Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 17:38

La machine judiciaire, en France, est corrompue jusqu’à la moelle

Publié le 31 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/11/Ri7Juges-lechent.jpg

De toute ma vieille vie, je n’ai vu pareil acharnement juridique contre les hommes politiques de l’opposition ou contre des citoyens qui ne s’adaptent pas au moule sacro-saint de l’establishment.

Bien au contraire et vous en conviendrez, lorsqu’il s’agissait d’instruire contre ces personnages devenus publiques ou en devenir, les « affaires » trainaient indéfiniment avant de finir dans les corbeilles à papiers de ces juges soumis aux politiciens, moyennant quoi ? On se le demande car, à ce stade, le secret est toujours bien gardé.

Néanmoins, nous avons connaissance de ces juges ou magistrats qui, moins chanceux, ont été dessaisis d’une affaire sensible, mutés dans les plus brefs délais aux antipodes  ou encore mis en retraite anticipée pour cause de célérité malvenue pouvant porter atteinte à l’issue souhaitée par ceux qui ont déclenché (exigé qu’elle soit déclenchée ?) l’instruction.

Il n’empêche que des affaires très sales ont entaché la droite et la gauche mais, toujours, la « justice » a tenu à préserver les élus les plus importants. Il en a été ainsi pour Mitterrand, Chirac, Giscard, dans les dossiers de la mairie de Paris, la cassette du RPR, l’affaire Urba des socialistes, Bygmalion de Sarkozy,  etc.

D’une manière plus simple, nous appelons cela les magouilles politico-judiciaires.

Et, dans cette campagne électorale, ces affaires-là ne nous ont pas été épargnées médiatiquement, renvoyant la France au statut bien nommé de République bananière qu’elle est devenue depuis bien avant Nicolas Sarkozy mais, avec une évidence non dissimulée, depuis que Hollande, l’innommable président, incapable et renié par son propre clan, a vu ses rêves de pouvoir réduits à peau de chagrin.

Il sait très bien, ce petit socialiste, qu’il n’a été élu que par défaut et s’est même vanté d’avoir damé le pion à DSK. « Oui, ce devait être DSK mais, voilà, c’est moi qui suis là. C’est moi qui suis à l’Elysée ! ».

Ce qui conforterait nos soupçons d’il y a cinq ans quant aux affaires détruisant DSK qu’elles trouveraient leur origine dans les manipulations criminelles de ce bonhomme avide de pouvoir et d’une monstruosité sans égal.

Si, déjà, nous l’avions supputé pour DSK, n’ayons pas de scrupule à le voir, assurément, derrière cette machination qui tente à éliminer ses rivaux, tous ses rivaux. Qu’ils soient de l’autre bord ou de son propre parti.

Il n’en reste pas moins vrai que, si l’on en croit les révélations du dernier livre comme de celui du premier, écrits par des journalistes de gauche (Le Monde et Le Canard enchaîné) la machine judiciaire, en France est corrompue jusqu’à la moelle.

Et, comme le relève Maître Régis de Castelnau, avocat à la cour :

« Chaque fois, ce sont les mêmes juges d’instruction qui sont désignés pour les affaires qui intéressent le château [entendez : l’Elysée]. Ils sont moins de cinq dont on retrouve le nom dans tous les dossiers qui concernent Sarkozy. Des habitués de la méthode des poupées russes ».

Bien entendu, l’enjeu politique électoral est de taille. Mais nous ne devons pas écarter les manipulations des mêmes acteurs à détruire les opposants lambda à leur politique pro islamique qu’ils veulent imposer aux Français.

Nous avons, déjà dans ces pages, dénoncé l’acharnement de ces ministres, préfets et autres présidents d’associations pro islamiques à éliminer purement et simplement nos très dévoués, Pierre Cassen et Christine Tasin.

Accusés d’incitation à la haine (!) sur dénonciation d’associations pro islamiques pour avoir dit la vérité sur l’islam, la justice réclame à leur encontre, outre des amendes qui iront grossir les subventions considérables déjà versées à ces assoces, une condamnation de six mois de prison pour Pierre. Rien que ça !

Si tu critiques l’islam, tu vas en prison. Si un islamique insulte ta race, ta religion et toute ta descendance pour les millions d’années à venir, il est non coupable. Ainsi va la justice française.

La complicité des juges et des magistrats saisis (choisis ?) dans ces affaires ne fait plus l’ombre d’un doute, après que l’on a lu les témoignages effrayants de ces journalistes qui ont navigué pendant des mois dans les arcanes de la justice, de la police et de nos renseignements généraux.

Ainsi, au-delà de la politique politicienne, l’avenir des Français a-t-il été soumis à la volonté des politiques français et, plus récemment par l’équipe hollandaise, qui voient dans l’islam un acteur incontournable de notre société.

Après nous avoir imposé moult lois favorisant cette religion, ses mœurs, ses us et coutumes, la nomination de ministres arabo-musulmans érigeant des lois pro islamiques dans notre société civile et laïque nous a obligés à dénoncer ces pratiques peu orthodoxes voire, tyranniques de la part d’un président soumis aux pays arabes.

Hormis Marine Le Pen qui parle (trop peu) de cette gangrène, aucun des candidats à l’élection présidentielle n’a jugé bon de soulever ce danger auquel ils nous confrontent.

Auraient-ils peur de se voir traduits en justice, eux aussi, s’ils venaient à critiquer l’islam ? Non, bien sûr. Simplement, ils se complaisent à accepter tout ce qui a été établi sans promettre, une seule fois, qu’ils tenteront de stopper ce processus criminel. C’est donc, qu’ils l’approuvent.

Et quand nous les entendons, tous, attaquer MLP avec tant de virulence, soyons certains que leur intérêt n’est pas, seulement, de s’approprier les votes des musulmans. Ce n’est pas, non plus, l’opposante de droite en tête des sondages qu’ils veulent écarter de leur chemin.

Leur crainte se résume à l’indicible terreur qu’elle soit élue et qu’elle applique, à la lettre, la promesse faite aux Français de rendre le pays à son Histoire. A son origine judéo-chrétienne d’où les musulmans, avides d’instaurer leur charia, seront, sinon exclus, tout du moins remis à la place qui leur échoie.

C’est-à-dire à des gens que la France a reçus, chez elle, leur accordant hospitalité et bienfaits quand ils étaient dans le besoin avec le droit qui leur est laissé de pratiquer ou non une religion, mais, en aucun cas, ayant le pouvoir de changer notre civilisation européenne en une énième contrée arabo-musulmane.

Aucun des candidats, des plus pro islamiques et immigrationnistes de gauche, Mélenchon, Macron, Hamon, aux silencieux de droite sur ce sujet mais ne l’étant pas moins, Asselineau, Dupont-Aignan ou Fillon, n’a l’intention de revenir sur les lois liberticides concoctées par la gauche qui favorisent cette islamisation poussée, forcée, de notre pays.

Quand ils affirment qu’ils combattront « le terrorisme islamiste » – ils n’ont même pas le courage de dire islamique – ils tentent de cacher que, jusqu’à présent, les « terroristes » qui sont passés à l’acte sur notre territoire sont des ressortissants français de confession musulmane. Point n’est besoin d’aller les chercher en Syrie ou en Iran. Ils sont chez nous. Nous ne cessons de le répéter.

Or, quand on sait que quelques dix millions de français sont musulmans, peuvent-ils nous expliquer comment ils procèderont pour éradiquer le terrorisme islamique ?

Ne nous leurrons pas. Il est des Français musulmans qui se moquent de la charia et de la religion musulmane comme de leur première chemise. Soit.

Et comment ces beaux parleurs les distingueront ils de ceux, haineux, antifrançais qui se complaisent dans la victimisation, sont prêts à prendre les armes (du camion à la voiture piégée et du cocktail Molotov au couteau) pour attenter la vie des Français ?

Ils ne le pourront jamais. C’est mission impossible. Parce qu’aucun musulman n’avouera jamais qu’il n’est pas un bon musulman.

C’est donc en prenant le mal à la racine, à savoir cette religion avec ses diktats, son interdiction de la critiquer, ses mosquées qui se multiplient, ses lois auxquelles la loi française laisse trop de place, que nous pourrons éviter, tant que faire se peut, le terrorisme islamique de prendre de l’ampleur, chez nous.

Se sont-ils engagés à y remédier ? Jamais.

En lieu et place de quoi, sous Hollande et les autres qui tentent de prendre sa place ne s’en émeuvent pas, on nous interdit de parler de l’islam si ce n’est en disant que c’est la religion de paix et d’amour. On peut laisser des musulmans crier dans les rues « mort aux Juifs ». Des « artistes » ou humoristes moquer Jésus. Mais on n’a pas le droit de dire que l’islam est une religion qui maintient ses adeptes à l’état de coma végétatif depuis le VIIe siècle après Jésus-Christ.

On a interdit la polygamie partout dans le monde occidental mais la France accepte d’héberger les polygames islamiques, fermant les yeux sur leurs multiples épouses ou leur considérable progéniture qu’elle entretient, sans rechigner, à grands frais.

L’adoption, selon la loi française, est le parcours du combattant, disent-ils. Mais depuis des dizaines d’années déjà, ils acceptent l’adoption des musulmans selon leur loi. Selon la loi de la charia. Là, aussi, les administrations (CAF, SECU), politiques, magistratures et autres représentants de notre république ferment les yeux et détournent, dans la plus parfaite complicité, la loi française.

Et si la laïcité n’est pas une loi, elle est, elle, plus mise à mal que toutes les autres dispositions qui obligent, pourtant, les Français à ne pas imposer publiquement  aux autres leur religion et à la pratiquer dans l’intimité de leur convictions.

Ce ne sont que quelques exemples et pourtant…

Ceux qui, demain, espèrent nous gouverner, Fillon, Macron, Mélenchon et autres Hamon, sont complices de tous ces délits. Car ce sont des délits puisqu’ils contreviennent aux lois françaises. Ils n’ont aucunement l’intention d’y changer quoi que ce soit.

Il est temps, à trois semaines de l’élection, que chaque Français prenne ses responsabilités.

Ou nous sortons de l’islam mortifère que les « autorités » nous imposent complaisamment depuis des décennies ou nous souhaitons retrouver notre liberté et l’égalité dans la justice et tous les domaines de notre vie, sans concession aucune.

Le choix n’est pas compliqué. Mais c’est lui qui déterminera notre avenir.

Danièle Lopez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 17:36

L’islamophobie est une position saine

Publié le 31 mars 2017 - par  

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/09/unis-contre-islamophobie.jpg

Islamophobie = peur de l’Islam

Craindre est une position saine face à un danger. Devant une idéologie dangereuse, si vous n’avez pas un sentiment de peur, cela signifie que vous êtes soit un ignorant, soit un idiot.

Dans le cas de l’islam,

  • Tous les ministres arabes de la Justice ont adopté un Code pénal arabe unifié dans lequel ils affirment qu’un musulman qui quitte l’islam doit être tué et qu’une personne adultère doit être lapidée à mort.
  • Un professeur égyptien, Ahmad Hamad Ahmad, a publié au Caire un livre en 1988 avec une deuxième édition en 2000, dont le titre est : Pour une loi unifiée régissant les armées islamiques نحو قانون موحد للجيوش الاسلامية. L’auteur est docteur en droit de l’Université de la Sorbonne. Il a écrit beaucoup de livres juridiques et a enseigné le droit à la Faculté de droit du Qatar. Ce projet vise à remplacer les Conventions de Genève et prévoit l’asservissement des prisonniers, hommes et femmes, comme prescrit par la loi musulmane. Cela signifie le retour de l’esclavage… et ce que fait Daesh.

Quand je vois cela et beaucoup d’autres choses, si je ne crains pas l’Islam, alors je suis un idiot ou un ignorant.

Nous devons aimer les Allemands, mais pas l’idéologie nazie

Nous devons aimer les Italiens, mais pas l’idéologie fasciste

Nous devons aimer les Espagnols, mais pas la corrida

Nous devons aimer le malade, mais pas la maladie

Nous devons aimer les musulmans en tant qu’êtres humains, mais pas l’islam

Il faut donc distinguer une idéologie et les personnes. Nous devons aimer les personnes, mais pas leur idéologie. Et si une personne a une idéologie dangereuse, nous devons l’exhorter à l’abandonner. C’est ce qui s’est passé avec l’idéologie nazie. Personne ne déteste les Allemands, mais les Allemands ont dû abandonner leur dangereuse idéologie.

.Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 17:33

Hollande : je me serai bien foutu de la gueule des Français pendant 5 ans

Publié le 31 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/05/hollande_benet.jpg

Il y a deux ans, nous avions réalisé une interview exclusive de Manuel Valls, qui demeure le texte le plus lu de l’histoire de RL. L’an passé, nous étions dans le bureau de Bernard Cazeneuve. Nous ne pouvions pas laisser finir ce quinquennat sans interroger, dans le même esprit, le président de la République lui-même. Jeanne Bourdillon a obtenu une heure de l’emploi du temps, pourtant chargé, de François Hollande, et nous livre les fruits de cet entretien exclusif.

Riposte Laïque : M. le Président, dans un mois et demi, vous n’occuperez plus cette fonction. Des regrets ?

François Hollande : Surtout pas ! Pendant cinq ans, j’ai pris un pied pas possible ! Je me suis foutu de la gueule des Français depuis le début. Vous savez pourquoi j’ai gagné la primaire, en 2011, contre la Grosse ?

Riposte Laïque : Vous voulez dire Martine Aubry, M. Le Président ?

François Hollande : Je vous demande de me laisser parler, sans plus m’interrompre, sinon, je mets fin à l’entretien. J’ai d’abord gagné parce que j’ai niqué Strauss-Kahn ! Bien sûr que c’est moi et mes fidèles qui lui avons balancé la négresse dans les pattes ! Ensuite, j’ai perdu 15 kg, ce que l’assoiffée de Lille a été incapable de faire. Et cela a marché, j’ai gagné les primaires parce que j’avais retrouvé une silhouette de jeune homme. Première arnaque réussie.

Et au Bourget, quel pied ! Le coup de « mon ennemi c’est la finance », je ne me suis jamais autant marré. Et tous ces cons de communistes, de syndicalistes et de Mélenchon qui ont gobé cela ! Et le coup de la laïcité, ah ! ah ! ah ! J’ai mis ainsi les francs-macs dans ma poche. Et comme mes potes journalistes ont pourri la vie à Sarkozy pendant 5 ans, et que Méluche a appelé à voter pour moi dès 20 heures, au soir du premier tour, c’était plié. Surtout avec mon refrain « moi président » que je lui ai mis dans le débat entre les deux tours. Quelle rigolade !

Riposte Laïque : Certes, M. le Président, mais vous n’avez pas pu vous représenter, à cause d’un bilan peu glorieux. Cela ne vous reste pas au travers de la gorge ?

François Hollande : Je savais bien qu’avec plus de 1 million ce chômeurs de plus, un million de musulmans supplémentaires implantés en France en cinq ans, sans parler des migrants de Merkel, et les trois attentats, dont je suis le principal responsable, cela allait être dur. Mais j’ai fait le boulot qu’on me demandait de faire, et j’en suis fier. Et puis, la manière dont j’ai géré les attentats, grandiose non ? Le coup de Pelloux qui me tombe dans les bras, les bougies, les fleurs, « Je suis Charlie » en virant le FN, et en me collant en tête de cortège, les journalistes sympas avec moi, c’était vraiment bien, de grands moments… Je suis vraiment fier de moi, j’ai été bon sur ce coup là.

Riposte Laïque : Mais enfin, M. le Président, des centaines de Français sont morts, et on retient l’image de vous, avec votre scooter, en train de filer chez Julie Gayet, alors que vous étiez avec Valérie Trierweiler ?

François Hollande : Excellent pour mon image, ma chère. Ce n’est pas à vous que je vais apprendre que les Français ont toujours aimé les présidents cavaleurs. Giscard, Chirac, Mitterrand, Sarkozy… Regardez Jospin, trop austère, un protestant sans maîtresse, cela ne marchait pas. Valérie a été mauvaise joueuse, c’est dommage…

Riposte Laïque : Mauvaise joueuse et rancunière, M. le Président. Elle a écrit un livre terrible contre vous, et a appris aux Français pauvres que vous les appeliez les « Sans-dents »…

François Hollande : Je n’ai jamais aimé les pauvres, c’est dans ma nature. Je vous rappelle que je suis le fils d’une famille de grands bourgeois. Mais c’est vrai, Valérie aurait pu éviter cela, mais là encore, la presse a été sympa avec moi. Comme lors de tous les scandales qui ont éclaboussé les différents gouvernements : Arif, Cahuzac, Thevenoud et l’autre imbécile de Le Roux, qui se fait poirer en faisant bosser ses gamines. Cela serait arrivé sous Sarkozy, le régime sautait. J’ai finalement bien fait d’augmenter les aides à la presse, j’ai eu un bon retour sur investissement…

Riposte Laïque : Parlez-nous de votre cabinet noir. Fillon a-t-il raison ?

François Hollande : Bien sûr, et j’avoue que c’est ma plus belle réussite. La manière dont ils ont brisé Sarkozy durant cinq ans, du grand art. L’exécution de Fillon, de grands champions. La diabolisation permanente du FN, du top-niveau. Et les affaires courantes. Mais je vais vous faire une révélation, parce que vous me paraissez sympathique…

Riposte Laïque : Oui, M. le Président…

François Hollande : le cabinet noir contre Riposte Laïque, c’est moi. Et je vais vous dire pourquoi. Tout le monde s’est foutu de ma gueule, quand vous avez édité le livre « Le Guignol de l’Elysée », écrit par Pierre Cassen et Ri7. Alors, histoire de montrer mes muscles à Valérie, je lui ai dit, en prenant mon air méchant : « Ils vont le payer cher, je les casserai ! ». Et rien que d’évoquer cela m’a donné une très forte érection, dont a profité sur l’heure Valérie, eh, eh ! Par ailleurs, ensuite, j’ai appelé Anne Hidalgo pour qu’elle dépose plainte contre votre dessinatrice, ce qu’elle a fait de suite. C’est qu’il ne faut pas lui en promettre, à celle-là ! E puis j’ai mis les flics et les juges contre Pierre Cassen. Vengeance et jouissance ! Aaaah ! Cela m’a fait du bien ! Surtout que je savoure que vos lecteurs vont me haïr encore davantage…

Riposte Laïque : Et Macron, c’est vous, M. le Président ?

François Hollande : Bien évidemment. On avait vu avec Merkel, Juncker et Hillary comment on verrouillait bien les choses. Je savais que je ne pouvais pas me représenter, ces cons de Français ne peuvent plus me voir. Et je ne voulais surtout pas que Valls puisse postuler. Je l’ai pris à Matignon pour le cramer, comme Mitterrand avait fait avec Rocard. Je lui ai donc coller Najat dans les pattes, eh, eh ! Et on a lancé l’opération Macron, pour court-circuiter les crétins du PS. L’objectif était un deuxième tour Juppé-Macron, en faisant battre le FN. Mais vous avez dégommé Alain, avec votre campagne Ali Juppé, et les choses se sont compliquées. Donc, ce sera Macron, par tous les moyens, de gré ou de force, on le fera gagner, faites moi confiance…

Riposte Laïque : Aurez-vous un rôle, si Macron était élu ?

François Hollande : Quand on a été aux commandes, on ne sert pas celui qui a été votre ministre. Pourquoi voulez-vous que je me complique encore la vie. 30.000 euros par mois, invité dans tous les palaces du monde, avec grandes bouffes et putes de luxe, j’ai tout ce qu’il faut pour être heureux. Les Qataris n’ont rien à me refuser, je vais à Doha, ou au Maroc, quand je le veux. Tous frais payés… Encore merci à ces cons de Français de m’avoir élu il y a cinq ans.

Riposte Laïque : Mais c’est honteux ce que vous dites…

François Hollande : Je sais. Mais rien que de le dire, cela me fait jouir. Bon, je vous laisse, l’entretien est terminé. Allo Julie, tu peux venir, s’il te plaît…

Propos recueillis par Jeanne Bourdillon

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 06:24

Invasion : l’accord secret entre Merkel et Erdogan révélé aux Allemands

Publié le 30 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2013/02/Angela+Merkel+Emine+Merkel+Erdogan.jpg

Angela Merkel prend au sérieux les propos d’Erdogan accompagné de Mme à Hanovre en 2007

Au moment où le « livre » (avec ISBN normalement réservé aux imprimés de plus de cinquante pages) qui se vend le plus aux Etats-Unis d’Amérique dans la catégorie humour politique est le cahier de pages blanches « raisons pour voter démocrate » (reasons to vote for democrats), le livre qui se vend le plus en Allemagne est dans la catégorie politique nationale « l’engrenage : Merkel et la politique d’asile » (Die Getriebenen : Merkel und die Flüchtlingspolitik).

Pour l’essentiel, dans ce best-seller Robin Alexander expose au public germanophone à peu près les mêmes réalités que Stratediplo exposait un an plus tôt au public francophone dans la Huitième Plaie, à savoir l’intrusion illégale massive dans l’espace Schengen en 2015. Ecrit par un journaliste de Die Welt, ce livre est peut-être un peu moins prospectif et juridique mais certainement plus factuel. Il constate les faits rapportés par la presse en 2015, puis note les réactions verbales ou concrètes manifestées par les politiciens après que ces faits ont crevé les écrans, sans prétendre rechercher des initiatives politiciennes en amont de l’apparition de ces faits, ou des définitions juridiques votées et en vigueur. Ainsi il situe la date de naissance du raz-de-marée immigratoire au 4 septembre 2015, jour de l’ouverture des frontières allemandes, et son accélération décisive au 12 septembre 2015, jour de l’imposition, dans les faits, du maintien de l’ouverture de la frontière austro-bavaroise, par les forces allemandes envoyées à la demande de la Bavière pour fermer cette frontière. Prêtant plus d’attention aux chiffres qu’aux mots, il en oublie l’appel public à l’immigration illégale massive lancé le 24 août par la chancelière allemande Angela Merkel, avec le soutien du président français François Hollande venu pour l’occasion, discours qui confirmait la suspension unilatérale par l’Allemagne des accords de Dublin le 21 août et enjoignait à la Grèce et à la Hongrie de cesser de les appliquer, pour laisser passer ses invités. Il ne remonte donc pas non plus au rapport de l’ONU sur les « migrations de remplacement » du 21 mars 2000.

Hormis les événements du 13 septembre 2015 (sur lesquels on reviendra), ce que la presse allemande semble surtout avoir retenu de ce livre sorti le 13 mars 2017, c’est la « révélation » de la conclusion d’un accord secret avec la Turquie, passé au nom de l’Union Européenne par Angela Merkel et le premier ministre néerlandais Mark Rutte avec le premier ministre turc Ahmet Davutoğlu le 6 mars 2016, lors d’une rencontre que Robin Alexander et la presse allemande qualifient aujourd’hui de secrète pour s’excuser de ne pas l’avoir rapportée alors même que certains membres du Conseil Européen, le président Donald Tusk en tête, avaient publiquement dénoncé le 8 mars 2016 tant cette réunion restreinte que la tentative d’en imposer les conclusions au Conseil. Les lecteurs de Stratediplo, quant à eux, en ont connu les résultats dès le lendemain 7 mars (nouvelle enturquerie uniopéenne), lorsque la Commission Européenne les ont imposés au Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement, dans le plus grand silence médiatique. Or si des détails ont pu être communiqués la veille au premier ministre turc, par exemple la précaution de présenter les capitulations européennes volontaires comme des exigences turques, le contenu avait été déjà exposé, notamment par Stratediplo le 16 octobre (sommet de dupes) et le 29 novembre 2015 (victoire turque ou capitulation uniopéenne ?).

Ce 13 mars dernier la presse allemande a donc feint d’apprendre par le livre de Robin Alexander que l’accord secret du 6 mars 2016 garantissait à la Turquie l’accueil annuel dans l’Union Européenne de 150000 à 250000 « réfugiés » sélectionnés par la Turquie. En réalité la Commission Européenne avait déjà prévu d’imposer à ses membres, lors du sommet du 15 octobre 2015, des programmes de réinstallation de « réfugiés » à fournir par la Turquie d’une manière ordonnée, selon l’expression du mémo 15-5777 du 5 octobre résumant le plan d’action turco-européen du 23 septembre. Le chiffre d’un demi-million révélé par Lauriane Lizé-Galabbé le 8 octobre mais vraisemblablement décidé dès le 17 mai (avant l’invitation à l’invasion) et évoqué le 23 septembre n’a pas été écrit au sommet houleux du 15 octobre, au prétexte de son écourtement pour désaccords, mais en réalité parce que la Turquie venait de relever ses exigences en compensation de l’impossibilité de lui confier le nord de la Syrie (intervention russe), comme on l’expliquait ici le 16 octobre. Le 29 novembre ont été signées des capitulations uniopéennes, toujours imprécises compte tenu des oppositions nationales, et qui omettaient soigneusement de noter de combien avait été relevée la promesse d’installation dans l’Union européenne du demi-million de colons à envoyer par la Turquie, comme on le remarquera le jour même. Le 10 février 2016, en révélant au parlement hongrois ce projet négocié, au nom de l’Union Européenne, directement entre l’Allemagne et la Turquie, et dont il attendait la publication début décembre, le premier ministre Viktor Orbán parla d’un volume de 400000 à 500000 colons, ce qui relativise singulièrement les émois soudains de la presse allemande à la « révélation » un an plus tard d’un chiffre deux fois inférieur… mais annuel certes.

Moins suspect de désinformation qu’un journaliste allemand, Viktor Orbán n’était cependant déjà plus dans les confidences bruxelloises. On a pourtant établi (articles précités) qu’au moment, en septembre 2015, où la Commission Européenne prétendait offrir un milliard d’euros à la Turquie pour la mise en condition et la fourniture de ce contingent indéterminé de colons, elle lui avait en réalité déjà proposé trois milliards et s’était heurtée à une surenchère. Robin Alexander a bien remarqué la promesse d’un deuxième tribut de trois milliards d’euros à régler à la Turquie d’ici la fin 2018. En vérité la Commission Européenne ne fait que présenter aux Etats membres comme de nouveaux accords exceptionnels ce qui est simplement la reconduction annuelle d’un échange qui leur avait été (difficilement) imposé en septembre 2015 comme unique et non reconductible, et dont on avait alors montré que la Commission négociait avec la Turquie des engagements mutuels pluriannuels. Côté paiement, le milliard d’euros « pour solde de tout compte » annoncé en 2015 est rapidement devenu trois milliards avant la fin 2016 plus trois milliards avant la fin 2018, c’est-à-dire un milliard et demi par an, reconductible. Côté fourniture, le demi-million de colons envisagé en mai 2015 (avant la livraison accélérée de deux millions en six mois) à titre non renouvelable, est devenu une attente annuelle, peut-être limitée à un quart de million mais prévue pour au moins jusqu’à 2018 incluse. Il ne faut pas oublier que, contrairement aux euros qu’on envoie en Turquie, les hommes qu’elle envoie en échange sont potentiellement multipliables par sept à courte échéance, selon le ratio de regroupement familial (modeste) calculé par les services allemands. Les Européens peuvent oublier les hordes de malheureux sur leurs routes en 2015, tout se fait effectivement désormais de « manière ordonnée » et discrète, le renforcement des liaisons ferroviaires avec la Turquie ayant évité une extension démesurée du pont aérien inauguré le 4 avril 2016.

L’un après l’autre, les médias européens font des effets de manchette en prétendant révéler telle ou telle des forfaitures exposées début 2016 dans laHuitième Plaie.

Le livre de Robin Alexander est un bon rappel des faits que l’on a déjà mis en lumière, même s’il n’appelle pas à l’action. En effet il cite un certain nombre de mesures décrétées par Angela Merkel sous la pression des Allemands puis systématiquement ignorées par son gouvernement, et interprète cela non comme une feinte volontaire mais comme un défaut de détermination politique. En fin de compte Robin Alexander confirme dans sa conclusion le postulat sous-jacent dans l’ensemble de son reportage, à savoir que le gouvernement allemand s’est laissé dépasser par les événements et donc qu’il est peut-être responsable d’avoir mal gouverné, mais certainement pas coupable de l’invasion.

Stratediplo

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 05:51

 

 

Bouleversant témoignage de Théo, 10 ans, fils de pauvre, français…

Publié le 30 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Ch%C3%A2teau-de-Pessat-Villeneuve-Puy-de-D%C3%B4me-m%C3%A9choui-b%C3%A9n%C3%A9voles-migrants-300x200.jpeg

Aujourd’hui je vais vous parler de Théo : n’ayez crainte il ne s’agit pas du Théo dont les mésaventures de fondement ont alimenté la chronique pendant des semaines, déplacé un président et coûté des centaines de milliers d’euros  en chaleureuses manifestations de soutien.

Non, il s’agit d’un petit Théo de dix ans qui a le malheur de vivre dans ce Nord jadis laborieux, où l’on trouvait toujours à s’embaucher dans ses mines et  ses filatures, et qui maintenant n’offre que chômage et précarité. Théo nous explique avec ses mots d’enfant que sa mère, souvent sans travail, n’a pas de quoi nourrir correctement ses enfants, qu’il en a marre de manger des patates et des pâtes, et encore des pâtes et des patates, et que bien souvent il va à l’école le ventre vide. Cette misère, en 2007, en France donne envie de hurler. Il faut ouvrir ce lien pour pouvoir visionner le poignant témoignage de Théo :

http://www.fdesouche.com/837711-theo-10-ans-habitant-dune-petite-cite-miniere-lensoise-parle-de-son-quotidien-difficile

Et pendant ce temps la folie immigrationniste de nos dirigeants accueille « dignement » et nourrit grassement des clandestins dont certains ont le toupet de se plaindre, parfois violemment, que les repas ne sont pas à leur goût. Voici un échantillonnage non exhaustif de témoignages trouvés dans la presse :

http://www.leparisien.fr/bobigny-93000/a-noisy-le-sec-les-migrants-perdent-espoir-10-03-2017-6751851.php

« La nourriture ici est tellement mauvaise, dit ce résident en anglais. A chaque fois, on se plaint, mais rien ne change. On n’a pas d’argent pour s’acheter autre chose ».

D’autres hommes parlent, leur compagnon anglophone traduit : « Une nuit, on a tous été malades. » Un autre assure avoir perdu cinq kilos en deux mois. Un troisième se plaint de la taille des bouts de pain, « deux seulement par jour ». L’un d’eux a appelé à la rescousse des bénévoles, pour que ceux-ci leur apportent un peu de nourriture. « Ils disaient n’avoir rien mangé depuis deux jours », raconte Clarisse, du collectif Solidarité Migrants Wilson.

Du côté du gestionnaire Coallia, on indique n’avoir constaté aucune anomalie dans les repas livrés par le prestataire, un restaurant social : «Nous avons des livraisons deux fois par jour, tout est très contrôlé.Nous gérons un autre centre à 800 m, qui reçoit les mêmes repas, et il n’y a eu aucun problème », indique Rodolphe Baudemont, directeur territorial de Coallia. Ce dernier voit dans ces plaintes l’expression de « beaucoup d’angoisse, de traumatismes ». 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/10/07/01016-20141007ARTFIG00280-calais-le-coup-de-gueule-d-un-associatif-apres-le-refus-de-migrants-d-un-repas.php

 «Des meneurs ont voulu faire un coup de force. Mais on leur a montré que ce comportement n’avait pas sa place sur le lieu de distribution, qui est un lieu de paix», explique au Figaro Jean-Claude Lenoir, président de l’association Salam qui vient en aide aux migrants. «C’était certes pas très épicé, mais ce n’est pas une raison pour refuser de manger et gâcher toute cette nourriture. C’est inacceptable», poursuit-il. Le repas chaud de lundi soir comprenait de la viande, des légumes et du riz assaisonné de jus de citron frais, avec du pain et une banane. «Habituellement, on met un tas d’épices qui coûtent très cher, mais ils doivent garder les pieds sur terre. Beaucoup de Calaisiens ne mangent pas aussi bien tous les jours», estime Jean-Claude Lenoir. «Je trouve qu’ils sont tout de même un peu trop chouchoutés par moment.»

http://www.bvoltaire.fr/migrants-mecontents-de-laccueil-france/

« La nourriture est mauvaise et insuffisante. Tous les jours, nous sommes contraints de frauder parce que le centre ne nous fournit pas de titres de transport. » Les migrants sont mécontents de l’accueil qui leur est réservé en France, »

http://www.leparisien.fr/triel-sur-seine-78510/triel-sur-seine-les-migrants-manifestent-contre-leurs-conditions-d-accueil-31-08-2016-6083849.php

« Les migrants entendaient dénoncer leurs conditions d’hébergement et la qualité de la nourriture qu’on leur sert. »

Parfois les « migrants »sont très contents quand les gentils bénévoles savent les satisfaire, comme le montre si bien cet article de La Montagne, au style dégoulinant de bons sentiments, un hymne à l’Autre, sorte d’idole à qui l’on sacrifie des nôtres :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2016/07/24/refugies-et-benevoles-se-retrouvent-a-pessat-villeneuve_12013181.html

« Avec le soutien de la municipalité, ceux qui ont été à pied d’œuvre pendant l’ouverture du centre d’accueil temporaire de réfugiés, entre le 3 novembre et le 31 mars dernier, ont préparé un méchoui pour recevoir une vingtaine de réfugiés. »  « Avec les bénévoles, ils se sont d’ailleurs relayés pour prendre dans leur bras la véritable star du jour : le petit Joseph, né le 29 juin dernier au CHU d’Estaing. Entouré de ses parents érythréens, ce petit bonhomme incarne symboliquement une lueur d’espoir.  Autour d’un mouton grillé, le temps d’un repas, tous ont partagé un nouveau moment de chaleur humaine. Pour s’offrir, les yeux dans les yeux, la main dans la main, le rêve d’un monde meilleur… »

On ne doutera pas un instant que le mouton était halal…Le petit Théo n’aurait pas craché dessus quand même, ça l’aurait changé des patates et des pâtes ! Et il aimerait sans doute aussi profiter du beau château, centre d’accueil pour clandestins, pour quelque villégiature loin de sa vie de misère :

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Ch%C3%A2teau-de-Pessat-Villeneuve-Puy-de-D%C3%B4me-300x169.jpg

Mais le petit Théo n’a sans doute ni la bonne origine, ni la bonne couleur, ni la bonne culture…

Danielle Moulins

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 05:38

Voilà les noms de ceux qui pilotent le cabinet noir de l’Elysée

Publié le 29 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2015/11/Hollande-Valls-Cazeneuve-Flou.jpg

Y a-t-il encore en France un citoyen qui puisse douter qu’un « cabinet noir » n’existe pas ?Cette organisation mise en place pour faire « remonter » vers le ministre de l’Intérieur puis le Premier ministre et enfin le président de la République tous les renseignements et informations sensibles a toujours existé, sous toutes les républiques et tous les gouvernements de droite comme de gauche.

C’est ce « cabinet noir » qui alimente les médias, la presse et certains journalistes spécialisés. Il suffit pour cela de ne citer que les cas les plus connus de son intervention et des dégâts qu’il a causés et qu’il « cause toujours » :

Roger Salengro, ministre de l’Intérieur du gouvernement Blum, se suicide en novembre 1936 suite à une campagne de presse menée par la droite qui l’accusait d’avoir déserté durant la première guerre mondiale. Joseph Caillaux, plusieurs fois président du conseil et ministre des finances, objet d’une campagne de presse qui aboutira à l’assassinat, par sa femme, du directeur du quotidien Le Figaro.

Pierre Bérégovoy également « suicidé » après une campagne de presse qui s’attirera la colère du président François Mitterrand : « Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu’on ait pu livrer aux chiens (les médias) l’honneur d’un homme, et finalement sa vie » Et la liste serait bien longue s’il fallait tous les citer !

François Fillon ne s’est pas suicidé, il fait face et accuse. Il est bien placé pour savoir que ce « cabinet noir » existe, n’a-t-il pas été Premier ministre durant cinq années !

Voici l’organisation, sous la présidence de François Hollande, de ce « cabinet noir » qui n’existe pas !

A sa tête, Alain Zabulon, directeur de la DGSE (Direction Générale de la Sûreté Extérieure), de la DGSI (Direction Générale de la Sûreté Intérieure), de la DRM (Direction du Renseignement Militaire), de la DPSD (Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense), de la DNRED (Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières) et, enfin, du TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits FINanciers clandestins). Ex préfet du département de Corrèze, c’est l’homme le mieux informé de France.

Sous ses ordres :

Robert Gelli – ancien procureur – directeur des affaires criminelles et des grâces. Poste le plus sensible du ministère de la justice.

Camarade de François Hollande lors de leur service militaire. Il centralise l’intégralité des rapports des procureurs généraux.

Il peut demander à n’importe quel parquet l’état d’avancement de toute procédure judiciaire en cours.

Placé sous l’autorité directe du Garde des Sceaux, Christiane Taubira, il lui transmet tous les renseignements sur les procédures en cours.

Sylvie Hubac – Directrice du cabinet de François Hollande. Elle est soupçonnée de diriger ce « cabinet noir ».

Jean-Marc Falcone – Ex commissaire de police – Directeur général de la Police Nationale.

Il a la main sur l’ensemble de la police nationale.

Pierre Valleix – ex avocat général – en relation étroite avec Christiane Taubira. Maillon essentiel du dispositif mis en place en 2012, après l’élection de François Hollande.

Renaud Vedel – Conseiller pour les affaires intérieures de Manuel Valls, Premier ministre. Il a succédé, à Matignon, à Jean-Marc Falcone. Il possède tous les dossiers sensibles touchant la gendarmerie et la police.

Eric Bio-Farina (surnommé « le colonel ») – ex commandant de la gendarmerie du département de Corrèze.

Tout comme Alain Zabulon, il a été nommé à l’Elysée dès l’arrivée de François Hollande.

C’est l’un des exécutants-clés de ce dispositif.

Yves Colmou – Conseiller particulier de Manuel Valls, Premier ministre, il s’occupe de tous les dossiers politiques sensibles depuis son arrivée Place Beauvau et contrôle toutes les nominations dans la haute fonction publique. Nommé préfet en septembre 2013.

Que l’on ne se fasse aucune illusion, le prochain président de la République, son Premier ministre et son ministre de l’Intérieur auront également un « cabinet noir ». Seuls les noms changeront !

Manuel Gomez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 09:54

Montluçon : en dix jours, Zaki et ses zamis ont tué trois anciens, violé, volé…

Publié le 28 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/montlucon.jpeg

Affaire ZAKARI
Maison de Zakari
Appart en bas à droite (porte avec serviette rose)
AFFAIRE PERSONNES AGEES TUEES EN MARS 2017 A MONTLUCON

Montluçon. Ses remparts, ses jardins, ses maisons à colombages. Il faudra désormais rajouter : « sa horde sauvage ». C’est que « Zaki et ses zamis » ont bien travaillé à marquer de leur empreinte le paysage médiéval : en dix jours, un viol, trois meurtres, pour ne parler que des actes les plus graves.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/crimes-en-series-a-montlucon-le-pivot-central-de-la-horde-sauvage-arrete-26-03-2017-6796359.php

 

Pas de quoi s’embêter, dans le centre de la France. Mais plutôt que d’arpenter les rues de la vieille ville, Zaki et ses zamis (six au total) préféraient s’en prendre aux personnes âgées ou vulnérables. En s’invitant chez elles. Pour leurs cartes de crédit et bijoux, en substance, mais aussi pour le simple plaisir de revivre la scène du film de Stanley Kubrick, « Orange mécanique », où les « héros » du cinéaste américain abusent d’une jeune femme sous les yeux de son mari.

 

Comme nos chances-pour-la-France sont très 2.0, et qu’elles savent se vendre, elles n’hésitaient pas à afficher leurs exploits sur les réseaux sociaux.

 

http://www.fdesouche.com/833597-montlucon-03-le-suspect-n1-des-meurtres-en-serie-se-vantait-detre-le-tueur-dans-une-video

 

Montluçon n’est pourtant pas une ville à la démographie galopante et à l’urbanisme effréné de la banlieue parisienne. Elle a connu son âge d’or avec l’industrialisation : charbon, métallurgie, exploitation du canal de Berry. Au siècle dernier, c’est l’automobile, avec Dunlop, qui a fait ses beaux jours.

 

Depuis 1975, sa population diminue en moyenne de cinq cents habitants par an. La part de logements sociaux y est de 19,7 %, ce qui est conforme à la loi SRU pour les agglomérations de plus de 50 000 habitants. 

 

Bref, rien qui puisse caractériser cette ville de l’Allier comme un terreau de l’ultraviolence.

 

L’Express la jugeait en 2004 la ville la plus sûre de France…

 

http://www.lexpress.fr/region/montlu-ccedil-on-la-ville-la-plus-s-ucirc-re-de-france_480547.html

 

La vérité est que plus aucune ville de notre pays n’est à l’abri de ces hordes de sauvages, dont les membres manifestent autant de considération pour la vie humaine qu’un chien errant pour une fresque de Giotto.

 

Dans son ouvrage devenu culte, La France Orange mécanique, Laurent Obertone compare la situation de 1905 (190 000 infractions, 320 000 affaires classées, 309 homicides) et celle de 2011 (quatre millions, cinq millions et un millier). 

 

Durant le Moyen-Âge, il se disait, dans les villes et villages, de ne pas baguenauder dans les ruelles sombres. Les mauvaises rencontres n’avaient rien d’impossible ; seulement, elles étaient rares. Les légendes fournies qui accompagnaient leur évocation révélaient, par leur prodigalité, la relative singularité des attaques. La chance de tomber sur une horde de pillards ou de malfaisants en tout genre se limitait généralement à certains coins reculés des bois et des forêts.

 

Nos dirigeants ont transformé notre pays en une contrée sauvage où des bandes de pillards et de malfrats s’en prennent désormais aux habitants directement dans leurs maisons. Cela n’est plus l’apanage de repères isolés ou de quartiers concentrant les immigrés extra-européens.

 

Dans un édito de l’Obs, en 2013, Jean Daniel, peu connu pour ses positions sécuritaires, mettait en garde contre une dérive de notre société. Il constatait l’erreur très répandue chez les bobos de penser que jamais la France ne pourrait se retrouver dans la situation sociale du Mexique, de l’Afrique du Sud ou du Brésil.

 

Force est de constater que cette éventualité n’est plus le fantasme de quelques fascistes en mal de sensations fortes.

 

Lou Mantely

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 09:47

Ferrand, le bras droit de Macron, finance les boycotteurs d’Israël

Publié le 28 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/MacronFerrand.jpg

La Réunion fut un voyage de folie pour Emmanuel Macron, malgré les efforts de la presse faisant des prises de vue courtes (Est-ce pour éviter de montrer le peu de Réunionnais ?)  Ses prestations commencent à montrer les faiblesses du Pantin Macron. La grenouille Macron atteint ses limites devant le taureau de la fable.

Nous en avons un exemple fort de ce gonflement. Plus il se déplace en dehors de la métropole, plus il démontre son incompétence phénoménale, et son minimalisme culturel.

Voilà un homme qui ne comprend rien à la France, ne sait rien sur le récit national, ne sait pas que le mot Algérie fut créé par la circulaire Schneider en 1839 ; considère que la construction d’un pays, (routes, voies ferrées, hôpitaux, ports, assèchements des terres cultivables, agriculture, industries, pétrole et gaz, soins aux populations) ne serait que des actions nous rapprochant d’une Allemagne nazie à travers ce qu’il appelle « le crime contre l’humanité« . Indécence, ignominie !

Il parle de la loi de 1905 sur la laïcité et affirme sur BFMTV : « Pour voter la loi de 1905, il a fallu des femmes et des hommes de gauche et de droite« . Le souci est qu’il n’y avait pas de femmes à la chambre des Députés en 1905 ! Approximation, ignorance, bêtises, il cumule les bourdes ! C’est affligeant !

Il confond le département de la Guyane se situant en Amérique du Sud, avec une île. Il n’alla pas jusqu’à la situer géographiquement, et heureusement pour les Guyanais, qui sans doute auraient été atterrés de se retrouver voisins de la Réunion, ou de la Guadeloupe.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/L%C3%AEle-de-la-Guyane-300x300.jpg

Cet homme à une femme qui a été son professeur. Que lui a-t-elle appris ?

Sûrement pas de vivre adolescent avec rien dans les poches, comme il l’affirme. Car pour cet homme, un adolescent qui vit avec seulement 1000€ en poche par mois, c’est le summum de la misère. Cet homme ne sait pas ce qu’est la misère, et les fins de mois difficiles. Il ne sait pas la monstruosité de l’insulte qu’il porte à un ouvrier en bleu de travail, lorsqu’il lui parle de ses costumes à plusieurs milliers d’euros. C’est à dire, plusieurs mois de salaires d’un ouvrier. Ignare, inculte, et indigne ! Cela fait déjà beaucoup. Prétendant à la Présidence de la République, cela relève de l’insulte faite au peuple de France. Je ne suis pas gauchiste, loin de là, mais ma fibre sociale est révoltée, mon passé de syndicaliste me tourmente, et j’ai des envies de violences face à cette honte !

Construction d’une presse gauchiste aux abois, marionnette de la finance inquiète pour ses affaires juteuses, le pantin Macron est la dernière carte d’un système politique à bout de souffle.  Il faut être bien naïfs, voire idiots pour ne pas comprendre que sous la « belle gueule » de Macron, se trouvent les ficelles de Hollande et la marionnettiste Merkel.

J’ai vu le débat sur TF1. J’ai entendu les tirades macronistes, celle qui dura 7 mn comme le fit remarquer Madame Marine Le Pen. Ce fut consternant d’énarchisme. Giscard d’Estaing disait qu’à l’ENA, les étudiants devaient être capables de faire un exposé bien construit, solide, de le valoriser, et puis d’en faire un autre consistant à le démolir point par point.

Macron est ce type d’étudiant. Au service d’une nomenklatura mondialiste. Il veut charmer les foules en leur vendant du rêve. C’est le démarcheur, le commercial qui vous annonce qu’il vend l’aspirateur qui fait tout. Il aspire à vous laver, il nettoie, fait la cuisine et, par un clin d’œil coquin, il vous annonce qu’en plus, il donne du plaisir à la cuisinière, et vous rend vos vingt ans. La ménagère devrait se demander pourquoi sa femme fait plus vieille que lui ! Problème de notice, ou affabulation d’un représentant de commerce. Je reste stupéfait d’entendre des femmes et des hommes parler de sa jeunesse comme étant une chance, où pire, qu’il est beau et donc suffisant ! Napoléon 1er avait son âge lorsqu’il fut Empereur, mais avant, il avait été le vainqueur des Autrichiens en Italie, le 1er Consul de France ! 

Sur un autre plan, il reste que les Réunionnais n’ont pas gobé l’artifice. La salle était bien loin d’être comble comme l’ont affirmé les médias locaux et métropolitains.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/R%C3%A9union-Salle-Comble1-300x160.jpg

 

Il reste, je l’espère, que les électeurs dans les jours qui viennent, vont bien finir par comprendre que cet homme est une sorte d’hologramme bruxellois.

Dans un article paru sur Riposte-Laïque, Jean Louis Yzambert dit qui est Emmanuel Macron, une continuité de François Fillon au service des Etats Unis et des multinationales dont voici un court extrait: A peine sorti de la Banque Rothschild, celui qui se présente comme un « candidat anti-système » fut introduit à l’Elysée pour devenir le conseiller économique de François Hollande. Il est à ce titre, bien avant de devenir ministre de l’Economie, l’un des principaux responsables de l’aggravation de la situation économique et financière du pays. (…) la tonalité de la campagne du Front national est en-dessous des possibilités ambiantes dans la mesure où François Fillon, Emmanuel Macron et Benoit Hamon sont tous trois les candidats de la crise et de la guerre ainsi qu’en témoignent leur présence et leurs décisions politiques dans les gouvernements auxquels ils ont appartenu. Ce qu’ils promettent aujourd’hui dans de belles paroles comme s’ils n’avaient pas de passé ne peut faire oublier ce qu’ils ont fait hier qui a conduit au désastre présent.. (A lire absolument « Trump face à l’Europe »)

Une affaire qui monte, que l’on ne voit que sur les réseaux sociaux et qui mériterait une attention plus vigilante de la part des Français et des juifs en particulier !

Richard Ferrand, est un député socialiste du Finistère. Il est le bras droit d’Emmanuel Macron. Cet homme a financé l’association France Palestine Solidarité avec sa réserve parlementaire 2016. Qu’en est-il de cet argent public dépensé à financer des associations clairement antisionistes. De fait, antisémites ?  Rien ne vient éclabousser le pantin Macron. On a donc le droit en France, de laisser défiler les islamistes aux cris de Morts aux juifs, d’Allah ou Akbar, d’occuper les rues de France, (Clichy la Garenne en ce moment) et de financer des associations antisémites ? Pourquoi se priveraient-ils finalement ?

Richard Ferrand  est un proche de Jean-Yves Le Drian qui soutient Macron. Il présidait le groupe socialiste au conseil régional de Bretagne, et donc, via des fonds publics, il a le droit de soutenir une association qui a pour objet « de développer l’amitié et la solidarité entre le peuple français et le peuple palestinien (sic) et d’œuvrer pour l’établissement d’une paix juste et durable au Proche-Orient fondée sur la reconnaissance des droits nationaux du peuple palestinien, sur la base du droit international. (source)

On sait ce que sont, ces « Palestiniens  » du Hamas et du Fatah. Leur idéologie est celle des islamistes, leur croyance, en sus de détruire Israël, appelle à tuer les juifs, les chrétiens et les mécréants. Alors amis juifs, et pas seulement, vous n’en avez pas marre que l’on vous prenne pour des cons ? Vous trouvez normal qu’Emmanuel Macron soit soutenu par des antisémites de fait, au nom de l’antisionisme ? Le pantin Macron est bien plus dangereux que l’image de carte postale qu’il donne !

Au commencement était un richissime personnage du nom deXavier Niel, propriétaire de Free et copropriétaire avec Bergé, du Monde. Un proche ami du couple. Brigitte n’hésita donc pas à lui confier qu’elle et son mari souffraient des rumeurs qui couraient sur l’homosexualité supposée d’Emmanuel. Xavier lui répondit immédiatement : « Il faut que tu te montres avec lui, que vous vous affichiez ensemble, que tu te colles contre lui ». Et il les mit en contact avec « Mimi ». Ah, vous ne connaissez pas « Mimi » ? Vous êtes des ploucs, des gueux, des ringards, des has been Vous pouvez aussi trouver des sources chez la fabrique de stars.

Gérard Brazon 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 09:37

Caroline Fourest est une falsificatrice, complice de l’islamiste Oubrou : les preuves !

Publié le 28 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/FourestOubrou1.jpg

Caroline Fourest participe aux attaques judiciaires contre Riposte Laïque et les personnes qui s’expriment sur ce site. Elle s’est jointe aux personnes qui participent à la persécution judiciaire. Connaissant la force dont dispose la justice socialaud et ses juges aux ordres, elle a déposé plainte contre Riposte Laïque. Comme l’a si bien écrit Lucette Jeanpierre (http://ripostelaique.com/collabos-putains-lincomprehensible-plainte-de-fourest-contre-riposte-laique.html) : « Bienvenue au club ! L’article concerné est signé Élise Elisseievna. Celle-ci exprime une colère spectaculaire et justifiée dans certains mots contre les féministes qui se soumettent à l’offensive de l’islam, et insultent d’autres militantes (comme Anne Zelensky) qui refusent le voile et tout symbole d’oppression des femmes ».

Cette attaque totalement injustifiée, apporte la preuve de la duplicité entre la persécution judiciaire instaurée par les socialauds et la classe médiatique au service de l’islam.
Il est pourtant clair que le dépôt de plainte contre Élise Elisseievna ne repose sur aucune preuve ni argument valable. Caroline Fourest n’a pas la moindre crédibilité dans ses accusations. Le manque de crédibilité de Caroline Fourest concerne également ses autres discours et affirmations, comme le montre son émission censée nous éclairer sur les « radicaux de l’islam » (https://carolinefourest.wordpress.com/2013/02/13/les-radicaux-de-lislam-2/).
Dans cette prétendue enquête sur les « radicaux de l’islam », elle met en évidence sa duplicité incroyable envers l’islam et ses propagandistes. Comme on le constate sur cette vidéo, Caroline Fourest prétend mener une enquête sur l’islam. En réalité, elle ne fait que montrer sa duplicité envers cette idéologie totalitaire et ses représentants comme Tareq Oubrou, membre des frères musulmans. Elle relaye ses mensonges et son déni d’évidence quand il prétend qu’il a adhéré aux frères musulmans par spiritualité et mysticisme (voir vidéo Caroline Fourest et l’islam, ci-dessous).

Elle ne rappelle même pas à Tareq Oubrou la devise des Frères musulmans : « Allah est notre objectif, le prophète est notre leader, le Coran est notre unique constitution, le jihad notre voie, le martyre dans le chemin d’Allah : notre unique aspiration. »

Et dans ce combat pour l’instauration d’un état islamique qui dominerait le monde, les Frères musulmans n’oublient pas de rappeler que le terrorisme fait partie intégrante du Jihad.
Ils mettent sur leur étendre le premier mot du verset 60 de la sourate 8. Dans ce verset, le Coran ordonne de terroriser tous ceux qui refusent de se soumettre à l’islam :
« Et préparez contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin de TERRORISER l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissiez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. »
Tout cela, Caroline Fourest fait semblant de l’ignorer.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/FourestOubrou2.jpg

Mais elle ne s’arrête pas là : elle veut aller beaucoup plus loin, et se sert de sa prétendue enquête pour diffuser sa propagande sur l’islam.
En fait, Caroline Fourest s’est fixé un but principal : exonérer l’islam de sa responsabilité accablante dans les crimes qui ont accompagné son existence depuis quatorze siècles. Elle veut à tout prix passer sous silence, les quatorze siècles de massacres, de pillage et d’esclavagisme pratiqués au nom d’Allah.

Elle veut surtout cacher cette horreur : le Coran et Mahomet donnent une légitimité divine au pillage, aux viols, aux massacres et à l’esclavage sexuel. C’est la marque de fabrique de l’islam.
Caroline Fourest fait semblant d’ignorer que ces massacres, ces pillages et cet esclavagisme ont été commis en conformité totale avec les préceptes du Coran. Toutes ces barbaries sont consubstantielles à l’islam, depuis sa fondation par Mahomet.

Caroline Fourest ne se limite pas à tordre la vérité pour occulter ces barbaries, en faisant porter à un prétendu « islamisme » les crimes de l’islam. Pour enjoliver le visage hideux de cette idéologie, elle va jusqu’à falsifier d’une manière ignoble la vérité sur le Coran, en inventant un prétendu « verset de la démocratie dans l’islam ».

Avec la complicité honteuse de Tareq Oubrou, qui sait pertinemment qu’un tel verset n’existe pas, elle ne recule pas devant la falsification du Coran.

Par la citation d’un faux verset, elle prétend que le Coran a instauré la démocratie.
Caroline Fourest cite la sourate 42 intitulée la « consultation » et qu’elle traduit par « délibération », ce qui ne signifie pas exactement la même chose.
Dans cette sourate, elle cite un prétendu verset de cette sourate qui donnerait cet ordre à Mahomet :
« Laisse-les (hommes) délibérer entre eux de leurs propres affaires ».
Et Tareq Oubrou de surenchérir dans le mensonge en disant : « le Prophète lui-même a respecté la délibération ».

Si on les écoute, la liberté et la démocratie constituent un fondement de l’islam. La liberté de se gouverner en toute démocratie, serait inscrite comme une prescription divine dans le Coran.
Naturellement, tout cela n’est que mensonge et manipulation.

En fait, Caroline Fourest falsifie la traduction du verset 38 de la sourate 42. Ce verset dit exactement ceci : « Ceux qui répondent à l’appel de leur Seigneur, accomplissent la prière rituelle, se consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que Nous leur attribuons. »

Ce verset parle des musulmans qui répondent d’une manière positive aux appels d’Allah, qui accomplisse la prière rituelle, se consultent entre eux pour leurs affaires. »
Se consulter ne signifie en aucun cas gouverner d’une manière démocratique ou instaurer des lois autres que celles d’Allah.

Contrairement à ce qu’affirme Caroline Fourest, ce verset ne dit pas : « laisse-les délibérer entre eux de leurs propres affaires ». Cette traduction constitue une falsification grossière destiné à tromper les Français sur le vrai visage de l’islam.

Par cette falsification, Caroline Fourest délivre une information mensongère dans un but de manipulation. Elle affirme que le Coran prescrit aux musulmans de juger, gouverner et légiférer, dans le cadre de délibérations libres et démocratique.

Cette affirmation est entièrement fausse. Elle est en contradiction frontale avec l’ensemble des prescriptions du Coran.

D’ailleurs, dans la même sourate 42, le verset 10 précise que le jugement appartient à Allah et à lui seul : « Sur toutes vos divergences, le jugement et l’arbitrage appartiennent à Allah ».

À plusieurs reprises, le Coran affirme ce principe fondamental de l’islam :
(Sourate 6, verset 18) : « C’est Lui (Allah) qui est le dominateur suprême sur ses serviteurs. »
(Sourate 16, verset 52) : « C’est à Lui (Allah) qu’appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre ; c’est à Lui que l’obéissance perpétuelle est due. »

Dans le Coran, et contrairement aux mensonges de Caroline Fourest, la souveraineté, la gouvernance et le jugement n’appartiennent qu’à Allah et à lui-seul. À de très nombreuses reprises, le Coran affirme avec force qu’Allah est le seul législateur.

Il est le seul à posséder la souveraineté de légiférer et Il a établi ses lois pour l’éternité dans le Coran. Ce livre que l’islam considère comme la « Parole incréée, éternelle, explicite et inaltérable d’Allah ». Les prescriptions de ce livre, sont valables en toute période et en tout lieu. C’est le fondement de l’islam.

Par ailleurs, le Coran rejette explicitement la démocratie et met en garde Mahomet contre la décision de la majorité :
(Sourate 6, verset 116) : « Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges. »

Et le Coran ne laisse aux musulmans, aucune autre issue en dehors de l’obéissance totale et la soumission complète à Allah :
(Sourate 24, verset 51) : « La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : “Nous avons entendu et nous avons obéi”. Et voilà ceux qui réussissent. »

De plus, Allah menace d’une manière explicite, ceux qui osent gouverner en toute liberté et démocratie. Dans la seule sourate 6, il précise à trois reprises :
« Ceux qui ne jugent et ne gouvernent pas selon ce qu’Allah a révélé, ceux-là sont les infidèles,… ceux-là sont les injustes,… ceux-là sont les pervers. »

On voit ainsi que Caroline Fourest, sous le prétexte de mener une enquête destinée à informer les Français en toute honnêteté, utilise la manipulation et ne recule pas devant la falsification grossière.
Dans ses interventions sur les médias grand public, elle se prononce sur des sujets qu’elle est loin de maîtriser. Pour cela, elle fait appel aux manipulateurs professionnels, comme Tareq Oubrou, qui profite de cette occasion pour montrer toute sa Taqiyat musulmane.
Non seulement Caroline Fourest fait preuve d’une duplicité honteuse avec ce genre d’individu, mais elle n’hésite pas à falsifier le texte coranique, en inventant ce prétendu verset de la « démocratie coranique ». Avec la complicité abjecte de l’imamenteur, Caroline Fourest utilise la falsification grossière, pour étayer ses affirmations mensongères.

Nos médias officiels et notre service public, diffusent ces mensonges au peuple français, ce qui relève d’une propagande digne des heures les plus noires de notre histoire. Les falsifications de la vérité constituaient la principale arme des systèmes totalitaires. Goebbels et Staline en sont la parfaite illustration. Nous ne voulons pas revivre ces horreurs. Malheureusement, on constate cette triste réalité : Dès qu’il s’agit de manipuler le peuple pour lui cacher le vrai visage de l’islam, nos dirigeants et nos médias n’hésitent à revenir aux méthodes utilisées durant les heures les plus sombre du stalinisme et du nazisme.

Zohra Nedaa Amal

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 02:01

La nouvelle arme terroriste : les « camions tueurs »

Publié le 27 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/11/nice-attentat-620x349.jpg
 » Quelle que soit la cause que l’on défend, elle restera toujours déshonorée par le massacre aveugle d’une foule innocente… » Albert Camus

 Alors que les déconvenues militaires s’amplifient sur le terrain, le groupe Etat islamique a rappelé, le 22 mars 2017, à Londres, par l’entremise d’un « véhicule tueur », qu’il ne perd rien de ses capacités de nuisance.

Ainsi qu’en atteste cette nouvelle attaque meurtrière qui fait suite dans des conditions analogues à celles de Nice, le 14 juillet 2016, puis de Berlin, le 19 décembre 2016, c’est désormais sur un autre terrain que le califat compte enregistrer ses victoires et, ainsi, marquer les esprits. Car ne nous y trompons pas : l’éradication, sur le plan militaire, de l’État islamique ne signifiera en aucun cas sa disparition. Bien plus : réduit à cette forme de combat souterrain que constitue le terrorisme, il sera plus fort que jamais puisque agissant cette fois-ci selon des méthodes qu’il connaît et qu’il maîtrise parfaitement. C’est pour cette raison que le combat qui s’annonce sera long, meurtrier et difficile à parer…

Et pourtant, dès le début du conflit, dès que l’EI a jeté les bases de son Califat, la situation était limpide… En effet, dans une vidéo de propagande datant du 21 septembre 2014 et un communiqué en plusieurs langues diffusé par le quotidien online « The Long War Journal », Abu Muhamad al-Adnani n’écartait aucun moyen pour frapper : « Nous conquerrons Rome, nous briserons ses croix, nous ferons de ses femmes des esclaves avec la permission d’Allah, le très-Haut », a déclaré à ses adeptes le porte-voix de l’Etat islamique, qui n’a pas simplement répété qu’il fallait «exterminer les infidèles où qu’ils se trouvent », mais leur a indiqué également les modalités : « Placez de l’explosif sur leurs routes. Attaquez leurs bases, faites irruption dans leurs maisons. Tranchez-leur la tête. Qu’ils ne se sentent en sécurité nulle part ! Si vous ne pouvez trouver de l’explosif ou des munitions, isolez les Américains infidèles, les Français infidèles ou n’importe lequel de leurs alliés : brisez leur le crâne à coups de pierre, tuez-les à coup de couteau, renversez-les avec vos voitures, jetez-les dans le vide, étouffez les ou empoisonnez-les.” »…

Lors des auditions devant l’Assemblée Nationale des 10 et 24 mai 2016, Patrick Calvar, le directeur général de la Sécurité intérieure (DGSI) alertait les parlementaires en précisant – si besoin en était – que les troupes de Daech, si elles sont affaiblies sur le terrain de la Syrie, vont intensifier leurs attaques dans nos villes : « Je suis persuadé qu’ils passeront au stade des véhicules piégés et des engins explosifs, et ainsi qu’ils monteront en puissance », semant la mort en France comme on le voit quasi quotidiennement dans les rues de Bagdad, et comme on l’a vu durant le mois de Ramadan dans les rues d’Istanbul. « Dès qu’ils auront projeté sur notre territoire des artificiers, ils pourront éviter de sacrifier leurs combattants tout en créant le maximum de dégâts ». Particulièrement dans le collimateur du patron de la DGSI, les 2 000 suspects en relation avec le conflit syrien. « La menace la plus forte est représentée par des gens qui ont combattu, qui ont été entraînés en Syrie et en Irak, à l’exemple de ceux qui ont attaqué le Bataclan. Ils sont au nombre de 400 à 500 », a rappelé Patrick Calvar.

Une mise en garde prémonitoire avant les événements de Nice, même si l’hypothèse d’un « camion tueur » dans une foule n’avait pas (par manque de clairvoyance) été évoquée par le patron de la DGSI…

En effet, foncer dans des foules, des familles, des enfants, des poussettes, cela correspond parfaitement au mode opératoire préconisé par les théoriciens de Daechqui – faut-il le rappeler ? – l’avaient déjà « expérimenté » le 22 décembre 2014. Mais qui s’en souvient encore aujourd’hui ?…

Ce jour là, un individu au doux nom de Nacer Benabdelkahder, au volant d’une voiture bélier avait foncé, à Dijon, dans la foule, fauchant 13 personnes devant un abribus. Il fut interpellé par la police en criant : « Allah Akbar ! »… La leçon ne fut pas retenue… Et si elle ne le fut, c’est parce que la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare, se refusa à qualifier cette agression « d’attentat islamiste », arguant que cet individu avait fait de nombreux séjours en hôpital psychiatrique en 2001 et 2014. Il n’était donc, à ses yeux, qu’un « déséquilibré ».

Comble de perversion dans ses propos, elle avait ajouté que si ce dernier avait crié à plusieurs reprises « Allah akhbar », « c’était pour se donner du courage ! » (sic)…

Et c’est un tunisien de 31 ans, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, domicilié à Nice, connu des services de police qui, probablement « pour se donner du courage », a reproduit le mode du « camion tueur » utilisé sur la foule le soir du 14 Juillet 2016, faisant 86 morts et plus de 200 blessés… En réalité, il ne faisait, à son tour, que mettre en pratique cette recommandation djihadiste publiée le 11 octobre 2010 dans la deuxième édition du magazine en langue anglaise d’AQPA, « Inspire », qui proposait aux musulmans américains plusieurs façons de mener des attaques terroristes y compris en utilisant un camion… AQPA étant la branche d’Al-Qaida au Yémen qui a revendiqué l’attentat de « Charlie Hebdo ».

Cet article intitulé « La meilleure machine pour faucher » suggérait d’utiliser un «camion comme faucheuse, non pas pour faucher l’herbe mais pour faucher les ennemis d’Allah » en ces termes :

« Pour obtenir le carnage le plus grand, vous devez parvenir à la vitesse la plus élevée, tant que vous conservez le contrôle de votre véhicule, afin de maximiser votre inertie et d’être en mesure de frapper autant de personnes que possible dès la première lancée. N’oubliez pas que, dès que les gens comprendront ce que vous faites, ils vont se disperser et courir dans toutes les directions pour se protéger. Ils vont chercher à se planquer là où aucun véhicule ne peut les atteindre. C’est pourquoi il est important de préparer votre trajectoire à l’avance.

Le lieu idéal est celui où se trouvent un nombre maximal de piétons et un nombre minimal de véhicules. En fait, si vous pouvez atteindre des espaces piétonniers, comme il y en a dans certaines zones du centre-ville, cela serait idéal. Il existe certains lieux fermés aux véhicules à certains moments en raison des gens qui grouillent. Si vous pouvez vous procurer des armes à feu, emportez-les avec vous pour pouvoir finir le travail si votre véhicule est immobilisé pendant l’attaque. »

Et de conclure par cette ultime recommandation :

« Après une telle attaque, nous pensons que vous aurez beaucoup de mal à vous échapper de manière sûre sans être reconnu. Aussi cela doit être considéré comme une opération martyre. C’est une voie à sens unique. Vous continuerez à vous battre jusqu’au martyre. Vous commencez votre voyage dans ce monde et à la fin, vous êtes auprès d’Allah. »

C’est exactement ce mode opératoire qui fut utilisé à Nice, Berlin et Londres…

José CASTANO    

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée