Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 14:07

200.000 euros pour un assassinat : la France est dans l’oeil de la barbarie islamique

 

200.000 Euros, ou dollars, pour un contrat.

http://www.20minutes.fr/monde/1531783-20150203-ancien-ministre-pakistanais-offre-200000-dollars-celui-tuera-actuel-proprietaire-charlie-hebdo

Pourquoi Monsieur le Ministre pakistanais se gênerait-il ? La France est une passoire par les trous de laquelle toutes sortes de vers, de bactéries, de virus bref de mortifères saloperies peuvent s’infiltrer.

http://www.lepoint.fr/societe/un-proche-de-coulibaly-en-couple-avec-une-sous-officier-de-la-gendarmerie-03-02-2015-1902066_23.php#xtor=CS2-239

200.000 balles pour un assassinat. Il est probable que la mission sera remplie. La France est une éponge trempée jour après jour dans le jus amer de la compromission avec ceux-là mêmes qui pressent le fruit pourri de sa décomposition. Veut-on rajouter quelque chose à ce sirop ? Il n’est même plus besoin d’en donner l’ordre. Des centaines de serveurs sont prêts à contenter le client. En mission, comme celui qui a tenté d’égorger trois soldats français ce Mardi, à Nice.

http://www.nicematin.com/nice/direct-trois-militaires-varois-agresses-au-couteau-en-plein-centre-ville-de-nice.2089551.html

200.000 Euros pour une rafale de kalachnikov. Ca fait déjà un peu désuet, ça. Il est des châtiments plus spectaculaires. Inventifs quoique rappelant des époques quelque peu oubliées de l’Histoire. L’immolation par le feu du pilote jordanien prisonnier des musulmans de l’EI en est le parfait exemple.

http://www.fdesouche.com/559549-letat-islamique-affirme-avoir-brule-vif-pilote-jordanien

Monsieur le Ministre du Pakistan peut-il nous indiquer sa préférence ? Kérosène ou lame IKEA ? Ce sera selon l’humeur du moment. De toute façon, ce genre d’images est soigneusement censuré par les médias français. Des heures après la diffusion planétaire de la mise à feu du pilote jordanien, BFM TV, 1ère chaîne d’info de France, parlait encore de la chose au conditionnel. Des fois qu’on aurait réussi à éteindre le captif, dans sa cage ? « Surtout ne pas montrer ça au peuple. Il serait capable de nous vomir dessus ».

C’est ça, l’information au pays d’Arthur Londres, de Jean-Pierre Pedrazzini*, de Jean-François Revel et de quelques autres. Lamentable dites-vous ? Mesurez vos paroles. Nous sommes aussi le pays d’Aymeric Caron, de Patrick Cohen, de Cyril Hannouna, de Ghilaine Ottenheimer et d’un paquet d’autres, hé, ho ! Respect !

200.000 Euros pour terminer le travail. Les types d’en face ont compris comment ça fonctionne, ici. À l’émotion ! C’est-à-dire à la peur, par la paralysie des masses ; 17 morts, ça se récupère à la marche dans Paris. Alors, un petit dernier, vous pensez, on ira juste faire un tour au Drugstore !

La France est parait-il debout, prête à se battre. La vérité oblige à dire qu’elle est exactement comme en 1938 face au péril nazi. De toutes parts convergent les messages de sa vulnérabilité. Quand il faudrait mobiliser les citoyens, elle a le froc aux chevilles. Elle est en vérité immobile dans un couloir sans lumière donnant sur les chiottes publiques.

Jean Sobieski

*JP Pedrazzini : photographe français tombé à Budapest, en 1956.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 18:24

Nous ne pouvons plus les traiter de cons, mais de négationnistes

 

Ri7plenelmuslecheCeux qui ne voient pas l’islamisation de la France sont-ils des cons ? Ceux qui nient les évidences sont-ils des cons ? Ceux qui croient que la politique de Hollande/Valls va finir par donner de bons résultats sont-ils des cons ? Ceux qui croient que la planche à billets de la BCE va faire redémarrer les pays européens en berne et sauver l’euro sont-ils des cons ?

Si on retient comme sens le plus fréquent au substantif con, non pas l’endroit féminin sympathique si on n’en salit pas l’idée, mais un adjectif tels que stupide, imbécile, naïf, idiot, crétin, alors il ne faut plus traiter de cons tous ces « ceux qui » et tant d’autres qui font le tour du monde en avion mais veulent encore faire croire que la terre est plate parce que c’est écrit dans un livre.

Somme toute c’est faire trop d’honneur que de traiter de bêtas, de sots, de niais, ceux dont nous savons bien qu’ils savent ce qu’il en est de l’islamisation de la France, de l’assujettissement à Bruxelles et à Washington, de la soumission financière au Qatar, de l’incapacité à faire un mea-culpa sur l’erreur de l’euro ou sur l’erreur d’intervenir en Libye. On pourrait encore élargir le champ des décisions ineptes ou des inerties criminelles.

Nous avons tous des parents, des amis, des relations assez niais pour ne pas admettre les évidences. Il peut vraiment s’agir de pure sottise et nous pouvons essayer de les excuser en tentant de leur ouvrir les yeux. Cela ne dure pas. Très vite on se rend compte qu’on touche à leur confort de bisounours ou de bobos, qu’il y a quelque chose d’intentionnel ou d’intéressé dans leur aveuglement. Et là, la sottise se mue en pure et simple lâcheté. Ce ne serait pas trop grave si cela n’avait d’effet que dans nos relations personnelles dégradées et si nous devenons réciproquement infréquentables.

Ce qui est autrement plus grave, c’est lorsque ce déni des réalités évidentes concerne des responsables politiques, des journalistes, des personnalités médiatiques et artistiques dont les actions ou le poids en influence touchent directement à nos personnes, à nos vies de citoyens, à notre pays. Dès lors nous ne pouvons plus les traiter de cons. Il en reste peut-être une minorité, mais la majorité est composée de lâches, de profiteurs, de cyniques, d’escrocs, de criminels, indirectement complices de meurtriers, d’une façon générale de menteurs. Et ceux-là relèveront un jour des tribunaux. Il faudrait les avertir que les générations futures les jugeront comme on juge ignobles aujourd’hui les responsables d’Auschwitz, y compris ceux qui savaient mais, en ce temps-là, « étaient cons » en faisant mine de ne rien savoir. Ils étaient des négationnistes avant l’heure, nous avons aujourd’hui nos négationnistes d’anticipation.

Robert Champart

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 18:22

Kenya : regardez les images atroces du massacre islamique de Nairobi

 

Vidéo interdite aux moins de 18 ans.
Déconseillée aux âmes sensibles.
Cauchemar possible la nuit suivant le visionnage.

Attention, avant de visionner cette vidéo, dites vous bien que celle-ci ne fait que relater des faits réels qui sont les précurseurs de futurs événements en France et en Europe.

Analyser bien la fin de celle-ci, qui fait quoi ? Qui tente quoi ?
Certes la caricature est grossière (nous sommes en Afrique).
Mais devant l’absence de réaction des autorités, ce sont des citoyens (armés) et des policiers qui s’agrègent hors d’un cadre établi pour AGIR !

Et encore leur action est simple, venir au secours de ceux qui sont encore bloqués à l’intérieur. Pas des « super man » pas des « super héros ».
Et en l’occurrence l’un d’entre eux fini avec une balle dans le ventre !! mais au moins lui avait du courage, celui des braves !

Visionnez et faites visionner cette vidéo.
Car l’amalgame est obligatoire.

http://rutube.ru/video/4469fe45f2c03fa698c4dcc2405d9a5e/

Il faut sommer les musulmans de renier leur islam ou de le réformer pour qu’il soit conforme aux lois et aux usages républicains et tant pis s’ils se sentent culpabilisés et mis en accusation.
(Charles Rojzman et Zaïr Kedadouche : «Nous sommes chez nous» )

Les juifs sont passés par là.

Les chrétiens sont passés par là.

C’est à eux de suivre le même chemin celui de la laïcité, (et c’est un syndicaliste Chrétien, croyant et pratiquant qui l’affirme).

Personnellement j’ai mal dormi la nuit suivante où j’ai vu ces images.
Dans mon cauchemar les mêmes scènes se déroulaient dans un centre commercial français, où le tri entre musulman, et non musulman, se faisait de manière abjecte.
Les terroristes demandaient aux musulmans de prouver leur foi en égorgeant un non musulman.
Ceux qui le faisaient, pouvaient partir libre.
Les autres étaient traités d’apostat, de renégat et étaient exécutés.
Pas un des musulmans que l’on nous présente comme intégré, pratiquant d’une religion de paix et d’amour n’a hésité.
Cela faisait une éternité que je n’avais pas eu de cauchemar et encore plus que celui-ci me réveillait en pleine nuit.
Je vous assure cela fait drôle … mais pas dans le sens amusant !

Pour éviter cette extrémité il faut deux choses, rapidement

La miviludes appliquée à l’Islam. J’en ai déjà parlé, je ne reviendrai pas dessus dans cet article.

Et un dogme incontournable à faire rentrer dans tous les cœurs et toutes les têtes.

Choisir c’est renoncer !

Choisir la France c’est renoncer à vivre dans son pays d’origine.
Choisir la France c’est renoncer à sa langue et c’est parler français en France.
Choisir la France c’est renoncer à sa culture et c’est accepter la culture du pays où l’on veut vivre.
Choisir la France c’est renoncer aux usages que la France interdit : la polygamie, l’excision, le mariage forcé et tous les autres moins connus, mariage entre cousin etc.
Choisir la France c’est comprendre que la langue, que la culture et que les usages dominant dans ce pays sont ceux de nos parents, de nos grands-parents et de tous nos ancêtres.
ET QU’ILS NE CHANGERONT PAS
Choisir d’être ici c’est renoncer à l’ailleurs.
Choisir d’être avec nous c’est renoncer d’être avec les autres.
Choisir la paix ici c’est renoncer à faire la guerre là-bas.
Choisir la France c’est renoncer au multiculturel.
Choisir la France c’est renoncer au multiculturel, oui je répète.
Choisir la France c’est renoncer au multiculturel, oui j’insiste. maintenant c’est clair pour tous !

Sinon ?

Sinon, vous êtes par exemple :
Juste des immigrés économiques temporaires.Est-ce péjoratif d’être un immigré économique temporaire ? Non
C’est un choix

Choisir d’être un immigré économique temporaire c’est renoncer à devenir français et c’est à terme retourner dans son pays, c’est renoncer à une vie politique et au vote pour participer au destin d’un pays.

Pourquoi Sarkozy a choisi la France et pas la Hongrie, pourquoi il a renoncé à celle-ci ?
Pourquoi MANUEL VALLS a choisi la France, et donc pourquoi il a renoncé à l’Espagne ?

Choisir c’est renoncer !

Carl Pincemin

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 18:17

La fabrique anti-juive et néo-communiste

 

BadiouC’est très simple, pour le premier cas, il suffit qu’un(e) prof continue à demander à ses élèves de « réfléchir » sur le brûlot de Hessel, Indignez-vous, aujourd’hui, en 2015, alors que sur 19 pages PDF, 13 pages effectives, sa « principale indignation » est consacrée à l’avant dernière opération israélienne (« plomb durci ») contre les exactions du Hamas que Hessel « comprend », même s’il n’en partage pas la « violence », sauf que cette réserve a peu de poids dans le débat ouvert par l’assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo lorsqu’une lycéenne de seconde me demande s’il n’y a pas « deux poids deux mesures », même au moment où l’on commémore la Shoah et que l’on ne dit rien ou si peu sur ce que « font les israéliens aux enfants palestiniens » et elle aussi, cette lycéenne, doit travailler sur ce texte à charge de Hessel, cette bombe pratique qui enflamme les cerveaux de tant de jeunes persuadés de sa vérité, sans qu’aucun contraire puisse être énoncé sur la réalité objective du refus, viscéral, islamo-arabe d’un État nommé Israël.

En ce sens poster des militaires devant et détruire derrière revient à jouer aux pompiers pyromanes ; mais l’État en France est habitué dans le cassage de jambes pour proposer des béquilles, inadaptées, en plus, tant tout est fait en dépit du bon sens comme ces grandes marches d’escalators mal conçus ici et là dans des métros et RER à la foule tendue alors que cela fait des années qu’il fallait faire passer l’intérêt général de la multiplication des transports en commun devant les intérêts particuliers des syndicats RATP et SNCF qui aujourd’hui se mettent en « droit de retrait »alors qu’ils sont également responsables de la dégradation actuelle.

Il n’est d’ailleurs pas sûr que « l’arrêt de l’immigration » fasse quelque chose en la matière tant les forces la jouant « anti-système » ne veulent au fond que le « nationaliser », l’étatiser, à leur profit (comme au bon vieux temps) retour dans les livres d’Histoire du réalisme socialiste dans lesquels Siriza et Podemos (Thelma et Louise) puisent leurs verves romantiques ou le triomphe enfin total dudit « art » contemporain, cet art décoratif en fait, triomphe de l’illustration chic, immense happening avec chaque manifestant comme sculpture hyperréaliste en attente de son « twitt » de gloire, 15 mn en 140 mots c’est mieux, même si la caméra go pro c’est pas mal non plus pour les artistes djihadistes coupeurs de têtes sur vidéo orangée, et capables en plus de créer toute une faune complotiste jurant mais oui qu’il n’y a même pas de sang, le policier à terre n’étant qu’un figurant, sûr, illustration complète du degré de folie totale dans lequel est plongé le pays et son budget « éducation » pléthorique à la recherche ces temps-ci de rustines « laïques ».

Ces mouvements éperdus de foules erratiques sont ceux en réalité de poules, d’oies, sans tête qui dans ce cas sont gavées directement par le gosier avec d’autres théories du complot (la « Troïka » aurait comme poussé la Grèce à faire des dettes, mais oui) tout en proposant comme espoir le retour à l’espérance communiste stricto sensu, demain on rase gratis, le port de Marseille en pis, la déshérence de populations bercées à l’anti-libéralisme/capitalisme primaire, persuadées que la planche à billet résoudra tout, qu’enfin pouvoir piller le voisin d’à côté devient à portée de « kalach », ou de Piketty, l’envie à portée de tous, démocratie/démagogie oblige ; le bouc émissaire variant selon les boutiques bien sûr, ici le banquier, là le juif, là-bas l’immigré, plus loin l’Allemand, l’Américain, le Russe, méchant Poutine, gentil Obama, l’Arabie Saoudite c’est tendance renchérit la patronne du FMI…

Il s’opère sous nos yeux comme un maelström attrape-tout, « orages d’aciers » en perspective pour les futuristes en herbe.

Entonnant l’Internationale au Pirée, à Madrid, à Paris, le drapeau soviétique en avant à Athènes, la quenelle à Paris, et bien sûr aucune commémoration du Goulag à l’horizon, rien, chut ! En Chine on ramasse des contrats tance Valls, sinon en sourdine, comme les sons de canon du front de l’actualité, les éternels chiffres de bourrage de crâne parlant des « inégalités », des « riches », toute une démagogie purulente, un océan de mensonges montrant évidemment quelques bras cassés et autres pieds tordus comme au grand jour de la Cour des Miracles, exhibés par tous ces zigotos s’y croyant déjà en haut de l’affiche…

Sauf qu’en France, du moins, c’est le FN qui oscille entre 29 et 32% au premier tour des Présidentielles et nous ne sommes qu’en 2015… ; Hollande désirant se reconduire, il n’est alors pas sûr qu’il les fasse les « 51% » dans deux ans, pas sûr du tout, et il n’est pas sûr non plus que cela soit le style greco-espagnol qui fasse tache d’huile (où en sera-t-il dans deux ans ? et Chavez ? Où est-il ?) dans une France qui n’a pas oublié que le programme du CNR et la dictature technocratique de droiche ou de gaute n’ont rien donné depuis 60 ans n’en déplaise aux béats du gaullo-communisme avec son plan Bull et son Concorde. On a eu le Crédit Lyonnais et la Société Générale instead.

Il flotte de plus en plus dans l’air un mouvement d’irréalité à la recherche du spectre capable de tenir le spectre impossible d’une perception abandonnée à la houle de la foule idéalisée, faute de mieux, elle-même en attente de la moindre illusion pour mieux oublier que « la » réalité ne sera jamais semblable à ce qui avait été prévu par les « stratèges » supposés, « vus à la TV » ou sur « les réseaux ». Et vogue la galère. Sauf que l’usure guette, et la falaise peut s’effondrer, d’un instant à l’autre. Quelle falaise ?…

Lucien Samir Oulahbib

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:59

Chez Taubira, aucun aveuglement, juste la volonté de détruire une France qu’elle hait

 

Ri7taubira vengeresse 001LETTRE A VALEURS ACTUELLES

Selon vous, Mme Taubira serait “coupable d’aveuglement, de laxisme et d’incompétence”. Elle pècherait donc par défaut. Et bien non, pas du tout. Bien au contraire, Mme Taubira est parfaitement lucide, volontaire et compétente et elle s’acquitte à merveille de la tâche qu’elle s’est fixée depuis toujours : nuire par tous les moyens à la France et aux Français, ces “blancs” colonialistes, esclavagistes, etc.

Car Mme Taubira, qui voit rouge dès qu’elle voit blanc, est devenue une ennemie irréconciliable de la France dès qu’elle a pris conscience qu’elle même, produit typique des métissages intervenus dans la zone américano-caribéenne, n’était pas et ne serait jamais totalement “blanche” ; animatrice, avec son époux Delannon, d’un mouvement terroriste guyanais, n’ont-ils pas tenté, entre autres, d’incendier les dépôts de carburant de Cayenne ? Ne s’est-elle pas organisé jadis, aux frais du contribuable, une tournée des capitales africaines aux fins de dénigrement de la France et des Français esclavagistes qu’il convenait de punir ? N’est-elle pas à l’origine de la loi qui qualifie la traite européenne, notamment la française, de crime contre l’humanité, mais ne dit mot de la traite arabe autrement plus meurtrière ? A-t-elle jamais cessé de dénoncer “l’Etat colonial” oppresseur qu’elle n’a pas hésité à accuser, lors des émeutes guyanaises de 1996 qu’elle soutenait, d’avoir organisé et mis en scène, pour lui nuire, l’épopée de son jeune fils qui déambulait en scooter, les poches pleines de bijoux que dans un réflexe patriotique bien compréhensible, il venait de dérober après casse dans une bijouterie ? Ne s’est-elle pas rendue, en 2009, en Guadeloupe où elle n’avait rien à faire, sinon soutenir, poing levé à la tête des émeutiers, le dénommé Domota, fonctionnaire et syndicaliste et donc, cela va de soi, leader indépendantiste ? N’a-t-elle pas intrigué, des années durant, pour finalement obtenir que soit débaptisé l’aéroport “Rochambeau” de Cayenne, au prétexte que ce nom était celui d’un blanc esclavagiste, alors qu’il s’agissait de l’un des héros français de la guerre d’indépendance américaine ?…

Ceci pour l’essentiel, étant observé qu’il est difficile de ne pas constater que tout, dans ses propos, dans ses écrits, dans ses actes, porte le sceau du ressentiment. Non, Mme Taubira n’est pas l’ingénue, béatement gauchisante, que certains imaginent ; aucun de ceux qui l’ont approchée, de près ou de loin, n’est disposé à gober cette édifiante fable créole ; installée au cœur du système étatique, Mme Taubira poursuit inlassablement son objectif, nuire à la France, en s’employant à ravager le système judiciaire, à désagréger le tissu social et à “pourrir” le quotidien des ces Français blancs qu’elle déteste, tout ceci avec la complicité d’un certain “syndicat” de magistrats lui-même depuis longtemps à la tâche. Or, ceux qui l’ont nommée aux fonctions régaliennes qu’elle exerce aujourd’hui ne pouvaient rien ignorer de tout cela. Que faudrait-il en déduire ?

Jean-Pierre Dupont

(abonné) Toulouse

PS : Mme Taubira s’est prononcée contre l’éventuelle peine “d’indignité nationale” ; ce qui se comprend, car elle serait la première à qui il faudrait l’appliquer, à défaut du crime de haute-trahison qui n’existe plus en droit franco-européen, semble-t-il.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:56

Le sociologue politicard Jean Viard compare le djihad à mai 68 !

 

jeanviardJean Viard, sociologue proche du Parti socialiste, dit sa biographie très succincte. Je ne comprends pas le mot « proche ».

Que l’on me cite un sociologue de droite.

Notre docteur en sociologie est directeur de recherche au CNRS et au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Des compétences pas vraiment de droite.

Jean Viard dirige également les éditions de l’Aube où il s’autoédite copieusement.

C’est un ancien élève d’Edgar Morin. Il a donc eu un maître que la presse de gauche (je sais, c’est un pléonasme) encense pour sa pensée aussi rigoureuse qu’un marshmallow exposé en plein soleil.

La formation adéquate pour la ramener le plus souvent possible dans Libération comme avec ce papier intitulé « Au-delà de l’émotion du 11 janvier » (Libération du 29 janvier 2015).

http://www.liberation.fr/societe/2015/01/29/au-dela-de-l-emotion-du-11-janvier_1191507

Viard avec sa bonne tête de cocker, nous y rappelle qu’il a sévi un moment dans les rangs socialistes à la communauté urbaine de Marseille. Sacré gage de qualité !

Que voulez-vous, un sociologue qui ne ferait pas de politique serait comme une pétasse sans robe imitation léopard, un djihadiste sans couteau à égorger le kâfir, une méduse avec un cerveau.

Dans ce papier, il fait un parallèle positif entre le jeune qu’il était en mai 68 et le djihad. « Je sais aussi, car j’ai été jeune en 68, le besoin puissant de croire et d’agir pour devenir. Parfois à n’importe quoi et avec n’importe qui. Pour moi, le jihad est une utopie mobilisatrice, certes manipulée, certes instrumentalisée. Mais en 68 que n’avons-nous dit, et cru, sans même parler de ceux qui sont allés tuer Georges Besse, Aldo Moro, ou de la Bande à Baader ! »

On peut se tromper un peu, dériver. Le temps aplanira les choses. Un Serge July au nom arabe dirigera un « Islamiration », un autre à la foi du Charbonnier islamique prendra la tête de « Charia-Hebdo ».

Et la société en sortira transformée.

Et si certains de ces jeunes vont égorger dans les sables de Syrie et d’Irak, il faut le voir comme un voyage de formation, comme à la Renaissance, on  faisait le voyage en Italie. Après tout, ils sont notre futur, voire notre présent : « La France et l’Europe se métissent. Il y a dans l’Union autant de musulmans que de Belges… Nous sommes devenus une grande puissance musulmane », écrit Viard.

Et de nous sortir la version 2015 des chances-pour-la-France : « Le Sud est notre chance pour nous développer tout en favorisant le développement de l’Afrique et en limitant les migrations de pauvres. »

Les immigrés permettant notre développement : nous le constatons chaque jour dans nos grandes villes et nos banlieues, dans les transports en commun et dans les files d’attente devant les organismes sociaux.

« Aujourd’hui, on bloque l’entrée de la Turquie dans l’Europe, claironne-t-il, on ne la propose pas au Maghreb ni aux peuples de Méditerranée. Tous les peuples, y compris israélien. Pourtant l’Europe et la Méditerranée forment un couple depuis des milliers d’années. Saint-Augustin n’était-il pas Algérien ? »

Visiblement Viard n’est ni géographe, ni historien.

La Turquie, le Maghreb, Israël en Europe. Et la Syrie et l’Irak ? Et le Liban ? On est dans « Soumission » de Houellebecq.

Au passage le sociologue donne un passeport algérien à Saint Augustin, évêque d’Hippone, né à Thagaste, province romaine apparue après la victoire de Rome sur Carthage.

Saint-Augustin n’est pas Algérien pour la bonne raison qu’il n’y avait pas d’Algérie lors de son passage sur terre. C’est un théologien chrétien, un des quatre Pères de l’Église occidentale et l’un des trente-cinq docteurs de l’Église.

Quel idéologue de basse tenue faut-il être pour le métamorphoser quasiment en arabo-musulman.

C’est, il est vrai, une technique très employée par la caste médiatico-politique : se servir de l’histoire quand cela l’arrange (on a droit au fascisme jusqu’à l’écœurement) et l’ignorer superbement quand elle lui déplaît (les invasions arabo-musulmanes du VIIIe siècle ou plus près de nous, l’historique de la dette grecque).

Plus loin le sociologue politicard dans un élan de poésie fait des immigrés « des passeurs de monde, destructeurs si nous les refusons, porteurs d’avenir si nous savons penser ensemble notre projet pour le XXIe siècle. Au niveau local comme au niveau global. »

En clair, si vous n’êtes pas pro-immigrationniste, pro-islam, vous méritez le sort que vous préparent les futurs Coulibaly et Kouachi de nos banlieues.

En 2008, Jean Viard signait avec Jean-Noël Guérini, « Marseille, le temps du changement », (Editions de l’Aube).

Jean-Noël Guérini, un exemple de probité politique, de sens du service. Guérini, mis en examen au fil du temps pour « prise illégale d’intérêts », « trafic d’influence », « association de malfaiteurs », « détournement de fonds publics », « licenciement abusif ».

Dis-moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es.

Marcus Graven

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:55

La victoire de Syriza, la main des juifs, vraiment ?

 

Syriza1A PROPOS DE L’ARTICLE DE SIMONE LE BARON

http://ripostelaique.com/la-victoire-de-syriza-entrainera-lislamisation-de-la-grece-pays-ou-leurope-a-vu-le-jour/

Sa thèse centrale est que Syriza veut islamiser la Grèce. Quelles preuves sont avancées, venant confirmer cette audacieuse affirmation :

– Tzipras n’est pas Tzipras, ancien leader étudiant stalinien, mais Cipras, un Juif séfarade qui se camoufle en Grec en ayant, lui ou son père, hellénisé le patronyme.

– Le père du chef de la nouvelle équipe gouvernementale, qui ne rompt pas avec l’union européenne et l’euro (ça c’est, pour l’instant, un fait politique objectif, pas une rumeur), était (il est décédé) un milliardaire organisant un « trafic négrier» (esclavagiste donc) depuis l’Afrique vers la Grèce, pour se procurer une main d’oeuvre à bas coût : parce qu’organiser des filières de main d’oeuvre à bas coût (si c’est vrai), c’est pareil que la traque des Africains ou leur achat à des chefferies guerrières possédant des captifs pour en faire des esclaves…

– le père de Tzipras/Cypras, outre qu’il fut un trafiquant d’Africains, bénéficiant de la connivence de la dictature des colonels pour obtenir des marchés, « était lié au Mossad ». Ici, on nage en plein dieudonnisme, mâtiné d’Okhrana de l’époque de la rédaction et de la diffusion du « protocole des sages de Sion ».

Que vient faire le Mossad dans cette trière?

Pour faire court : pour notre retraitée française, – vivant sa retraite en  Grèce où, – nous explique-t-elle-, l’austérité n’était en réalité pas aussi terrible ou si drastique que nous le disent Tzypras, Mélenchon, les médias -, le sionisme manigance l’islamisation du pays... via le fils d’un milliardaire juif lié au Mossad et enrichi par la traite moderne des Africains et grâce à ses liens personnels avec les hommes de la junte militaire au pouvoir. Ici, on se retrouve avec une variante de la dénonciation du complot et de l’action judéo-ploutocrato-bolchevique combinée à l’islamisation.

L’islamisation : il est vrai qu’un Rabbin du Talmud, ayant vécu au deuxième siècle de l’ère chrétienne avait prophètisé, que le signe le plus certain de la venue proche du Machia’h (le Messie ramenant dans le pays d’Israël tous les fils d’Israël, dont les « dix tribus perdues », ce sera le « triomphe d’Ismaël » ; Ismaël étant le demi-frère d’Isaac et l’ancêtre éponyme des populations sémites dites arabes, devenues très majoritairement musulmanes).

Les ‘Hassidim Naturei Karta, vivant à Jérusalem, ont déduit de cette prophétie : qu’il faut être contre l’Israël reconstitué comme Etat souverain en 1948, et que le triomphe de l’islam lui est préférable, même s’il comporte des désagréments.

Les Naturei Kartas ne sont pas liés au Mossad qu’ils haissent. Ils détestent le Mossad, comme ils excècrent toutes les institutions politiques juives d’Israël ; ils vont même régulièrement donner le baiser aux dignitaires de Qom, en se rendant en Iran. Ils arborent, à l’occasion, le kiffieh ou le drapeau de l’OLP, en guise de foulard.

Si l’on examine les autres parties de son texte, on y retrouve les lubbies classiques de l’antisémitisme du 19ème et aussi de la première partie du 20ème siècle. Citons-en la substance :

(Que) la révolution française n’est pas une grande révolution française, mais une aventure criminelle judéo-maçonnique ; que le soulèvement grec de 1821 est lui aussi une déclinaison de la « révolution mondialiste ». Tous deux portent la marque du complot juif et sioniste…

Au 1er siècle-, Marcion inventera en effet l’antijudaïsme chrétien. Il dénoncera le judaïsme, sous le christianisme. Il défendra une rupture radicale avec le judaïsme et ses figures.

Ce théologien est toujours en vogue, du côté de Monseigneur Saba et de ses amis et collègues membres de la hiérarchie catholique proche-orientale, des hommes intériorisant et justifiant la dhimmitude chez les arabes et autres catholiques palestiniens.

Les partisans de Marcion, ce sont ces catholiques qui préconiseront de déshébraïser le christianisme et la figure de Jésus.

En cela, leurs disciples actuels peuvent partager les délires des islamistes réécrivant l’Histoire de l’ancienne Judée, devenue pour quelques temps unité administrative romaine appelée Palestine à la suite de l’écrasement de la révolte de Bar Ko’hba.

Ils s’autorisent à convertir Jésus, Marie, et tous les autres figure marquantes, chez les Hébreux, à l’Islam ; ils contestent aussi l’existence des deux Temples juifs sur l’esplanade, là ou les conquérants arabes batiront les deux mosquées (le Dôme et Al aqsa) pour marquer la continuité entre le passé et la nouveauté de l’Islam, – là où Abraham aurait sacrifié et où salomon a installé l’arche d’alliance et la loi, -entourée, selon la croyance, d’une présence divine faisant de la cité anciennement jébuséenne, Jérusalem ha koddesh (Jérusalem le Saint), qui sera arabisée en Al qods ou «qouds»(le Saint) selon les variantes dialectales.

De même que les tenants du djihad anti Israël -djihad intellectualisé, s’il est possible de parler d’intellectualisation, lorsque l’on a affaire à de grossières absurdités, à des affabulations de circonstances, à des falsifications ou à des négations cyniques de faits établis- décrétent que les Juifs sont des colonialistes et qu’ils « judaïsent » Jérusalem- les Marcionites voulaient et veulent réécrire l’Histoire du Christianisme. Ils revendiquent le droit de nier que le christianisme était une école de pensée religieuse de Juifs par des Juifs et qu’il le restera plus de trois siècles durant, tout en s’étant ouvert aux non-hébreux par l’action initiale d’un Juif (Saül devenu Paul).

Comment donner le moindre crédit à la théorie de l’hellénitude, dénonçant la main des Juifs, l’ombre du complot infâme, dans les révolutions françaises (1789-1815, 1830, 1848, 1871) et grecque (1821), dans la victoire et la politique de Syriza ?

Alain Rubin

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:52

Réviser la laïcité, c’est dire adieu à la France !

 

valls-boubakeurrupturejeunA peine venons-nous de vivre les attentats perpétrés par qui nous savons, que des bruits courent en faveur d’un « toilettage » de la loi de 1905, afin de parfaire l’intégration de la communauté musulmane. Et les idées ne manquent pas ! Après tout, une loi plus que centenaire est nécessairement vieillotte : la rajeunir ne peut que lui faire du bien. Et puis, en 1905, il n’y avait pas de musulmans dans notre pays. Or, aujourd’hui, la donne a changé : il faut donc en tenir compte et, par suite, réviser la loi !

Eh bien oui, il faut en tenir compte, mais pour ne rien réviser du tout !

Pourquoi réviserions-nous une loi qui, pendant 110 ans, a permis le « vivre-ensemble » des juifs, des chrétiens, des agnostiques, des athées et des indifférents ? Si les musulmans d’aujourd’hui achoppent, qu’ils regardent en eux-mêmes ! Et si nos gouvernants les écoutent, qu’ils se souviennent qu’en Algérie, la loi de 1905 s’appliquait… sauf pour l’islam ! Auraient-ils oublié la suite ?

Il y a donc des choses à dire sur le rapport « islam/laïcité », et à dire une bonne fois pour toutes !

Non, les musulmans de France ne sont pas victimes de la laïcité, mais du fondamentalisme islamique ! Non, les musulmans de France ne doivent pas « ajuster » la laïcité, mais s’y conformer ! Non, la France laïque n’est pas anti-musulmane, puisqu’en 1905 il n’y avait pas de musulmans en France !

Oui, la question « islam/laïcité » est devant nous, comme est derrière nous la question « christianisme/laïcité» – qui, soit dit en passant, fut réglée par la violence (1) ! Oui, réviser la loi de 1905, c’est subordonner la notion de « citoyenneté » à celle de « communauté », et faire le lit du « communautarisme » ! Oui, tout traitement différentiel de la laïcité porte atteinte à la République !

Or, il y a la République, et la République est laïque : un point, c’est tout !

Par conséquent, il ne saurait y avoir de laïcité « nouvelle », « ouverte », « plurielle », « bienveillante »… car il n’y a pas de laïcité à géométrie variable : sa géométrie, c’est la ligne droite ! Créée en 1905, la laïcité n’est ni une « étape de la tradition française », comme le voudrait Tariq Ramadan (2), ni une « adaptation réciproque », comme le pense Patrick Weil (3) : elle est la France, autant que le triptyque républicain «Liberté, Egalité, Fraternité ».

Ouvrir un débat sur la laïcité, c’est donc ouvrir la boîte de Pandore, en confiant l’avenir de la France à de prétendus « spécialistes » – dont on peut craindre le pire : le Conseil d’Etat n’a-t-il pas supprimé le principe de neutralité religieuse à l’école, en théorisant l’obsolescence d’une « première conception de la laïcité » au profit d’une « seconde conception », qui « implique le respect de la différence » (4) ? Mais si le fameux « respect de la différence » est la seule solution, pourquoi ne pas respecter cette « différence française » qu’est la laïcité ?

En réalité, nous subissons les assauts d’une religion qui n’accepte pas d’être exclue du champ social, et n’avons, en guise de réponse, qu’un gouvernement prêt à faire profil bas, tant il lui paraît primordial de ne pas froisser la communauté musulmane !

Pourtant, ce même gouvernement sait qu’en 2002, le cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, imam d’Al-Azhar, rappelait aux musulmans de France l’obligation « de se conformer aux lois du pays où ils vivent », sous peine de devoir le « quitter ».

Hélas ! ceux qui nous dirigent sont loin de s’exprimer de la sorte :  ils sont bien trop englués dans le « politiquement correct », c’est-à-dire dans leur dhimmitude ! Si encore ils étaient honnêtes, ils organiseraient un référendum sur la laïcité. Mais l’honnêteté, c’est déjà du courage !

Maurice Vidal

(1) L’Eglise refusa de reconnaître la loi de 1905, excommunia ceux qui l’avaient votée, et préféra voir ses biens confisqués plutôt que de se soumettre. Il fallut donc l’intervention de la maréchaussée pour permettre l’application de la loi.

(2) Philosophe et islamologue suisse.

(3) Directeur de recherche au CNRS et ancien membre de la commission Stasi.

(4) L’Express, 12-09-2002, p. 104.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 14:43

Alerte rouge : la loi de 1905 est en danger

 

MIEGElaicitefrancaise

http://www.delitdimages.org/

Et nous serions bien naïfs de la négliger, car c’est « tous azimuts » que l’offensive est lancée, et à partir de toutes les bases possibles de  lancement… sous tous les angles d’attaque possibles.

Nous avons, ici, démonté la formidable manipulation pilotée par le gouvernement à propos des attentats des 7 et 9 janvier dernier, et de la grande « émotion publique » qui a suivi (1)…

Comme nous avions démonté la manipulation du discours de Hollande candidat prétendant « sauver la laïcité et la loi de 1905″ alors que sa pratique, ses intentions, l’action de ses amis la délitaient en permanence (2).

Et nous vivons aujourd’hui l’autre face de cette manipulation qui, après avoir tenté de redonner de l’éclat à la personne décatie du squatteur de l’Elysée et  de ressouder « un front républicain » moribond pour le jeter contre le seul mouvement politique capable de mettre à mal le « Système » , consiste à utiliser ces attentats (prévisibles au vu du parcours des islamistes assassins)  et l’émotion qui a étreint le Peuple de France pour justifier l’islamisation de notre pays (islamisation qui est le terreau sur lequel pousse le terrorisme du djihad, consubstantiel de l’islam) et, pour ce faire, détruire la loi de 1905 qui est le dernier rempart efficace  de notre laïcité et de notre unité de peuple français…. tout en oeuvrant à l’étouffement de toute critique à l’encontre et de cette islamisation rampante et de cette défense d’une loi essentielle qui reste peu appliquée.

Qu’entend-on aujourd’hui, à grands coups de résonance médiatique et à grands renforts de journaleux formatés socialos-bien pensance et lapeurs de soupe patentés?

Sans reprendre totalement l’excellent papier de Jean Sobieski dans « Riposte Laïque » du 30/01 (3) , relevons les paroles dangereuses et destructrices d’un Baroin (4) appelant de ses voeux la mise en place du rapport Machelon commandé par Sarkozy et encore au placard (pour combien de temps?)… les demandes aberrantes d’une sénatrice PRG, réputée laïque, volant au secours de la Belkacem pour autoriser les voilées à intervenir dans l’école (5)… le moratoire demandé à propos de la loi de 1905 par un des vice présidents du CFCM (6)… les trépignements hâtifs de ceux qui veulent « adapter la loi » (7) …les vociférations de ceux qui souhaitent des limites à la liberté d’expression et rêvent d’un délit de blasphème (8) …

Bref, on n’en finirait pas de montrer du doigt les politiciens socialos-écolos-umpéistes, les « personnalités » représentatives de l’islam, les « bien pensants » des media, des associations, des réseaux d’influence qui, la bouche en cul de poule, n’arrêtent pas de parler de « laïcité » et de « loi de 1905″ pour imposer, en douceur, sa désintégration et favoriser ainsi l’islamisation de notre pays, par mosquées interposées, entre autres accommodements, comme l’ont fait, depuis des années, les élus socialos prébendiers qui ont fait de ces constructions un élément de leur clientélisme électoral, ainsi que le révèle aujourd’hui l’un d’entre eux, Rachid Hammadi (9)

Aussi,  ceux qui, dans notre mouvance, font la fine bouche devant l’importance de cette loi de 1905, et ne voient pas qu’elle est, à la fois, le rempart légal (et dernier) contre l’invasion islamique, tout en permettant le rassemblement politique le plus large du Peuple de France, devraient y réfléchir à deux fois… et comprendre, enfin, que nous avons là une arme de destruction massive contre l’islamisation à petits pas… et le retour des religions dans notre espace public, ce qui est, in fine, la volonté, aussi bien des islamiques que de l’Eglise Vaticane, qui pousse ardemment et à l’afflux des immigrés, et à l’accueil des musulmans, et au communautarisme musulman.

Il serait temps que chacun comprenne que la laïcité qu’ont élaborée notre Peuple, nos responsables, nos penseurs, à travers plusieurs siècles de notre Histoire, est spécifique à la France comme réponse à la sécularisation de l’espace public et construction d’un processus de droit politique permettant d’organiser et de faire fonctionner sereinement une société aux croyances, philosophies et idéologies multiples.

Sortir de cette loi, c’est permettre l’émergence des communautarismes religieux (ou autres) et déstructurer l’espace unique public en entités qui n’auront de cesse de se combattre, chacune voulant alors dominer l’autre… Mais c’est aussi se priver du moyen d’imposer à l’islam sa seule place possible dans notre pays: rester dans l’espace privé du croyant , chez lui ou dans le lieu collectif du culte.

Car la loi de 1905, c’est la liberté de conscience, c’est à dire, la liberté de penser, d’apostasie, de dire, d’écrire, de juger, d’analyser, de se moquer…

C’est l’expression de toutes les croyances comme celle de toutes les idéologies ou de toutes les « philosophies » et « non croyances » à égalité de droits et de devoirs, à égalité d’action, sans que l’une de ces entités ne domine l’autre ou ne s’y oppose.

C’est donc le refus de tous les communautarismes , religieux en particulier, et la primauté de la loi générale définie par tous de la manière la plus démocratique, face à toute loi, toute coutume, toute valeur religieuse ou idéologique .

L’Etat est chez lui, y fait la loi, la fait appliquer, ne connaît que « des citoyens »…Chaque « église » reste chez elle et s’organise librement en son sein pour ce qui est de ses « croyants » tout en se soumettant à la loi pour toute expression publique. L’Etat s’abstient de toute aide matérielle ou financière en direction des religions, l’argent public étant réservé aux besoins publics et aux services publics ouverts à tous les citoyens également.

C’est la reconnaissance de l’individu, homme comme femme,  en tant que conscience libre, libre de ses choix de pensée, à égalité de droits et de devoirs avec tous les autres citoyens dans l’espace public considéré comme unique…

A partir de ces caractéristiques essentielles portées par la loi de 1905, et le principe de laïcité inscrit dans la Constitution de 1958, on voit aisément qu’elle est un outil efficace, à condition de s’en servir, contre la main mise , voulue par trop de gens, d’une religion, l’islam, sur notre société.

Le combat est donc politique. Doublement politique.

D’abord construire un élan populaire puissant en faveur de la loi de 1905 et de la laïcité qu’elle impose, en tenant compte que 85% de notre Peuple l’exige : seule une majorité de musulmans préfère sa loi religieuse à la loi générale démocratiquement élaborée, ce qui l’exclut de l’espace laïque et démocratique de la République. (10)

Puis faire triompher cet élan populaire à travers une structure politique porteuse car enracinée dans le concret de notre pays, et exprimant des réponses cohérentes sur les autres problèmes qui tenaillent notre pays (Mondialisation financière, atlantisme étroit, immigration, emploi, pouvoir d’achat des salaires et pensions, insécurité du quotidien…) et dont certains (comme l’immigration intempestive et l’européisation des institutions) se lient à la question de l’islam.

Ce projet politique existe, il est même, à ce jour, dominant parmi les autres « projets politiques des politiciens traditionnels »,  il recèle  la défense et l’application de la loi de 1905…

Il faut d’ailleurs que ce thème s’impose comme l’un des thèmes majeurs du moment car il y a danger… et il est porteur d’un des désirs essentiels du Peuple de France… (Bien sûr, en cas de victoire, il resterait à régler la question des musulmans après avoir enserré  celle de l’islam dans le cadre strict de la loi générale: ce sera l’objet d’un prochain article).

Bien comprendre ce qu’est la loi de 1905 est, aujourd’hui, essentiel… Et agir avec force pour, non seulement la maintenir, mais, surtout, la faire appliquer avec rigueur (ce qui n’a pas été fait depuis un siècle!) devient primordial.

A chacun, maintenant, de se situer, d’expliquer, d’agir comme il convient.

Robert Albarèdes

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 14:39

Stop-djihadisme, de Cazeneuve : un site qui doit bien faire rire les islamistes

Stop DjihadismeVideo insolite

Le gouvernement français vient de lancer un site intitulé : stop-djihadisme, pour lutter contre l’islamisme et la guerre sainte lancée au nom d’Allah contre les croisés et surtout contre les Juifs. Et pourtant depuis des dizaines d’années, avec la complicité des élites de gauche comme de droite, l’islamisation de la France a été encouragée pour des gains électoraux mais aussi par lâcheté et angélisme. La caste politico-médiatique a laissé des quartiers entiers tombés aux mains des islamistes pour soi-disant garantir la paix sociale.

Face à cette situation de déliquescence avancée dans de nombreuses banlieues et après que les fous d’Allah ont semé la mort en visant parfois délibérément les Français de confession israélite, le gouvernement semble se réveiller de sa léthargie et sortir de son slogan mensonger : ce n’est pas l’islam et pas d’amalgame, dans lequel il s’est enfermé. Malheureusement, le mal est profond et le virus islamique est mutant, difficile à localiser et pourra encore emporter des vies innocentes, car les ingrédients de son expansion sont toujours d’actualité… Il continue à s’étendre telle une tache d’huile sur l’ensemble du territoire français.  Aucune parcelle de la douce France n’échappe à ses tentacules démoniaques et notamment les temples du savoir ( du primaire à l’université).

cazeneuvejihadIl ne suffit de créer un site sur internet pour affirmer lutter contre un ennemi qui souhaite la destruction de tout ce qui n’est musulman depuis 622 de l’ère chrétienne. D’ailleurs, Yathrib ( Médine), cette ville qui fut jadis juive en sait quelque chose de la fureur destructrice islamique dont les vecteurs de propagation sont le djihad et les razzias.
Le clip anti-djihad du site stop-djihadisme est sans consistance, il est inefficace car il occulte les vraies causes de l’attrait du djihad. Ce n’est pas avec un tube d’aspirine qu’on viendra à bout d’un cancer métastasé et encore moins avec des paroles creuses, sans enracinement identitaire, civilisationnel, historique et culturel ou en pérorant seulement : l’islam n’a rien à avoir avec le terrorisme, le blabla habituel pour le dédouaner de ses crimes qui ne date d’aujourd’hui mais depuis son apparition.

Le site stop-djihadisme sera inopérant, car face à lui, une véritable stratégie de guerre divine qui puise sa légitimité dans le coran et la sunna, est en mouvement depuis le VIIe siècle. Faire abstraction des causes de la maladie, c’est passer à côté de son remède et le clip du site en est une illustration. Il est voué à l’échec par avance.

La situation actuelle de la France est grave et ce n’est pas avec un clip qu’on parviendra à lutter efficacement contre l’islamisme et ses différentes facettes criminelles.
Le gouvernement français, veut-il vraiment lutter contre les germes du djihad ? Et sincèrement, cette volonté politique qu’il affiche d’apparence, existe-t-elle dans sa boite à outils ?

Le doute est permis, car après la mort du roi Abdallah, la caste mondiale, cette caste qui impose sa vision sectaire et mercantile au monde, s’est précipitée à Ryad pour faire allégeance au nouveau roi du pétrole, tout en sachant que l’Arabie Saoudite et ses cousins arabes sont les pays du salafisme et du wahhabisme qui sont les propagateurs du terrorisme islamique et les fondateurs de l’état islamique ( Daech). Alors de qui se moque-t-on ?

Comment lutter contre le djihad avec un clip sans consistance quand en face, l’islam lui oppose des versets coraniques tels des bombes à fragmentation multiple ? Comment contrer le terrorisme islamique quand on refuse d’appeler un chat un chat, en ânonnant pas d’amalgame ?

Pourtant dans le coran, il est écrit, sourate 3, verset 169, 170 et 171 :
« Ne pense pas que ceux qui ont été tués ( martyrs) dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus. »
« et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront oint affligés. »
« Ils sont ravis d’un bienfait d’Allah et d’une faveur, et du fait ne laisse pas perdre la récompense des croyants. »

Au moins, c’est clair.
Que peut faire le clip du gouvernement français face à ces versets coraniques qui appellent les musulmans à combattre dans le sentier d’Allah pour aller au paradis où les attendent 72 houris et les délices bachiques (des rivières de vin) ?

Un jour viendra où les faiseurs d’opinion occidentale s’apercevront qu’ils ont manipulé sans prendre de précaution des barils de poudre en favorisant les islamistes à faire souche sur leur territoire respectif. En donnant un sauf-conduit avec une carte de visite bien étoffée aux adeptes du djihad, ils ont ouvert les portes de leurs demeures aux razzias et aux meurtres religieux. Car les islamistes ont vite compris qu’ils peuvent tirer profit de la duplicité des élites occidentales. Sinon comment expliquer aux Français et aux Françaises que les ténors de l’islamisation de la France sont constamment invités sur les plateaux de télévision pour expliquer l’islam à l’exemple de Tariq Ramadan, d’Amar Lasfer, de Tariq Oubrou et compagnie, dont leur mentor n’est autre que le Cheikh Youcef El Qaradaoui, grand manitou de l’islamisme pur et dur qui rêve d’un califat mondial où seule la charia fera force de loi ? Tous ces messieurs, ne sont-ils pas affiliés à la secte des frères musulmans qui a vulgarisé le djihad à l’échelle planétaire depuis 1928 ?

N’est-ce pas ce cheikh qui a dit le 30 janvier 2009 sur la chaine qatarie Al Zajeera : « Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux Juifs des personnes qui les punissaient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il a fait- et bien qu’ils aient exagéré les faits- il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah le veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans… » ?

Et le vénéré cheikh a déclaré son amour pour l’antisémitisme en ajoutant : « la seule chose que j’espère au crépuscule de ma vie, c’est qu’Allah me donne l’opportunité d’aller au pays du djihad et de la résistance, ceci même sur un fauteuil roulant, je tuerai les ennemis d’Allah, les Juifs. »
Alors qu’attend-t-il pour rejoindre les rangs de l’Etat islamique (Daech) ?

Ce cheikh n’a pas été inquiété par la justice française et a continué pendant un certain temps à assister aux congrès de l’UOIF au Bourget pour y semer les graines du djihad. Et sa fatwa haineuse et antisémite est passée comme une lettre à la poste auprès de l’oligarchie régnante qui a répondu à ceux qui s’en sont inquiétés : circulez il n’y a rien à voir. Car les coffres-forts du Qatar lui sont grands ouverts pour se servir à sa guise.
Tout compte fait ces messieurs et dames de l’oligarchie régnante sont imprégnés du même totalitarisme que l’islamisme dont ils se sont acoquinés. Il ne faut pas être un expert en géopolitique pour comprendre leur démarche.

Un dicton populaire ne dit-il pas : dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es ?
La lutte contre l’islamisme ne passe-t-elle pas par une mise à plat des textes coraniques, des hadiths et des fatwas des exégètes islamiques? Comment peut-on lutter efficacement contre la bête immonde quand les ouvrages qui font son apologie se vendent en toute légalité, au nom de la liberté d’expression dans toutes les librairies de France et de Navarre ?

Le gouvernement refuse d’affronter le mal qui ronge la société ; il fait une politique d’évitement pour ne pas heurter son électorat musulman.
Si réellement, il y a un vrai désir de renforcer la république et ses valeurs, la guerre contre l’islamisme ne doit pas faire l’objet de calculs politiciens.
D’abord, il faut commencer par nettoyer le coran dont plus de 10% de ses versets appellent ouvertement à tuer les infidèles, les Juifs, les Chrétiens et les apostats. Lutter contre le djihad suppose un discours cohérent et pas ambigu qui prête à confusion.

Comment lutter contre l’antisémitisme véhiculé par le coran quand on passe sous silence des versets qui considèrent les Juifs comme descendants des porcs et des singes ?
Pour preuve Messieurs dames, vous dont le destin de la France est entre vos mains, ouvrez le coran et lisez les textes antisémites qui ne différent guère de ceux propagés par Hitler. La seule différence qui existe entre eux, c’est que les premiers datent de 622 et sont l’œuvre d’Allah quant aux seconds, ils sont l’émanation d’un homme et de sa haine viscérale envers les Juifs.
Et pour vous faciliter le travail, voilà quelques œuvres antisémites d’Allah.
Sourate 2, versets 65, 72, 75, 76, 78, 81, 87, 91, 246.
Sourate 3, verset 112.
Sourate 4, versets 78, 155, 160, 161.
Sourate 5, verset 12, 13.
Sourate 7, versets 163, 166.
Sourate 9 versets 30, 31, 34, 57.
Sourate 33, versets 26, 27.
Sourate 47 verset, 20 à 30.
Sourate 59 versets 2, 3, 4, 5, 6.

Et Mahomet selon sahih Bukhari, n’avait-il pas dit :
« Qu’Allah maudisse les Juifs et les Chrétiens, car ils ont élevé la prière sur les tombes de leurs prophètes. »
Ou encore : « Quand le jour du jugement dernier viendra, pas avant que les musulmans ne combattent les Juifs, et quand les Juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres ; les rochers et les arbres crieront : » ô Muslim, ô Abdallah, il y a un Juif derrière moi, viens le tuer. Seul l’arbre de Gherkhad ne les dénoncera pas, car c’est un arbre juif » ?
N’est-ce pas là un hadith qui invite ouvertement les musulmans à massacrer les Juifs ?
Quand au djihad, il est clairement défini dans les sourates, 2, 3, 4, 5, 7, 8, 9,18, 22, 24, 25,29, 33, 38,44,47,52, 55, 56, 61, 65, 66, 76, 78…
Et l’Envoyé d’Allah n’avait-il pas dit selon sahih Muslim :
« J’ai été désigné par Allah pour combattre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah et que Mohamed est son Envoyé » ?

Que peut faire le clip anti-djihad du gouvernement français face au coran incréé et aux hadiths du beau modèle de Médine ? Il ne fera pas bouger les lignes islamiques d’un iota.
Sachez messieurs dames, que l’islam est la vérité d’Allah et en dehors de l’islam, il n’y a pas de salut. Pour tout musulman, c’est un devoir sacré, une obligation religieuse établie par le coran et la sunna que de porter l’islam à l’ensemble de l’humanité. Le djihad, la guerre sainte, est l’instrument d’Allah et de son Prophète pour conquérir le monde entier et le soumettre à la seule vraie religion : l’islam qui est la loi d’Allah.
Toute autre interprétation de l’islam n’est que du verbiage sans consistance, de l’enfumage de bas étage.

Alors, mis devant leurs responsabilités, les musulmans auront-ils le courage de faire abstraction du coran médinois qui leur ordonne de tuer, de voler et de faire le djihad pour ne conserver que celui de la Mecque afin d’éviter à l’humanité un choc des civilisations s’ils sont réellement sincères et pacifiques comme ils le ronronnent matin et soir ?
Leur réponse immédiate et sans takkya est souhaitable s’ils veulent être crédibles…

Hamdane Ammar

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée