Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 23:58

On encense Simone Veil alors qu’on a dénaturé sa loi : quelle hypocrisie !

Publié le 1 juillet 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/07/CaptureVeil-300x205.png 

Simone Veil nous a quittés, paix à son âme. Elle avait incontestablement une grande classe. Mais on lui tresse de faux lauriers en ce moment, on dit que grâce à elle l’IVG a été introduit dans nos lois. Certes. Mais pas du tout comme elle l’entendait en 1975.

La loi de Simone Veil ne condamnait plus l’avortement et c’était évidemment une avancée car comment jeter la pierre à la misère, au désespoir, à  l’abandon de la mère par le père, etc ?… Mais Simone Veil ne faisait pas un droit de l’IVG, au contraire l’IVG devait rester cantonnée à l’exception.  Elle disait :

« L’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue ». Et elle ajoutait  au sujet de sa loi / « Si elle n’interdit plus, elle ne crée aucun droit à l’avortement. »

Simone Veil a déploré ce que sa loi était devenue. Elle était contre la banalisation de l’avortement. Il faut qu’on puisse le dire. Récemment des féministes se sont réjouies que la loi sur l’IVG n’ait plus rien de ce que lui avait donné Simone Veil et qu’on ait renoncé à la notion de détresse. Alors l’encenser pour son action, n’est-ce pas un peu hypocrite, alors que la loi actuelle n’a plus rien de Simone Veil ?…

Cette loi est devenue un droit, dont on ne peut même plus débattre. Pourtant un large débat est possible, qui ne peut être réglé en quelques lignes… Force est de reconnaître qu’il y a une dérive idéologique en faveur de l’avortement « libre, gratuit, et obligatoire pour toutes. » Beaucoup de femmes se voient proposer un avortement de facilité alors qu’elles n’ont que des problèmes de santé mineurs qu’il convient de traiter. Comme c’est pratique ! On décide pour elles. C’est un lâchage. Je n’invente pas, je le sais, on me l’a proposé à moi-même ! Quelle humiliation ! Je me suis sentie traitée comme une vache marquée et maquée par le vétérinaire dans un pré, brave ruminant obtus qui dépend de son propriétaire, du bon vouloir de l’UE, et des écolos tout puissants. (Mon fils va bien, merci.)

Or une femme est un être humain, doté du libre arbitre et d’une conscience et elle peut vouloir, comme n’importe quelle mère du monde animal, comme la louve avec ses petits, ou comme la maman hibou, toutes deux très maternelles, mettre au monde son enfant, quelles que soient les conditions, tout simplement. Il ne faudrait pas oublier cette liberté des femmes de mettre au monde leur enfant. Ni l’espoir qu’elles ont naturellement en la vie, l’espoir que tout s’arrangera.

A ce propos l’expression utilisée par certains « ah mais ce n’est pas un enfant, juste un embryon » est une manière choquante de balayer la poussière sous le tapis. Qu’on veuille bien m’expliquer à partir de quand l’embryon devient un enfant digne de respect. A minuit quinze il est encore un embryon, on peut lui faire n’importe quoi, et à minuit seize il devient un enfant ?…Allons, allons !…

Qu’on veuille bien m’expliquer aussi pourquoi les sigles IVG, GPA, PMA rendraient les choses sympathiques et douces.

Et avec ce droit pour tous, nous dit-on, youpiii, on peut enfin agir légalement. Ah bon ? Mais ce qui est légal est-il forcément juste et bon ? Nous savons bien que non. Légaliser ne suffit pas à légitimer une pratique, ni à la fonder moralement. Et si la loi change si souvent, n’est-ce pas justement parce qu’elle n’est jamais parfaite ?

Légaliser permet d’avorter « dans des conditions médicales et humaines » dit une commentatrice ! Est-ce vraiment humain pour une mère de supprimer son enfant ou de se le laisser enlever ? N’y-a-t-il pas là une forme de maltraitance ? C’est ce que dit Karin Viard dans le film « haut les cœurs » où elle hésite à subir une IVG puis choisit de garder son enfant car « moi, un médecin qui m’écarte les cuisses pour me piquer mon bébé et le mettre à la poubelle, ça, je le vois pas ». Sait-on que l’IVG surtout répétée, laisse des séquelles sur le corps de la femme ?

Sait-on que beaucoup d’enfants avortés trop tard naissent en réalité viables et qu’on les laisse agonir tout seuls, pendant des heures, sans assistance, dans des cuvettes en pleins courants d’airs, ou pire, on les glisse, encore vivants, avec les déchets pour être brûlés ? C’est cela, le progrès humain, le progrès médical ?…

Il semble vraiment que l’avortement soit un faux problème, dans la mesure où la contraception existe. Ceux qui ne veulent pas d’enfant n’ont qu’à utiliser la contraception. Mais voilà, certaines personnes veulent expérimenter leur toute puissance. Dans une société parfaite, tout le monde aurait une  contraception et il n’y aurait plus d’IVG.

Mieux, dans une société parfaite on serait heureux à chaque naissance, comme le dit Victor Hugo : « lorsque l’enfant paraît le cercle de famille applaudit à grands cris… » et l’Etat se donnerait pour obligation de protéger le plus faible et d’aider les mères. Car qu’on le veuille ou non, une société qui ne protège pas l’enfant dans le ventre de sa mère, qui ne donne pas à celle-ci assistance matérielle et morale, est une société malade. A notre époque, on protège, et à juste titre, les chimpanzés, les abeilles, les bébés phoques, les papillons, mais qui protégera les bébés d’hommes ?…

Le taux d’avortement ne reste pas constant, illusion dont certains se bercent : il augmente sans cesse. Et si selon l’Ined en 1975 41% des grossesses non prévues se terminaient par un avortement, en 2002 nous en étions à 62 % : un recul massif du droit à la vie du citoyen français à naître.

On ne peut pas ne plus débattre au sujet de l’IVG, car c’est de notre condition humaine qu’il est question, au plus profond. Dire « attention, vous ne croyez pas qu’on avorte un peu trop de nos jours » ce n’est pas être intégriste n’en déplaise aux esprits chagrins, c’est être réaliste. Mais voilà, idéologie quand tu nous tiens…

Ce qu’il nous faut maintenant, c’est une  politique de natalité.

 Sophie Durand

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 14:20

Voilà la France accusée d’holocauste contre des Russes nazis !

Publié le 29 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/04/hitlersalutnazi2.jpg 

Trop, c’ est trop ! Le monde marche sur la tête ! Comment M. Manuel Gomez ose-t-il, dans un article publié sur Riposte Laïque le 28 juin, défendre les collaborateurs pro-nazis russes issus des rangs de l’infâme Armée Vlassov ?

http://ripostelaique.com/29-juin-1945-signature-dun-accord-entre-staline-et-de-gaulle.html

Comment M. Manuel Gomez ose-t-il dire que la France, libérée du joug nazi, aurait pris part à un un prétendu holocauste (sic) qui aurait été commis contre une partie de ces Russes armés par le IIIe Reich ?!

Alors, après l’imaginaire « crime contre l’ humanité » dont la France se serait rendue coupable vis-à-vis des Algériens selon M. Macron, voici que maintenant la France aurait aussi commis un « holocauste »  contre les Russes collabos d’hitler (j’omets la majuscule sciemment). De toute façon, cela m’ aurait enchanté de voir tous les nazis et leurs collabos massacrés jusqu’au dernier.

Enfin, cessons, par pitié, de galvauder les concepts d’ holocauste, de génocide et de crimes contre l’ humanité !

Nous vivons dans une société qui a perdu la raison et je ne serai pas le complice de cette dérive intellectuelle qui nous plongera tous dans l’ abîme.

Frédéric Sroussi

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 14:17

Ramadan, immigration : Trump montre à Macron comment lutter contre l’islam !

Publié le 29 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Trump-Macron.png

On vient d’apprendre que le président des États-Unis, Donald Trump, a accepté l’invitation du président de la France, Emmanuel Macron, à assister au défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. (1)

Lors de ce défilé, qui commémorera le centenaire de l’entrée des États-Unis dans la Première guerre mondiale, des soldats américains descendront la célèbre avenue aux côtés des soldats français. (2)

Gageons que l’un des buts de Macron est de s’afficher en public aux côtés de l’homme le plus puissant de la planète, pour tenter de paraître moins impuissant.

Les leçons de Trump à l’incompétent Macron

Macron a aussi beaucoup à apprendre de Trump, et cela dans tous les domaines.

Le 1er juin, Trump avait déjà donné une magistrale leçon à Macron, en retirant les États-Unis du stupide « Accord de Paris sur le climat », qui a pour but de siphonner l’argent des pays développés pour l’envoyer aux pays en voie de développement, et d’étouffer les industries des pays occidentaux sous les normes et les taxes. (3)

Plus récemment, Trump vient de donner deux nouvelles leçons à Macron, cette fois dans le domaine capital de la lutte contre l’islam.

Leçon 1 : Trump montre à Macron comment refuser le ramadan

Acte 1 : Macron participe au ramadan

Le 20 juin, Macron s’est rendu, avec le ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb, à une « rupture du jeûne de ramadan » organisée par les dirigeants islamistes du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). (4)

A cette occasion, il a déclaré que « l’islam est compatible avec la République », alors que, dans un arrêt du 3 juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué que la charia (loi islamique sur laquelle est basé l’islam) est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme. (5)

Cela faisait plus de 10 ans qu’un président de la République française ne s’était pas rendu à une telle cérémonie de ramadan, que ne pratiquent que les plus intégristes et extrémistes des musulmans.

Cette participation de Macron à une cérémonie musulmane intégriste constitue une violation flagrante de la loi de 1905, qui interdit toute immixtion de la religion dans la sphère publique, et un inacceptable soutien apporté à l’islam, alors mêmes que les terroristes musulmans multiplient les attentats en France !

Acte 2 : Trump refuse de participer au ramadan

Le 24 juin, à l’inverse du soumis Macron, l’insoumis Trump a refusé qu’un dîner célébrant la fin du ramadan soit organisé à la Maison Blanche, mettant ainsi fin à une pratique de 20 ans.

« Pour la fin du ramadan, qui avait lieu le 24 juin, le président américain Donald Trump s’est contenté d’un simple communiqué, publié samedi après-midi, là où ses prédécesseurs organisaient un véritable dîner de fin de jeûne de ramadan. Interrogée par plusieurs médias américains, la Maison Blanche a confirmé qu’elle n’accueillerait pas de dîner. »

« Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama avaient organisé chaque année une telle cérémonie, qui avait été instaurée par Hillary Clinton, alors Première dame, en février 1996, en accueillant 150 personnes pour une réception à la Maison Blanche à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête de fin du ramadan. » (6)

Déjà, fin mai, lors du commencement du mois du ramadan, sur ordre de Trump, le Secrétaire d’État américain (ministre des Affaires étrangères), Rex Tillerson, avait refusé d’héberger au Département d’État (ministère des Affaires étrangères) un événement célébrant le ramadan, mettant fin à une pratique constante de près de 20 ans, qui avait été inaugurée en 1999 par la Secrétaire d’État de Bill Clinton, Madeleine Albright.

« Depuis 1999, les secrétaires d’État américains, républicains et démocrates, ont presque toujours organisé l’iftar, le repas qui marque chaque soir la rupture du jeûne, ou une réception pour l’Aïd el Fitr, qui clôt la longue période d’ascèse à laquelle s’astreignent les musulmans pratiquants. »

« En refusant d’organiser la moindre réception au cours du mois de ramadan, Rex Tillerson adresse le message selon lequel « il n’est pas primordial de dialoguer avec les musulmans », a estimé Farah Pandith, ancienne diplomate américaine. » (7)

Leçon 2 : Trump montre à Macron comment refuser l’immigration musulmane

Acte 1 : Macron veut accueillir plus de musulmans en Europe

Le 23 juin, à Bruxelles, lors de la clôture du Conseil européen, Macron a déclaré : « Nous devons accueillir des réfugiés, car c’est notre tradition et notre honneur. (…) Nous devons faire preuve de solidarité quand un de nos voisins fait face à des arrivées massives de réfugiés ou de migrants. » (8)

Or, selon les données de l’Union Européenne, ces « réfugiés » ou « migrants », qui sont en réalité des clandestins, sont à plus de 95% des musulmans.

Ainsi, alors que les attentats musulmans ensanglantent l’Europe, Macron avoue qu’il veut faire entrer encore plus de musulmans en France !

Acte 2 : La Cour suprême des États-Unis valide le décret de Trump interdisant l’immigration depuis 6 pays musulmans

Le 26 juin, la Cour Suprême des États-Unis, dans un avis unanime, a autorisé Donald Trump à appliquer son décret contre l’immigration musulmane provenant de 6 pays musulmans (Syrie, Iran, Yémen, Somalie, Soudan, Libye), qui avait été illégalement suspendu par des juges d’extrême gauche, en violation de la Constitution américaine. (9)

« Cinq mois après sa première publication, le décret de Donald Trump suspendant la délivrance de visas aux ressortissants de six pays à majorité musulmane va pouvoir entrer en vigueur presque intégralement. »

« La plus haute juridiction des États-Unis a contredit les arguments de plusieurs cours fédérales qui avaient jusqu’ici empêché son application. Estimant que « l’intérêt de préserver la sécurité nationale est un objectif urgent de la plus haute nécessité», la Cour considère qu’ « empêcher le gouvernement de poursuivre cet objectif en appliquant (la suspension des visas) aux ressortissants étrangers sans lien avec les États-Unis nuirait significativement à (nos) intérêts ». »

« Donald Trump s’est félicité de cette décision de la Cour suprême. « En tant que président, je ne peux laisser entrer dans notre pays des gens qui nous veulent du mal », a-t-il déclaré dans un communiqué. « La décision rendue à l’unanimité par la Cour suprême est une victoire nette pour notre sécurité nationale ». »

« Trump a annoncé que le décret entrerait en vigueur 72 heures après avoir reçu l’approbation définitive de la justice – soit jeudi 29 juin. » (10)

Trump le vainqueur donne une nouvelle leçon à Macron le perdant.

Conclusion : Trump est un vrai dirigeant, Macron est une carpette

Ainsi, Macron passe son temps à faire acte d’allégeance aux musulmans dont l’idéologie, l’islam, prône la destruction de tous les pays non-musulmans et l’extermination de tous les peuples non-musulmans – alors que Trump prend toutes les mesures nécessaires pour protéger le peuple américain contre l’islamisation et contre l’invasion musulmane.

Chaque jour, Macron démontre pourquoi il est une lamentable carpette, soumise aux pires ennemis de la France et du peuple français – et chaque jour, Trump démontre pourquoi il est un grand dirigeant qui se préoccupe du sort de son peuple et de la défense de l’Occident contre ses ennemis.

Le grand Trump (1m88) à côté du petit Macron (1m73 sans ses talonnettes) : Trump a une tête de plus que Macron, et un cerveau de plus aussi.

Trump est un véritable dirigeant et un homme digne de ce nom – Macron est un dirigeant incompétent et un ridicule freluquet.

Tel Jupiter, Trump est puissant et intelligent – tel l’âne de Jupiter, Macron est peureux et stupide.

Arsène Rouletabille

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 05:35

Le djihad judiciaire du CCIF est complémentaire des attentats islamistes

Publié le 28 juin 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2016/08/MarwaneMuhammad.png 

Les islamistes, comme tous les mouvements totalitaires, savent remarquablement utiliser les armes de la démocratie pour mieux la détruire.

Rappelons-nous cette phrase, désormais célèbre, de Youssouf Al Qaradawi :« Grâce à vos principes démocratiques, nous vous envahirons. Grâce à notre démographie et nos principes coraniques, nous vous vaincrons.« Décodage : on utilise l’immigration, permise par vos démocraties décadentes, pour vous conquérir.

Sans oublier celle d’Erdogan : « La démocratie, c’est comme un autobus. Une fois arrivé au terminus, on en descend.«  Décodage : on se sert de votre démocratie pour vous affaiblir et vous imposer la charia.

Comment ne pas penser à la stratégie du CCIF, qui organise un véritable djihad judiciaire, avec la complicité de procureurs politisés et d’associations dites antiracistes, pour imposer l’interdiction de toute critique de l’islam, dans les démocraties occidentales, et terroriser les patriotes, mais aussi les apostats de l’islam, qui voudraient informer les Français de certaines réalités de ce dogme qu’ils souhaitent dissimuler à tout prix ?

Il faut reconnaître à Marwan Muhammad, le porte-parole de cette association, le mérite d’une certaine franchise, même s’il ne parle pas ainsi sur les plateaux de télévision. Il revendique le droit de rêver à une France qui, d’ici 30 à 40 ans, deviendrait musulmane. Tout cela a une cohérence, depuis 1973 : l’organisation de l’invasion musulmane de l’Europe, avec le chantage pétrolier à l’appui, comme l’explique sur Radio Courtoisie, en 13 minutes, Alain Wagner, inlassable militant anti-charia.

Parmi les moyens utilisés pour que la France devienne musulmane, il y a bien sûr l’immigration de masse, l’invasion de notre pays par de faux réfugiés, véritables envahisseurs, majoritairement musulmans, jeunes et seuls, qui se font passer pour des migrants.

Mais il y a aussi les attentats qui, par la terreur qu’ils imposent aux Français, favorisent l’implantation discrète de l’islam et la mise en avant de faux musulmans modérés, qui partagent les objectifs des tueurs, tout en affirmant condamner leur action.

Ces attentats sont une aubaine pour les Boubakeur, Ramadan, Lasfar ou Oubrou, puisque les pouvoirs publics en font des interlocuteurs privilégiés d’un impossible islam de France et multiplient des concessions à nos principes laïques, au nom d’une prétendue lutte contre l’islam radical.

Dans cet hydre à plusieurs têtes que constitue le monstre « Islam » en France, le CCIF et son djihad judiciaire jouent un rôle très important, voire capital.

Rappelons les propos de Sébastien Jallamion, qui pointait du doigt les liens du CCIF avec les Frères Musulmans.

« Alors qu’ils sont considérés comme organisation terroriste par l’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, la Russie, la Syrie et Bahreïn, les Frères Musulmans ont pignon sur rue en France et ont pour stratégie d’utiliser nos Lois pour mieux les faire reculer afin d’aboutir à leur objectif ultime : instaurer la « charia » (loi islamique).

Parmi les centaines d’associations Loi 1901 qu’ils orchestrent, figure l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France, récemment rebaptisée « Musulmans de France »), organisant chaque année le plus grand rassemblement des musulmans d’Europe au Bourget, et le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), se présentant comme une association défendant les « Droits de l’Homme » (elle a son équivalent en Belgique sous l’appellation CCIB) ».

Le fondateur du CCIF, Sammy Debah, ne cachait même pas ses intentions, en 2012, sa volonté d’utiliser les lois françaises pour piquer un maximum d’argent à ceux qui osaient critiquer l’islam. Rappelons que cet homme a été au deuxième tour des élections législatives de Sarcelles.

Ils ont depuis multiplié les plaintes, parfois en déformant grossièrement les faits, contre des patriotes ou des apostats de l’islam. Ils faisaient partie de ceux qui ont traîné devant les tribunaux Pierre Cassen, notre fondateur, et Pascal Hilout, apostat de l’islam, en 2012, en faisant témoigner une militante voilée, sans que cela n’émeuve le tribunal.

Ils intimident systématiquement tous ceux qui osent émettre la moindre critique à l’islamisation de la France. Ils ont même déposé plainte contre l’ancienne ministre Laurence Rossignol, pour islamophobie.

Ils ont orchestré, au lendemain d’une prestation d’Eric Zemmour, des centaines de plaintes adressées au CSA contre le journaliste du Figaro.

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/zemmour-dans-c-a-vous-plus-de-700-plaintes-aupres-du-csa_1829681.html

Ils ont monté de toutes pièces l’affaire du Cénacle, et la persécution du restaurateur, lourdement condamné par la justice française.

http://ripostelaique.com/le-ccif-exulte-le-restaurateur-du-cenacle-condamne-par-des-juges-dhimmis.html

https://ripostelaique.com/proces-en-appel-du-cenacle-le-testing-du-ccif-parait-evident.html

Dans un autre registre, leurs complices d’Oumma.com ont inventé de fausses menaces de mort qu’aurait proférées Sophie Durand contre la candidate voilée convertie Sandra Fourastier.

https://oumma.com/site-riposte-laique-menace-de-mort-candidate-portant-voile/

https://ripostelaique.com/sandra-fourastier-se-fabrique-des-menaces-de-mort-pour-faire-condamner-riposte-laique-les-preuves.html

A présent, ils orchestrent une véritable campagne de presse contre Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, accusée d’apologie du terrorisme, rien de moins !

http://ripostelaique.com/attentat-de-londres-le-ccif-attaque-et-menace-christine-tasin.html

Rappelons qu’une autre avocate, de culture arabo-musulmane, Samia Maktouf, avait essayé, elle aussi, d’impliquer Eric Zemmour dans une histoire semblable d’apologie du terrorisme.

http://ripostelaique.com/samia-maktouf-se-farcir-zemmour-et-faire-casquer-la-france.html

Ce même Eric Zemmour vient d’être condamné, de manière scandaleuse, par la 17e Chambre, pour incitation à la haine, suite à une plainte de l’association pro-palestinienne Capjpo.

http://ripostelaique.com/zemmour-condamne%E2%80%89-logique-il-dit-la-verite-sur-lislam.html

Dans un autre registre, notre ami, le policier Sébastien Jallamion, a été révoqué de la police et condamné à 5 000 euros d’amende, suite à la plainte d’une collègue musulmane, Ouarda Laareg, qui l’a dénoncé à sa hiérarchie, pour des propos contre l’État Islamique tenus sur une page Facebook privée.

http://ripostelaique.com/denonciatrice-de-jallamion-ouarda-laareg-a-t-amis-police.html

Pierre Cassen, le fondateur de Riposte Laïque, se voit, lui, harcelé par la justice française, des associations musulmanes, des prétendus antiracistes et des personnalités liées à l’appareil d’Etat qui, pour le plus grand bonheur des islamistes, multiplie les procédures et les plaintes contre lui, afin de lui faire endosser la responsabilité du site qu’il  a créé. Ainsi, notre fondateur, qui ne dirige plus RL depuis octobre 2012, va-t-il être traîné devant les tribunaux, suite à des plaintes d’Anne Hidalgo, Bernard Cazeneuve, l’association islamiste liée à l’UOIF « Aube du Savoir », le journaliste Nicolas Hénin et l’essayiste Caroline Fourest, sans oublier quelques préfets socialistes aux ordres du pouvoir.

Bien évidemment, on pourrait ajouter des dizaines d’exemples supplémentaires qui participent à ce véritable djihad judiciaire qui se développe en France.

Toutes ces actions ont une cohérence : empêcher la libre expression, qui faisait partie des charmes d’un pays qu’on présentait dans le monde comme celui des libertés, et imposer le retour d’un délit de blasphème, uniquement au service de l’islam.

Mais les Français doivent surtout comprendre ceci : nombre de musulmans qui se disent modérés et les tueurs islamistes poursuivent le même but : l’islamisation de la France, et sa soumission aux lois de la charia. Les méthodes sont certes différentes, et on entendra fréquemment bien des prétendus modérés condamner les actions violentes de ceux qu’on présente comme des radicaux. Ce n’est que de l’enfumage, pour mieux nous vendre un islam qui n’existe pas, et serait compatible avec les valeurs de la République.

La dernière action du CCIF contre Christine Tasin, relayée avec complaisance par la journaliste de L’Express Emilie Tôn, confirme ces objectifs : réduire au silence les plus combatifs de nos compatriotes, afin de terroriser les autres citoyens de notre pays susceptibles de se révolter contre la guerre quotidienne menée par des musulmans agressifs sur le territoire français.

http://ripostelaique.com/qui-est-emilie-ton-journaleuse-a-lexpress-qui-ecrit-a-charge-contre-christine-tasin.html

L’islam s’implante par la terreur, dans notre pays : les attentats, les agressions souvent gratuites commises par des musulmans contre des infidèles, le chantage à l’émeute, le chantage au vote musulman aux élections et la multiplication des procès.

Nous nous sentons donc parfaitement autorisés à dire que le djihad judiciaire du CCIF et de ses complices complète le djihad des assassins de Charlie, du Bataclan, de Nice, des policiers de Magnanville et du prêtre Hamel, avec un objectif commun : soumettre par la terreur les Français à la conquête de l’islam et aux lois musulmanes.

En multipliant les plaintes contre les résistants à l’islamisation, en orchestrant des campagnes haineuses contre eux, les islamistes du CCIF et leurs complices, prétendus modérés ou islamo-collabos, livrent délibérément ces patriotes aux balles ou aux couteaux des tueurs islamistes, avec le silence complice des autorités françaises et des médias de propagande.

Bien évidemment, deux solutions s’imposent : l’abrogation de la loi Pleven et de toutes les lois liberticides, et la dissolution du CCIF et de toutes les associations musulmanes opérant sur le sol français au service d’une puissance étrangère : l’islam, que bien évidemment il faut interdire de visibilité dans notre pays.

Martin Moisan

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:46

85 % des récents médicaments anti-cancéreux sont inutiles et dangereux (1)

Publié le 27 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/soignerou-obeirdelepine.jpgA une époque où on parle beaucoup de vaccination, il nous a paru intéressant de rencontrer Gérard Délépine, chirurgien, auteur, avec son épouse Nicole, de plusieurs livres pertinents sur la question, et plus principalement sur le rôle des grands laboratoires pharmaceutiques sur les politiques de santé. Un entretien, qui ne laissera indifférent personne, que nous avons coupés en trois parties, tant notre invité du jour à des choses à dire…

Riposte Laïque : Vous êtes chirurgien à la retraite, et avec votre épouse Nicole, pédiatre et oncologue, vous avez publié plusieurs livres, dont « Soigner ou Obéir ». Pouvez-vous vous présenter plus longuement à nos lecteurs ?

Gérard Delépine : Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours voulu être médecin pour rendre aux autres ce qu’ils m’avaient donné quand j’avais 2 ans (la vie). Et depuis mon externat en 1967, exercer la médecine puis la chirurgie et la cancérologie dans un climat de progrès technique permanent fut un bonheur incroyable qui dura près de 35 ans. Mais ce bonheur se ternit progressivement : depuis les années 2000 le triomphe de l’argent sur l’éthique a perverti l’ensemble de la société et dévalorisé la médecine humaniste au profit des laboratoires pharmaceutiques et de leurs complices. Et depuis que Nicole et moi en avons pris conscience, nous avons pensé qu’il fallait aussi tenter de traiter ce cancer de notre société avant qu’il ne tue complètement la médecine.

Je ne présenterai pas mon épouse : c’est une grande dame qui m’est trop proche pour que je puisse le faire objectivement. Je rappellerai seulement qu’elle était cancérologue, pédiatre, responsable de l’unité de l’hôpital Raymond Poincaré , qu’elle a publié 7 livres et je citerai quelques phrases de la regrettée Sylvie Simon la décrivant : « Nicole Delépine, fille de l’un des fondateurs de la Sécurité sociale […] se bat contre la pensée unique en médecine et ses conséquences et jette un cri d’alarme pour la liberté de prescription des cancérologues. […] Sa critique de la cancérologie actuelle est remarquable et secoue les dogmes poussiéreux qui règnent en la matière au détriment des patients. Nicole Delépine nous prévient que sous le prétexte d’imposer à notre pays une « médecine fondée sur les preuves », on assiste depuis quelques années au démantèlement en règle de notre système de soins et de protection sociale. Maître mot de cette orientation idéologique devenue une véritable religion pour certains : la standardisation. Désormais, pour être scientifiquement correct, les traitements doivent être uniformisés, les soignants robotisés et les patients normalisés. Ces dérives, encouragées par les grandes firmes pharmaceutiques et appliquées par une bureaucratie tatillonne, ont élevé les essais thérapeutiques au rang d’horizon indépassable pour tous les traitements à venir. Et malheur aux médecins, malades et familles qui ne se convertiraient pas à ce nouveau dogme ! »

Riposte Laïque : Si nous vous présentons comme un homme de gauche, nous nous trompons ?

Gérard Delépine : Non, mais les étiquettes sont toujours réductrices et souvent trompeuses ; je considère mes semblables en fonction de leurs actes et le moins possible sur l’apparence qu’ils adoptent. Les élus du parti socialiste se disent « de gauche », alors que leur politique (pas si récente) a abandonné les ouvriers depuis les années 80 et laminé la classe moyenne qui constitue le rempart de la démocratie, au profit de minorités diverses qu’ils confortent dans leur communautarisme pour continuer à bénéficier des ors de la République et se trouver une clientèle. Je ne suis pas de cette pseudo gauche-là. Ni de celle de certains anciens gauchistes parfois pédophiles, ni des bobos parisiens des dîners en ville de la « gauche caviar» !

Pour moi, être de gauche c’est vouloir poursuivre les rêves des philosophes du siècle des Lumières, des paysans des cahiers de doléances, des députés qui ont voté l’abolition des privilèges, des soldats de l’an II, des instituteurs de l’école publique de la Troisième République, des mineurs de Germinal, de la séparation de l’Église et de l’État, des vignerons du Sud-Ouest, d’Hugo, Zola, Jaurès. Être de gauche, c’est préférer la justice à l’ordre, défendre la liberté contre la tyrannie du pouvoir personnel, l’intérêt général, la méritocratie (par des examens anonymes et écrits), la nation une et indivisible, les droits de l’homme (et de la femme) et du citoyen.

J’ai eu le bonheur de voyager (souvent pour travailler) aux quatre coins du monde et cela m’a permis d’apprécier les autres peuples et leurs cultures, mais aussi de mieux aimer la nôtre et de me sentir davantage français. Je suis européen par mes origines familiales et ma culture mais de la véritable Europe, celle des nations, et non pas pour cette Europe zombie de Bruxelles, marionnette de la finance internationale qui nie nos particularismes, notre histoire, nos progrès sociaux et nous empêche de défendre notre culture, en nous imposant des populations qui ne veulent pas s’intégrer.

Riposte Laïque : Dans les quelques interviews qu’on vous accorde, ou bien dans vos livres, vous dénoncez l’influence des grands laboratoires dans la politique de Santé, et ses conséquences catastrophiques pour les patients, mais aussi pour la Sécurité sociale. Pouvez-vous expliquer cela à nos lecteurs ?
Gérard Delépine : Je ne critique pas les grands laboratoires pharmaceutiques. Ils fournissent des emplois et des médicaments dont beaucoup sont utiles et comme toutes les grandes entreprises, ils essaient de prospérer. Je dénonce seulement leurs dérives corruptrices et leurs complices, qu’ils soient médecins, fonctionnaires ou politiques qui se dissimulent pour mieux les servir au détriment de l’intérêt général qu’ils sont censés défendre.
Depuis la mondialisation récente, les laboratoires pharmaceutiques se sont concentrés et ont acquis une puissance financière colossale. Les sept plus grandes firmes assurent les ventes d’environ 90% des médicaments dans le monde et leur chiffre d’affaire global atteint la moitié du budget de la France. Ils ont certes participé à de grandes avancées thérapeutiques, mais sont aussi devenus un des secteurs économiques les plus corrupteurs. Ils distribuent en moyenne plus de 95% de leurs bénéfices aux actionnaires et consacrent seulement 5% de leur chiffre d’affaire à la recherche contre 15% au « développement ».

Au niveau mondial, ils dépensent ainsi 150 à 200 milliards de dollars chaque année pour la publicité directe (officiellement interdite en France pour les médicaments remboursés) et indirecte, la visite médicale, les cadeaux aux médecins, les subventions aux revues médicales (dont ils assurent 80 à 90% du budget), aux sociétés savantes, à de nombreuses associations de malades, les primes et salaires des médecins choisis par eux comme leaders d’opinion, experts du médicament, les actions envers les fonctionnaires et responsables des agences sanitaires (chargés de les contrôler) via des organisations de colloques, etc., et des hommes politiques dont ils financent souvent les campagnes électorales et soutiennent la carrière. Le réseau dense de liens d’intérêts ainsi tissé oriente les politiques sanitaires dans un sens favorable à leurs intérêts, souvent au détriment des malades et de notre système de soins solidaire.

Cette situation est préjudiciable aux malades ; les big pharma ont, de fait, pris le contrôle des agences sanitaires créées pour les contrôler, tant aux USA (FDA) qu’au niveau de l’UE (EMA), et bien évidemment en France, via les liens d’intérêt des « experts ». Cela a été démontré dans tous les scandales sanitaires récents qui ont été jugés ou devraient l’être, qu’il s’agisse de la catastrophe du Vioxx ou du Médiator et par l’examen critique des autorisations de mise sur le marché des nouveaux médicaments.

Sous prétexte de « faire bénéficier les malades le plus tôt possible de l’innovation », les firmes pharmaceutiques obtiennent la mise sur le marché précipitée de drogues inutiles, souvent toxiques à des prix exorbitants, sans relation avec les frais de recherche, ni l’intérêt médical. Les malades se croient à tort protégés par les agences sanitaires, alors que l’autorisation de mise sur le marché français, décidée par l’Agence européenne du Médicament (EMA), repose le plus souvent sur des données fragiles, incomplètes ou biaisées.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Cancerdelepine.jpg

Plusieurs études internationales récentes, publiées dans de grandes revues de cancérologie, montrent que 85% des médicaments anticancéreux mis sur le marché dans les 15 dernières années sont inutiles et souvent dangereux parce que leur balance avantages /risques est défavorable (trop peu efficace et/ou trop toxique) et que trop peu d’entre eux sont retirés du marché ou trop tardivement. L’agence européenne, dont les experts sont trop liés aux firmes, privilégie constamment l’intérêt de l’industrie sur la sécurité des malades, encouragée par la Commission européenne dont tous les rapports soulignent la « porosité » aux représentants industriels. L’un des derniers directeurs de l’EMA, une fois son mandat terminé, a été immédiatement nommé directeur pour l’Europe d’une grande firme pharmaceutique qu’il avait « contrôlée » durant son mandat, et en toute impunité.

Cette situation menace l’existence même de la Sécurité sociale. Les prix exorbitants des médicaments récents creusent un déficit que ne parviennent plus à combler ni les prélèvements supplémentaires obligatoires (qui devaient être transitoires, mais risquent de s’éterniser, voire d’augmenter), ni le transfert de remboursement sur les mutuelles santé dont les tarifs augmentent sans diminuer pour autant le reste à payer. Et les représentants des assurances privées se servent du déficit de la Sécurité sociale, créé par cette politique aberrante de prix, pour promouvoir leur services en soulignant les tarifs attractifs qu’ils pourraient consentir pour la protection sociale des jeunes actifs. Ils omettent de préciser que ce sera au détriment de la solidarité et en particulier des personnes les plus vulnérables : retraités, chômeurs, malades chroniques qu’aucune assurance privée ne prendra en charge. L’exemple des USA, où règnent les assurances privées, est démonstratif ; nos amis américains sont parmi ceux qui dépensent le plus pour leur santé mais la faible efficience de leur système de santé les classe au 50e rang mondial.

Riposte Laïque : Mais le Conseil de l’Ordre ne dit rien ?

Gérard Delépine : Rappelons ses origines : l’Ordre des Médecins a été créé par Vichy à une époque où le fascisme mussolinien prônait l’organisation de la société selon le modèle féodal des corporations. Sa première tâche (ou tache ?) a été de recenser les médecins juifs pour les exclure de la profession, puis de les dénoncer à l’occupant. Il a aussi appelé les confrères à signaler les plaies par balles pour que l’occupant puisse repérer les résistants blessés. Sur la demande du Conseil national de la Résistance, De Gaulle a dissous l’ordre des médecins (avant, hélas, de le rétablir). Mitterrand avait promis de dissoudre l’ordre des médecins, mais quel gouvernant soucieux de son pouvoir va-t-il se priver d’un moyen de pression aussi efficace sur les médecins pour les obliger à obéir ?

L’ordre des médecins est anachronique, mais ce qui est le plus antidémocratique dans son fonctionnement est son pouvoir juridictionnel. Depuis la Révolution française, la justice n’est plus rendue au nom du roi, mais officiellement au nom du peuple français. Sauf dans les tribunaux d’exception dont le nombre diminue lentement ; ainsi le tribunal des forces armées a été supprimé et le tribunal de commerce renforcé par des juges professionnels ; mais curieusement le tribunal du conseil de l’ordre continue à pouvoir interdire d’exercice qui bon lui semble sans structure d’appel crédible. Cette justice d’exception doit disparaître, les médecins comme les avocats et les autres professionnels régis par des ordres doivent redevenir justiciables devant la justice du peuple français et des juges professionnels, selon les lois communes, avec débat public et sans huis clos. Comme tous les organismes vivants, l’ordre des médecins se préoccupe avant tout de sa survie ; et comme sa survie dépend du pouvoir en place, il le sert. Et comme le pouvoir actuel sert les laboratoires pharmaceutiques, l’ordre ne va pas risquer de leur déplaire…

Au lieu de défendre l’indépendance des médecins et veiller prioritairement à leur probité, l’ordre pourchasse les donneurs d’alerte et les condamne plus sévèrement que les corrompus avérés. Voyez comment il a sévèrement condamné les professeurs Even et Debré et combien il a été magnanime avec Cahuzac et Autier. Cet anachronisme est indéfendable en cette période où nos gouvernants prônent la transparence et le retour à plus d’éthique.
Dès que j’ai cessé mon activité de médecin, j’ai démissionné de l’ordre afin de retrouver la liberté de parole et d’acte dont jouit théoriquement tout citoyen français ordinaire.

Riposte Laïque : A ce sujet, que pensez-vous de la radiation de l’Ordre des Médecins du professeur Joyeux, qui paraît tenir des propos proches des vôtres ?
Gérard Delépine : J’ai beaucoup de respect et d’amitié pour le professeur Joyeux et pour le courage dont il a fait preuve en réclamant par une pétition, que j’ai bien entendu signée, le retour des vaccins trivalents répondant à l’obligation vaccinale en France.

L’ordre s’est discrédité une fois de plus en suivant le réquisitoire de Marisol Touraine et en condamnant le professeur Joyeux pour un simple délit d’opinion (pourtant officiellement aboli en France).
Dans sa pétition, il ne réclamait que la stricte application de la loi et n’abordait même pas le problème de l’obligation légale qu’aucune argumentation scientifique honnête ne peut défendre en 2017. Mais il est vrai qu’au pays de Pasteur, la vaccination reste un sujet tabou religieux et que sa critique scientifique est souvent considérée comme un acte blasphématoire. La Suède a récemment déclaré anticonstitutionnelle l’obligation vaccinale, que les mercenaires des fabricants de vaccins voulaient imposer, mais nos représentants paraissent limiter la défense des droits de l’homme aux discours pour l’étranger.

L’ordre a condamné le professeur Joyeux, appliquant ainsi le vieil adage romain : « Il faut couper la tête des oiseaux de mauvais augure »; dans sa forme moderne : « Il faut éliminer les donneurs d’alerte » pour ne pas entendre leur message dérangeant.

Demain, 2e partie de l’entretien : Marisol Touraine fut la pire ministre de la Santé de la Ve République

Propos recueillis par Pierre Cassen

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 05:42

Lettre à un ami juif pro-Macron sur la barbarie de l’islam

Publié le 27 juin 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/La-ou-l-islam-passe-la-civilisation-trepasse.jpg

Cher ami,

j’ai lu avec attention ton message, et je suis ébahi par ton aveuglement volontaire face à Macron et face à la barbarie de l’islam.

Ainsi, cela ne te gêne pas que Macron soit allé, le mardi 20 juin, « rompre le jeûne de ramadan » avec les représentants du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), donc se soit couché veulement aux pieds des dirigeants musulmans et autres imams extrémistes (pléonasme), alors que le coran dit que les juifs sont des singes et des porcs (sourate 5) et qu’il prône l’assassinat de tous les juifs et chrétiens (sourate 9) ? (1)

Cela ne te gêne pas que Macron, à cette occasion, ait déclaré que « l’islam est compatible avec la République », alors que, dans un arrêt du 3 juillet 2001, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué que la charia (loi islamique sur laquelle est basé tout l’islam) est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme ? (2)

Cela ne te gêne pas que Macron n’ait jamais eu un seul mot pour dénoncer l’antisémitisme pathologique de l’islam, alors qu’il n’a pas hésité à calomnier ignoblement la France en l’accusant de « crimes contre l’humanité » en Algérie ? (3)

Cela ne te gêne pas que Macron ait, à de nombreuses reprises, déclaré que le terrorisme musulman n’a rien à voir avec l’islam, ce qui est aussi énorme que prétendre que les chambres à gaz n’ont rien à voir avec le nazisme ?

Et le fait que les terroristes musulmans ont déjà assassiné plus de 250 civils en France depuis janvier 2015, ce n’est pas grave ?

Et le fait que chaque jour ou presque, il y a des attentats, des tentatives d’attentats, des meurtres racistes, commis par des musulmans contre des non-musulmans, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, en Autriche, en Suède, au Canada, en Australie, aux États-Unis, en Israël, en Russie, en Inde, aux Philippines, au Cameroun, au Kenya, bref, sur toute la planète, ce n’est pas grave ?

Et le fait que rien n’est fait pour fermer les mosquées (dans lesquelles est enseigné le coran qui prône la mort des non-musulmans), ni pour expulser les imams (qui enseignent le coran raciste et antisémite), ni pour interdire le halal et le voile islamique (symbole de l’islam comme la casquette SS était le symbole du nazisme), ni pour emprisonner les 15.000 fichés « S » musulmans avant qu’ils ne commettent les attentats qu’ils sont en train de préparer, ce n’est pas grave ?

Et le fait que l’invasion migratoire se poursuit, et que le gouvernement d’Édouard Philippe a annoncé (évidemment avec l’accord de Macron) son intention de continuer à installer dans les villes et villages de France les milliers de clandestins musulmans qui infestent la ville de Calais (comme Cazeneuve le faisait), alors qu’ils ont un taux de criminalité et de viol très élevé, ce n’est pas grave ?

Et le fait que les dirigeants de notre pays, depuis 40 ans, ne font rien pour empêcher l’entrée massive de musulmans chez nous, et que les « élites » (journalistes, politiciens, magistrats, universitaires, etc.) prennent systématiquement parti en faveur des envahisseurs musulmans contre les Français, et traînent la France dans la boue à longueur de journée (« Nique la France », dixit la députée Obono), au point de nier l’Histoire de France et sa culture (« Il n’y a pas une culture française », dixit le négationniste Macron), ce n’est pas grave ?

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/Islam-religion-tolerante.jpg

Tu peux enfoncer ta tête dans le sol aussi profondément que tu le veux, en bonne autruche refusant de voir la réalité, cela ne changera rien au fait que Macron a de nombreuses liaisons avec des islamistes et qu’il est soutenu par l’écrasante majorité des musulmans qui vivent (pour le moment) en France. (4)

Et cela ne changera rien au fait que Macron veut favoriser la construction de mosquées et la formation d’imams en France (comme le proclame le programme d’ « En Marche »), donc l’islamisation de notre pays.

Et cela ne changera rien au fait que Macron a déclaré, à de nombreuses reprises, et encore récemment, le 23 juin dernier, à Bruxelles, que l’immigration de musulmans en Europe est une bonne chose. (5)

Penses-tu que laisser entrer des milliers de musulmans en France soit une bonne chose, alors que leur idéologie, l’islam, est pire que le nazisme ?

Et ne viens pas me dire qu’il est exagéré de comparer l’islam au nazisme : en effet, l’islam est une idéologie encore plus raciste et antisémite et suprématiste que le nazisme, le coran contient plus de 250 appels au meurtre et à la violence contre les non-musulmans, (6) les djihadistes ont déjà exterminé plus de 270 millions de non-musulmans depuis le 7e siècle, (7) les musulmans ont réalisé d’innombrables génocides au cours des siècles (génocides des Noirs, des Indiens, des Perses, des Grecs, des Arméniens, des Chaldéens-Assyriens, etc.), et nombre d’entre eux rêvent d’en réaliser un de plus en Europe (voir les communiqués de l’État Islamique, mais aussi les commentaires de musulmans « modérés » qui vivent en France, postés sur Twitter, Facebook, YouTube, remplis d’appels au meurtre des Français). (8)

N’es-tu vraiment pas gêné que Macron soit en train de livrer la France à de tels barbares sanguinaires, qui seraient heureux de décapiter tes enfants sous tes yeux et de réduire ta femme en esclavage, comme ils le font en ce moment en Irak, en Syrie et au Nigeria et comme ils rêvent de le faire en France ?

Oui, j’avoue que je n’ai pas beaucoup d’humour quand il s’agit de l’islam, parce que, à l’inverse de toi, mes anticorps fonctionnent : je ne suis pas d’accord pour être assassiné par des musulmans (beaucoup s’en réjouiraient, comme de tout meurtre de non-musulman), ni pour que les gens que j’aime le soient – et je ne suis pas d’accord pour que mon pays, la France, l’un des plus développés de toute l’Histoire, devienne un pays islamisé du Tiers Monde, rempli d’arriérés haineux comme le sont tant de musulmans.

Mais il faut croire que, parce que Macron est « jeune » et « branché », tu es prêt à tout lui pardonner, même le fait qu’il soit un incompétent inculte et un lâche islamo-collabo, donc un ennemi de la France et des Français. (9)

Le célèbre chasseur de nazis, Simon Wiesenthal, rescapé d’Auschwitz, répondait, à un journaliste, qui lui demandait quelle leçon tirer de la Seconde Guerre Mondiale : « Quand quelqu’un dit et répète qu’il veut vous exterminer, il faut le prendre très au sérieux ».

Il serait temps que tu prennes au sérieux l’islam et le danger mortel qu’il représente pour les juifs en particuliers et pour les non-musulmans en général.

Maxime Lépante

Notes :

1) Emmanuel Macron rompt le jeûne de ramadan avec des responsables musulmans :

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 00:50

Et en outre, la Niqueuse Indigène Obono a un doctorat bidon !

Publié le 26 juin 2017 - par 

 http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/DanieleObono.jpg

Madame Danielle Obono n’est pas une oie blanche, elle n’est pas une simple idiote tombée dans la marmite des Insoumis par hasard. Son parcours est emblématique de tous ces gauchistes qui ont trouvé en France, la réalisation de leurs désirs et envies de fond.

Cette France que Madame Obono Danielle déteste, est la même qui lui a offert les possibilités et les moyens d’être là où elle est. Sa haine de la France blanche est son moteur. Elle nous parle du peuple, comme d’autres autrefois parlaient des citoyens. Son parcours, son éloquence, son intelligence font qu’elle a su faire fi des règles et usages et su profiter de son statut d’immigrée de fraîche date, pour poursuivre un destin à la Julien Sorel. Sauf que Sorel avait des compétences et n’avait pas abusé de facilités pour se targuer de diplômes, contrairement à d’autres, nouvellement élus,  issus comme elle de l’Afrique ! (Source)

Elle n’est pas la seule de ces entités qui évitèrent les études longues, fastidieuses et prenantes. Pourquoi s’astreindre à lire, étudier, passer des examens, plutôt que de s’éclater dans la rue en cherchant la plage sous les pavés. Cracher sur un pays assez idiot pour aimer se faire insulter, et pire, en redemander au nom des « droits de l’homme » ! Il semble bien que Madame Obono Danielle, ci devant Députée aujourd’hui, fasse partie des malins ayant compris comment faire pour aller au plus court.

Quid de son doctorat ? Un doctorat d’une importance folle, un doctorat dont la thèse repose sur la « Dynamiques des changements sociaux et politiques en Afrique Subsaharienne : le mouvement syndical entre luttes sociales et combats politiques ».

Quand on vous dit que les immigrés sont la richesse de la France, Madame Danielle Obono nous en apporte la preuve. Cette thèse malheureusement n’existe pas.

Il n’y a même pas l’ombre, d’une esquisse de résumé. Elle n’a jamais été jusqu’au bout, pas même commencé, trop occupée par ailleurs, à défendre la cause des opprimés noirs en France, face aux vilains blancs génocidaires par définition, esclavagistes par atavisme, et tortionnaires par plaisir. Le blanc est méchant, il est mauvais comme une teigne, et de plus, il sent mauvais. Là, j’ai une pensée pour grand-père, un poilu de la grande guerre, et pour mes ancêtres issus des champs de la Sarthe, du Perche, de la Beauce et  de la Charente qui, en 1632, dans l’ultime remontée de mon lignage, n’avaient jamais vu un noir de leur vie, et ce jusqu’au début sans doute, du vingtième siècle, et encore !

Un certain nombre de ces responsables d’associations qui pullulent en France, n’ont comme pedigree que la faiblesse de la surveillance des diplômes en particulier, et comme force, la roublardise qui va jusqu’à faire accroire, la réalité de leurs diplômes. Les journalistes validant et ne faisant aucune enquête.

Si j’avais su que l’on pouvait facilement faire, comme l’a fait Cambadélis autrefois, un doctorat, je n’aurais pas hésité à en faire un sur le bien être des gallinacés dans le Sud de la France. Un doctorat sur les qualités, la richesse, et les bienfaits du sommeil pendant la sieste en été. Sur un sujet fort comme « comment rendre une femme heureuse en lui faisant de la confiture de cerises ».

Des sujets on ne peut plus sociaux qui m’auraient permis d’avoir la parole dans les conférences de sociologie du comportement, et autorisé à me balader avec mon titre flamboyant sur tous les plateaux de télévision, afin d’écraser de mon diplôme tout propre, tout neuf, la médiocrité des ruminants-auditeurs.

Il fut un temps où aucun Français n’aurait cherché à valider un parcours scolaire qu’il n’avait pas fait en réalité. Aucun Français n’aurait pu imaginer d’ailleurs, que l’on pouvait être doctorante, puis docteur dans la foulée, sans que l’on ne sache rien sur la filière des études qui mènent au doctorat, à savoir BAC, Master et Doctorat : 8 ans après le BAC au minimum. (Source) et ICI.

Madame Danielle Obono, n’a pas fait Histoire-Géo. Cette femme venue du continent noir, ne sait rien d’autre de la France, que sa rancune envers un pays qui a donné à son pays d’origine, Omar Bongo, ex chrétien converti à l’Islam. Son père, Martin Edzodzomo Ela, était un opposant politique d’Omar Bongo ! Ceci pouvant expliquer cela !

Elle ne connait pas cette France de 1500 ans d’âge qui a apporté tant et tant à l’Europe ; sa langue française parlée dans toutes les cours européennes, sa recherche, sa science, sa philosophie, sa technologie. Elle s’en moque d’ailleurs, puisque qu’elle est adepte de l’idée que toutes les cultures sont égales. Elle est sûrement persuadée que les cultures tribales de ce qui n’était pas encore le Gabon il y a seulement 300 ans, sont du même niveau que les sciences des Lumières des ci-devant, dans le désordre: Rousseau, Voltaire, la Boétie, Descartes. Que les sorciers des tribus valent les Ambroise Paré, les Lavoisier, les Montgolfier, et autres, que les griots sont égaux à nos Montaigne, Chateaubriand,  Victor Hugo,  Stendhal, Honoré de Balzac, Gustave Flaubert et Émile Zola entres autres. Que les Tam-Tam ont la même valeur qu’un orchestre de Mozart, etc. Dites-nous madame Obono où sont les chefs d’oeuvre de l’Art gabonais, ses toiles de Maîtres, ses orchestres, ses œuvres architecturales, ses inventions, sa science ? Que l’on cesse de nous bassiner avec « toutes les cultures sont égales » en mettant au même niveau les escaliers du château de Blois, avec des lianes pour grimper aux arbres ! Ce n’est pas être insultant de dire qu’il faut toujours comparer ce qui est comparable ! Sinon, dites-moi où se trouve votre Versailles au Gabon, voire dans toute l’Afrique !

Bien sûr Madame, vous éviterez de nous souligner la part prise par les tribus noires d’Afrique, pour capturer les futures esclaves vendus aux négriers. C’est pourtant sur un de vos sites des insoumis que l’on peut en trouver la réponse (Source). Réponse où tout de même, les noirs sont des victimes par définition. 

C’est ainsi que vous êtes venue en France, armée de cette culture de haine historique simpliste, comme beaucoup de ces « immigrés » d’hier, ces nés en Afrique. Une revancharde virulente qui a compris très vite, comment on pouvait exercer sa nuisance ingrate, envers une France généreuse, envers des électeurs blancs, ces idiots utiles qui vous ont finalement élue.

Et pourtant, si vous avez lu ce que dit Ibrahima Thioub, cet Africain interrogé sur ce site des Insoumis, vous savez votre mensonge de fond sur l’esclavage, les responsabilités des noirs et celles des blancs.

La conséquence, c’est que les Africains s’interdisent d’interroger leur histoire, pour en comprendre les mécanismes de fonctionnement. Cela leur permettrait pourtant de prendre les mesures pour remédier aux situations contemporaines. Tant qu’on analysera le système simplement en termes de Blancs-Noirs, Europe-Afrique et que nous dirons que c’est l’Occident qui est responsable de tout, nous oublierons d’interroger les systèmes internes de domination, qui en fait expliquent cette capacité d’intervention de l’Occident. C’est pourquoi il faut avoir le courage de dire que les Africains ont une responsabilité dans la traite, de le dire frontalement, y compris quand des Européens malveillants exploitent ce discours. (Insoumis, CRAN, Indigènes de la République, etc.). Parce que c’est la seule façon de construire la renaissance de l’Afrique.

Ils ne sont que 17 élus, 17 pseudos « insoumis », 17 nuisibles aux libertés Françaises, à la France. Le fait de voir cette haine associée à celle de Jean Luc Mélenchon vis-à-vis de notre Histoire de France, devant son regret quasi Hitlérien, queCharles Martel ait repoussé l’Islam à Poitiers, vis-à-vis deJeanne d’Arc comme il a pu le démontrer dans cette vidéo, me rend totalement furieux. Ces femmes et ces hommes, ces députés français, ne sont pas de France !

 

1ere Vidéo

2iéme Vidéo

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 00:44

Quand la démocratie est autant bafouée, il n’y a plus d’alternative démocratique

Publié le 25 juin 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/06/GouvernementPhilippe2.jpg

 

Il y a bientôt sept ans, la LDH, d’abord seule, puis suivie par les vautours habituels de l’antiracisme, avait déposé plainte contre cet édito, que j’avais intitulé « Pourra-t-on vaincre l’offensive islamiste par les seuls moyens démocratiques ?« . Nous n’avons toujours pas compris ce qui pouvait poser problème dans cet article, ni dans celui que Pascal Hilout avait rédigé au nom de Cyrano, sur les méthodes de conquête de l’islam, mais toujours est-il que Pierre, directeur de publication de RL à l’époque, et Pascal avaient été condamnés de manière inique, devant la 17e Chambre et en appel, à verser plus de 20.000 euros à l’ensemble des racketteurs, sachant que le procureur Aurore Chauvelot n’avait pas hésité à requérir de la prison avec sursis contre eux.

https://ripostelaique.com/Pourra-t-on-vaincre-l-offensive.html

Donc, quand j’écris, et assume, le fait de dire que, dans le contexte français que nous connaissons, il n’y a plus d’alternative démocratique, je connais le risque que nous prenons, dans un contexte où le nouveau président multiplie les gestes d’allégeance envers l’islam, et ceux qui organisent l’invasion migratoire de la France.

L’élection présidentielle qui vient de se dérouler a confirmé aux Français qu’il ne peut plus y avoir d’alternative démocratique à la dictature mondialiste qui se met en place. Les dés sont trop pipés, et le jeu est totalement truqué.

Quand l’appareil d’Etat, totalement aux mains des mondialistes, décide, après la défaite de Juppé, que Macron sera un meilleur plan que Fillon, à qui l’Elysée paraissait réservé, il dispose de toute la puissance judiciaire, financière et médiatique pour imposer ce choix au peuple.

Alors que le candidat d’En Marche! est totalement préservé par les médias de propagande, celui de LR, qui par ailleurs s’est défendu comme un tocard, est victime, quotidiennement, d’un véritable lynchage médiatico-judiciaire.

Non contents de torpiller François Fillon, les mêmes, avec des moyens crapuleux, se sont également acharnés sur Marine Le Pen. Juges et policiers ont voulu la convoquer en pleine campagne, tandis que les journalistes ont rivalisé dans le sordide pour lui pourrir toutes ses interviews et multiplier les cabales contre elle.

Il n’y a pas d’égalité, quelle que soit la qualité des sites de réinformation, entre la force de frappe de Fdesouche, Le Salon Beige, Boulevard Voltaire, Riposte Laïque et d’autres sites patriotes, et le matraquage idéologique subi matin, midi et soir, sur les chaînes privées comme dans le service public, par des journalistes propagandistes, au service des puissants et de leur candidat Macron.

En toute impunité, des contre-manifestants se sont permis, avec la bienveillance du pouvoir socialiste, de multiplier menaces, agressions, contre-manifestations contre les initiatives de la présidente du FN, soumise en permanence à une terrible pression médiatique.

Beaucoup de patriotes en ont encore gros sur la patate, suite au débat d’entre les deux tours, et en veulent encore beaucoup à Marine d’avoir laissé passer une telle occasion. Mais là encore, le combat était déséquilibré, entre un candidat, frais comme un gardon, qui roulait des pelles aux journalistes (voir Elkrief et Macron se tapant dans la main) et Marine soumise à un véritable harcèlement, sachant que chaque question révélait un piège. Ce combat nous a fait penser à un duel entre un combattant soigneusement massé pendant 48 heures, et un adversaire qui aurait été saoûlé de coups avant de monter sur le ring.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand on accorde le droit de vote à des millions de personnes qui ne devraient pas posséder la nationalité française, parce qu’ils n’ont pas les qualités requises pour cela.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand les candidats multiplient les soumissions aux imams locaux, pour obtenir le vote des musulmans, en violant les principes laïques, sachant que 3 millions de disciples d’Allah (soit près de 10 % des électeurs) ont voté à 92 % pour Macron.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand 96 % des décisions d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés ne sont pas appliquées, laissant sur le territoire français des gens qui n’ont rien à y faire.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand, alors que nos compatriotes ne veulent plus d’immigration, leurs gouvernants, avec la complicité des préfets socialistes imposent aux maires et à leurs administrés un « vivre ensemble » avec des clandestins aux traditions de vie radicalement différentes des nôtres.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand des juges du Syndicat de la Magistrature et d’autres, au nom de leur idéologie, laissent en liberté des délinquants multi-récidivistes, mettant délibérément en danger la vie de nos compatriotes, quand ils ont le malheur de les croiser.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand d’autres juges, du Conseil d’Etat ou du Conseil constitutionnel, se permettent de retoquer des projets de lois trop protectionnistes, ou pas assez ouverts aux autres.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand tous les grands médias sont aux mains de magnats de la finance, et les rédactions dirigées par des gauchistes dont l’internationalisme et la francophobie conviennent totalement à leurs patrons.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand les policiers se font caillasser, en toute impunité, par les racailles, et quand leurs ministres et leurs syndicats pourris les abandonnent.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand nos pompiers et nos médecins se font régulièrement caillasser et agresser, sans que le pouvoir ne réagisse.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand des miliciens gauchistes, protégés par le pouvoir, agressent en toute impunité tout citoyen suspecté de trop aimer son pays.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand, depuis 40 ans, l’Education nationale lave quotidiennement le cerveau de nos enfants, et leur inculque, en ce moment, le devoir d’accueillir des migrants.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand les assassins islamiques ont droit de vie et de mort sur les Français, et que les rares Gaulois qui essaient de se défendre se font confisquer leurs armes, et peuvent se retrouver en prison.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand il y a 10 millions de musulmans en France, et bientôt 15, 20, 25 millions.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand la préférence étrangère est devenue la loi quotidienne, et que nos compatriotes, au nom de la non-discrimination, se retrouvent submergés par des populations majoritairement africaines, aux pratiques et aux mœurs radicalement opposées aux nôtres.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand le Grand Remplacement se met en place, et que Renaud Camus, pour l’avoir signalé, s’est retrouvé au tribunal.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand Eric Zemmour se retrouve condamné à payer 5.000 euros d’amende pour avoir dit que les musulmans devront choisir entre la France et l’islam.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand Danièle Obono, députée des Insoumis, insulte la France, et que, défendue par son caudillo Mélenchon, elle n’est pas immédiatement révoquée de son mandat.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand Pierre se retrouve régulièrement au tribunal, victime d’un acharnement ahurissant, quand tout prouve qu’il n’est plus directeur de publication de Riposte Laïque depuis cinq ans.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand on n’a plus le droit de dire que l’islam est incompatible avec la France, que c’est une fausse religion, mais un vrai projet totalitaire, et qu’il faut l’éradiquer pour sauver nos libertés et notre civilisation.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand les réseaux sociaux censurent les sites alternatifs, que les médias officiels sont gavés de subventions, et que des officines politiques sont payées par l’Etat pour museler les patriotes.

Il n’y a plus d’alternative démocratique quand des pans conséquents de l’appareil d’Etat se disent prêts à refuser une alternance démocratique.

L’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 24 juin 1793 affirme : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Mirabeau ne disait-il pas : « Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens ».

Nous y sommes, même si les traîtres qui nous dirigent font tout pour désarmer les Français, y compris nos policiers, alors qu’aucune fouille préventive n’est effectuée contre les musulmans, dont beaucoup trop se promènent avec un couteau, il suffit de lire les faits divers.

A nous d’en tirer les conclusions, de n’accorder aucune légitimité à Macron, et d’agir en conséquence.

Repost 1
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 16:24

15 députés arabo-musulmans, 8 députés FN…

Publié le 21 juin 2017 - par  

Plus de députés arabo-musulmans que de patriotes à l’Assemblée nationale…
C’est la France de Macron.

Et ils sont contents.

Le palais Bourbon reflète désormais une société française diversifiée et riche d’enfants issus de l’immigration et notamment des Marocains d’origine. C’est tout ce qui semble se passer actuellement avec l’annonce des noms des 577 nouveaux députés, ce qui laisse présager un vent de renouveau dans l’hémicycle. Ils sont depuis dimanche dernier quelque 15 élus issus de l’immigration dite «arabo-musulmane». Une percée par rapport à 2012 où l’on dénombrait huit députés issus de l’immigration.

Des points entièrement détaillés dans une étude relayée par le magazine en ligne Slate et menée avant le second tour des législatives par l’Institut français d’opinion publique (Ifop) en collaboration avec la chaire Moyen-Orient Méditerranée de l’Ecole normale supérieure. Une enquête très significative quant à la diversité qui existe dans l’hexagone, malgré la complexité de la question, de par le risque d’assignation identitaire qu’elle présente. En France, les statistiques ethniques sont effectivement illégales et ce travail y est à mi-chemin.

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/54786/france-assemblee-nationale-ressemble-plus.html

C’est l’inénarrable Gilles Kepel qui a fait l’étude, en prévenant à l’avance que selon lui, l’origine, le nom de famille ou le prénom ne définissent aucunement une appartenance ou une quelconque pratique religieuse…. Ben voyons.
Même Yabiladi rappelle cette vérité : Cela dit, l’enquête s’est appuyée sur l’étude «Rapfi» de 2005 réalisée par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Elle concluait que «60 % des Français originaires d’Afrique et de Turquie se déclaraient musulmans».

On sait que 93% pour cent des musulmans ont voté Hollande,  92 % pour cent ont voté Macron… Mais les statistiques ethniques étant interdites on ne devrait rien savoir d’autre…

Mais les spécialistes vous le disent, le vote musulman n’existe pas…

La diversité qui fait la particularité de ces candidats mène à s’interroger sur comment ont voté les musulmans. Pour répondre à cette question, l’étude est remontée aux différentes élections présidentielles pour comprendre le phénomène. Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour le magazine Pélerincette année ainsi qu’un sondage datant de 2012, les conclusions sont unanimes : «Il existe (…) un vote typé ‘des musulmans’, mais les experts combattent en revanche l’idée d’un ‘vote musulman’ en tant que tel».

Pas de vote musulman, sans blague ?

Pas de vote dans l’espoir de faire avancer la part de l’islam en France  ? Sans blague ?

Rappelez-vous les aveux de deux élus du parti « islam » en Belgique, c’était en 2012, à voir et revoir :

Combien des 15 députés français issus de l’immigration arabo-musulmane pensent comme l’islamiste ci-dessus ?

On sait que au moins un député proche des Indigènes de la République a été élu…

http://www.fdesouche.com/863803-avec-daniele-obono-les-indigenes-de-la-republique-fait-leur-entree-lassemblee-nationale

On sait qu’on a même failli avoir l’ancien Président du CCIF comme député…

http://www.saphirnews.com/Legislatives-2017-l-ex-president-du-CCIF-au-second-tour-face-au-PS_a24022.html

Quoi qu’il en soit, ils ont tous le sourire des ravis de la crèche, ne voyant pas le problème…

Ou ne voulant pas le voir.

Christine Tasin

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 22:46

7 ans après l’apéro Saucisson Pinard, nous avons Macron et ses islamo-collabos !

Publié le 18 juin 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/09/18juinpublicgaulois.jpeg

Bon, on vient d’avoir les résultats. 57 % d’abstentions.En Marche majoritaire tout seul, mais pas avec les chiffres annoncés. Les Républicains font une centaine de députés. Les islamo-collabos Insoumis font 19 députés, donc n’ont pas besoin des crapules staliniennes pour avoir un groupe. Les socialauds font 30 sièges, et Cambadélis annonce qu’il n’est plus secrétaire du PS, ne voulant pas fermer la boutique Solférino. Alors qu’on n’annonçait qu’un seul député FN, Marine sera accompagnée de 7 autres élus, dont Louis Aliot, Emmanuelle Duverger-Ménard et Gilbert Collard. Gamelle de Kosciusko, Belkacem, Marisol Touraine, et de Caroline Reverso, celle qui racontait que « le passé de la France n’a plus lieu d’être ». Et Latifa Chay, celle qui voulait faire rentrer le voile à l’Assemblée, s’est fait bananée de première, à 43 %. Youpi !

Par contre, Mélenchon, Corbière et Autain sont élus.

Mais ce soir, nous n’avons pas envie de trop parler de ces élections, mais de vous proposer un petit retour historique…

Rappelez-vous, amis lecteurs de Riposte Laïque, c’était il y a sept ans ! Nous avions commis un double crime ! D’abord avoir voulu organiser un apéro saucisson pinard, symboles forcément racistes, dans le quartier de Barbès ! Et, aggravant notre cas, nous avions monté l’opération avec le Bloc Identitaire, que tout le monde classait à l’extrême droite du Front national, et auquel les journalistes accolaient systématiquement le nom de Maxime Brunerie, l’homme qui avait tiré sur Chirac en 2002 !

Certes, nous avions fait preuve de panache, certes, nous avions obtenu un franc succès médiatique, mais nous fumes diabolisés à jamais.

Pierre passa sa semaine sur les plateaux de télévision (ce qui ne lui est plus arrivé depuis six ans !). Il eut surtout un entretien très « chaud » avec Robert Ménard, qui, fort heureusement, a évolué positivement sur la question de l’islam…

Bien évidemment, l’initiative avait été interdite, pour des raisons de sécurité, et nous avions mis en place un plan B, sur les Champs-Elysées. Mille personnes avaient tenu à honorer de leur présence cette initiative, qui fut une formidable réussite.

Sept ans plus tard (un septennat), par un pied de nez de l’Histoire, nous prenons acte, un mois et demi après l’élection présidentielle, de la victoire, logique dans les institutions de la Cinquième République, du mouvement « La République En Marche », qui pourra bénéficier à l’Assemblée nationale de plus de 450 députés.

Nous avons, durant toute la campagne présidentielle, engagé, comme nombre de sites de la réinfosphère, toutes nos forces contre l’islamo-collabo Macron, qui incarne tout ce que nous combattons : la complicité des élites mondialisées avec l’islam, contre les Etats-Nations et les peuples européens.

Maxime Lepante, qui s’était fait connaître par les vidéos tournées à Barbès à l’époque de l’apéro saucisson pinard, a multiplié, toujours par vidéos, les informations montrant à nos compatriotes la réalité de ce que sera la politique de Macron : toujours plus d’invasion migratoire, toujours plus de musulmans en France, et donc toujours plus d’inévitables futurs attentats.

Nous avons, d’autre part, durant le temps de la campagne présidentielle, mis notre journal au service du camp patriote, et principalement à celui de la seule candidate qui offrait une alternative aux mondialistes, Marine Le Pen. Pour cela, nous avons tu les divergences que nous pouvions avoir, et que nous exprimions auparavant, notamment avec la ligne Philippot, et une dédiabolisation qui occultait trop, selon nous, la réalité de l’islamisation de la France, du Grand Remplacement et de l’insécurité quotidienne que connaissent nos compatriotes.

Nous avons même pensé, à un moment, quand Marine Le Pen était à 28 % dans les sondages, que Juppé était battu à la primaire, que les Anglais votaient pour le Brexit, et que Trump gagnait la présidentielle américaine, qu’un événement historique était possible en France, à cause d’un dynamique mondiale qui pouvait changer le cours de l’Histoire, et donc que Marine pouvait gagner. Même si nous savions les probabilités faibles, nous avons décidé de les jouer à fond.

Or, le système a gagné la bataille politique qui vient de se dérouler, de manière féroce, ces neufs derniers mois. Il a réussi, avec la complicité des juges, des journalistes, des artistes et de tous les rouages de l’appareil d’Etat, a imposer la créature d’Attali comme président de la République.

Au-delà du débat d’entre les deux tours, aux conséquences catastrophiques, et des erreurs de Marine lors de cette campagne, les propagandistes ont réussi à faire peur aux Français, à leur faire croire que Macron était l’alternative aux vieux partis discrédités, et que Marine au pouvoir serait une catastrophe dont la France ne se relèverait pas.

Après, on peut raconter ce qu’on veut, que l’abstention a été massive au premier tour, encore plus massive au deuxième tour. On peut dire que nos compatriotes n’ont pas été dupes de l’entourloupe Macron, et que, sentant qu’il n’y avait pas d’alternative crédible, ils ont choisi de s’abstenir massivement…

Il n’empêche, ils ont gagné cette bataille, mais nous n’avons pas perdu la guerre.

70 % de nos compatriotes en ont marre de l’islam, marre de l’invasion migratoire, marre de l’insécurité, marre de la perte de leur Identité.
Et près de 70 % des mêmes Français ont voté pour le candidat qui va accélérer la mise en place de ce qu’ils prétendent refuser.

Cela signifie-t-il que, au-delà des sept ans de l’apéro saucisson-pinard, Riposte Laïque, qui fêtera ses dix ans le 2 septembre prochain, à Rungis, n’aurait servi à rien depuis 2007 ?

Même si nous ne sommes pas les plus objectifs pour répondre à cette question, certains faits sont là. Nous avons raison sur tout, depuis dix ans.

Nous avons battu en brèche la thèse du bon islam et du méchant islamisme, que nous vendent toutes les Fourest de France et de Navarre.

Nous avons annoncé l’incompatibilité entre l’islam et la France, quand les enfumeurs, les collabos et les taupes à la Sifaoui nous vendaient un islam des Lumières et un islam de France.

Nous avons expliqué qu’il ne pouvait pas y avoir de cohabitation pacifique, sur un même territoire, entre des non-musulmans et des musulmans, quand ceux-ci sont des millions.

Nous avons démontré, grâce à nos livres et à nos auteurs, comme René Marchand ou Hubert Lemaire, que l’islam n’était pas une religion, mais un projet politico-religieux qui ne peut exister que par la conquête.

Nous avons décortiqué l’imposture du musulman modéré, qui serait patriote, laïque et républicain.

Nous avons montré à tous les Français qui le veulent que les attentats de Charlie, du Bataclan, de Nice et d’ailleurs sont des actes de guerre commis par de bons musulmans, et les premiers symptômes de l’offensive qui nous attend, si nous restons l’arme au pied.

Nous avons surtout apporté la seule solution possible : l’interdiction de toute visibilité de l’islam sur notre territoire, donc la fermeture de toutes les mosquées, de toutes les boucheries halal, l’interdiction du voile et tout uniforme musulman, et l’expulsion massive, brutale s’il le faut, de tous ceux, et ils sont des millions, qui préfèrent la charia aux lois de la France.

Nous avons donc démasqué l’islam et ses soldats, leurs fondamentaux, leur takkya et leurs buts : nous éradiquer, pour mieux nous remplacer.

Ces vérités, qu’avec d’autres nous portons à la connaissance des Français, contre le mensonges du discours officiel, bien évidemment nous valent des ennuis. Les 40 procédures judiciaires lancées contre Riposte Laïque sont le prix à payer du combat que nous menons. Le nouveau procès intenté par le grand bourgeois de gauche Gilles Clavreul, contre Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque, ce lundi, à Versailles (il demande 40.000 euros à notre fondateur) en sont une autre conséquence.

Si nous existons encore, c’est bien évidemment grâce à notre lectorat, dont la générosité constitue nos seules ressources, face à ceux qui veulent nous éliminer par tous les moyens, nous disons bien tous les moyens.

Nous avons donc Macron, son gouvernement d’islamo-collabos, et ses députés islamo-collabos, dont certains, ou plutôt certaines, sont des tocardes de chez tocard. Nous savons que sous son gouvernement, notre modèle laïque va être adapté à l’islam, dont éradiqué. Nous savons que facebook, youtube, twitter vont être sommés de nous réduire au silence, et de nous censurer. Nous savons que les lois dites antiracistes vont être durcies, et que toute critique de l’islam sera, systématiquement, réprimée durement par les juges « Murs des cons ».

Le résultat de cette élection peut paraître désespérant, à se taper la tête contre les murs, certes, mais cela est porteur d’une contradiction majeure dans l’imposture Macron !

Elu par 92 % de musulmans, il devra remercier son électorat, et donc accélérer son implantation massive en France. Mais cela heurtera les souhaits de la majorité de son électorat, qui lui demande d’être meilleur que les vendus l’UMPS, dont il ne voulait plus.

C’est justement parce que nous savons tout cela qu’au soir de cette écrasante victoire des mondialistes, notre détermination est intacte, pour continuer le combat que nous avons commencé il y a dix ans, avec ce coup d’éclat de l’apéro saucisson-pinard d’il y a 7 ans.

Nous ne ferons jamais partie des soumis qui accepterons la loi de l’islam en France. Nous faisons nôtre cette phrase de Renaud Camus, qui sera présent aux 10 ans de Riposte Laïque : « Je préfère la guerre à la soumission ».

Donc, en toute logique, nous faisons nôtre aussi cette phrase : Si vis pacem, para bellum, ce qui signifie « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». 

Avec Macron qui va accélérer l’islamisation du pays, il va le falloir…

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée