sourate 72 verset 23).

Il faut savoir que gaouri est un mot turc qui signifie cochon. Actuellement, les Français sont traités matin et soir de gaouris (cochons) et les Juifs de descendants de singes dans les quartiers fortement islamisés de France et de Navarre mais la caste politico-médiatique ne s’en émeut pas car pour elle, l’islam est au-dessus des lois de la république.

Mais où sont donc passées les organisations antiracistes (LICRA, MRAP, LDH), si promptes à s’enflammer pour étouffer toute critique envers la religion de paix et d’amour ?

A moins que ce racisme divin soit permis, parce que la parole d’Allah est supérieure à celle des humains, par conséquent les futurs habitants de l’Enfer n’ont pas le droit de se plaindre, ici-bas et encore moins dans l’au-delà. C’est à croire que la caste politico-médiatique accepte de se faire humilier conformément au verset 29 de la sourate 9, ici-bas avant l’au-delà.

Selon le coran, l’intensité du feu de l’Enfer n’a pas d’équivalent sur terre et les mécréants qui y seront emprisonnés, souhaiteraient donner tout ce qui leur est précieux pour y échapper mais la volonté d’Allah doit être appliquée.

Il est écrit à cet effet dans le coran: « Ceux qui ne croient pas et meurent infidèles, il ne sera jamais accepté, d’aucun d’eux de se racheter même si pour cela, il donnait le contenu en or, de la terre. Ils auront un châtiment douloureux, et ils ne seront point secourus » (sourate 3 verset 91).

Selon Sahih Mouslim, Mahomet a dit : « Celui qui aura le plus vécu dans l’aisance ici-bas sera amené, au jour de la Résurrection, pour être plongé dans l’Enfer avant de le questionner : « Ô fils d’Adam ! N’as-tu jamais connu les plaisirs de la vie terrestre ? Il répondra : « Non, je jure par Dieu ».
Une poignée de secondes de vie en Enfer suffisent pour qu’une personne oublie tous les délices terrestres. L’intensité du feu lui fera perdre la tête et lui fera regretter sa mécréance.

« Où nul ami dévoué ne s’enquerra d’un ami, bien qu’ils se voient l’un et l’autre. Le mécréant aimerait pouvoir se racheter du châtiment de ce jour, en livrant, ses enfants, son épouse, son frère, même sa tribu qui lui donnait asile, et tout ce qui est sur terre, tout, qui pourrait le sauver. Mais rien, ne le sauvera. L’Enfer est un brasier arrachant brutalement la peau du crâne »(sourate 70 versets 10 à 16).
En Enfer, il y a plusieurs étages (niveaux) et les châtiments varient en fonction de la cellule du condamné. Chaque mécréant sera envoyé à une case qui correspond au degré de la gravité de ses péchés.
« Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur » (sourate 4 verset 145).

Dans le coran, Allah fait référence aux différentes parties qui composent l’Enfer.
«Est-ce que celui qui se conforme à l’agrément d’Allah ressemble à celui qui encourt le courroux d’Allah ? Son refuge sera l’Enfer ; et quelle mauvaise destination ! » (sourate 3 verset 162).
« Ils ont des grades (différents) auprès d’Allah Et Allah observe bien ce qu’ils font »(sourate 3 verset 163).
Plus le niveau est bas, plus le feu de l’Enfer sera intense.
Mahomet a dit : « Il en est chez qui le feu montrera jusqu’aux chevilles, d’autres jusqu’aux genoux, d’autres encore jusqu’à la taille puis d’autres encore jusqu’au cou » (sahih Mouslim).
« Celui qui recevra un léger châtiment, en Enfer, sera un homme sous le pied duquel on placera un charbon ardent dont le cerveau se mettra à bouillonner sous l’effet de la chaleur » (sahih Al-Boukhari).
Ou encore : « L’eau bouillante se déversera sur leurs têtes et s’infiltrera jusqu’à leur abdomen. Elle déchirera leurs entrailles qui sortiront par leurs pieds. Elle ressortira ensuite par leurs pieds, et tout sera fondu. Puis, ils retrouveront leur état initial » (rapporté par l’imam Tirmidhi).
Plusieurs versets coraniques font référence aux divers supplices prévus par Allah en l’Enfer :
« Les hypocrites seront, certes, au plus profond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur » (verset 145 sourate 4).
Lire aussi les versets 46, 56 de la sourate 4.
« Voici deux clans qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes, on versera de l’eau bouillante, qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de mêmes que leurs peaux » (sourate versets 19-20).
Allah humiliera ses ennemis (les mécréants, les apostats et les femmes), le Jour du jugement dernier, en les rassemblant et en les faisant trainer, le visage face à terre. Ils seront alors aveugles, sourds et muets.
« Celui qu’Allah guide, c’est lui le bien-guidé et ceux qu’il égare… tu ne leur trouveras jamais d’alliés en dehors de Lui et au jour de la Résurrection, Nous les rassemblerons traînés sur leurs visages, aveugles, muets et sourds. L’Enfer sera leur demeure… chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous leur accroîtrons la flamme ardente » (sourate 17 verset 97). D’après ce verset, c’est Allah qui pousse les mécréants au péché pour les punir ensuite.
(Lire verset 104 sourate 23, verset 66 sourate 33, verset 90 sourate 23, verset 70 à 72 sourate 40 et versets 47-48 sourate 54).
Hamdane Ammar

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 02:36

El Khomri menace les entreprises qui n’embauchent pas assez d’arabo-musulmans !

Publié le 14 décembre 2016 - par

Les musulmanes du gouvernement vont partir dans très peu de temps mais elles sont bien décidées à nous emboucaner jusqu’en avril prochain.

C’est, en quelque sorte, la ligne politique qu’elles se sont tracée pour se venger de n’être pas reconduites pour parachever leur programme d’arabisation de la France initié par leur petit maître Hollande et sa clique de socialo-communistes-chevènementistes.

« Hâtez-vous lentement et, sans perdre courage,

Vingt fois, sur le métier, remettez votre ouvrage »

Et quel ouvrage ! L’arabe, l’islam et encore l’islam, l’arabe, toujours et toujours.

Avec la Belkacem, il aurait fallu qu’on parle, qu’on chante, qu’on pense arabe dans nos écoles françaises. Heureusement, les parents non musulmans, comme les Corses l’ont fait, se sont élevés contre cette illogique souhait d’arabisation de leurs enfants dès le plus jeune âge.

La France n’est pas musulmane, elle est chrétienne, ne lui en déplaise et sa langue officielle est, uniquement, le français.

Avec la Khomri, c’est pire. C’est au monde du travail qu’elle veut imposer l’islam et ses adeptes. Et elle s’y accroche comme un chien affamé à son os. Même en sachant qu’elle sera éjectée dès le premier tour de la prochaine présidentielle avec toute sa clique socialiste, elle tente son va-tout pour contrarier les Français.

Nous avions vu dans un article publié dans ces pages ce que comportait « sa » loi travail et ses exigences islamiques pour les travailleurs arabes dans les entreprises françaises.

Elle s’est permis, dernièrement, d’utiliser nos impôts pour commander un « sondage » effectué dans le cadre de sa campagne anti-discrimination à l’embauche des musulmans dans les entreprises françaises. Pas moins.

C’est le nouvel.obs qui a été chargé de nous informer sur les résultats de ce sondage du Ministère du Travail, qu’il nomme hypocritement « un testing », sur l’embauche des « Maghrébins ».

Parce que, s’ils sont seulement musulmans ou Arabes, la Khomri s’en fout ? S’ils sont Noirs ou Jaunes, aussi ? Faut croire que, d’après ce media de gauche, seuls ceux issus des anciennes colonies françaises nord-africaines seraient l’objet de l’inquiétude de la Khomri dans la discrimination à l’embauche.

Ben, oui. Faut dire qu’ils sont si nombreux, en France…

Donc, ils sont « Maghrébins » et nous sommes les « Hexagonaux » (!)

Et il en résulte que, seulement, 12 des 40 entreprises concernées par ce sondage se seraient montré réfractaires à l’embauche de maghrébins, leur préférant celle d’hexagonaux.

Nous retiendrons, quand même, que 28 entreprises françaises sur 40, n’ont pas fait de discrimination, n’est-ce pas ?

Alors, son propos nous fait bien rigoler quand elle dit : « Tout notre discours sur la promesse d’égalité républicaine est mis à mal. »

Quelle égalité ? Quelle République ? Quand la France compte plus de chômeurs, aujourd’hui, qu’elle n’en a jamais eus depuis quarante ans.

Et puis, il y a une vérité qu’elle se refuse à dire, c’est que, s’il y a des « maghrébins » volontaires au travail, il y a aussi des volontaires à ne rien foutre.

Mais, l’avouer empêcherait cette maroco-française de pleurer sur la sempiternelle victimisation des immigrés. C’est pas possible, ça, voyons ! La France coupable, la France raciste, il faut le marteler !

Alors, la Khomri va plus loin ! Elle menace de délation les sociétés qui ne se soumettraient pas à ses vœux utopiques. Rien que ça !

 Autrement dit :

« Si vous n’embauchez pas des Arabes avant la fin du mois de janvier, je vous désignerais publiquement ! »

 Mais, ça veut dire quoi, exactement, cette menace ?

Dans le contexte actuel de rejet des islamiques par la société française, ça voudrait dire :

« Vous serez visés par la haine des Arabes » ? ou, plutôt : « Une fois que les Arabes auront pris connaissance de votre refus de les embaucher, ils agiront en conséquence » ?

Parce que, publier les noms des sociétés réfractaires à l’embauche de « maghrébins » ne peut pas les obliger à les embaucher par force, donc, est-ce à ces desseins que la ministre musulmane du travail les menace de dévoiler publiquement leurs noms ?

On peut, en tout cas, le supputer.

Et on en revient au contexte actuel, à cette société franco-musulmane que l’on veut nous imposer à tout prix quand on sait que c’est cette société-là qui refuse toute mixité avec les non-musulmans, les fromages blancs, les kouffars.

Comme la Belkacem n’a pas réussi son premier essai d’arabisation, elle voudrait, maintenant, imposer la mixité sociale dans les établissements scolaires. La mixité sociale, c’est-à-dire mélanger les élèves issus de l’immigration aux « hexagonaux ». C’est vrai, il y en a qui travaillent très bien et qui réussissent. Mais beaucouup trop sont des cancres qui ne sont là que pour foutre la pagaille. Les nombreux faits rapportés dans la presse régionale témoignent de l’incompatibilité de l’éducation à la française chez ces jeunes élevés à la « maghrébine ». Alors, elle voudrait peut-être que les Français adoptent l’éducation à la maghrébine ?

Que font dans les cités beaucoup trop de jeunes issus de l’immigration quand ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent ? Ils cassent, ils brûlent, ils vandalisent. Ou alors, ils se battent au couteau. Ou ils se tuent à la kalachnikov. Ce n’est pas l’éducation que nous inculquons à nos enfants.

Alors, au lieu d’essayer de nous imposer – A NOUS – leurs humeurs, leur religion, leurs coutumes, les Belkacem et Khomri feraient mieux de leur imposer – A EUX – l’obligation de s’harmoniser à la culture française et de respecter ses valeurs.

Et, s’ils ne peuvent vraiment pas s’identifier, eux-mêmes, comme des Français à part entière, ce qu’on leur demande d’être depuis qu’ils sont arrivés chez nous, qu’ils ne soient pas étonnés que les « hexagonaux » les considèrent comme des Français entièrement à part. C’est un juste retour des choses.

Danièle Lopez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 01:38

Des juges belges veulent obliger le gouvernement à prendre des migrants syriens

Publié le 13 décembre 2016 - par


En France on ne comprend pas les sentences émises par les juges ?

En Belgique non plus… Je vous passe les détails de la saga qui est déjà longue. Alors, très grosso modo, voici une des dernières histoires belges  et pour plus de détails lisez, entre autres, cet article dont je m’inspire :

http://lepeuple.be/theo-francken-refuse-net-daccueillir-famille-syrienne/75233?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Le+Peuple

Donc, à Alep, une famille : papa, maman et leurs deux enfants, demande un visa pour venir en Belgique y demander l’asile. Le ministre Theo Franken dit « Non » Oui mais, Theo est un flamand du parti de droite NVA. Tribunal. Les juges sont-ils des Wallons de gauche ? ça je sais pas.

Alors, écoutez bien : la Cour d’appel de Bruxelles autorise la famille d’Alep à venir en Belgique… et, écoutez encore mieux :  oblige la Belgique à délivrer des visas dans les 48 heures sinon l’Etat devra verser une « astreinte financière de 1000par jour de retard et par membre de la famille »

Theo continue a dire « Non ! » et se pourvoit en cassation, etc… bref, c’est pas fini…

Qu’est ce que ces juges vont juger ? On peut s’attendre à tout, mais ce qui est rigolo (enfin, façon de parler) c’est la morale de l’histoire : si on en croit ces juges, les migrants ne doivent plus payer des passeurs et risquer de se noyer dans la mer, ils ne doivent même plus se déplacer de chez eux, il leur suffit d’aller à l’ambassade demander un visa. N’importe quel ministre avec un peu de jugeote va dire « Non » et ce juge va obliger la Belgique à verser à cette famille une astreinte financière de 1000€ par personne et par jour. Il y a encore combien de familles à Alep qui voudraient un visa pour venir en Belgique ? Disons, à pouf, 100 000, et à pouf aussi, décidons qu’il s’agit, en moyenne, de familles de 6 individus… Donc si ma calculette ne se trompe pas cela ferait 6 x 100 000 x 1000€ par jour d’astreinte financière pour la pomme du contribuable belge… à moins bien sûr d’accueillir 600 000 demandeurs d’asile venant d’Alep.

Oui mais, y a pas qu’Alep… si ça marche à Alep, ça marche aussi en Afghanistan, Iraq, l’Afrique, Tuvalu et Kiribati et le reste en monnaie…

Oui mais ! La France est un pays qui est en guerre ! Les Français n’ont-ils pas, eux aussi, comme tout le reste du monde, le droit de demander soit l’asile en Belgique, soit 1000€ par jour et par individu ?

Morale de la morale, si ces folies sont possibles c’est qu’on a voté des lois qui rendent les folies possibles.

Anne Lauwaert

Nota Bene : non seulement les tribunaux sont débordés mais surtout, tout ce micmac c’est pas gratuit… Pour un pays où n’importe quel motocycliste risque sa vie tellement les routes sont délabrées car il n’y a pas d’argent pour combler les trous… Eh bien merci : on joue dans une belle pièce…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 01:35

Contrairement à d’autres religions, l’islam n’a pas eu besoin d’évoluer (2)

Publié le 13 décembre 2016 - par

Lorsqu’on se pose la question de savoir ce qu’est une religion, on ne peut que constater l’impossibilité d’une définition précise. Tout au plus peut-on considérer une religion (du latin re-ligare : lier, amarrer) comme un système reliant entre eux les membres d’un groupe humain autour d’une pensée sacrée. Ce système, en agrégeant des croyances (en une ou plusieurs divinités) et des comportements (dictés prétendument par ces croyances, mais surtout par la tradition), contribue à l’identité, à l’unité et donc à la force du groupe considéré. Mais alors que, dans nos sociétés occidentales modernes, les religions ont fini par être limitées à de simples options métaphysiques personnelles pratiquement dénuées de pouvoir politique, elles sont en revanche, dans les sociétés traditionnelles, l’essence même de ce pouvoir, premier élément unificateur et première source de légalité. À partir de là, certains peuples ont évolué, mais pas d’autres.

Ainsi par exemple le peuple hébreu, qui s’était constitué autour de la loi théocratique, violente et guerrière énoncée par Moïse (1), resta soumis à cette loi pendant plus d’un millénaire, même si, sous les règnes successifs de David et de Salomon, le pouvoir politique put s’individualiser quelque peu par rapport au carcan religieux. En fait, l’événement déclencheur de l’évolution du judaïsme fut la prise de Jérusalem par Nabuchodonosor et la déportation du tiers de la population d’Israël à Babylone : ces exilés qui n’avaient plus de temple ni de nation durent adapter leur pratique religieuse autour des textes fondateurs, la religion gagnant en spiritualité ce qu’elle perdait en pouvoir temporel. Lorsque, quelques décennies plus tard, le perse Cyrus prit à son tour Babylone, les Juifs purent regagner leur patrie, non sans avoir adopté quelques nouvelles croyances héritées du mazdéisme, la religion de leurs libérateurs : le Diable, le Saint-Esprit, l’attente du Messie, la résurrection des corps…

Les tribulations du peuple juif n’étaient pourtant pas terminées. L’occupation de leur pays par le macédonien Alexandre, puis par le romain Pompée, accentua encore la séparation entre la religion et le pouvoir séculier. Ce qu’exprima fort bien, au début de notre ère, un prêcheur galiléen du nom de Jésus : « Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » (Matthieu 22 : 15-22) – même s’il eût été encore un peu prématuré, à cette époque, de parler de laïcité… Quant aux versets guerriers du Deutéronome (en son chapitre 20) ordonnant en particulier « l’anathème » (et donc le génocide) de certains peuples, il n’en était plus question : il était loin, le temps de la conquête du pays de Canaan, et seul le mouvement extrémiste des Zélotes croyait encore à l’usage de la force face à l’occupant… C’est précisément suite à une révolte de ces Zélotes que les Romains, en l’an 70, prirent Jérusalem et détruisirent son temple. Cela mit un point final à l’existence de la nation juive, et les Juifs s’éparpillèrent dans le monde : plus jamais leur religion ne devait valoriser la violence.

Entre temps, le prêcheur galiléen avait fait parler de lui : il tenait des discours valorisant l’amour, la pauvreté et l’humilité, ce qui plaisait aux petites gens, mais il prenait des libertés avec la loi religieuse et critiquait l’ordre établi. Certains de ses propos ayant été jugés blasphématoires, il fut condamné à mort et exécuté selon les bonnes méthodes de l’époque. Mais quelques jours après sa mort il entra dans la légende, diverses personnes ayant affirmé l’avoir revu vivant. La rumeur se répandit rapidement, entraînant la diffusion de la biographie et du message du « fils de Dieu » ressuscité. Les premiers convertis se considéraient toujours comme juifs, mais ils furent rejetés par les autorités religieuses. Ils s’appelèrent alors « chrétiens », se séparèrent du judaïsme, et partirent à la conquête du monde grec et romain avec leur nouvelle religion d’amour, de tolérance et de paix – qui devait donc préserver les peuples de la violence, n’est-ce pas ?… mais nous en parlerons dans le prochain article.

Six siècles plus tard apparaissait l’islam, une théocratie aussi barbare et totalitaire que l’avait été la loi mosaïque des hébreux deux millénaires auparavant, et pour la même raison : la nécessité de rassembler des tribus de bédouins sous une croyance et un code (civil et pénal) adaptés au mode de vie et aux mœurs (patriarcales, violentes et esclavagistes) de ces gens (2). Avec une grosse différence, cependant : alors que les Juifs se considéraient comme le seul « peuple élu » et ne faisaient donc pas de prosélytisme auprès des étrangers, l’islam s’est donné pour objectif la conquête des « mécréants » par tous les moyens et surtout par les armes : « Et combattez-les jusqu’à ce […] que la religion soit entièrement à Allah » (Sourate 8 : 39). Donc contrairement à la violence biblique qui n’a eu qu’un objet (la conquête de la « Terre Promise »), la violence islamique a visé, sans limitation dans le temps, tout ce qui n’était pas musulman et nommément les juifs et les chrétiens. Or, sur ce plan là comme sur les autres, l’islam n’a pas évolué.

Pourtant, dès ses débuts, l’islam a subi divers schismes. Quelques années après la mort de Mahomet, une guerre de succession fut à l’origine de la scission des chiites par rapport aux sunnites (traditionnalistes majoritaires). Puis, dans la Perse chiite du VIIIe siècle, l’islam reçut des contributions d’autres courants philosophiques et religieux (néo-platonisme, gnosticisme, hindouisme) qui donnèrent naissance à différents mouvements théologiques, notamment le mu’tazilisme et le soufisme. Le mu’tazilisme était un mouvement rationaliste niant le caractère incréé du Coran (ce qui en permettait une lecture critique), ce pourquoi il finit, à partir du XIe siècle, par être étouffé par l’orthodoxie sunnite. Le soufisme était un ésotérisme mystique relativement pacifique et tolérant, qui a survécu tant bien que mal jusqu’à nos jours, notamment en Afrique de l’Ouest (Maroc), en Iran et en Asie Centrale.

Mais dans son ensemble, le monde islamique (sunnite) – qui a toujours considéré le soufisme comme une hérésie – n’a pas suivi l’évolution culturelle des peuples européens, et l’œuvre de ses savants et philosophes (tel Averroès, au XIIe siècle) est restée anecdotique par rapport à l’obscurantisme imposé par la tradition religieuse, la Sunna. Bien au contraire, le XVIIIe siècle (celui de nos Lumières) vit, en islam, la naissance du wahhabisme, courant intégriste basé sur une lecture littérale du Coran et de la Sunna – aujourd’hui religion officielle de l’Arabie Saoudite. Et au siècle dernier naquit le salafisme, version politisée du wahhabisme, qui devait par la suite inspirer les mouvements djihadistes qui sévissent  actuellement – comme au VIIe siècle, comme au temps de Mahomet.

En dépit de son expansion et des influences étrangères, l’islam n’a donc pour ainsi dire pas évolué. Une opinion répandue est que cela serait dû à l’impossibilité de modifier le Coran en raison de la croyance en sa nature incréée, mais cela ne résiste pas à l’analyse parce que, comme nous le verrons ultérieurement, il n’est pas nécessaire de modifier les textes sacrés, où l’on trouve souvent tout et son contraire, pour faire évoluer une religion – il suffit de n’en lire que ce qu’on veut. Si donc, malgré de rares mouvements émancipateurs, l’islam en est resté au VIIe siècle, ce n’est pas parce qu’il ne  pouvait pas évoluer, mais parce qu’il n’en a jamais eu le besoin : contrairement aux Juifs, les Arabes n’ont pas connu la domination des grandes civilisations antiques. Au contraire, ce sont eux qui ont dominé leurs voisins grâce à leur culture guerrière et à leur religion obscurantiste : pourquoi, dans ces conditions, faire évoluer une culture qui gagne ?

Il y eut bien au siècle dernier certains dirigeants, tels Mustafa Kemal Atatürk en Turquie (1923-1938) ou Gamal Abdel Nasser en Égypte (1953-1970), qui tentèrent de moderniser leurs nations en limitant l’emprise de la religion, mais cela ne doit pas faire illusion : ces réformes n’ont tenu que sous le pouvoir autoritaire de leurs auteurs et la démocratisation de la vie politique a toujours ramené ces pays vers l’islam rigoriste – parce que c’est cet islam qui convient à ces peuples.

L’évolution culturelle des ethnies, comme l’évolution génétique des espèces, résulte donc de la nécessité d’une adaptation au milieu. Il y a des espèces (certains mollusques marins par exemple) qui n’ont quasiment pas changé depuis cent millions d’années ou plus, parce que leurs conditions de vie sont restées stables. De même, l’islam n’a pas changé au cours des siècles parce que rien ne l’y a obligé. Lorsqu’aujourd’hui nous acceptons stupidement sur notre sol des hordes de « migrants » issus de pays islamiques, le danger ne réside pas tant dans leurs croyances métaphysiques exotiques que dans toute leur culture ancestrale, guerrière et impérialiste, dont le Coran n’est que la couverture religieuse. Notre énorme erreur est de croire que nous devrions respecter l’islam en tant que « religion », au sens que nous donnons en Occident à ce terme – à savoir une simple option métaphysique relevant de la liberté individuelle –, alors qu’il s’agit en réalité d’un totalitarisme culturel à base théocratique. Comment en sommes nous arrivés à une telle naïveté ? – c’est ce que nous verrons dans le prochain article.

Jean-Marie Blanc

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée