Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 06:57

Lorsque le Conseil Français du Culte Musulman nous enfume

Publié le 1 août 2016 - par

 

AnouarKbibech



Communiqué du CFCM

La presse française a fait largement écho du communiqué du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) que nous produisons ici: ٍSource

LOGO CFCM

COMMUNIQUE DU CFCM

Communiqué de Presse

Suite à l’attaque dont a été l’objet l’Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray pendant laquelle un Prêtre a été lâchement assassiné alors qu’il célébrait la Messe, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) appelle l’ensemble des Mosquées de France à saisir l’occasion du Prêche de la Prière du Vendredi prochain, 29 Juillet, pour évoquer la place prépondérante qu’occupe dans la religion musulmane le respect des autres religions et ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent.
A ce titre, le CFCM rappelle que le Prophète (Paix et Salut sur lui) disait dans un Hadith: «Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier.» (rapporté par Mouslim).
Le CFCM invite également les Responsables de Mosquées, les Imams et les fidèles à rendre visite aux Eglises qui leurs sont proches, notamment à l’occasion de la Messe du Dimanche matin, pour exprimer à nouveau à nos frères Chrétiens la solidarité et la compassion des Musulmans de France au lendemain de cette nouvelle tragédie qui a frappé notre Pays en s’attaquant à un lieu de culte et à des religieux.
Fait à Paris, le Jeudi 28 Juillet 2016
Le Bureau du CFCM

Vérification du récit cité

Ce communiqué cite un récit de Mahomet qui aurait dit: Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier.

Le communiqué en question ne nous donne pas la version arabe de ce récit, et se satisfait d’indiquer qu’il est rapporté par Mouslim. Ce Mouslim est l’auteur de l’un des six plus grands recueils de récits admis par les musulmans sunnites qui le considèrent comme le deuxième recueil le plus authentique après celui d’Al-Bukhari.

Aucun organe de presse français ne s’est donné la peine de vérifier ce récit ou son sens. Tous ceux qui ont fait écho à ce communiqué ont pris son contenu pour argent comptant. Or, si l’on cherche ce récit dans le recueil de Mouslim, on n’en trouve aucune trace. En revanche, on trouve dans des recueils de moindre importance des récits que certains considèrent comme faibles (da’if), voire sans fondement (la asl lah):

من آذى ذميا فأنا خصمه و من كنت خصمه خصمته يوم القيامة  source

Celui qui lèse un dhimmi, je suis son adversaire, et celui dont je suis l’adversaire je le vaincrai le juge du jugement dernier.

من ظلم ذميا مؤديا الجزية مقرا بذلته ، فأنا خصمه يوم القيامة source

Celui qui opprime un dhimmi qui paie le tribut (jiyza) et reconnaît sa servilité je serai son adversaire le jour du jugement dernier.

من ظلم معاهدا مقرا بذمته موديا لجزيته كنت خصمه يوم القيامة source

Celui qui opprime un bénéficiaire d’un pacte qui reconnaît sa dhimmitude et paie son tribut (jiyza), je serai son adversaire le jour du jugement dernier.

Ce que nous dissimule le CFCM

Il est évident que la source du CFCM est fausse, à moins qu’il nous prouve le contraire en nous citant en langue arabe le texte du récit auquel il se réfère, et en nous donnant une référence précise, si possible avec un lien Internet, pour que tout le monde puisse le vérifier. En effet, l’écrasante majorité des recueils des récits de Mahomet se trouvent sur Internet, et une grande partie de ces recueils, notamment ceux d’Al-Bukhari et de Mouslim, sont disponibles aussi en français et en anglais.

Mais le plus grave est que le CFCM recourt ici à la dissimulation, en cachant le fait que le récit en question, quelle que soit sa source et sa formulation, concerne les dhimmis qui paient le tribut (jiyza) institué par le Coran dans le verset H-113/9:29:

Selon notre traduction:

Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris (wa hum saghirun).

Selon la traduction saoudienne

Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation (jizya) par leurs propres mains, en état d’humiliation (wa hum saghirun).

Nous avons consacré un ouvrage à ce verset:

Le tribut (jizya) dans l’islam: Interprétation du verset coranique 113/9:29 relatif au tribut (jizya) à travers les siècles, 2016, 204 pages :  Amazon

Cet ouvrage est complété par notre ouvrage:

Le jihad dans l’islam: Interprétation des versets coraniques relatifs au jihad à travers les siècles, 2016, 254 pages :  Amazon

Dans ces deux ouvrages, nous avons produits et traduits sommairement ou à la lettre les textes arabes de 68 exégèses anciens et modernes, précédés d’une longue présentation en français du contenu de ces exégèses et des textes arabes modernes. Il en ressort, sans contestation possible, que l’islam doit mener une guerre totale contre tous afin de dominer le monde, dès qu’il en a les moyens. Mais en situation de faiblesse, les musulmans doivent recourir à la dissimulation (taqiyya) en feignant l’amitié avec les mécréants, comme le dit le verset: «Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants. Quiconque fait cela n’a rien de Dieu, à moins que vous ne les craigniez» (H-89/3:28).

La guerre contre les non-musulmans ne peut cesser contre les gens du livre (surtout les juifs et les chrétiens) que s’ils acceptent de se convertir à l’islam ou de payer le tribut en état d’humiliation, devenant ainsi des dhimmis. S’ils refusent ces deux choix, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens, comme le fait aujourd’hui l’État islamique en Irak et en Syrie, et comme l’enseignent les écoles et les facultés de l’Azhar.

Quant aux autres groupes dont les musulmans n’acceptent pas le tribut (jizya), ils n’ont le choix qu’entre la conversion à l’islam ou la guerre. S’ils refusent de se convertir à l’islam, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les musulmans ont massacré environ 80 millions d’hindous qui ne font pas partie du groupe des gens du livre. Ce qui constitue le plus grand génocide de l’histoire. Et c’est la raison pour laquelle les Yézidis en Irak ont été massacrés et leurs femmes vendues au marché comme du bétail… versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui.

Ceux intéressés par la dissimulation dans l’islam, nous les renvoyons à notre ouvrage:

Alliance, désaveu et dissimulation : Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les siècles, 2015, 245 pages: Amazon

Conclusion: le mensonge n’a pas de pieds

On peut comprendre que le Conseil Français du Culte Musulman cherche à nous enfumer après les attentats meurtriers commis par des musulmans en France et ailleurs, notamment l’égorgement du Père Jacques Hamel qui avait accordé à la communauté musulmane un terrain pour construire une mosquée (devenue niche d’intégristes). Ces attentats ont été revendiqués et dûment justifiés par Daesh sur la base du Coran et des récits de Mahomet.

Mais, comme le dit le proverbe égyptien, le mensonge n’a pas de pieds. Ce qui signifie qu’avec le mensonge on ne va pas très loin. Si vraiment le CFCM est sincère et honnête, il doit faire un examen de conscience et confesser publiquement devant tous les Français, et avant tout les musulmans, que ce qui se passe aujourd’hui a pour origine le Coran et les récits de Mahomet, et que la seule manière d’y mettre fin est de remettre en question de façon radicale et sans état d’âme les enseignements de leur religion basés sur le Coran et les récits de Mahomet. Pour commencer, le CFCM doit éditer le Coran par ordre chronologique et rejeter la partie toxique du Coran révélée à Médine pour ne garder que le Coran mecquois, comme l’avait proposé le regretté Mahmoud Muhammad Taha, le penseur soudanais pendu sur instigation de l’Azhar en 1985.

Parions que le CFCM n’osera jamais remettre en question le Coran et les récits de Mahomet … et préparons-nous, donc, à de nouveaux attentats… et à de nouveaux mensonges et enfumages de la part du CFCM et des dirigeants français qui manquent de courage et de sérieux.

Il est minuit moins cinq… Bonne nuit… Dors bien douce France.

Dr Sami Aldeeb 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 06:44

Et si un imam avait été tué par deux cathos dans sa mosquée ?

Publié le 1 août 2016 - par -

 

Loup solitaireLes catholiques deviennent de plus en plus formatés au politiquement correct. Cela les rend pratiquement complètement idiots, déjà qu’ils n’étaient pas toujours subtils, et cela annule le peu qu’il leur restait encore de discernement. Le récent assassinat sanguinaire du P. Hamel âgé de 86 ans, âge respectable, par deux jeunes de 19 ans donc encore pratiquement au biberon, et dont les loisirs devraient être le foot ou le vélo et non l’égorgement, nous laisse déjà sans voix.

Capturelepetitchaperonrouge

Mais les chrétiens par leur conduite pro-islam frisant la débilité mentale, sont en train d’ajouter de l’intolérable à l’intolérable. Petites bougies, bouquets de fleurs, et poèmes comme d’habitude. Mais ils font pire encore : ils prennent au mot la démarche de Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman CFCM. Celui-ci s’est carrément invité à la messe ce dimanche, en conseillant à tous les musulmans de France d’en faire autant !

http://actu.orange.fr/france/les-musulmans-se-joignent-aux-prieres-des-catholiques-a-saint-etienne-du-rouvray-

Depuis quand un responsable musulman peut-il débarquer avec tous ses congénères dans des églises sans y avoir été officiellement invité ?…Et l’invraisemblable, c’est que tous les curés ou presque de France et de Navarre ont répondu « présent » : preuve que des musulmans non contents de se croire chez eux en France, se croient aussi chez eux dans nos églises jusqu’à présent relativement préservées (sauf cas d’égorgement). Nul doute que Kbibech, pendant sa présence dans deux églises, à Evry et à Notre Dame de Paris, a jaugé des yeux les murs pendant le sermon pour bien en prendre la mesure pour en faire un de ces jours, des mosquées…car Dalil Boubakeur a bien dit que l’Eglise devait céder des églises à l’islam…

Et de plus les curés non contents d’ouvrir grand leurs portes, ont décidé que la seconde lecture se ferait en arabe. En soi, pourquoi pas, car ne l’oublions pas, l’arabe, avant d’être la langue du coran, lorsque l’islam n’existait pas encore a été, et est toujours, celle des chrétiens d’Orient qui d’ailleurs prient allah, car allah signifie Dieu en arabe. Les Indonésiens l’ont bien compris puisqu’ils interdisent depuis peu aux chrétiens d’Indonésie d’utiliser ce mot dans leurs prières…Oui, mais ce qui frappe les gens, pas toujours informés, c’est l’utilisation de l’arabe, la langue de notre envahisseur. Les « invités »,  peuvent prendre ce signe comme un geste symbolique de soumission de plus de notre part à l’islam conquérant et prendre leurs rêves de conquête pour la réalité. Certains chrétiens peuvent très justement se sentir trahis, d’autres sans sentir cette trahison, en seront affaiblis. Alors, vue comme cela, cette lecture est une grossière erreur. En France, parlons français. Ne renions pas Vatican II, qui a mis de l’ordre…

Assister à la messe, c’est reconnaître le Christ, fils de Dieu. Or les musulmans n’y croient pas. Ils croient même que le Christ reviendra à la fin des temps pour briser les croix et se déclarer musulman. Les égorgeurs du P. Hamel ont reproché à leurs victimes de croire en lui. Le coran dit plusieurs fois que les associateurs, c’est à dire les chrétiens, doivent être exterminés. Comment peut-on accepter cette présence plus qu’ hostile à ce qui se passe dans une messe ?… Autrefois les catéchumènes n’étaient pas admis à la part centrale de la messe, on estimait qu’ils ne pouvaient pas en saisir l’essence. Mais aujourd’hui on y admet des musulmans, qui font la guerre à la foi des chrétiens.

Sur France Info, les interviewés sont tous des égorgés en puissance. D’une jeune paroissienne de Saint-Denis : « oh c’était super sympa (sic), ouiiiii, il faut recommencer, continuer à se rapprocher, ouiiii… » Oui bien sûr, faisons fusionner toutes les religions, elles sont toutes pareilles…aucune différence entre islam et christianisme, d’ailleurs les chrétiens aussi sont des terroristes et des égorgeurs…le Pape l’a dit hier !…

D’un prêtre dans son sermon à Saint-Denis : « le pardon c’est dur, mais il faut pardonner ».

Non, mon Père, on ne peut donner son pardon qu’à ceux qui le demandent et qui acceptent de le recevoir. Les assassins ont-ils demandé pardon ? Pas que je sache. L’islam demande-t-il pardon pour tout le sang qu’il fait couler dans le monde ? Non, jamais. Et encore faut-il que nous ayons envie de le donner, ce pardon, tout simplement.

D’une athée qui ne croit en rien dit-elle mais exceptionnellement est allée à la messe, le gloubiboulga habituel  : « C’est vraiment intéressant. Les religions sont toutes de paix, d’amour et de tolérance. »

Le summum, d’un paroissien de Saint-Etienne du Rouvray : « il faut nous montrer solidaires avec les musulmans ». Solidaires ? Mais, grands dieux, de quoi ?… De l’épouvantable égorgement ?…Comme si des musulmans ne s’étaient pas rendus coupables de ce crime abominable et qu’on les accusait à tort.

CaptureSaint Etienne

On n’ose penser à ce qui serait arrivé si un imam avait été tué dans sa mosquée par deux jeunes catholiques. Tout le pays aurait été mis à feu et à sang. Mais là c’est le contraire, alors il faut vite le faire oublier et faire des cérémonies inter-religieuses, se tenir tous par la main, pour que les cathos se mettent bien dans la tête que de toute façon ils sont les coupables et ils vont devoir payer, encore et encore.

Notons encore qu’après le pardon, il y a pénitence, normalement. Or l’islam non seulement ne se repent pas, ne fait pas pénitence, n’est pas sanctionné, mais il est récompensé : il est mis sur un piédestal sur le devant de la scène, et ovationné par ceux-là même qui pourraient légitimement lui en vouloir ou tout au moins, s’en méfier. C’est l’inversion de pensée dans laquelle nous vivons en permanence, dans la confusion mentale la plus totale.

En fait tout ce cinéma c’est encore pour dédouaner l’islam de sa barbarie, une fois de plus. Comme si l’islam ne persécutait pas du tout les chrétiens. Il n’y a qu’à lire l’observatoire de la christianophobie, dont la lecture est édifiante : sans arrêt en ce moment, des prêtres ou des pasteurs sont enlevés, emprisonnés, tués, je vous laisse deviner par qui. Les media n’en parlent jamais.

Ces cérémonies dans les églises, ça fait plutôt penser à l’histoire du petit chaperon rouge. Ce passage, vous savez, dans lequel le petit chaperon arrive chez sa grand-mère et trouve le grand méchant loup couché dans le lit de la grand-mère, habillé avec ses vêtements et essayant de se faire tout doux. Alors le Petit Chaperon n’y voyant que du feu, se jette dans la gueule du loup. Les cathos sont des petits chaperons rouges, qui vont bientôt regretter leur confondante et criminelle naïveté, mais trop tard…

J’apprends à l’instant que les musulmans auraient communié, à Saint-Etienne, selon cette image :

Capture d’écran 2016-08-01 à 00.18.07

Cela demande plus ample info. Est-ce du pain consacré ? Mais si c’est exact, les mots ne sont pas assez durs pour qualifier les responsables de cet acte. Un énorme, terrible scandale, qu’il va falloir dénoncer.

Sophie Durand

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 06:42

Expulser les étrangers délinquants et mettre fin à la double nationalité

Publié le 1 août 2016 - par

 

hollande-a-ose
Lettre ouverte au Président de la République

19.07.2016

Il est probable que le « président normal » que vous avez prétendu vouloir être en 2012 ne s’attendait pas à une fin de quinquennat aussi dramatique pour la France, défigurée et aujourd’hui à nouveau martyrisée à Nice. Et pourtant tout semblait avoir bien commencé ce 14 juillet 2016, jour de fête nationale où lors de votre allocution télévisée traditionnelle vous avez cru pouvoir annoncer un retour à la normale en France et la fin de l’état d’urgence. Las ! Le long exercice d’autosatisfaction auquel vous vous êtes livré devant les Français s’est fracassé une fois encore sur le terrible mur des réalités, le soir même, à Nice, sur la promenade des Anglais.

Le carnage de la baie des anges aura eu raison de votre effroyable angélisme. Votre aimable philosophie de l’Histoire et du tragique, vos propos bucoliques sur le « vivre ensemble » et le pays des droits de l’Homme, n’auront fait qu’encourager à encore plus de bestialité et de barbarie ces ennemis de l’intérieur que vous refusez de nommer et qui nous font la guerre.

Sourd à cette colère qui monte dans le pays, vous vous obstinez à répondre, avec une sidérante constance qui confine à la folie et à l’aveuglement idéologique, à côté de la menace, à côté des enjeux, à côté du réel.

Alors que l’ennemi est chez nous, bénéficiant d’un milieu favorable lié à l’immigration de masse et à des réseaux constitués en France ou à nos portes, vous ne trouvez d’autre parade que des bombardements en Syrie (à des milliers de kilomètres du véritable théâtre des opérations) et des gesticulations maritimes avec l’envoi du porte-avions Charles de Gaulle au Moyen-Orient…à l’automne ! Pourquoi ne comprenez-vous pas que les terroristes sont aujourd’hui en France comme des poissons dans l’eau et qu’il vous faut résoudre au plus vite le problème de l’immigration extra-européenne !

Deux mesures doivent être prises rapidement. Elles découlent de l’analyse des attentats successifs qui frappent la France.

La première mesure concerne les personnes étrangères issues de l’immigration extra-européenne en situation régulière et détenant un titre de séjour ou de résident qui se rendent coupables de délits ou de crimes. L’expulsion dans leur pays d’origine doit leur être systématiquement appliquée ainsi qu’à leur famille (on ne sépare pas la famille) au terme de leur peine fixée par le tribunal. Si cette mesure avait été appliquée, l’attentat de Nice n’aurait pas eu lieu. Quant à ceux qui sont en situation irrégulière (clandestins), ils doivent être expulsés. Si cette mesure était appliquée, deux des barbares qui ont participé au carnage du 13 novembre 2015 à Paris n’auraient pas pu le faire.

La seconde mesure porte sur la double-nationalité qui non seulement brouille les repères et empêche la communion nationale mais constitue, à terme, une menace sérieuse de dislocation du peuple de France. Face à ce péril que vous ne pouvez pas et ne devez pas ignorer c’est le principe même de l’acquisition de la nationalité française qui se pose.

Il est donc urgent de supprimer la double-nationalité pour les personnes d’origine non européenne. Car en période de guerre – et nous sommes en guerre comme vous l’avez rappelé – on ne peut pas se satisfaire d’être à moitié Français à un moment où l’engagement doit être total face à l’ennemi. Le 13 novembre dernier, la majorité des barbares qui ont semé la mort étaient binationaux, c’est à dire à moitié Français. Alors que la patrie est en danger, il est grand temps que chacun nous dise, au-delà de paroles creuses sur l’amour universel, à quel camp il appartient.

Alors que l’ennemi se revendique clairement d’une interprétation révolutionnaire de l’islam, vous persistez contre toutes les évidences à parler de la menace d’un terrorisme sans origines et sans attaches religieuses. Et pourtant, c’est le terrorisme islamique qui nous frappe aujourd’hui. Un islamisme révolutionnaire qui a vu le jour après la seconde guerre mondiale, durant la décolonisation, dont les principaux inspirateurs, l’Egyptien Sayid Qutb et l’Indien Al Mawdudi, ont cherché, dans le cadre du conflit Nord/Sud naissant, à utiliser le Coran dans sa version la plus extrémiste et la plus violente, pour combattre et détruire l’Occident. La France, patrie des Lumières, est ainsi aujourd’hui fort logiquement le premier pays visé en Europe par les terroristes islamistes après les États-Unis et les attentats du 11 septembre 2001.

Alors que l’ennemi veut notre mort, tue nos familles, nos compagnes, nos enfants, vous vous écriez plein d’indécence pour les victimes et leurs proches : « On veut assassiner la liberté ! ». Mais Monsieur le Président et sauf votre respect, ce n’est pas en invoquant ce type de valeurs abstraites et desséchées telle que la tolérance ou la liberté que vous allez générer en France ces vocations héroïques qui seront le salut de la mère Patrie en temps de guerre.

Face à cet islamisme révolutionnaire pervers et haineux qui gagne toujours plus d’esprits dans le monde comme chez nous dans des catégories de la population qui ont bénéficié ces dernières décennies de notre accueil généreux et bienveillant, il faut au contraire mobiliser la force du sentiment, les vertus de la famille comme du patriotisme seules en mesure de nous permettre de gagner cette guerre contre la barbarie intérieure. Il ne faut pas avoir honte non plus de rappeler les origines chrétiennes de notre patrie, mais c’est déjà là probablement beaucoup trop vous demander. Votre aveuglement actuel, Monsieur le Président, ne serait qu’anecdotique s’il n’avait comme conséquence que de vous perdre vous et votre gouvernement aux abois. Malheureusement, c’est de la France et de sa survie dont il s’agit aujourd’hui.

Ivan BLOT                                                      Antoine MARTINEZ

Inspecteur général honoraire                              Général (2S) Armée de l’air

au ministère de l’Intérieur

Coprésidents des Volontaires Pour la France

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 06:34

Messe à la cathédrale de Rouen pour le prêtre égorgé : cherchez les musulmans…

Publié le 1 août 2016 - par

 

MesseRouen2L’ensemble de la classe médiatique nous annonçait cette nouvelle réjouissante de la fraternisation entre musulmans et catholiques. Les plus hautes instances dirigeantes de l’islam, ont invité leurs fidèles à assister en masse à la messe célébrée pour le prêtre Hamel, égorgé d’une « manière barbare qui n’aurait rien à voir avec l’islam ».

Le Figaro titrait en grand : « À la messe, catholiques et musulmans honorent le père Hamel » (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/30/01016-20160730ARTFIG00152-saint-etienne-du-rouvray-des-prieres-interreligieuses-en-hommage-au-pretre-egorge.php?pagination=2#nbcomments )
LEXPRESS n’était pas en reste : « Rouen : catholiques et musulmans unis lors de la messe en hommage au père Hamel » (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/rouen-catholiques-et-musulmans-unis-lors-de-la-messe-en-hommage-au-pere-hamel_1817456.html )
L’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, a reçu les musulmans ainsi : «Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans». «Ils ont souhaité nous rendre visite ce matin. Je vous en remercie au nom de tous les chrétiens. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de Dieu. Comme nous l’avons entendu de vos bouches que nous savons sincères, ce n’est pas l’islam», a-t-il déclaré !

MesseRouen1J’ai regardé la vidéo de la messe sur le site du Figaro. Les images étaient magnifiques. Le recueillement et la compassion imprégnaient tous les participants à cette messe pour le prêtre Hamel, lâchement égorgé par deux terroristes islamistes, dont on nous répète à longueur d’émissions et d’articles, qu’ils « n’avaient rien à voir avec l’islam ».

MesseRouen3
MesseRouen4La preuve nous était apportée par ces instances représentatives de l’islam de France, qui demandaient aux musulmans d’assister aux messes consacrées au prêtre sauvagement assassiné.
Vu la présence de plusieurs millions de musulmans en France, et vu leur capacité extraordinaire de se mobiliser pour les causes qui leurs sont chères, je m’attendais à une présence massives de musulmanes avec le niqab et de musulmans affichant fièrement la barbe islamique.

J’ai regardé en détail la messe à la Cathédrale de Rouen, dont dépend l’église où le prêtre Hamel a été sauvagement égorgé.

MesseRouen6

MesseRouen5
J’ai dû chercher longtemps : les niqabs et les barbes islamiques n’apparaissent guère.

Pourtant, Le Conseil français du culte musulman a invité ce dimanche responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre à la messe pour exprimer leur «solidarité et compassion» après l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray. Mais force est de constater une absence remarquable de présence massive des musulmans censés montrer leur compassion fraternelle pour le prêtre Hamel et pour l’ensemble des chrétiens, touchés dans leur chair par cette barbarie, dont les imamenteurs nous assurent : « elle n’a rien à voir avec l’islam ».

Pourtant, on y avait mis le paquet. Tout ce que comptait le pays comme Télés, Radios et médias en tout genre, ont relayé les appels de Dalil Boubakeur et Anouar Kbibech, président du Conseil Français du Culte Musulman, a appelé les musulmans à exprimer leur «solidarité» et leur «compassion», envers leurs frères chrétiens. C’est une démarche inédite : le CFCM invite les musulmans à aller à la messe dimanche prochain, par «solidarité», après l’attentat islamiste qui a coûté la vie au père Jacques Hamel dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Ainsi, l’islam de France donne l’impression d’avoir remis au placard les versets violement antichrétiens du Coran, comme :
Le Coran considéré les chrétiens comme les pires des créatures :
(Coran S98, V6) : « Les infidèles parmi les chrétiens et les juifs qui ont reçu les Écritures (Torah, Psaumes et Évangile), ainsi que ceux qui parmi eux, associent à Allah d’autres divinités (comme Jésus le Fils de Dieu et le Saint Esprit) iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires des créatures. »
Les chrétiens sont condamnés à l’enfer et n’auront jamais le pardon d’Allah :
(Coran S4, V116) : « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. »
Coran S5, V72) : « Ce sont, certes, des mécréants les chrétiens qui disent : “En vérité, Dieu c’est le Messie, fils de Marie.” Quiconque associe à Allah (d’autres divinités, comme les chrétiens qui disent que Jésus est le Fils de Dieu) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs ! »
(Coran S8, V 55) : « Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été infidèles et qui restent infidèles en refusant de se convertir à l’islam. »
Le Coran interdit aux musulmans d’avoir de l’amitié sincère envers les chrétiens :
(Coran S5, V51) : « ô croyants (musulmans) ! Ne prenez pas pour alliés (amis sincères, proches ou confidents) les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Le Coran maudit les chrétiens qui considèrent Jésus comme le Fils de Dieu :
(Coran S5, V 30) : « Les chrétiens disent : “Le Christ est fils de Dieu”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment osent-ils s’écarter (de la vérité) ? »
(Coran S60, V1) : « Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis) Mon ennemi et le vôtre en leurs offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité ! »
(Coran S60, V4) : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple infidèle : Nous vous rejetons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, Seul.»
Le Coran affirme que l’islam doit dominer le monde, malgré l’opposition des chrétiens :
(Coran S5, V 31) : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent (c’est-à-dire le Fils et le Saint Esprit que l’islam confond avec Marie la mère de Jésus). »
(Coran S5, V 32) : «Les infidèles veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah veut faire briller Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants. »
(Coran S5, V 33) : «C’est Allah qui a envoyé Son messager Mahomet avec la bonne direction et l’islam, la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toutes les autres religions. »
Et Allah prescrit aux musulmans, de tout faire pour terroriser les mécréants :
Comment peut-on demander aux musulmans de renier leur propre Coran. Ceux qui les engagent dans cette voie, sont dénoncés en termes très durs dans ce même Coran ;
(Coran S59, V11-13) : « (Ô croyant musulman) N’as-tu pas vu les hypocrites (musulmans) disant à leurs confrères (chrétiens) qui ont mécru parmi les gens du Livre : “Si vous êtes chassés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous ; et si vous êtes attaqués, nous vous secourrons certes”. Et Allah atteste qu’en vérité ils sont des menteurs.
Si les mécréants sont chassés, ils ne partiront pas avec eux ; et s’ils sont attaqués, ils ne les secourront pas ; et même s’ils allaient à leur secours, ils tourneraient sûrement le dos ; puis ils ne seront point secourus.
Parce que vous jetez dans leurs cœurs plus de terreur qu’Allah. C’est qu’ils sont des gens qui ne comprennent pas. »

MesseRouen7Par contre, ceux qui terrorisent les infidèles sont glorifiés :
(Coran S9, V60) : «Et préparez contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin de TERRORISER l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. »
Ces quelques rappels des préceptes du Coran, montrent que l’immense majorité des musulmans ne se bouscule pas pour assister à la messe dans les églises et montrer sa compassion envers le prêtre chrétien Hamel, assassiné par des musulmans qui respectent les lois d’Allah en pratiquant le Jihad.
MesseRouen8Par contre, les médias islamo-collabos vont trouver les quelques dizaines de musulmans qui ont répondu aux appels insistants d’aller à la  messe de la fraternité », pour passer ces images en boucle en matraquant la propagande socialaud : « les millions de musulmans de France ont répondu présent en assistant aux messes de fraternité » !
Zohra Nedaa-Amal

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:37

La fable de l’islam de France confirme la gravité du problème…

Publié le 31 juillet 2016 - par

 


Suite à l’assassinat du Père Jacques Hamel par deux islamistes, Manuel Valls a décidé d’en appeler à une « nouvelle relation avec l’islam de France ».

Une « nouvelle relation » ? Pour quoi faire ? Et pourquoi cette relation doit-elle être « nouvelle » ? L’ancienne n’était-elle donc pas bonne ? Ne dit-on pas en haut lieu que l’islam est une religion « d’amour, de tolérance et de paix » ? La République ne porte-t-elle pas en elle ces trois valeurs ?

Par ailleurs, pourquoi « l’islam de France » ? Parle-t-on du « judaïsme de France », du « bouddhisme de France », du « christianisme de France »  ? S’agit-il de « l’islam de France » ou de « l’islam en France » ? Les religions juive, bouddhiste et chrétienne ne sont-elles pas « en France » ? Mais puisqu’elles sont en France, comment se fait-il que l’État n’ait jamais éprouvé le besoin d’établir une « nouvelle relation » avec elles ?

Ces seules questions montrent qu’une « nouvelle relation », une « nouvelle alliance », un « concordat », un « pacte de cohabitation », une « entente cordiale », un « accord bilatéral », de nouveaux « accommodements raisonnables », un nouveau « vivre-ensemble », une « unité nationale » – que sais-je encore ? – ne changeront rien entre la République et l’islam, l’islam étant immuable comme Dieu même !

C’est donc se tromper lourdement que de croire en la possibilité d’une « nouvelle relation avec l’islam de France », l’« islam » exigeant prioritairement qu’on se « soumette » à lui (1).

Partant, si quelque chose venait à changer dans cette « nouvelle relation avec l’islam de France », ce serait la France… en devenant islamique !

Car enfin, qui peut croire qu’une France majoritairement musulmane vivrait selon les lois de la République ?

Si l’islam était compatible avec la République, nous ne parlerions pas de l’islam. Si nous en parlons, c’est bien parce que l’islam n’est pas compatible avec la République.

CQFD.

Maurice Vidal

(1) « Islam » signifie « soumission ».

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:35

Pourquoi l’islam seul génère-t-il des terroristes ?

Publié le 31 juillet 2016 - par

 

bombeEn France comme en Belgique, depuis peu après la Seconde Guerre mondiale, l’immigration s’est accrue progressivement, mais de manière très importante. Italiens, Polonais, Espagnols, Portugais, Arméniens, Juifs sont venus par millions…

Combien y a t’il eu de terroriste parmi eux ou parmi leurs descendants ?

  • Quand donc un Polonais a t’il tiré sur des passants, dans une gare ou un hôpital ?
  • Des Espagnols ont-ils massacré gratuitement des militaires non armés ?
  • Qui, parmi les Italiens, s’est fait exploser au milieu d’une foule ?
  • Combien de Portugais ont-ils tirés sur des adolescents pendant un concert ?
  • Où et quand, un Arménien a t’il tiré dans un restaurant pour en tuer les clients ?
  • Combien de Juifs ont tiré sur des enfants, ont égorgé des captifs au cri de « Moïse est grand » ?

Nous constatons qu’il n’y a pas d’Italien, pas d’Espagnol, pas de Portugais, pas de Suisse, pas de Belge, pas de juif, pas de Grec, pas d’Allemand, pas d’Autrichien, pas de Hollandais…

Bref, pas d’Européens de bonne et vieille souche. Aucun.

Mais alors, qui sont donc les « terroristes » ? Voici quelques auteurs d’attentats depuis 20 ans en France :

Khaled Kelkal 1995, Boualem Bonsai 1995, Karim Boussa 1995, Abdelkader Bouhadjar 1995, Abdelkader Mameri 1995, Main Ait Ali Belkacem 1995, Nasserine Slimani 1995, Rachid Ramda 1995, Safe Bourada 1995 , Mohamed Merah 2012, Abdelkarim Dekhar 2013, Mehdi Nemmouche 2014, Bilal Nzohabonayo 2014, Chérif Kouachi 2015, Said Kouachi 2015, Amedy Coulibaly 2015, Sid Ahmed Ghlam2015, Yassin Salhi 2015, Ayoub El-Khazzani 2015, Ahmad Al Mohammad 2015, Samy Amimour 2015, Omar Ismaïl Mostefaï 2015- Salah Abdeslam 2015, Brahim Abdeslam 2015, Bilal Hadfi 2015 et la suite de la liste va s’amplifier rapidement…

Pour être plus complet, c’est terrifiant, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes

Quel point commun relie ces innombrables assassins ?

Tous ces tueurs se revendiquent de l’islam. Aux cris de « Allah akbar », ils invoquent en soutien et motivation à leurs actions, le dieu de l’islam !

  • « Pas d’amalgame » ! Diront d’emblée certains, alors que je n’ai encore rien écrit ni rien dit… Mais alors, comment expliquer cela ? Pour vous, les « Pas d’amalgame », qu’est-ce qui peut expliquer le fait que seul l’islam engendre de pareils monstres?

Avant toute réponse, il y a lieu d’établir un constat ; constat incontestable et absolument sans appel : tous les attentats actuels, au travers le monde, ont un dénominateur commun. Et ce dénominateur a pour nom « islam ».

 Tous les assassins terroristes se réclament de l’islam, toutes ces ignobles crapules sont donc, par pure définition, des musulmans. Même si le Juge dit, comme le bouffon de l’Elysée, que cela n’a rien à voir avec l’islam, parce que le Juge « ne sait pas ». Le juge est un ignorant, tout comme le bouffon, à moins que…

Oui hélas, cela devient un refrain, seul l’islam engendre de pareils monstres. Partout où il y a des « emmerdes », il y a des musulmans et, partout où il y a des musulmans, il y a des « emmerdes ».

Bien sûr, tous ne sont pas des assassins ! La majorité de ceux-ci – ceux que l’on qualifie stupidement de « modérés », ceux qui dit-on, « pratiquent paisiblement leur religion », ceux qui ignorent tout du coran, sauf ce que l’imam leur en dit ; si lui a lu le coran, – se contentent de perturber la vie de tous les jours des autres.

Sans aucune vergogne, avec un égocentrisme absolu, ceux qui « pratiquent paisiblement leur religion » nous imposent leurs diverses ségrégations : sexuelles, alimentaires, physiques, etc., mais aussi leurs coutumes barbares, leurs exigences, leur cruauté, leur fourberie, leurs barbarismes, leurs accoutrements provocateurs ; ces signes exagérément ostentatoires de leur appartenance à l’islam.

Leur intolérance est totale. Mais elle n’est que l’expression évidente du complexe de Fatima ; ce stupéfiant complexe de supériorité. Ce qui en découle, c’est que rares sont ceux qui peuvent échapper au carcan mortifère de l’islam et renoncer à ce complexe de supériorité.

Très peu d’entre les musulmans parviennent à s’assimiler, à s’intégrer à notre société. C’est une évidence aussi regrettable qu’incontestable. C’est la conséquence d’un conditionnement auquel on n’échappe que très difficilement et d’une intelligence insuffisante pour y réussir, car, dans un tel état d’esprit, il faut vraiment une grande intelligence pour briser l’enchaînement intellectuel que le coran induit, impose à celui qui en a été nourri depuis sa plus tendre enfance…

C’est pourquoi, à vous, les apostats à l’islam, j’affirme que vous êtes les lumières qui peuvent, sans aucun doute, éclairer vos frères en islam et ainsi, éloigner le spectre d’une guerre civile totale qui semble désormais de plus en plus inévitable, d’autant que le mouvement terroriste s’accélère rapidement, à la même vitesse que ne se répand l’islam, au travers du monde entier…

Pour accepter l’immonde afin de le comprendre pour le combattre, il s’agit d’emblée  de savoir ce qu’est l’islam duquel se revendiquent tous les terroristes, puisque seul l’islam engendre de pareils monstres.

Pour mémoire, il faut se souvenir que, selon les théologiens musulmans, le coran a été dicté à l’analphabète Mohamet par l’Ange Gabriel, qui lui apportait ainsi la parole d’Allah.

L’effrayante et dramatique conséquence de cette affirmation est que ce texte ne peut absolument pas évoluer. Étant Parole de Dieu, nul ne peut y toucher. C’est ceci qui détermine clairement le drame définitif de l’islam : le coran est figé à jamais, dans chacun des grains de sable du désert d’Arabie d’où il est issu.

C’est donc un texte vieux de 1400 ans, édicté par un chamelier analphabète, qui forme le code civil et pénal des musulmans, et ce, pour l’éternité…

 Et les musulmans veulent nous imposer cela comme la seule respectable vérité ?

Toujours pour mémoire, souvenons-nous que le coran a été élaboré en deux parties, devenues aujourd’hui indistinctes, car les versets sont maintenant classés … par ordre de longueur (!) et non selon l’ordre de leur chronologie, l’ordre naturel de leur apparition…

Convenons-en, c’est une manière perverse et hypocrite de tromper l’observateur crédule et naïf. C’est « Noyer le poisson », comme le dit la locution populaire. Mais c’est aussi créer de toutes pièces un faux contexte ; contexte cependant souvent évoqué par ces fourbes manipulateurs, qui s’auto-qualifient très abusivement de « savants de l’islam ».

Quelle dérision, quelle tristesse, quelle médiocrité intellectuelle…

La première partie du coran, ordonnée en ordre chronologique, comprend les versets dits « de La Mecque ». Ce sont des emprunts flagrants à la Tora des Juifs et au Nouveau Testament des chrétiens. Ils sont donc tolérants en leur majorité, bien que reprenant la loi du Talion, toujours d’application en notre Temps.

Ce sont ces premiers versets qui permettent à un Tariq Ramadan, connu pour son double langage, d’affirmer auprès des non-musulmans que l’islam est « religion d’amour et de paix ».

La seconde partie du coran, toujours chronologiquement et depuis l’hégire (départ de La Macque), est dite des versets « de Médine ». Elle abroge la majeure partie des premiers versets. Elle a été dictée par Mahomet lors de ses guerres de conquête. C’est l’horreur absolue… l’appel répété à l’assassinat des non-musulmans et l’imposition du meurtre par les musulmans.

Ce sont ces derniers versets qui permettent au même Tariq Ramadan d’inciter les musulmans à combattre, « tuer et se faire tuer » (sic), pour la plus grande gloire de l’islam.

Mohamet, selon ses besoins et désirs, vantait des versets destinés à manipuler ses disciples pour les conduire au combat sans faillir, afin d’assouvir sa soif de conquêtes et ses besoins sexuels, obsédants et pervers…

Extraits du coran, voici 3 versets représentatifs. Il y en a bien d’autres.

Coran. Sourate 2, verset 216

« Combattre vous a été prescrit, bien que vous l’ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l’aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas ».

Commentaire : combattre, même contre sa propre conscience, est obligation pour tout musulman.

Et voici le pacte qu’Allah a imposé aux musulmans :

Sourate 9, verset 111 et 112

« En vérité, Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause: TUER ET SE FAIRE TUER. C’est la promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez effectué ! N’est-ce pas que c’est là le comble de la félicité ? »

Commentaire : le « comble de la félicité », donc le comble du bonheur pour un musulman, est de « tuer et se faire tuer »…

Sourate 8, verset 17

« [Musulmans] vous n’avez donc point tué [ces infidèles], mais [c’est] Allah [qui] les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur venue de Lui. Allah est audient et omnipotent

Commentaire : c’est on ne peut plus clair ! Le musulman n’est qu’exécutant du dessin d’Allah. Il est obligé de manière soutenue de tuer, mais le musulman est déresponsabilisé de ses meurtres ! C’est Allah qui en est responsable. Le musulman n’est pas coupable des meurtres et assassinats qu’il commet au nom d’Allah.

Tuer les non-musulmans est donc une règle fondamentale. Allah peut le faire, mais il tient à éprouver la foi du musulman : tuer les non-musulmans prouve à Allah sa foi de « bon » musulman. Point de rémission ni de pitié, toujours tuer.

Il est pertinent de rappeler que, dans le Coran, le terme « guerre » est employé 9 fois. Celui de « supplice » 12 fois. « Infidèle » revient 47 fois, le verbe « tuer » et ses conjugaisons 65 fois, le terme « feu » (de l’enfer pour les mécréants) 150 fois, « mécréant » 155 fois et la palme revient au terme « châtiment » avec 354 citations… Pas une seule fois le verbe « aimer » n’est employé, sauf s’il est consacré à Allah…

Le coran, dans ses versets de Médine, est une monstruosité. Comment voulez-vous que, dans ce cas, l’islam ne le soit pas ? Et, par voie de conséquences, que le musulman soit meilleur que le verbe qui anime sa foi ?

A la lecture de ces versets, il est aisé de comprendre pourquoi l’islam conduit certains esprits à de pareilles extrémités. À défaut d’avoir lu attentivement le coran, on ne peut pas savoir. Ce qui est le cas pour ceux qui ignorent tout du coran et qui cependant, doivent juger les terroristes : les Magistrats.

Comment voulez-vous que leur jugement soit juste et fondé ? À leurs yeux ignorants, l’interprétation du comportement des terroristes musulmans leur apparaît tellement absurde en regard à notre logique, que beaucoup d’entre eux présument ces fidèles à Mahomet, ces viles crapules, comme étant des déséquilibrés ; des fous irresponsables…

Ignorant tout de l’islam, ces juges ne peuvent pas comprendre que c’est le coran qui a fait de ces êtres des terroristes, des assassins qui tuent au nom de leur dieu, des tueurs qui suivent et combattent dans le « chemin d’Allah » (sic). Ces fous d’Allah, ces fous extrêmement dangereux, sont façonnés par la logique d’un dogme effroyable nommé « islam », totalement fondé sur le coran.

Un seul souffle sur les braises qui couvent dans le cœur de chacun des « bons musulmans » peut les rendre, eux aussi, « fous », comment disent ces juges… Et ces « bons musulmans qui pratiquent paisiblement leur religion », dispersés dans nos villes et récemment dans nos campagnes, sont très nombreux. Comme les sauterelles de l’Ancien Testament, ils sont devenus multitudes…

Que se passera-t-il demain, si nous restons les bras croisés, à regarder cette terrible infection gagner toute la planète ?

Pierre Malak

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:32

Face à la guerre qui s’annonce, la fuite est-elle la solution ?

Publié le 31 juillet 2016 - par

 

résistance

 

Dans les commentaires des blogs, je trouve ce genre de réactions:

“ Tout est foutu, il faut conseiller à nos jeunes de partir à l’étranger, de s’enfuir…”

Fuir quoi? La guerre, civile, religieuse, ethnique, raciale ? le choc des civilisations, la guerre entre allochtones et autochtones, blancs et noirs, chrétiens et musulmans… le chômage ?…le changement climatique ? la montée des eaux ? quoi encore ?

Fuir où ? Y a-t-il un seul pays au monde où il n’y a pas de risque de conflagration entre ces communautés ? Où voudriez-vous aller?

Exclus tous les pays musulmans. Aux USA avec leurs conflits raciaux ? En Inde où la violence est quotidienne ? En Chine qui est confrontée à ses Ouigours, en Russie qui a ses Tchéchènes ? En Afrique ? Dans les autres pays Européens ? Vous croyez vraiment qu’ailleurs le climat ne change pas, que les îles ne sont pas menacées par la montée des eaux ? Est-ce que quelqu’un est d’accord d’aller travailler ailleurs avec leurs salaires et leurs conditions de travail et leur mentalité ? Si cet « autre part » c’était l’Europe des années 60… tout le monde s’y précipiterait. En 1950 le monde comptait 2,5 milliards d’individus et il y avait le travail de reconstruction après la guerre. Aujourd’hui on en est à 7,5 milliards et les machines ont envahi le monde du travail.

Plus la surpopulation augmente, plus le risque de violence augmente. Et c’est partout. Il n’y a pas un pays au monde qui soit préservé. En plus si cette fameuse guerre raciale mondiale éclate, sachez qu’un Européen dans le Tiers Monde est étranger, isolé, encore plus vulnérable que s’il était dans son pays entouré des siens et de ses semblables. Fuir est une illusion, c’est même pire que rester.

Si on reste, que faire? Tout d’abord dire la vérité, expliquer la réalité de la situation aux jeunes et se préparer au pire en espérant qu’il n’arrive jamais.

Exemple: poser la question “Nous, dans notre famille, que ferions-nous si un black out électrique devait avoir lieu et perdurer pendant 6 mois?”

Organiser des patrouilles et défendre le quartier, ça n’est pas si difficile. Beaucoup plus difficile est de résister à, par exemple, le black out électrique de longue durée. Le journal suisse Le Temps avait publié la liste des aliments et objets à prévoir pour survivre… Eh bien, enseignons aux jeunes comment on gère une réserve de denrées alimentaires non périssables. Comment on construit un filtre à eau. Comment se chauffer, cuisiner, se laver, conserver des aliments sans électricité. Comment être autonome, ne dépendre de personne… N’est-ce pas plus intéressant que le virtuel des jeux vidéo ?

Le slogan de la survie c’est “Un terrain et un puits” ben oui, se préparer un retranchement, retourner au village où on peut cultiver un potager, disposer d’eau, se chauffer au bois, dans une maison qu’on puisse défendre et qui ne soit donc pas trop isolée… Bref faire cercle avec les chariots et se défendre au lieu de se trouver isolé dans un pays étranger et hostile…  Nous reprochons à nos gouvernements leur fuite en avant et leur incapacité de faire face et nous conseillerions à nos jeunes de faire de même ?

De l’émission « Secrets d’histoire » consacrée au Général De Gaulle, il ressort surtout combien le Général a résisté. Plus tout semblait perdu, plus il s’est désolidarisé des défaitistes, plus il a appelé a faire face, s’accrocher, résister, agir, contrebattre. A l’époque, comme aujourd’hui il a été bien seul pour entrainer les Français… Ce n’est que quand le vent tourne que les vestes se retournent et après… ah, après, quand le boulot est fait, alors tout le monde est gaulliste…

Dans son affichette aux Français le Général écrivait « La France a perdu une bataille, mais la France n’a pas perdu la guerre –  rien n’est perdu parce que cette guerre est une guerre mondiale  – des forces immenses n’ont pas encore donné – un jour ces forces écraseront l’ennemi »  Un autre « père de la patrie » célèbre, le prince Guillaume d’Orange dit le taciturne avait comme devise « Je maintiendrai »       

Et nous ? Pour quelle raison tous ces articles défaitistes dans la presse ? Même sur les blogs de ré-information qui sont censés résister ?

Comment nous, pourrions-nous conseiller à nos enfants de fuir ?

Anne Lauwaert

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:30

Julie Le Goïc, la bêtise arrogante rattrapée par le réel

Publié le 31 juillet 2016 - par

 

JulieLeGoicLes propos accablants de haine et de bêtise de Julie Le Goïc, une élue anarcho-gauchiste de Brest, constituent une agression sans appel dans la propagande de la bêtise contre la chimère du vivre-ensemble.

Julie Le Goïc est décidément une activiste des plus foireuses. Elle aura mis les médias de la gauche collabo dans une situation embarrassante, entre la volonté socialiste d’étouffer l’affaire du Tweet méprisable de la médiocrité gauchiste et l’incompréhension de la bêtise crasse de Julie Le Goïc rattrapée par le réel.

Francois Teutsch écrit sur bvoltaire.fr : « Après l’épouvantable (égorgement) du père Jacques Hamel, certains esprits serrés, ou de simples imbéciles, s’en donnent à cœur joie à coups de déclarations dont la bassesse le dispute à la bêtise… Julie Le Goïc, élue municipale de Brest, a osé tweeter : « Du coup, le prêtre mort en martyr, il a droit à 70 enfants de choeur au Paradis ? » L’ignominie à l’état pur… Elle n’hésite pas à maintenir ses propos dans une série de réponses dont la lecture donne la nausée. Sans doute était-elle, au premier rang des gauchistes, à s’émouvoir de l’exécution de ses amis de Charlie Hebdo en janvier 2015… »

Julie Le Goïc, c’est la bêtise au pouvoir qui se prend les pieds dans le tapis sur Tweeter…

Julie Le Goïc, c’est le dégoût pour la propagande de la bêtise rattrapée par le réel…

Jean-Patrick Grumberg écrit sur Dreuz.info. : « Julie Le Goïc, (la bêtise) menacée de mort, pour une remarque infâme… Une jeune femme emplie de haine, Julie Le Goïc, gauchiste et idiote, défenseur de l’islam qui lui mettra le voile, fielleuse envers la culture judéo-chrétienne qui lui a apporté sa liberté d’expression et la démocratie, n’a pas pu s’empêcher, en (anarchiste et) nihiliste, d’insulter le prêtre égorgé par deux islamistes.

« On la voit (sur une photo) assise à côté de Daniel Cohn Bendit, « l’expert (amateur) en petits garçons et petites filles »… Non seulement ce qu’écrit la perverse est infâme, mais ce qu’elle ne dit pas l’est plus encore : c’est la haine derrière le sourire hypocrite, la haine envers ceux que leurs (minables petits) cerveaux incapables aiment appeler extrême droite, cette haine aux lèvres de ceux-là mêmes qui dénoncent la haine…

« Cette Julie Le Goïc est la première à justifier les coups de couteau de Palestiniens contre des petites filles dans leur sommeil à qui ils volent la vie. La première à légitimer les violences des antifas, ces fascistes qui se font appeler antifascistes. Elle appartient à l’engeance qu’elle excuse. Rien de plus épais qu’une feuille de papier à cigarette ne la sépare des bolcheviques, des islamistes, des terroristes palestiniens…

« L’infâme idiote avec son tweet de championne… n’est pas capable d’accéder au dialogue… »

L’Obs de gauche vient au secours de la « propagande de bêtise et de haine » de Julie Le Goïc : « Une élue de Brest menacée sur Twitter après une « blague de mauvais goût ». Traduction : Un Tweet de haine infâme devient en langue politiquement correcte : une « blague de mauvais goût »… Publié deux heures après (l’égorgement) de Jacques Hamel, ce tweet a déclenché un déluge d’insultes… Julie Le Goïc a publié sur Twitter une « blague d’un goût douteux », qui lui vaut aujourd’hui menaces et injures… Toujours est-il que la violence des propos dont est la cible Julie Le Goïc depuis quelques jours surprend…. » (???)

Curieux, ces gens méprisables qui insultent les autres à tout va et qui refusent d’être mis en cause !

« L’élue brestoise (qui a soufflé la haine), anciennement Europe-Ecologie-Les Verts, est au cœur d’un véritable déferlement de haine (en retour) sur Twitter… Les réactions indignées ne se font pas attendre…

Mais pour L’Obs de gauche, la haine, c’est les autres : « Demandes de démission ! Comme le relève « le Télégramme », les tweets sont « attisés par plusieurs relais d’extrême droite, dont les sites FdeSouche et Breiz Atao ». » En clair, les propos accablants de haine et de bêtise de la gentille Julie Le Goïc, élue municipale anarcho-gauchiste de Brest, en font la victime de gauche innocente de la très méchante extrême droite !

« Gilles Pennelle, président du groupe des élus FN de Bretagne, contacté par Le Lab d’Europe 1, demande la démission de Julie Le Goïc. L’élu FN explique : « C’est un véritable scandale de faire ça après cet attentat horrible. Ça dépasse l’entendement. Elle ne peut pas rester élue en tenant de tels propos. »

« L’élu FN voit les réactions comme un « retour à l’envoyeur »… Le maire de Brest s’est désolidarisé, note « le Télégramme », en rappelant que l’élue, qui a rendu ses délégations en 2015 à la suite d’un désaccord politique, ne « fait pas partie de sa majorité », qualifiant ses propos « d’inacceptables, imbéciles et indécents »…

« Sur le site MesOpinions.com, trois pétitions visent Julie Le Goïc : deux demandent sa démission (l’accusant de « traîtrise »), la troisième demande à ce que l’élue soit traduite en justice pour apologie du terrorisme… Au milieu du flot d’injures, Julie Le Goïc répond : « Je pense que le droit à (l’injure) l’humour est plus que nécessaire. »… Il semble que Julie Le Goïc ne se laissera pas intimider. Elle a retweeté ce vendredi une nouvelle blague ! C’est bien la preuve que les cons, ça ose tout ! C’est même à ça qu’on les reconnaît !

Eric Martin écrit : « Une élue brestoise d’extrême gauche, fonctionnaire en disponibilité, insulte la mémoire du Père Hamel… Venant d’une obsédée des « phobies » (« homophobie », « xénophobie », etc.), (l’injure) n’est pas acceptable même… dans le cadre de la liberté d’expression que nous défendons sur NDF.fr »

Selon Breizh.info, « le standard de la mairie de Brest a été pris d’assaut par des internautes en colère, certains menaçant d’empêcher la tenue du prochain congrès municipal, en octobre prochain… Le maire de Brest a tenu à faire savoir qu’il ne pensait pas comme Julie Le Goïc… » Mais le maire de Brest n’a pas condamné les propos qu’une des élues de sa majorité a pu répandre avec autant d’insanités sur Twitter… Du coup, l’élue d’extrême gauche continue sa provoc’ immonde en toute impunité. (François Cuillandre).

Pierre-Alain Depauw écrit sur Médias-Presse-Info : « Prêtre égorgé : l’immonde humour antichrétien de Julie Le Goïc, élue gauchiste après le tweet abject du journaleux de Libération Alexandre Hervaud !

« Qui est cette élue gauchiste antichrétienne qui souille la Bretagne ? En mars 2016, elle s’était fait remarquer en organisant l’intrusion à la mairie de Brest d’un groupe d’immigrés illégaux venus perturber la réunion du conseil municipal. Le journal Ouest France signalait alors que par cette initiative, Julie Le Goïc avait fait l’unanimité contre elle. Il faut préciser son engagement militant au sein des divers groupuscules dextrême gauche depuis de longues années puisqu’elle a milité chez « Ras l’Front«  dans les années 1990 puis à la CNT en 2000 avant d’entrer chez les Verts en 2006. À cela, elle cumule aussi un militantisme LGBT. La boucle est bouclée » pour cette activiste gauchiste déglingo-anarcho-nihiliste révolutionnaire en chambre…

Thierry Michaud-Nérard

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:27

Nous sommes tous frères, égorgeurs et égorgés

Publié le 31 juillet 2016 - par

 

 


Partout, dans le Monde, on tue au nom de l’Islam. Partout sur la Planète, on égorge au nom de l’Islam. Partout et même dans le monde Arabe, on massacre au nom de l’Islam.

Mais il ne faut pas dire que c’est l’Islam, le moteur de cette folie sanguinaire. C’est strictement interdit.

Parce qu’IL FAUT SAUVER LE SOLDAT ISLAM.

Vous imaginez, si toute la population non mahométane de la planète se mettait à détester l’Islam, ce qu’il adviendrait sur terre ?

Une guerre planétaire anti islamique réduirait à néant cette religion du mal.
Et ce ne serait pas bon pour les Marchés Internationaux. Les Grands, les Gros, les Riches de ce monde seraient les premiers perdants parce qu’ils redeviendraient de simples humains parmi les humains. Finis leurs passe-droits, finis leurs privilèges. Finis leur pouvoir sur le reste de l’humanité.

Pourquoi pensez-vous que nous ne sommes pas, déjà, techniquement indépendants grâce aux énergies nouvelles que nous avons inventées et qui fonctionnent, d’ailleurs, très bien et depuis longtemps ?
Parce que les Grands, Gros, Riches Groupes Pétroliers ne pourraient plus diriger la planète et y faire la pluie et le beau temps. Et pour diriger cette planète, il faut préserver les marchés avec les pays producteurs, islamiques en majorité. Ceci n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres qui prouveraient que nous pourrions très bien vivre sans cet islam mortifère autour de nous.

Et si demain nous n’avions plus besoin de commercer avec ces pays-là nous aurions, en plus, quelques milliards d’êtres sous-alimentés, sous-développés, réduits à la mendicité et à s’entretuer pour un quignon de pain.

Et l‘Islam n’existerait plus. Qui croirait en un quelconque Dieu quand il doit voler et tuer pour se nourrir ?

Donc, il faut donner de l’importance à l’Islam pour faire croire à ses adeptes qu’ils existent par la volonté de leur Dieu tout puissant et non par la volonté des grandes multinationales qui régissent le monde.

Et cela, tous les dirigeants de la planète l’ont très bien compris puisqu’ils ne s’enrichissent, eux-mêmes et leurs partis politiques, que des subsides versés par ces Gros Grands, vrais dirigeants.
Oui, ils ont tellement bien compris qu’il fallait se taire pour épargner l’Islam que même le grand Pape de l’Eglise Catholique y va de son sermon pour nous dire que « l’Islam est amour » !

Mais qu’en sait-il, le pape, de l’Islam ? A-t’il été touché par la grâce de Dieu en étudiant le coran de l’Islam ou en lisant l’Evangile ? A-t‘il enseigné l’Islam dans les mosquées ou apporté, de par le Monde, la bonne parole de Jésus ? Serait-il plus proche des Mahométans que des Chrétiens ?

Parce que, si tel était le cas, il ne s’agirait plus d’une guerre, « simplement commerciale » mais, bel et bien, d’une Guerre de Religion opposant l’Islam aux autres religions.

Depuis que l’Islam existe, ses adeptes n’ont eu de cesse de décimer les populations chrétiennes. Le Pape ne le sait-il pas ?

Au nom de qui, de quoi se permet-il de nous dicter la conduite ou les sentiments que chacun de nous peut éprouver face à toute cette haine déversée à notre encontre ? De quel droit met-il en doute notre foi de chrétien ?

Son rôle, le rôle du chef de l’Eglise Catholique pour le monde entier, n’est-il pas de nous diriger vers Jésus ? Jésus notre Sauveur.

C’est pourtant ce que l’on nous a appris lorsque, tout jeunes, nous allions au catéchisme. Cependant, il est une position nouvelle qu’ont adoptée tous ces représentants de l’Eglise catholique qui ne cesse de m’inquiéter. Vous aussi, sûrement.

Vous avez lu et entendu toutes ces annonces faites par les curés et autres évêques imposant l’Islam aux Chrétiens, nous enjoignant à les accueillir dans nos maisons, dans nos églises. Même, même, après qu’un prêtre fut égorgé pendant qu’il disait la messe à ses fidèles réunis dans son église, ils tentent de nous imposer, par la force, un Islam de paix et d’amour. Serions-nous aveugles ?

Et c’est au lendemain de cette horreur ultime, que j’ai reçu, comme vous tous certainement, cette « lettre prophétique » du Père Hamel qu’il avait publiée juste avant son assassinat dans le bulletin paroissial de sa commune. Une lettre dont la lecture me mit mal à l’aise sans que je pus dire pourquoi.

La lettre du Père Hamel est à lire ici.

http://www.lavie.fr/actualite/documents/ce-que-le-pere-jacques-hamel-ecrivait-en-juin-dernier-dans-la-lettre-paroissiale-26-07-2016-75077_496.php

Mon ami Pierre B., ami très cher à mon cœur, l’a lue aussi. Et Pierre est croyant. Il est Chrétien et catholique. C’est un homme bon et honnête, de surcroît, très intelligent. Aussi, j’ai voulu vous faire partager son analyse de « la lettre prophétique » telle qu’il l’a perçue, telle que nous devons la comprendre. Parce qu’elle reflète ce qu’est devenue, aujourd’hui, la « nouvelle politique » de l’Eglise catholique. Le nouvel œcuménisme à la mode de François 1er. Les Chrétiens seront-ils tous réunis au sein d’une même église… mahométane ?

Pierre écrit :

« Je lis et relis « la lettre adressée aux vacanciers » par le Père Hamel, égorgé sauvagement par des adeptes de l’Islam mais à aucun moment, dans aucune de ses phrases, je n’ai pu lire le nom de Jésus Christ.

La lecture – éventuelle ! – de l’Evangile « comme une parole qui fait vivre l’aujourd’hui » ? Comme la gazette gratuite au coin de la rue ?

Oui, l’Evangile et le nom de Dieu sont évoqués mais Jésus Christ est aux abonnés absents.

Or, pour le Chrétien et jusqu’à nouvel avis, Jésus Christ est le Chemin, la Vérité et la Vie.  » Nul ne vient au Père que par moi « .

Gommer le nom de Jésus Christ n’est pas anodin.

Il s’agit pour ratisser large, de retirer ce qui fâche dans le panneau publicitaire de la foi.

Après tout, Dieu est partout et les voies pour y parvenir sont impénétrables.

Si tous les gars du monde voulaient se donner la main… Embrassons-nous Folleville … Nous sommes tous frères !

Et le sacrifice de Jésus Christ pour racheter le péché initial est finalement un incident de parcours, un fait divers, intéressant, certes mais pas fondamental, une « idée forte » pour lancer la start-up « christianisme.fr ».

L’essentiel, c’est de faire consensus, de « vivre ensemble », en un mot de faire son paradis sur terre, le reste viendra de lui-même.

La « Grâce », elle-même, qui fit débat durant des siècles a disparu au profit des œuvres et encore faut-il les bien choisir : l’idéal n’est-il pas une adhésion à une sécurité sociale du salut qui reste à définir ?

Là où le Communisme dur avait échoué sous Staline, Mao et Pol-Pot, le marxisme consumériste est en train d’imposer sa loi. »

« Mourez ! Nous ferons le reste ! N’oubliez toutefois pas de donner votre numéro de sécurité Sociale ! Votre âme n’est qu’un code barre pour une éternité indifférenciée, un Cheol collectif… »

Que pourrions-nous ajouter à ce réquisitoire contre les représentants de l’Eglise catholique et de son chef ?

Oui, j’ai quelque chose à vous faire lire et voir. Ce n’est pas vieux, ça date d’il y a quelques jours seulement et cela se passe en Egypte.

http://www.memri.fr/2016/07/25/une-troupe-de-musulmans-sattaque-a-des-coptes-dans-le-village-egyptien-de-beni-suef-suite-a-des-rumeurs-sur-louverture-de-nouvelles-eglises/
« Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes, nous enseignant que, reniant l’impiété et les convoitises mondaines, nous vivions dans le présent siècle sobrement et justement et pieusement, attendant la bienheureuse espérance et l’apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus Christ, qui s ‘est donné lui-même pour nous, afin qu’il nous rachetât de toute iniquité et qu’il purifiât pour lui-même un peuple acquis, zélé pour les bonnes œuvres. » (Tite 2:11-14).

Danièle Lopez

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 02:25

Les socialauds prêts à brader notre laïcité pour mieux soumettre la France à l’islam

Publié le 31 juillet 2016 - par

 

Hollandevallscazeneuveleche 2Les masques tombent. Le ministre Cazeneuve, comme le révélait « Le Canard Enchaîné », dans sa dernière édition, a osé proposer que la France fasse un concordat avec l’islam, et élargisse le statut d’Alsace-Moselle à l’ensemble des autres départements, en y ajoutant les imams. A ce jour, mis à part notre site, aucune organisation se réclamant des principes laïques n’a émis la moindre protestation. La Libre Pensée, l’Union des Familles Laïques, le Comité Laïcité République, le Grand Orient de France, Mélenchon-Corbières, Pena-Ruiz et Kintzler, Fourest et tous ceux qu’on présente comme les grands défenseurs de la loi de 1905 continuent de dormir, cinq jours après cette annonce.

Le million de manifestants qui, le 16 janvier 1994, arpentaient les rues de Paris, contre le financement des écoles privées catholiques, sont aux abonnés absents. Les Républicains regardent ailleurs, il est vrai que c’est Copé qui, le premier, avait eu cette géniale idée, reprise par R2D2-Cazeneuve, de payer les imams avec nos impôts, soi-disant pour mieux les contrôler.

Certes, à Riposte Laïque, on n’est pas surpris, puisque, par la plume de Robert Albarèdes, notre site avait annoncé la couleur depuis 2012.

http://ripostelaique.com/hollande-limposteur-sera-le-fossoyeur-de-la-loi-de-1905-au-nom-de-la-gauche.html

On comprend beaucoup mieux ce qu’étaient les objectifs des certains laïques, depuis un siècle : d’abord briser le poids de l’Eglise catholique, ensuite, mais ensuite seulement, défendre la séparation du religieux et du politique. Et pour cela, ces imposteurs, dont Cazeneuve et l’ensemble de la gauche, acceptent de l’islam des « accommodements raisonnables » avec la loi de 1905, alors qu’ils n’en auraient pas accepté le dixième, venant de l’Eglise catholique.

Cette soumission vient de loin. Elle n’est que la continuité de l’affaire de Creil, en 1989, où Jospin (l’homme qui disait à la journaliste Elisabeth Chemla qu’il s’en foutait que la France devienne musulmane) a refusé de trancher contre le voile islamique à l’école publique. A cause de lui et de cette gauche, pendant quinze ans, les enseignants seront confrontés à une offensive du voile qui se poursuit, aujourd’hui, à l’université.

Cette soumission s’est accélérée par l’implantation massive, sur le sol français, à partir des années 1990, de soldats de l’islam, qui se sont comportés en militants musulmans, poursuivant, méthodiquement, un objectif : obliger la France laïque à s’adapter à leur dogme, nous confirmant que l’islam est incompatible avec nos lois, nos valeurs et nos principes.

Bien évidemment, leurs requêtes (voile à l’école, au travail, aménagements d’horaires durant le ramadan, salles de prières dans les entreprises, halalisation des cantines, financement des mosquées, refus de la mixité à l’hôpital et ailleurs) heurtait de pleins fouets les principes laïques, républicains et féministes de notre pays.

Alors, ils ont accompagné ces revendications par la violence inhérente à l’islam : victimisation, intimidations, culpabilisation, attentats aveugles (1986 et 1995), multiplication d’agressions gratuites contre nos compatriotes, émeutes récurrentes suite à la mort d’un délinquant, aboutissant à l’explosion ethnico-religieuse de 2005, etc. Et bien sûr, nos dirigeants, par couardise et électoralisme, leur ont accordé des baux emphytéotiques pour construire leurs mosquées. Ils ont à autorisé le voile dans les entreprises privées et dans les lieux publics, comme un gite de montagne. Les juges, suite aux plaintes des vopos de l’antiracisme, sanctionnant durement celles qui, comme Fanny Truchelut, osaient s’y opposer. Ils ont capitulé devant les accompagnatrices voilées à l’école, et les nounous enfoulardées.

Mais cela ne suffisait pas aux soldats d’Allah. Tariq Ramadan, soutenu par des « laïques » islamo-collabos comme Liogier et Bauberot (qui témoigneront, avec la féminsite pro-voile Christine Delphy, contre Pierre Cassen et l’apostat Pascal Hilout devant la 17e chambre), réclamait que la laïcité française, faite de séparation entre le religieux et le politique, se rapproche du modèle anglo-saxon, où la liberté religieuse prime sur le reste.

Et puis il y eut Merah, Nemmouche, Kouachi, Coulibaly et tous les autres…

Plus les tueurs musulmans passaient à l’action, plus nos dirigeants se soumettaient à ce dogme assassin. Alors, pourquoi se gêner ? Après Nice, l’imam Sadouni osait accuser notre laïcité d’être responsable de la tuerie de la promenade des Anglais. Plutôt que de le mettre en prison, ou le jeter dans le premier avion venu, Cazeneuve, soutenu par Valls (qui depuis longtemps réclame, comme Sarkozy, le financement des mosquées par nos impôts) se soumettait, et annonçait sa volonté de brader notre laïcité, pour complaire aux soldats de l’islam. Il ne faisait que compléter son intervention du 15 juin, où il annonçait des premières mesures qui annonçaient le bradage de notre laïcité, relevées par Caroline Alamachère (qui sera convoquée par les policiers, prochainement, suite à cet article).

http://ripostelaique.com/cazeneuve-sadresse-aux-musulmans-et-flingue-la-laicite-et-les-valeurs-constitutionnelles-de-la-france.html

A présent, les choses s’accélèrent, après la mort du prêtre. L’artillerie lourde de la propagande d’Etat se met en branle. On connaît la musique, l’islam n’aurait rien à voir avec les égorgeurs de Saint-Etienne-du-Rouvray, les écraseurs de Nice, les mitrailleurs du Bataclan. Donc, les catholiques, toujours aussi niais, accueillent dans leurs églises les coreligionnaires des assassins, et vont même lire des prières en arabe ! Ah ! le dialogue inter-religieux entre égorgeurs et égorgés ! Boubakeur (qui exigeait un moratoire de 20 ans sur la loi de 1905), réclame, au bout de deux cents morts, une modification des structures musulmanes en France. Valls, dans la lignée de Cazeneuve, explique ce jour dans le JDD que l’islam de France va nous préserver d’assassins qui n’ont rien à voir avec la religion. Nous allons donc payer leurs mosquées et leurs imams, ainsi que les curés, les pasteurs et les rabbins ! Ahurissante soumissions aux Eglises, avec l’islam comme fer de lance. Exit la loi de 1905 !

Les journalistes, gavés de subventions, sont mobilisés pour mettre en musique cette propagande d’Etat, et n’inviter sur leurs plateaux que les experts qui ânonent les mêmes sornettes sur la religion d’amour, de tolérance et de paix. Bien évidemment, place à Kepel, Bidar ou Sifaoui, place aux cathos-collabos, place à tous les enfumeurs, mais pas question d’amener sur les plateaux des contributeurs adeptes de Riposte Laïque qui risqueraient de mal se tenir à table.

Autres collabos du système, les juges entrent en action. Un charcutier, révolté par l’égorgement du prêtre, met des lardons dans la boîte à lettres d’une mosquée : 6 mois de prison avec sursis ! Un habitant de Chatellerault, de manière peu subtil, téléphone aux policiers pour dire qu’il va tuer des musulmans : comparution immédiate, deux mois de prison fermes. Pendant ce temps-là, des racailles islamisées multiplient les agressions violentes, des soldats d’Allah annoncent, partout, qu’ils vont, à leur tour, massacrer des Français, des juifs, des policiers, des homosexuels et des chrétiens. Souvent multirécidivistes, ils sont toujours en liberté, comme l’étaient les deux égorgeurs du prêtre Hamel, victime, par ailleurs, de son aveuglement compassionnel. Et bien évidemment, les procès se multiplient contre ceux qui osent dire la vérité aux Français sur l’islam, contributeurs de Riposte Laïque, Christine Tasin. Les animateurs de sites résistants, comme Pierre Sautarel, de Fdesouche, ou Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque, peuvent voir à tout moment les policiers envoyés par Cazeneuve débarquer chez eux.

Plus les soldats d’Allah tuent, plus les traitres qui gouvernement ce pays se soumettent aux requêtes des dignitaires de l’islam.

Plus les nôtres sont massacrés, plus ils sont abandonnés, quand les assassins voient leur dogme devenir intouchable, comme si la France était déjà un pays musulman, et appliquait déjà les Droits de l’Homme en terre d’islam, où la liberté d’expression est conditionnée par son respect de la charia.

Le message des socialauds et de leurs obligés, juges et journalistes, aux musulmans est clair : ne vous inquiétez pas, nous allons cibler en priorité ceux qui refusent la soumission de la France à l’islam. C’est ni plus ni moins ce que disait, en mission, le responsable de la sécurité intérieure, Patrick Calvar, devant les députés, à l’Assemblée nationale, en ciblant une prétendue ultra-droite.

http://ripostelaique.com/m-gauche-calvar-annonce-plein-dattentats-islamistes-cible-lultra-droite.html

En 1940, Pétain, quoi qu’on pense par ailleurs de son action, avait l’excuse d’être à la tête d’un pays qui avait perdu militairement la guerre.

En 2016, les socialauds, eux, livrent délibérément la France à un envahisseur qu’ils ont fait venir en France, et dont ils favorisent la venue de renforts à sa cinquième colonne, via les migrants.

En 1940, la Résistance commençait à s’organiser, contre l’occupant et les collabos.

En 2016, s’ils veulent survivre, les Français vont devoir imiter Jean Moulin et les siens, combattre les nouveaux envahisseurs, et en finir avec les héritiers de Laval et de Radio Paris. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée