Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 23:05

Aphatie, le journaleux qui veut raser le Château de Versailles!

Publié le 12 novembre 2016 - par

apathie

On Va Plus Loin, émission présentée par Sonia Mabrouk sur Public Sénat, accueillait ce jeudi le « journaliste » Jean-Michel Aphatie qui n’a pas manqué l’occasion de livrer sa vision de la politique étrangère et française.

Celui qui a milité au PS dans les années 1980, fricotant avec Mitterrand et Delors, n’a oublié ni son gauchisme dissolvant ni sa haine de la France, ne cessant de déverser sa bile contre ces beaufs d’amerloques qui ont osé voter contre le camp du Bien. Déjà la veille, sur BFM TV, il affirmait le besoin de « s’interroger sur le suffrage universel » lors d’un débat face à Eugénie Bastié.

Là encore, l’ancien vendeur de voitures ne rate pas l’occasion de cracher son trop de venin. Et personne n’échappe à sa critique.

Quand la présentatrice lui demande si les journalistes doivent procéder à une autocritique suite à la victoire surprise de Trump, papy s’emporte: « Nous n’avons pas à nous flageller. Ce n’est pas la faute des journalistes si ce démagogue absolu a été élu… Arrêtons de culpabiliser… On est sans cesse en train de culpabiliser les médias, on parle de bobos, des élites, des sachants. Ah! On condamne l’intelligence dans ce pays… quelle bêtise! » fulmine-t-il. Vite, une camisole de force!

Viennent ensuite les questions sur la politique française: les raisons du discrédit dont souffre la classe politique, l’abaissement de la fonction présidentielle, le dégoût pour les partis classiques… « Je pense que la responsabilité des citoyens est grande » déclare le journaliste. Donc, le Système ce serait nous qui l’aurions créé… Nous, citoyens, serions fautifs de préférer les candidats qui parlent notre langage à ceux qui s’adressent à nous en des termes ésotériques.

C’est qu’il se place en victime, le vieux mitterrandien. « Éric Zemmour vend 500 000 livres, si moi j’en vends 5000 je suis content » dit-il d’un ton amer. Cela illustrerait selon lui un goût morbide des Français qui s’intéresseraient plus aux auteurs qui parlent du déclin national que de l’espoir. Il faut dire que son dernier livre On prend presque les mêmes et on recommence s’annonce d’ores et déjà comme un flop.

Mais sa déclaration phare arrive en fin d’émission, comme une consécration. Pourquoi les électeurs aiment-ils les candidats antisystème? La réponse du journaliste ne se fait pas attendre: « L’esprit politique français est fabriqué par le souvenir de Louis XIV, de Napoléon et du général de Gaulle quand on fait de la politique en France Madame, c’est pour renverser le monde, et bien ça, ça n’entraîne que des déceptions, moi si un jour je suis élu président de la république, savez-vous quelle est la première mesure que je prendrais ? Je raserais le château de Versailles […] ce serait ma mesure numéro un, pour que nous n’allions pas là-bas en pèlerinage cultiver la grandeur de la France« .

Oui, vous avez bien lu. Aphatie le bien nommé veut raser un des plus beaux châteaux français parce qu’il symbolise la grandeur de ce pays… Donnons-lui au moins le mérite d’assumer ses abominables opinions. Combien de journaleux gauchistes (pardon pour le pléonasme) pensent la même chose sans oser le dire?

 Nicolas Kirkitadze

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 23:02

« Quand les Anglais livraient le Levant à l’État islamique », par Lina Murr Nehmé

Publié le 12 novembre 2016 - par
  • linamurranglais

En ce moment où tout le monde parle du Brexit, on a bien besoin de découvrir la politique anglaise au temps où la Grande-Bretagne était la maîtresse des mers et où elle voulait être la maîtresse des terres.

On a besoin d’un livre – un livre qui se lirait comme un roman – qui nous explique le comportement des politiciens anglais en 1840, quand ils ont ressuscité le califat ottoman qui allait disparaître.

Et leur comportement en 1915, quand ils ont travaillé à créer le nouveau califat arabe que demandait le chérif Hussein, maître de La Mecque.

Et leur comportement en 1924, quand ils ont accepté qu’Ibn Saoud, ancêtre spirituel de Daech, chasse leur allié le chérif Hussein et massacre les musulmans arabes par dizaines de milliers pour fonder son propre État islamique en Arabie et donner son nom au pays : l’Arabie Saoudite.

Et on a besoin, enfin, de connaître la vérité au sujet du rôle des Anglais dans la naissance de la guerre israélo-palestinienne.

Un an après la parution de son dernier livre « Fatwas et caricatures – La stratégie de l’islamisme », la grande historienne et polémiste franco-libanaise, Lina Murr Nehmé, nous surprend en nous livrant une nouvelle publication qui répond à ces questions justement : « Quand les Anglais livraient le Levant à l’État islamique », qui vient de paraître aux Éditions Salvator. Il aurait pu s’appeler : « Les États islamiques que les Anglais ont sauvés ou créés ».

Ce livre, aussi saisissant et riche d’informations et de documents historiques que le précédent, a un sous-titre stupéfiant : « Or, corruption et politique étrangère britannique ». Mais son contenu est plus stupéfiant encore. En le lisant, aussi averti qu’on soit, on est déconcerté, voire ahuri face à ce qui s’est tramé et s’est déroulé réellement sur le terrain.

Nous savions que les Anglais sont des maîtres dans le domaine de tendre des pièges, d’intriguer, de manipuler les acteurs, les forces actives notamment féodales, ainsi que les institutions et groupes ayant une influence, petite ou grande, et pouvant créer des conflits internes, nationaux et régionaux. Mais nous ne savions pas quelles intrigues l’Angleterre a nouées pour protéger d’abord la route de l’Inde, et plus tard, celle des concessions pétrolières qu’elle avait achetées en Iran, mais surtout pour affaiblir, par tous les moyens, même les plus vils, l’influence des puissances rivales dans la région, notamment celles de la France, de la Prusse, de l’Autriche-Hongrie, de La Russie.

En 1840, le Liban intéresse l’Angleterre, moins pour sa beauté que pour son emplacement stratégique, car elle veut alors construire un canal pour relier les deux fleuves, l’Oronte et l’Euphrate. Or les sources de l’Oronte sont au Liban, où les Français sont influents. Et l’armée égyptienne est arrivée jusqu’à l’Euphrate et va renverser le califat. Pour obtenir la sécurité de la route de l’Inde, les Anglais décident de sauver l’État islamique moribond de la disparition, en créant une guerre civile au Liban et en bombardant sauvagement Beyrouth. Ensuite, ils livrent le Liban, la Syrie et la Palestine à l’État islamique ottoman.

C’est la première, mais non la dernière fois dans ce livre, qu’on verra les Anglais livrer le Levant à l’État islamique.

L’auteure raconte aussi le côté humain de cette tragédie, en racontant la situation au Liban avant et après cette guerre, qui a amené les massacres de chrétiens de 1861. Elle dévoile des faits étonnants concernant le rôle des Joumblatt

D’origine kurde et de confession sunnite, les Joumblatt deviennent libanais et druzes, ce qui ne les empêche pas de continuer à travailler pour l’étranger en semant la division et les massacres au Liban. Ils jouent un rôle clé dans les événements tragiques que connaît le Liban, avant 1840 et après, surtout lors du massacre des chrétiens en 1860, qu’ils commettent pour le compte de l’État islamique ottoman. L’auteure nous exhume des documents historiques quasi inconnus du public, qui rétablissent une vérité longtemps dissimulée et permettent de mieux comprendre d’autres événements survenus ultérieurement et demeurés jusqu’alors louches ou énigmatiques.

Les massacres ont eu lieu parce que les chrétiens du Liban, et même les druzes du Liban, ne sont pas désirés par le calife ottoman, et la seule solution, pour lui, est de les tuer tous. Chose que nous verrons arriver durant la première guerre mondiale.

En 1915, la France et l’Angleterre, signataires des accords Sykes-Picot, étaient soucieuses d’en appliquer sur le terrain les clauses, car elles favorisaient sans heurts leurs intérêts respectifs. En même temps, la Grande-Bretagne, voyant le déclin de l’Empire ottoman, n’avait pas hésité à élaborer une stratégie très risquée, qui consistait à créer un nouvel État islamique au Levant, à y installer ses propres agents comme conseillers et à soumettre à cet État tous les pays de la région qui se trouvent sur la route du Golfe Persique. Ils estimaient que cet État, régenté par la dictature de la charia, serait susceptible de stabiliser la région, s’il soumettait les différents peuples de la région qui réclamaient leur indépendance. Car si ces peuples devenaient indépendants, ils seraient amenés à prendre, chacun, ses propres décisions. Et s’ils étaient sous protectorat français, italien ou russe, ce serait pire. En tous cas, l’Angleterre ne serait plus en mesure de contrôler la route de l’Inde et du pétrole. Dès cette époque l’importance du Proche Orient aux yeux des grandes puissances, le transforme en victime du pétrole, ce carburant consommé à outrance durant la première guerre mondiale, pour faire marcher les industries et les machines de guerre, et qui s’était révélé, selon le mot de lord Curzon : « Dès le début des hostilités, le pétrole et ses dérivés se révèlent comme les facteurs décisifs par lesquels on peut mener une guerre et par lesquels on peut la gagner ».

Pour affaiblir les Turcs et diviser les musulmans, les Anglais soulèvent les musulmans arabes contre les musulmans turcs. Les Turcs ont appelé au djihad ? Les Anglais poussent les Arabes à faire la même chose. Ils convainquent un Arabe, le chérif Hussein, d’appeler au djihad à partir de La Mecque. Ils ont ainsi brouillé les cartes. Le prix de tout cela ? Des pays entiers – le Liban, la Syrie, l’Irak – et leurs peuples réduits en servitude, astreints à subir la charia, uniquement pour permettre aux Anglais de gagner la guerre et de protéger la route des Indes et la route du pétrole.

L’auteure nous révèle ensuite les raisons politiques et financières pour lesquelles les Anglais refusaient que les juifs aillent en Palestine. Les Anglais voulaient protéger le canal de Suez et construire un grand chemin de fer pour amener le pétrole de Mossoul jusqu’à la Méditerranée à travers le port de Haïfa. Ils voulaient en fait contrôler toute la région, la Palestine et le Liban-Sud, et les Lieux Saints. Ils ne voulaient pas que les juifs émigrent en Terre Sainte, et ils pensaient qu’en créant le grand État islamique promis au chérif Hussein, ils pourraient garder ce pays pour eux. Parlant de la Palestine et du Liban-Sud, le ministre Balfour disait : « J’espère que les Arabes ne nous chicaneront pas cette petite encoche ».

L’auteure nous montre pourquoi les Anglais ont changé d’avis en 1917 et ont décidé de permettre aux Juifs d’émigrer en Palestine, pendant que la première guerre mondiale faisait des ravages tant en Europe qu’au Proche Orient. Cette question était alors combattue par de nombreux politiciens juifs. Dans le Cabinet anglais qui a accouché de la « Déclaration Balfour », le seul ministre qui refusait cette Déclaration et qui la combattait était aussi le seul Juif, Edwin Montagu, qui la jugeait antisémite !

Elle nous montre ensuite comment l’empereur catholique Charles d’Autriche qui cherchait à mettre un terme à la guerre et à arrêter le massacre des innocents (qui, d’ailleurs, étaient alors surtout des Français, puisque la guerre se déroulait sur le sol français), finit par être renversé par le lobby puissant des francs-maçons et de leurs acolytes qui gouvernaient l’Europe, et qui ont refusé sa paix, et ont ensuite démembré son empire et apporté des catastrophes à l’Europe.

Entre-temps , la gouvernement ottoman profite de l’embrouillamini de la guerre pour procéder à deux génocides, conçus et programmés depuis longtemps, et destinés à une purification ethnique du Proche Orient. Le premier a ciblé le peuple arménien, justifié au nom de la raison d’État. Les Jeunes Turcs ont exterminé de la manière la plus atroce des centaines de milliers de Chrétiens arméniens dans l’Empire ottoman, mais aussi des Chrétiens assyriens, chaldéens et syriaques.

Le second, c’est le génocide libanais, programmé et exécuté par le gouvernement turc selon une stratégie à la barbarie minutieuse, dont le but est : décimer lentement le peuple libanais par la famine. Le tyran sanguinaire Djemal Pacha, commandant en chef de la IVe armée turque, réquisitionne les hommes et tous les vivres, interdit l’importation au Liban de produits alimentaires, fait détruire les vieilles rues de Beyrouth. Bilan tragique : plus du tiers de la population de Beyrouth et du Petit-Liban exterminée par la famine. L’auteure, s’appuyant sur des documents parfois méconnus, dresse un bilan comparatif frappant des diverses versions turque, anglaise et française de ce génocide survenu durant la première guerre mondiale. Elle montre comment les Anglais voulaient faire du Liban une partie de l’Etat islamique, et soumettre les chrétiens du Liban comme les autres chrétiens d’Orient à la Mecque.

Puis l’auteure nous dévoile les intrigues de la Conférence de la Paix en 1919. Le pétrole est, comme aujourd’hui, la cause primordiale des disputes entre les chefs d’Etat. Chaque puissance cherche à obtenir le maximum d’avantages dans la reconfiguration politique et structurelle de la région du Proche Orient.

Mais le djihad a été créé à coups de millions de livres anglaises et de tracts écrits par les Anglais et jetés par eux par avion, pour propager l’islamisme et la doctrine politique de l’arabisme en Syrie, au Levant et en Irak, afin de rendre possible l’Etat islamique promis par les Anglais au chérif Hussein et à son fils Fayçal. Des révoltes en Syrie, des appels au meurtre, le sang qui coule en Palestine et au Liban-Sud, et l’armée française qui chasse Fayçal de Damas et met un terme au rêve du califat. Mais le djihad arabe financé par les Anglais en 1919 en Syrie et en Palestine, ne pouvait pas s’arrêter et ne pouvait pas ne pas aboutir à al-Qaïda et Daech, à cause d’une réalité très délicate : en Palestine, Herbert Samuel, un Anglais sioniste, s’est arrogé le droit de donner à Hajj Amine Husseini, qui avait déjà provoqué un massacre de juifs, l’autorité sur les musulmans palestiniens, en faisant de lui le mufti de Jérusalem et le grand mufti de Palestine. Il lui a donné la possibilité de créer la haine et de massacrer les juifs. C’est ainsi qu’a commencé le djihad palestinien, avec Hajj Amine qui se donnait un air doucereux, et Izzeddine Al-Qassam, auxquels sont venus se joindre Hassan Al-Banna et son fils Saïd Ramadan, père de Tariq Ramadan.

En ce moment où le Moyen Orient est bouleversé par un séisme politico-militaire sans précédent, ce nouveau livre est comme un fil d’Ariane qui nous permet de nous retrouver dans le labyrinthe de l’enchevêtrement de la politique des puissances occidentales et de celles des pays de la région. L’État islamique installé par Daech aujourd’hui n’est pas nouveau. Il a commencé à exister depuis des dizaines d’années au Levant et en Irak, même si, pendant quelques années, on l’avait cru mort.

Maurice Saliba

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 22:58

La drôle de razzia immobilière du Qatar en France

Publié le 12 novembre 2016 - par
av-quatar-lancien-emir-hamad-al-thani-et-sa-deuxieme-epouse-la-cheikha-moza
 
L’ancien émir, Hamad al-Thani et sa deuxième épouse, la cheikha Moza, en avril 2012, lors d’une visite d’acquisition en France. Accueilli en grandes pompes par un détachement de la garde Républicaine, avant que ne débute sa drôle de razzia immobilière en France.
 
La France est-elle à vendre ? On peut le penser avec les acquisitions réalisées par Hamad al-Thani. L’ancien émir du Qatar, micro-Etat du Golfe Persique, qui avait destitué son père en 1995, alors que celui-ci était hospitalisé à Zurich, s’est constitué un empire dans la France voisine. Au fil des dernières années, le « monarque des sables » a acheté un considérable patrimoine immobilier et financier dans la France de François Hollande. Pour la première fois, via une source judiciaire fiable, et grâce à des indiscrétions des services de renseignements Français, nous avons pu recenser, chiffres à l’appui, les dessous de cette razzia immobilière. Digne des touaregs dans l’Afrique du début du XX ème siècle.

On dit les membres de la famille royale du Qatar fans de foot et d’équitation. Mais en France c’est au Monopoly que les Qataris donnent la pleine mesure de leur talent. Surtout lorsqu’ils tiennent la banque… Il y a quelques temps, Mediapart, le média en ligne d’Edwy Plenel, avait eu accès à certains documents confidentiels permettant d’estimer au plus près l’immense patrimoine accumulé par la famille royale hors des frontières de ce richissime confetti du Golfe. Une mine d’informations, dont l’essentiel n’a jamais été révélé jusqu’ici, qui concernent notamment les sociétés civiles et commerciales détenues en France par l’ancien émir Hamad al-Thani, ses trois épouses et quelques uns de ses 24 enfants (Si, Si !).

Une source judiciaire complète le patrimoine révélé par Mediapart. En effet, l’enquête de la rédaction de Mediapart n’était que la partie visible de l’iceberg ou de l’état Qatari qui gangrène la République exemplaire de François Hollande. Car l’ancien émir possède un patrimoine immobilier qui rendrait jaloux Donald Trump. Il y a non seulement des immeubles de bureaux situés à des adresses prestigieuses, mais aussi des hôtels particuliers parisiens, de nombreux haras, un château d’époque Louis XIV, des villas de luxe et palaces sur la Côte d’Azur. l’ex-Roi du micro état du Golf, qui a régné de 1995 à 2013 avant de passer les rênes à l’un de ses onze fils, Tamim, s’est emparé, année après année, d’un colossal portefeuille immobilier dans l’Hexagone.

La chance avait souri à Hamad al-Thani en 1995. Cette année là, Hamad al-Thani avait « piqué » le trône à son père pendant que ce dernier effectuait un déplacement à Zurich pour passer des examens médicaux. Un coup d’Etat « soft » qui plongea néanmoins le pays dans une belle pagaille budgétaire puisque le cheikh déchu avait « mis à son nom l’essentiel des avoirs du Qatar, pour les placer dans des paradis fiscaux ou des investissements immobiliers », racontent les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot . Il faudra attendre neuf ans pour que le père et le fils enterrent la hache de guerre, et que le premier restitue au second les trois-quarts de sa fortune. « Historiquement, la séparation entre l’Etat et celui qui le dirige a toujours été moins marquée au Qatar que dans les autres émirats du Golfe, souligne, avec malice, Allen Fromherz , directeur du centres d’études moyen-orientales à l’Université d’État de Géorgie. Les transferts de fonds entre les caisses publiques et les comptes suisses personnels des émirs était une pratique courante. »

Lors de sa prise de pouvoir, Hamad al-Thani avait promis de mettre fin à cette confusion des poches. Faute de données fiables et de contrôle indépendant sur la question, aucun observateur Qatari ou international sérieux  ne peut attester qu’il l’a fait. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’il a su trouver les milliards, quand il le fallait, pour se constituer un empire, à la barbe des autorités Françaises.

 

Un patrimoine estimé à plus de 3,5 milliards d’euros par les services de renseignements français

Les chiffres donnent le tournis à certains services de renseignements français, qui s’interrogent aussi sur des activités moins louables, dont le financement de dangereux prédicateurs salafistes sur le territoire Français. En effet, entre 1989 et 2015, l’ancien émir du Qatar Hamad ben Khalifat al-Thani, dont les grands-parents gardaient des chèvres dans le désert, a acquis à titre personnel 34 biens ou domaines répartis entre Paris, le sud et l’ouest du pays, d’une valeur globale de 3,5 milliards d’euros. Dix de ces biens, notamment les sept villas de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) comptent pour un, idem pour les deux exploitations agricoles situées à Fayence, dans le Var, et correspondent aux propriétés privées du clan. Cet ensemble était estimé par Mediapart à 278 millions d’euros hors dette. De plus, ces acquisitions nécessitent, chaque année, un budget de fonctionnement d’environ 10 millions d’euros.

Les services de renseignements français ont recensé 24 autres biens. Il s’agit d’immeubles et d’hôtels particuliers abritant des bureaux ou des espaces de réception, auxquels s’ajoutent deux hôtels de tourisme, un haras et les grands magasins du Printemps. Un patrimoine à vocation commerciale dont les services de renseignement Français ont pu établir le prix actualisé, à partir des états financiers auxquels ils ont eu accès. Le montant final est astronomique : un peu plus de 3,5 milliards d’euros. Et encore ! Par manque d’informations suffisamment précises sur quatre immeubles parisiens – ceux du 53, 116 et 116 bis de l’avenue des Champs-Elysées, et celui du 232, rue de Rivoli, les enquêteurs français n’ont pu intégrer dans leurs calculs ces milliers de mètres carrés supplémentaires.

La vie est belle, florissante, pour ces nouveaux « saigneurs » de la France Chrétienne et éternelle de Charlemagne et de Saint-Louis ! Alors que la France compte plus de 7 millions de pauvres, que les agriculteurs ne parviennent plus à rembourser leurs emprunts. Cherchez l’erreur….

Francis GRUZELLE

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 09:04

Donald Trump : quel coup de pied au cul ils ont pris !

Publié le 9 novembre 2016 - par

champagne

Quelle stupeur ! Quelles mines défaites de la part des journalistes, experts en tous genres et à inclinaison bien-pensante. Quelles douleurs exprimées sur les faciès de ceux qui pensaient que Donald Trump allait mordre la poussière.

Quelle différence d’attitude au regard de cette intelligentsia d’hier, dominatrice et sûre d’elle à l’image d’un ridicule Bernard Henri Lévy, d’un Gérard Araud ambassadeur de France qui disait comprendre que l’extrême droite française aimait Donald Trump. Que dire de tous ces commentateurs, philosophes, chercheurs qui n’ont rien vu venir, n’ont pas compris, ne comprennent toujours pas que les peuples en ont assez de leurs discours bien-pensants, de leur tropisme mondialiste, leur enthousiasme pour le Qatar et l’Arabie Saoudite, leur amour pour l’immigration, leur humanisme caramel mou, leur droit de l’homme liberticide, leur repentance, leur visibilité à court terme, leur haine des peuples d’en bas, leur mépris des sans dent, leur justice à géométrie variable, leur dédain du SDF face aux déserteurs, leur mutisme face à la violence de ces immigrés, leur aveuglement devant l’injustice, leur volonté de nier la Nation, etc.

Les peuples ne veulent plus de vos radios, de vos télés, de vos messages, de vos avis orientés, de vos messages subliminaux dans les films gauchisés, vos téléfilms larmoyants sur les pauvres jeunes issus de l’immigration, sur la violence des blancs, des franchouillards qui eux n’ont pas le droit de se défendre contre leurs agresseurs n’ont pas le droit de dire leur malaise, n’ont pas le droit d’être fiers de ce qu’ils sont, de leur pays, de leur histoire, de leur grands hommes qui ont fait leur nation telle qu’elle est en fonction des contextes, du moment, des lieux.

Les Français n’ont plus le droit de vous dire ce qu’ils pensent s’en être traînés devant les tribunaux de la bien-pensance, de protester contre ceux qui les clouent sur le mur des cons. N’est-ce pas messieurs et dames gauchistes, du syndicat de la magistrature.

Les Français n’ont pas le droit de se défendre contre ceux qui les volent, les violent.

Ils n’ont pas le droit de dire, de faire sans être insultés et traités de fascistes, de nazis, de bête immonde, d’odeur nauséabonde, et autres points Godwin.

Le Blanc devenu un assassin, un imbécile, un ras du front, un raciste, un antisémite de facto, de naissance, sans appel et tant pis si c’est du racisme à l’envers. La gauche bien-pensante a tous les droits dans ce domaine. Le blanc est l’ennemi, il est sale, il est historiquement la bête qu’il faut détruire. Que ne faut-il pas entendre et endurer de la part des abrutis gauchistes, et autres « droits de l’hommistes », ces associatifs déculturés, ces tarés de la culpabilité,  tandis que l’autre, le noir, l’arabe, l’africain, l’étranger  est une victime de fait, par nature, par sa couleur, son origine, ses orientations, sa religion, alors même que les Français sont généreux par nature et souvent les premiers à offrir de leur temps et de leur argent.

Vous journalistes, vous les sondeurs, vous les politiciens de l’enfer bien-pensant, les meurtriers de l’âme française, les assassins de la fierté nationale, vous la droite de bazar, cette droite honteuse de vous-même, sans colonne vertébrale, vous qui vous complaisez à ramper devant les diktats de la gauche caviar, de la gauche hors sol, de cette gauche planche pourrie, de cette gauche humaniste au point de tuer toute notre humanité d’être libre, pensant, comprenant et refusant la corruption du fric facile remis dans vos sales poches. Vous être la honte de la France, vous l’avez trahie. Vous êtes encore plus condamnable que cette gauche dont on sait qu’elle fut à l’origine de tous ces partis de la dictature d’hier. Tous les Français doivent savoir que les socialistes sont la lie, le fumier, le terreau d’où a émergé le communisme, le fascisme  et le national-socialisme. C’est en cela, et par cette connaissance qu’avaient ces représentants de la droite, les tenants de l’UMP devenu LR, et les Centristes que vous êtes bien plus coupables et les complices volontaires de cette situation actuelle qui a fait de la France non seulement un pays aux élites corrompues, mais que vous avez trahi l’âme de la France, son histoire, de Clovis à De Gaulle en passant par les soldats de Bouvines, de Valmy et les Poilus de Verdun. Honte à vous, je crache sur ces politiciens, ces traîtres.

Et vous, journalistes, zombies de l’info, experts du divers et de rien, politiciens véreux, vous êtes des handicapés de la Patrie, des incapables. Vous vous dites, atterrés par l’élection de Donald Trump alors même que beaucoup de patriotes déclarés fascistes par vous-mêmes, le disaient depuis longtemps.

Il va vous être difficile d’atterrir, de réaliser, de comprendre que vous vous êtes intoxiqués de vos belles phrases. Les peuples ne veulent pas mourir. Prenez garde qu’ils ne cherchent pas un jour, à vous faire payer au prix fort votre bêtise au mieux, mais surtout vos trahisons permanentes depuis tant d’années. Pour ma part, je voterai pour Marine Le Pen  malgré quelques divergences sur l’islam, et je souhaite ardemment qu’elle ouvre un tribunal patriote pour juger les traîtres à la Nation.

Merci aux Américains, merci au peuple américain d’avoir voté pour Donald Trump. Sans doute et sans le savoir, l’Amérique vient de donner un salutaire coup de pied dans le panier de crabes politico-socialo-immigrationiste payés par la finance, l’Arabie et le Qatar.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 08:56

Les similitudes entre la France de 1940 et celle de 2016

Publié le 9 novembre 2016 - par

les-cloches

Avec son livre Les cloches sonneront-elles encore demain?, Philippe de Villiers est l’un de ceux qui dénoncent et prouvent la criminelle responsabilité des politiciens au pouvoir dans l’islamisation de la France. Mais les politiciens, seuls, auraient, comme autrefois, du mal à faire passer leur trahison dans les masses, sans le concours d’une presse, d’une administration, des hautes strates militaires, des forces de l’ordre et de la justice, quand elles ont choisi de trahir la Nation.

La France et les Français sont en danger de mort

Antoine MARTINEZ (Général 2s armée de l’air), coprésident des Volontaires Pour la France vient d’adresser une lettre ouverte aux représentants de la Nation : « Le constat est cruel mais implacable : comment le Chef de l’État peut-il reconnaître explicitement le péril que représente l’islam, puisque dans son esprit il en est à l’évocation d’une partition, et être resté et continuer à rester à ce point inactif, voire favoriser cette dérive qui met en danger son peuple et l’avenir de la France ? La Nation se sent trahie. Comment peut-il se résigner à accepter l’inacceptable ? » http://www.volontaires-france.fr/single-post/2016/11/09/Donald-TRUMP-la-victoire-du-peuple-

La réponse à ces questions, Philippe de Villiers la révèle : « depuis les années 1980, notre pays a été lentement mais sûrement « islamisé ». Rien n’a été fait pour répondre aux vagues migratoires et au plan secret de l’Europe. Pire, ce projet d’un « Eurislam », révélé ici au grand jour, a été encouragé par les élites françaises ». 

Il n’est pas le seul,et Alain Wagner fait remonter l’infamie dès les années 1973 :

 

 

ct-livrehttp://resistancerepublicaine.eu

ghislainehttp://ripostelaique.com/acheter-nos-livres

 

nos_tres_chers_emirs_hd

Dernier avertissement avant la débâcle

S’il y a un sinistre point commun entre la la situation de la France de 1940 et celle de 2016, c’est bien celui relaté par Jean-Louis Tixier Vignancour dans sa préface du Mémorial de France : les responsables du désastre accusent pour masquer leurs responsabilités. 

prefaceHier, les planqués accusaient les soldat de s’être mal battus, aujourd’hui, les acteurs de la destruction de l’identité française veulent offrir en sacrifice des places fortes aux islamistes sur le sol national. En interdisant bien entendu aux patriotes un combat de légitime défense en les privant notamment du port d’armes légal.

Hier au moins, la France avait livré bataille. Et encore, faut-il le préciser, 21 ans après 14-18, face à une armée régulière, la Wehrmacht. Avec des effectifs en moins et avec un armement obsolète.

A noter – pour les grincheux – que l’exergue du Chef de l’Etat Pétain, dans le Mémorial de France  rédigé par André-Paul Antoine (un Ancien de 14-18), se  limite, à cette date, à cette seule supplication : « Français, gardez pieusement la mémoire de vos héros »

Messages du Marechal Pétain les 16 et 20 Juin 1940

memorial

unites-citees      Faits d’armes

table-des-mat   Lieux des combats

« … Ce vieux maréchal, qui, en juin 1940 avait « fait don de sa personne à la France pour atténuer ses malheurs » paie pour la lâcheté de tout un peuple.

En effet, arrêtons de faire croire que ce vieillard aurait fait, avec la complicité de Pierre Laval, une sorte de coup de force pour s’emparer du pouvoir. Rappelons les faits : les parlementaires français ont accordé les pleins pouvoirs à Pétain par 569 voix pour et 80 contre, soit, en gros, 85% des suffrages exprimés. Ce vote eut lieu le 10 juillet 1940. (NDLR JC : une plaque rappelle les faits devant l’Opéra de Vichy et à Bellerive-sur-Allier) Comment ose-t-on écrire que la France et ses représentants légaux ne pardonnaient pas au maréchal d’avoir demandé les conditions d’un armistice le…18 juin ? Ils ont eu le temps de la réflexion et ont donc voté en leur âme et conscience… »  Dans cet ouvrage qui relate bon nombre de « massacres oubliés », tels ceux de la Vendée ou de Katyn (entre autres), un grand chapitre est consacré à la guerre d’Algérie. Le génocide des harkis est fidèlement retranscrit ainsi que les massacres perpétrés sur la communauté européenne d’Oran, le 5 juillet 1962… d’où le titre de l’ouvrage : « Oran, 5 juillet 1962 (et d’autres massacres oubliés) commande à Eric de Verdelhan 132 avenue de Nivelles,17100 Saintes ». Source : José CASTANO http://popodoran.canalblog.com/archives/2016/08/31/34261377.html

Histoire parallèle de Marc Ferro

Qui évoque cette période de l’Histoire de France ne peut passer sous silence le travail de l’historien Marc Ferro et sa longue série documentaire d’archives filmées diffusée à la télévision.

Marc Ferro qui s’exprimait ainsi récemment sur le terrorisme, devant une Anne Sinclair crispée : « On fait de la chasse à l’homme comme s’il s’agissait de délinquants ». 

Terminons par le célèbre propos de Winston Churchill  : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre ».

Et aussi : « Prenez les armes, et montrez votre valeur, soyez prêts au combat ; car il vaut mieux pour nous périr en combattant que d’affronter le spectacle de l’outrage fait à notre nation et à notre autel ».

Et bien d’autres citations encore sur http://evene.lefigaro.fr/citations/winston-churchill

Il y a 74 ans, l’espoir est venu des Russes, des Anglais et des Américains. Après le Brexit, il nous arrive aux jours présents par l’élection de Donal Trump. Pourquoi pas bientôt de la Forteresse Europe.

Et enfin de France, si le FN veut bien entendre raison avec tous les alliés patriotes.

Jacques Chassaing

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 10:58

Ils dorment et meurent dans la rue, mais ce ne sont que des Français !

Publié le 8 novembre 2016 - par

sdf-migrants-francais

Il faut absolument revoir l’appellation SDF qui jusqu’à présent désignait les personnes n’ayant pas de domicile fixe, puisqu’il apparait évident que sous la dictature du plus minable président, s’étant pourtant fait élire sur la promesse d’être le président de tous les Français … certains humains sont prioritaires à ses yeux : ceux venus d’ailleurs, que lui et ses complices nomment « migrants », et nous : « immigrés entrés illégalement sur notre territoire » !

Désormais il faudra penser à préciser Sans Domicile Fixe Français … étant entendu que ceux-là sont considérés comme quantité négligeable par la caste des humanitaristes donneurs de leçons, auto-proclamés camp du bien !

Démonstration :

Janvier 2016 – Paris 8ème

sdf-paris

« L’homme serait mort des suites d’un arrêt cardio-respiratoire peu avant 8h du matin. Il avait effectué une demande d’hébergement d’urgence auprès des services de l’Etat. La préfecture annonce que 85 places d’hébergement supplémentaires seront rendues disponibles d’ici ce jeudi soir à Paris. » 

Notez bien, 85 places en janvier … pour plusieurs milliers libres immédiatement pour les « migrants » !

http://www.20minutes.fr/paris/1770615-20160121-paris-sdf-66-ans-meurt-froid-huitieme-arrondissement

Janvier 2016 – Marseille

sdf-marseille

« Il avait 66 ans, un état de santé fragile, des années de rue, ici, à Marseille. Tchèque, Antonin Novotny avait au pays deux filles, avec qui il était resté en contact. Il vivait sur un trottoir de la rue Loubon (3e), à la Belle-de-Mai, où il avait posé sa tente, avec son ami Miro. Il y a quelques jours, cet abri dérisoire avait été lacéré au cutter et laissait depuis entrer le vent glacé. C’est là, face à un foyer Adoma, qu’il a été trouvé mort, mardi matin, par les marins-pompiers’ »

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/3764436/antonin-66-ans-mort-de-la-rue.html

Mai 2016 – Chateaurenard / Provence – Florence  50 ans

sdf-florence

 « Comble de malchance, elle a aussi subi une double agression physique, elle, qui n’est pas agressive pour deux sous. Sa vie sentimentale n’a guère été plus heureuse, elle s’est mariée, a subi un long divorce, elle n’a pas d’enfant. « Et on m’a aussi volé mon chien ». Elle est donc seule, sans revenus, elle a déjà vécu quelques années dans une tente ou dans une voiture, Mais aujourd’hui, elle n’a même plus de véhicule, pas de logement, Alors, depuis le 8 mai, elle dort, où elle peut, dans les petits coins à l’abri qu’elle peut trouver.

Aujourd’hui, Florence va rencontrer un élu au service de l’urbanisme de la ville de Châteaurenard pour préciser sa situation personnelle, en matière d’emploi et sur le plan financier. On lui a promis d’essayer de lui trouver une solution de logement. »

Pour Florence « on promet d’essayer », mais pour les migrants on trouve de suite !

Il a fait quoi le Préfet de cette région pour cette citoyenne en détresse ?

M’a l’air bien plus empoté que lorsqu’il faut, à toute force et contre l’avis des populations, trouver de quoi loger les protégés du pouvoir !

http://www.laprovence.com/article/edition-arles/4186964/florence-dort-dans-la-rue-depuis-le-mois-de-mai.html

Octobre 2016 : Mimizan – Dominque, la quarantaine, expulsée le 14 octobre … juste avant la trêve hivernale

sdf-dominique-mimizan

« Fatiguée et handicapée. Elle raconte l’expulsion de son logement : « c’était inhabitable et insalubre, ça a été reconnu par huissier. Le logement était humide à 75 %. » Son van dans lequel elle peut se réfugier a été immobilisé à la fourrière. Depuis, Dominique vit dans la rue ; « Je suis comme un animal traqué », témoigne-t-elle. Elle raconte son quotidien chaque soir pour dormir dans un abri. « Je trouve des endroits cachés, j’y vais très tard car en tant que femme je sais que je suis plus vulnérable ».

On notera au passage que suite au constat d’huissier sur l’état de l’appartement, les autorités ne sont pas intervenues pour réclamer au proprio la mise en conformité de son logement … En revanche aucune hésitation à mettre Dominique dehors 15 jours avant la trêve d’hiver pour carence de loyer !

Une double honte !

https://www.francebleu.fr/infos/societe/mimizan-elle-dort-dans-la-rue-et-lance-un-appel-l-aide-sur-internet-1477906416

Heureusement, la générosité des citoyens a aussitôt permis de secourir Dominique, en lieu et place des organismes d’Etat, toujours longs à la détente lorsqu’il s’agit de gérer la « misère usuelle », alors qu’ils nous prouvent en ces temps difficiles qu’ils peuvent réaliser des prouesses pour loger la misère extérieure !

Honte à eux, ainsi qu’à toutes ces associations ou organisations bénévoles, promptes à recueillir de parfaits inconnus chez eux, alors que cela ne leur viendrait pas à l’idée de secourir un concitoyen !

« En 24 heures, l’article internet de France Bleu Gascogne sur son histoire a été partagé plus de 1000 fois sur Facebook. Les internautes ont aussi participé financièrement puisque la cagnotte affiche plus de 6 400 euros ce mercredi 2 novembre à 10h. 217 participants ont donné entre cinq et cent euros, peut-être davantage puisque certains donateurs ont préféré rester anonyme et/ou ne pas afficher le montant leur don. »

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/landes-dominique-expulsee-mimizan-recu-le-soutien-d-une-centaine-d-anonymes-1478079315

Novembre 2016 : Paris – Maxime 59 ans

sdf-paris-14e

C’est en août dernier que le corps de Maxime a été retrouvé en pleine canicule, sur un banc public dans un square en plein Paris, le long des voies ferrées de Montparnasse ; son corps quittera l’Institut Médico Légal où il reposait dans l’une des chambres froides, pour être inhumé ce lundi 7 novembre.

http://phylacteres.net/paris-maxime-59-ans-sdf-mort-sur-un-banc-public-xive-sera-enterre-ce-lundi/

Et le bilan des sans-abri décédés en 2016 est déjà de 323 au moins, étant entendu que d’après le collectif « Les morts dans la rue » ils sont peut-être 6 fois plus tant il est difficile de les recenser.

« Au moins 323 sans-abri sont décédés en 2016. Selon le collectif Les morts de la rue, qui publie ces chiffres accompagnés de leurs noms, cette liste n’est pas exhaustive. « Ils sont probablement six fois plus », précise l’association à France Info, avant de préciser que ce sont les seuls chiffres disponibles sur les décès des SDF »

http://www.lci.fr/faits-divers/323-sans-abri-morts-en-2016-le-macabre-decompte-des-morts-de-la-rue-2009802.html

Après un été caniculaire dont les sans-abri ont subi toutes les nuisances, c’est à présent la neige qui s’invite tôt cette automne, avec son cortège de froidures mortelles pour qui doit dormir à même le sol ou dans un simple emballage carton.

Pourtant le squatteur de l’Elysée peut pavoiser lui, car il a encore au moins 6 mois tranquilles avant son expulsion, que nous sommes nombreux à attendre avec impatience !

flanby-sauve-jusqu-en-mars

En attendant, le voilà à nouveau parti se goberger à l’Etranger, pour le ridicule cirque médiatique de la COP 21 ; parfaitement inutile puisque comme le prouve cette neige prématurée, la nature n’est pas prête de céder aux manipulations des humains … fussent-ils présidents, ministres, députés …

Mais ce qui est sans aucun doute le plus révoltant, c’est d’apprendre que dans le sein même de la mafia hollandesque, Yves Le Drian, Ministre de la Défense, enfonceur de portes ouvertes, annonce ce que toute la ré-information se tue à répéter sur tous les tons depuis de longs mois : « le risque existe que des djihadistes se fassent passer pour des réfugiés … il faut éviter qu’ils s’éparpillent ! »

le-drian-et-les-djihadistes

http://breizatao.com/2016/11/07/il-ne-faut-pas-eparpiller-les-djihadistes-presents-parmi-les-migrants-affirme-le-drian-qui-eparpille-les-migrants/

Au moment même où les Préfets passant outre les refus de nombreux maires, n’en finissent plus de saupoudrer des illégaux sur toute la France, monsieur Le Drian nous confirme donc que cet indigne gouvernement est totalement conscient des risques encourus par les citoyens, mais que contrairement à toutes leurs affirmations et pleurnicheries après attentats … ils s’en foutent !

Lâcher la planche pourrie Hollande, c’est bien monsieur Le Drian, mais si c’est pour vous acoquiner avec Valls qui ne vaut pas mieux et a promis une répression sévère à tous ceux qui se mettraient en travers du projet de dispersion des migrants … cela voudrait dire que finalement vous ne valez pas mieux qu’eux !

http://www.lepoint.fr/presidentielle/en-soutenant-valls-le-drian-a-voulu-envoyer-un-message-a-hollande-07-11-2016-2081438_3121.php

Quoi qu’il en soit, les morts de tout le quinquennat Hollande vous seront imputés, qu’ils soient morts de froid, de faim, ou victimes des sauvages que vous nous imposez, et aucun ministre et aucun allié ne sera exempté !

Josiane Filio

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 10:32

Etats-Unis : la révolte des petits Blancs méprisés

Publié le 9 novembre 2016 - par

hillarydepart
Fraternité !

God bless America, land that I love

« Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une désastreuse ascension d’un pouvoir illégitime existe et persistera. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et nos processus démocratiques. Seule une communauté de citoyens prompts à la réaction et bien informés pourra imposer un véritable entrelacement de l’énorme machinerie industrielle et militaire de la défense avec nos méthodes et nos buts pacifiques, de telle sorte que sécurité et liberté puissent prospérer ensemble. » (Dwight D. Eisenhower le 17 janvier 1961- discours de fin de mandat)

Ça, c’est fait ! Voilà une première réaction populaire et même un peu populiste mais qui convient tellement bien à la situation. On pourrait aussi ajouter : « c’est chaud » ! car tout commence aujourd’hui.

Avant toute chose, nous allons déjà bien rire des « experts » qui, tous, avaient prévu Clinton gagnante évidemment (hier encore pour Sam Wang aux USA ou Philippe Berry en France : « Clinton a entre 70 % et 99 % de chances de gagner » et ce matin jusqu’à la dernière minute sur toutes les radios et télévisions) et qui comme toujours, vous allez voir, vont se contorsionner en expliquant qu’il y avait des signes montrant que, dans les derniers jours …

La réalité est que ces manipulateurs d’opinion ne sont pas là pour réussir des prévisions ou se tromper mais bien pour influencer les votes et les sentiments des humbles lecteurs, auditeurs et spectateurs. Alors amusons-nous, pour l’heure, de leur fatuité de cabotin et de leur nullité grassement rémunérée.

Trump quarante-cinquième président. Forcément chez les patriotes de toutes les nations cela va provoquer des espoirs immenses. Le système a tremblé sur sa base. L’alternance, la vraie, serait donc possible ?  Nous avons connu ça en France avec les élections de Mitterrand et de Sarkozy. Mais les faits politiques ont démontré que « le système » avait plus d’un tour dans son sac et que le Mondialisme, cette globalisation heureuse que chantent les « experts », savait se rattraper aux branches vermoulues. Alors nous verrons bien.

Il convient à cette heure de bien comprendre ce qui a pu se passer. Les mondialistes avaient leur candidate qui se devait de perpétrer les turpitudes et le brigandage du capitalisme transnational dirigé par les banques avec, transformés en leurs mercenaires, les grands corps de l’Etat : Le Pentagone, la CIA, le FBI. Or c’est à l’intérieur même de ces institutions que le schisme s’est produit. Des patriotes écœurés par la corruption et les manipulations, les guerres criminelles et les soumissions aux islamistes ont décidé, par relais interposés, comme par exemple Steve Pieczenik, de rétablir l’honneur de l’Amérique. Ils ont donc volontairement fait « fuiter » des informations révélant l’ampleur de l’escroquerie de la prétendue démocratie  américaine depuis de nombreuses années. Corruption et perversion des élites mais aussi détournement des moyens militaires et sacrifice de centaines de milliers de vie uniquement au profit de la nomenklatura mafieuse déguisée en vertueux. Bush père, Bush fils, un métis transformé en prétendu noir et après Clinton le priapique, sa femme l’hystérique Hillary. C’était prendre le risque pour la planète entière d’entrer dans une période de guerres encore plus incontrôlables qui pouvait mener à des confrontations chaudes avec la Russie ou la Chine. Les patriotes ont alors trouvé un personnage atypique mais bourré d’audace (pour bâtir un empire aux USA il ne faut pas être un enfant de chœur), un type capable d’haranguer les foules, un type assez riche pour être indépendant, un mec assez brutal pour, dans sa jeunesse à l’école militaire de Cornwal-on-Hudson, devenir un des piliers de l’équipe de football américain mais aussi assez roublard pour échapper à la guerre du Viet Nam.

C’est assez inédit dans l’Histoire cette alliance entre le petit peuple et de jeunes révoltés ayant des hautes responsabilités dans les pouvoirs régaliens. On appelle ça en général une Révolution qui répond d’ailleurs à ce que ces insurgés ont nommé « le coup d’état civil des corrompus de Washington ».

Je ne suis pas américain, je n’ai pas de sympathie particulière pour Donald mais je pense aux intérêts de ma Nation et de mon continent, l’Europe. J’attends donc de voir si nous allons assister à une alliance entre les Etats -Unis et la Russie, je guette l’heure où ce président va donner l’assaut ultime contre Daesh, je souhaite que nous trouvions enfin à nos côtés des américains qui abandonnent leur alliance funeste avec les saoudiens et nous aident à mettre au pas les sunnites qui veulent détruire notre civilisation.

D’autre part, j’espère que le même processus se produira dans la vieille Europe, c’est-à-dire que des membres des armées, des polices et des services de renseignements révèleront, à leur tour, toutes les capitulations et les soumissions au nouvel ordre mondial des gouvernants affairistes depuis des décennies.

De ce fait, tout peuple digne de ce nom, dont l’âme est éprise de morale publique, de liberté identitaire et d’indépendance nationale ne devrait porter au pouvoir que des dirigeants qui, jamais, n’ont exercé de responsabilité dans les gouvernements inféodés à un appareil économique et social briseur de patries.

Et puis les élites mondialisées de la planète nous l’ont assez répété ce sont les blancs et ajoutent-ils, avec dédain, « les petits blancs » qui ont voté Trump, voilà donc une raison supplémentaire de se réjouir du réveil des européens partout dans le monde.

Comme dit le Rav Haim Dynovisz : « Blancs, défendez-vous ! »

Jean-Marc DESANTI

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 10:30

Donald Trump élu Président des Etats-Unis : Apéro saucisson-Champagne !

Publié le 9 novembre 2016 - par

trumpvainqueur2

Il y a deux jours, j’avais tout dit dans cet édito : Quoi qu’il arrive, merci au formidable Donald Trump !

http://ripostelaique.com/quoi-quil-arrive-merci-au-formidable-donald-trump.html

Mais pour moi, il allait gagner, même si je n’ai pas osé l’écrire ainsi, contrairement à notre contributeur Sango Loba.

http://ripostelaique.com/dans-4-jours-trump-sera-le-45e-president-des-etats-unis.html

C’est le tremblement de terre que nous attendions tous ! Le séisme politique auquel nous rêvions ! La fessée contre Wall Street, l’establishment et surtout les journaleux, sans oublier les artistes milliardaires !

Les politologues le donnaient mort il y a 15 jours, les sondeurs l’enfonçaient, Hillary Clinton a fait un dernier meeting de victoire, promettant un feu d’artifice. Tout cela vient de s’effondrer, les mondialistes se sont pris le camouflet de leur vie, celui qui va changer la donne du monde. Leurs larmes nous réjouissent.

Le peuple américain a ridiculisé la caste ! Comme les Français en 2005 avec le TCE ! Comme les Suisses en 2009 avec les minarets ! Comme les Anglais en 2016 avec le Brexit !

Mais cette fois, c’est d’une autre ampleur. Le premier pays du monde a élu un président qui a fait campagne pour le souverainisme, l’identité, le patriotisme, les frontières, le monde du travail. Il a osé dire qu’il allait arrêter l’immigration. Il a défendu l’idée d’interdire l’accès au territoire américain de tout nouveau venu musulman. Il a affirmé la nécessité de se rapprocher de la Russie, et de lutter ensemble contre l’Arabie saoudite et l’islam sunnite. Il a défendu le protectionnisme.

Jamais un candidat n’a subi une telle campagne haineuse contre lui. Rien ne lui a été épargné : calomnies, trahisons de leaders du Parti américain, attaques sous la ceinture, désinformations…

Clinton avait un budget dix fois supérieur à celui de Trump. Mais le peuple s’est levé, celui des petits Blancs abandonnés par Obama-Clinton, des travailleurs pauvres. C’est le coeur de la vraie Amérique qui a porté le formidable Donald Trump au pouvoir. Minable et méprisante jusqu’au bout, Hillary Clinton ne prendra même pas la parole. C’est la débâcle chez les démocrates.

En France, les journalistes ont fait un tel travail de sape que 86 % de nos compatriotes souhaitaient la victoire d’Hillary Clinton, grande bourgeoise de gauche corrompue, vendue aux islamistes et d’une arrogance insupportable.

Cette victoire de Donald Trump prépare celles de Norbert Hofer en Autriche, de Geert Wilders aux Pays-Bas et surtout de Marine Le Pen en 2017 ! Les Français vont voir, durant la campagne qui se déroulera dans notre pays, ce que donne, dans première puissance du monde, un président qui aime son peuple, son pays, et se donne les moyens de le défendre, contre le mondialisme et le multiculturalisme.

La victoire de Trump est un formidable camouflet pour toutes les élites françaises. Les politiciens d’abord. Les socialistes et les Républicains qui, unis comme toujours, se sont sentis obligés de soutenir Hillary Clinton, y compris la girouette Sarkozy.

Hollande, qui n’en rate jamais une, a multiplié les déclarations insultantes contre le nouveau président des Etats-Unis. Son ambassadeur aux Etats-Unis s’est permis, avec une rare arrogance, de soutenir Clinton avec des propos méprisants pour son adversaire. Hollande ne sera plus le toutou d’Obama, notre Guignol, comme l’Union européenne se retrouve à poil !

Seule Marine Le Pen (qui ne s’est pas engagée comme l’a fait Nigel Farage auprès du candidat républicain) a fait savoir que, si elle avait été américaine, elle aurait voté Donald.

C’est un doigt d’honneur au derrière de toute cette extrême gauche, qui veut nous imposer le sans-frontièrisme et l’invasion migratoire, par la violence.

C’est un formidable pied de nez à toute cette caste journalistique qui pollue nos antennes 24 heures sur 24, avec une rare arrogance. Les mots qu’ils utilisent ce matin, sur BFM-TV, sont révélateurs de leur partialité : « Cela devient compliqué ». Pour qui ? « La Floride est tombée ! » Ah bon, elle a été envahie ? On entend même une obscure sociologue, véritable tête à claques, dire qu’il n’est pas prêt à gouverner !

C’est un bras d’honneur à tous nos juges du Syndicat de la Magistrature, qui auraient traîné Trump, s’il avait été Français, devant les tribunaux.

C’est un coup de pied au cul magistral à tous ces artistes du système, qui vont rouler des pelles aux clandestins, sommer le peuple d’en accueillir encore davantage, avant de rentrer dans leurs beaux quartiers.

C’est un formidable pied de nez aux BHL, Attali, Minc, Juncker et toutes les oligarchies financières qui nous vendent le libre échange et la libre circulation des marchandises et des hommes comme dogme obligatoire.

La Bourse va se casser la figure, comme au lendemain du Brexit, et puis, cela repartir, comme toujours !

Nous attendons avec un rare bonheur de regarder leurs visages décomposées, d’écouter leurs glapissements, leurs insultes contre ce peuple qu’il méprise, et de savourer leur frousse devant ce qui les attend en France.

L’Occident a eu le sursaut qu’il fallait, hommage au peuple américain !

Il vient d’envoyer un message formidable au monde entier. Ce matin, la vie est belle ! Ce matin, tout redevient possible !

Les Etats-Unis ont donc un président protectionniste, populiste, identitaire, souverainiste et patriote. Son premier discours se veut celui d’un homme qui veut rassembler son pays autour de ses valeurs.

Faites savoir à vos voisins, à vos collègues de travail, à votre famille, à tous les intoxiqués de la propagande du régime, que le 9 novembre 2016 sera un jour historique.

Sortez les bouteilles de champagne, coupez les tranches de saucisson, savourez cette journée comme elle le mérite, c’est le premier jour de la Reconquista.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 03:19

Migrants : Saoudiens et Koweitiens envoient leurs délinquants en France !

Publié le 7 novembre 2016 - par

HollandelegionhonneurUn petit article du quotidien « Sud-ouest » nous informe que le Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) d’ Oloron, Pyrénées Atlantiques, s’apprête à recevoir, en provenance de Calais, des « réfugiés »….saoudiens et koweïtiens.

http://www.sudouest.fr/2016/10/28/les-migrants-ont-ete-recus-a-la-mairie-2549626-4321.php

Des saoudiens et koweïtiens à Calais, vous en aviez entendu parler, vous ?

Moi non plus.

Du moins par la Presse Gentille. Parce qu’en grattant du côté de la « fachosphère » immonde et visqueuse, on apprend qu’en fait, dans la « jungle », saoudiens et koweïtiens étaient plus nombreux que les syriens.

Certes, nombre de moyen-orientaux parlent anglais, et ils écrivent comme les british conduisent : à l’inverse de ce que nous faisons. Ça crée des liens et des envies d’outre-Manche.

Au demeurant, l’info initiale provient de medias britanniques pro-migrants, peu susceptibles de vouloir alimenter les thèses complotistes.

Et ils bossent proprement : Estimation assez précise du nombre de jungleurs, onze mille (et non pas sept selon St Cazeneuve et BFM), classés par sexe (97% hommes), religion (96% musulmans), âge (80% 20/35 ans) et, donc, nationalité supposée.

Mais bon, peut-être que le Brexit a aussi suscité quelques velléités d’indépendance chez les journalistes britons.

Toujours est-il que l’arrivée de ces péninsulaires en pays béarnais écorne quelque peu le portrait-robot du réfugié type, concocté avec le plus grand soin par nos dirigeants et leurs féaux plumitifs.

Des gars quittant un pays très riche et stable, pas l’idéal pour engendrer compassion, culpabilisation et secrétions lacrymales. Le mythe de la famille syrienne éduquée, qualifiée et ne cherchant qu’ à sauver sa peau, mythe forgé « ex nihilo », se dissipe comme les fumées des installations brûlées à Calais « par tradition ».

Donc, non seulement nos « amis » pétroliers se refusent à recevoir les migrants des pays voisins, mais en plus nous repassent les leurs. Ça flaire bon le marché de dupes.

Mais au fait, qui sont-ils, ces « réfugiés », et qu’est ce qui aurait pu provoquer leur départ ?

-Apostats ? Ils auraient été dépecés sur place.

-Dissidents politiques ? Nous imaginons mal Hollande-Valls provoquer un incident diplomatique avec leurs suzerains en accueillant les ennemis de leurs amis. En outre, les familles des fuyards subiraient quelques représailles dont les mahométans ont le secret.

-Migrants économiques ? Eh oui, il y a des pauvres chez les émirs. Seulement, ces émirs – et c’est le moindre de leurs défauts- taquinent volontiers la préférence nationale et ne laissent pas les leurs dans la détresse. Bref, vaut mieux être démuni à Ryad qu’à St Denis.

Alors quoi ?

Il m’est souvenir qu’en 1980, suite à un accord Etats-Unis/Cuba, en pleine guerre froide, Castro avait laissé partir vers les States quelques milliers d’opposants politiques, les « Marielos ». L’ennui, c’est que pris dans son élan de mansuétude, Fidel en avait profité pour vider les prisons et les asiles psychiatriques. D’où la naissance du personnage de Scarface, faux dissident mais truand estampillé.

Mais pour sûr, il faudrait avoir sacrément mauvais esprit pour penser même un instant que nos Amis des Dunes aient pu tirer à ce point parti de l’opération « Open Bar »instiguée par Madame Merkel en nous refilant leurs « droit commun »..

Jacques Vinent 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 03:17

Qu’attendent nos présidentiables pour dénoncer l’islam ?

Publié le 7 novembre 2016 - par

juppe-chut
Depuis que l’islam a fait son entrée en France, nous vantons le droit à la différence, faute d’avoir la moindre emprise sur une religion qui ne tolère aucune différence.

Quand on a compris cela, on ne regarde plus l’immigration musulmane comme une chance, mais comme une force susceptible d’islamiser politiquement et juridiquement la France.

Certes, les bien-pensants ne manqueront pas d’objecter que cela ne se produira pas, l’intégration se faisant par la langue et la culture françaises.

Or, dans les familles musulmanes, force est de constater que c’est la langue arabe et la culture islamique qui priment.

Plus encore, il ne suffit pas de parler correctement le français pour être un vrai Français. Bien des imams maîtrisent notre langue sans pour autant aimer notre culture. D’ailleurs, pourquoi l’aimeraient-ils puisqu’ils ont celle – oh ! combien supérieure ! – que leur apporte la Parole d’Allah ?

Quel musulman penserait le contraire ? Quel musulman demanderait l’arrêt de la construction des mosquées sur notre sol sans avoir le sentiment d’offenser Allah ? Quel musulman se féliciterait de vivre dans un pays laïque sans éprouver le même sentiment ? Quel musulman n’applaudirait pas à tout rompre si l’Etat français décidait de détruire églises, temples et synagogues ?

Quel musulman se réjouit de la spiritualité chrétienne qu’illustre, entre autres, la célébration de Noël ? Quel musulman tolère au fond de lui qu’un non-musulman mange en public pendant le ramadan ? Quel musulman accepte de bonne grâce nos débits de boissons ?

Multiplier les questions de cette nature est si dérangeant pour la bien-pensance que nos hommes politiques préfèrent les ignorer. La preuve : aucun candidat ambitionnant de devenir Président de la République n’ose les aborder.

Et pourtant, il faudra bien les aborder, si l’on ne veut pas que la France devienne une République islamique. 

Telle est la tâche nationale par excellence, car partout où l’islam domine, le vivre-ensemble disparaît – comme le montrent hélas ! ces Français qui déménagent pour fuir un quartier ou une ville dans lesquels ils ne se sentent plus chez eux. Certains même s’expatrient, pour échapper à la guerre civile qui s’annonce !

Cette dernière, en effet, n’est plus un fantasme, ou le chiffon rouge qu’agiterait l’extrême droite : elle est dans la logique d’une doctrine absolutiste convaincue de détenir le vrai et qui, de ce fait, entend l’imposer à tous pour le bien de tous !

L’islamisation croissante de notre pays s’encourage ainsi elle-même, avec l’aval d’Allah et du Pouvoir en place.

Incroyable mais vrai !

Maurice Vidal  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée