Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 02:54

Ce qu’il faut savoir sur la baisse du QI en France

Publié le 13 juillet 2016 - par

 

cerveau-QI

Le classement européen du Coefficient Intellectuel (Q.I) moyen des Français baisse régulièrement depuis 60 ans.

1-Allemagne : 107 2-Pays-Bas : 107 3-Pologne : 106 4-Suède : 104
5-Italie : 102 6-Autriche : 101 7-Suisse : 101 8-Iles britanniques : 100
9-Norvège : 100 10-Belgique : 99 11-Danemark : 99 12-Finlande : 99
13-République Tchèque : 98 14-Hongrie : 98 15-Espagne : 98
16-Irlande : 97 17-Russie : 96 18-Grèce : 95   19-France : 94
20-Bulgarie : 94 21-Roumanie : 94 22-Turquie : 90 Serbie : 89

Rien sur le niveau du Portugal ! Si c’est comme l’Espagne, c’est du 98 ! Je ne ferai aucun commentaire sur l’équipe de France mais il est vrai qu’elle a battu l’Allemagne avec 107 de QI. La France figure au 19éme rang européen selon les uns, le 20éme pour d’autres ! Que faut-il en penser ? Que faut-il en déduire ?

Une équipe internationale a publié en mai dans la revue Intelligence un article qui affirme que les hommes étaient plus intelligents à l’époque victorienne que ne le sont les populations modernes. La fin du XIXe siècle en Occident a correspondu avec une explosion de l’innovation et du génie humain, écrivent les chercheurs, qualités qui semblent avoir depuis décliné. Si l’on se base sur la qualité du personnel politique et le niveau de raisonnement de certains journalistes, personne ne peut s’en étonner.

Ils ont même mesuré cette perte, qu’ils estiment être de 1,23 point de QI par décennie, soit 14 points au total. Mazette ! Mon grand-père cheminot était plus calé que moi. Mes ancêtres paysans avaient un QI plus important que le mien ! Cela vous rend tout modeste. Il est vrai que je ne voudrais pas vivre à leur époque. Je vais donc profiter égoïstement de mon pauvre QI. Quand même, cela devrait permettre à certains prétentieux de se souvenir qu’ils ne sont que des héritiers dans la chaîne de leur famille, et que peut-être leurs enfants sont plus idiots. Il est vrai que lorsque que je regarde et écoute des supporters de foot, je me dis qu’il faudrait peut-être se pencher véritablement sur la question. On frise le plus souvent des arguments dignes du bonobo, et la réflexion d’un gallinacée… Je ne vous parle pas des cris d’orfraies  de certains commentateurs. Effarant mes amis, ah quelle misère vous dis-je…

En poursuivant ma recherche, je tombe innocemment sur une possibilité: l’immigration massive d’individus appartenant à des populations dont le QI moyen est moins élevé qu’en Europe est une explication plausible ! Lorsque l’on sait que depuis le quinquennat de Sarkozy, c’est au minimum 200 000 immigrés par an avec le regroupement familial, 50 ou 80 000 de plus comme clandestins, on peut se poser la question. Rien que pour les regroupements, c’est 1.800 000 million immigrés en 9 ans. Mais rassurez-vous, il paraît qu’il n’y a pas plus d’immigrés qu’autrefois, avant-guerre ! Cependant, il est évident que l’immigration n’est pas la seule responsable. Enfin c’est ce que d’autres disent. Voici l’ensemble des causes:

1/ La baisse de qualité de la nourriture.

2/ La baisse de qualité de l’éducation et du goût pour la lecture.

3/ Les familles les plus nombreuses ne seraient pas les plus favorables au développement de l’intelligence.

4/ L’immigration massive.  Source Breizh

Les quatre explications envisagées par Edward Dutton et Richard Lynn jouent sans doute, chacune à leur niveau, un rôle dans cette diminution inquiétante.

Je ne vais pas m’attarder sur la nourriture quoique, le ramadan, par les excès de bouffe le soir, la privation d’eau et de nourriture en journée, et ce  pendant 28 jours, n’a pas rendu un coup de pouce au QI général des pratiquants.

Pas plus sur les familles nombreuses qui ne sont plus, et depuis longtemps, le choix de la classe moyenne préférant être sûre de pouvoir éduquer correctement leur seul enfant voire, un deuxième, compte tenu des charges de famille et surtout de la misère de l’Education nationale qui incite à dépenser dans des écoles hors contrat ou confessionnelles pour être certaines que leurs enfants aient une chance d’avoir la possibilité de savoir lire, écrire et compter avant d’arriver en sixième et d’avoir un minimum de culture générale qui dépasse le sabir des banlieues ou règne (sévit?) la richesse de la France.

L’immigration n’est pas reprise par nos médias bien-pensants qui ne souhaitent pas faire des émissions sur les capacités intellectuelles des peuples et des territoires. Cela fait 40 ans que cela dure et nous sommes habitués à être des salauds de blancs, des objets d’opprobres permanents, la lie de l’humanité, les auteurs de tous les crimes de l’humanité dont l’esclavage et la colonisation. (Inutile de polémiquer en disant que les noirs avaient des esclaves, ainsi que les Arabes, les Chinois, et les Amérindiens). Alors, démontrer que notre QI n’est pas le pire, c’est démontrer que nous ne serions pas si mauvais que ça quelque part…

Affirmer que tous les progrès scientifiques, les avancées technologiques sont l’œuvre de peuples au QI plus élevé, c’est dire tout simplement que nous n’avons pas de quoi en rougir. Impossible pour cette bien-pensance qui ne supporterait pas elle-même la comparaison, si l’on pouvait relever le coefficient de leurs dirigeants.

Heureusement, un fait qui n’a pas été pris en compte par les chercheurs est mis en avant. Nous serions comme les abeilles et donc, sujet à des perturbations endocriniennes.  Ouf, nous l’avons échappé belle…

Ecoutons  Barbara Demeneix: L’un des principaux facteurs de cette baisse de QI est l’exposition dès la vie fœtale à une pollution chimique diffuse et notamment à des mélanges de perturbateurs endocriniens. Certains de ces perturbateurs endocriniens interfèrent avec le fonctionnement de la glande thyroïde. Ils agissent sur les voies endocriniennes qui sont essentielles pour le développement du cerveau. Or, les hormones thyroïdiennes sont connues pour moduler l’expression des gènes pilotant la formation de structures cérébrales complexes comme l’hippocampe ou le cortex cérébelleux.

Moi j’ai rien compris, mais il est vrai que j’ai un tout petit QI qui ne m’interdit pas de penser que c’est cette dernière excuse qui sera mise en avant… Vive les abeilles sur les terrains de foot !

Gerard Brazon (Liberté d’expression)

 

Le classement international des QI dans le monde. Du boulot pour les associations anti-racistes et les égalitaristes forcenés

 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 02:47

L’attentat de Médine est la résultante de l’idéologie mortifère de Mahomet

Publié le 13 juillet 2016 - par

 

Medine

Après l’attentat terroriste islamiste qui a secoué Médine en Arabie Saoudite (Al-Madinna El Mounaoura- la ville éclairée par la lumière d’Allah, selon la Tradition islamique), le 4 juillet 2016, ce fut l’indignation générale dans le monde musulman.

Les Sunnites et les Chiites ont condamné d’une même voix cet attentat.

Ce fut un moment d’union sacrée contre le terrorisme islamiste qui s’inscrit pourtant dans le prolongement de l’islam de Médine.

Cette condamnation unanime de façade est une preuve que le monde musulman vit dans une hypocrisie qui ne laisse pas de doute sur leurs intentions depuis 622 de l’ère chrétienne quand Mahomet a posé ses valises dans la ville de Yathrib. Depuis cette date, le monde arabo-musulman vit dans le déni de l’histoire en la falsifiant selon ses intérêts d’ici-bas et de l’au-delà et tente d’imposer son idéologie barbare à l’humanité toute entière.

Prétendre en 2016 que le sang ne doit pas être versé dans les deux lieux saints de l’islam à savoir la Mecque et Médine est une belle arnaque quand on connaît l’histoire musulmane qui est un torrent d’horreurs et de massacres.

Quand on sait que les sunnites et les chiites s’entretuent sans interruption depuis la bataille du chameau en 656 près de Bassorah qui a opposé Ali (gendre et cousin de Mahomet) et ses partisans après sa désignation comme calife (qui deviendront les chiites après la bataille de Siffen près de Rakka en Syrie), à Aïcha (la femme préférée de Mahomet et mère des croyants) et ses puissants alliés Quraychites notamment deux d’entre eux, Talha et Zoubayr compagnons du dernier sceau des prophètes, on est en droit de se questionner sur leurs motivations de cette condamnation.

Que se cache-t-il derrière cette alliance de circonstance ?

Mais quelle mouche les a donc piqués pour qu’ils se mettent d’accord pour condamner unanimement cette attentat qui n’a fait que quatre morts?

Ont-ils eu peur de réveiller le passé de Médine et de la Mecque ?

Est-ce une ruse de plus pour rouler dans la farine les non musulmans ?

En mettant sous le tapis leurs divergences politico-religieuses, ils pensent faire oublier que le terrorisme actuel a pour fondement l’enseignement coranique.

Face à ce déni de réalité, même la bien-pensance française a sonné le tocsin. En effet, sur les plateaux de télévision des experts de l’islam s’y sont succédé pour expliquer aux Français que le terrorisme auquel l’humanité est confrontée n’est pas d’ordre religieux et qu’il n’est pas dû aux textes fondateurs de l’islam.

Une fois de plus, cette bien-pensance se sent obligée de porter secours à l’islam.

Cette caste de privilégiés qui ignore tout de l’islamisme ne rate pas une occasion pour disculper l’islam, cette religion qualifiée à tort de paix et d’amour afin de noyer le poisson dans l’eau.

Mais la réalité n’est pas celle qui est propagée car depuis 622 (l’Hégire, fuite de Mahomet de la Mecque à Médine), les assassinats, les viols et les razzias sont les ingrédients qui font la force de l’islam guerrier et expansionniste.

Pour imposer son diktat, Mahomet eut recours à la violence. C’est ainsi qu’en 627, il fit égorger en une journée plus de 800 juifs de la tribu des Banu Qurayza puis réduisit en esclavage leurs femmes et leurs enfants.

Selon la Tradition musulmane, c’est l’Ange Gabriel qui avait averti Mahomet que les Banu Qurayza complotaient contre lui tout en ordonnant de les réduire en silence. Et c’est ce qu’il fit en chef de guerrier expérimenté, sans foi ni loi.

D’après le coran, même Allah fut d’accord avec ce meurtre de masse (sourate 33 versets 25 à 27). D’ailleurs tout ce que Mahomet dit ou fait est agréé immédiatement par Allah.

Et combien d’hommes et de femmes, a-t-il décapité pour s’être opposés à Lui ? Seul Allah, le sait.

Mais les plus célèbres d’entre eux restent sans aucun doute, Asma bint Marwan, jeune mère de famille et Abou Afak, un vieillard. Leur seul crime est qu’ils étaient deux poètes qui faisaient des satires et qui savaient manier la langue arabe, en tout cas mieux que leur assassin.

Faire croire en 2016 que le sang ne doit pas couler dans les deux lieux saints de l’islam est un mensonge que seuls les incrédules peuvent gober encore.

Les massacres ne sont-ils pas intiment liés à la religion inventée par Mahomet ?

Le deuxième calife ‘ bien guidé’ Omar Ibn Al-Khattab ne fut-il pas assassiné dans la mosquée du Prophète en 644 à Médine ?

Le troisième Calife ‘bien guidé’ Othmân Ibn Affan, ne fut-il pas lui-aussi assassiné à Médine par les partisans d’Ali et enterré dans un cimetière Juif parce qu’il aimait trop l’argent comme ses voisins?

Durant quarante ans, ce calife ‘bien guidé’ fut oublié dans le cimetière juif de Yathrib, au milieu des morts israélites et il fallut attendre un oukase des Omeyades pour que ce boulevard des allongés devienne musulman, pour le grand bonheur de la noblesse mecquoise dont faisait partie Othmân.

Les deux lieux saints de l’islam furent jalonnés de violence et de crimes pour les besoins de pouvoir. Et à chaque fois, Allah et son Envoyé furent convoqués pour valider des tueries à grande échelle.

La Pierre Noire, l’idole de tous les musulmans (sûrement le reste d’une météorite) qui occupe une place de choix à la Kâaba (la maison d’Allah, comme si Dieu avait besoin d’une tanière pour se reposer) avait subi plusieurs profanations au cours des siècles de la part des mahométans eux-mêmes. Car le symbole de cette pierre est très fort pour les musulmans, et le prince des croyants qui en la charge est sûr d’avoir la bénédiction d’Allah et de son Envoyé, en plus des retombées sonnantes et trébuchantes générées par le hadj (pèlerinage annuel). Actuellement ce prestige est détenu par la famille royale des Séoud mais qui est contestée parce qu’elle n’est pas issue de la tribu des Quraychites comme prévu par un hadith de Mahomet.

Au VIIème siècle, lors du siège de la Mecque par les Omeyyades dont le pouvoir était disputé par les Alides (les descendants d’Ali le quatrième calife ‘bien guidé’), cette Pierre Noire fut en partie détruite. La Mecque fut livrée au pillage et aux tueries durant un mois (selon certains historiens arabes, il y aurait eu plus de 10 000 morts).

En 930 (Xème siècle), la Mecque fut dévastée par les Qarmates (qui représentent un courant dissident du chiisme ismaélien influencé par le mazdakisme qui est lui-même issu du mazdéisme) puis s’emparèrent de cette fameuse Pierre Noire et l’installèrent dans un sanctuaire à Hajjar (actuel Bahreïn) dont l’espoir de tirer d’immenses profits générés par le pèlerinage. Elle fut rendue à la Mecque 23 ans plus tard contre le paiement d’une énorme rançon qui fut versée par les Abbassides.

Au début du XIXème siècle (vers 1808), la secte des Wahhabites (la tribu des Séoud) s’empara de la Mecque, en saccageant la Kâaba et en piétinant de leurs pieds la Pierre Noire.

N’est-ce pas là un sacrilège ? Et pourtant jusqu’à preuve du contraire, les Séoud restent les maîtres de la Mecque et de Médine.

En 1979, un ancien militaire saoudien Juhayman Al-Otaibi avec son groupe, s’empara de la grande Mosquée de la Mecque. Et il a fallu l’intervention du GIGN français (groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) sous la conduite du capitaine Paul Baril pour neutraliser ces islamistes qui étaient plus intégristes que les Wahhabites censés êtres les gardiens l’orthodoxie islamique.

L’histoire a retenu qu’une fatwa express a été décrétée pour permettre au GIGN de pénétrer dans la grande Mosquée de la Mecque.

Grâce à cette fatwa, Paul Baril et son groupe sont devenus musulmans pour service rendus à Allah et à son prophète. En vérité, ils avaient sauvé la famille royale saoudienne de la déroute.

On voit bien que la Mecque et Médine ont été et demeurent des deux lieux de confrontation pour la prise de pouvoir dans le monde musulman.

Malgré ces preuves, l’oligarchie régnante en Occident et particulièrement en France n’arrive pas à comprendre que l’islam est la plaie du monde.

Au nom des droits de l’Homme, de la démocratie et de la liberté de conscience, l’islam s’est lancé à la conquête de l’Europe.

Il est regrettable de constater qu’en 2016, la caste politico-médiatique n’arrive pas à ouvrir les yeux sur les dangers véhiculés par l’islam.

Il y a péril en la demeure mais cette caste reste sourde aux lanceurs d’alerte que sont les apostats et préfère composer pour ses intérêts bassement matériels et électoraux avec l’islam qui n’a qu’un seul et unique but : conquérir le monde par la force ou par la ruse (la taqquyah).

Hamdane Ammar

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 02:45

14 Juillet 2016 : nous allons fêter une France qui n’existe plus

Publié le 13 juillet 2016 - par

 

Les plus jeunes d’entre nous l’ignorent, et c’est bien normal au vu de l’orientation et de la médiocrité de l’enseignement qui leur est dispensé aujourd’hui par l’Education Nationale, mais ce que nous fêtons le 14 juillet, c’est la commémoration de la fête de la Fédération qui s’est déroulée le 14/07/1790 au Champs de Mars à Paris.

Fête de la Fédération, le 14 Juillet 1790 au Champs de Mars

Fête de la Fédération, le 14 Juillet 1790 au Champs de Mars

Une cérémonie proclamant et consacrant la Nation Française, devant une foule immense réunie autour des députés des 83 département de l’époque et du Roi, qui prêta serment aux Lois et à la Nation.

Cet acte fondateur, devenu fête nationale, a perdu au fil du temps de sa substance, et le défilé des Champs Elysée suivi des feux d’artifice embrasant le ciel de France ne suscite guère le patriotisme. Pire encore, il est dénaturé par notre chef de l’Etat, qui n’a pas hésité à l’occasion de la cérémonie du 14 juillet 2015 à faire défiler une armée étrangère, et pas n’importe laquelle : celle d’Algérie.

Armée Algérienne défilant dans Paris (14/07/2015)

Armée Algérienne défilant dans Paris (14/07/2015)

Quelle sera cette fois-ci l’insulte à la mémoire, l’insulte aux français morts pour la France, qui sera proposée par François Hollande et ses amis ? De la part de celui qui a osé ochestrer la profanation des tombes de nos poilus à Verdun, il faut s’attendre au pire…

La vocation d’une fête nationale est d’abord et avant tout de souder le peuple autour de son Histoire, de faire en sorte qu’il se souvienne d’un épisode fondateur, important, significatif, parlant à tous les citoyens et propre à les réunir autour de ce qui forge leur identité. La Nation, ce concept jeté dans les méandres de l’oubli par des affabulateurs et des idéologues nous ayant vendu l’idée qu’elle équivalait à la guerre, ne peut exister qu’à trois conditions :

  • Qu’il y ait un peuple. Or, le peuple français ne cesse de se dissoudre dans les vagues d’immigration sauvage et massive qui déferlent sur lui.

  • Qu’il y ait un territoire. Or, notre territoire jadis délimité par des frontières réelles et contrôlées est devenu une véritable passoire.

  • Qu’il y ait un sentiment d’appartenance du peuple au territoire. Or, les patriotes sont considérés au meilleur des cas comme des « fascistes », et les nouveaux arrivants n’ont pour ambition que d’imposer la façon de vivre de leur pays d’origine. Reste les « citoyens du monde » rêvant d’un multiculturalisme dont nous voyons chaque jour les conséquences : le communautarisme et ses joyeuses revendications.

Dans ce contexte, à quoi bon continuer à fêter la Nation ? A moins de considérer qu’il s’agit d’une fête commerciale comme les autres, à l’instar de la fête des grand-mères, cela ne signifie rien d’autre que de piquer au vif ceux pour qui la France signifie encore quelque chose et qui l’ont vu crever.

Reste l’hommage aux ancienc combattants, à ceux qui ont donné ou risqué leur vie pour défendre un pays qui s’est départi lui-même, à travers ses élus, de sa souveraineté, la transférant à Bruxelles contre la volonté du peuple, par le biais du traité de Lisbonne.

La Nation n’est plus. Elle est à reconstruire. Et le jour où ce sera fait, nous aurons alors l’occasion de fêter dignement notre fête nationale, avec peut-être une nouvelle date correspondant à celle de l’évènement qui marquera notre liberté et notre indépendance retrouvées.

Sébastien JALLAMION

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 01:54

Quand les politiciens islamos-collabos musèlent les forces de l’ordre

Publié le 12 juillet 2016 - par

 

Patricia-Adam

C’est un perspicace lecteur de Riposte Laïque qui, suite à mon article  http://ripostelaique.com/larmement-civils-reponse-valable-terrorisme-islamiste.html nous fait part de sa : « …surprise de reconnaître Patricia Adam, socialiste de son état, avec qui j’avais eu une altercation politique dans une réunion citoyenne à Brest et d’entendre le plaidoyer de ce « cher » Mr Malek Boutih élu socialiste aussi, faire une analyse stratégique de la situation national (sic)… »

Après avoir pris connaissance du rapport d’information sur la Présence et l’emploi des forces armées sur le territoire nationalhttp://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3864.asp  disponible en vidéo  http://www.assemblee-nationale.tv/video.4081403_576a3ca5e06f0.commission-de-la-defense–emploi-des-forces-armees-sur-le-territoire-national–strategie-de-ration-22-juin-2016 , Joël – ce lecteur – remarque : « J’ai écouté la litanie de tous ces experts au sujet des mesures de sécurité ainsi que du rôle des services de l’armée sur le territoire national et quelle ne fut pas ma surprise que de reconnaître Mme Patricia Adam, socialiste de son état, avec qui j’avais eu une altercation politique dans une réunion citoyenne à Brest, et d’entendre le plaidoyer de ce « cher » Mr Malek Bouthi élu socialiste aussi faire une analyse stratégique de la situation National (sic). 

Ces deux hauts responsables politiques sont donc en train d’essayer d’analyser les causes de leurs politiques anti Française: « Discrimination positive » à l’encontre des Français de souche bien entendu et aux profits de populations musulmanes étrangères porteuses d’une carte d’identité française par stratégie idéologique. Seule la planification de Remigration de 8 millions d’Africains avec un sérieux cahier des charges sur la natalité pour les 7 millions restants sera en mesure de nous sauver! »

Voilà qui donne envie d’en savoir davantage sur la présidente de la Commission Défense nationale et Forces armées, Patricia Adam, laquelle préside aussi la Délégation parlementaire au Renseignement, tout en étant membre de la Délégation française à l’assemblée parlementaire de l’OTAN.

Voilà qui donne envie d’en savoir davantage sur le député de l’Essonne, Malek Boutih.

Pour la première nommée, son blog est curieusement et depuis longtemps en cours de refonte, bien que donnant rendez-vous pour très bientôt.

Le vent PS brestois en poupe, Patricia Adam s’est hissée aux mâts de Hollandie

Dans sa prime jeunesse, celle qui deviendra députée socialiste du Finistère, s’est d’abord essayée à l’assistanat social, pour le Burkina Faso. Un saut d’étape la conduira ensuite à être un temps auditrice de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN  http://www.ihedn.fr/?q=content/l-ihedn-en-video-2011) en 2002/2003. Siégeant, puis démissionnant de la commission du Livre blanc en 2007/2008.

Dans l’intervalle, Patricia Adam, était passée du bénévolat nautique à la mairie socialiste de Brest. A toute vapeur, elle sera maire-adjointe, vice-présidente du conseil général du Finistère, puis députée. De là son intérêt tardif pour la défense nationale, mais obligatoire dans le deuxième port militaire de France.

Engluée dans les questions de Loi de programmation militaire, de Révision générale des politiques publiques, d’Europe de la Défense sous tutelle de l’OTAN http://ripostelaique.com/salon-eurosatory-larmement-lourd-preservera-t-francais-face-aux-islamistes.html  http://www.bvoltaire.fr/henrigizardin/europe-et-otan-surtout-pas-de-divorce,270804?mc_cid=48a9cc8fc8&mc_eid=c195b33cc5  et dans le déni de l’ennemi islamique que sa coalition politique ne veut pas nommer, Patricia Adam ne fait qu’assurer une fonction de pâle figurante à la tête de sa commission.

Qu’elle ne s’étonne donc pas que tant que la volonté gouvernementale islamo-collabo cantonnera les forces de l’ordre dans la passivité, les honnêtes citoyens ne devront compter que sur eux-mêmes pour se défendre : http://ripostelaique.com/audition-calvar-surtout-darmes-lhonnete-citoyen.html     http://ripostelaique.com/valls-cazeneuve-incitent-lue-a-desarmer-citoyens.html

Patricia Adam c’est aussi le soutien aux antifas

Patricia Adam

Ma question s’adresse à M. le ministre de l’intérieur, M. Manuel Valls.

La mort de Clément Méric, il avait dix-huit ans, a provoqué une vive émotion dans ma ville, dans sa ville, Brest, parmi ceux qui le connaissaient et bien au-delà, comme dans l’ensemble de la communauté nationale. Par respect pour sa mémoire et la douleur de ses parents, je veux porter ici le témoignage d’amis proches de sa famille.

Clément était un garçon d’une grande intelligence et d’une maturité précoce. Il avait été brillamment reçu au baccalauréat, alors qu’il était à peine sorti d’une maladie grave. Avec courage. Il avait été reçu à Sciences Po dans la foulée. C’était aussi un amateur de musique, de littérature et de tas de belles choses. Il avait des convictions politiques bien affirmées mais nullement sectaires. Au coeur de ses convictions, se trouvaient le refus de l’injustice mais aussi la non-violence.

Monsieur le ministre, les circonstances tragiques de son décès sont insupportables. Cet acte odieux est avant tout l’expression de la haine et de la violence. Ces valeurs sont prônées en France par des groupes d’extrême-droite.

Nous devons bien en mesurer l’importance, car c’est le contrat républicain que ces groupes voudraient détruire. Dans une vieille démocratie comme la nôtre, la liberté d’expression est protégée mais la violence n’est pas tolérée, elle n’est jamais admise. Partout en France, la jeunesse s’est rassemblée pour le rappeler : la haine fait reculer l’humanité. Cet élan républicain de la jeunesse est l’honneur de notre pays.

Monsieur le ministre, vous avez tiré des conclusions fortes de cet événement. Pourriez-vous, s’il vous plaît, nous indiquer les mesures que vous avez prises ? https://www.nosdeputes.fr/14/seance/1489#table_5229

L’ancien président de S.O.S racisme et député, Malek Boutih, est membre de la Commission Défense et Forces armées de l’Assemblée nationale

Il est l’un de ceux qui sont intervenus lors de la récente discussion sur l’Emploi des forces armées sur le territoire national http://www.assemblee-nationale.tv/video.4081403_576a3ca5e06f0.commission-de-la-defense–emploi-des-forces-armees-sur-le-territoire-national–strategie-de-ration-22-juin-2016

Ex secrétaire du Parti socialiste, Malek Boutih dispose de solides antécédents et gages en matière de destruction des valeurs de la France. Le député de l’Essonne parle ainsi de lui, à la troisième personne :

« … Il participe en 1983 à la Marche pour l’Égalité. Il entre à SOS Racisme en 1984, en devient le vice-président de 1985 à 1992, fonde la Maison des Potes de Grigny, l’association Banlieues du Monde (1995) ainsi que le journal Pote à Pote (1995)…

    • Il écrit un rapport sur l’immigration, Une nouvelle politique de l’immigration en 2004, commandé par la direction nationale du PS afin de donner une ligne officielle sur le sujet. Son objectif est de convaincre l’opinion publique que l’immigration est un apport essentiel à la France quand elle est véritablement contrôlée et organisée…
    • Depuis le congrès du Mans, face à la crise sociale et identitaire du pays, il défend l’idéal de « République métissée ». Selon lui, c’est la République métissée qui doit être le nouveau drapeau et rassembler l’ensemble de la population française…
    • Dans son rapport sur les toxicomanies en 2006, Cannabis : contrôler l’usage pour protéger les citoyens, Malek Boutih prône la reprise du marché par la puissance publique…
    • Proche de Julien Dray, il soutient dès 2006 la candidature de Ségolène Royal à l’investiture PS pour l’élection présidentielle française de 2007.
    • Durant la campagne présidentielle de 2012, il est conseiller, avec d’autres, dans la campagne de François Hollande.
    • Malek Boutih s’est par ailleurs rapproché d’Arnaud Montebourg . Il a notamment rejoint son mouvement « La Rose et le Réséda » et a récemment déclaré : « Arnaud dispose autour de lui de nombreux profils de haut niveau intellectuel, moi je peux lui apporter mon côté plus politique ».
    • Malek Boutih exerce également la fonction d’administrateur au sein du collège des personnalités qualifiées du Paris Saint-Germain.
    • Par ailleurs, M. Boutih travaille pour Skyrock où il est directeur des relations institutionnelles.
    • Il a reçu les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite en 2001.
    • En 2003, il a reçu le prix du trombinoscope « révélation politique de l’année » décerné au Sénat http://www.boutih.fr
    •  
  • Tout est dit !

Jacques Chassaing

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 01:48

Tariq Ramadan et les mensonges sur le Jihad (vidéo)

Publié le 12 juillet 2016 - par

 

image

Tariq Ramadan peut mentir en toute liberté. Nos médias dominants relayent ses mensonges avec une servilité inimaginable. Il prétend qu’il n’y a que deux occurrences du terme Qital dans la Tradition musulmane. Si on se réfère au seul Coran, on pourrait citer plus d’une centaine de versets qui prescrivent le combat. (vidéo en bas de l’article)

Le verset qui prescrit le combat :

(S2, V216) : « Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous détestiez une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »

Le combat : un pacte en Allah et les croyants :

(S9, V111) : « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs âmes et leurs biens, en contrepartie Il leurs donne le Paradis. Ils doivent combattre dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son Pacte (Engagement) ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait : Et c’est là une réussite suprême (un très grand succès) pour vous. »

On pourrait citer beaucoup d’autres versets. Â titre d’exemple :

(S5, V5) : « … tuez ceux qui associent d’autres divinités au seul Allah, où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.»

(S9, V123) : « ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous… »

(S4, V89) : « Ils aimeraient vous voir mécréants… ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils reviennent sur leurs pas, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez … »

(S8, V17) : « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués.»

(S9, V14) : « Combattez-les. Allah, par vos mains, leur infligera le supplice, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. »

(S47, V37) : « Ne montrez point de lâcheté. N’appelez point les infidèles à la paix quand vous leur êtes supérieurs, et que Dieu est avec vous.»

https://www.youtube.com/watch?v=JegMkcHh9So
Zohra Nedaa Amal

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 06:34

La fellation en islam : Halal ou haram ?

Publié le 11 juillet 2016 - par

 

Fellation par Imam senegal

Voir (en wolof) sur http://marodi.tv/videos?item=oustaz-oumar-diallo-la-fellation-est-permise-en-islam 

La presse sénégalaise a tout récemment répercuté en long et en large les propos d’un imam du pays affirmant que la fellation est autorisée en islam. Les musulmans sénégalais, qui semblent réjouis à cette annonce, n’avaient cependant pas besoin de l’imam pour se voir autoriser ce genre de gâteries. Les responsables de la communauté tidjanie, l’influente secte islamique qui trône au Sénégal, s’étaient d’ailleurs penchés sur la question sans pouvoir trancher, se contenant de rappeler les positions des uns et des autres et laissant à chacun le libre choix de ses actes.

D’autres dignitaires religieux musulmans de haut rang avaient, cependant, par le passé, clairement halalisé cette pratique. L’un d’entre eux, et non des moindres, est le prédicateur marocain Abdelbari Zamzami, qui affirmait, il y a 2 ans, que la fellation et le cunnilingus sont autorisés par la religion islamique.

Pour l’influent cheikh marocain, qui, jusqu’à son décès, en février dernier, défrayait souvent la chronique par ses fatwas controversées, « les préliminaires ne sont pas interdits en Islam ». « Le mari, clame-t-il, peut téter ou mordiller le sein de sa femme, l’embrasser avec la langue ou encore lui faire un cunnilingus ». Quant à l’épouse, « elle peut également faire une fellation à son mari », décrète-t-il. Pour Zamzami, l’islam est une religion qui n’est fermée ni au désir ni aux fantasmes. « Tant que la relation sexuelle ne s’inscrit pas dans le cadre du zina (adultère ou sexualité hors mariage), le couple, peut laisser libre cours à ses désirs et à ses fantasmes, excepté la sodomie », proclame-t-il.

Cette position (dans le sens d’opinion…) ne fait cependant pas l’unanimité chez les musulmans qui restent  divisés en toute chose. On ne pourra jamais dire de façon officielle dans l’islam que la fellation est permise ou non. C’est ce qui fait que des milliers de personnes s’adressent continuellement aux oulémas, les savants musulmans, pour avoir leur avis et éventuellement leur valider cette pratique…

Fellation Zamzami

Une recherche sur « Fellation et islam » dans Google fait ressortir par moins de 57.200 résultats, et ce rien qu’en langue française. On y retrouve énormément de forums de débats sur le sujet où une grande partie des intervenants (hommes et femmes) semblent résider en France. (Ceci devrait attirer l’attention de la ministre de l’Education nationale qui pourrait intégrer des cours sur la fellation parallèlement aux cours d’arabe prévus prochainement…).

Il est admis généralement qu’en ce qui concerne les rapports sexuels en islam, tout est permis entre l’époux et son épouse, sauf le coït anal ainsi que les rapports sexuels avec la femme en état de menstrues. (Le coït anal, plus pudiquement appelé « sodomie », reste cependant permis pour les chiites à condition que la femme le désire).

Voici une question posée (telle quelle) sur un site islamique spécialisé dans les questions du couple en islam (http://lecouple.enislam.over-blog.com/article-l-homme-qui-demande-a-sa-femme-de-lui-sucer-le-membre-viril-ou-qu-il-lui-leche-la-vulve-98581642.html ) :

« Mon aimable professeur ! J’ai le plaisir de vous poser la suivante question. Il y a longtemps que les gens ne cessent de nous la poser, mais jusqu’à maintenant, on n’a pas su comment y répondre. La question est comme suit : est-il permis à l’homme de jouir de sa femme comme il veut, sauf qu’il ait des rapports avec elle par son postérieur ? (Par exemple : l’homme demande à sa femme de lui sucer le membre viril, ou qu’il lui lèche la vulve). Je m’excuse pour ces expressions, néanmoins la question est urgente. Qu’Allah vous rétribue abondamment. »

Voici la réponse qui résume en quelque sorte le débat sur la question :

« Les oulémas ont des points de vue différents concernant cet acte. Les oulémas appartenant à l’École Hanbalite et quelques-uns appartenant à l’École Malikite (deux écoles concurrentes au sein de l’islam sunnite), voient que c’est un acte permis. Les autres oulémas voient que c’est totalement interdit, bien que d’autres voient que c’est un acte détestable.

« Pour ce qui est de ceux qui adoptent l’interdiction (par rapport à cet acte), ils s’appuient sur les hadiths qui interdisent à l’homme de voir les parties intimes de sa femme et vice versa.

« Donc, si le simple regard est interdit, le fait de toucher le sexe ou le membre viril ou de le sucer le sera à fortiori.

« Quant à ceux qui voient que c’est un acte permis d’une façon absolue ou détaillée, ceux-là s’appuient sur le fait qu’en principe il est permis au mari et à la femme de jouir l’un de l’autre, et que la Charia n’a excepté que les rapports par le postérieur, ou par la vulve durant la période des règles ou des lochies, ou lorsque les rapports sont nuisibles à la femme ».

Pratique de mecreants

Bon nombre de savants (parmi lesquels le célèbre juriste musulman syrien décédé en 2015, Cheikh Wahbah Az Zouheïli) condamnent plus ou moins sévèrement cette pratique qui, affirment-ils, s’apparente plus à la bestialité qu’au comportement naturel humain et ne doit pas être celle d’un musulman ou d’une musulmane.

D’autres savants (à l’instar de Cheikh Qaradâwi ou Cheikh Saïd Ramadhân Al Boûti) estiment, par contre, que n’ayant pas été explicitement interdite dans les références islamiques, cette pratique reste permise, à partir du moment où les époux y consentent.

La question n’est cependant pas définitivement tranchée (et ne le sera jamais…). Des femmes s’inquiètent et s’interrogent.

Voici, par exemple, ce que demande cette dame prise au hasard (« prise » dans le sens de « choisie »…)  : « Je me suis mariée depuis 6 mois et mon mari me force à sucer (fellation) son sexe, cela est-il licite ou illicite ? »

(http://lecouple.enislam.over-blog.com/article-la-fellation-en-islam-5-fatwas-119595310.html )

Réponse de cheikh Abdallah ibn Muni :

« La louange est à Allah, il n’y a aucun doute que cette habitude du mari est abjecte et détestable, et va à l’encontre du bon comportement entre les époux. » (L’histoire ne dit pas si la nouvelle mariée a cessé depuis de faire ce que lui demande son mari…)

Un autre cheikh, Salih Al-Luhaydan, cité à propos de cette même question, affirme que cela est haram pour les raisons suivantes :

  1. C’est une pratique animale qui ne convient pas à l’homme
  2. Pendant les rapports, les époux sécrètent un liquide (vaginale ou spermatique) qui est une impureté
  3. C’est une pratique qui n’était pas connue des Salafs (les premières générations de l’islam).
  4. C’est quelque chose que les gens ont pris de l’Occident, par l’intermédiaire de la télévision et des films pornographiques

 

Que la fellation soit une pratique de mécréants, beaucoup de théologiens le répètent à volonté depuis quelque temps.  

« Cette pratique ne correspond pas à un musulman qui fait la prière, récite le coran, rentre dans la mosquée et qui regarde la Ka’aba. C’est une pratique animale étrangère aux valeurs des musulmans », est-il affirmé sur un site d’actualités et de débats destiné aux ressortissants marocains à l’étranger. (http://www.yabiladi.com/forum/fellation-elle-licite-dans-l-islam-4-4912639.html).

« Le musulman doit prendre garde à ne pas commettre ce genre de saletés et à ne pas imiter les mécréants », avertit un prédicateur (cheikh As-Suheimi) dans une vidéo postée sur Youtube (https://www.youtube.com/watch?v=qdEu2M0vlSI )

Alors, et vous, qu’est-ce que vous en dites ?

Moi, en tout cas, je rapporte les faits et je reste bouche cousue…

Messin’Issa

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 00:23

Peut-on aujourd’hui être un intellectuel de droite ?

Publié le 10 juillet 2016 - par

 

Capture d’écran 2016-07-10 à 11.57.37

Comment un intellectuel de droite peut-il dénoncer les néofascismes occultes de la gauchosphère ? Comment un intellectuel de droite peut-il se présenter comme un défenseur des valeurs de la famille et de l’Occident chrétien ? L’existence d’un « fascisme gauchiste » est une réalité de tous les jours, visible à la télé de la propagande de gauche avec les casseurs impunis, infiltrés dans les manifestations de rue, encouragés par l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme du gouvernement de la république socialiste de Hollande.

Il est certain que des études intéressantes comme « La Sociologie de la gauchosphère » manquent à notre culture politique moderne sur les « néofascismes occultes des verts, d’Act Up et de la gauche ultra » et sur ces maoïstes soixante-huitards recyclés dans les médias et les partis politiques de la gauche extrême.

Outre l’intérêt politico-historique de la présentation détaillée des activistes anarcho-syndicalistes et des mouvements de la gauchosphère qui sont aussi dangereux que les fascismes totalitaires du passé, les leçons politiques qui s’en dégagent sont importantes à connaître pour combattre la tyrannie idéologique de l’État-PS qui se répand et s’impose en prenant place au sein des mouvements des frondeurs de gauche.

Comment un intellectuel de droite peut-il vouloir comprendre la politique moderne de déconstruction qui vise à la « destruction socialiste de la famille » et des valeurs fondamentales de l’Occident chrétien ? Il est vrai que les intellectuels « de droite », il y en a peu aujourd’hui qui puissent s’exprimer librement et impunément.

Si on veut paraphraser la formule de Lyautey, adressée à la princesse Bibesco : « Je suis légitimiste, ce n’est pas une opinion, c’est une fleur ; il n’y en a plus » (cité par Marcel Signac, Rivarol du 26 juin 1969), on peut écrire : « Je suis souverainiste, ce n’est pas une opinion, c’est une valeur patriote ; il n’y en a plus« .

Comment peut-on être un intellectuel de droite, de nos jours, quand être un intellectuel signifie être un intellectuel encarté à gauche ? Même si les intellectuels de gauche sont de plus en plus détestés et décriés pour répandre sur tous les médias collabos leur tyrannie idéologique mensongère, un intellectuel de droite ne trouve pas facilement sa place parmi un certain public de droite pour qui les « intellectuels » sont très justement méprisés. Pour ce public de droite, un intellectuel est une espèce liée aux « néofascismes occultes des verts, d’Act Up et de la gauche ultra« , pour répandre dans les esprits le « poison rouge » des Khmers roses en service commandé et pour propager la contagion néo-marxiste des peuples européens par la peste socialiste.

Comment espérer retrouver l’eau fraîche de la spiritualité, l’eau limpide de l’intelligence des peuples ? Qui peut prétendre annexer les idées à la gauche qui se revendique de la Libre Pensée totalement aliénée ou à la droite qui se méfie des idées en général. On sait seulement que la tyrannie idéologique mensongère de la gauche socialo-communiste a étouffé toute forme de vie intellectuelle en France. C’est pourquoi, ce sont les mensonges éhontés de la gauche ultra qu’un esprit normal, libre et indépendant, est obligé de dénoncer.

Avec les mensonges de Hollande et les mystifications des idéologues de la république socialiste, toute la pseudo-pensée de la gauchosphère contemporaine est impitoyablement démasquée et renvoyée au rang des contes de fées, avec Hollande comme « Alice au pays des merveilles socialistes« …

Parmi les motifs les plus cruels et les plus justes pour dénoncer l’enfumage des esprits par la soi-disant pensée de gauche, on voudrait pouvoir citer tous les bobards de Hollande l’audacieux de la rue du cirque pour la télé du 14 juillet. Le néofascisme des activistes de la gauchosphère qui a répandu tant de stupidités politiciennes n’est pas un phénomène original. Ce n’est qu’une forme de dogmatisme de la gauche déboussolée des frondeurs abandonnés dans la confusion de l’empirisme de la société post-marxiste. Il n’y a pas de doctrine néofasciste construite, tout au plus quelques activistes de la gauchosphère désemparés.

Et l’anti-Hollandisme primaire des frondeurs n’est qu’un accident au pays des merveilles socialistes.

Tout cela, la Droite Nationale ne le dénonce pas seulement, elle le met en évidence, malgré ceux des fraternités GOF-UMPS que ces vérités risquent de gêner dans leur langue de bois politiquement correcte.

Le Brexit du Royaume Uni face à l’impérialisme made in USA et au colonialisme bureaucratique de l’Union Européenne n’est pas seulement le stade suprême de la résistance des peuples. Il affirme la fierté des peuples qui refusent la soumission anti-nationale au capitalisme mondialiste, ultra-libéraliste et libertaire.

Le vrai peuple de France s’y est souvent opposé par le passé. Le Gaullisme en est la démonstration historique irréfutable qui a su régler la question coloniale comme suite de l’expansion française en Afrique.

Le néofascisme des activistes de la gauchosphère prône une censure de la liberté d’expression en régime socialiste anti-démocratique et une obligation de parler la langue de bois politiquement correcte.

Ce néofascisme de l’idéologie des « ABCD de l’égalité » et des tabous du culte officiel du Gender, de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT à l’école, contre le principe républicain de la laïcité, impose la résistance des familles, des parents d’élèves et des classes moyennes en tant que telles.

Face à la censure anti-démocratique et à la perpétuation subventionée de l’injustice et du mensonge de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby GOF-LGBT à l’école, la résistance s’organise avec le mouvement de la « Manif pour tous » que les électeurs de 2017 apprécieront à sa juste valeur.

Avec l’élection par défaut de Hollande en 2012, c’est la Révolution de palais des Khmers roses LGBT gay-mondialistes, c’est le mythe de la révolution rose, c’est le marxisme de bistrot que vénèrent les journaleux de la presse collabo. Hollande « au pays imaginaire des merveilles socialistes » a cru pouvoir ressusciter la notion stalinienne de féodalisme d’alcôve en lieu et place du narco-marxisme quotidien de la gauche ultra.

« Hollande et le sens de l’Histoire », ce sont les petites phrases et les calembredaines de son cru qui devraient illustrer la vraie vie intellectuelle de la France de gauche re-présidentialisée en 2017. Qu’est-ce que Hollande dans la vie intellectuelle de la France aujourd’hui ? Pas grand chose. Si chacun sait que rien, c’est déjà quelque chose, le peuple découvre qu’avec Hollande, il peut savoir ce que signifie « moins que rien ». Mais pour découvrir le moins que rien, il faut une certaine ambition intellectuelle. Pour apprécier Hollande « au pays imaginaire des merveilles socialistes« , comme des esthètes avides des plaisirs intellectuels qu’on trouve à goûter ces vérités magistrales, le discours de la Droite Nationale est une arme politique et intellectuelle pour le redressement de la France. « Et on serait bien surpris si un seul était déçu » ! (Marcel Signac).

Thierry Michaud-Nérard

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 00:19

Quand le football mondialisé réhabilite le patriotisme français

Publié le 10 juillet 2016 - par

 

SupporterfrancaisGrosse déception, l’équipe de France n’a pas été capable de battre le Portugal, en finale de l’Euro foot 2016, malgré la blessure de la vedette Ronaldo. Même si nombre de lecteurs, voire de contributeurs, de Riposte Laïque, comme Paul Le Poulpe, Josiane Filio ou Gérard Brazon, ont essayé d’expliquer les enjeux de cet Euro 2016 de football, et son instrumentalisation par le pouvoir et ses propagandistes, il est un phénomène incontournable : les Français aiment le foot, et préfèrent voir la France gagner que perdre ! D’où l’énorme déception de tout le pays.

Certains diront, à juste titre, que cette équipe, d’aspect très africaine, ne ressemble pas à la réalité de la vraie France. C’est sans doute vrai, mais elle est proche, hélas, de nombreuses écoles de la région parisienne et de périphéries urbaines. On pourrait, malgré tout, ajouter que ces joueurs, souvent possesseurs d’une double nationalité, ont choisi de jouer pour la France, sont passés par des centres de formation de notre pays, et sont donc tous assimilés, ce qui est devenu tellement rare qu’il faut le faire remarquer. D’autres affirmeront, ce qui n’est pas faux, qu’aucun joueur de cette équipe ne joue en France, à l’exception de Blaise Matuidi, qui joue au Paris Saint-Germain (appelé le Paris Qatar), et de Samuel Umtiti, lyonnais cette année, mais barcelonais l’an prochain. On pourrait encore évoquer les salaires exorbitants des footballeurs français, et constater que ce magnifique sport échappe à présent, dans les stades, aux classes populaires, vu le prix des places. C’est encore vrai. Et les sponsors de l’épreuve s’appellent, entre autres, McDonalds, Coca Cola ou Turkish Airlines… Les Français savent tout cela, mais aux yeux d’une majorité d’entre eux, le plus important, c’est que la France gagne, que les Bleus leur fassent plaisir et les rendent fiers d’une France qui gagne. D’où encore l’énorme déception.

Il n’y a eu qu’une seule période où les Français souhaitaient viscéralement la défaite de leur pays : celle de la période Domenech, quand les islamo-racailles Ribery et Anelka avaient pris le contrôle des vestiaires, avec la complicité d’un sélectionneur, militant de la diversité, entre les années 2006 et 2010. Cela se termina par la mascarade de l’Afrique du Sud. Les années suivantes, celle de Laurent Blanc et des racailles Ribery-Benzema-Nasri, n’arrangèrent pas ce profond désamour.

Historiquement, les Français ont connu trois grands champions : Raymond Kopa, fils de mineur polonais, Michel Platini, fils d’un footballeur italien, et Zinedine Zidane, fils d’un immigré algérien. Tous trois sont nés en France. Mais les deux premiers ont des prénoms français, pas le troisième. Quand les deux premiers rencontraient leur pays d’origine, ils n’y avait aucune ambiguïté, ils étaient français avant d’être polonais ou italiens. Le troisième disait qu’il souhaitait un match nul. Les enfants de Polonais et d’Italiens chantaient La Marseillaise, les enfants d’Algériens la siffleront en 2001, au Stade de France, comme les Marocains et les Tunisiens quelques années plus tard.

Zidane fut champion du monde, en 1998. On parlait, de manière propagandiste, d’une équipe black-blanc-beur. Mais c’était avant tout encore l’équipe de l’assimilation. Les chefs s’appelaient Aimé Jacquet et Roger Lemerre, ils avaient été ouvriers. Sur le terrain, les patrons s’appelaient Didier Deschamps et Laurent Blanc. Les Français se retrouvaient encore en eux.

Après l’épisode Domenech-Ribery-Anelka, comment expliquer que nos compatriotes se reconnaissent à nouveau dans une équipe qui leur fait plaisir ? Nul ne peut nier que les joueurs choisis par Didier Deschamps sont des garçons polis, bien élevés, respectueux, même s’il faut sans doute surveiller Paul Pogba comme le lait sur le feu. Ils ont compris (ou on leur a fait comprendre) que La Marseillaise était un symbole incontournable, pour le public français. L’attitude méprisante, pendants les hymnes, des Ribery-Benzema-Nasri ne passait plus, quand les Italiens chantaient à tue-tête « Fratelli d’Italia », et que toutes les autres équipes montraient leur attachement à leur pays. Ils ont fait cet effort, même si on sent que La Marseillaise, pour Giroud, Griezmann ou Matuidi, c’est autre chose que pour Pogba, mais ce dernier fait tout de même l’effort.

Et puis, sachons le dire, la victoire contre l’Allemagne, jeudi dernier, a fait plaisir à toute la France, et à de nombreux anciens qui n’oublieront jamais le formidable match de Séville, en 1982, et son issue aussi cruelle qu’injuste. Pour dire les choses crûment, les Français en avaient marre de toujours perdre, en compétition officielle, contre les « casques à pointe », et ils sont contents que les hommes de Deschamps aient mis fin à cette malédiction.

N’oublions pas un autre phénomène : la vedette de l’équipe, c’est Antoine Griezmann. Il a 25 ans, il est humble, il ramène toujours ses performances à celles du collectif, à celles de l’équipe. Quand il avait 15 ans, personne n’en voulait, en France. C’était la dictature du gabarit, du physique, donc de ce qu’on appelle « les gros Blacks ». Griezmann, jugé trop fluet, n’intéressait aucun recruteur français. C’est pour avoir osé remettre en cause ces critères, et le phénomène de la double nationalité, que certains dirigeants du football français ont été, en 2011, qualifiés de racistes par Thuram et Plenel. Moins stupides, moins dogmatiques, les Espagnols ne sont pas passés à côté d’un tel joyau. Aujourd’hui à l’Atletico de Madrid, Griezmann est considéré comme un des meilleurs joueurs du monde. Et cela fait plaisir aux Français. Les journaleux, qui marquent une préférence pour la diversité, ont beau rabaisser de manière scandaleuse les exploits de Koscielny (pourtant le vrai patron de la défense) et de Giroud (coupable d’avoir remplacé, avantageusement, leur chouchou Benzema), les Français sont ravis de constater que, même minoritaires, les « tauliers » de l’équipe leur ressemblent.

Une fois qu’on a dit tout cela, faut-il vraiment pleurer de cette énorme déception ? En cas de victoire, les crapules socialistes auraient instrumentalisé cet événement pour faire oublier leurs brillants résultats à la tête de la France. Ils nous auraient fait le coup de la société multiculturelle, et nous auraient expliqué que c’est grâce à notre diversité (où les « Beurs » sont absents) que la France est championne d’Europe. Et ce Guignol de Hollande aurait été capable de gagner quelques points de popularité, comme au lendemain d’attentats islamistes.

Mais il y a une contradiction majeure, autour d’un football mondialisé, souvent pratiqué par des mercenaires. Nos dirigeants ont eu beau vouloir remplacer le nom de « Coupe d’Europe des Nations » par « Euro » (quel symbole), le patriotisme des peuples européens n’a jamais été aussi fort, et le football y contribue. Il suffisait, à chaque match, de voir le nombre de drapeaux dans les tribunes, et la ferveur des hymnes nationaux, pour mieux s’en rendre compte. On n’a pas vu un drapeau européen pendant un mois, dans aucun stade.

Nos dirigeants ont beau nous raconter que l’Europe, c’est la diversité et le multiculturalisme, mis à part la France et quelques pays d’Europe de l’ouest, la plupart des équipes étaient homogènes, blanches, avec, parfois, une ou deux exceptions.

Et les sympathiques Islandais ont envoyé une image identitaire et patriotique qui est juste le contraire du discours dominant des dirigeants européens.

https://www.youtube.com/watch?v=S8H-a8HTQL8

N’en déplaise aux enseignants gauchistes, des millions d’enfants ont entendu leurs parents chanter La Marseillaise, et l’ont apprise à cette occasion.

Conclusion : le pas regretté Rocard, Attali, Hollande, Merkel et autres traîtres qui dirigent nos pays ont beau raconter, au lendemain du Brexit, qu’il faut davantage d’Europe, et donc moins de souveraineté et de nations, il demeure, chez une grande partie des peuples européens, une appartenance identitaire qui va compliquer la vie de ceux qui veulent en finir avec nos pays, et la France en premier. Cela s’appelle l’amour charnel de notre pays, de sa civilisation et de sa terre. Tout ce qu’ils veulent détruire.

Mais à condition, pour les fêtards, qui ont sorti les drapeaux bleu-blanc-rouge et chanté La Marseillaise durant un mois, de virer Hollande, à la prochaine présidentielle, sans remettre à la place ses clones républicains…

Sinon, à quoi servirait d’honorer la France, le temps d’un match de football, pour élire, dix mois plus tard, ses pires fossoyeurs… 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 00:02

Dallas : le multiculturalisme ne peut mener qu’au désastre

Publié le 9 juillet 2016 - par

 

Capture d’écran 2016-07-09 à 14.11.56
 
La tuerie de Dallas est révélatrice du volcan racial sur lequel vit la société américaine depuis des siècles. Ce massacre de policiers blancs, qui a fait 5 morts et 7 blessés parmi les forces de l’ordre texanes, est la énième illustration de la grande illusion d’une société multiraciale harmonieuse.
 
C’est une scène de guerre, avec des armes de guerre utilisées par un ou plusieurs snipers, à laquelle nous avons assisté pendant la manifestation du mouvement “Black Lives Matter” ( les vies noires comptent ). Des snipers noirs qui voulaient “tuer des policiers, des policiers blancs”.

policiers américains assassinés

 
Depuis l’année 1619, date de l’arrivée des premiers esclaves noirs sur les côtes de la colonie anglaise de Virginie, jusqu’à l’élection de Barack Obama, le long combat des Noirs pour obtenir liberté et égalité, n’aura pas débarrassé le pays du racisme.
 
Au contraire. Obama, qui espérait réconcilier les communautés, a totalement échoué.
 
Comment pourrait-il en être autrement puisqu’il a été élu sur un vote racial ? 90% des électeurs noirs ont voté pour lui. Ce vote illustre à lui seul la fracture raciale béante de la société américaine. Dans la plus grande démocratie du monde, on n‘a pas voté pour un programme, mais pour une couleur de peau !
 
Les uns verront dans ce massacre un juste combat pour venger la mort récente de jeunes Noirs abattus par des policiers blancs, à Bâton Rouge, à St Paul, à Brooklyn. Les autres y verront la preuve que les Noirs ne s’intègreront jamais.
 
Mais le fait est là : c’est la spirale de la haine qui s’est enclenchée, faisant craindre un embrasement du pays, comme en 1968 qui vit des émeutes dans 125 villes, ou comme en 1992 qui mit Los Angeles dans un état insurrectionnel généralisé.
 
Le célèbre “I have a dream” de Martin Luther King, qui rêvait en 1963 d’une société apaisée et égalitaire, n’est pas près de se réaliser.
 
“…nous nous sentons impuissants à vous empêcher d’instiller de la rage  dans nos muscles avec votre haine blanche. Mais nous avons la haine aussi”, écrit un professeur noir.
 
“C’est la guerre, prépare toi Obama, préparez vous, salopards de Black Lives Matter…la vraie Amérique va venir vous chercher”, tweete un ultraconservateur connu.
 
Nos apôtres de la diversité devraient nous dire ce qu’ils pensent de la société multiculturelle américaine…
 
Les Américains n’ont guère le choix. Ils doivent vivre avec une société multiraciale née de la lointaine période esclavagiste. Condamnés à vivre ensemble, on ne peut que leur souhaiter de guérir leurs blessures, ce qui n’est pas facile dans une société armée jusqu’aux dents et où les policiers risquent leur peau quotidiennement.
 
Mais pour nos dirigeants européens, qui n’ont pas hérité d’une société multiraciale, la tragédie de Dallas devrait servir de leçon et leur ouvrir les yeux. Il n’y aura JAMAIS de société pluriethnique harmonieuse. C’est impossible. Les rancoeurs accumulées depuis l’esclavage et la colonisation ne s’effaceront jamais.
Nos élites mettent le couvercle sur la marmite, nous cachant systématiquement les preuves du naufrage de l’intégration, mais c’est reculer pour mieux sauter.
 
Il ne suffit pas de supprimer le mot “race” du vocabulaire officiel pour réussir l’intégration !
 
Le meilleur gage d’harmonie entre les peuples de cultures différentes, c’est le chacun chez soi. Nos élus, sourds et aveugles aux réalités, ont fait le choix opposé de l’ouverture totale des frontières, avec une immigration de masse qui ne partage pas nos valeurs.
 
C’est du suicide. Le choc des cultures nous mènera au désastre et nous connaitrons bientôt une situation à l’israélienne : un état de guerre quasi permanent, avec un policier ou un soldat tous les dix mètres.
 
Ce sera pire qu’aux Etats-Unis, car à la fracture raciale, s’ajoutera le danger d’un l’islam radical conquérant, qui ne reconnaît pas la loi républicaine.
 
Tel sera l’héritage que les illuminés qui nous gouvernent lègueront aux générations futures. Et ces fossoyeurs de la nation ont la prétention d’être plus intelligents que le peuple ! Nous sommes dirigés par des fous.
 
Jacques Guillemain
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 19:10

Main basse sur Mantes-la-Jolie : la salle de sport était devenue salle-afiste

Publié le 9 juillet 2016 - par

 

Capture d’écran 2016-07-09 à 20.46.30

La salle de sport commençait à devenir un bon petit terreau salafiste, avec toutes les conséquences que cela peut ordinairement impliquer pour les mous-du-dogme, les mécréants, les égarés (c’est nous), les femmes, et les cerveaux fragiles orientés vers les filières d’approvisionnement en hommes des armées du Calife. Étant désormais clair qu’en dénonçant cela, nous sommes aujourd’hui rejoints par un nombre exponentiel de dormeurs enfin réveillés d’une sieste longue de quarante ans.

http://www.leparisien.fr/mantes-la-jolie-78200/mantes-la-jolie-surveillee-par-l-etat-la-salle-de-sport-ferme-ses-portes-brutalement-07-07-2016-5949503.php#xtor=AD-1481423551

Les autorités prennent donc le bouc musulman par la barbe. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Débordés sur le chemin de La Mecque, les gérants de ce lieu de paix, d’amour et de tolérance ont bien été obligés d’ouvrir en grand la porte à cette chimère que l’on nomme République, laquelle a cependant agi comme il convenait, en verrouillant ladite porte et en y mettant des scellés.

Les habitants du quartier font la gueule. Une remarque s’impose, les concernant. De deux choses l’une : ou ils sont complices actifs des salafs, auquel cas ils ont tout de même intérêt à se faire discrets compte tenu du moment. Ou ils sont, à l’image de leur majorité communautaire, trouillards passifs, auquel cas il devient aisé de leur signaler qu’un peu de courage leur eut suffi pour régler son compte à la minorité agissante qui les tient par la dure loi du milieu.

Neuf milliards d’euros filent chaque année de France vers le « bled ». Neuf milliards. C’est une somme considérable, avec laquelle, au lieu de se préparer des retraites de privilégiés à Hammamet, à Rabat, à Tlemcen ou en Casamance, il serait possible aux nouveaux maîtres de nos banlieues de participer à l’extension du domaine sportif de leurs enfants, en collaboration avec les autorités sur lesquelles ils crachent maintenant leur amertume. Au lieu de quoi ils vont attendre en maugréant que les édiles se soient bien « cassé le c-l » afin de trouver des solutions à un problème dont ils leur délèguent totalement le règlement. Joli sens citoyen.

Ceci pour dire aussi que lorsqu’elle le veut bien, la République est parfaitement capable de stopper, par des gestes simples, l’entrisme de l’Islam dans des endroits où, bon an-mal an, des non-musulmans et des mous-du-dogme louvoient entre les noeuds de vipères, les nids de frelons, les zones charia-compatibles et les futurs pasdarans de la révolution qui vient. Face à la simple volonté s’appuyant sur assez de courage physique et mental, la pénombre musulmane se referme historiquement sur elle-même. Il faut simplement la regarder en face et, à défaut de vouloir même en comprendre la nature (un mot pour cela : Conquête »), la tenir à distance de la maison.

Plaise à ceux qui nous guident vers des lendemains bien opaques de s’en persuader, qu’ils soient de droite, de gauche, du centre ou d’un satellite de Jupiter. On ne les voit pas trop s’engager pour le moment. L’automne pré-électoral ne manquera pas de les agiter sur le sujet. J’évalue l’ensemble mensonge-dissimulation-promesses bidons-pleutrerie-rodomontades-certitudes guimauves et trahisons béton à plus de 90% de la glose politicienne entre Septembre 2016 et Avril 2017.

Jean Sobieski

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée