Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 17:19

La langue fourchue de Sputnik - Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?

 
deir_ezzor_confrontation_us_russe

 

 

Washington tente toujours de discréditer le Président syrien Bachar al-Assad à l’Onu et l’opposition syrienne tente de provoquer des combats armés alors même que le processus de paix est en cours.

Comme les forces gouvernementales syriennes agissent conjointement avec les militaires russes, ces derniers ont été ciblés par des combattants soutenus par les Américains. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Si cette situation persistait, la riposte de Damas et de Moscou pourrait toucher non seulement les combattants mais aussi les militaires américains qui agissent dans les rangs de l’opposition, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Le 20 septembre, Sergueï Roudskoï, chef de la Direction principale des opérations de l’état-major général des forces armées russes, a fait savoir que les «services secrets américains ont initié l’offensive» des combattants du Front al-Nosra dans la zone de désescalade d’Idlib, où ils ont entrepris une «tentative de capturer une unité de la police militaire russe».
Selon l’état-major russe, cette attaque des djihadistes visait à arrêter l’«offensive efficace des forces gouvernementales à l’est de Deir ez-Zor».

Moscou souligne sa volonté de combattre Daech sur tout le territoire syrien, y compris à l’est de l’Euphrate où agissent principalement les Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis. C’est pourquoi, l’armée de Bachar el-Assad, soutenue par les forces spéciales et l’aviation russe a traversé l’Euphrate près de Deir ez-Zor.

Comme l’a récemment indiqué le ministère russe de la Défense en citant les informations officielles de Damas, «une fois que les troupes syriennes ont commencé à traverser l’Euphrate, le niveau de l’eau du fleuve a considérablement augmenté quelques heures après, tout comme la vitesse du courant qui a pratiquement doublé». Comme il n’a pas plu pendant cette période, le ministère russe conclut que ce phénomène a résulté d’un «rejet d’eau par les barrages qui se trouvent plus au nord sur l’Euphrate et sont contrôlés par la coalition internationale dirigée par les États-Unis».

Les troupes gouvernementales et les forces spéciales russes, soutenues par l’aviation russe, élargissent néanmoins la zone qu’elles contrôlent à l’est de l’Euphrate. Selon le ministère russe de la Défense, plus de 85% de la ville de Deir ez-Zor est actuellement contrôlée par les forces syriennes. Et elle sera complètement libérée la semaine prochaine.

Ensuite, l’armée syrienne lancera la libération de la province du même nom où se trouvent les principaux gisements d’hydrocarbures du pays. La coalition menée par les États-Unis et les unités des Forces démocratiques syriennes qu’elle soutient ont visiblement les mêmes projets. En 24 heures, elles ont progressé de plusieurs kilomètres vers le sud-ouest et occupé toute la zone industrielle en question (près de 12 km2). Selon l’agence de presse Aleppo 24, les unités des Forces démocratiques syriennes envisagent de prendre le contrôle de la partie orientale de la province de Deir ez-Zor jusqu’à la ville d’Abou Kamal.

Cette dernière se trouve à la frontière irakienne à l’ouest de l’Euphrate. Cela signifie que les combattants des Forces démocratiques syriennes envisagent de traverser le fleuve. Des photos publiées sur les réseaux sociaux démontrent l’organisation par les Américains d’un convoi de 120 camions comprenant non seulement des armes et des blindés, mais aussi des ponts mobiles. Ainsi, les États-Unis vont poursuivre leurs tentatives de reprendre l’initiative à l’est de la Syrie à l’aide des Forces démocratiques syriennes.

Nezavissimaïa gazeta

Source: Sputnik

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 04:16
Des manchots

Terrible constat sur l'ONU - Netanyahu persuadé que les manchots sont capables de distinguer le bon du mauvais contrairement a l'ONU

Le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu a déploré que l'Onu, à la différence des manchots antarctiques, n'ait pas la capacité de distinguer le vrai du faux et donc était incapable de prendre de bonnes décisions sur Israël.

Intervenant lors de la 72e Assemblée générale de l'Onu, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré qu'il s'était rendu sur six continents en un an et qu'il souhaitait aussi aller en Antarctique où les manchots font preuve d'intelligence et même comprennent la situation géopolitique.

«J'ai entendu dire que les manchots sont aussi des partisans enthousiastes d'Israël. Vous pouvez rire, mais les manchots peuvent faire la distinction entre le noir et le blanc, entre le vrai et le faux», a-t-il déclaré.

Selon lui, l'Onu n'a pas cette capacité dans ces décisions sur Israël.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 03:12
F-35 fighter des forces israéliennes

Inauguration en Israël de la première base conjointe avec les Américains

Israël a inauguré lundi avec son allié américain une base de défense aérienne conjointe, la première sur le territoire israélien, a déclaré un haut responsable militaire israélien cité par l'AFP.

L'annonce de l'établissement d'une base de défense aérienne conjointe israélo-américaine, dans le sud d'Israël, a eu lieu alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit rencontrer le président américain Donald Trump à New York en marge des travaux de l'Assemblée générale de l'ONU.

«Nous avons inauguré, avec nos partenaires de l'armée des Etats-Unis, une base américaine, pour la première fois en Israël», a affirmé devant les journalistes le général Tzvika Heimowitz, chef de la défense aérienne. «Un drapeau américain flottera en permanence au-dessus d'une base de l'armée américaine établie à l'intérieur d'une de nos bases».

Le général israélien a expliqué que l'inauguration de cette base ne répondait pas à une menace immédiate mais qu'elle est le résultat combiné de «leçons tirées» de la guerre de Gaza en 2014 et des analyses des renseignements sur les dangers futurs. «Nous avons beaucoup d'ennemis autour de nous, près de nous et plus loin», a-t-il ajouté.

Le chef sortant de l'armée de l'air israélienne avait prévenu en juin que son pays disposait d'une puissance militaire «inimaginable».

Améliorer la défense

Le 7 septembre, l'armée syrienne a accusé Israël d'avoir bombardé une de ses positions, tuant deux personnes. Israël, sans confirmer qu'il était derrière l'attaque, a averti indirectement Damas et Téhéran qu'il ne tolérerait aucun "corridor" terrestre allant de l'Iran vers la Syrie.

Fin juin, M. Netanyahu avait déclaré que l'Iran, ennemi déclaré d'Israël et soutien du Hezbollah, construisait des usines de production de missiles en Syrie et au Liban. Le Premier ministre israélien devrait aborder cette question avec M. Trump.

Israël a acheté 50 avions de chasse F-35 aux Etats-Unis. Il dispose d'un arsenal sophistiqué de défense antimissile, notamment le système d'interception Iron Dome qui a abattu avec succès des roquettes tirées depuis la Syrie, le Liban, le Sinaï égyptien et la bande de Gaza.

M. Heimowitz n'a pas précisé le rôle spécifique de la nouvelle base mais a indiqué que «quelques dizaines» de membres du personnel américain seraient placés sous commandement israélien. La base conjointe «ne s'inscrit pas dans (le cadre) d'un exercice ou d'une manoeuvre», a-t-il déclaré, soulignant qu'elle faisait partie de «l'effort commun d'Israël et des Etats-Unis pour améliorer (le secteur de) la Défense».

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 16:28

Explosion dans le métro de Londres

Un colis blanc a explosé ce vendredi matin à la station Parsons Green, dans le métro londonien, faisant de nombreux blessés. Selon le bilan fourni par les services ambulanciers, 22 personnes ont été hospitalisées à la suite de l'attaque. Le commandement des services antiterroristes de la police londonienne a ouvert une enquête.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 02:08
L'accord sur le programme nucléaire iranien

Nucléaire iranien: les États-Unis prolongent la suspension des sanctions contre l'Iran

L'administration américaine a décidé de prolonger «temporairement» la suspension des sanctions économiques liées à l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, a indiqué un haut responsable américain jeudi cité par l'AFP.

«C'est une décision temporaire» en attendant que le Président Donald Trump «prenne une décision finale sur la politique que suivront les États-Unis» quant à l'accord JCPOA de non-prolifération (Joint Comprehensive Plan of Action), signé en 2015 à Vienne par l'Iran et les grandes puissances (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne), a précisé la source de l'AFP.

En revanche, le Trésor américain a imposé jeudi de nouvelles sanctions financières contre près d'une douzaine d'individus et d'entités qui soutiennent les Gardiens de la révolution en Iran ou qui ont mené des cyber-attaques contre le système financier américain.

La prolongation de la suspension des sanctions qui vont de pair avec l'accord JCPOA «ne préjuge en rien des décisions futures», a insisté ce haut responsable.

«Cette suspension ne va pas nous empêcher d'avancer les intérêts nationaux américains en s'opposant aux agressions de l'Iran et ne préjuge pas de la décision ultime que le Président prendra sur le JCPOA», a-t-il ajouté, sans indiquer à quelle date le Président Trump prendrait cette décision.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 02:06
L'affiche politique nord-coréenne

La Corée du Nord tire un missile, les Japonais appelés à se mettre à l'abri

Pyongyang a tiré un missile non identifié en direction de la mer de l'Est, selon les médias japonais. Le missile est tombé à 2.000 km de Hokkaido.

La Corée du Nord a effectué vendredi à 06h57 (la veille, à 23h57 heure de Paris) un nouveau tir de missile depuis le district de Sunan, au nord-ouest de Pyongyang, a annoncé la chaîne de télévision japonaise NHK.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 05:25
Drapeau américain en berne

Constat terrible - Nucléaire coréen: l'hyperpuissance US en plein déclin

Pour un chroniquer du Figaro, le fait que les États-Unis ont échoué à faire adopter une résolution très dure pour sanctionner Pyongyang après son récent essai nucléaire «marque un net déclin de leur influence en Extrême-Orient».

Les États-Unis ont été en mesure de dicter leur loi au monde durant toute la décennie qui a suivi l'effondrement de l'URSS, mais il semble que leur hyperpuissance touche à sa fin, estime Renaud Girard dans un article publié par Le Figaro.

Le chroniquer évoque ainsi le conflit du Kosovo au terme duquel les Américains ont réussi à arracher à la Serbie sa vieille province pour en faire «un État bientôt indépendant sans qu'aucune nation n'ose protester ouvertement». Or, l'exemple de la Corée du Nord montre que cette situation n'existe plus, indique M.Girard.

«Ce lundi 11 septembre 2017 restera dans les annales comme une date marquant un net déclin de l'influence américaine en Extrême-Orient», affirme l'analyste.

Il rappelle qu'à son arrivée aux affaires en janvier 2017, le Président Trump a dit que Washington «ne tolérerait pas que Pyongyang se dote de missiles intercontinentaux à tête nucléaire capables d'atteindre son territoire». Pourtant, la Corée du Nord poursuit toujours ses programmes balistique et nucléaire en dépit des menaces proférées par M.Trump.

Toujours selon Renaud Girard, l'incapacité des États-Unis à contraindre la Corée du Nord à renoncer aux armes nucléaires s'inscrit «dans une longue suite d'échecs géopolitiques, qui ont bouté l'Amérique de son piédestal d'hyperpuissance».

Il cite ainsi «trois autres grands reculs américains», dont l'échec de Washington en Afghanistan, le soutien apporté par les États-Unis aux révolutions de couleur en Géorgie et en Ukraine ainsi que leur impuissance à obtenir le départ de Bachar el-Assad du pouvoir en Syrie.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 05:23
Drapeau de Daech

Attaques massives de femmes-kamikazes, une nouvelle tactique de Daech

Les combats pour la reprise de Raqqa battent leur plein: 15 des 22 quartiers ont été arrachés aux terroristes de Daech et ces derniers ne contrôlent désormais que 30% de la ville, indique le porte-parole des FDS. Essuyant des pertes, les terroristes ont changé de tactique et utilisent des femmes-kamikazes.

Des combats acharnés contre les extrémistes de Daech se poursuivent dans la ville syrienne de Raqqa. Or, le groupe terroriste a choisi une nouvelle stratégie et a de plus en plus recours à des attaques massives menées par des femmes-kamikazes, a annoncé à Sputnik Mustafa Balli, porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS).

«Les terroristes, sur qui nos troupes font pression, sont passés à la tactique de l'emploi de femmes-kamikazes qui perpètrent des attaques dans la ville. Mais ceci ne les sauvera pas, l'étau se resserre progressivement autour d'eux. Leurs heures sont comptées», a-t-il indiqué.

Et de préciser que l'opération visant à libérer la ville de Raqqa du joug islamiste durait depuis déjà trois mois. «Les combats se poursuivent dans le centre-ville, dans les quartiers abritant des immeubles gouvernementaux, sur la place de l'horloge, où les extrémistes perpètrent des exécutions de civils».

À l'heure actuelle, 15 des 22 quartiers de Raqqa ont été arrachés aux terroristes. «Les affrontements se poursuivent dans six quartiers. 30% de la ville reste entre les mains des terroristes», a précisé l'interlocuteur de Sputnik.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 03:48
Terroristes de Daech

Enregistrant de lourdes pertes, Daech transfère de l'argent en Europe

Cédant du terrain en Syrie, l'organisation terroriste commence à transférer ses fonds à l'étranger, y compris en Europe. Cet argent servira à soutenir les cellules de Daech et à commettre des attenants, d'après la diplomatie russe.

Anticipant sa proche défaite, l'organisation terroriste Daech a commencé à transférer des moyens financiers à l'étranger, y compris dans les pays européens, a déclaré Dmitri Feoktistov, directeur adjoint du département des nouveaux défis et menaces du ministère russe des Affaires étrangères.
Comme le constate le diplomate, des sorties de fonds de Daech des territoires contrôlés par cette organisation terroriste ont été pour la première fois constatées.

«Si avant on disait que Daech accumulait des finances dans les territoires qu'il contrôle, aujourd'hui, face visiblement à un échec éminent et à la perte des territoires contrôlés, Daech commence à transférer l'argent en sens inverse, y compris vers des pays étrangers», a-t-il indiqué en visite à Rome où il participe à une réunion du Groupe d'action financière (GAFI), chargé de mettre en place des mesures de lutte contre le blanchiment.

Cet argent, à quoi servira-t-il? «Au soutien des cellules de Daech et au financement des attentats», a expliqué le haut diplomate.

Plus tôt dans la journée de mardi, le ministère russe de la Défense a déclaré qu'il restait à déloger Daech de 15% du pays, soit 27.000 km2, pour vaincre le terrorisme en Syrie.

Ces derniers temps, les terroristes ont significativement cédé du terrain en Syrie: appuyée par l'aviation russe, l'armée syrienne a arraché aux djihadistes Hama, Homs, Lattaquié, Palmyre et Alep. À l'heure actuelle, les combats se poursuivent dans le centre et dans l'est du pays.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 01:12
PUSA, protestation des dreamers

Trump abroge le programme DACA: un choc pour les 800.000 «dreamers»

Début septembre, l’administration Trump a annoncé la fin du programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals), mis en place sous l’administration Obama et permettant aux jeunes arrivés illégalement dans le pays quand ils étaient mineurs de régulariser leur situation. Sputnik s’est entretenu avec certains «dreamers» mexicains aux États-Unis.

Les «dreamers» sont les quelque 800.000 sans-papiers qui bénéficiaient d'un statut temporaire leur permettant d'étudier et de travailler aux États-Unis, et la décision de Donald Trump de mettre fin au programme DACA est dirigée contre les immigrés, a déclaré à Sputnik Brenda Solkez, cofondatrice de la FURIA, organisation de protection des immigrés.

«Quoi qu'il en soit, cette politique n'a pas commencé avec Donald Trump, mais avec son prédécesseur Barack Obama. C'est sous la présidence de ce dernier que la criminalisation des immigrés a commencé. Bien qu'il ait adopté le DACA, ce programme ne garantissait pas la pleine protection», a expliqué Mme Solkez, Mexicaine résidant en Pennsylvanie.

Selon cette dernière, certains défendent Barack Obama parce qu'il leur a donné un permis de travail et une assurance sociale, ce qui ne leur garantissait pourtant pas un permis de séjour.

 
© REUTERS/ Kevin Lamarque
Les "dreamers" se mobilisent aux USA

«Par contre, les conditions d'expulsion ont alors été établies, et une machine d'expulsion massive a été mise en place», a rappelé la militante.

Une autre interlocutrice de l'agence, Maria Ibarra, Mexicaine de 24 ans installée aux États-Unis depuis 16 ans, a estimé que la situation actuelle était celle d'une «grande incertitude».

«Je n'entends pas retourner au Mexique. Ce n'est plus ma maison», a-t-elle tranché.

Et d'ajouter qu'une partie de la campagne présidentielle de Donald Trump visait à faire passer les immigrés pour des criminels qui privaient les Américains de travail.

«Ma mère fait le travail que personne ne veut faire», a indiqué Maria, soulignant que les gens appuyant la décision de Donald Trump oubliaient tout simplement que le DACA, c'étaient des infirmières soignant des personnes âgées et des enfants en bas âge, des cuisiniers, que c'étaient enfin leurs voisins et amis.

© REUTERS/ Aaron P. Bernstein
Les "dreamers" se mobilisent aux USA

L'interlocutrice de Sputnik s'est indignée du fait que sa mère gagnait moins que les autres parce qu'elle n'avait tout simplement pas de document requis.

«Tout au long de sa vie aux États-Unis, elle cotise à la sécurité sociale sans en profiter et paie des impôts sans en recevoir rien», a-t-elle relevé.

De son côté, Mme Solkez est persuadée que la politique «raciste» et «xénophobe» de Donald Trump est dictée par des intérêts économiques.

«Aux États-Unis, la police d'immigration et de douane s'applique à intimider notre communauté, en se rendant aux écoles et persécutant les gens dans la rue. Des policiers frappent aux portes, en essayant d'arrêter des illégaux», a résumé la militante.

Pour la plupart intégrés et actifs, les «dreamers» se mobilisent pour montrer qu'ils participaient au bon fonctionnement des États-Unis. À l'annonce de l'abrogation du DACA, ils descendent dans la rue aux quatre coins du pays.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée