Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 14:06

Après les législatives, portrait d’une France schizophrène

Etrange, comme c’est étrange…

Les Français votent massivement en 2005 contre le TCE et donc contre l’Europe totalitaire que nos élites nous construisent. C’est sans doute pourquoi, en 2007, ils élisent, tout à fait logiquement, Nicolas Sarkozy qui a fait une campagne très républicaine et a promis qu’il n’y aurait pas d’autre referendum et que la volonté du peuple serait respectée… Son quinquennat a consisté à prendre systématiquement et inexorablement le contre-pied de  ses promesses de campagne.  Il est donc battu en 2012

Or, qui les Français ont-ils élu en 2012 ? Le plus européiste, le plus internationaliste des candidats, François Hollande, alias Flamby, alias Oui-Oui ! Etrange, non ?

Un sondage du Monde de janvier 2011 montre que 42% des Français estiment que l’islam est une menace pour l’identité française et que 68% estiment que les musulmans ne sont pas bien intégrés dans notre pays.

Un an et demi après les Français apportent leurs voix au plus islamophile des candidats et apportent la majorité absolue  au PS et à ses alliés à l’Assemblée nationale qui veulent comme un seul homme accorder le droit de vote aux étrangers, faire financer les mosquées par le contribuable et surtout ne pas étiqueter la viande halal afin de laisser les Français manger halal sans le savoir et financer les mosquées sans le savoir de peur de « stigmatiser » les musulmans. Etrange, non ?

Le peuple voit clair quand un Mélenchon qui prétend le représenter défend en fait l’immigration, illégale, notamment, et la religion majoritaire des immigrés aux dépens d’un catholicisme qu’il poursuit inlassablement de sa haine. Le peule sait que Mélenchon ne sert que de rabatteur de voix pour un PS qu’il n’a cessé de fustiger et le verdict est sans appel : Mélenchon au tapis aux Présidentielles et aux législatives.

Mais le peuple se laisse embobiner par un  Razzi Hammadi à qui Pierre Cassen avait taillé des croupières sur mesure dans un article, avant le premier tour des législatives. On sait, que, depuis, Brard s’est retiré, afin de priver les électeurs de leur choix… et permettre à Hammadi de pavoiser, puisqu’il sera un des rares députés à être élus avec 100% de voix. Le peuple avait en effet permis qu’un Hammadi arrive en tête au premier tour. Etrange, non ?

Le peuple voit clair quand tous les éléphants prétendent imposer à La Rochelle leur candidate, et les priver d’un second tour obligatoire en démocratie, osant même interdire aux électeurs de l’UMP et du FN de donner leur avis. Résultat, Royal au tapis.

Mais le peuple se laisse embobiner par la diabolisation orchestrée par une Aubry et un Mélenchon avec la complicité des medias pour empêcher l’élection de Marine le Pen là où le PS, pourtant, a été compromis dans des affaires, comme Mélenchon en personne l’a dit et redit. Etrange, non ?  

Bien sûr, on pourrait gloser à l’infini sur le désintérêt des Français pour des élections qui depuis trente ans mettent les mêmes au pouvoir, à tour de rôle, avec une fois l’étiquette UMP, une fois l’étiquette PS, nous enfonçant délibérément et inexorablement sous le joug d’une Europe qui ne jure que par le bien des marchés et celui de la spéculation financière, avec le résultat que l’on connaît en terme d’abstention et de votes blancs. L’étrangeté en l »occurrence est que nos élites festoient place de la Bastille et se rengorgent avec 32% des votes des électeurs inscrits. Personne, et surtout pas les journalistes (dont 73% ont voté pour Hollande…) pour signaler que le désintérêt des Français est un signal d’alarme et qu’il serait temps de leur proposer  d’autres programmes, d’autres candidats et de véritables projets de société.

Mais cela n’explique pas tout.

Bien sûr, on pourrait gloser à l’infini sur le décervelage entrepris par nos medias, reconnu et revendiqué par Le Lay qui se réjouissait de vendre sur TF1 des débilités permettant de laisser le cerveau vide du téléspectateur pour la publicité. Ses paroles sont à afficher en lettres de feu « A la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (…).

Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ». On ne le lui fait pas dire. Mais comment nos concitoyens en sont-ils arrivés à avaler benoîtement 3 heures par jour les débilités dont on les abreuve à la télévision ? C’est là que nos élites jouent un rôle essentiel, avec le décervelage de nos enfants. Toutes, absolument toutes les réformes qu’ils ont introduites dans feu l’Instruction publique devenue, et c’est tout dire, l’Education nationale sont allées dans le même sens : perte des repères et désamour de soi. Refus de la morale considérée comme réactionnaire. Disparition de l’histoire événementielle pour éviter de donner des référents à nos chères têtes blondes  et les pousser à l’effort qui permet de se dépasser. Culpabilisation à outrance  de nos ancêtres et   mépris pour notre pays. Dénonciation de la mauvaise note et même de la note tout court. Stigmatisation des élèves travailleurs et ambitieux. Nivelage par le bas.  Remplacement de notre littérature et de notre histoire par des contes africains et l’histoire des dits empires africains. Remplacement de notre littérature, qui donnait trop le sens du beau et apprenait trop à penser par de la littérature jeunesse insipide galvaudant les thèmes à la mode.  Part belle faite à l’islam, à la dénonciation de l’esclavage et  de la colonisation, répétition à l’infini que la différence c’est merveilleux et qu’il faut la respecter quand elle concerne les autres mais qu’elle ne doit pas exister pour les Français, d’origine ou issus d’immigrés assimilés…

On n’oubliera pas que la génération qui avait 20 ans en mai 68 a fait sien ce désamour de la France et de notre culture, jetant aux orties ce qui avait permis à chacun de se faire une place au soleil. Le meurtre du père…  Alors, pas un mot pour défendre ses propres enfants, pas un mot pour protester contre le lessivage du cerveau organisé. Au contraire… Qui dira assez le mal que les Cohn-Bendit ont fait à leur génération ?

Alors, forcément, la jeune génération qui a entre 18 et 30 ans a été préparée à dire béni-oui-oui aux desiderata des puissances européennes et mondiales en votant pour ceux qui voudraient la transformer en cohorte de techniciens modèles, consommateurs déchaînés le weel-end entre deux émissions de télé-réalité sur TF1 et salariés obéissants la semaine, travaillant la peur au ventre devant la perspective du chômage et des pressions patronales, rentabilité étant devenu le maître mot.

Tout est-il perdu ? Que nenni, les choses bougent. Un électeur sur 5 a franchi le Rubicon et a déclaré la guerre à l’UMPS. Un électeur sur 5, décidé à parler, à contester et à porter la bonne parole.

La marche des patriotes ne peut que s’amplifier et se développer, tout est possible. D’autant que la situation économique, la crise de l’euro que Hollande s’entête à vouloir protéger aux dépens des Français risquent d’ébranler nombre de Français qui se croyaient à l’abri. D’autant que les projets du PS et de ses alliés sur l’immigration, la régularisation des sans-papiers, le financement des mosquées et la marche en avant pro-communautarisme.

L’année 2012 pourrait bien, hélas, être le début d’une longue descente aux Enfers pour la France et les Français, comme Pierre Cassen et moi-même l’avons imaginé dans La Faute du bobo Jocelyn.

Mais notre livre se termine par la Reconquista !

Tout est possible, encore et le demeurera et les adhérents de Résistance républicaine seront aux premières lignes pour organiser la Résistance.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 06:22

Bruxelles : Pourquoi le Parti Populaire organise une manifestation contre le fascisme islamiste…

Riposte Laïque a reçu ce texte du président du Parti Populaire belge, Mischaël Modrikamem (que nous avions interviewé en 2010), invitant chacun, Français y compris, à se joindre à la manifestation contre le fascisme islamiste, organisée ce dimanche, à Bruxelles, à 11 heures. Nous le publions donc avec plaisir, encourageons nos lecteurs disponibles à s’y rendre, et souhaitons bonne réussite aux organisateurs.  

« Le Parti Populaire créé en 2009 est devenu le cinquième parti francophone belge en terme de voix (100.000 voix sur 2.400.000 votes) aux dernières élections de 2010.  Le PP est un mouvement qui s’inscrit dans le courant incarné par le PVV néerlandais, l’UDC Suisse et d’autres courants dits « populistes ». Le PP est emmené par l’avocat Mischaël Modrikamen qui en est le fondateur et le président. 

Suite aux provocations meurtrières de groupuscules islamistes tels sharia4belgium, le PP organise une manifestation ce dimanche 17 juin à 11 heures contre le fascisme vert.  Cette manifestation a été autorisée par le bourgmestre et sera « protégée » par les forces de police. 

Le Parti Populaire lutte contre le politiquement correct et pour nos valeurs démocratiques occidentales.  

Tous nos amis européens et notamment français sont cordialement invités à y participer. Bruxelles est à 1h20 de Thalys de Paris et la manifestation débute à 11 heures, Place Royale à 5 minutes des gare du midi et gare centrale ».  

Je joins quelques articles et références qui illustrent la problématique et son contexte !  

La marche anti Sharia4Belgium autorisée à Bruxelles, mais il y aura des… contre-manifestations – lacapitale.be

GRANDE MANIFESTATION CONTRE LE FASCISME ISLAMISTE

L’Islam : fabrique à déséquilibrés ? (UBU-PAN 14/06/2012)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 05:55

Si quelqu’un doit être battu dimanche, c’est bien l’islamo-collabo Michel Vauzelle !

Nous avions déjà chaudement félicité Roland Chassain d’avoir eu le courage de se désister, mettant son avenir au sein de l’UMP en jeu, pour la France, parce qu’elle vaut bien mieux que toutes les carrières et les ambitions politiques.

En bon comptable des biens de la nation, Roland Chassain dresse en effet un bilan catastrophique de la gestion de Vauzelle :

On relèvera, entre autres douceurs : « Seulement 5 lycées construits contre 31 pour Jean-Claude Gaudin, Président RPR de la Région de 1990 à 1998, la PACA dernière région de France pour les dotations scolaires avec seulement 44€ par habitant, 0 km d’autoroutes construits, o km de voies de chemins de fer construits (depuis, il y a certes eu la ligne Cannes-Grasse, mais ça semble assez homéopathique pour 7 ans de responsabilités régionales…), seulement 35 entreprises aidées en 6 ans… au compte goutte !, la Paca a fait un bon de 7 places dans les régions les plus fiscalisées de France… et en 2005 : +30,4% d’impôts régionaux, 2 fois plus de dépenses que de recettes, 75% de frais de fonctionnement… et seulement 25% pour investir dans l’avenir du peuple sur les 340M€ offerts par l’Europe à la région PACA, seuls 18% sont utilisés pour les habitants. C’est ni plus ni moins le plus bas taux d’Europe.  Par contre le train de vie du Président de la Région ne semble pas mal loti, à en croire un rapport de la Chambre Régionale des Comptes « Les conditions de logement du président de la Région ont suscité l’attention de la chambre dans la mesure où l’analyse des fichiers informatiques montrait que le président actuel, avait séjourné de manière fréquente et régulière dans un hôtel de renom marseillais. En l’espèce, sur la période juillet 1998 – décembre 2002, les délibérations de la commission permanente font état de 79 nuits au Sofitel Vieux Port de Marseille […]Le président de la Région avait à sa disposition un véhicule avec chauffeur pour effectuer les trajets entre son lieu de résidence, Arles, et Marseille, siège du Conseil régional, ainsi qu’un espace de repos privatif au sein du bâtiment du Conseil régional […]Ces séjours au Sofitel Vieux Port, [coûtent] un montant total supérieur à 20 000 € entre juillet 1998 et décembre 2002 […] » 

Somme que M. Vauzelle a fini par rembourser avec ses propres deniers pour fuir le scandale. »

On ne s’étonnera donc pas que Vauzelle ait été pointé du doigt pour ses piètres qualités de gestionnaire de la région Paca, on se contentera de rappeler qu’il a été classé 21ème sur 21 des Présidents de région pour la qualité de leur gestion par l’Expansion du 21 février 2010, le magazine économique soulignant, selon wikipedia, que la Provence-Alpes-Côte-d’Azur était «  une région confrontée à de lourdes charges, et dont la gestion approximative ampute le potentiel d’investissement » .

On ne s’étonnera donc pas, non plus,  qu’il ait été entendu le 8 septembre 2010 comme témoin assisté après la  mise en examen de Sylvie Andrieux, dans l’enquête sur le détournement de 740 000 euros par des associations présumées fictives et subventionnées par le Conseil Régional de PACA  entre 2005 et 2007, dans le but d’acheter les services de responsables associatifs dans des quartiers populaires de Marseille.

Bref, si quelqu’un mérite d’être battu dimanche prochain, c’est bien Vauzelle !

En effet c’est peu dire que nous partageons avec le Maire des Saintes Maries de la Mer le dégoût pour Vauzelle, cet islamo-collabo qui a pour les musulmans les yeux de Chimène, lui qui a osé dire qu’il « était fier de présider une  grande région musulmane« .  Vauzelle se moque bien de savoir comment on vit dans les pays musulmans, Vauzelle se moque bien de savoir qu’il n’y a pas un pays musulman qui soit une démocratie et qui  protège les droits des femmes. Vauzelle est fier de voir sa région devenir musulmane en attendant que son pays devienne musulman, sans doute persuadé que sa position favorable à l’islam lui permettra de devenir le satrape provençal obéissant aux émirs d’Arabie Saoudite…

On ajoutera que face à ce personnage peu ragoûtant, on a une femme remarquable, venue de la gauche, ayant milité chez Chevènement et à Attac,  et  qui se présente sous l’étiquette du FN. Il faut  lire l’interview que Valérie Laupies  a accordée à Riposte laïque où elle explique ses choix, son itinéraire et ses credos. On sent de la droiture, de l’humanisme  et un vrai amour de la République. On en a bien besoin en PACA et encore plus à l’Assemblée Nationale. Puisse-t-elle porter haut ses couleurs, qui sont les nôtres,  aux antipodes d’un Vauzelle qui ose, sans rire et sans rougir, prétendre  » défendre les valeurs de la République », après le passif qu’on a rappelé ci-dessus !   

La France, la République et l’Assemblée nationale ont besoin d’un sang neuf, d’hommes et de femmes non corrompus par le pouvoir et les ambitions, et Valérie Laupies est de celles-là. Que pas une voix de républicains patriotes ne lui manque !

Christine Tasin

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 01:56

Après l’avoir qualifié de tricheur et d’incapable, Mélenchon embrasse Kemel sur la bouche !

Aujourd’hui jeudi 14 mai a été organisée une conférence de presse à Hénin-Beaumont, autour du socialiste Philippe Kemel. Avec tous les candidats de gauche éliminés au premier tour de la législative de cette 11ème circonscription du Pas-de-Calais … dont Jean-Luc Mélenchon en personne. Et tous ces gens-là de s’embrasser sur la bouche, appelant le bon peuple à terrasser « la bête immonde ».

Pourtant on se rappelle combien cette campagne avait été pour le moins vive en Philippe Kemel et Jean-Luc Mélenchon avant le premier tour.

Jean-Luc Mélenchon avait accusé Philippe Kemel d’être un « menteur » et d’avoir « triché » pour être investi candidat socialiste. Il avait été jusqu’à l’accuser d’avoir gagné sa primaire en faisant voter des morts communistes ! Le candidat du Front de gauche avait reproché aux socialistes et à Kemel d’être des « incapables » et des « bons à rien », pour s’autoproclamer seul et meilleur « rempart » contre Marine Le Pen. Dimanche soir, totalement sonné, il avait été incapable d’appeler à voter PS.

Philippe Kemel, bien que plus courtois, n’avait pas ménagé ses critiques à l’encontre du candidat du Front de gauche, l’accusant d’être parachuté et de venir sur la circonscription uniquement pour se faire mousser devant les caméras. Kemel avait dit que « le calme reviendra » quand le parachuté du Front de gauche  reprendra « le train pour Paris ». Le PS avait même reproché au président de Parti de gauche d’être le principal responsable de la progression de Marine Le Pen.

Eh bien aujourd’hui, tous ces échanges aigris sont oubliés. Jean-Luc Mélenchon est venu soutenir sans ambiguïté et sans aucune réserve celui dont il disait pis que pendre : « Monsieur Kemel est maintenant notre candidat commun pour battre le Front national. »

Et Philippe Kemel de lui rendre la politesse : « Merci, Jean-Luc Mélenchon pour ton soutien très clair. Ton combat ici a été noble et tes idées ont bel et bien progressé. »

Quel beau duo de faux-culs et quel récital de faux-fuyants, qui démontre parfaitement que Jean-Luc Mélenchon ne jouait que le rabatteur de voix communistes pour François Hollande aux présidentielles, puis pour le candidat socialiste d’Hénin-Beaumont aux législatives.

Soit Jean-Luc Mélenchon pensait vraiment ce qu’il disait sur Philippe Kemel et ses amis socialistes (ou sur « le capitaine de pédalo » alias « Hollandréou »), et dans ce cas c’est un homme sans honneur et sans fierté pour retourner sa veste en quelques jours. Soit il ne le pensait pas, et alors c’est un comédien, certes de grand talent, mais qui a trompé ses électeurs et les Français, donc indigne de confiance.

Mais comment comprendre aussi l’acceptation du soutien de Philippe Kemel par Jean-Luc Mélenchon ? Lui aussi, a-t-il le moindre honneur, la moindre fierté, le moindre respect humain pour accepter un hommage de celui qui l’a traîné dans la boue ? A sa place, je ne serais pas très fière. Mais il est vrai qu’une place de député, ça n’a pas de prix. L’ex-sénateur et toujours parlementaire européen Mélenchon (qui refuse que sa fortune personnelle soit rendue publique) en sait quelque chose…

De toute façon la double défaite de celui-ci, aux présidentielles et aux législatives, signe la fin (provisoire) du lider maximo (ou plutôt lider minimo) du Front de gauche. Il y aura un ou deux communistes qui entreront au gouvernement pour faire bonne mesure et faire taire les velléités pseudo-révolutionnaires du carriériste Mélenchon et de sa clique de bobos-gauchos professionnels à la Corbière, Delapierre ou Coquerel.

Jeanne Bourdillon

PS. A noter une curieuse phrase de Mélenchon lors de cette conférence de presse : « Je vais rencontrer le Grand Rabbin de France pour qu’il sache la distance qui me séparera toujours de l’antisémitisme ». Allusion à l’affaire Theodorakis sans doute… C’est vrai que si les électeurs juifs ne sont guère portés sur l’extrême-gauche palestiniste, en revanche il y en a quelques-uns qui votent socialiste… Pur clientélisme et pur retournement de veste, une fois de plus !

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 01:54

Gauche morale : A Marseille, le PS invite à voter pour la justiciable Sylvie Andrieux, à qui il a retiré l’investiture !

La députée sortante Sylvie Andrieux (dans les quartiers nord de Marseille) est impliquée dans une affaire de détournements de subventions du conseil régional de PACA : quelques 700.000 euros d’argent public auraient ainsi été versés à des associations fictives entre 2005 et 2009, pour « acheter » des suffrages, recruter des colleurs d’affiches, etc. Les bénéficiaires auraient utilisé ces dons à des fins personnelles (achats divers) ou pour financer des organisations islamistes voire maffieuses et délictueuses. La presse locale évoque même des achats d’armes…

Le 7 avril 2010, le bureau de l’Assemblée nationale lève l’immunité parlementaire de Sylvie Andrieux, qui est mise en examen le 8 juillet 2010 pour « complicité de tentative d’escroquerie et de détournement de fonds publics ».

Le 10 février 2012, le procureur de la République Jacques Dallest considère que Sylvie Andrieux est intervenue « très concrètement » pour attribuer des subventions à des associations inexistantes et qu’elle est au centre d’un « clientélisme politique » destiné à une « fidélisation de l’électorat et d’intérêts politiques ».

Cela n’empêchera nullement le Parti socialiste de l’investir dans son fief des quartiers nord pour les législatives de 2012 ! Comme exemple de moralité, on fait mieux…

Mais voilà que le 29 mai 2012, Sylvie Andrieux est renvoyée devant le tribunal correctionnel pour « détournement de fonds publics », ce qui est la suite de sa mise en examen.

Le Parti socialiste lui retire alors son investiture le 31 mai 2012… soit deux semaines après la date de délai légal de dépôts des candidatures ! Ce qui empêche le PS de présenter un autre candidat. Quel hasard…

Sylvie Andrieux maintient tout de même sa candidature, et continue à faire coller des affiches et distribuer des tracts avec le logo du PS (sans que celui-ci ne porte plainte !) et un prétendu soutien de et à François Hollande.

Cela rend furieux le Front de gauche, qui aurait aimé que le Parti socialiste appelât à appeler pour sa propre candidate, ce qu’il s’est bien gardé de faire.

Résultats du premier tour :
- Stéphane Ravier, Front National : 29.87%
- Sylvie Andrieux : 29,80% (27 voix d’écart !)

Aucun autre candidat ne peut se maintenir. Même l’UMP qui fait 20%, à cause d’une participation catastrophique de 53%.

Et que croyez-vous que fait alors le Parti socialiste ? Il appelle tout simplement à voter « contre le candidat du Front National », donc logiquement pour Sylvie Andrieux qu’il avait pourtant « désinvestie » dix jours plus tôt !

Quelle mascarade ! Quelle tartufferie ! Quelle leçon de faux-culs nous donne là le Parti socialiste, qui a tout fait pour jouer sur les deux tableaux : avoir une candidate éligible tout en faisant semblant de la désavouer.

Roger Heurtebise

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 07:16

2e tour : Il faut faire battre le renégat Julien Landfried et les candidats du MRC vendus au PS

Le MRC présentait une soixantaine de candidats dont 9 candidats d’union avec le PS. Il n’atteint pas le seuil nécessaire pour bénéficier du financement des partis politiques (50 candidats à 1%). Au delà des 9 candidats d’union, seule une vingtaine de candidats passe la barre des 1%.

Debout la République a présenté 300 candidats dont plus d’une centaine a atteint l’objectif. Nicolas Dupont-Aignan  va être réélu, cette fois-ci  sans aide, contre l’UMP, le PS, le FN, le FG et les Verts. Bravo pour cette autonomie, on ne peut pas en dire autant du MRC dont les 7 candidats présents au second tour ne l’auraient jamais été sans l’intercession du PS.

Un contrat de législature a été signé le 9 mars dernier entre le PS et le MRC. Il entérine un accord politique et électoral mais prend acte également de désaccords par exemple sur le nucléaire et la ratification de la Charte des langues régionales et minoritaires. Il reste cependant silencieux sur le droit de vote et d’éligibilité des étrangers, il est vrai que sur cette question Jean-Pierre Chevènement avait le premier ouvert la voie du reniement. (1) (2)

Les candidats du MRC clament a qui mieux mieux leur loyauté envers les 60 engagements de François Hollande alors que le numéro 41 porte sur le nucléaire, le numéro 50 sur le droit de vote et d’éligibilité des étrangers, le numéro 56 sur la ratification de la Charte des langues régionales et minoritaires. Bastien Faudot, secrétaire national du MRC, chargé des élections, confirme : «Dimanche prochain, les citoyens devront se mobiliser pour que les 60 propositions du Président de la République se traduisent en 60 réalisations» !

La palme revient à Julien Landfried, candidat parachuté dans la 13e circonscription des Hauts-de Seine (Antony, Châtenay-Malabry, Bourg-la-Reine, Sceaux) . Il déclare qu’il votera «sans hésitation» pour le droit de vote et d’éligibilité des étrangers.

Dans un article publié dans Rue 89 on découvre comment JL perçoit la circonscription : « C’est une réserve indienne ! Il n’y a presque pas d’immigration. Dans les gares RER, on n’a pas l’impression d’être dans le réseau francilien, on dirait La Défense». JL a grandi en banlieue parisienne, mais à Grigny, dans l’Essonne « C’est pas le même genre » rajoute-il.

Je ne sais pas à quelles heures JL fréquente les transports mais passons. Grigny, cette «zone de non droit», ce «quartier sensible», expressions euphémiques pour désigner les territoires perdus de la République que sont les places de sûreté islamiques, serait donc la norme pour Julien Landfried ! C’est à Grigny que pendant les «événements» de l’automne 2005 un imam et son fils ont tiré au fusil de chasse sur les représentants de la  puissance publique. L’expression «pogromes anti-républicains» inventée pour la circonstance par Alain  Finkielkraut convient tout à fait. Je la préfère à «émeutes» qui fait la part trop belle à ces bribes de guerres de défédération contre-révolutionnaires. «Emeutes» renvoie indûment à la poésie de notre tradition révolutionnaire, à Victor Hugo, à 1848.

Je n’ai guère apprécié le sourire appuyé, presque énamouré de JL à l’adresse d’une voilée dans les rues de la Butte-Rouge à l’occasion de son porte à porte scénographié. Le minimum pour un homme de gauche aurait été un regard désapprobateur. Mettre en avant la photo de cette scène sur son blog de campagne n’a rien d’innocent. Le bougre sait où se trouve son vivier électoral, 93% des mahométans ayant voté Hollande d’après un sondage OpinionWay portant sur 10 000 sondés.

JL vient en touriste dans le sud du 9-2, «la réserve indienne», prêcher la bonne parole et assurer qu’il sera loyal à Hollande et à ses 60 engagements. Il votera donc sans état d’âme pour le droit de vote et d’éligibilité des étrangers et pour la Charte européenne des langues régionales et minoritaires. Il contribuera ainsi à mettre un point final à notre République une et indivisible. Il n’y a pas si longtemps il s’était aventuré dans une autre «réserve indienne», au Local chez Batskin (3), pour présenter son opuscule Contre le communautarisme (4) dans lequel il évoque, à raison, la genèse nazie de la Charte des langues régionales. «La réserve indienne» vaut bien une messe !

Julien Landfried est au coude à coude avec Patrick Devedjian, l’élection se jouera sur le fil du rasoir. Les patriotes (5,5%) peuvent faire échec au renégat. Patrick Devedjian est opposé au vote des étrangers même s’il édulcore sa position en la justifiant par la non-réciprocité.

Sur les 7 candidats MRC présents au second tour deux sont assurés de leur élection. Il s’agit dans la 10e circonscription du Val de Marne de Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre, Président du MRC. Un duel l’opposera au maire Front de Gauche d’Ivry si ce dernier ne se désiste pas. Jean-Luc est le seul candidat pour lequel on pourrait voter puisque le MRC bien qu’islamophile, est moins immigrationiste que le FG et surtout opposé au «sanspapiérisme», cheval de bataille du FG.

Le deuxième est le sympathique Christian Hutin, député sortant, maire de Saint Pol-sur-Mer dans la 13e circonscription du Nord. Il a obtenu près de 48%. Son adversaire FN ne fera pas le poids.

Dans la 7e circonscription du Var, s’affronteront dans une triangulaire, l’UMP, arrivé en tête, le MRC et le FN.

Dans les trois circonscriptions restantes, des duels opposent les candidats MRC à des candidats de droite.

Dans la 4e circonscription de l’Aisne Marie Françoise Bechtel première vice-présidente du MRC a toutes les chances d’être élue.

Dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort, le maire MRC de Belfort, Etienne Butzbach, devrait selon toute vraisemblance être élu.

Dans la 2e circonscription de la Drôme, Catherine Coutard, candidate du MRC, fait jeu égal avec la droite (33%). Les patriotes  détiennent  avec près de 20% la clef de l’élection.

Pour mémoire, le 18 janvier dernier, Jean-Pierre Chevènement faisait part de son choix pour la présidentielle : dans l’hypothèse d’un second tour Sarko/Marine il aurait appelé à voter Sarkozy (5).

Pascal Olivier

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 07:01

Madame Kosciusko-Morizet, j’espère que vous allez vous prendre la fessée de votre vie

 

Madame Kosciusko-Morizet, la « fessée » de l’autre jour ne vous ayant pas suffi, c’est avec hargne, mais néanmoins plaisir que je vais en remettre une couche !

Madame Kosciusko-Morizet, au risque de vous décoiffer, j’estime que Marine Le PEN a totalement raison de vouloir vous éliminer au second tour des législatives ; surtout en employant vos propres méthodes : cela s’appelle « l’arroseur arrosé ».

Vous êtes particulièrement mal venue de venir parader au J.T. de David Pujadas, persévérant dans l’aigreur face aux propos de Marine Le Pen, alors que c’est vous qui par votre attitude, sectaire, haineuse et anti-démocratique, l’avez agressée de façon honteuse avant, pendant et après les toutes récentes élections présidentielles.

Vous vous êtes arrogé le droit de dire que vous préfèreriez « voter PS plutôt que FN », mais quand MLP appelle à voter pour le candidat PS pour vous faire barrage (ce que vous avez bien mérité) vous vous en offusquez : ce faisant vous êtes parfaitement RIDICULE ! A votre place (mais heureusement je n’y suis pas) j’aurais, après les résultats du 1er tour et le commentaire de MLP,  adopté un profil plutôt bas devant ce camouflet bien mérité.

Vous parlez de la « politique dangereuse du F.N. » : alors vous n’avez sûrement pas lu son programme avec attention, sinon vous vous seriez aperçue depuis longtemps que d’une part le FN nouvelle manière est différent du  parti de JMLP, et d’autre part que ce programme est en tous points le plus républicain et le plus en adéquation avec les attentes des citoyens.

Mais peut-être n’en avez-vous cure, puisque manifestement seule votre carrière politique ayant un sens pour vous, vous pensez qu’il suffit de se cacher derrière une belle étiquette, de belles paroles et de beaux sourires, pour « remporter le morceau » avec des électeurs faciles à subjuguer et surtout à manipuler au gré de vos besoins !

Je n’arrive pas à décider lequel, de Jean-François Copé ou de vous, est le plus borné. Sans doute êtes-vous à égalité, car si l’on a souvent dit que nous avions la Droite la plus bête du monde, c’est précisément à cause de gens comme vous deux, qui êtes tout a fait incapables de vous remettre en cause et d’adopter un changement de stratégie, même lorsque la Nation est en grand danger.

Comme je le lui ai d’ailleurs écrit, pas plus tard qu’aujourd’hui (pour ses commentaires aussi intransigeants  que les vôtres) : « aujourd’hui la maison France est en feu, il n’est plus temps de comparer les mérites des différents pompiers, mais seulement d’unir TOUTES les bonnes volontés qui peuvent aider à maitriser l’incendie » … Au lieu de quoi vous et vos semblables, petits esprits mesquins, préférez souffler sur les braises… alors ne venez pas vous plaindre si vous vous brulez, car c’est sans aucun doute ce qui vous pend au nez si vous persistez dans la diabolisation (imméritée) de Marine Le Pen et de son électorat (dont je suis, je pense que vous l’aurez compris).

Sachez que moi aussi j’ai longtemps regardé le F.N. avec crainte et suspicion, mais c’est justement à cause (ou grace) à des politiques indignes, tels que vous, que j’ai finalement considéré d’un autre oeil ce que MLP proposait, et comme je suis bien moins sotte que vous (puisque j’utilise mon cerveau pour réfléchir par moi-même, non pour gober les pensées pré-machées des politiques) j’ai vite constaté que ce programme seul était digne d’un parti républicain !  Démagogie direz-vous ?  Peut-être, mais pour autant, j’estime que dans ce domaine elle ne vous arriverait  pas à la cheville !

Pas plus qu’à Martine Aubry qui galvaude aujourd’hui à tout va le terme de REPUBLIQUE, je ne vous autorise à vous accaparer ce terme, vous n’êtes ni l’une ni l’autre digne de le prononcer !

Au deuxième tour des élections présidentielles j’ai voté Nicolas Sarkozy, malgré mon ressentiment à son endroit pour ses manquements et trahisons de son programme de 2007, car j’ai su mettre ma colère dans ma poche pour éviter le pire ; et je persiste à dire que si l’UMP et ses dirigeants avaient usé d’un autre langage envers MLP (et ses 6 millions d’électeurs) entre les deux tours, vous auriez pu éviter la tragédie du 6 mai.

Si aujourd’ui nous avons un dangereux fantoche à l’Elysée, vous avez une grande part de responsabilité, nous sommes nombreux à en être persuadés, alors cessez d’affubler Marine Le Pen de tous les maux, en vous faisant passer pour de petits anges, et commencez à balayer devant votre porte… après vous pourrez peut-être donner des leçons de ménage aux autres. Peut-être … Si vous êtes encore là ?

Josiane Filio

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 05:03

Cassandre Fristot : A 24 ans, je serai au 2e tour pour défendre ma France et des Français qui souffrent

Riposte Laïque : Peux-tu expliquer à nos lecteurs comment une jeune femme de 24 ans se retrouve candidate à une élection législative en Moselle ?

Cassandre Fristot :  Tout d’abord, à 16 ans, j’avais manifesté à Metz, un drapeau Force Ouvrière à la main, pour défendre le salaire des infirmiers, profession qu’exercent mes parents. L’envie de défendre la justice sociale et le travail était déjà là. En 2007, j’ai du faire mon choix pour l’élection présidentielle. J’ai écouté tous les candidats, lu chaque programme, et c’est au projet du Front National que j’ai adhéré. En effet, le Front National lui n’oppose aucune classe sociale. Au contraire, il rassemble les Français par le biais d’une solidarité patriotique. Depuis, j’adhère à 100% à ces idées qui sont celles d’un État fort, protecteur et laïc. 

Ensuite, ce sont à la fois ma conscience et mon cœur qui m’ont appelée à réagir et à m’investir dans la vie politique. Je suis révoltée par le quotidien des Français qui vivent une nouvelle paupérisation, due aux choix des responsables politiques : des européistes prêts à tout pour défendre une Union européenne ultra-libérale, au détriment du peuple qui crève… . Je vois les habitants autour de moi, ils n’y arrivent plus, la fin du mois arrive bien souvent le 15 voire le 10. Mes camarades de classe, diplômés d’un master études européennes et internationales, se retrouvent comme moi, sans emploi. Pour ceux qui ont « la chance » de toucher le RSA, ils se retrouvent à survivre avec 500 euros par mois, un loyer à payer et un frigo vide! Et l’UMPS continue à vouloir ouvrir grandes les portes de la maison FRANCE aux personnes du monde entier, avec une préférence toute particulière pour le Maghreb, alors même que nous avons 5 millions de chômeurs déclarés!  Ce n’est pas que les Français ne veulent pas travailler : il n’y a plus d’emploi ! C’est ce que mes camarades et moi vivons au quotidien dans notre recherche de contrat : nous sommes trop qualifiés et sans expérience, nous dit-on. Alors que reste-il à faire? Comme beaucoup, prendre un poste en intérim chez Mcdo certainement! Alors, oui je suis révoltée et je demande plus de JUSTICE pour les Français.  
On nous parle des pays du monde, mais quand s’occupera-t-on de la France et des Français? N’ont-ils pas le droit d’être prioritaires dans leur propre pays???

Je refuse de laisser les Français s’enfoncer dans une misère économique et sociale, car elle n’est pas inéluctable! Notre quotidien est la conséquence de choix politiques. Je refuse d’être complice du pillage de la nation française et de sa destruction  par la disparition de sa culture, de son art de vivre, de son autonomie alimentaire, de sa protection sociale, de sa souveraineté et de sa laïcité aujourd’hui tellement bafouée! Je  lutterai pour défendre la France et tous les Français, pour que toutes les générations qui se sont battues avant nous, ne l’aient pas fait en vain.

Riposte Laïque : Un tel engagement a-t-il eu des conséquences dans tes relations amicales ou familiales ?

Cassandre Fristot : De façon générale, tout s’est bien passé. Bien sûr, quelques voisins, qui me connaissent depuis toujours, ne me saluent plus. A ma grande surprise, j’ai eu beaucoup de réactions positives et de félicitations pour mon courage d’assumer mes idées publiquement. De plus, l’idée que la nouvelle génération s’en mêle est loin de déplaire à la majorité des électeurs, très contents que la relève soit là.

Riposte Laïque : Tu es donc qualifiée pour le deuxième tour, dans la 4e circonscription de Moselle. Qu’as-tu retenu de la campagne du premier tour, et comment vois-tu celle du deuxième tour ?

Cassandre Fristot : En ce qui concerne la campagne du premier tour, rien ne remplace les actions sur le terrain et le contact direct avec les habitants. Ces rencontres sont instructives, parfois tendues voire dangereuses, parfois très émouvantes. 
Sur un marché, nous nous sommes fait insultés par des sympathisants d’extrême gauche se réclamant de Mélenchon, car nous achetions du saucisson sec!  Beaucoup de réactions nauséabondes et profondément intolérantes provenaient de personnes se réclamant des partis de gôche! Finalement, l’intolérance n’est pas du tout la où les médias s’obstinent à la chercher!

Puis, comme je suis convaincue des idées que je porte, je ne regarde ni au temps, ni à la fatigue! En effet, la 4ème est la plus grande circonscription de Moselle et couvre 293 communes. Tous les jours nous avons distribué des tracts, organisé des réunions, discuté avec les Mosellans, très surpris de voir qu’un candidat en personne faisait le collage et le tractage!
Enfin, pour ce premier tour, j’ai retenu que mon âge dérangeait fortement la caste politique en place. Pour eux, à 25 ans on a pas le droit d’avoir ni des idées, ni des responsabilités politiques: à croire que ces vieux de la vieille ne sont jamais passés par là! Je crois que si les politiques doivent représenter le peuple, les jeunes français doivent faire partie des élus!!

En ce qui concerne le second tour, j’ai compris que beaucoup d’électeurs avaient voté le candidat UMP, qui à 66 ans est le député sortant, pensant que je ne serai pas au second tour. Par conséquent, et avec un score de 24,23% soit 11 180 voix, (mieux que Ségolène Royal ;) ) nous pouvons encore arracher la victoire. La campagne s’annonce intense et je suis très enthousiaste. 
 

Riposte Laïque : Ne crains-tu pas que ton engagement politique puisse nuire à ta situation professionnelle présente et future ? Comment vois-tu la suite de ton engagement politique ?

Cassandre Fristot :  Pour l’instant, je suis sans emploi alors cela ne peut pas être pire! Si je ne trouve pas de travail en France, il est probable que ma recherche d’emploi se fasse à l’étranger, surement en Allemagne, puisque j’y ai fait mes études. En effet, j’ai l’avantage de pouvoir habiter en France et de traverser la frontière régulièrement puisqu’elle n’est qu’à 5km à vol d’oiseau.

Élue députée, je m’engagerai à 100% dans cette activité qui je crois demande du temps, de la rigueur, de l’énergie  et un grand investissement personnel. Par ailleurs, je me battrai contre le cumul des mandats afin que plus de personnes puissent participer à la vie politique.
Si ce n’est pas le cas, je garderai évidemment le contact avec tous les sympathisants de la circonscription et j’organiserai régulièrement des réunions afin de préparer les prochaines élections.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 04:59

Procès de Merah-père contre la France : silence d’un gouvernement élu grâce à l’islam

La plainte à venir du père de Mohamed Merah illustre, s’il en était encore besoin, l’état de déliquescence au morne feu de laquelle s’éteint le rapport social dans notre pays.

Ce monsieur nous somme, du fond de sa campagne algérienne, de nous excuser pour avoir couvert l’action de notre police contre un jeune homme dont le tableau de chasse épingle quatre adultes et trois enfants, tous ciblés avec soin et abattus froidement au nom d’une Cause réfléchie, revendiquée et jusqu’au bout honorée.

Je vais donc, en tant que contribuable, voir une partie de mes impôts distraite pour l’instruction du procès que Monsieur Merah-père entame contre moi. Ainsi vont les choses sous le quinquennat débutant de Monsieur Hollande. À dire vrai, je préférerais que cet argent serve aux familles dont les enfants ont été tirés comme des lapins dans les rues de Toulouse et de Montauban. Mais il faut, n’est-ce pas, que la Justice suive son cours. J’avoue avoir du mal à concéder ma propre complicité, forcée, avec des gens qui me haïssent autant qu’il est possible de le faire. Et j’ai honte en pensant aux parents brisés qui vont devoir eux aussi acquitter leur dîme à l’une des plus grotesques mascarades de notre temps.

J’attendais, de la part des responsables religieux concernés par les déviances de l’un de leurs catéchisés, un peu de cette indignation que l’on exige ces temps-ci des démocrates. Le silence des autorités musulmanes censées modérer les ardeurs de leurs ouailles sonne ici comme l’aveu d’une profonde et totale compromission avec les exécutants de missions assignées loin de France par leurs pairs. L’Islam en tant que conquête des esprits par la peur et la coercition trouve dans cette demande de réparation sa raison d’être et il serait vain d’espérer trouver dans l’apparente démission de ses prélats français le simple reflet d’une lâcheté de circonstance. La réalité, bien différente, est la tacite complicité de gens pour qui les excès de quelques uns, même sanglants, même indicibles, ne sont en fin de compte que l’expression d’un message mal interprété, en leur sein, par les tenants de l’action violente.

Le fond demeure immuable, et les comportements électoraux actuels de la communauté musulmane démontrent à l’envi que le gigantesque mouvement en cours ne se laissera pas dévier de sa route par les actions individuelles de ses composants les plus radicaux. En permettant l’élection de François Hollande, l’Islam a de surcroît marqué un but dont les conséquences sur l’issue du match pèsent désormais lourd, très lourd. Dans cette partie où les règles ne cessent de changer au bénéfice du plus malin, la cruelle odyssée de Mohamed Merah n’est qu’un incident de jeu, dès lors que l’arbitre de la rencontre, j’ai nommé la République, compte les coups sans intervenir sur les termes du règlement.

Nous en sommes là et je crains fort que les morts de Toulouse et de Montauban soient d’ores et déjà passés par pertes et profits, comme le sera bientôt la probable centaine de soldats tombés pour rien à sept mille kilomètres de chez eux. Craindre et vite oublier, telle est la devise inscrite depuis trop longtemps au fronton de la République. Nous sommes conduits par des pleutres qui confondent le bruit de leurs pets dans la soie des fauteuils ministériels avec celui des tambours de la gloire nationale. Si au moins ils ouvraient les fenêtres!

Monsieur Merah-père a raison. Il enfonce le fer dans les parties insensibles de la plaie. Nul doute qu’il trouvera, chez son supposé ennemi, la complaisance que réclame son entreprise. Au silence de ses bergers répondra celui de nos grandes consciences, puisque les uns comme les autres ne supportent plus le cri que pousse quant à lui le peuple lorsqu’on lui perce le flanc. Déjà ceux qui ont mis leur vie en jeu pour abattre un « forcené » en mission ne sont-ils pas suspecté d’avoir mal agi?

Alors, allez-y, Monsieur Merah, foncez! On vous dégottera sans grande peine les avocats pertinents et les juges attentifs que réclament votre procédure. Et même, allez plus loin que la plainte contre X. Attaquez la France, tout simplement. Au nom de la colonisation, de l’esclavage, des Croisades, du vase de Soissons et de la grotte Chauvet. Ne reculez devant rien. Finalement, ma fraction d’euro placée de force dans votre projet est un pari fait sur la bêtise et la lâcheté des mes gouvernants et de leurs godillots médiatiques.

Je vous donne en prime un scoop : depuis quelques années, la serpillère-France, bonne à tordre, implore pour en prendre un peu plus chaque jour dans la gueule. Ne ratez pas, je vous prie, ce moment assez unique dans son Histoire.

Alain Dubos

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 04:54

La « première concubine de France » règle ses comptes avec l’« ex » du Président de la République

Ce n’est plus un secret pour personne : François Hollande entretenait une « relation » avec la journaliste Valérie Trierwieler dès 2005, soit deux ans avant l’élection présidentielle de 2007. Election où François Hollande et sa compagne Ségolène Royal ont fait semblant de rien… jusqu’au second tour de l’élection où Ségolène Royal a révélé à la télévision ses problèmes de couples.

Et voilà qu’en 2012, Ségolène Royal totalement balayée par les « primaires socialistes » annonce son ralliement à son « ex » François Hollande. Puis Ségolène Royal se présente aux législatives à La Rochelle, ce qui un parachutage par rapport au « dissident » socialiste local Olivier Falorni soutenu par les socialistes locaux, et qui se maintient malgré les oukazes du PS.

Cela vaut à Ségolène Royal un soutien exceptionnel de Martine Aubry et de Cécile Duflot, qui feront le déplacement à La Rochelle en bousculant leurs emplois du temps : http://ripostelaique.com/la-rochelle-aubry-et-duflot-vont-porter-le-coup-de-grace-au-soldat-royal.html

Pas sûr que ces soutiens d’une communautariste islamophile comme Martine Aubry (alors que Ségolène Royal avait lancé son fameux « femmes violées, femmes voilées » en 2007), ou la ministre partisane de la libération du cannabis (ce qui lui vaut un « bashing » remarquable sur Twitter) rendent vraiment service à Ségolène Royal. On a connu plus d’un candidat UMP qui a caché son étiquette sarkozyste lors des cantonales, ou qui aujourd’hui cachent leur étiquette UMP…

Contre son rival candidat, Ségolène Royal se prétend la seule candidate « soutenue » par son « ex », François Hollande, devenu président de la République :

« Dans cette circonscription de Charente-Maritime, Ségolène Royal est l’unique candidate de la majorité présidentielle qui peut se prévaloir de mon soutien et de mon appui », affirmerait le nouveau chef de l’Etat.

Mais un « twitt » de sa nouvelle compagne officielle Valérie Trierwieler sème le trouble, en soutenant ouvertement Olivier Falorni contre sa rivale (en ménage) Ségolène Royal :

« Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’ années dans un engagement désintéressé », écrit la concubine du chef de l’Etat. Propos que l’intéressée a confirmés à l’AFP : http://www.20minutes.fr/politique/951705-trierweiler-encourage-adversaire-royal-cree-stupeur

Voilà le niveau politique de la gauche française : collusion entre politiques et journalistes, et affaires de relations intimes qui prennent le dessus sur l’intérêt de la France et des Français.

Djamila GERARD

Repost 0
Published by La Libellule - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée