Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 10:22

L’immigrationniste Ian Brossat a-t-il déjà rencontré de vrais Parisiens ?

Publié le 4 mars 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/Ian-Brossat-facebook-53-300x225.jpg

 

Vous connaissez tous le fringant Ian Brossat,  adjoint à la Maire de Paris chargé du logement et de l’hébergement d’urgence, et dont la page facebook (https://www.facebook.com/ian.brossat?fref=ts) foisonne d’autant de nouvelles édifiantes que de photos de son minois. Selon une page du PCF-Front de Gauche  « il croit en l’idée d’un Paris populaire, bienveillant, accordant un toit à chacun de ses enfants : c’est ce Paris-là, mixte et solidaire, qu’il veut porter durant toute cette mandature.» C’est beau, on se croirait dans un film, un mélange d’Amélie Poulain et d’une comédie musicale servie par Fred Astaire jouant des claquettes dans un Paris en carton pâte.

Sauf que la 17e circonscription pour laquelle Brossat a commencé sa campagne depuis le 4 février, ce n’est pas ce mirage en technicolor, à part sans doute cet îlot de verdure bobo niché dans un Montmartre de carte postale où il a eu le bon goût d’élire domicile. En vrac on y trouve le ruineux camp d’accueil de « migrants », tonneau des Danaïdes saturé autour duquel affluent des hordes de clandestins(1), la Goutte d’Or et sa rue Dejean pourrie par les vendeurs à la sauvette, ses trafics en tout genre, ses passes à dix euros dans les cages d’escalier, ses maquerelles zaïroises, ses salons de coiffures exploitant de jeunes tresseuses, ses gargotes exotiques sachant recycler à merveille les rebuts fatigués des petits matins de Rungis. On y trouve ses mosquées, son Institut des Cultures d’Islam, ses barbus en kamis et ses voilées souvent intégrales.  On y trouve surtout de nombreux commerces  de bouche  aux  frontons fièrement halal qui, de la boulangerie à la boucherie en passant par divers  « traiteurs » n’ayant pas forcément pignon sur rue semblent enchanter  celui qui se voit déjà en sémillant député. En effet, le 4 février dernier,  pour sa première réunion de campagne, qui fait la fierté de sa page facebook, et à laquelle sont venues le soutenir pas moins de 300 personnes, Brossat a fait appel à « Maman d’Amir », un traiteur du cru qui a régalé chacun d’un incontournable couscous. La liste des soutiens à Brossat  ne laisse guère de doute sur les goûts culinaires  des futurs électeurs :

   http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/Ian-Brossat-facebook-47-210x300.jpg http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/Ian-Brossat-facebook-52-300x225.jpg           

L’élu communiste adore les agapes islamiques qu’il nous fait complaisamment partager sur son compte : rupture de jeûne du ramadan, thé à la menthe et makrouts, femmes voilées à foison, soutien indéfectible à ses nouveaux « damnés de la terre »qu’il aime tant loger dans de luxueux HLM, si possible au cœur des quartiers chics, et peu importe s’ils véhiculent une religion mortifère ; comme par magie « l’opium du peuple » devient  « enrichissement culturel ».

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/Ian-Brossat-facebook-51-300x225.jpg

Pétri de justice et d’équité, Ian Brossat nous fait également part de son bonheur d’avoir fait condamner deux « touiteurs » homophobes . Bien sûr on ne saurait ici défendre  des propos injurieux et imbéciles mais il est intéressant de constater qu’il s’est bien gardé de faire remarquer que les insultes les plus immondes ont été écrites par une certaine Nadia Aboula qui n’a pas daigné se présenter à l’audience…L’article de Yagg est fort instructif : http://yagg.com/2017/01/30/tweets-homophobes-visant-ian-brossat-le-proces-comme-si-vous-y-etiez/

Syndrome de Mehdi Meklat peut-être ?

On ne doute pas Ian qu’un tel « Paris populaire et bienveillant » ne pourra que soutenir avec chaleur et enthousiasme un jeune élu si dynamique, disponible et dévoué corps et âme au plus pur combat communiste.

Danielle Moulins

(1) Citons Serge Federbusch , élu du 10ème arrondissement de Paris:

Pour servir de sas au tonneau des Danaïdes qu’Hidalgo a installé dans Paris, la mairie a déboursé, selon le Monde, 6,6 millions d’euros pour l’installation du centre d’accueil d’urgence et l’Etat 1,3 million.

Les frais de fonctionnement annuels, dont les salaires des 120 salariés, sont partagés par la Ville à hauteur de 1,4 million d’euros et par l’Etat à hauteur de 7,2 millions d’euros.

Rappelons qu’ils seront 400 à être hébergés, soi-disant pour quelques jours, avant d’être expédiés en banlieue ou en province, réamorçant sans cesse la pompe à immigration illégale.

Faisons un rapide calcul. Ce centre représente donc un coût de réaménagement de 19 750 euros par place et accueillera 3,3 migrants par salarié. C’est un taux de salariat proche de l’hôtellerie de luxe !

Il sera intéressant de savoir qui est embauché pour l’occasion.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 10:18

Afrique du Sud : qui osera dire que c’était mieux avant ?

Publié le 4 mars 2017 - par 


http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/04/mandelacinema.jpg

Il y a un quart de siècle, l’Afrique du Sud vivait un moment historique, aussi emblématique que la chute du mur de Berlin en Europe.

Nelson Mandela, le porte-drapeau de la lutte anti-apartheid, et le président Frédérik de Klerk, mettaient fin à plus de quarante années de ségrégation raciale.

Totalement isolée, mise à l’écart de toutes les manifestations internationales et victime d’un blocus économique de plus en plus pénalisant, l’Afrique du Sud décidait de briser cet isolement.

La sagesse de Nelson Mandela permit d’éviter la guerre civile réclamée par les revanchards. Ce grand saut dans l’inconnu, finalement vécu de façon pacifique, fut salué par toute la planète.

De Klerk et Mandela, reçurent peu après le prix Nobel de la Paix.

La nation “Arc – en Ciel”, selon le mot de l’évêque Desmond Tutu,  était née.

Mais une génération plus tard, le plus riche pays du continent africain est rongé par la corruption et l’insécurité, avec une société toujours dominée par des critères raciaux. Les 80% de Noirs votent systématiquement pour l’ANC.

Le président Jacob Zuma est corrompu jusqu’à la moelle, traînant des centaines de casseroles judiciaires avec 700 plaintes pour corruption et fraude.

Attirés par l’Eldorado sud-africain, tous les déshérités des pays voisins viennent s’entasser dans des centaines de bidonvilles, aggravant le chômage et faisant exploser l’insécurité.

A ce titre, le palmarès 2015-2016 des villes les plus dangereuses au monde est édifiant.

La ville la plus dangereuse n’est pas Ciudad Juarez, le coupe-gorge mexicain, ni Bogota, où les cartels de la drogue s’entretuent, ni Bagdad, terrain d’affrontements permanents entre chiites et sunnites.

Non, la médaille d’or revient à Capetown, où le fait de se promener dans la mauvaise rue au mauvais moment peut être fatal au touriste égaré.

En 2016, 18.673 meurtres et 54.895 viols ont été recensés dans le pays.

La pauvreté a frappé les petits Blancs non qualifiés. Sujet totalement occulté en Occident, où l’Afrique du Sud ne mérite que des louanges en souvenir de Nelson Mandela. La réalité quotidienne n’intéresse pas nos médias.

Pourtant, dans ce pays de 25 millions d’habitants, au sous-sol gorgé d’or, de diamants et de métaux rares, plus de 500.000 Blancs vivent dans une centaine de bidonvilles, sans eau ni électricité, victimes du “nettoyage ethnique” mis en œuvre dans les entreprises par l’ANC au pouvoir.

Mais le racisme anti-Blancs n’a jamais ému nos élites bien pensantes.

Sans accès aux soins, abandonnés de tous, ces petits Blancs crèvent dans l’indifférence  générale.

C’est la discrimination positive au profit des Noirs. La loi pénalise les entreprises qui n’embauchent pas assez de non-Blancs.

Même l’emblématique équipe de rugby doit se plier à la mixité raciale.

Les plus cyniques diront que ce n’est qu’un juste retour du boomerang après des décennies d’apartheid. Quand les Blancs s’appauvrissent, c’est le signe que la société sud-africaine devient de plus en plus égalitaire…

D’autres objecteront que la majorité des Blancs a un niveau de vie nettement supérieur à celui des Noirs. Il y a 2000 bidonvilles noirs, 20 fois plus que de ghettos blancs.

Mais le fait est que la ségrégation raciale est toujours là. Les ghettos noirs ne se mélangent pas avec les ghettos blancs.

“La morale en Afrique du Sud, c’est que les Blancs sont coupables et les Noirs victimes”, dit le secrétaire général de Solidarity. C’est maintenant le racisme inversé. Quand on est Blanc, mieux vaut avoir de solides diplômes !

Un autre sujet soigneusement occulté par le pouvoir et les médias occidentaux, est le massacre des fermiers blancs isolés.

Depuis l’arrivée de l’ANC au pouvoir, 4.000 fermiers blancs ont été assassinés.

En 2016, 345 fermes ont été attaquées et 70 exploitants tués.

En 2017, on recense déjà 19 meurtres.

Il faut dire que certains extrémistes noirs attisent la haine anti-Blancs avec des slogans criminels.

“Un fermier, une balle..”

“Tuez les Boers, tuez les fermiers”.

“Nous n’appelons pas au massacre des Blancs, du moins pour l’instant”.

Qu’en pensent nos associations anti-racistes ?

Un fermier a plus de chance de se faire tuer qu’un policier !

Le problème de l’Afrique du Sud, c’est que l’échec de la politique menée par l’ANC a totalement brisé le rêve d’une société multiculturelle harmonieuse.

Chômage, corruption, immigration incontrôlée, insécurité, pauvreté, entretiennent un climat anti-Blancs de plus en plus dévastateur.

Certains craignent une guerre civile et envisagent une expatriation, comme il y a 25 ans. A l’époque, le million de Blancs exilés n’avaient pas pu s’adapter ailleurs. Ils étaient revenus dans leur pays, celui qu’ils avaient construit pendant 300 ans.

L’échec de l’Afrique du Sud, en définitive, c’est la preuve qu’une société multiraciale est une grande illusion. Avec sa politique d’immigration démentielle, l’Europe se prépare des lendemains douloureux.

Même Thomas Piketty, la rock-star de l’économie, marquée très à gauche, reconnaît que tout empire : “Dans un certain sens, il y a plus d’inégalités en Afrique du Sud aujourd’hui que pendant l’apartheid”.

C’est tout dire !

Jacques Guillemain

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 10:04

Vidéo-choc : le scandale des nounous musulmanes voilées

Publié le 4 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Nounousvoilees.jpg

Les assistantes maternelles et familiales accueillent à leur domicile 1 à 4 enfants jusqu’à l’âge de 4 ans.

Quelques 5000 stagiaires sont formées par des professionnels de l’éducation, de la puériculture, du paramédical et du médical, en 60 h par an avant tout accueil, suivies de 60 h après le premier accueil d’enfants.

Leur formation est censée leur procurer les moyens de s’occuper correctement des enfants et des relations avec les parents.

L’enquêteur Jacques Maisonneuve a recueilli, dans sa vidéo, le témoignage frappant d’une responsable de formation de ces « nounous ». D’origine maghrébine, elle a manifesté ses profondes inquiétudes devant les pratiques « radicales » envahissantes de certaines  assistantes maternelles musulmanes voilées.

Face au climat actuel de menaces possibles sur sa vie sociale et de retombées judiciaires absurdes, mais bien réelles, elle a choisi la prudence de l’anonymat pour s’en protéger.

https://youtu.be/rmWzi3f46zw

Première constatation : le nombre de musulmanes dans la profession est en très nette augmentation. Dans la formation qu’elle dirige, sur une vingtaine de stagiaires, près d’une quinzaine sont voilées. Ces nounous musulmanes voilées créent de nombreux problèmes :

Problèmes de comportements :

– outre le voile, stigmate religieux ostentatoire, porté jusqu’à l’illégalité de la burka, le tabou alimentaire du porc s’élargit même aux non musulmans.  Des parents français se voient refuser de fournir à leurs enfants des repas contenant du porc. Les enfants non-musulmans se retrouvent obligés de consommer une viande religieusement halal.

– certaines nounous musulmanes voilées refusent de serrer la main d’un homme, ce qui est à mettre en parallèle avec l’attitude de musulmans hommes refusant de serrer la main d’une femme (les non-musulmans étant considérés comme « impurs » par l’islam).

– un comportement de mépris envers les règles élémentaires de l’hygiène a été constaté chez certaines de ces nounous musulmanes (faire manger sur le sol les enfants dont elles ont la charge, « pour imiter le prophète »).

– on a aussi signalé le cas d’enfants non-musulmans forcés de participer aux prières islamiques par leur nounou voilée.

Problèmes de revendications réitérées et d’exigences interminables :

– demandes insistantes de salles de prière dans les lieux de formation (allant jusqu’à exiger le retrait des crucifix accrochés aux murs de la salle) ; sonneries bruyantes sur leur téléphone portable pour indiquer les heures de prière durant les réunions de formation, parents mécontents des attitudes ouvertement religieuses des assistantes maternelles musulmanes, enfants soumis à des placements multiples, face à l’intolérance et à l’intrusion du religieux non choisi dans leur existence.

– arrogance agressive des nounous voilées, devant toutes critiques portant sur leurs compétences ou leurs fautes, critiques dénoncées comme étant « discriminatoires, racistes, xénophobes… », et accompagnées parfois de menaces et de plaintes aberrantes, mais efficaces.

La hiérarchie, comme dans nombre d’institutions (RATP, SNCF, aéroports, etc.) recommande systématiquement  de « ne pas faire de vagues » et de fermer les yeux, quand elle ne menace pas les spécialistes de terrain, qui alertent sur les dérives et les dysfonctionnements, de « faire le jeu des fachos » ou de mesures administratives de rétorsions, en cas de récidive…

Notre témoin a aussi signalé que des stagiaires « radicales » et incompétentes ont reçu l’agrément dans leurs fonctions alors que le rapport de stage préconisait un refus pour incompétence.

Lâcheté des autorités, absence de soutien, déni de réalité, ou les 3 ensemble ?

De plus, la crainte d’actions judiciaires dans un contexte de complaisance unilatérale de certains juges renforce l’absence de fermeté et l’extrême faiblesse des réactions des responsables hiérarchiques.

Dans tous les cas, la diffusion de ces réalités dérangeantes est considérée comme une atteinte à l’ensemble de l’institution, donc susceptible de sanctions.

En attendant, dans bon nombre d’occurrences, le bon vouloir des musulmanes voilées prosélytes influe négativement sur la structure psychique des enfants en cours de développement et sans défenses.

Les comportements de certaines nounous voilées pose le problème récurrent de l’introduction progressive de l’islam dans le quotidien banalisé et de ses conséquences délétères surmultipliées.

Guy SAUVAGE

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 06:31

Islam assassin : un cheikh saoudien donne raison à Christine Tasin !

Publié le 2 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Cheikh-Al-Aqsa-300x204.png

Pendant que notre justice orwellienne traine à nouveau Christine Tasin devant la 17eChambre pour avoir osé crier la vérité mortifère de l’islam, pour avoir eu l’outrecuidance de dénoncer encore et encore l’ignominie du dogme islamique ;

pendant que des  magistrats confits en vivre-ensemble paraissent aux ordres d’officines prétendues anti-racistes dont le slogan pourrait être  « Big Tubiana is watching you !» ;

pendant que le parquet de Nanterre voit ses vœux exaucés par le parlement Européen qui lève l’immunité parlementaire de Marine Le Pen (1), sa grande faute ayant consisté à montrer les atrocités islamiques commises au nom de Daech ;

pendant  que des patriotes anonymes sont stigmatisés, vilipendés, condamnés à des peines iniques pour avoir eu le malheur de dire leur amour de la France et leur crainte argumentée devant la progression de l’islam ;

pendant  que chaque jour la racaille islamique met en coupe réglée les quelques 700 zones de non droit de notre pays (dites « zones urbaines sensibles » en novlangue), trafiquant, volant, violant, tabassant le kouffar-vache à lait, juste bon à payer la pharaonique rénovation de ces quartiers perdus ;

pendant  que ces mêmes racailles islamisées nous vomissent dans d’infâmes clips de rap (2) qui n’intéressent pas la 17e Chambre mais passionnent les médias esbaudis des histrions qui font l’opinion ;

et bien pendant ce temps  chaque mosquée, chaque école coranique, chaque association musulmane, croissant et multipliant à l’envi, déverse jour après jour son dogme dont l’insondable stupidité n’a d’égal que l’effroyable violence, tout en déployant des trésors de taqyia, semblant hypnotiser les niais, les lâches et les traîtres. Cependant saluons les technologies modernes que les pétro-chameliers ont su si bien acclimater et qui leur permettent d’inonder le monde de leur grand « savoir » coranique. Le Parquet, la Licra et la LDH pourraient-ils mettre en exergue le délicieux  « vivre-ensemble » qui émane de cette vidéo  dans laquelle un cheikh  saoudien  nous dit: « Le terrorisme est voulu par Allah et le prophète Mahomet » ?

https://www.youtube.com/watch?v=lMCdHL7-g_Q&feature=share

Autre illustration de la tolérance servie par un cheikh d’Al Aqsa, en Palestine, appelant de ses vœux le califat qui aurait selon lui le mérite de réduire Marine Le Pen au statut de dhimmi, la forçant à s’humilier et à payer la jizya. Merci à Joachim Véliocas et à Memri TV d’avoir relayé le prêche enflammé de ce « savant » respecté.  Vous noterez  son  avantageux  double cal au front, preuve de son acharnement à parachever la destruction de ses neurones coranisés :

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Quelques extraits remarquables :

« Le prédicateur palestinien cheikh Abou Moussab Al-Hadra a déclaré, dans un sermon prononcé à la mosquée Al-Aqsa le 24 février 2017, que s’il restait des hommes comme le souverain médiéval Abdul Rahman Al Ghafiqi aujourd’hui, Marine Le Pen « n’aurait pas osé prononcer un seul mot offensant l’islam », car la conséquence aurait été « la conquête de son pays, de l’Europe et du monde dans son ensemble ». Il a précisé : « Les gens comme Marine… paieraient l’impôt de la jizya aux musulmans ou vivraient sous domination des musulmans. » La vidéo a été mise en ligne sur une chaîne YouTube consacrée aux sermons de la mosquée Al-Aqsa. Extraits :

Abou Moussab Al-Hadra : Marine Le Pen sait que [le souverain médiéval] Abdul Rahman Al Ghafiqi était un grand homme. [Si Al Ghafiqi était encore parmi nous], elle n’aurait pas osé prononcer un seul mot offensant l’islam, car elle aurait su que cela se serait soldé par la conquête de son pays, la conquête de l’Europe et du monde entier. Elle ne raillerait pas l’islam et musulmans, s’il y avait des hommes comme Abdul Rahman Al Ghafiqi parmi nous. En effet, ô musulmans, c’est peut-être grâce à la sagesse divine que les conquêtes islamiques se sont arrêtées à la distance d’un simple jet de pierre de Paris, lors de la Bataille de Tours (en 732). Ainsi, Allah a pu amener les nations, les unes après les autres, à élever la bannière de l’islam, se servant d’elles pour faire régner Sa parole sur le monde entier. Les gens comme Marine – cette candidate anti-musulmane – auraient payé l’impôt de la jizya aux musulmans,  ou vécu en dhimmis sous la domination des musulmans. Ce n’est pas difficile pour Allah. »

 http://islamisation.fr/2017/03/01/un-cheikh-dal-aqsa-palestine-les-gens-comme-marine-le-pen-auraient-paye-limpot-de-la-jizya-ou-vecu-en-dhimmis-sous-domination-musulmane/

Ces deux prêcheurs, parmi des milliers, ont au moins le mérite de ne pas pratiquer la taqyia et d’énoncer clairement la réalité des injonctions de l’islam, celle que nous n’avons de cesse de dénoncer ici, celle qui nous conduit au tribunal…

Combien d’infâmes et dangereux illuminés comme ceux-ci sévissent-ils en Europe à travers les paraboles accrochées aux balcons des « quartiers populaires », à travers internet et les DVD vendus dans les commerces halal et prêtés dans les mosquées, combien, prêts à détruire notre  monde ?

Mais il semblerait que cela, certaines gens de robe refusent de le voir…

Danielle Moulins

(1) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/02/01016-20170302ARTFIG00144-diffusion-de-photos-de-daech-le-parlement-europeen-leve-l-immunite-de-marine-le-pen.php :

« Le parquet de Nanterre avait ouvert quelques jours plus tard une information judiciaire à l’encontre de Marine Le Pen pour «diffusion d’images violentes». Et il avait, dans ce cadre, demandé la levée de l’immunité parlementaire liée à son mandat de députée européenne »

(2) http://www.fdesouche.com/828181-grand-remplacement-et-crasseuses-de-souche-dans-le-nouveau-clip-de-rap-de-medine

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 06:23

Trump : grand discours, grand programme, grand président

Publié le 2 mars 2017 - par  


 

Nancy Pelosi, l’ancien speaker de la chambre des Représentants sous Obama, est restée assise quand le Congrès s’est levé pour applaudir, elle faisait la moue sans que ceci entravât Donald Trump.

Pire, quand, au comble de l’émotion, le SEAL Owens, mort au combat au Yémen il y a peu, fut honoré par les parlementaires, elle resta de marbre avec ses « femmes en blanc » censées ainsi protester contre l’atteinte à leurs droits par le président.

Elle fut jolie et idiote, elle l’est moins et toujours incapable d’apprécier la grandeur de l’Histoire quand d’aventure son aile la frôle. Tout ce qui est à gauche semble avoir muté au cours des quarante dernières années pour ne plus pouvoir communiquer avec leurs semblables fussent-ils de leurs familles.

Mais lui, le président, avec calme et sans papier, déroula son programme. L’immigration qu’il veut interdire si illégale, reste au cœur de son projet de gouvernement, avec la construction d’un mur sur la frontière sud qu’il veut fermer pour protéger les citoyens américains contre la drogue, le crime et l’invasion islamique. Il a confirmé son intention d’augmenter le budget militaire pour moderniser et conserver ainsi leur puissance aux Etats-Unis. Enfin, il a maintenu sa promesse d’abroger l’Obamacare pour la remplacer par une nouvelle politique de santé moins chère et capable de couvrir tout le monde, laissant le libre choix de la couverture aux assurés au lieu de les obliger à souscrire des assurances imposées par le gouvernement. Il a également maintenu le gel des recrutements de fonctionnaires fédéraux, et dit qu’il poursuivrait la dérégulation pour libérer les forces vives de la nation. En une phrase, il décrivit sa philosophie économique : « Si des pipelines doivent être construits ce devra être avec de l’acier américain ».

Il réaffirma qu’il était le président des Etats-Unis et non celui du monde, et qu’America first demeurait sa devise. En fait, sans excès, ce fut comme s’il avait chanté tout au long de son adresse « On est chez nous ! ».

Et ce fut avec un sens du mot, de la phrase et du ton qui montra combien il maîtrise sa pensée et tient à faire ce qu’il a dit qu’il ferait.

La politique étrangère fut laissée de côté, à l’exception de l’interdiction d’entrée faite au voyageurs en provenance des pays visés par la première ordonnance dont il maintient les termes tout en annonçant une nouvelle mouture.

« America first » concerne tous ceux qui composent le peuple américain : les blancs bien sûr, et les noirs descendants des anciens esclaves qui n’avaient pas demandé à immigrer en Amérique, et les amérindiens. A tous, il assure – et demande qu’ils s’y plient – la loi et l’ordre. A tous, il promet une rénovation de l’enseignement et de l’éducation sans quoi aucune nation n’est viable et dont il a dit qu’ils étaient « les droits civiques d’aujourd’hui », enfin, il leur promet qu’ils seront épargnés par le crime et le chômage.

Aucun doute n’est plus permis, le Congrès l’a applaudi debout, à part les pisse-vinaigre et les traîtres de la gauche. 78% des américains interrogés se sont déclarés satisfaits et très satisfaits, approuvant tous les termes du discours et la force avec laquelle il a été délivré.

Georges Clément

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 03:48

Manifs lycéennes : caricature d’un pays à la dérive

Publié le 28 février 2017 - par  -

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/Theojustice.jpg
Depuis des années maintenant, nous sommes, hélas, familiarisés avec le scénario qui se déroule sous nos yeux : des lycées pris en otage par quelques élèves, une poignée suffit. Quelques poubelles en effet, parfois quelques chariots empruntés à la supérette du quartier, disposés devant la porte principale de l’établissement , sans que personne ne s’y oppose, et même avec les encouragements de certains professeurs, et le tour est joué.

La pratique se répand, de lycée en lycée, de ville en ville. Ignorant sans doute que le droit de grève ne s’applique qu’aux salariés, les lycéens se déclarent fièrement « grévistes », la preuve, ils manifestent pendant le temps scolaire. Les voici donc officiellement grévistes avant même d’avoir travaillé. Nul ne les en empêche, nul ne les contredit par une simple explication sémantique.

L’absentéisme se pare des traits plus nobles de lutte des classes. En France, nos lycéens ont l’école buissonnière tour à tour politique, sociétale ou humaniste. Imparable. Les sanctions sont donc de fait inenvisageables. Concevrait-on de réprimer de futurs citoyens qui mettent en pratique leurs cours d’éducation civique ?

Quels sont donc les éléments déclencheurs de ces manifestations qui reviennent aussi régulièrement tous les ans que l’hirondelle au printemps ? On a un peu de tout. Le projet de loi Devaquet, l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour, la réforme des retraites, l’expulsion de Leonarda. On le voit, pas toujours des sujets en rapport immédiat avec ce qui devrait être des préoccupations de lycéens.

Depuis quinze jours maintenant, revoilà les établissements scolaires bloqués à Paris, Rouen, Marseille, Montpellier, liste non exhaustive, avec force feu de poubelles, histoire de donner un côté plus dramatique à l’événement.

Les lycéens sont dans la rue où ils sont sûrs du renfort indéfectible de groupuscules d’extrême-gauche, d’antifas, de zadistes et autres casseurs professionnels. Le motif, faut-il le rappeler : l’arrestation d’un certain Théo à Aulnay sous Bois, l’accusation de viol à la matraque, et les violences policières de manière générale, dont il y a fort à parier qu’aucun des ces lycéens n’a jamais été la victime. Pourtant chacun y va de son antienne qui refleurit saison après saison : Police partout, justice nulle part.

Car enfin quel est le bilan de cette quinzaine : une poignée d’interpellations pour des villes mises en coupe réglée et des centaines de milliers d’euros de dégâts.

C’est en face que les blessés se comptent : 1 policier blessé à Montpellier, 4 à Marseille, 2 à Paris… liste non exhaustive là aussi.

On se souvient de la célérité avec laquelle le président – minuscule voulue – , sans doute terrorisé de voir se reproduire les émeutes de 2005, s’était rendu au chevet de l’infortuné Théo, sans doute poussé par la terreur de voir se reproduire les émeutes de 2005. On n’a pas constaté le même empressement envers les policiers blessés, qui pourtant, dans une France en état d’urgence, sont en permanence sur le pied de guerre. Celui qui fait office de ministre de l’intérieur, Bruno Le Roux, n’a pas daigné se déplacer. Il s’est contenté d’envoyer à l’un des gendarmes blessés, un télégramme. Tiens donc, ça existe encore ? Pourquoi pas un pigeon voyageur ?

Aujourd’hui, c’est au tour d’un proviseur d’être blessé d’un jet de pierre. Je compatis. Et pourtant ! Ce proviseur, une dame en l’occurrence, n’est-elle pas en quelque sorte, punie par là où elle – et sa corporation – a pêché ?

Pourtant, ne serait-il pas tout bête et tout simple pour un chef d’établissement de faire enlever les poubelles qui bloquent une porte ? Au besoin avec le secours de quelques parents d’élèves et professeurs. Cela ne paraît pas une tâche surhumaine.

Au contraire, les ministres successifs font les gros yeux, les proviseurs se contentent de passer un coup de fil à l’Académie, les professeurs acceptent de ne pas porter absents les élèves « manifestants », et les parents subissent la loi de leurs lardons, tout ce monde reprenant souvent à leur compte le vocabulaire des jeunes ayant trop peur sans doute de passer à leurs yeux pour des fachos.

Le Ministre de l’intérieur rappelle la liberté de manifester. Depuis quand cela s’applique-t-il sans discrimination aux mineurs, aux casseurs, dans un pays en état d’urgence et dont la police est éreintée ?

Faut-il préciser que ce genre de manifestations ne se voit qu’en France où cela consterne mais n’étonne même plus. Cela fait partie de notre paysage au même titre que les attentats. Seules, les voix de Marine Le Pen et François Fillon s’élèvent pour dénoncer une atmosphère de quasi guerre civile et demander l’interdiction de manifestations contre les policiers.

Or, il serait très facile d’enrayer ce mouvement, si tous les responsables – parents, enseignants, proviseurs, inspecteurs d’Académie, préfets – n’assumaient leurs responsabilités. Ce qui se passe dans nos rues depuis quinze jours et comme tous les ans sous des prétextes divers, est la face visible de la démission à tous les niveaux des tenants de l’autorité légale et légitime dans un pays à la dérive.

Florence Labbé

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 03:46

L’Allemagne a programmé la fin de l’euro

Publié le 28 février 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/12/Merkel-hollande.jpegPlus la campagne présidentielle avance, plus les media s’excitent sur les « adversaires » de leur chouchou imposé par leurs patrons. Et pour cela, tous les moyens sont bons. A défaut de les trucider physiquement, ils s’emploient à les assassiner médiatiquement.

Ils se foutent de savoir si ces concurrents espèrent le meilleur pour la France et les Français. La principale concurrente en lice à abattre étant celle dont les Français vrais ont fait leur égérie. Parce que c’est la seule qui dit qu’un chat est un chat.

Parce qu’elle refuse l’invasion migratoire.
Parce qu’elle prône la sortie de l’Europe et, surtout, de l’euro.

Pourtant, si vous suivez régulièrement les billets de grands experts financiers mondiaux, vous savez qu’ils disent exactement comme elle : l’Union Européenne est une plaie antidémocratique dont la monnaie verra sa fin dans très peu de temps.

Mais l’Europe, c’est leur gagne-pain, à eux, ces rapaces qui ont pris le pouvoir dans 27 pays sans que nous ayons eu à les élire. Et pour continuer à régner, ils ont besoin que chaque pays élise une marionnette qu’ils pourront manipuler à souhait.

Vous comprenez mieux pour quelles raisons les media français, aux ordres des puissants multimilliardaires de ce monde, s’attachent à dissimuler la vérité et vous offrent des dizaines d’heures d’intoxication avec leur candidat préféré.

Macron, l’homme providentiel, venu de nulle part, inconditionnel de l’Europe, de l’immigration, de la haute finance et… de la mort inexorable de la France.

Dès ce printemps 2017, l’Europe verra de grandes élections dans trois pays d’importance. Les Pays-Bas, la France et l’Allemagne. Peut-être l’Italie, aussi, étant donné la crise politique actuelle et la débâcle de ses banques.

En France, dans un premier temps, ils se sont focalisés sur Fillon. Fallait trouver des casseroles qui allaient permettre à la justice française de le mettre hors d’état de nuire.

Mission accomplie. Les magistrats de l’injustice, devançant la prochaine loi votée qui éviterait à tous les pourris de la politique de se voir reprocher des malversations antérieures à 12 ans, (cf. La Roumanie !), se sont empressés d’ouvrir une information judiciaire, contre X, en attendant de la reformuler en temps voulu.

Pourtant, on ne peut pas dire que ce candidat se soit prononcé contre l’Europe ni contre la finance ni contre l’immigration. Simplement, il représentait un obstacle à l’élection de leur favori.

Un favori qui, comme nous l’avons vu dans un précédent article, a été choisi de longue date par la caste socialiste dont Hollande-normal, cet ennemi de la finance, est le patron en place. Mais qui compte de nombreux amis chez les multimilliardaires qui lui apportent plus que les sans-dents qu’il a trompés pendant cinq ans.

Pourtant, l’heure est à l’inquiétude. Non pas seulement parce que nous sommes devenus un pays totalitaire où la liberté d’expression nous a été interdite. Où, seule, la pensée unique, celle des mondialistes, des immigrationnistes, des européistes a droit de cité. Non, pas seulement.

La France est sous domination. Sous domination allemande, comme dans les années les plus sombres de notre histoire.

Si Hitler ne nous pas vaincus par les armes, la Merkel – et ses acolytes allemands avant elle, nous a possédés en douceur.

La France se meurt à petit feu. Et comme ce feu brûle depuis 1983 – Merci Mitterrand – nous atteignons la cuisson à point. Le point de non-retour.

L’Allemagne dicte sa loi à Bruxelles, nous le savons tous. Son mark, très fort avant l’euro (3,35 x plus fort que le franc), lui permet d’être le leadership de cette zone de turbulences dans laquelle elle reste la seule à ne pas être secouée.

Mais ça, les media ont ordre de le taire. Sinon, ces abrutis de Français sans-dents seraient bien capables de ne pas élire le mini-macron, candidat choisi pour la préservation de l’Europe, le maintien de l’euro et de la haute finance mondiale ?

Ce petit Macron qui va, d’ailleurs, aller faire acte d’allégeance à la Merkel, dans ces prochaines heures, à Berlin !

Parce que l’Allemagne est très riche ! La valeur de ses réserves d’or, 3.381 tonnes, est estimée à 130 milliards de dollars qui la placent à la deuxième réserve d’or la plus importante du monde, après les USA.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la guerre froide qui en a résulté, l’Allemagne avait stocké ses réserves d’or chez ses « alliés », en France, aux USA et au Royaume-Uni.

Or, depuis 2015, la Merkel fait rapatrier ses réserves d’or. Pourquoi ?

Plus étrange, encore, est de savoir que, dans ces réserves rapatriées, seule la France se voit dans l’obligation de remettre ce trésor – dont elle ne détiendra plus rien dans deux ans – quand les USA et le Royaume-Uni en conservent, encore, une partie conséquente.

Si elle veut bien confier le trésor de l’Allemagne à deux pays qui n’ont rien à voir avec l’Europe et sa zone euro et qu’elle envisage que la France, d’ici deux ans n’aura plus rien qui lui appartienne, c’est qu’il y a bien une raison.

Sans qu’aucun doute ne soit plus possible, Madame Merkel prévoit un effondrement prochain de notre monnaie européenne.
Et elle veut que l’Allemagne soit préservée de ce cataclysme en possédant de l’or qui s’échangera en livres sterling ou dollars US, monnaie sûre qui dominent le marché mondial.

Il nous revient en mémoire avoir lu, il y a déjà quelque 5 ou 6 années, que l’Allemagne avait fait redémarrer ses planches à billets. En Deutsch Mark, bien sûr ! Mais l’orage était vite passé et plus personne n’en a reparlé. Secret bien gardé ou intox ? On ne savait pas très bien, à l’époque. Aujourd’hui, la première hypothèse nous semble plus réaliste.

Et la question qui se pose est de savoir si l’Allemagne a déjà transformé son trésor en bonne vieille monnaie allemande qui viendra se substituer, sans transition, à l’euro défunt, pendant que nous n’aurons plus que de la monnaie-papier sans valeur dans nos banques et nos porte-monnaie.

Mais si, nous, citoyens lambda, sommes capables de nous interroger sur ces évidences, nous ne pouvons pas croire que la France n’est pas avisée de l’issue fatale qui nous attend.

Pourquoi, alors, notre président, dans sa campagne électorale par Macron interposée, continue-t-il de nous faire miroiter un avenir radieux pour l’euro ?

Quel intérêt ont-ils, tous ces européistes convaincus, à nous faire boire, jusqu’à la lie, ce vin aigre qui a été tiré depuis Maastricht ?

Parce que, si depuis 2015, cette futée bonne femme a pris des décisions drastiques pour sauvegarder son pays, certains Français ont vu le coup venir et ne se sont pas privés de fuir la France pour mettre leur fortune à l’abri. Et cela, aussi, nous est soigneusement caché par ceux qui auraient dû nous en informer, les politiques et les media.

Un rapport du Global Wealth Review nous apprend, en effet, que 10.000 millionnaires ont quitté notre pays à cette époque et qu’ils ne sont pas moins de 12.000 millionnaires à l’avoir quitté en 2016.

La fuite des capitaux français, dans le silence des élites et des media, pendant que cette bande d’inconséquents personnages persistent à nous faire croire que l’euro est une monnaie d’avenir et qu’il ne s’effondrera pas demain.

Reste que les Pays-Bas ne croient plus, non plus, à la viabilité de l’euro. A l’instar du Royaume-Uni, les Néerlandais étudient de quelle meilleure façon le pays pourra sortir de la zone euro.

Pourtant, comme l’Allemagne, les Pays-Bas ont toujours eu une monnaie forte. Or, les milieux politiques néerlandais doutent de plus en plus de la politique menée par la BCE et principalement sur la légalité de celle-ci dans ses programmes d’achat d’obligations (1).

Donc, les Pays-Bas n’ont plus confiance dans la zone euro et envisagent de revenir au Florin néerlandais.

Leurs élections législatives auront lieu ce 15 mars. Geert Wilders, l’équivalant néerlandais de notre Marine Le Pen, milite également pour la sortie du pays de cet Euro mortifère.

Certains pourront penser – et affirmeront même, surtout en France – que cette décision des formations politiques néerlandaises de quitter l’Euro n’est qu’une manœuvre de leur part pour s’approprier les voix des populistes, fascistes et autres xénophobes qui enflent et sont sur le point de l’emporter, ce mois-ci, dans le pays. Ne les écoutez pas.

Nous, nous pensons que, tout simplement, les Néerlandais ne voulant plus entendre de mensonges, leurs formations politiques ont décidé de jeter le masque. Le référendum organisé sur le CETA a été leur premier pas vers la vérité. L’Europe n’apporte rien de bon aux Pays-Bas. L’euro n’est pas viable, il faut en sortir.

L’Allemagne qui verra, elle, des élections en septembre prochain, vient de rassurer ces citoyens sur la politique de leur chancelière. S’ils ne sont pas ravis par sa politique immigrationniste, Merkel leur a prouvé qu’ils avaient une porte de sortie immanquable, par leur richesse rapatriée et, mieux encore, que le pays pourrait conserver sa place de leader en Europe, quoiqu’il advienne. L’euro est mort mais qu’importe, le pays a du répondant pour envisager l’avenir.

Et la France, dans tout ça ?

Est-ce que la France sera capable de choisir entre deux européistes convaincus, l’un plus menteur que l’autre et la seule candidate qui nous promet une chance de sauver les meubles tant qu’il en est encore temps ?

Parce que, du temps, nous n’en avons plus beaucoup. Dans 54 jours nous devrons décider si nous crevons avec l’euro ou si nous reprenons, en mains, notre destin.

Devrons-nous attendre, encore, que l’Allemagne, sous couvert de l’Europe, décide, pour nous, de notre avenir ?

Il ne reste plus beaucoup de Résistants de 39/45 encore vivants. Mais, s’ils étaient là, ils vous conseilleraient de, vite, prendre la bonne décision. Parce que, eux, savaient ce qu’ils ont enduré, de famine, de misère et d’humiliations.

Si vous choisissez Macron ou Fillon, vous connaîtrez ce qu’ils ont vécu.

Danièle Lopez
(1) Depuis mars 2015, la Banque centrale européenne rachète des titres de dettes publiques et privées à hauteur de 80 milliards d’euros par mois. L’institution souhaite poursuivre cette stratégie au moins jusqu’en mars 2017 ||

 

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 03:39

Honte à Sabrina Goldman (Licra), qui trahit ouvertement les Juifs et les femmes

Publié le 28 février 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/03/SabrinaGoldman2.png Nous avons rencontré pour la première fois cette femme en 2012, à l’occasion du procès contre Pascal Hilout, apostat de l’islam, et Pierre Cassen, à l’époque responsable du site Riposte Laïque. A l’époque avocate de la Licra, elle chassait en meute avec l’ineffable et éléphantesque Tubiana, de la LDH, l’islamo-collabo Braun, du CCIF et par ailleurs avocat de Bouteldja, Patrick Klugman, de Sos Racisme et tous les autres vautours déguisés en antiracistes.

Que dire de Sabrina Goldman ? Bien que correspondant à tous les critères de la beauté, elle n’a aucun charme, c’est une froide machine qui ne sait qu’enfiler des perles et multiplier les lieux communs. Il n’y a aucune lumière dans ses yeux, elle ne dégage aucune joie de vivre. Son discours est robotisé. On le résume : ceux qui critiquent l’islam incitent à la haine contre les musulmans, et c’est donc punissable par la loi.

Point sotte par ailleurs, la bougresse, à l’image de son alter ego Tubiana, sait parfaitement associer ses responsabilités associatives (elle est vice-présidente de la Licra) et ses intérêts mercantiles : elle dépose les plaintes, et plaide ensuite au nom de la Licra ! Belle rente, beau parti ! Allez, n’écoutant que mon bon coeur, je lui fais une publicité gratuite !

http://www.goldman-avocats.fr/

Bien évidemment, les plateaux de télévision lui sont largement ouverts, et elle profitait d’une émission de France 2 pour essayer de justifier – fort laborieusement, en compagnie de la raciste (selon l’islamo-collabo Guénolé) Bouteldja – les plaintes contre RL.

https://ripostelaique.com/sabrina-goldman-licra-tente-de-justifier-proces-contre-riposte-laique.html

Numéro deux de la Licra, et appelée à la succession prochaine d’un autre avocat, Jakubowicz, elle est de tous les mauvais coups, contre bien sûr le FN (elle est payée pour cela), mais aussi Alain Jean-Mairet, notre président suisse, Georges Bensoussan, Robert Ménard, Eric Zemmour et tous ceux à qui on peut piquer de l’argent pour avoir oser critiquer l’islam.

Pourtant, Sabrina Goldman, parce qu’elle est femme et juive, se livre ainsi à une double trahison. En tant que femme, elle ne peut ignorer que chaque musulman étant tenu d’imiter le beau modèle Mahomet, elle se rend complice, en protégeant l’islam de tous les viols commis par des vieillards hideux contre de jeunes fillettes, contraintes au mariage dès l’âge de 9 ans, comme le fut Aicha avec le prophète pédophile âgé de 53 ans à l’époque.

Elle se rend complice de toutes les violences, coups, répudiations et assassinats, permises dans les textes sacrés contre les femmes.

Pour ceux qui en doutent, il suffit de lire le remarquable site « Atheisme », animé par Jocelyn Bezecourt, pour s’en convaincre.

http://atheisme.org/coran.html

La condition féminine fait partie des plus grands scandales générés par le Coran. La hiérarchie entre femmes et hommes doit obéir à la règle machiste fort répandue (II, 228): « Les maris sont supérieurs à leurs femmes ». La femme idéale est plus proche de l’esclave soumis que d’une personne apte à décider de sa vie (IV, 38): « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. ». Ou encore, sur la servitude à laquelle la femme est assignée (VII, 188): « C’est lui qui vous a créés tous d’un seul homme, qui en a produit son épouse afin qu’il habitât avec elle, elle porta d’abord un fardeau léger et marchait sans peine. ».

La femme est une possession du mâle dont il peut disposer comme bon lui semble, tant en ce qui concerne l’épouse (II, 223): « Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l’entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété. », que les filles (II, 220): « Ne donnez point vos filles aux idolâtres tant qu’ils n’auront pas cru. ». Et comme tout bien de consommation est jeté lorsqu’il n’a plus les faveurs de l’utilisateur, la femme peut être répudiée avec facilité et la procédure est précisée en (II, 229 à 233) et (LXV, 1 à 4). Le mépris dans lequel sont tenues les femmes éclate dans l’équivalence « 1 homme = 2 femmes » lors du besoin de témoins dans le règlement d’un litige en (II, 282): « Appelez deux témoins choisis parmi vous; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner; afin que, si l’une oublie, l’autre puisse rappeler le fait. ». Cette même inégalité de traitement prévaut aussi dans les droits de succession (IV, 12): « Dieu vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils mâle la portion de deux filles; s’il n’y a que des filles, et qu’elles soient plus de deux, elles auront les deux tiers de la succession; s’il n’y en a qu’une seule, elle recevra la moitié. », ainsi que (IV, 175). La primauté de l’homme provient de son apparition première (III, 193): « Les femmes sont issues des hommes. », et (IV, 1): « O hommes! craignez votre seigneur qui vous a créés tous d’un seul homme; de l’homme il forma sa compagne. ». La polygamie est officiellement acceptée en (IV, 3): « Si vous craignez d’être injustes envers les orphelins, n’épousez que peu de femmes, deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu. », et Mahomet montre l’exemple (XXXIII, 6): « Le prophète aime les croyants plus qu’ils ne s’aiment eux-mêmes; ses femmes sont leurs mères. » et (XXXIII, 27) ainsi que (XXXIII, 47): « O prophète! il t’est permis d’épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui livrera son cœur au Prophète, si le Prophète veut l’épouser. ».

Le machisme musulman ne se limite pas à établir une supériorité homme – femme mais prévoit aussi la réprimande violente et l’exprime avec la plus grande clarté (IV, 38): « Vous [les hommes] réprimanderez celles dont vous avez à craindre l’inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez; mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand. ». Le Coran montre ici son vrai visage de religion rétrograde et agressive, qui ne survit que par la terreur qu’il inspire aux unes et par l’attribution d’une supériorité factice à des hommes dépourvus de raison. De même en (IV, 19): « Si vos femmes commettent l’action infâme (l’adultère), appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu’à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de salut. ». La mort pour les femmes adultères, seul remède pour un islam brutal qui, par contre, n’envisage pas le cas de l’homme adultère. Autre exemple d’infidélité conjugale à la charge des épouses en (LXVI, 10), avec toujours la mort comme issue pour une religion de la domination masculine. Appeler à la mort de l’autre, de celui qui est différent, n’est pas la marque d’une réflexion particulièrement élaborée comme voudraient nous en persuader les théologiens.

La psychose musulmane sur la nocivité de toute forme de coquetterie féminine trouve son origine en (XXIV, 31) et a, depuis, donné lieu à une généralisation délirante. Le point culminant en est le port du voile, prescrit dans le cas d’une conversation avec les femmes de Mahomet (XXXIII, 51): « Si vous avez quelque demande à faire à ses femmes, faites-la à travers un voile; c’est ainsi que vos cœurs et les leurs se conserveront en pureté. ». De même en (XXXIII, 57): « O prophète! prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, d’abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes. ». Remarquer que le port du voile par les hommes aurait le même effet « protecteur », mais cette suggestion n’est probablement que blasphème. La femme soumise et devant fuir les regards masculins n’a pas à espérer d’émancipation au paradis (XXXVII, 52): « Auprès d’eux [les justes au paradis] seront des femmes au regard modeste, et leurs égales en âge. ». Enfin, les femmes ne sont que marchandise dont la valeur dépend de leur soumission à l’islam (LX, 10).

Le Coran réduit donc la femme au rang de spectatrice et domestique de l’homme. Elle peut être échangée ou rejetée comme pour tout produit de consommation courante, elle est à la charge du mari au même titre que le bétail. Le maître peut disposer d’elle comme il l’entend et user de la force à son encontre. L’adultère semble être une exclusivité féminine, le mâle n’étant pas redevable envers son sujet. Parler ici de misogynie est trop faible pour exprimer le mépris et la soumission dont les femmes sont l’objet. On ne peut que constater que le monde musulman actuel est resté fidèle à ces préceptes préhistoriques. L’Iran l’a rappelé en 1995 à la conférence de Pékin sur la condition féminine (même attitude inacceptable de la part du Vatican). Le port du voile, commandé par le Coran, est adopté à des degrés divers: foulard qui se limite à la couverture de la chevelure, tissu qui ne laisse que les yeux comme unique appel au secours, grilles infligées par les Talibans, ou encore couverture complète du visage. Officiellement un rempart contre les regards masculins déplacés, ce voile protège plus efficacement les sociétés musulmanes contre leur propre barbarie en soumettant au silence la moitié de leur population.

Mais il n’y a pas que les femmes que Sabrina Goldman trahit grossièrement. Que dire des juifs, historiquement persécutés par les musulmans, et massacrés, ou chassés, de toutes les terres nouvelles conquises par les soldats d’Allah. Le Juif est l’ennemi congénital des musulmans, et, n’en déplaise à la vice-présidente de la Licra, et à toute la meute des antiracistes, Georges Bensoussan tapait juste quand il signalait ce fait. Il suffit d’écouter le témoignage d’Aquila, qui, pendant 30 minutes, démonte l’argumentation de la taupe de l’islam, Sifaoui, et confirme que la haine des juifs fait partie intégrale de la culture arabo-musulmane.

Et, en dehors des femmes et des juifs, Sabrina Goldman se fait délibérément la complice de tous les soldats d’Allah, qui ne vouent que haine à l’égard des infidèles. Cette fois, écoutons notre ami Hamdane Ammar témoigner :

Dans la sourate 2, versets 191, 193 et 194, il est écrit :
« Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. »
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf pour les injustes. »
« Le mois sacré pour le mois sacré- le talion s’applique à toutes choses sacrées- Donc, qui transgresse contre vous, transgresse contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. »
Dans la sourate 4, versets 74, 84 et 89, Allah ordonne aux musulmans de faire la guerre aux non musulmans ;
« Qu’ils combattent donc le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. »
« Combats dans le sentier d’Allah, tu n’es pas responsable que de toi-même, et incite les croyants au combat, Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. »
« Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru ; alors vous seriez tous égaux. Ne prenez d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. »
Dans la sourate 5, verset 51, Allah interdit aux musulmans d’établir des relations amicales avec les gens du livre :
« Ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns et les autres. Et celui d’entre vous qui prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Dans la sourate 8, versets 15, 16, 17, 39 et 40, Allah incite les musulmans à faire la guerre en son nom:
« Ô vous qui croyez quand vous rencontrez l’armée des mécréants en marche, ne leur tournez point le dos. »
« Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos-, à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe, celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! »
« Ce n’est pas vous qui les avez tués ; mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais une poignée de terre, ce n’est pas toi qui lançais ; mais Allah qui lançait, et c’est pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. »
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis s’ils cessent, Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent. »
« Et s’ils tournent le dos, sachez alors qu’Allah est votre Maître. Quel excellent Maître et quel excellent Protecteur ! »
Dans la sourate 9 versets 5, 14,28 et 29, Allah ordonne aux musulmans de châtier les mécréants qu’Il considère comme des excréments :
« Après les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône, laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
« Combattez-les, Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. »
« Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’excrément qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée après cette année-ci. Et si vous redoutez de pénurie, Allah vous enrichera, s’il veut par sa Grâce. Car Allah est Omniscient et Sage. »
Ce verset explique la raison pour laquelle les non musulmans ne sont pas autorisés à fouler les territoires sacrés de l’islam ( La Mecque et Médine).
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »
Dans la sourate 33, verset 27, Allah annonce aux musulmans qu’Il leur fait hériter la terre entière s’ils combattent dans Son sentier :
« Et Il vous fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez jamais foulée. Et Allah est Omnipotent. »
Dans la sourate 47, versets 4 et 34, Allah met en garde les apostats de ce qu’Il leur réserve :
« Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengera Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah. Il ne rendra jamais vaines leurs actions. »
« Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d’Allah puis sont morts tout en étant mécréants, Allah ne leur pardonnera jamais. »
Dans la sourate 61, verset 4, Allah aime ceux qui luttent dans son Chemin ;
« Allah aime ceux qui combattent dans son Chemin en rang serré pareil à un édifice renforcé. »
Et l’Envoyé n’avait-il pas dit selon sahih Bukhari :
« Celui qui quitte l’islam, tuez ! »
Ou encore : « « J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. »

Malgré tout cela, en compagnie de Tubiana, Sabrina Goldman osera réclamer une condamnation contre Christine Tasin, pour avoir dit une vérité tellement évidente, au lendemain de l’assassinat de deux policiers, devant leur enfant : « Islam assassin ».

Le remarquable Renaud Camus, dans son dernier livre, « 2017, dernière chance avant le Grand Remplacement », où il s’entretient avec Philippe Karsenty, évoquait les énormes similitudes entre la période de la Vichy et celle d’aujourd’hui, notamment de la part de ceux qu’ils appelle les anciens collaborateurs et les nouveaux collaborateurs.

Dans cet esprit, comment ne pas penser que Sabrina Goldman et ses amis, qui multiplient les « signalements », auraient fait merveille dans une période où les vrais résistants étaient fort peu nombreux.

De là à dire que nous souhaitons qu’elle connaisse le sort des femmes qui furent tondues à la Libération (ce qui ne fut pas l’épisode le plus glorieux de cette époque), il n’y a qu’un pas que bien sûr, nous ne franchirons pas, sachant qu’avec Clavreul, autre « délateur antiraciste », on peut se retrouver au tribunal si on écrit qu’il aurait fait merveille dans les pays totalitaires… Alors, prudence !

En attendant, honte à Sabrina Goldman, honte à la Licra, complices d’un dogme que le remarquable Geert Wilders qualifie de pire que le nazisme.

Jeanne Bourdillon

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 02:05

La dramatique sortie de route de la France socialiste

Publié le 27 février 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/12/Urovas-Cazeneuve-LeRoux.jpg

D’aussi loin que je porte le regard sur le passé, rien ne me vient à la mémoire, d’une période où régnait une telle pagaille, à l’exemple de celle que nous vivons en ce moment. Parfois, j’ai l’impression que le pays est devenu une voiture sans chauffeur, roulant n’importe où, à une vitesse vertigineuse.

Ces derniers temps, il y a eu la révélation de Mehdi Meklat lequel animait le Bondy Blog. Le site entendait lutter contre le racisme et la discrimination ; bref, le discours tant rabâché. L’humour du jeune homme faisait se pâmer la bigoterie de gauche. Elle lui a ouvert grandes les portes des médias. Un éditeur lui a même offert la possibilité de s’exprimer et a publié un brûlot de fonds de bibliothèque. Mais ce fut plaisant de constater lors de la découverte de la tromperie la mine déconfite et embarrassée des idiots utiles du parti socialiste dévitalisé.

Il est difficile de passer à un autre sujet sans mentionner que Madame Pascale Clark, qui tient antenne à France Inter, et qui ne peut pas dire un mot, sans traiter son interlocuteur de fasciste, connaissait les tweets antisémites et homophobes du personnage, lequel utilisait un nom d’emprunt, bien franchouillard, Marcelin Deschamps. Résumons-nous. Pascale Clark connaissait les écrits du personnage, et jamais n’a tenté ou voulu dénoncer l’imposture ? Le président de Radio France a-t-il fait connaître la sanction qu’il avait l’intention de prendre contre la journaliste ? Où avais-je la tête ? C’est un ami « intime » du sémillant Emmanuel Macron. De sanction, il n’y en aura pas. Évidemment !

Avec Olivier Sauton, nous sommes confrontés à une affaire quasi identique, que celle de Mehdi Meklat. Sauton se fait remarquer dans le spectacle intitulé « Lucchini et moi » Il est reçu sur tous les plateaux de télévision, on peut l’entendre à la radio : France Inter chez Pascale Clark cela va sans dire. Ce garçon qui fait le comique est en réalité un personnage douteux, raciste et anti-juif. Il écrira sur un de ses tweets : « en cas de déportation, la prochaine fois, je mettrai les Juifs en première classe ». Il a participé au tournage du film de Dieudonné « L’antisémite » Il a joué également dans une autre production de cet infâme individu « Métastases ». Et entre deux représentations, il lui arrivait fréquemment de se produire en compagnie de Robert Faurisson dans des meetings niant la déportation des Juifs d’Europe.

Sur Théo, je ne dirais rien, que vous ne sachiez déjà. Je veux simplement mettre en parallèle, la douloureuse mésaventure de Marin. Il se promenait à Lyon dans sa ville. Un couple s’embrassait à bouche que veux-tu. Un groupe d’individus était indigné par les baisers décida de leur tomber dessus. Insultes, bagarres, coups. Marin s’est interposé. C’est lui qui a tout prit. Il a été transporté à l’hôpital. Il finira après des jours et des jours par sortir du coma. Seulement voilà. Il ne se souvient de rien. Sa mémoire est endommagée au point qu’il ne pourra plus jamais reprendre une vie normale. Marin à vingt ans, et il était étudiant. Le maire de la ville, Gérard Collomb, n’a pas jugé utile de se rendre à son chevet. Hollande n’a pas fait le déplacement. Marin est blanc et Français.

Un policier en faction à la gare de Lyon est tabassé à mort par un gros bras. Il lui fracture la mâchoire à quatre endroits. Le préfet de police de Paris, n’a pas quitté son bureau, ne serait-ce que pour s’informer de la gravité de la situation.

Un autre policier a pris un parpaing sur le crâne à Saint-Denis, la bande de Gaza française. Là non plus, pas un seul officiel n’a bougé.

Je terminerai par l’agression de deux jeunes hommes, juifs. Ils sont attaqués à Bondy par une bande composée de chances pour la France. L’un des agresseurs armés d’une scie égoïne scie un des doigts de l’un des jeunes. L’AFP avec timidité a rendu compte de l’événement. Service minimum. Les médias, journaux, radios et télévisions, se sont tus. Pas un politique n’a dénoncé l’affaire. Seule Marine le Pen, a eu le courage de clamer son indignation devant l’agression, mais aussi, pour condamner le silence des médias.

Pendant combien de temps encore, la voiture folle, va-t-elle poursuivre son échappée diabolique ?

Raphaël Delpart

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 01:57

La gauche française veut tuer l’Etat d’Israël

Publié le 27 février 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/05/hollande-au-qatar.png François Hollande terminant son triste mandat présidentiel dans trois petits mois, des élus, très très majoritairement de gauche, veulent lui faire reconnaître un état de « Palestine » avant son départ pour l’oubli. C’est, apparemment, le seul problème actuel que rencontrent les Français !

Dans une énième lettre publique, cent cinquante-trois parlementaires de l’Assemblée parlementaire et du Sénat affirment que « La France doit reconnaître l’Etat de Palestine » (1). L’Etat d’Israël n’étant pas prêt à vivre sous une menace perpétuelle d’une ‘’Palestine’’ gouvernée par le Hamas et l’Iran, chacun imaginera aisément l’exigence suivante de ces cent cinquante-trois hommes d’état et de ‘’grandes valeurs morales’’ !

Deux ‘’amis’’ de l’Etat d’Israël.

Le risible de leur demande est conforté par leur texte !

Ainsi, ils dénoncent le président américain qui « a fait connaître sa volonté de revenir sur le statu quo observé jusqu’alors par les pays occidentaux en transférant l’ambassade américaine en Israël de Tel- Aviv à Jérusalem ».

Un statu quo qui, cependant, les dérange dès lors que rien ne bouge et nuit gravement à leur cause anti-israélienne.

« Forte de ce soutien, la Knesset vient de voter la légalisation des colonies sauvages de Cisjordanie (…) ». Une approximation que personne dans leurs rangs ne relèvera ! Il s’agit d’une loi imposant un dédommagement aux éventuels propriétaires ‘’palestiniens’’ plutôt que la démolition du bâtiment construit.

Ces signataires étant pour un état judenrein, chacun comprendra leur émoi.

« La France doit marquer sa volonté de sortir de l’impasse sur ce conflit en réaffirmant solennellement, au nom du droit inaliénable à l’autodétermination, que le peuple palestinien est fondé à se doter d’un État. Il en va du respect du droit international comme de la sécurité d’Israël ».

Que nul ne rie !

– Si impasse il y a, elle est due notamment à la France qui autorise l’Autorité palestinienne à refuser toutes négociations directes et à attendre qu’Israël plie aux diktats internationaux pour être servie.

– Pour ce qui est du « droit international », quel est l’alinéa de ce droit qui indiquerait l’obligation d’un état de « Palestine » ?

– Quant à la « sécurité d’Israël »… Le Hamas et l’Iran rient encore de ces idiots très utiles à leur cause antisémite commune.

D’autres élus, de valeurs morales beaucoup plus respectables, auraient d’abord exigé que le ‘’peuple palestinien’’ se débarrasse de ses dictateurs, extirpe la haine du Juif de ses tripes et commence à construire une société véritablement démocratique.

Mais la France a les élus qu’elle mérite !

« Vous l’avez dit vous- même, Monsieur le Président, « seules les négociations bilatérales peuvent aboutir ». Il est donc temps que ces négociations se déroulentsur un pied d’égalité, d’État à État. La France ne peut prôner dans ses expressions officielles la solution à deux États et n’en reconnaître qu’un seul ».

Connaissant les frontières internationales et le nettoyage ethnique imposés par ces élus, que restera t-il donc à négocier ?

Le seul « droit de retour » au sein même de l’Etat d’Israël de centaines de milliers de « réfugiés » héritant de ce titre de père en fils. Rien d’autre ! L’état du peuple juif le récusant, chacun pourra compter sur le Hamas & Co pour poursuivre le conflit, mais cette fois-ci à partir d’un état obtenu par la grâce de cette France nauséeuse.

Ceux qui doutaient que l’antisémitisme n’était qu’à l’extrême droite sont servis. Ainsi, ces cent cinquante-trois élus démontrent leur hostilité de l’état juif dès lors qu’ils refusent d’imaginer les conséquences néfastes de leur demande pour cet état.

Mais l’important n’est-il pas, d’abord, de drainer le vote musulman pour leurs réélections ?

Victor PEREZ

Rien d’autre ! L’état du peuple juif le récusant, chacun pourra compter sur le Hamas & Co pour poursuivre le conflit, mais cette fois-ci à partir d’un état obtenu par la grâce de cette France nauséeuse.

Ceux qui doutaient que l’antisémitisme n’était qu’à l’extrême droite sont servis. Ainsi, ces cent cinquante-trois élus démontrent leur hostilité de l’état juif dès lors qu’ils refusent d’imaginer les conséquences néfastes de leur demande pour cet état.

Mais l’important n’est-il pas, d’abord, de drainer le vote musulman pour leurs réélections ?

Victor PEREZ 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée