Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 11:09

Autriche et Italie : vers un nouveau sursaut des peuples européens

Publié le 3 décembre 2016 - par

europeinvasionLa déferlante populiste balaie tout sur son passage. Après le Brexit, après le triomphe de Trump jugé impensable par cette caste qui sait tout, après le refus des diktats bruxellois par la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, c’est au tour de l’Autriche et de l’Italie d’exprimer la colère des peuples face à un establishment arrogant, qui se croit tout permis et gouverne contre les citoyens.

Partout, la classe dirigeante se comporte comme la noblesse de l’Ancien Régime, méprisant le bas peuple, sans voir que c’est un remake de 1789 qui se prépare.

Nos élites autoproclamées sont tellement arrogantes qu’elles utilisent le terme “populisme” comme une insulte, alors que ce n’est que la légitime expression de la volonté du peuple. Elles  piétinent chaque jour la démocratie.

Cette montée générale des nationalismes et du retour aux frontières, est la conséquence d’une overdose d’immigration extra-européenne qui est en train de détruire des sociétés multiséculaires. Le Brexit, c’est avant tout un “non” à l’immigration. L’élection de Trump, c’est un “non” à la déferlante hispanique.

Nos dirigeants mentent. Ce ne sont pas le racisme et l’islamophobie qui sont la cause de l’explosion des mouvements populistes, la véritable cause, c’est le refus de s’intégrer manifesté par les populations immigrées, qui veulent nous imposer leur propre mode de vie, dès lors qu’elles se sentent en position de force de par leur nombre. Tout mauvais comportement entraîne un rejet légitime.

Si l’immigration à petites doses est supportable, elle devient une menace pour la nation quand le choc des cultures empêche toute assimilation. C’est ce qui se passe dans tout le monde occidental et que la classe dirigeante refuse d’admettre.

Le FN en France, l’Ukip en Grande-Bretagne, le FPÖ en Autriche, l’Afd en Allemagne, ainsi que les partis nationalistes en Italie, au Danemark, en Suède, en Norvège, tous dénoncent les méfaits d’une immigration dévastatrice.

Tous les peuples occidentaux veulent réaffirmer leur identité nationale.

Les dominos vont tomber un à un, inexorablement, tôt ou tard.

Les citoyens ne veulent plus de ces démocraties qui oeuvrent contre leurs intérêts, au profit de populations étrangères qui ne partagent aucune des valeurs occidentales.

Comme l’a très bien expliqué le Russe Andreï Kortunov, lors d’un colloque à l’Ifri, la ligne qui sépare les démocraties des pays autoritaires, tend à s’effacer devant la ligne qui sépare l’ordre du chaos. La menace du chaos inquiète davantage les peuples que celle de l’autoritarisme.

Les peuples veulent un pouvoir fort et refusent la décomposition de la nation à laquelle on assiste en Europe. La montée du FN, c’est d’abord un besoin d’autorité, d’ordre et de courage politique.

Demain, nous verrons si Norbert Hofer l’emporte, après les honteuses magouilles de la dernière élection présidentielle autrichienne.

Demain, nous verrons si les Italiens disent “non” au référendum voulu par Mattéo Renzi. Rien de comparable avec le Brexit, certes, mais le non consacrerait la montée du populisme en Italie.

Quant à la France, elle a aura le choix en mai 2017. Soit continuer avec les mêmes qui nous ont ruinés    (Fillon ou Valls, tous deux chefs de gouvernement responsables du désastre ) et qui ont bradé le pays à une immigration de peuplement, soit balayer les naufrageurs de la France et voter Marine, la seule candidate qui ne soit aucunement responsable de la catastrophe que nous vivons.

Si Marine échoue, ceux qui tirent sans arrêt à boulets rouges sur le FN, auront leur part de responsabilité. Tirer sur la seule véritable patriote de la classe politique, n’est certainement pas la meilleure façon de défendre notre identité. Ca ne fait qu’élargir le boulevard pour les immigrationnistes et les islamophiles de tout poil.

Quand on démolit Marine sous de fallacieux prétextes, il faut avoir une solution de rechange. Qui d’autre qu’elle pour défendre le peuple français avant qu’il ne soit trop tard ? Démolir sans construire ne mène à rien.

Jacques Guillemain

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:39

Les résidences secondaires réquisitionnées pour les migrants ?

Publié le 2 décembre 2016 - par

capturepetitemaisonala-campagne

En Italie, les résidences secondaires pourraient bien être réquisitionnées. Pour les migrants. Oui, vous lisez bien. Et bientôt en France ?…

Vous avez une jolie petite résidence secondaire construite à la sueur de votre front sur le terrain hérité de votre Tante Lucette ? Vous passez vos vacances et vos fins de semaine dans la « maison bourgeoise » que vos parents affectionnent mais n’habitent pas toute l’année ?… « Sam suffit » ou manoir, prenez garde : cette maison que vous aimez tant, dont vous prenez soin méticuleusement, dans laquelle vous vous réfugiez pour goûter le silence, ou pour vous retrouver en famille ou entre amis dans le but d’oublier ensemble les aléas de l’existence et la politique désastreuse de la gôche, pourrait bien vous être confisquée. Et donnée aux migrants. Comme en Italie. Pour la plus grande joie des « réfugiés », qui trouveront cela tout à fait normal et ne diront même pas merci.

Déjà il y a quelques jours un hôtel a été réquisitionné à Ficcarolo, contre l’avis de son propriétaire, octogénaire qui en a fait un malaise. C’est la police spécialisée en actions contre les terroristes qui est intervenue pour forcer son hôtel barricadé, comme s’il était lui-même un terroriste, comme s’il était un individu dangereux et nuisible :

http://lesobservateurs.ch/2016/11/17/italie-un-hotelier-force-daccepter-les-migrants-il-essaie-dinterdire-lacces-a-son-hotel-la-police-intervient-video/

capturerequisition

Cela parait incroyable mais il semble qu’il s’agisse d’ une idée à portée de cerveau collabo :

http://www.blancheurope.com/2016/12/01/en-italie-les-logements-secondaires-bientot-requisitionnes-pour-les-migrants-envahisseurs/

Selon cet article, pour Il Giornale et de nombreux journaux italiens, c’est ce que mijote le président italien Matteo Renzi, si toutefois sa réforme du Sénat était acceptée lors du référendum du 4 décembre, ce qui lui permettrait de rester au pouvoir car le cas échéant il démissionnerait. Evidemment on ne parle pas de cette question avant le référendum car cela pourrait en changer le cours…Si Renzi reste au pouvoir, son ministre de l’intérieur Alfano introduira l’idée de réquisitions de résidences secondaires pour loger les migrants. Ces réquisitions ne seront probablement pas indemnisées, contrairement à ce qui se fait normalement, car l’Etat n’en a pas les moyens, et faire un procès serait long, coûteux, et aléatoire. Rien de certain encore, mais beaucoup de journaux italiens en parlent : il n’y a pas de fumée sans feu.

Et de plus, cerise sur le gâteau, la justice italienne mettrait en place des procédures rapides de détention pour les récalcitrants : en clair, ceux-ci risqueraient…la prison. Et que prévoit le gouvernement italien ensuite ? La réquisition des résidences principales sera une suite logique…

N’en doutons pas, si une telle idée diabolique de réquisition des résidences secondaires était adoptée en Italie, elle germerait immédiatement par contagion dans le cerveau lumineux de nos dirigeants et nous serait également imposée par capillarité, car nous avons une fâcheuse tendance à copier nos voisins, surtout dans leurs errements.

En tout cas, pour ceux qui y réfléchissaient, ce n’est pas le moment d’acheter un bien immobilier en Italie.

Bichonnez donc bien votre résidence secondaire si vous en avez une, taillez bien vos rosiers, tondez ras la pelouse, et respirez largement l’air du soir au soleil couchant à l’heure de l’apéro-saucisson-pinard : les derniers instants de votre havre de paix sont peut-être comptés. Demain ou après-demain une horde de sauvages illettrés fera fumer son méchoui pimenté dans votre salon et squattera vos précieux tapis, égorgeant le mouton dans la baignoire immaculée. Vous n’aurez qu’à bien vous tenir, car à la moindre résistance vous serez mis derrière des barreaux.

Car c’est ainsi que la dhimmitude fonctionne et qu’allah est grand.

Sophie Durand

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:36

Ecole Belkacem : convertir l’année grégorienne en année musulmane

Publié le 2 décembre 2016 - par

TCHOBelkacemDrapeauEnversBDLe mensuel La classe est un magazine professionnel dont l’objectif principal est de proposer aux professeurs des séquences dans toutes les disciplines.

Jusque-là tout va bien, les revues professionnelles destinées aux enseignants, leur donnant des idées d’exercices ou de thèmes à étudier selon les cycles sont nombreuses.

capture-decran-2016-12-01-a-09-17-24

Mais, dans le dernier numéro, on découvre une séquence « tic, tac, tic, tac » destinée aux CM1 et CM2 consacrée au temps :

capture-decran-2016-12-01-a-09-15-38

Apprendre à compter depuis le début de notre ère, à savoir la naissance de Jésus-Christ ne suffisait pas.

Apprendre à se repérer dans le temps en mettant des repères chronologiques simples ne suffisait pas.

PROGRAMME OFFICIEL

Se repérer dans le temps : construire des repères historiques

– Situer chronologiquement des grandes périodes historiques.

– Ordonner des faits les uns par rapport aux autres et les situer dans une époque ou une période donnée.

– Manipuler et réinvestir le repère historique dans différents contextes.

– Utiliser des documents donnant à voir une représentation du temps (dont les frises chronologiques), à différentes échelles, et le lexique relatif au découpage du temps et suscitant la mise en perspective des faits.

– Mémoriser les repères historiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.

Il fallait montrer à de très jeunes élèves que le calendrier, leur calendrier, repère essentiel pour grandir, comprendre la différence entre passé, présent et futur n’est qu’un calendrier parmi d’autres…

calendriergregorienmusulman

Il fallait montrer à de jeunes élèves déjà habitués à avoir des condisciples bronzés ou noirs, ne parlant pas bien ou pas du tout français, avec des moeurs étranges (pas de jambon, les petits garçons ne donnant pas la main aux petites filles, les petites filles couvertes des pieds à la tête même en plein été), que leur civilisation, leurs repères dans le temps sont relatifs et pas très importants en fait.

L’important ce sont les repères des autres. L’important c’est le calendrier musulman.

Et qui dit calendrier musulman dit, forcément, cours de religion, cours sur Mahomet.

Début de notre ère, Jésus-Christ, c’est simple. Il suffit d’évoquer la crèche et la fête de Noël pour que tous les enfants comprennent.

Début de l’ère musulmane, je défie n’importe quel enseignant de Cours Moyen de pouvoir parler du calendrier musulman sans devoir passer une demi-heure, au moins, à parler de Mahomet le chamelier pédophile (qui le dira ?) et sanguinaire (qui le dira ?), à expliquer (en vain) où sont La Mecque et Médine et pourquoi le polygame Mahomet avait dû quitter l’une pour aller s’installer dans l’autre. Il faut même, selon les inventeurs de cette belle séquence, parler non pas de communauté, mais de « oumma »…

Passons.

Passons aux choses sérieuses. Pour habituer les petits Français au monde musulman, à l’islamisation de leur pays, on leur demande d’effectuer des calculs… qu’ils sont absolument incapables de faire. Tout simplement.

Allez, 2016 moins 622, un élève de Cours Moyen normalement constitué devrait y arriver (même si les élèves normalement constitués sont de moins en moins nombreux dans le système éducatif de Belkacem). Admettons.

Mais multiplier un nombre avec 4 chiffes derrière la virgule, avec des zéros en plus…

Quand le programme prévoit d’enseigner que

  • 5×12 = 5×10 + 5×2

et de « multiplier par 5, par 25, par 50, par 100, par 0,1, par 0,5 ... »; avec de véritables équations qui laisseraient perplexes bon nombre d’élèves de cycle 4…

On se moque du monde.

Il eût été facile et cohérent de faire faire des calculs à partir de la fondation de Rome (753 avant Jésus-Christ), ou à partir de la date de naissance de Périclès (495 avant Jésus-Christ), dates ô combien importantes pour notre civilisation… Mais cela n’aurait pas été politiquement correct. Mais cela n’aurait pas participé au gigantesque lavage de cerveau de nos têtes blondes…

Quant au respect des programmes….

On remarquera que le programme d’histoire de CM1, CM2 et 6ème ne parle pas d’islam… Oui, je sais, c’est une erreur qu’ils vont bientôt corriger

CM1

capture-decran-2016-12-01-a-10-32-40capture-decran-2016-12-01-a-10-32-54

capture-decran-2016-12-01-a-10-33-02

CM2

capture-decran-2016-12-01-a-10-33-11capture-decran-2016-12-01-a-10-33-19

capture-decran-2016-12-01-a-10-33-25

6ème

capture-decran-2016-12-01-a-10-33-43capture-decran-2016-12-01-a-10-33-49

capture-decran-2016-12-01-a-10-33-55

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=94708

Par contre, dans l’ancien programme, datant de 2008, l’islam figurait clairement :

capture-decran-2016-12-01-a-10-24-04

http://www.education.gouv.fr/bo/2008/hs3/programme_CE2_CM1_CM2.htm

https://ripostelaique.com/mm-du-nouvel-obs-nous-assumons-lislam-na-pas-a-etre-enseigne-a-des-eleves-de-9-ans.html

Ne nous réjouissons pas pour autant, le programme par thèmes, faisant disparaître de fait pratiquement toute chronologie, ou du moins la noyant dans de grands ensembles qui font disparaître héros fondateurs et acquis de notre civilisation noyés dans un grand magma qui prétend faire découvrir de façon impressionniste, au hasard des textes rencontrés et des activités proposées… permet de fait toutes les acrobaties. On n’est plus à ça près, toute l’histoire de France en CM, de la préhistoire à l’Empire… rien que ça. En CM2 c’est tout le XIXème siècle et le XXème, avec une belle place faite à la construction européenne… Bref, le thème est le fil rouge ou plutôt le prétexte à tout et son contraire. Et le cours d’histoire c’est une fois par semaine…

La vraie question est : combien d’enseignants auront-ils été choqués par cette séquence ?

Combien d’enseignants vont-ils trouver l’idée géniale et l’appliquer ?

La Classe

capture-decran-2016-12-01-a-10-58-53

 

Christine Tasin

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:33

AMF : il faudrait accueillir 22 millions de nouveaux migrants

Publié le 2 décembre 2016 - par

L’accueil des migrants est un impératif absolu. C’est un intérêt bien compris, nous ne pouvons pas faire autrement. Tel est l’écoeurant résumé (vidéo) de la rencontre « Quelles politiques d’accueil et d’intégration des migrants ? » La dizaine d’individus de la Réunion internationale à l’AMF sur l’accueil des migrants « Travailler en franco-allemand » a ainsi ordonné aux quelque 36 000 maires de France de se plier aux exigences de l’U.E. http://www.amf.asso.fr/document/index.asp?

La foire aux migrants a été inaugurée par André Laignel, (socialiste, ex soutien de Fabius (1) et Aubry), premier vice-président délégué de l’AMF

L’AMF, inconditionnelle de l’accueil pour tous, avec l’argent public

L’ association des maires de France sous la présidence de François Baroin, de chez Les Républicains, interroge :  « Quelles politiques d’accueil et d’intégration des migrants ? ». J’ai la réponse : aucune. Et mieux encore : expulsion, remigration, smartphones dernier cri compris. Vous êtes venus, sans avoir été invités : vous dégagez, la France a d’autres priorités. C’est simple et populiste, mais efficace  https://ripostelaique.com/les-vendus-de-lamf-veulent-aider-davantage-les-migrants.html

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, aux premières loges, avec l’AMF

cosse   h-1

Il y a deux jours :

En présence, et surtout, de Patrick Delebarre, conseiller métropolitain délégué (Gens du voyage, aménagement et gestion des aires d’accueil de la Métropole européenne de Lille), élu référent de l’AMF.

Au menu des débats : « … études terrain relatives à l’habitat adapté des gens du voyage et à l’impact de l’habitat adapté sur leurs modes de vie… »   https://ripostelaique.com/emmanuelle-cosse-va-aider-les-gens-du-voyage.html

Strasbourg fait sa promo

accueilir-refugies      clandestins-dehors

L’intervention de Roland Ries, maire de Strasbourg (que le gratin PS décidément).

Mater le populisme, l’ignorance, l’extrême droite, la xénophobie

C’est le crédo de Sladana Zivkovic, adjointe au maire de Dijon et chargée des relations internationales.

dijon-amf

1-point-poujade   clandestins-dehors

 

 

C’est dommage que l’Europe n’ait pas une politique migratoire plus forte. Le leitmotiv est revenu en boucle.

ayraut-hollande

Le dernier mot a été pour la mission Ayrault-Kramp-Karrenbauer, au nom du ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault (2).

fin

http://www.20minutes.fr/politique/1945111-20161018-jean-marc-ayrault-tacle-francois-hollande-apres-confidences

L’absence remarquée de François Baroin 

Le président de l’Association des Maires de France ne participait pas à la rencontre pro-migrants clandestins. L’ex jeune premier pétulant qui ronronne désormais d’un train de sénateur LR, échaudé par les primaires de son ami Sarkozy, a-t-il voulu ne point trop se compromettre en public sur un sujet aussi épineux? Il nous avait pourtant habitués à une compassion sans faille envers les envahisseurs de la France

les-vendus

https://ripostelaique.com/les-vendus-de-lamf-veulent-aider-davantage-les-migrants.html

https://ripostelaique.com/les-migrants-narrivent-pas-dans-une-commune-mais-dans-une-intercommunalite.html

payer-pour-resocialiser-la-rac

https://ripostelaique.com/cest-signe-vous-allez-payer-pour-resocialiser-la-racaille-terroriste.html

Mais prudent pour sa future carrière filloniste, François Baroin a préféré botter en touche, mais en transmettant, in fine  (à la 48’ 20), son prophétique message : « le devoir d’humanité doit gouverner tous les autres principes ».

Ite missa est.

http://www.lefigaro.fr/politique/2016/11/28/01002-20161128ARTFIG00296-francois-baroin-se-tient-a-la-disposition-du-candidat.php

l-ex-ministre-francois-baroin-g-et-l-ex-premier-ministre-francois-fillon-d-le-5-octobre-2011-a-paris_1114216

« Le passé de François Baroin joue en sa faveur pour obtenir une place dans l’organigramme de François Fillon dans le cadre de la présidentielle de 2017. Lors de la guerre entre François Fillon et Jean-François Copé pour la présidence de l’UMP en 2012, Baroin avait choisi de soutenir François Fillon. Il avait déclaré en septembre 2012 au Journal du Dimanche : « Je voterai pour François Fillon. Nous avons beaucoup travaillé ensemble, lui à Matignon, moi à Bercy. Sa solide expérience de l’État sera précieuse. Il saura créer les conditions du rassemblement après l’élection. »   http://www.non-stop-politique.fr/actu/presidentielle-2017/francois-baroin-avenir-au-cote-francois-fillon-20939

Jacques Chassaing

(1 et 2) La question s’était déjà posée dans les cas, entre autres, des affaires Juppé et Fabius… alors que Jean-Marc Ayrault est pressenti Premier ministre du nouveau gouvernement, que François Hollande a juré mordicus qu’il ne s’entourerait pas d’un homme « jugé et condamné », les médias, puis les internautes, nombreux, sont montés au créneau. Et l’expression « repris de justice » a pris ses quartiers dans les commentaires… » http://www.lepoint.fr/billets-de-la-moderation/ayrault-dire-ou-ne-pas-dire-repris-de-justice-15-05-2012-1461726_354.php

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:29

Dieu a-t-il mis un rasoir entre les mains d’un singe ?

Publié le 2 décembre 2016 - par

3-singesDe l’islam, je dis « Dieu, que l’histoire du passé de l’islam est laide, horrible, perfide, cruelle et repoussante » ! Et vous les Tarik Ramadan, que vous êtes vilain, que vous êtes fourbe en vous drapant du voile brumeux mensonger de la fantasque « religion d’amour et de paix ».

Pourquoi vous déguiser en bon bourgeois, bien propre sur soi, comme les Français que vous détestez et méprisez tant, si ce n’est par pure hypocrisie et volonté de tromper ?

Je considère l’islam comme une idéologie nauséabonde, ségrégationniste, cruelle et mortifère.

À ceux qui sont assez naïfs pour croire le contraire, c’est votre affaire, mais vous n’avez pas le droit de nous imposer votre stupide crédulité.

Je suis devenu agnostique par raison. J’estime ne pas posséder l’intelligence pour appréhender ce qui est hors de notre portée et ainsi, pouvoir décréter doctement qu’il y a ou qu’il n’y a pas de « dieu » ou une quelconque entité qui régirait l’Univers et pourrait ainsi nous couver de toute sa malveillance, telle qu’on le constate partout dans le monde.

Je fais ainsi allusion aux guerres multiples qui sont bien sûr le fait de l’homme, mais surtout aux cataclysmes naturels dont Dieu ne peut qu’être inventeur et auteur exclusif ; les famines, épidémies, pandémies et autres cancers, sida et Ébola.

Il y a plus de vingt-cinq années, j’avais aménagé récemment dans un petit village belge et frontalier au nord de la France. Le prêtre de la paroisse nous a fait l’honneur de sa sympathique visite.

Nous avons donc eu une conversation. Par honnêteté intellectuelle, je voulais qu’il sache que je n’irai pas à la messe. Il a tenu à me convaincre du contraire, ce à quoi je lui ai répondu: je ne peux pas croire en un dieu qui dit aux enfants : « Venez à moi, le Royaume des Cieux vous appartient » et qui, dans ce même temps, les laisse mourir, voire les fait mourir de faim.

Car, quoi de plus insupportable que de voir ces images d’enfants au regard vide, aux os saillants, complètement décharnés, errer jusqu’à ce que la mort vienne enfin les délivrer ?

Pour moi, ce dieu-là serait un monstre ! Mais Dieu, selon toute la logique de l’Univers, ne peut pas être un monstre ; donc, ce dieu-là n’existe pas.

À cela, cet homme sincère m’a répondu « Oui monsieur, mais l’explication de cela réside dans le fait que Dieu a fait un terrible cadeau à l’homme : il lui a donné son libre arbitre »…

Ainsi, Dieu est unique. Il est omnipotent et règne sur un Univers qui est le fruit de sa propre création. Il voit tout, il sait tout et il en entend tout. Il est l’architecte de l’avenir et, par conséquent, responsable du passé.

Dieu a créé l’Homme tel qu’il est. Il est donc parfaitement conscient des faiblesses et de l’ignorance de sa créature. Et malgré cela, il a donné son libre arbitre à l’Homme ?

Mais alors, Dieu a mis un rasoir entre les mains d’un singe...

C’est impensable ! Car de toute évidence, un dieu qui crée un être à qui il donne les moyens de détruire et de s’autodétruire serait un pervers !

Il est impossible de croire en l’existence d’un dieu pervers ! Ce dieu agirait contre son œuvre et concourrait à la destruction de sa Création.

C’est contraire à toute logique, telle que celles décrites par les Écritures.

Ma conclusion est désespérée, mais claire : ce dieu-là ne peut pas exister… C’est pourquoi j’ai rejeté définitivement la religion dans laquelle j’ai été élevé.

J’effleure parfois en pensée l’existence d’une supra intelligente, une sorte d’énergie infinie, une  hyper conscience qui nous relierait ensemble et accomplirait l’évolution infinie de l’Univers… Mais je ne peux pas croire les institutions humaines qui s’emparent et usent des monothéismes pour dominer, maîtriser et exploiter l’Homme.

Bien que l’Église catholique, perpétuant la parole du Christ, prêche l’amour du prochain et le respect des dix commandements, elle est responsable de l’Inquisition. Celle-ci fût l’un des fléaux les plus abominables de toute l’histoire de la chrétienté. Et aujourd’hui, n’est-elle pas conduite par un pape musulman ?

Un passé d’erreurs et d’horreurs qui nous rappelle que l’ « enfer est pavé de bonnes intentions ».

Toutefois, ce qui précède ne concerne que le Dieu des chrétiens et celui des Juifs. En ce qui concerne le dieu de l’islam, Allah, nous entrons en plein délire. C’est bien pire, c’est atroce, ces monstrueux !

Selon le coran et tout au contraire du christianisme, Allah ne laisse en rien à l’homme de son libre arbitre.

Pensez-vous alors que, conscient des faiblesses de ses créatures, il veut mieux conduire le destin de l’humanité vers la félicité, l’harmonie et le bonheur ?

Non ! Ce dieu oblige inexorablement ses créatures à exécuter ses œuvres mortifères et leur interdit totalement toute réflexion, toute initiative. Il établit ainsi clairement son totalitarisme, sa cruauté, sa profonde et absolue perversité.

Voici la Sourate 2, verset 216, par laquelle Allah dit aux musulmans : « Combattre vous a été prescrit, bien que vous l’ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l’aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas ».

Ce verset fait parfaitement la démonstration de ses intentions : utiliser ses créatures dans le but de réaliser sa domination absolue de toute la Terre. Allah dit aux hommes « Obéissez-moi et n’essayez pas de pense ou d’agir autrement. Vous n’êtes pas assez intelligent pour cela. Bornez-vous à suivre mes injonctions ».

Quelle odieuse insistance, quelle intolérance ! Le musulman doit tuer (combattre). Aucun choix n’est possible, même aux plus pacifiques. Le musulman DOIT combattre les non-musulmans. C’est ça, le djihad et être djihadiste, c’est simplement suivre aveuglément les injonctions mortifères d’Allah, selon son prophète.

Sourate 8, verset 17 : « [Croyants] vous n’avez donc point tué [ces infidèles], mais [c’est] Allah [qui] les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur venue de Lui. Allah est audient et omnipotent.»

Ainsi, l’homme n’est qu’exécutant du dessein d’Allah. Il n’est pas responsable. Il est déculpabilisé des meurtres et assassinats qu’il commet au nom d’Allah. Le bon musulman est donc ainsi le pire des assassins : celui qui a la conscience tranquille. C’est cela qui explique le terrorisme et la totale inhumanité de ses valets musulmans lors de ces actes effroyables.

Comment voulez-vous que le monde devienne meilleur avec un pareil enseignement ?

Rien de cela ne tient debout. S’il est créateur omnipotent, s’il sait tout, voit tout et entend tout, s’il est l’auteur de la Création, pourquoi user de ses créatures pour obtenir ce qu’il possède déjà puis qu’il est l’auteur ?

Décidément non. Je ne peux rien trouver dans l’islam qui puisse améliorer, faire progresser l’humanité, que du contraire.

Mais alors, comment des responsables politiques peuvent-ils soutenir l’islam et ses monstruosités ? Quelle est la vraie raison qui anime ces élus à favoriser l’islamisation, alors que celle-ci menace gravement notre culture et notre belle Civilisation et même, nos vies et libertés ? C’est de l’automutilation !

Sont-ils aveugles ou imbéciles ?

Hé bien non ! Cette politique d’islamisation, de métissage et d’abrutissement par un enseignement de moins en moins performant, résulte d’un choix délibéré, planifié, programmé que nous ne pouvons accepter !

Ne croyez pas un Juppé lorsqu’il déclare ne pas avoir lu le coran. C’est totalement impensable. Comment un homme de son statut, intelligent et expérimenté, pourrait-il défendre et favoriser une idéologie qu’il ignore totalement, jusqu’à s’en faire l’avocat ?

La position ambigüe qu’il adopte lui permet, avec une naïveté et une bonne foi feintes, de collaborer habilement avec la smala de l’Oumma, sans faire l’objet d’une désignation diffamante.

Pensez-vous que Juppé admettrait en toute confiance les déclarations d’ experts français qui expliqueraient  aux télévisions qu’il ne faut pas confondre « nazis » et « nazisme » ?

Imaginez un instant Juppé déclarer avec son aplomb habituel que les premières victimes du nazisme sont les nazis et encore, « pas d’amalgame ! Tous les nazis ne sont pas des nazistes » ! Les nazis n’ont rien à voir avec le  nazisme ! Hitler était un saint homme ! Ce sont ses détracteurs qui corrompent son message…

Juppé ment.

La religion catholique interdit de tuer et demande de pardonner, alors que l’islam ordonne le contraire.

Ainsi, ce dieu condamne l’homme à croire que toutes les guerres du monde auxquelles il oblige les musulmans sont de son propre et unique chef et le résultat de sa seule volonté.

Connaissez-vous pire monstre que ce dieu-là ?
Pour faire court, je dirai que l’islam est l’invention manipulatrice d’un Bédouin analphabète, crasseux et pervers, obsédé sexuel et pédophile de surcroît et que son seul but était de conquérir le monde et certes pas de le pacifier…

L’islam, religion de paix et d’amour ? Assez de balivernes ! Comme on le disait autrefois, « Dites cela à un cheval de bois et il vous donnera une ruade ».

Pierre Malak

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 16:22

Dijon : victoire du procureur Tarrare, le chauffard musulman reconnu irresponsable

Publié le 1 décembre 2016 - par

dijonprocureurAprès avoir hurlé « Allah Akbar », le Français, né en France de mère algérienne et de père marocain, avait dit aux policiers avoir agi seul, ému par la souffrance des enfants palestiniens et tchétchènes. La piste terroriste est écartée par la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare.

A l’approche des élections, les attentats déjoués et à déjouer vont bon train à la maison Poulagaz-Cazeneuve. Moins médiatiques sont, en revanche, les jugements rendus par la justice d’Urvoas.

Témoin celui relaté par Le Journal de Saône & Loire et qui va sans doute laisser la même amertume qu’ont vécue toutes les victimes des nombreux loups solitaires et sauvageons, déclarés  désaxés.

Surtout quand on prend connaissance de cet article prémonitoire de Martin Moisan, qui nous faisait connaître toutes les démarches du procureur Tarrare pour que l’écraseur musulman soit reconnu comme fou. Eh bien, c’est gagné !

https://ripostelaique.com/dijon-le-procureur-tarrare-veut-faire-passer-lecraseur-islamiste-pour-un-fou.html

Il avait foncé dans la foule à Dijon: il est déclaré irresponsable

jsl-fonce-dans-la-foule

« La justice a prononcé mercredi l’irresponsabilité pénale de l’automobiliste qui avait foncé délibérément sur des passants à Dijon fin 2014, blessant 13 personnes.

Problèmes psychiatriques lourds

Le quadragénaire étant atteint de problèmes psychiatriques lourds, cette décision de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon était « attendue », a estimé son avocat Me Estève. « Les expertises psychiatriques concluaient toutes à l’irresponsabilité de son client, manifestement en crise » au moment des faits et qui affichait 157 passages en hôpital psychiatrique (NDLR JC : cf livres de Riposte Laïque) , a-t-il poursuivi.

« Il a été reconnu coupable des faits et il était important que la cour le dise, ainsi que civilement responsable », a précisé l’avocat, qui décrit un « homme sincèrement repentant et désolé de ce qu’il a fait ».

Hospitalisé d’office à Lyon, et sans permis

Désormais sous le régime de l’hospitalisation d’office dans un établissement lyonnais, l’homme s’est vu retirer son permis de conduire et a l’interdiction de porter une arme (sic NDLR JC) et de se rendre en Côte-d’Or, selon Me Estève.

Dénonçant une « injustice totale » dans la décision rendue par la cour, l’une des victimes, Maurice Bureau, a cependant concédé avoir observé lors d’une précédente audience un homme « malade mais manipulé par des gens comme Daech qui repèrent les gens faibles ».

Il avait blessé 13 personnes

Le 21 décembre 2014, l’automobiliste avait foncé délibérément sur des passants dans le centre ville de Dijon, blessant 13 personnes, en criant « Allah akbar ». Au vu des antécédents psychiatriques de celui-ci, la procureure de Dijon Marie-Christine Tarrare avait rapidement écarté la piste terroriste.

Lors de son interpellation, l’homme, un Français né en France de mère algérienne et de père marocain, avait dit aux policiers avoir agi seul, ému par la souffrance des enfants palestiniens et tchétchènes, avait-il précisé. »

Une personne tuée à Nantes

« Au lendemain des faits, un autre automobiliste avait foncé sur un marché de Noël bondé du centre-ville de Nantes, blessant 10 personnes, dont une mortellement avant de se porter plusieurs coups de couteau. »  http://www.lejsl.com/faits-divers/2016/11/30/il-avait-fonce-sur-la-foule-a-dijon-le-suspect-declare-irresponsable?

 

Au lieu de leur interdire l’accès à la France, Hollande, Valls, Cazeneuve et Urvoas accueillent les terroristes potentiels

cazeneuve-pas-un-delit

« L’UE et la France tâtonnent pour repérer et gérer les djihadistes européens de retour du front irako-syrien. Les échanges de renseignements s’intensifient, mais la menace pourrait croître très vite.

L’enjeu crucial reste leur prise en charge à leur arrivée sur le territoire français. En plein état d’urgence, la France a opté pour la « judiciarisation » des retours…Reste la question de la « déradicalisation » – et de la réinsertion – thème sur lequel la France, comme ses voisins européens, marche à l’aveugle. Ces « revenants » ont-ils vocation à intégrer des programmes du type de celui dispensé par le « Centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté », inauguré en septembre en Indre-et-Loire ? La France, comme les autres pays européens, avance fébrilement sur ces dossiers-là. Le chantier et le défi sont immenses… »  à lire sur :  http://www.lejsl.com/actualite/2016/12/01/retour-des-djihadistes-un-defi-pour-l-europe

La phrase fatidique et fataliste de l’islamo-collabo Valls : « Ce doit être la principale préoccupation en matière de sécurité pour les années à venir », a martelé début novembre le Premier ministre Manuel Valls. Il y aurait potentiellement 700 Français concernés… »

Cazeneuve, Valls, Urvoas, Hollande, ça suffit!

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 03:48

Les migrants, une bombe sanitaire pour la France

Publié le 1 décembre 2016 - par 

 

Pessat-Villeneuve-48-clandestins-soudanais-et-erythreens
Quelles sont les  inquiétudes majeures des Français ?

Selon une étude sur le moteur de recherche Google, les interrogations des Français sur le programme de Fillon, révèlent les questions qui inquiètent le peuple :

1/ l’IVG

2/ L’immigration

3/ L’islam

En quatrième position vient, seulement, le chômage et, en cinquième, l’économie.

Nous ne nous étions pas trompés, sur RL, lorsque nous vous affirmions que cette prochaine campagne à l’élection présidentielle se ferait, essentiellement, sur les thèmes de l’islam et de l’immigration.

Et, vous le verrez, elle ne fera que se conforter dans les jours et les mois qui viennent. Car, si  la primaire des droites a inondé le paysage médiatique ces dernières semaines, il n’en reste pas moins que les côtes européennes continuent de recevoir des milliers d’africains et moyen-orientaux, bien décidés à rester chez nous.

Pour la seule journée d’hier,  1 400 personnes ont été secourues au large de la Libye.

Ce week-end, un reportage d’Itélé, sur l’île de Lesbos, en Grèce, dévoilait l’horreur du camp où sont retenus des centaines d’immigrés en attente de transit. Et nous savons que Lesbos n’est pas la seule de ces îles grecques, autrefois paradisiaques, défigurées par l’hémorragie humaine africano-musulmane. Ce seul petit pays européen a accueilli près de  60 000 migrants entre janvier et août 2016.

Dans le même temps, l’ayatollah turc, Erdogan, brandit la menace d’ouvrir les portes de ses camps de rétention s’il n’obtient pas rapidement satisfaction de l’EU à ses exigences d’adhésion. Le chantage de cet islamiste et la dhimmitude des dirigeants européens nous laissent entrevoir un avenir très sombre, au propre et au figuré.

À Paris, ce dimanche, une manifestation pro-migrants, ne laissait aucun doute sur l’identité de ces immigrés. Les immenses banderoles écrites en langue arabe, le confirment.

Nous  ne pouvons, donc, dissocier le mot immigration du mot islam.

Et c’est bien là,  l’immense inquiétude des Français face à cette invasion continue mais non contenue.

A l’heure où nous devrons élire le prochain chef d’État, nous ne pouvons pas faire l’impasse sur cette question majeure qui déterminera notre avenir.

Parce que le mot «invasion» va toujours de pair avec «endémie».

Et parce que la santé est un bien précieux que les Français ont toujours eu le souci de protéger en se pliant aux règles de la Santé publique.

Il y a quelques jours, une lectrice de RL nous faisait parvenir pour info, le rapport de 2016 publié par l’Observatoire de Médecins du Monde. Elle se reconnaîtra et nous  l’en remercions.

rapportdelobservatoire-2016

Ce rapport est une source inestimable d’informations que nous cachent soigneusement les dirigeants et les media complices car il met en exergue les soins reçus, dans les pays européens, par les populations ne pouvant pas accéder à la médecine payante.

Nous apprenons, par exemple que, sur quelque 10 000 patients examinés :

63,3 % sont des ressortissants extra-européens dont  53,1 % avouent avoir émigré pour des raisons économiques.

Bien entendu, ces chiffres ne valent que pour les personnes ayant eu recours aux soins de cette organisation et ayant accepté de répondre aux questions qui leur étaient posées.

A noter que : la France n’a que très peu participé à ce «sondage» et qu’elle n’a pas posé les questions aux réfugiés , lesquelles nous auraient permis de connaître exactement la situation de tous ceux que l’on nomme, ici et à tort, «réfugiés» de guerre !

La France, toujours sournoise, toujours menteuse, lorsqu’il s’agit de révéler la vérité aux Français.

Nous pouvons, d’ores et déjà, nous faire une idée de la réalité de cette immigration, en France, de sa provenance mais, surtout, de celle qui va arriver, le constat est sans appel :

« L’ Afrique (Maghreb compris) reste le principal continent d’origine des patients rencontrés en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Norvège, en Turquie et en Suisse. »

Par exemple, en Turquie, chez celui qui nous menace d’ouvrir les portes à ces migrants,  sur 837 patients ayant consulté, 90 %  sont originaires d’Afrique subsaharienne.

Qui ose encore parler de réfugiés Syriens fuyant la guerre ayant trouvé refuge en Turquie ?

Nous sommes bien face à une migration alimentaire (pas économique) des pays africains à majorité musulmane qui vient s’installer en Europe pour vivre mieux. Que nous, Européens, vivions dès lors, plus mal, n’intéresse pas les dirigeants européens. Nous pouvons même dire que cette migration sans précédent a été voulue par eux.

Et, la Commission européenne confirmait, déjà en 2015, une communication majeure en matière de migration, invitant à prendre des mesures immédiates pour éviter les pertes de vie humaine, en mer, comme cela a été déploré par le passé.

Mais qu’en est-il des populations arrivant sur notre continent ? Quel est leur état de santé en dehors de la fatigue et du stress auxquels ils sont évidemment soumis ?

Y a-t-il une recherche systématique des maladies graves qu’elles pourraient transmettre ? Non.

Bien sûr, la seule préoccupation de cet organisme réside dans l’accès aux soins des populations immigrées qu’elle juge discriminatrice.

Et si elle reconnaît que leur santé n’est que très rarement citée comme étant la cause de leur migration, elle n’écarte pas les cas de maladies parfois contagieuses dont ils sont atteints, souvent, sans le savoir.

Comment accueillir des millions de réfugiés qui, demain, se mêleront à la population autochtone, sans qu’un bilan de santé personnel ait été établi. Comment espèrent-ils les dépister après les avoir regroupés par centaines, voire par milliers (à Calais), sans hygiène, avec les risques de contamination inhérents.

Si Médecins du Monde s’inquiète du fait que, en Europe, environ 40 % des sans papiers disent ne pas consulter par peur d’être arrêtés, nous nous inquiétons, quant à nous, de savoir quel est le nombre de sans-papiers, atteints de maladies contagieuses évoluant dans notre pays.

Aucun dépistage pour le VIH, le VHB et le VHC n’est prévu alors qu’ils devraient être  systématiquement imposés aux migrants dans les centres d’accueil. Ce serait un minimum de prévention pour les personnels bénévoles ou non qui s’en occupent. Un  minimum de protection pour les populations qui se devront de les recevoir.

 Médecins du Monde fait état des cas de sida, d’hépatite C, de syphilis,de tuberculose, de maladies mentales, de maladies aiguës qui ont été décelés dans ces populations quand – et quand, seulement – ces sans-papiers ont sollicité des soins.

S’ils ne demandent pas à être auscultés, nous pouvons nous demander combien d’entre eux, aujourd’hui lâchés dans la nature, sont porteurs de ces maladies qui pourraient être contagieuses.

L’invasion migratoire que nous subissons est une catastrophe identitaire et économique, c’est ainsi que nous l’avons jugée. Elle pourrait bien, d’ici très peu de temps, se révéler être un fléau pour les populations européennes.

Nous vous invitons à lire ce document de l’Observatoire de Médecins du Monde qui est un cri d’alarme que nous ne pouvons pas occulter. Notre santé, notre vie, en dépendent.

Danièle Lopez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 03:40

Guerre d’Algérie : 100.000 morts, dont plus de 75.000 après le 19 mars 1962

Publié le 1 décembre 2016 - par

jaccusedegaulleIl est souvent nécessaire de rafraîchir les mémoires et de remettre les pendules à l’heure.

Après l’inauguration, en 2002, d’un monument au quai Branly pour rendre hommage aux « Morts pour la France » au cours de la « Guerre d’Algérie », la date du 5 décembre a été choisie par le chef de l’état, en 2003, pour commémorer chaque année une journée nationale d’hommage.

Toutes les associations d’anciens combattants ont accepté cette décision, à l’exception d’une seule fédération, dont je tairai le nom, et qui devrait avoir honte de sa décision.

*Lorsque l’État Français a reconnu comme « Morts pour la France » tous les militaires tués après le 19 mars 1962 et jusqu’au retrait définitif de l’armée française, le 1er juillet 1964, *Lorsque le président François Hollande a reconnu, le 25 septembre 2016, le massacre des « Harkis », après le 19 mars 1962.

Il a été admis implicitement que cette date du 19 mars 1962 n’était nullement la fin d’une guerre mais uniquement un « cessez le feu » unilatéral de l’armée française.

Il est utile de rappeler quelques chiffres. Avant le 19 mars 1962 il y eut :

*12.954 soldats tués au combat, plus 3200 supplétifs.

*1071 disparus (538 appelés et 462 militaires de l’actif).

*1247 soldats tués au Maroc (au 03 mars 1956)

*665 soldats tués en Tunisie (au 20 mai 1956)

Après le 19 mars 1962 :

*Environ 75.000 supplétifs massacrés (Harkis, Moghaznis, etc.), engagés aux côtés de l’armée française.

*751 soldats, dont 693 morts pour la France (162 : 122 tués et 36 disparus – 1963 : 48 tués de l’actif et 74 appelés – 1964 : 31 engagés et 15 appelés)

Les pertes civiles s’élèvent officiellement à 3093 Français et Européens de souche.

*969 ont été retrouvés vivants, 306 ont été assassinés et 1818 disparus à tout jamais.

Et tout cela sous la présence d’une armée française totalement désengagée et aux ordres d’un chef d’état et d’un gouvernement dignes de comparaître devant un tribunal pour crimes contre l’humanité (Voir mon livre « J’accuse De Gaulle ».

Alors qu’un « cessez le feu » implique l’interruption des combats entre deux belligérants et nécessite la reprise des combats si l’un des deux ne le respecte pas. Ce qui fut le cas !

Total des pertes, environ 100.000 morts, dont plus de 75.000 après le 19 mars 1962 (Accords d’Évian), et après une soi-disant « Fin de guerre ».

Le 5 décembre 2016 il est un devoir pour tous les Français de rendre un hommage solennel à tous ces « Morts pour la France », qu’ils soient militaires ou civils.

Et je précise bien : À tous, suivez mon regard ! 

Manuel Gomez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 03:35

L’islam n’a pas inventé la violence, il a intégré celle de son époque (1)

Publié le 1 décembre 2016 - par

fabriqueLes attentats se succèdent, en France et ailleurs en Europe. Et ce n’est pas fini, notre excellent Premier Ministre, fin psychologue, nous ayant enjoint de nous y habituer – il ne voit apparemment rien d’autre à faire. Pourtant, dans la sphère « patriote », nous avons tout compris : les terroristes qui perpètrent ces attentats sont issus de l’immigration, laquelle est essentiellement de culture musulmane ; laquelle culture est basée sur le Coran, lequel valorise la violence et le djihad, ce qui explique les attentats, C.Q.F.D. ; donc tout s’emboîte bien, donc c’est simple, « nyaquà » interdire le Coran ! Or, n’en déplaise aux justiciers et autres redresseurs de torts qui n’aiment rien tant que le manichéisme, ce n’est pas aussi simple que ça – cet article et les quatre qui suivront vont tenter de le démontrer.

Tout d’abord, où réside la violence en religion ? Eh bien, dans des textes dits « sacrés » qui justifient la violence, voire le meurtre, en particulier pour soumettre ceux que ladite religion considère comme des « mécréants ». Des exemples ?… Riposte Laïque en a publié tant qu’il est difficile d’en rajouter – mais essayons quand même :

– la mort pour les apostats : « S’il se trouve […] dans l’une de tes villes […] un homme ou une femme qui […] aille à d’autres dieux […] tu les lapideras jusqu’à ce qu’ils meurent. » ;

– … et pour les blasphémateurs : « Celui qui blasphèmera […] sera puni de mort : toute l’assemblée le lapidera. Étranger ou indigène, il mourra. » ;

– et surtout la conquête meurtrière des pays voisins : « Lorsque tu sortiras pour combattre tes ennemis […] tu ne les craindras pas […] car votre Dieu marche avec vous pour combattre […]. Lorsque tu approcheras d’une ville […] [si elle veut la paix] et t’ouvre ses portes, tout son peuple te sera tributaire et asservi. [Si non,] tu l’assiègeras et [quand tu y rentreras] tu feras passer tous les mâles au fil de l’épée ; mais les femmes, les enfants, le bétail et […] tout son butin, tu le prendras pour toi. […] Mais quant aux villes [de ces pays que] Dieu te donne pour héritage, tu n’y laisseras la vie à rien de ce qui respire. »

Un problème ?… Oui, effectivement, ces trois charmantes citations ne proviennent pas du Coran, mais… de la Bible, plus précisément du Deutéronome et du Lévitique (références : Deut. 17 : 2-5 ; Lév. 24 : 15-16 ; et Deut. 20 : 1-16 respectivement). Or « tu n’y laisseras la vie à rien de ce qui respire », cela porte un nom : cela s’appelle un génocide. Et c’est très exactement ce qui fut fait, selon la Bible, lors de la conquête du pays de Canaan (la « Terre Promise »), d’abord à Jéricho (Josué 6 : 21), puis à Haï (Josué 8 : 24-25) où, toujours selon la Bible, douze mille cananéens, hommes, femmes, enfants et vieillards, furent massacrés : en comparaison, Mahomet lui-même, tout sanguinaire qu’il fût, n’était qu’un petit joueur !

Il n’est pas question ici de pinailler sur les niveaux de violence respectifs de la Bible et du Coran : l’usage de logiciels d’analyse de textes a montré que ces niveaux sont en gros du même ordre, qui est d’ailleurs quantitativement faible – moins de 10% du volume des textes respectifs. Ce qui est important, en revanche, est de constater que, depuis la plus haute antiquité, les pays du Moyen-Orient ont été foncièrement violents : ils l’étaient dans les temps bibliques, ils l’étaient toujours à l’époque de Mahomet (VIIe siècle), et ils n’ont guère changé depuis (voir Daech). Ainsi trouve-t-on dans la Bible, et en particulier dans le Lévitique et le Deutéronome, de nombreux usages barbares qui sont passés dans la Charia, la loi islamique. Ils concernent notamment l’esclavage (Lév. 25 : 44-46), les bastonnades (Deut. 25 : 1-3), et, en vertu de la loi du talion (« fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent »), les amputations et la peine de mort (Deut. 25 : 11-12 ; Lév. 24 : 17-21), celle-ci n’étant pas que pour les meurtriers mais aussi pour les adultérins (Lév. 20 : 10) et les homosexuels (Lév. 20 : 13). Quant aux peines d’emprisonnement, elles n’existaient pas, tout simplement parce qu’incompatibles avec le nomadisme…

Ajoutons pour mémoire que, dans ces pays de mœurs patriarcales, la femme a toujours eu un statut inférieur qui transparaît non seulement dans l’Ancien Testament (que la femme soit épouse ou captive de guerre, voir Deut. 21 : 10-14), mais encore, au début de l’ère chrétienne, dans les Épîtres de Paul : « [Sachez que] le chef de tout homme, c’est le Christ, que le chef de la femme, c’est l’homme […] » (1-Corinthiens 11 : 3) ; « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre autorité sur l’homme ; mais elle doit se tenir dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ; et ce n’est pas Adam qui a été séduit : c’est la femme qui, séduite, est tombée dans la transgression. Néanmoins, elle sera sauvée en devenant mère, pourvu qu’elle persévère dans la foi, dans la charité et dans la sainteté, unies à la modestie » (1-Timothée 2 : 11-15). Que voilà de belles paroles… en tout cas, là encore, l’islam n’a rien inventé.

Il est par suite étonnant d’observer que les écrits « islamophobes » qui, à Riposte Laïque en particulier, stigmatisent (à juste titre) les versets barbares du Coran n’en mentionnent jamais l’origine biblique – un simple oubli, sans doute… À noter également que, pas plus que les musulmans, ni les juifs ni les chrétiens n’ont jamais jugé utile d’abroger, dans leurs textes, les éléments criminogènes – nous reviendrons ultérieurement sur ce point. Reste alors la question : comment se fait-il qu’à partir de textes religieux analogues, certains peuples soient devenus tolérants, démocratiques et laïques, alors que d’autres ont continué à cultiver l’intolérance religieuse, la haine des étrangers et le goût du meurtre qui régnaient dans leurs tribus d’origine ?

Un premier élément de compréhension réside, précisément, dans cette référence tribale et dans son contexte environnemental : à savoir les pays arides du Moyen-Orient, où les ressources sont rares et où, par suite, la compétition territoriale est féroce ; où l’homme est nécessairement un guerrier ; où la femme n’a aucune chance de survie hors d’une cellule familiale dont l’homme est le protecteur, donc le maître ; où les fréquentes absences de ce maître (équipées commerciales et guerrières) augmentent les risques d’adultère, qui doit donc être réprimé sans pitié ; et où l’unité populationnelle est la tribu, identifiée par ses ancêtres, ainsi que par son territoire ou ses parcours de nomadisme.

Dans ce contexte, et en l’absence de toute structuration économique permettant de construire une véritable nation, la religion apparaît comme le premier élément unificateur et la première source de légalité. En d’autres termes, la religion n’est pas une simple option métaphysique personnelle telle qu’on la conçoit aujourd’hui en Occident, mais toute une réglementation civile, juridique et pénale de la société permettant à celle-ci de fonctionner correctement : la loi du talion n’est pas tendre, mais ça vaut mieux que pas de loi du tout – c’est à dire la loi du plus fort.

Tel fut le rôle capital du judaïsme primitif codifié (selon la Bible) par Moïse, en référence à un Dieu « national » appelé Yahweh : ce judaïsme constitua l’identité du peuple hébreu par rapport aux autres populations mésopotamiennes (polythéistes) d’où il était issu ; ce fut le ciment qui maintint la cohésion de ce peuple (et son sentiment de supériorité) jusqu’à nos jours, en dépit d’une histoire mouvementée et souvent douloureuse qui aurait pu, à plusieurs reprises, le faire disparaître.

Au VIIe siècle de notre ère (deux mille ans après Moïse), le peuple hébreu avait déjà considérablement évolué sous l’effet de nombreuses vicissitudes, et le judaïsme avait donné naissance au christianisme – nous en reparlerons dans le prochain article. Mais dans les contrées subdésertiques d’Arabie que ni les Grecs ni les Romains ne s’étaient donné la peine de conquérir, la vie n’avait pas changé depuis l’Antiquité : la société était restée violente, tribale, patriarcale et esclavagiste. Toutefois, sous l’influence des émigrés juifs et judéo-chrétiens, un certain monothéisme émergeait à partir des idolâtries ancestrales. C’est dans ce pays que, révisant l’histoire biblique à sa façon, un caravanier nommé Mahomet a (selon la tradition musulmane) « reçu la révélation » de l’islam : une innovation (quoique toute relative) sur le plan religieux, mais une démarche totalement conservatrice sur le plan sociopolitique. L’islam est une théocratie totalitaire aussi barbare que l’était le judaïsme primitif deux mille ans auparavant, parce qu’adaptée au même type de société, dans le même contexte environnemental.

C’est une lourde erreur que de croire à l’importance que les religions attribuent à leurs fondateurs respectifs – Moïse, le Christ ou Mahomet. Une religion ne naît pas du néant, mais d’un bourgeonnement issu d’une culture préexistante. Comme telle, elle intègre les codes sociaux et les comportements de son époque : l’islam n’a pas inventé la violence, non plus que la phallocratie, il n’a fait que codifier ces coutumes. En revanche, toute religion, de par son caractère sacré, tend à pérenniser les croyances et les mœurs qu’elle a intégrées au départ. Mais en dépit de cela, face aux aléas de l’histoire, les sociétés sont bien obligées d’évoluer, et les religions, même en traînant les pieds, ne peuvent que suivre le mouvement… enfin, autant que de besoin – c’est ce que nous verrons dans le prochain article.

Jean-Marie Blanc

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 06:07

Le SIEL n’a rien de commun avec Fillon

Publié le 30 novembre 2016 - par

KarimOuchikh3
Dans son article sur Riposte-Laïque, Jacques Chassaing a fait une belle démonstration du communiqué de Karim Ouchikh. Je regrette que le titre ne fut pas le reflet du contenu. En effet, il aurait même eu tendance à dire le contraire en suggérant sous forme interrogative, que le SIEL serait prêt  à se laisser séduire par François Fillon.

Bien entendu, je ne vois pas en quoi François Fillon, ayant lui aussi gagné le surnom de Farid Fillon depuis que l’image de la commémoration de la Mosquée d’Argenteuil circule grandement sur les réseaux sociaux, ceux que les médias aux ordres et à la gamelle appellent bêtement la fachosphère. La gauche tente de faire de Fillon un réactionnaire, un catho intégriste et pourquoi pas une grenouille de bénitier en plus d’un salaud de Pétainiste en herbe comme l’affirme le pitoyable Bergé, réac au Maroc et libertaire en France. Comme d’habitude, la gauche se trompe, la gauche a tort et cela fait quarante ans que c’est le cas. La gauche la plus bête du monde n’a rien à envier à la droite la plus stupide de France.

François Fillon n’est pas né de la dernière pluie. Il fut député à 27 ans, ministre et Premier ministre. Autant dire que ce n’est pas le perdreau de l’année et que si  le SIEL avait des désirs de convoler avec cet homme, il ferait la plus grosse erreur de son existence. Heureusement, ce n’est pas le cas. Karim Ouchick l’exprime avec clarté et justesse. Le SIEL votera pour Marine Le Pen faute de mieux, puisqu’à l’heure actuelle, nous n’avons pas d’autre choix : Marine Le Pen, son Raspoutine Florian Philippot et le Front National.

Le SIEL a des valeurs intangibles que certains gauchistes jugent réactionnaires, passéistes, et pourquoi pas arriérées pendant qu’ils y sont. Fadaises, billevesées, car il n’y a rien de plus moderne que la Nation, la France souveraine, les frontières, la monnaie, l’indépendance nationale, la liberté. Il est vrai que pour les adeptes autrefois amoureux de Staline, pleurant sur la mort de Chavez, de Castro, nos positions sont incompréhensibles puisque nous parlons de la Nation comme instrument des libertés et non comme moyen de persécution des peuples.

La référence à George Pompidou est inutile pourtant, car la descente en enfer a commencé avec lui, par l’abandon de la banque de France comme prêteur de l’état en 1973. On sait que Pompidou était au bout du rouleau, mais pas son ministre Giscard. On ne peut pas oublier son référendum pour intégrer les Britanniques dans le marché commun contre l’avis du général De Gaulle. Celui-ci était mort et il s’apprêtait à faire des pirouettes dans sa tombe grâce à ces prétendus gaullistes. On sait ce que firent les Britanniques de l’Europe, et à quelles conditions ils y participèrent. La suite des petits Présidents qui suivirent furent une catastrophe, de Giscard à Hollande.

Karim Ouchikh démontre une excellente lucidité lorsqu’il affirme, contrairement au titre de Jacques Chassaing que:  cette large victoire remportée auprès des électeurs de droite ne doit pas nous faire oublier que François Fillon fut, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, l’un des artisans du déclassement de la France : avec l’adoption du traité de Lisbonne et le retour de notre pays dans le commandement intégré de l’OTAN, il a accentué notre dépendance européenne et consolidé notre assujettissement aux États-Unis ; avec la sanctuarisation de l’espace Schengen et la déstabilisation de la Libye, il a organisé les conditions objectives du chaos migratoire qui frappe brutalement notre continent ; avec la politique de libre échange imposée par les institutions de Bruxelles, il a accéléré la désindustrialisation de notre pays et œuvré au démantèlement partiel de nos services publics… »

Il est clair que je ne peux valider François Fillon comme un patriote puisqu’il est un européiste convaincu, immigrationniste depuis toujours, et n’est pas pour une défense forte, puissante contre l’islam conquérant. Il y a fort à parier que rien ne changera sur l’identité nationale bafouée, les valeurs de notre civilisation amoindries, la prépondérance de notre histoire, notre roman national moqué, et la volonté de construire une Europe des Nations qui passent par la dénonciation de cette Union Européenne par le biais d’un référendum.

François Fillon ne fera jamais ce travail de rétablissement de notre souveraineté. Il appelle à lutter contre le Front National avant même de lutter contre les fronts islamistes qui pullulent en France à travers les prises de territoire par les salafistes, et autres enclaves territoriales financées par le Qatar et l’Arabie Saoudite. De même que c’est sans risque que j’affirme que ces deux pays seront parmi les premiers visités par François Fillon si c’est lui qui devait gagner la Présidentielle.

Je suis convaincu que le SIEL est aujourd’hui un parti qui peut rassembler les déçus de Philippot et qu’il peut être avec Robert Ménard, Philippe de Villiers, Christian Vanneste, et d’autres acteurs des droites nationales, un architecte de la construction des droites hors les murs du FN, dont certains y compris hélas au Front National, se gaussent. Le Front National a besoin bien plus d’alliés que de ralliés aux ordres d’une direction. Une direction qui pour le moins, semble être plus chevènementiste que Mariniste. Le SIEL est et reste une idée moderne qui ne se laissera pas bercer par les voix musulmanes, qui à terme, contribueraient à sonner le glas des démocraties.

Gérard Brazon

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée